AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le petit Salon 14/08/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 17:15

Toute engoncée dans sa robe de soirée noire au look franchement gothique avec son jeu de dentelles noires elle était mal à l'aise dans une tenue aussi peu commode . Elle était jolie sans être belle, un beau visage aux traits fin, des yeux perçants aux reflets dorés attiraient le regard mais le reste de son corps manquait de finesse trahissant un entrainement physique poussé ayant modelé un corps à la musculature sèche et fine loin des canons de beautés conventionels. Elle arriva enfin à l'entrée du salon duquel elle avait vu sortir un groupe de personnes quelques secondes avant , observa une seconde les personnes présente un sourire de circonstance aux lèvres ; les salua d'un signe de la tête avant de se rendre au niveau d'un fauteuil dans lequelle elle prit place le plus délicatement possible . Elle vérifia que son ruban bleu était caché entre deux épaisseurs de tissus, pensa un instant à le neutraliser avant de se raviser . Elle commença discrètement à regarder les personnes présentes sans aucune insistance ; le but n'étant bien évidement pas ni de se faire remarquer , ni de les gêner par des regards trop inquisiteur mais de s'ouvrir au groupe présent et de montrer qu'elle était ouverte au dialogue .
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 18:48


D'Arcy resta assis mais se raidit lorsque le Prévôt lui adressa la parole, avant de se tourner vers ce dernier.

« Je…et bien…votre point de vue n'est pas dénué de bon sens monsieur le Prévôt, je tâcherais d'en tenir compte à l'avenir. Ceci dit, avec tout le respect que je vous dois…je ne cherchais pas à semer la discorde en nos rangs…et ne souhaite pas davantage affronter ceux qui respectent nos lois. »

Le verre de d'Arcy tournait quelque peu nerveusement dans sa main, en faisant quasiment fuir le liquide le contenant. D'Arcy en avala rapidement le contenu avant remplir à nouveau généreusement son verre. Duplessis fût appellé, laissant d'Arcy silencieux, ne désirant visiblement pas particulièrement poursuivre le débat avec le Prévôt. Le retour du Toréador signifiait son départ.

« Messieurs-dames…» dit-il en se levant pour suivre la pétale, quittant le petit salon.

[sortie vers la salle du trône]


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Jeu 23 Aoû - 19:36, édité 1 fois (Raison : typo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 19:46

[Sortant de la salle du Trône]

Armand était de retour au salon

-« Bonne fin de nuit mademoiselle! »
Répondant à la belle goule qui lui avait adressé un si beau sourire.

Il pris le chemin de la sortie non sans saluer le prévôt qui s’était présenté à lui et qu’Armand n’avait pas eu le temps de lui rendre la politesse étant donné qu’il fut convoqué par la Reine.
Armand le salua donc d’un geste de la main en se dirigeant vers la sortie.

Seulement, du coin de l’œil il remarqua une très jolie femme aux cheveux foncés en robe de soirée noire, look gothique. Il lui fit également un geste de la main en lui affichant un sourire.
Il aurait souhaité la rencontrer avant son audience, il aurait eu l’occasion de faire sa connaissance. Mais pour l’heure il devait trouver Le Primogène de son clan.

[Sort pour monter au premier étage.]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 24 Aoû - 23:20

il était resté assis sans un mot à écouter les bafouillements de monsieur d'Arcy , heureusement le nouveaux n’était plus là ainsi la réputation des ventrus n’était que peu entachée ...

allait il répondre ? lui même l'ignorait et la goule ne lui en laissa pas le temps il devait voir la reine

il se leva , se tourna vers thibaut et Amélie

"ne bougez pas d'ici , les goules de la Garde n'ont pas beaucoup d'humour .. on viendra vous chercher quand l'heure du jugement sera venue "

il rentra à la suite de d'Arcy dans la salle du trône


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 25 Aoû - 15:09

Les minutes passaient les unes après les autres dans une sourde monotonie qui convenait parfaitement à la Tremère. Personne n'avait fait attention à elle ,personne n'était venu engager une conversation qu'elle aurait certainement trouvé stérile, et cela n'était pas pour lui déplaire. Bien au contraire !

Pourtant on pouvait la sentir nerveuse, presque engoissée.Elle se mettait à douter des défenses magiques du lieu,et sentait l'autre ..... son odeur fêtide ; cette sensation qu'elle avait , d'avoir en elle , quelque part une chose flasque, humide, spongieuse ; comme une énorme larve pleine de mucus se lovant en elle tel un monstrueux foetus.

..seule volonté que mon esprit meut, le rythme de la pensée s'accroit et s'accélère car c'est par ma seule volonté que mon esprit se meut. C'est par ma seule volonté que mon esprit se meut...

Et non...je suis là ! Bien là! Aussi ici ! ici

Et là ! ET là ! Je suis en toi ! Là aussi !

Je suis devant toi ! Là ! Ici ! A jamais .

Une goutte de sang perla le long de son front ;elle avait envie de hurler de courir , de fuir ! Fuir loin !! Mais comment pouvait elle distancer quelque chose qui était si liée à elle ; qui semblait presque faire partie d'elle .

Puis cela passa . cela finissait toujours par passer , la laissant tremblante , nerveuse et triste ...si triste .
Revenir en haut Aller en bas
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 25 Aoû - 15:19

Habillé avec une tenue similaire à celle de la goule qui l'accompagne, un nouveau Caïnite entra dans la pièce.
Chaussures noires, pantalon noir, ceinture noire, chemise blanche et une cravate noire bien mal nouée.

Le visage du nouvel arrivant tend à ressembler également à la goule, mais les Ancilla reconnaîtront une utilisation difficile des capacités d'un nosfératu.

*Hm hm !*
Bonsoir messieurs dames.

Il regarda les convives avec un rictus.

Un visiteur, pour l'heure actuelle, peut-il se joindre à vous pour se présenter auprès de Sa majesté, à moins que vos affaires ne soient confidentielles ?
Rassurez-vous, j'attendrai mon tour, politesse oblige, à moins que Sa majesté n'en décide autrement.


Je sais tout...
Je vois tout...
Tu en doutes ?
Je ferais pareil à ta place.
C'est réconfortant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 25 Aoû - 16:07

La créature était repoussante mais pas plus finalement que les spendites Toréadors empestant l'hypocrisie et hantant ce genre de lieu ; les membres du clan de cette créatures portaient simplement la marque de leur monstruosité sur leur visage et non pas au tréfond de leur âme ; et Constance n'était pas certaine de ce qui , au final , était le plus disgracieux. Elle le salua en le egardant dans les yeux, sans détourner son regard avant de se reconcentrer et tenter de se convaincre que l'Autre allait se tenir tranquille et que son attente n'allait plus être longue; l'idée du Nosfératu d'une présentation d egroupe bien que fort discutable sur le plan strictement protocaire lui plaisiat assez; après tout elle n'avait rien à cacher pour la bonne raison qu'elle ne savait rien, pas même ce qui l'attendait ici et surtout ce qu'on attendait d'elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 25 Aoû - 16:29

*clac* d'un pied en arrière, appuyé sur la pointe, Anathème s'inclina en réponse à l'élégante demoiselle.

Ma dame, mes respects.

Puis il revient à sa position initiale en regardant le reste du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 0:14

Amélie était depuis un moment absente, le regard dans le vague. Elle avait rejoint un monde ou la nervosité ne l’atteignait presque pas, collait à Thibault elle ne risquait rien non plus. Soudain elle la sent bouger, se déplacer comme si elle était seule dans la pièce. Elle lève son regard avec une acuités nouvelle cherchant quelques choses du regard. Elle se met à genou sur le siège plantant son regard juste à côté de la femme. Elle reste un long moment ainsi avant de s'agiter quelques peu sur le siège, mal à l'aise.

"Pourquoi elle n'est pas contente après vous ?"


Elle se tasse derrière le dossier ne laissant que ses yeux bleus de visible, mais une main toujours posée sur l'épaule de Thibault, pour se rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 2:11

La machoire l'en tomba. Elle qui , au fil des années , avait réussi à cacher son étrange compagnon, apprenant, nuit après nuit, à poser des barrières invisibles , à orienter sa volonté pour tenter de domestiquer la sienne et cela dans le plus grand secret ; tout cela fût réduit à néant en l'espace d'une seconde; le temps d'une question par cette jeune femme blonde qui la dévisageait dans une posture étrange de ses grands yeux bleus. Elle aurait tant aimé les lui arracher ces deux grands yeux, les gober devant elle, devant son ami mais ce n'était ni le lieu , ni le moment . Encore sous le choc elle était incapable de se donner la moindre contenance et ne le chercha pas . Elle sentait qu'elle perdait un peu le contrôle sous le torrent d'émotions qui la submergeait à présent, poussant sa conscience dans les plus profonds recoins de son cerveau l'empêchant de prendre le contrôle à un moment où cela aurait été plus que souhaitable .

L'effet fût immédiat, elle se ressaisit, la peur, la gêne ....tout cela n'existait plus en cet instant . Elle s'enfonça dans le fauteuil regardant les deux yeux bleux car seuls ces deux yeux bleus existaient à présent .

" Barbie, je ne sais pas vraiment de quoi tu parles, mais j'ai un conseil à te donner, se mêler des affaires des autres , surtout quand on ne les connait pas va rarement de pair avec une vie longue et heureuse ; alors un conseil ma mignone, occupe toi de ton joli cul et ne m'adresse plus la parole "

Quelque part dans son cerveau, sa conscience criait , luttait pestait d'avoir dit cela, ou plutot d'avoir laissé la bête prendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 2:17

Les yeux de la Tremère fixaient froidement Amélie, avec un curieux air de prédation dont elle fit profiter le reste de l'assemblée surtout cet homme sur qui la jeune importune semblait beaucoup se reposer ; un regard froid, un regard qui signifiait clairement qu'elle n'avait plus du tout envie qu'on continue sur cette voie et qu'une escalade ne lui faisait pas peur . Au contraire .

Intimidation


Dernière édition par Mlle Constance le Dim 26 Aoû - 3:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 2:17

Le membre 'Mlle Constance' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés 10 faces' : 2, 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 2:57

Un petit gloussement, au début qui finit par un fou rire difficilement dissimulé.
Ha ha ha ha ha ha !
Hoooooo ho ho ho ho ho !


Le Nosfératu se tenait les côtes, à la façon des humains, poches de sang bénis par les Camaristes.

Elle me plait ! Elle me plait ! entre deux rires.

Puis soudain, plus rien.
Seul vestige des éclats de rire, ses lèvres éclatées suppurant un liquide noirâtre comme du sang coagulé mélangé à des moisissures ou des cendres.

Il y a des choses qui ne changent pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 16:29

Thibault commençait à être fatigué de tout ça, fatigué des comportements des Caïnites de la ville. Toujours à la recherche d'une sois disante supériorité sur les autres, toujours à vouloir dominer les autres. Pas un seul d'entre eux, ou presque, ne valaient le coût, tous des monstres, des abrutis fini se plaisant dans leurs petit Jyhad secondaire, il salut tout de même le Nosfé avec un sourire guilleret, peut être une nouvelle tête plus sympa que les autres, plus honnète aussi. Et puis l'autre fille à commencée à vouloir jouer les dures, à se faire menaçante, ho oui elle est menaçant, notamment envers Amélie. Il le sent, elle lui veut du mal à sa compagne. Elle manque de respect à Amélie, oui elle menace, si elle continu, Elyséum ou pas, elle ne menacera jamais plus. Le sang de Thibault s'enflamme lorsque Amélie se fait menacer...
"Menace là encore une fois et Elyséum ou pas, je t'arrache la tête et envoie tes cendres à ton clan par la poste."
Thibault n'est pas vraiment menaçant, pas comme l'autre femme. Sa voix est juste froide et dénuée de toute passion. Quelque chose dans le coeur de Thibault hurle, ce n'est pas normal, cette froideur, cette envie de meurtre. C'est comme si le Brujah ne contrôlait pas ses dernières paroles, comme s'il ne contrôlait pas ce qui se passait et ce qui se passerait. C'est la mauvaise personne qui est visée et quelque soit les craintes, la peur, la volonté ou la bonté de Thibault, quelque chose d'autre prend le relais, quelque chose de bien trop fort et d'anormal... Le sang ne laisse pas son propre sang en danger après tout.
Thibault à également du mal à encaisser le rire du Nosfératu, pas maintenant, pas en ce moment. Ces rires monstrueux, laissant apparaitre une méchanceté profonde. Encore un être répugnant... Il est fatigué, fatigué et très très énervé. Il va falloir que les choses s'arrêtent tôt ou tard, que ça se calme.



Thibault à peur, il se sent acculé, la femme qu'il aime à ses côtés est menacée... Est-ce qu'on vous à déjà dis ce qui se passe quant-un prédateur se sent acculé, qu'il a peur et que ses proches sont menacés ?


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 20:11

Hoooo !

Anathème était maintenant perplexe.

Je... c'est de l'amour ça, ou alors il a trop bu ?
J'ai rarement eu l'occasion de voir ce genre de sentiment manifesté par des Caïnites, j'opte pour la seconde.


Il essuya le liquide suintant de ses lèvre d'un revers de manche.

Je vous propose de calmer votre sang, ou votre bête plutôt.
Après tout nous sommes dans le palais du Louvre, il me semble que dans ce lieux, il n'y aura aucun vainqueur si vous vous affrontez.
La charmante brune pourrait peut-être arracher la trachée de la blonde et le coeur du grand.
Tout en désignant d'un geste chaque protagoniste puis, dans le sens inverse.
Et si c'est le grand qui croque la brune, après que les deux se soient arraché les cheveux.... tout cela revient au même, celui, celle ou ceux qui seront encore debout verra ou verront la lumière du soleil parce que vous aurez défié Son autorité en vous battant chez elle.

Un sourire simple, calme, sans vanité ni condescendance.
Quelques mots simples mais une idée forte.
Peut-être qu'ils se calmeront, peut-être pas, peut-être y aura t-il du sang sur le tapis ce soir.

Pour un premier soir en ville, au dessus de la surface du sol, peut-être qu'il aurait dû attendre encore un peu avant de venir voir les membres de la Cour se faire des courbettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 26 Aoû - 21:59

Constance était paralysée, elle ne savait plus quoi faire, elle ne savait plus où elle était , pas dans une cour camariste mais où ? Soudain elle se mit à frissonner, pourquoi l'avoir envoyé ici ? Comment la situation à paris avait emme pu se dégrader au point qu'on fasse de telles menaces en public sous le toit de la reine elle-même . Elle ne perdrait pas son temps à chercher un sens ; son instinct lui disait qu'il n'y en avait pas . Alors sa volonté rassemblée attrappa la bête par la peau du coup et eut la force de la chasser , pour quelques instants du moins , mais elle savit qu'elle restait là, tapie dans l'ombre de son inconscient prêtre à bondir au moindre signe de faiblesse . Elle observa les autres vampires, le jeune homme qui venait de la menacer, la jeune filles aux yeux si bleu et le Nosfératu dont les mots étaient auréolés de bon sens . Elle n'avait jamais vraiment pensé qu'elle devrait se battre , physiquement , dans un Elyséum, cela semblait si ridicule , si impossible pourtant dans ce salon en cette nuit et à cet instant très précis elle se sentait en danger .En réel danger .

Pourtant elle devait , et cela à n'importe quel prix , même celui si lourd de conséquence d'une humiliation, tout faire pour s'extraire d'une situation où elle aurait à agir vraiment et blesser ou détruire ce jeune homme ... Elle devait fuir . Fuir pour se protéger en le protégeant d'elle.

Constance se leva d'un geste , salua Anathème d'un signe de la tête et passa devant Thibault et sa jeune amie sans le quitter des yeux . Une fois à l'entrée de la pièce elle fit quelques pas vers une goule en sortant un carnet sur lequel elle griffonna quelques mots.

" Je suis confuse, veuillez je vous prie faire parvenir cela à sa majesté la reine de France ; j'étais venue à elle me présenter , mais une menace de mort proférée par cet homme me force à prendre congé, assurez là que je serai présente aux premières heures de la nuit prochaine afin de pouvoir respecter nos si chères traditions . Merci"

Elle quitta le Louvre d'un pas rapide s'éloignant le plus vite possible des ennuis et de la tentation de retourner laver son honneur , car même si elle redoutait la réaction que pourrait avoir Doryan son Régent , elle savait que les interets du clan étaient plus important que sa réputation .

HRP :Sur la note donnée à la goule : j'explique ce qu'il s'est passé et me confond en excuses , assurant être là à la première heure la nuit suivante
Revenir en haut Aller en bas
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Lun 27 Aoû - 16:01

Une goule au teins semblant plus pâle que de nature se présenta devant Anathème.

"Monsieur la Reine vous demande de l'excuser, mais sa fin de nuit se trouve plus chargé que prévu et vous demande de bien vouloir accepter le premiers rendez vous de la nuit prochaine."


S’inclinant pour s'excuser elle lia ses deux mains sur devant pour les empêcher de trembler. Il n'était pas question que le Nosfératus pense qu'il l’incommodait, car c'était bien la terreur qui l'avait saisi quelques minutes plus tôt dans la salle du trône et qui continuait de s'exprimer en elle malgré le temps écoulé.

Lucie n'était pas depuis bien longtemps dans les rangs des Pétales de la Reine, mais sa mort allait secouer pas mal de monde aux seins du personnel, ainsi elles se souviendraient qu'elles n'étaient toutes que des proies au milieu d'une meute de loups, protégé par leur mère Alpha, mais aussi soumise à son bon vouloir. La souveraine avait le droit de vie ou de mort sur tous et ceci chacun le savait et l'acceptait.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Lun 27 Aoû - 19:57

Anathème la regarda dans les yeux, calmement il sourit à la demoiselle.

Je vous remercie d'avoir la délicatesse de me prévenir si tôt après mon arrivé.

Un petit pas en avant, puis une inclinaison du buste.
En territoire Toréador, il est de bon ton de rester poli et courtois, chose que certains convives ne comprenne apparemment pas.

Il regarda a nouveau la jeune goule.
Mademoiselle, auriez vous l'extrême gentillesse de me mon montrer alors les quartiers dans lesquels je pourrais dormir la journée ?

Il se redressa puis ajouta.
Et vous pourriez peut-être me dire en chemin ce qui vous perturbe, si vous souhaitez parler bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Lun 27 Aoû - 21:18

La pétale sembla surprise par les réponses du Nosfératus, il était très courtois et elle ne pensait pas qu'être logé l’intéressait, mais si tel était son désir il n'y avait aucun problème. Ensuite il se proposait pour l'écouter aillant remarqué son stress.

"Bien entendu monsieur... Je vous mène à une chambre réservé pour ce genre de circonstance. Veuillez me suivre..."

Elle ne lui parla pas plus, elle n'allait pas lui parler de ses déboire avec la Reine de France tout de même... Un minimum de discrétion s'imposait, même si le cadavre au beau milieu de la salle du trône que la reine avait refusé que l'on évacue ne risquait pas de passer longtemps inaperçue...
Silencieuse elle mena l'homme au 2ème étage et lui présenta la chambre se trouvant à la troisième porte à gauche.


"Voila... Si vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas a nous le faire savoir. Il reste encore un peux de temps avant le levé du jjour et si vous le souhaitez vous pouvez retourner dans le petit salon pour discuter avec les autres personnes présente."


Elle s'inclina et attendit son signal avant de quitter la pièce.


Spoiler:
 


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mar 28 Aoû - 0:29

Le vrombissement sur le bitume cour dans la nuit, le Louvre éclairée dans la ville lumière reflète c’est froide majesté de l’histoire de France. Un taxi noir ralenti, à l’arrêt sa porte arrière s’ouvre.

« Merci. »

Un poigné de d’euros est échangée. Des bottes en cuir marron sonne sur le ciment recouvrant le trottoir. L’homme s’extirpe de l’Audi qui se met à crier en s’éloignant. Une canne sous le bras, un gant noir est remis convenablement, tenant sur une main gauche ferme, sans hésitation. Les gestes sont simple, économes. Son manteau donne l’impression qu’un capitaine de long court, d’un autre âge, sort de l’Océan arrivant dans la civilisation. Le chapeau à plume est ajusté. Un bandeau bleu en dessous casse l’air d’officier de la marine Française. La bruit d’une cane au pommeau d’ivoire sculpté résonne sur le sol alors que l’individu marche en direction du Louvre. Son ton bronzé lui donne l’impression d’un homme revenant des Antilles.

Le martellement des talons et de la canne est une annonce, un héraut annonçant la noblesse et la puissance de l’individu qui entre dans le Louvre. Une fois la première série de porte passée c’est le tintement du marbre qui prend le relais. Les boucles Noire d’une perruque note l’ancienneté tout en voletant légèrement sous les mouvements précis. Les regards des gardiens des lieux sont happé par le visage mutilé à la suite d’une brulure vielle de presque trois cents ans.

Des cheveux relâchant un parfum d’été, une mine de femme en pleur et une grâce féline s’adresse à lui afin de l’inviter dans le Petit Salon. Renvoyée à plus tard elle fini sur demande à lui indiquer les toilettes les plus proches.

Assurée de la tranquillité des lieux, de la sureté de la mascarade, la porte se referme à clef. Seule une ouverture ne permettant pas d’observer ce qui se déroule en ces lieux permet à l’air de circuler. Des incantations sont murmurées alors qu’un rituel se met en place. Peut de temps après une brume légère s’envole vers la fondation…

« J’arrive mon neveu, sache que tu n’es plus seul. »

La porte claque de nouveau alors que l’ancien se dirige d’un pas ferme vers le petit salon, le martellement de la cane en bois précieux accélérant tandis que l’homme se soutiens dessus. Il vient un sourire aux lèvres, une confiance en sois est palpable autour de lui. La connaissance parfaite de ses capacités ne fait pas le moindre doute. Le gant noir se place sur la crémone de la porte avant de laisser entrer Francis de Vercourt du clan Trémère dans le petit salon.

« Bonsoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mar 28 Aoû - 0:35

Les choses bougeaient à une vitesse hallucinante dans cette ville à la con, son sang n'avait fait qu'un tour et soudain, la femme se cassa laissant Thibault comme le gros con qu'il était. C'est-elle qui avait eu raison, il n'est finalement que le boulet du siècle. L'autre nouveau venu fit également preuve d'un raisonnement sans faille. Décidément il avait encore beaucoup à apprendre et alors qu'il se sentait enfin seul avec Amélie il se retrouva de nouveau sous la forme d'un trio tordu de chez tordu avec cet abruti par fini d'une autre époque, un truc complètement hallucinant, un machin d'un autre âge... Enfin un vieux trou d'ucl finalement. Il laissa un rire pouffer de lui même avant de relâcher un bonsoir très à l'arrache.


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mar 28 Aoû - 21:56

"Un nouveau né..."

La constatation était sans appel, un nouveau né, voir même un novice en réalité, une jeune garçon à peine mis en liberté par... Oui, par la Dame du vampire. Ces manières, cette façon se s'imposer. Typique des hommes trop dorlotés. C'est toujours avec un grand plaisir qu'il se rappel son propre infant, il l'avait bien formé. L'insulte glissa comme sur de la soie, elle était d'une parfaite inutilité. Francis se plante donc devant le petit Brujah.

"Mon infant, je suis enchanté de vous connaître, vous m'avez l'air d'un brave garçon, courageux et vif. Toutefois, il est regrettable que votre manque de courtoisie m'amène, dans les minutes qui suivent, à devoir m'occuper de cette futur inconsolable jeune femme, vous m'en voyez éprouver un profond regret."

Francis fit un quart de tour sec, tournant le dos au couple.

"Mademoiselle, je vous invite à profiter de votre homme, la reine de France n'est pas encore en vie et en place par sa grande mansuétude et son manganisme légendaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mar 28 Aoû - 22:34

Mais c'est qu'il prend Thibault pour un con ! Brave garçon ! Et pourquoi pas bon gars ou encore gentil petit !? S'en est trop ! Il en a ras le bol, il va s'en farcir un ! Il va lui faire passer la tête par le mur, lui faire un deuxième trou du cul là ou personne n'en a besoin, transformer sa queue en phare à paupière ! Lui tronçonner le siphon !!!

"Toi ta cibou-tronche elle aurait mieux fait de fermer sa gueule ! Ta tête va aller dans le cul des coussins et tu vas bouffer les ressorts avec les narines !"

Thibault se lève pour aller saisir la petite merde par le cou afin de lui flanquer la branlée du siècle, le genre de branlé que même un cadavre tellement y a pas besoin de bander ! Le poing droit est crispé alors que les pieds se détendent pour sauter sur le dandys du cul comme un fauve se jetterai sur un petit lapinou.


Spoiler:
 


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mar 28 Aoû - 22:34

Le membre 'Thibault' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés 10 faces' : 2, 1, 8, 5, 1


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mar 28 Aoû - 23:00

Allongé sur le sol

Le sang dans les yeux

Et le nez en bémol

Il est bien tout merdeux

C'est Thibault, la violence

Oh, Mon Dieu, quelle prestance !

Il y a Thibault, le tapis et le nez

Il y a Thibault, le tapis et le nez



Sa cabane sera en planche

Et le cercueil pas bien grand

Tous les jours c'est une tanche

Et dodo pour longtemps

A la nuit sur le sol

L'ancien à son âge

Chante joyeux: Thibault, le tapis et le nez

Chante joyaux: Thibault, le tapis et le nez



Et le soir, tout bouseux

Quand ils vont tous danser

Un air qui est bien honteux

Personne n'ira le chercher

Il parle de malchance

Et d'amour et de malchance

En chantant: Thibault, le tapis et le nez

En chantant: Thibault, le tapis et le nez



Quelque part en février

Il se retrouvera

Et le soir dans la cheminé

Il le rechantera

Malgré la bise hivernal

Et la pluie merdinal

Ils chanterons: Thibault, le tapis et le nez

Ils chanterons: Thibault, le tapis et le nez



" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le petit Salon 14/08/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le Petit salon - le 23 juin 2011
» Le petit Salon [16/02/2012]
» Réunion Ventrue au fond du petit salon 10/02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-