AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le petit Salon 14/08/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 17 Aoû - 12:45

Amélie vient de chanter et l’esprit de Thibault s’élève dans une plénitude infini. Ce qu’il y a de bien avec les liens de sang, c’est que ça peut être aussi bizarre que possible, tout est extra ordinaire !

Thibault regarda William, d’un air dépité et misérable tout stressé du début, un sourire et vient de retrouver son visage grâce à Amélie. Puis William lui rentra oralement dans le lard, c’est quand même beaucoup moins agréable… Non ? Juste

« Mais bordel ! J’attends tranquillement ! J’ai quand même le droit d’être un peu inquiet ? Et tu me prends pour quoi !? Je ne compte pas rejeter la merde sur Amélie et toi. Je sais encore me conduire quand l’envie me prend… D’accord elle me prend très rarement… Mais ça arrive parfois ! »

Il reprit son silence lorsqu’Armand et William échangèrent quelques mots, ne voulant pas les interrompre, mais d’un coup, le bordel enfla, un peu comme un furoncle qui murit. Heinrich et Aztruc entrent l’un après l’autre. Cela décroche un nouveau sourire à Thibault, il les aime bien. Contrairement à l’autre imbécile qui était monté sur ses grands chevaux dans le parc du manoir.

Il laissa une nouvelle fois Heinrich parler puis balança de la plus grande innocence du monde :


« C’est quoi un Anarch ? »


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06


Dernière édition par Thibault le Ven 17 Aoû - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 17 Aoû - 21:32

Le Bourgmestre avait répondu négativement et très courtoisement a l’offre d’Armand. Ce qui forçait davantage le respect. Décidément, Armand allait beaucoup l’aimer celui-là! Le bonhomme était franc, juste et respectueux et de toute évidence un atout de taille lorsque la garnotte se met à pleuvoir. Il notait dans sa tête de tâcher d’essayer de développer des relations dans le futur avec ce Monsieur Sheperd.

Perdu dans ses pensées et aussi dans l’extase de l’observation d’un tissu rouge qui revêtait un fauteuil, très chatoyant! On voyait que l’objet avait été fabriqué par un très grand artisan et l’amour dont il a su faire preuve en confectionnant ce meuble était d’une émotion à l’état pure! On pouvait pratiquement palper les marques de doigts du génie et de la passion qui avait été laissé comme une emprunte destinée aux seuls yeux avertis et…

Armand fut interrompu dans sa contemplation par l’entrée inopinée de deux nouvelles têtes.

Ciel!

Le premier Monsieur semblait surpris, voir même éberlué de constater la présence de monsieur Thibault! L’avait-il déjà vu se gratter les fesses auparavant? Ou se gratter les parties? Ou le voir cracher dans un mouchoir pour ensuite le déposer sur une table? Ou le voir se curer le nez durant une soirée V.I.P? Oh mon Dieu quelle Horreur! Bah! Il était clair que monsieur Thibault devait faire ses preuves car apparemment l’unanimité jouait contre lui. Intérieurement, Armand lui souhaitait bien du courage et beaucoup de persévérance. Du reste, ce dernier possédait un avantage sur le Toréador. Il disposait de quelqu’un pour le présenter. Armand devait faire face à cette primeur tout seul, débarquant d’outre-mer, sans contacts ni amis pour le soutenir ou pour le représenter. D’autre part, il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait bien dire à la Reine, sinon que de rester très poli, humble, courtois et extrêmement respectueux.

Mais ce nouvel arrivant…William l’avait appelé Prévôt? Donc c’était un Caïnite important, bien qu’il semblait haut en couleur. C’était à découvrir…
Quant au deuxième larron…Bon au départ c’était signé qu’il venait du même continent qu’Armand mais pas de la même époque, sinon le Toréador aurait sur lui un chapeau de Cow-boy avec des six-coups ceinturés à sa taille. Cependant il apparaissait aux premiers abords comme timide et discret.

Laissant la conversation se développer entre le Prévôt, le Bourgmestre et monsieur Thibault. Armand se mis un peu en retrait. Suivant l’exemple du dernier larron. Armand allait s’asseoir dans un coin en faisant mine de rien comme un patient qui attend sagement dans la salle d’attente d’un médecin en regardant partout sauf les gens présents. Mais son attention fut attirée de loin par monsieur Thibault qui protestait de la remontrance du Bourgmestre en jouant la carte de l’innocence. ‘C’est quoi un Anarch’? Avait-il dit. Mais il le faisait exprès? Armand n’avait jamais rencontré d’Anarch cependant il savait très ce qu’ils étaient…Non, décidément ce monsieur Thibault voulait les mettre en boîtes! Étais-ce judicieux comme option étant donnée sa situation qui semble plutôt précaire?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 17 Aoû - 22:11

Ahuizotl bougea un peu pour se mettre à hauteur d'Heinrich pour ne pas avoir à parler dans son dos.

Il lui posa une main amicale sur l'épaule tout en disant sur un ton léger.

"Allons Monsieur Heinrich, soyez indulgent avec Thibault, il n'est pas notre ennemi et il a, comme nous, passé de trop mauvais moments pour ne pas avoir le droit à une trève ..."

Il avança doucement vers William, l'air calme et la démarche toujours aussi féline mais dans sa voix, il y avait un peu plus d'inquiétude.

"Comment vas tu mon frère ? Tu as mauvaise mine ... Je vais t'attendre un moment et nous rentrerons si tu veux. Je pourrais t'apporter ce dont tu as besoin pour bien finir la nuit..."

Son regard se tourna alors vers Thibault et Amélie. Les voir ensemble lui faisait plaisir pourtant il ne savait pas pourquoi. Cette chose qu'ils dégageaient était puissante et apaisante, il en était certain, il n'avait qu'à les voir pour en avoir la certitude. Un peu comme lorsque William était à ses côtés ...

"Thibault ! Si tu veux venir sur mes terres, tu es à présent le bienvenu ! Je n'ai qu'une parole."

Le ton était solennel mais le sourire qu'il lui accorda pour finir cette phrase en disant long sur le genre de considération qu'il pouvait avoir pour ce jeune Brujah si brut et si innocent ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 17 Aoû - 22:28

Amélie reste accroché à son compagnon avec un regard perdu. Elle semble absente alors que l'on discute du cas de Thibault, soudain elle se colle encore plus à lui un peu paniquer. Il y avait bien trop de pensées autour d'elle bien trop de personnes. elle voulait sortir d'ici et être seule avec le Brujah, il n'y avait que lui qu'elle supportait, mais elle devait rester la pour lui, pour les autres. Elle cache sa tête dans son coup avec un gémissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 17 Aoû - 23:27

Le deuxième nouveau-venu témoignait maintenant de l’affection envers monsieur Thibault. Se faisant même son avocat auprès du Prévôt, qu’Armand pouvais identifier sous le nom de Heinrich dorénavant. Le Brujah devait se sentir bien rassuré d’avoir un nouvel ami.

Finalement c’était un bien curieux spectacle qui se déroulait devant Armand. Ça avait l’avantage de tuer le temps en attendant la Reine.

La jolie blonde s’était mise à s’animer quelque peu. Elle semblait mal-à-l’aise. Trop de gens autour d’elle supposait Armand. Elle semblait démunie et paniqué ce qui causa une tristesse chez le Toréador qui aurait bien voulu la rassurer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Ven 17 Aoû - 23:38

Ahuizotl regarda Amélie et son regard se fit curieux, avec une légère dose d'incompréhension.

"ça ne va pas ? J'ai dit quelquechose qui vous a déplu Madame ?"

Il regarda Thibault puis William, l'air interrogateur.

Il avait cru comprendre que cette femme avait une énorme importance aux yeux de la camarilla et il ne voulait pas lui faire du mal; Loin de là. Mais elle semblait vraiment très étrange ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 18 Aoû - 0:32

"un anarch' est qq'un qui ferai mieux de vite choisir son camp ... "

il se retourna vers Wolfgang

"ça n'est pas après lui que j'en ai ! mais votre bourgmestre avait reçu l'ordre simple d'escorter ce beau monde en cellule pour qu'il puisse se ragaillardir et se changer un peu histoire d’être correctement introduit devant la reine au moment qu'elle jugera opportun .. la reine hein ! pas une tenancière de bordel !!
Au lieu de ça et par une initiative dont la logique m’échappe encore ils se retrouve à faire la queue vêtu comme des gueux et boitant comme de pauvres hères pour se présenter à la reine de France ! ....
"

Il aurait pu continuer des heures ainsi mais quant il vit Amélie se prostrer contre Thibaut en un gémissement son ton changea du tout au tout il se rapprocha vite d'elle un genou en terre et l'air inquiet

"quelque chose ne va pas Amélie ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Sheperd
Bourgmestres [Gangrel]
Bourgmestres [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 18 Aoû - 1:49

Les yeux fixés sur Heinrich, William se leva et alla droit sur lui...
Ses yeux étaient presque exorbités, ses mains se fermaient et se repliaient au fur et à mesure qu'il s'approchait...
Arrivé à son niveau il remit ses lunettes, cachant ses yeux à la couleur surnaturelle et s'approcha doucement de l'oreille d'Heinrich pour lui susurrer quelques mots à peine audibles pour les autres occupants de la pièce...

"On n'est jamais mieux servi que par soit même, démerdez vous en maintenant."


Sans un regard pour les autres personnes il sortit, il avait soif, il était blessé et il devait chasser...

Sortie vers ....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 18 Aoû - 3:52

Ohohoh! Il y avait du rififi. Le Prévôt faisait…Mais il faisait son travail de Prévôt comme il se devait de le faire. Cependant ce fut triste que William ai du en faire les frais. Il était trop fier! Le Bourgmestre avait sans doute tiré tout ce beau monde d’affaire et on lui reprochait d’avoir salopé son boulot au final. Armand comprenait la colère de William, mais il comprenait aussi que le Prévôt devait être à son affaire, car si Heinrich laisse pisser et que la Reine pète un câble à cause du groupe ensanglanté, ce sera lui qui va déguster et pas rien qu’un peu. Et surtout mais surtout si Thibault se met à déconner devant la Reine Ouillouillouille! L’Horreur!

Sheperd était parti…

La petite Amelie…Elle semblait avoir une influence incroyable sur l’assistance. Un peu comme quand le Toréador utilise de sa Majesté a fond la caisse. Elle devait être importante elle aussi, pour réussir par de simples gestes a émouvoir le Prévôt et l’autre…Armand ne savait toujours pas son nom, l’Indien d’Amérique. Bref tout-le monde semblait aux petits oignons avec elle. Oui elle était jolie mais il était clair que ce n’était pas sa seule beauté qui créait cette ambiance d’intérêt…Pour un Caïnite comme Armand, oui et c’était normal puisque qu’il tombait amoureux a chaque coin de rue, mais ces gens n’étaient pas lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Sam 18 Aoû - 11:34

Ahuizotl regarda William se lever, dire ces quelques mots à Heinrich puis partir sans explications.

Il garda cependant le même visage serein, comme à son habitude. Son frère était fier et fort et par dessus tout, il arrivait parfois à se liberer de ses chaines. Il venait d'en faire une petite démonstration à l'instant ...

L'Azteque n'avait donc plus rien à faire ici, il balaya la pièce autour de lui, croisant un instant ce nouveau caïnite du regard et marqua un arret, le temps de lui faire un salut discret de la tête.

Avant de partir, il tint à défendre son frère aux yeux d'Heinrich. Il avait toujours ce sourire leger et ce ton apaisé dans la voix.

"Je vous laisse mon bon ami mais ne soyez pas si dur par pitié ! Une cellule n'est rien d'autre qu'une cage. Elle sert à enfermer des bêtes sauvages ou des ennemis et Thibault n'est ni l'un ni l'autre ..."

D'un pas leger mais habile, il quitta la pièce. Certains que la journée qui se lèverait serait de bonne augure pour la prochaine nuit ...

[départ vers les quais de Seine]


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 19 Aoû - 20:08

Amélie ne relève pas la tête du cou de son amant et pousse un ou deux soupires. Comment allait elle expliquer qu'elle souffrait de toutes les pensées qui trainaient dans cette salle ? elle voulait être un peu seule, enfin juste avec Thibault. Lorsque son primogène lui demande si quelques choses ne va pas, elle secoue la tête avec force et murmure contre son ami.

"Toute ses pensées me font mal à la tête......."

elle est incapable d'en rajouter plus car son corps commence à convulser, comme lors de la dernière vision qu'elle avait eut dans les bras du Brujah.

"Le prophète à soigné la louve........ Il vient de se reveiller pour cueillir la Fleur avant qu'elle ne se fane..."

Puis son corps s'immobilise, comme si elle était en torpeur. trop fatiguée pour bouger ou parler. Elle aspirait au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 19 Aoû - 20:31

Thibault ne comprenait pas trop ce qui se passait depuis quelques temps. A la sortie du manoir une sorte d'euphorie général avait pris le contrôle de presque tout le monde et très rapidement les défauts de la famille était revenu. Tout fut oublié, partie en fumé. Les progrès sociaux de chacun renvoyé dans le néant. Il était très déçu des derniers évènements, du comportement de pratiquement tout le monde et puis Amélie c'était sentie mal.

Elle se sentit de plus en plus mal, à fuir les pensées des uns et des autres, mais ça Thibault ne pouvait le comprendre. Toutefois ce n'était pas non plus un abruti fini et il savait reconnaître la souffrance et le besoin de solitude. Il verrait bien l'autre Dandy sortir et il saurait qu'il est temps d'aller voir la reine.

Ni une ni deux Thibault pris Amélie dans ses bras comme s'il tenait l'être le plus précieux au monde et sortit, dans le couloir, afin de protéger Amélie des lieux.


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Dim 19 Aoû - 23:57

il rejoint Thibaut dans le couloir
en saluant tout de même la personne encore présente d'un signe de tête

"Venez avec moi , on va essayer de la mettre à l’écart de tout ça et vous trouver qq'chose de présentable à vous mettre , vous présenter cul nu à la reine n’amènera rien de bon "

Le Prophète .. la Louve .. la Fleur .. tout ça sonnait étrangement à ces oreilles , et ça ne laissait présager rien de bon ..

il se renseigna tout de même sur l’état de santé de la primogène ventrue sur la route .. pour en avoir le cœur net

Spoiler:
 

*sortie vers le bureau du primogène malkavian*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mer 22 Aoû - 0:03

[Venue du second étage]

Il venait de descendre les escaliers, se retrouvant au rez-de-chaussée. Il devait rester…alors autant aller voir si des gens dignes d'intérêt étaient arrivés. Les goules avaient beau être charmantes à tout point de vue, elles ne restaient que des goules…qui plus est pas à son service ni nourries par ses soins.
Bref, il avait une petite faim…et il n'était pas possible de se nourrir ici. Nul doute qu'un bon Hennessy lui permettrait de patienter. Il croisa une appétissante pétale, mais resta sur l'idée de base d'un cognac plutôt que de la vider de son Sang…il perdit son regard quelques secondes sur sa démarche très…féminine alors qu'elle accédait à sa requête polie, se dirigeant vers les cuisines.
Puis il entra dans le petit salon comme en terrain conquis, sans la moindre hésitation. Il marchait à pas feutrés bien sûr, pour le respect du lieu, mais ne semblait en rien impressionné par la somptueuse décoration. Les yeux cachés par des lunettes noires, portant un costume gris sombre sur mesure, chemise blanche, cravate grise, chaussaures noires. Les cheveux très courts, rasé de près, marchant les mains dans le dos, l'orientation de son visage indiquait clairement qu'il avait vu cet homme, seul.
Son pas était cadencé, il approcha par le chemin le plus court de la personne, s'arrêtant à 3 pas de ce dernier, un sourire poli sur le visage, s'inclinant poliment.


« Bonsoir monsieur. Votre visage m'est inconnu…vous venez d'arriver je suppose ? Oh, je manque à tout mes devoirs, je suis monsieur d'Arcy, ravi de vous rencontrer ! »

Le ton de sa voix était badin, respectueux mais détendu. Après tout, ils étaient seuls dans le petit salon…

* Toi, avec ta tête de minet…hmmmmmmm…toré ? tu dois au moins être à voile et à vapeur ! *


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Mer 22 Aoû - 0:43, édité 1 fois (Raison : Ajout du lien d'arrivée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mer 22 Aoû - 6:02

Un homme élégant fit son entrée dans le salon qui était devenu désert suite à la commotion entre le Prévôt et le Bourgmestre.
Il était très bien vêtu, il avait un gout très sur! c'était de toute évidence un aristocrate et il avait une fière allure. Il se présentait poliment comme étant monsieur D’Arcy, Il plut immédiatement a Armand! Avec tous les Caïnites hauts en couleurs qu'il avait rencontré jusqu'a présent, celui-ci le rassurait par son bon ton et par son gout.

-« Vraiment Enchanté de faire votre connaissance également Monsieur D’Arcy! Et effectivement je viens d’arriver du Québec.»

Fit Armand en inclinant la tête puis il affichait un sourire franc avant de poursuivre.

-''Je suis du clan Toréador! Et permettez-moi de croire que vous êtes de l'illustre clan des Ventrues! Votre gout très marqué par la très haute qualité de votre costume, confectionné par un tailleur chevroné de toute évidence, je dirais un tailleur Anglais sauf erreur. Ajouté a cela votre tact et votre élégance. Ces signes parles d'eux-même! Je suis donc doublement ravi de vous rencontrer mon cher monsieur D'arcy! C'est un honneur pour moi en vérité!''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mer 22 Aoû - 9:52



* Argh…cet accent ! Il a au moins le bon goût d'être francophone ! Toré…je m'en doutais ! Joli bri de Mascarade en plein Elyseum, bravo ! Deux fois, de mieux en mieux…raté, Français… *

Sans se départir de son sourire, le Ventrue désigna d'une main gantée un fauteuil à côté de son interlocuteur.

« Permettez que je m'installe à vos côtés, monsieur qui-avez-omis-de-me-dire-votre-nom ? »

Une fois l'accord obtenu, il s'y installera, croisant les jambes, joignant ses mains sur son genou, l'air parfaitement détendu. Une jolie jeune femme entra dans le petit salon, portant un plateau recouvert d'une bouteille et de verres ( http://www.granitbleu.com/catalog/popup_image.php?pID=1120 ). Elle était clairement habillée comme une employée, et se dirigea sans hésitation vers l'homme aux lunettes noires.

« Voici ce que vous avez demandé monsieur… »
« Ah, voici enfin ce divin breuvage, vous prendrez bien un verre pour votre arrivée sur le vieux continent, très cher ? Laissez donc la bouteille et deux verres mademoiselle, je vous prie, vous serez un ange…»
« Très bien monsieur… »

La jeune femme débarassa son plateau sur une desserte à proximité des deux hommes, remplissant deux verres avant de quitter la pièce sans demander son reste. D'Arcy se pencha vers la desserte sans attendre, s'emparant des deux verres, tendant l'un au Toreador, puis approchant le sien pour trinquer.

« À votre arrivée en France ! »

Après avoir profité d'une large gorgée du délicat breuvage, il garda son verre en main, faisant machinalement tourner le liquide ambré dans ce dernier, se penchant vers son interlocuteur pour lui parler à voix basse.

« Vous avez de la chance d'être tombé sur moi ! Vos habitudes sont peut-être différentes sur le nouveau continent, mais ici nous respectons la Mascarade y compris au sein de l'Elyseum, oubliez donc vite de prononcer certains mots qui pourraient…vous voyez ce que je veux dire. Sauf devant la Reine et en comité restreint, bien entendu. Mais passons ! Disons que c'était mon cadeau de bienvenue ! »

Il porta à nouveau le verre à ses lèvres avant de reprendre.

« Quant à ma famille, vous avez vu juste ! Par contre, pour le tailleur…il est tout ce qu'il y'a de français ! Ceci dit, c'est un véritable plaisir que de rencontrer une nouvelle Rose…qu'est-ce qui vous amène si loin de votre pays ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mer 22 Aoû - 14:11

Heinrich, Amélie et Thibault entrent de nouveau, la chose la plus choquante vient des fringues… Amélie transformée dans une robe charmante et Thibault endimanché dans un costume lui donnant l’air de ces gros bras de garde du corps de VIP, en un peu moins « classique » que l’éternel noir et blanc habituel.

« Je t’en foutrais moi des si jolis petit couple ! Je t’en foutrais bien profond si ce déguisement de Clown me le permettait ! »

Il claqua la porte à l’entrée d’Heinrich, déprimé par son nouveau look qui, pourtant, le met en valeur.

« Je crois que je préférerai encore un bain de soleil à supporter ça une nuit de plus ! »

Se retournant vers le prévot…

« Bon ! Du coup, maintenant que je suis sapé comme un Pape et parfaitement ridicule, quand-est ce que la Reine nous reçoit qu’elle m’arrache la tête et qu’on en finisse ? »

Pas trop trop malotru sur les bords, bon si en faite, il adresse tout de même un sourire à d’Arcy et Armand.


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mer 22 Aoû - 19:21

Heinrich était arrivé guilleret en compagnie de Thibaut et d'Amélie ..
il salua de la tête les membres présent dans la pièce et ne pu en faire plus avant que Thibaut prenne la parole , parole qui enleva toute gaieté dans l'attitude d'Heinrich .
Il s'approcha de Thibaut largement assez prêt pour le toucher

"écoute , il me semble que tu n'as pas compris deux ou trois réflexe de survie en ces lieux : il va falloir que tu apprennes à tenir ta langue , j'oserai même dire qu'il va falloir que tu apprennes à fermer ta gueule si c'est plus clair pour toi , j’essaie de te sauver la mise pour Amélie mais si vraiment ça te pose un problème le bain de soleil peut très vite s'organiser .. ou tout autres activité qui rendrait Amélie malade de tristesse et qui abimerai le joli costume qui vous est gracieusement offert .. ici ce n’est pas le Sabbat mais ça ne signifie pas que l'on en est moins cruel ou plus patient !
Donc maintenant tu vas t'asseoir ici et ne plus bouger jusqu'à ce qu'on vienne te chercher .. suis-je bien clair ? "

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Mer 22 Aoû - 19:21

Le membre 'Heinrich' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés 10 faces' : 10

--------------------------------

#2 'Dés 10 faces' : 5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 0:34

Armand pris place sur le siège que Monsieur D’Arcy désignait pour l’inviter à s’asseoir.
Puis il lui fit remarquer qu’il avait oublié de se présenter.

-« Ciel! Ais-je oublier de me nommer? Mais je suis d’un distrait cela en est terriblement gênant. Alors je me présente Armand Duplessis. »

Une jeune et jolie goule venait de déposer une bouteille d’Hennessy extra old. Armand était craintif, la dernière fois qu’il avait essayé d’ingurgiter autre chose que du sang il avait généreusement régurgité le contenu. Cependant il pris le verre tendu avec reconnaissance. Monsieur D’Arcy proposât même un Toast. Armand porta le verre a sa bouche mais ne fit que se mouiller les lèvres. Sachant l’endroit mal choisi expérimenter si son corps était capable ou non d’absorber la substance liquide.

-« Je vous remercie Monsieur D’Arcy pour le verre ainsi que de votre délicatesse, je suis comblé de vos bontés, cependant veuillez pardonner mon manque à la mascarade, il s’agit bien du fait d’avoir évoquer nos clans respectifs? Si? Bref, si c’est le cas j’avais cru que c’était toléré ici car avant que vous ne fassiez votre apparition dans le salon. Monsieur le bourgmestre s’était présenté a moi en présentant également ses amis et il avait pris la liberté de nommer les clans de tous. Alors si c’est à ce propos que nous faisons allusions, j’ai été induis en erreur par mes pairs, veuillez me pardonner.
Quoi qu’il en soit j’apprécie la recommandation sous forme de cadeau et soyez assuré que je l’appliquerais dès à présent et ce, même si les autres se dévoilent! Je vous en donne ma parole mon cher ami»

Armand fit une pause, il allât d’instinct reporter le verre a sa bouche mais il se reprit à la dernière seconde pour déposer délicatement le verre sur la petite table.

-« Ce qui m’emmène ici Monsieur D’Arcy, c’est à cause de mon talent d’artiste peintre. J’ai malgré moi atteint une notoriété qui m’a pris à contre-pied au continent, certes, mes toiles sont très belles, mais j’ignorais qu’elles commençaient à faire si vite le tour dans les hautes sphères et que mon nom devenait de plus en plus souvent cité. On m’avait même baptisé : Dante : le peintre de l’enfer, en référence aux contenus de mes toiles, des représentations de l’enfer, des scènes dans le profond du Tartare. Bref. Certaines toiles étaient anciennes, et avec l’arrêt de mon vieillissement, plusieurs questions étaient sur le point d’être soulevé au Pays. D’où pourquoi ma venu pour remettre les compteurs a zéro...Du moins, je suis moins connu ici et je peu disposer de certaines libertés a ce stade-ci pour semer la confusion quant à la création de plusieurs œuvres »

Armand fut interrompu par le retour des gens qui avaient quitté le salon peu avant l’entrée du Ventrue.
Monsieur Thibault était cette fois mieux vêtu, le Prévôt lui avait fait faire peau neuve, mais l’attitude du Brujah remis aussitôt le Prévôt dans l’embarras et le voilà une nouvelle fois en train de prendre à parti Monsieur Thibault et cette fois ça semblait chauffer autrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 7:39


Enfin il était possible de mettre un nom sur ce visage…
« C'est un plaisir monsieur Duplessis… » rétorqua-t-il, souriant.

Il ne pouvait sérieusement pas lui en vouloir davantage pour le maintien de la Mascarade, lui-même ayant commis cette erreur à son arrivée…et même s'il est peu probable qu'un simple humain puisse les croiser, il était néanmoins temps d'appliquer leurs règles de manière plus stricte…il en allait de la survie de leur Très Sainte Camarilla, même si un cerveau lent ne verrait pas forcément l'intérêt d'un respect strict des règles en temps de guerre…il suffisait de réfléchir un peu, tout cela coulait tellement de source !


« Je comprends bien, je ne vous en tiens nullement rigueur. La tragique perte de notre gardienne n'arrange rien concernant l'application des bonnes manières…sans même parler de nos règles. Hélas. notre hmmmm…sous-directeur, qui a repris la charge a déjà fort à faire, comme vous pouvez vous douter…je tiens toutefois à vous remercier chaleureusement de votre collaboration, elle est plus que bienvenue en ces temps troublés et l'apprécie à sa juste vateur. »

* Ainsi donc tu viens te réfugier sur le vieux continent pour protéger la Mascarade…c'est louable en soi, mais le mieux sans doute aurait été de ne pas la mettre en péril !Et modeste avec ça… *

« Je vois…c'est sage de votre part… »

D'Arcy perdit son sourire avenant en entendant Thibault…mais lui rendit tout de même un sourire forcé et glacial avant de retourner son attention vers un pair digne de ce nom…ignorant, pour le moment du moins, l'attitude ridiculement provocatrice du Brujah.

« Ne parlions-nous pas de bonnes manières et de respect des règles ? Voici un exemple criant de vérité…ce jeune homme se prétend indépendant, se montre grossier et sans reconnaissance aucune, alors que nous venons d'extirper des griffes de…nos voisins d'en face sa petite amie - qui est de la maison - et lui-même…et l'on s'étonne ensuite que tout va à vau-l'eau ! »

L'énervement du Prévôt lui extirpa un sourire, comme s'il se délectait du savon que Thibault était en train de prendre.


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Jeu 23 Aoû - 7:42, édité 3 fois (Raison : typo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 13:55

Ha les joies des intimidations réussis ! Quelle bonheur que de prendre e dessus sur un autre individu ! Non vraiment, cette sensation qui vous picote au bout des doigts lorsque votre puissance écrase votre victime… Toutefois, ne croyez pas que ce n’est qu’en sens unique ! Après tout un parasite vexé par le passé essaye d’amoindrir Thibault, de le ridiculiser en public, et bas le con est encore plus con parce qu’il est totalement ignoré, pouff ! A l’eau l’effet méchant. En revanche celui qui pourrait avoir le kiki tout dur c’est ce Heinriche, terreur du salon, monstruosité nocturne, terreur des Brujah ! Non, ce n’est pas ironique, car oui ! OUI ! Là pour le cul, il est très très très flippant. Heureusement que le système digestif de Thibault est décédé, ça évite qu’il se pisse dessus.

La bouche de notre demeuré s’ouvre, se ferme, s’ouvre, se ferme… Aucun son ne sort. Ignorant même jusqu’à la présence d’Amélie (oui, il est fort Heinrich, je vous le dis), Thibault pose son cul immédiatement sur une chaise sans la moindre cérémonie. Son visage prend de jolie couleur, du blanc, du rouge, du cramoisie, de nouveau du blanc. Nous sommes en droit de nous demander s’il va sauter à la gorge d’Heinrich et nous le bouffer sur place ou si l’on va juste entendre un splendide MAIS HEUUUU !

Les secondes passent… Rien. La dizaine est passée… RIEN ! Incroyable ! Magnifique !! MERVEILLEUX !!! Quelqu’un a enfin réussit à faire fermer sa gueule au grand con !

Thibault se tiens là, dans ce salon, silencieux, peut être un peu honteux, à fermer sa mouille.

Résumé de la situation ? Et bien cher lecteur, c’est simple. Heinrich 1, Thibault 0.


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heinrich
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 14:24

une fois Thibaut "calmé" Heinrich alla s'asseoir dans un des fauteuils mis à disposition

"Monsieur d'Arcy si vous pouviez ne pas en rajouter une couche .. la situation en ville est déjà assez difficile sans que nous ayons à souffrir de dissension en nos rangs , de plus c'est un bien mauvais exemple et une bien piètre image de la Cours de Paris à donner aux nouveaux venus ..
Vous aurez tout le temps de vous battre entre vous quand nous en auront finit avec le Sabbat .
"

et justement il se tourna légèrement vers le "nouveau"

"Salut , Heinrich , Prévôt de la reine , pour vous servir .. tout ça tout ça .. ,ne faites pas attention à eux , ils ont eu une mauvaise nuit ."

il lui fit un signe de la main parodiant un salut militaire

"Bienvenu à Paris .."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 15:46

Une pétale s’approcha du jeune homme aux belles anglaises brunes.

"Mr Duplessis ? Je vous prit de bien vouloir me suivre, votre tour et venue de rencontrer la Reine..."


En parlant elle s'inclina respectueusement sans fixer le toréador.


[vers l'entretient d'Armand]


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   Jeu 23 Aoû - 16:05

Quelques minutes s'écoulèrent avant que la même pétales revienne en compagnie d'Armand.

"Bonne fin de nuit monsieur..."


Elle lui fit un sourire charmeur et s'inclina avant de se détourner pour convoquer les suivants.


"Monsieur le Prévot, Monsieur d'Arcy... La Reine souhaite vous rencontrer affin que vous lui fassiez le compte rendue exact de l'expédition dont vous revenait avant qu'elle ne rencontre monsieur Descamps..."


Souriant poliement elle attendit que ses deux hommes veille bien la suivre jusqu'à la souveraine.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit Salon 14/08/2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le petit Salon 14/08/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le Petit salon - le 23 juin 2011
» Le petit Salon [16/02/2012]
» Réunion Ventrue au fond du petit salon 10/02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-