AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 entretien avec la reine le 15/02 (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 18 Aoû - 13:03

[vers l'entretien précédant]

La jeune pétale aux yeux en amande et à l'iris vert émeraude ressortant comme des pierres précieuse sur sa peau mate guida le nouveau venu jusqu'à la salle du Trône. Elle ouvrit une des deux porte battante et adressa un sourire poli à Armand.[/i]

"C'est à vous de jouer Monsieur..."


Elle lui fit signe d'entrer dans la magnifique salle et une fois que se fut fait en fit de même, elle referma la grande porte derrière elle et resta devant, prête à la rouvrir lorsque le bel homme aux traits juvéniles se sera présenté. A présent qu'il lui tournait le dos elle se permit de l'observer plus en détail, dommage qu'il eu était mordu quelques année trop tôt suspendant sa beauté naturel juste avant sa maturité complète. A moins que se ne fut cette "imperfection" qui lui offrait tout son charme.

La Reine elle n'attendit pas une seconde pour observer de haut en bas le nouveau Toréador qui arrivait en ville, elle avant entendue parlé de sa galerie et attendant curieuse de le voir prochainement venir se présenter. Elle toujours aussi magnifique sur son trône s'y trouvait en compagnie d'une élégante lame d'oré resortant comme une flamme contre le tulle pourpre de la Robe de la souveraine...
[/font]


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK


Dernière édition par Geneviève d'Orceau le Jeu 23 Aoû - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 18 Aoû - 17:23

Armand fut merveilleusement invité à rencontrer La Reine. Merveilleusement car la Demoiselle d’honneur qui était venu pour l’escorter était d’une beauté éclatante. Armand en fut fort subjugué. Puis il convenait qu’il était évident qu’une Reine Toréador puisse s’entourer des plus belles créatures qu’elle avait choisie de disposer. Il se mit à la suivre avec une très grande satisfaction.

Il était sur le point d’entrer dans une contemplation de la Demoiselle lorsque celle-ci lui annonça que c’était à lui de jouer tout en lui faisant signe d’entrer dans une vaste salle aussi magnifique qu’imposante, digne des plus grands Monarques de toute la création.

La porte se referma derrière lui. C’est alors qu’il aperçu La Reine. Si la beauté de la Demoiselle d’honneur avait subjugué Armand. La Reine a elle seule l’hypnotisait carrément avec sa Magnificence digne de la plus belle œuvre d’art jamais conçu. Elle détenait comme sceptre dans sa main, une lame qui avait du avoir été fabriqué par le Dieu Héphaïstos lui-même, le créateur de la foudre de Zeus. Une vague d’émotions traversa les entrailles du Toréador. Il n’était pas intimidé comme il s’attendait à être. Il était bien au contraire, si heureux de pouvoir poser les yeux sur elle qu’il aurait souhaité que ce moment puisse se prolonger éternellement. Il aurait voulu se jeter à ses pieds pour l’implorer de demeurer auprès d’elle à jamais tel un meuble ou un coussin.

Armand posa un genou par terre et se pencha en baissant la tête pour éviter de la dévisager, n’étant pas digne de contempler une telle Merveille, il essayait de mettre en parole le flot d’émotion qui le submergea.

-« Votre Majesté, Je porte le nom d’Armand Duplessis du clan Toréador, infant de feue Éléonore Pivert infante de feu le Baron Krzysztof Roman Vozniak. Je suis peintre de mon métier venu d’outre-mer de la Nouvelle France et je ne serais jamais que votre humble serviteur et tel que vous me voyez, je suis devant vous seul et sans personne pour me représenter, afin que votre Magnificence puisse daigner tolérer l’insigne présence de ma Goule mademoiselle Lorraine Arsenault ainsi que d’un modeste petit Caïnite tel que moi dans votre Royaume et aussi pour que vous puissiez faire de moi votre esclave en tout point. Ordonnez-moi et je vous obéirai en tout. »

Armand s’était déclaré demeurant toujours le genou a terre la tête penchée le regard au sol, jouissant de l’illustre présence de La Reine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Mer 22 Aoû - 0:29

Le jeune Toréadore se met à genoux alors qu'il a l'autorisation d'entrer dans la salle du trône, il peut sentir la dureté du sol qu'il foule et la beauté dans la pureté des lignes d'un autre âge aujourd'hui disparut. En découvrant la pièce, il n'entre pas simplement dans le territoire de l'être le plus puissant de France, Armand contemple un autre monde. Ici le moindre mot déplacé semble avoir l'éternité pour prix. Des tableaux disparut dans les siècles hantent les lieux enfermant dans un carcan de passé les œuvres d’art d’un monde obscure. Un courant d’air glaciale parcourt la salle alors que la porte en chêne se referme derrière le Vampire.

Il peut sentir la force d’un regard lui transpercer l’âme, une impression écrasante d’être une proie face à cette femme foulant un monde ne devant plus la contempler. Armand peut sentir la cerise venant de ses lèvres peintes. Ses cheveux vénitiens, inscris dans sa mémoire, laissent s’échapper une douce odeur de fleurs. Alors que les yeux de la reine s’arrêtent une seconde sur son cou, Armand peut sentir la froide lame aiguisée remplaçant l’âme éteinte de l’être sur le trône forgé par le sang des innocents.


« Je sais ce que vous êtes, ce que vous venez faire parmi les mortels et je suis ravie de votre présence en mon domaine. Il n’y a que trop peu d’entre nous ces dernières nuits. Toutefois, avant de vous souhaiter la bienvenue, j’aimerai que vous me confirmiez vos motivations. »

Les mots sortent sans chaleur bien que le plaisir de rencontrer un individu de son clan soit sincère. La patience transpire dans les gestes de la Caïnite à la gestuel épurée de tout mouvement inutile. Le regard fixe de la femme est intraitable, nul vacillement, nul changement de position. Elle ne fait que détailler l’individu devant elle, des siècles les sépare et seul le regard inquisiteur de la Reine semble former un lien éphémère…


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Mer 22 Aoû - 6:25

Armand était très subjugué par la voix de la souveraine, il ne se rappelait pas avoir jamais vécu une situation similaire devant un être aussi charismatique et impressionnant que la Reine. Elle était ‘Ravie de sa présence.’ Il l’avait Ravi! Armand en était déstabilisé.

-« Je suis extrêmement honoré et je remercie de tout cœur votre Majesté de daigner accorder votre attention a un aussi petit Caïnite que moi. Mes motivations votre Majesté, sont uniquement basées sur la sécurité de la mascarade. Je commençais à obtenir une renommée dans mon pays à cause de mes œuvres et cette popularité était sur le point de soulever bien des questions concernant le fait que je ne vieilli point. Et ayant fait le tour du Québec maintes fois, il ne me restait plus que l’option de quitter le Pays pour préserver la mascarade votre Majesté. Je ne suis pas un être idéaliste ni en quête d’une quelconque action qui risquerait d’embarrasser Votre Majesté. »

Le Toréador avait gardé ses yeux rivés sur le sol tout au long de sa réponse. Il maintiendrait sa pose a genoux aussi longtemps que La Reine en déciderait autrement.
Qu’il aurait aimé la contempler, la regarder, témoigner de sa beauté sublime et de sa magnificence.

Elle avait mentionné "trop d’entre nous ces dernières nuits", faisait-elle référence aux Caïnites ou aux Toréadors? Bref il était prêt a exécuter le moindre de ses caprinces, elle n'avait qu'à demander.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Mer 22 Aoû - 13:58

Armand peut entendre le doux frottement des étoffes de soie passé les premières senteurs il peut apprécier le parfum de la peau en parfaite harmonie avec chaque composante de la Reine. Elle écoute d’un air absent les paroles d’Armand, comme une dame âgée regarde le temps défiler à la fin d’une longue vie. Le silence qui se fait entre chaque mots de l’homme pèse lourd, comme si cet endroit n’était qu’un tombeau troublé qu’à l’exception, enfermant une statue de marbre blanc. Elle s’amusait à regarder la fragilité de ces infants trop jeune pour sentir le poids des âges, mais trop âgés pour poursuivre une vie de mortel.
 
« Armand Duplessis, je vous laisse encore quelques temps à vous amuser comme vous l’entendez, mais lorsque les mois viendrons, vous devrez préparer votre mort officiel. Si vous êtes des nôtres c’est pour protéger vos talents, non risquer nos lois. Sachez également que j’attends la plus grande rigueur des miens. Vous me devez d’être un exemple constant, d’être parfait. J’attendrai également plus de vous que vos œuvres, mais nous reviendrons vers vous à ce sujet un autre soir. »
 

Les doigts de la reine s’articule sur l’accoudoir du trône, ses jambes se croisent, et se décroisent.
 
« Je vous invite à prendre contact avec votre primogène et à vous trouver un refuge sur « son » domaine. Vous pourrez vous y nourrir et jouir d’une paix relative jusqu’à ce que je fasse appel à vous. 
Une dernière chose, ne me dissimulé jamais la vérité, même inconsciemment. Bonne nuit monsieur
. »


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Jeu 23 Aoû - 1:19

La Reine avait parlé et avait disposé. Le tout dans une atmosphère aussi lourde que du marbre.
Elle avait fait mention de préparer éventuellement sa mort prochaine. Armand s’attendait à cela, sachant que sa présence en France ne lui offrait qu’un léger sursis sur le temps. Donc c’était maintenant à l’ordre du jour pour les mois a venir. Soit.
Ajouté à cela l’ordre de donner l’exemple constant…Armand avait soudainement peur! Lui? Donner l’exemple? Avait-il déjà réussi dans sa vie a donner l’exemple? Sinon qu’en utilisant sa discipline de Présence?
Armand était un peu désorienté, elle attendait plus de lui que de ses œuvres? Mais savait-il faire autre chose? Qu’attendrait-elle de lui ? La crainte qu’il avait exprimé plutôt dans le salon lui revenait horriblement à l’esprit, la crainte d’être utilisé comme un conscrit pour combattre le Sabbat!
Bon il était inutile de perdre son sang froid a ce propos pour le moment puisqu’elle avait également mentionné qu’elle viendrait vers lui a ce sujet un autre soir.
Armand avait donc comme instruction de chercher à entrer en contact avec son Primogène…
Alors il lui faudrait s’enquérir de qui est cette personne, ou elle était et si elle était disponible afin qu’elle lui offre un refuge dans son domaine? Quant au reste…Elle lui avait dit de ne jamais lui dissimuler la vérité? Il n’en avait pas l’intention, c’était évident et s’il l’avait fait, il n’en avait vraiment pas eu connaissance et ne serait par conséquent, pas en mesure d’en commenter la teneur.

Sachant l’audience levée. Armand se redressa et fit une révérence.

-« Il en sera comme vous le désirez Votre Majesté. Je vous remercie infiniment de m’avoir reçu ainsi que de m’avoir accordée votre très précieuse bénédiction Majesté!.»

Sur ces mots il recula vers les portes en évitant de tourner le dos à la Reine, non pas en signe de méfiance envers elle, mais parce qu’il avait appris que dans l’histoire, lorsque quelqu’un s’adressait à un monarque, il ne devait jamais lui faire l’affront de lui tourner le dos une fois l’entretien terminé. Bref une question de protocole.

[retourne au petit salon]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Jeu 23 Aoû - 15:59

Geneviève observe sans le voir le jeune vampire en train de quitter la salle du trône, son esprit est déjà ailleurs. Une fois que le Toréador eu fini sa marche arrière pour aboutir dans le couloir et que la porte en fût fermé elle parlant sans détourné son regard de l'endroit ou Armand avait disparue.

"Que l'on fasse venir l'anarch, les personnes qui souhaite l’accompagner dans cette folie qu'il a de se présenter et Monsieur d'Arcy."

La reine se demanda si ses canïtes se rendait compte des risques qu'ils prenaient pour ce Thibault...


"Non. Fait uniquement venir d'Arcy et le Prévot. J'ai besoin de parler de certaine choses au ventrue et du même coup ces deux monsieurs pourrons me faire le point sur leur expédition sans toute fois avoir à parler devant les tourtereaux...
Oui nous allons faire ainsi..."


Elle avait parlé à haute voix plus pour elle que pour expliquer ses attention à ses pétales, d'ailleur l'une d'elle était déjà partie chercher les deux hommes convoqué par la Reine.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Ven 24 Aoû - 23:59

[arrivée du petit salon]

D'Arcy arriva devant la salle du Trône, la porte était bien sûr fermée…le Prévôt devait l'accompagner, mais toujours nulle trace de lui. Facétie de Malkavian ou non, il ne pouvait définitivement se permettre d'entrer avant un supérieur. Il fît signe à la pétale de vouloir lui parler, lui chuchotant à l'oreille. Cette dernière acquiesca, et ils patientèrent deux petites minutes jusqu'à ce que le Prévôt apparaisse enfin dans le couloir. D'Arcy lui souria aimablement, s'inclinant, son bras indiquant à Heinrich de passer avant lui.

« Prévot, après vous… »
La pétale s'apprêtait à poser sa main sur la poignée finement ouvragée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 0:31

il arriva devant l'entrée de la salle du trone , trouvant d'Arcy

".. ben vous êtes encore là ? vous comptez faire attendre la reine encore longtemps ?
Allez entrez donc ! et pas de politesse avec moi , vous n'en avez pas eu à Senlis je ne vois pas pkoi ça changerai , psscht !
"

il fit signe à d'Arcy de s’éloigner (sous entendu : dans la salle du trône )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 0:59


« Je vous attendais, Prévôt. L'étiquette veut que vous passiez en premier… Quant à cette histoire de politesse, nous en parlerons plus tard si vous voulez bien, là n'est ni le lieu ni le moment. Je vous en prie, après vous… »

D'Arcy réitéra le geste invitant Heinrich à passer avant lui.


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Sam 25 Aoû - 1:00, édité 1 fois (Raison : typo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 1:47

il sourit .. il souriait souvent dans ces moments là
il passa son bras autour des épaules de D'arcy , fit un signe de tête à la goule préposée à la porte et se pencha à l'oreille de l'homme à ces cotés pour lui murmurer doucement

"Rien à foutre de l’Étiquette.. "

ainsi ils entrèrent ensemble , cote à cote

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 13:51


« Je doute que la Reine apprécie ce genre de facéties, Prévôt. Je n'y goûte pas davantage. Veuillez retirer votre bras immédiatement, je vous prie. »

Il avait murmuré au même titre que le Prévôt. Ses lèvres étaient pincées, sa voix réflétait son humeur plus que passable vis-à-vis du comportement du Prévôt, mais l'avait suivi néanmoins.
Arrivé à distance respectable de la Reine, il s'agenouilla, tête baissée regardant le sol. Peu importe ce que pouvaient faire Heinrich et son bras, ils les ignora complètement. Si Heinrich se retrouvait dans une position ridicule, il n'en avait cure. Ils ne l'auraient empêché pour rien au monde de se comporter dignement face à leur souveraine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 14:00

une fois passé la porte Heinrich retira son bras , il était peut être fou mais pas .. fou ..
Arrivé devant le trône il posa un genoux en terre et courba l’échine comme un bon sujet

"votre majesté .. "

puis il attendit que la reine donne le ton de l’entrevue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 20:39

Geneviève fronça les sourcils en les voyant entrer de cette manière, effectivement elle avait besoin d'un nouveau gardien, et très vite...

Elle continua à les observer un moment, ses espions lui avaient déjà fait part de l'affaire en gros, mais certains détails lui manquaient et ça l'énervait assez, aussi au bout d'un assez long moment elle bougea légèrement sur son trône afin de capter leur attention et toujours sans rien dire leur fit signe de se relever.

Elle posa son coude sur l'accoudoir et nicha sa tête dans la paume de sa main en jouant avec les doigts de sa main libre de ses cheveux, prête à entendre leur histoire, mais toujours silencieuse...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Sam 25 Aoû - 22:19

Sur un signe de la Reine , il se releva , adoptant une position qui n'avait rien à enviée au "repos" militaire

"Ma reine , en ce qui concerne la mission de Senlis je n'y ai été invité à participer qu'en temps que Primogène malkavian du fait de la présence de mademoiselle Amélie sur les lieux .. désirez vous le débriefing vous en soit plutôt d'abord fait par celui qui fut charger de cette mission ? "

ceci désignait évidement monsieur d'Arcy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Dim 26 Aoû - 0:26

Elle continua à garder le silence, regardant à présent le ventrue avec un léger haussement de sourcil...
D'arcy sut à ce moment qu'il avait intérêt à parler, vite et bien...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Dim 26 Aoû - 0:57


Le Ventrue s'était redressé à l'invitation de la Reine, restant silencieux, attendant l'autorisation de parler. Il se tenait droit comme un i, les jambes légèrement écartées, les bras le long du corps. Jusqu'à ce que la moue de la Reine soit suffisement explicite…il se redressa davantage, si cela était encore possible, ses mains se glissant dans son dos.

« Votre Altesse Sérénissime, nous n'avons, par chance, aucune perte à déclarer. Deux Sabbat dont un Tzimisce, deux goules, des animaux-goules ont été détruits. Par contre, je suis au regret de vous annoncer le passage à l'ennemi de votre ancien Fleau. Amélie de la Lune, et Thibault sont saufs. Je puis vous faire parvenir un rapport papier détaillé si vous le désirez. »


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Dim 26 Aoû - 1:00, édité 2 fois (Raison : balise manquante + phare manquante)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Dim 26 Aoû - 15:41

Sans quitter le ventrue des yeux la reine s'adossa à son trône. Sa main, libérée de son menton délicat descendit sur l'accoudoir qu'elle pianota avec impatience.
Ce misérable oserait il la faire patienter le temps de rédiger un rapport qu'elle n'avait nulle envie de lire alors qu'il pouvait s'exprimer devant elle ?
Son regard se fit dur pendant qu'elle s'imaginait en train de lui écraser le visage à coups de talons aiguilles.
Derrière elle une pétale fit un signe discret de la main à D'Arcy pour l'inviter à développer...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Dim 26 Aoû - 16:36


« Monsieur Livingston est parti en éclaireur. Alors que nous discutions de la marche à suivre, le Primogène Tremere a décrété que cela prenait trop de temps et a décidé de son propre chef de se désolidariser du groupe, à l'encontre des directives données par monsieur Livingston qui nous demandait de rester groupés.
Nous avons à partir de là dû improviser. Ma Primogène, le bourgmestre de la Louve et moi-même avons accompagné le Régent pour éviter qu'il lui arrive malheur. Le Prévôt, le Primogène de la Louve, monsieur X des sages sont passés par une autre entrée.
Après avoir détruit la première vague d'ennemis, composée probablement d'une Rose, de goules et d'animaux, nous avons pénétré dans la demeure.
Une…vision, je n'ai pas d'autre mot pour l'expliquer, nous a montré le chemin menant aux prisonniers, piste que nous avons suivie. Nous avons d'abord croisé Thibault, visiblement victime de manipulations, que nous avons mis hors d'état de nuire. Ensuite, nous avons eu à faire au Tzimisce. Monsieur Livingston, le Primogène de la Louve, monsieur X nous ont rejoints pour participer au combat. Une fois l'ennemi détruit, Amélie est apparue aux côtés de Thibault, puis Duffeau face à Livingston, le défiant. J'ai tenté de le faire fuir, mais mes pouvoirs se sont retournés contre moi, tout comme c'était arrivé plus tôt pendant l'assault avec une ennemie et le Régent. Duffeau est ensuite parti à toute vitesse, non sans violemment agresser ma Primogène avant que qui que ce soit puisse réagir.
Livingston et le Régent ont ramenés ma Primogène au Louvre, Sheperd, grièvement blessé lui aussi est parti avec Thibault et Amélie, tandis que le Prévôt ici présent, le Primogène de la Louve et moi-même fouillions la demeure à la recherche d'informations. Hormis un numéro de téléphone aux états-unis d'amérique, un livre en grande partie calciné, des cadavres, nous n'avons rien trouvé de bien intéressant. Un autre ennemi, qu'a aperçu le Primogène de la Louve, a fui. Le Prévôt s'est ensuite occupé de la destruction de la demeure. Je ne pense pas avoir oublié d'éléments importants Votre Majesté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Lun 27 Aoû - 13:03

Geneviève soupira ostensiblement, visiblement agacé.

"Vais je devoir vous tirer les vers du nez afin d'avoir un rapport réellement détaillé ?"


Tournant son regard vers Heinrich elle dit.


"Prévot parlez moi d'Amélie et de ce Thibauld."


Elle avez parlé pour la première fois et sa voix en disait long sur son humeur. Le responsable de la "goute qui fait déborder le vase" passera surement un sale quart d'heure... Sa main se crispe sur l'accoudoir, les deux convoqués peuvent entendre le craquement du bois.... Elle attend contenant sa colère. Ses yeux semblent être deux lances prête à tuer à tout instant, ses muscles sont tendue, elle à besoin de sang... beaucoup de sang...
Elle sent la peur naitre dans l’odeur du sang de ses pétales, elle savent à quel point le danger est proche, l'atmosphère est électrique.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Lun 27 Aoû - 14:51

Ben voila il nous avez énervé la reine à vouloir faire trop succinct . Après tout on ne pouvais pas écumer les soirées mondaines et avoir de bonnes notions en correspondance militaire ..
Il était resté les yeux baissés pendant le discours de monsieur d'Arcy , il redressa la tête à l'appel de son nom .

"Ma reine je ne sais pas grand chose de ce Thibaut j'ai préféré le soumettre à votre jugement avant de le soumettre à la question neanmoins il semble être bien connu du bourgmestre de la Torche ,connu en bien j'entends, il semble aussi avoir des informations sur l’état des frontières sabbatique au nord-ouest de Paris ou en tout cas il a émit le souhait de vouloir en informer notre prévôt .. il est également un peu rebelle et peut être pas très au fait de la conduite à tenir au sein de la Cour mais je ne le pense pas nous être hostile , il n'a pas résisté à son arrestation et nous a suivit au Louvre sans faire d'histoire .
Détail qu'il est bon de connaitre : il semble être très lié à une caïnite du clan malkavian , la dites Amélie, probablement même lié par le sang car il n'y a pas à douter que chacun sera prêt à risquer sa vie pour l'autre .
Concernant Amélie , c'est une visionnaire arrivé en ville depuis quelques nuits , ces pouvoirs pourront certainement nous être utiles en cette période troublée mais la marque du clan en fait qq'un de difficile à gérer .. à moins bien sur qu'on utilise le lien qu'elle possède avec monsieur Thibaut à notre avantage .
"

il s’arrêta quelques instant le temps à son discours de faire son effet et aux réflexion soulevées de suivre leur cours ..
Puis sans en avoir l'air , il glissa ces quelques mots :

"Et si vous voulez je peux également vous donner quelques petits détails supplémentaires sur la mission de Senlis .. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Lun 27 Aoû - 15:52

Geneviève consulta l'heure en écoutant les propos d'Heinrich.

"Bien."


Elle se tourna vers une de ses pétale.


"Lucie, va informer le Nosfératus que je n'aurais pas le temps d'effectuer son entretien cette nuit, excuse toi de ma part et dirige le vers son Primogène afin qu'il ne soit pas venue pour rien."


La belle goule s’avança et s'inclina ça voix trembla légèrement lorsqu'elle parla.


"Ma Reine, ce n'est pas possible le Sénéchal n'est pas au Louvre."


La Reine répondit agacé.


"Mais si tu le sais bien il est au sous sol, il l'a dit."


"Ma Reine..."


Cette fois la peur transpirait de la voix.

"Il est partie rejoindre les sous sol de Paris et non ceux du Louvre..."

Geneviève se leva, elle oublia la présence des deux hommes et s'emporta.


"Quoi !? Je ne l'aurais jamais laissé faire ! Tu délire !"


"... Il n'a pas précisé de quel sous sol il parlait... Il... Il a du faire exprès de rester dans le flou, vous laissant croire ce qui vous semblait évident..."

Sans crié gare la Reine empoigna la rapière que lui avait offert Orléane quelques minutes plus tôt et d'un mouvement leste digne des plus grand épéistes décapita la goule. Empreinte d'une fureur sans nom elle regarda le sang maculer le paquet de la salle. Magnifique de puissance on aurait pu croire qu'en elle c'était réincarné la déesse de la guerre. Dans sa main droite l'épée d'où s'écoulait le sang du messager puni. L'odeur du sang rependue se propagea elle le respira profondément. Ça lui rappela le moment où les racines eurent prit la vie de Gabriel, un rictus se dessina sur son visage la rendant d'autant plus cruellement belle. Elle tuerait aussi l'ex fléau, par deux fois elle lui avait accordé la vie sauve, il était temps de récupérer se qu'elle lui avait accordé. Et stan ne perdait rien pour attendre... Ces projets chassèrent la colère de la souveraine.

Le se tourna doucement vers ses visiteurs avec un sourire revenue à la normale.


"Je vous écoute Prévot."


Devant elle les goules s’affairaient déjà a nettoyer les dégats causé par la décapitation de la pétale.


"Laissez ça."


Les serviteurs n'hésitèrent qu'une seconde devant le ton autoritaire de leur Maitre et se relevèrent rapidement abandonnant au sol le cadavre en deux morceaux entouré du précieux liquide carmin.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Lun 27 Aoû - 16:24


Elle n'avait pû que le faire exprès de laisser ce cadavre sur son nez…pour le punir de ne pas avoir agît comme elle s'y attendait, comme il aurait dû. Cette nuit avait extrêmement mal commencé et ne finissait guère mieux. S'il avait pû il aurait déjà fuit la pièce, pour ne pas se laisser tenter, pour ne pas briser les règles de l'Elysium…mais ce Sang, envahissant peu à peu chaque interstice du sol, se rapprochant inéxorablement de lui, lui criait de ne pas le laisser être gâché. Il avait beau se dire qu'il ne répondrait pas à ses goûts, son fumet se frayait un chemin jusqu'à ses narines, qui ne servaient pourtant plus. Cette jeune humaine, dans la fleur de l'âge, mêlée au si puissant Sang de sa souveraine laissait entrevoir malgré tout bien plus que le paradis, bien plus qu'un orgasme, une plénitude, le pouvoir à la fois subtil et brut…
Presque malgré lui, il aspira un peu d'air chargé de ces senteurs divines, ce qui lui fît clore les paupières un instant, avant qu'il ne se reprenne, la peur tordant ses entrailles, se souvenant brusquement où et avec qui il était. Heureusement, son corps mort n'avait pas trahi son désarroi…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Midnight
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Lun 27 Aoû - 19:47

Le téléphone de Monsieur d'Arcy vibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    Lun 27 Aoû - 19:55


Il sursauta. Pas suffisement pour perdre la face, mais assez pour avoir été remarqué par quelqu'un d'un tant soit peu attentif à lui. Il tâcha de ne plus esquisser le moindre geste…il aurait pû sentir une goutte de sueur perler sur sa tempe…s'il avait encore été capable de suer…à moins que ? Dans le doute, il préféra rester autant immobile que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: entretien avec la reine le 15/02 (3)    

Revenir en haut Aller en bas
 

entretien avec la reine le 15/02 (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Entretien avec la Reine 10 Février
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: La salle du Trône [Rez de Chaussée] :: Archives-