AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La cérémonie de commémoration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 17:30

Un être si puissant venait de faire l'aveu lui aussi de son incapacité à maitriser le Destin. Voilà qui mettait les deux caïnites sur un pied d'égalité, mais Ahuizotl était conscient que son plus précieux allié était peut être en face de lui à présent ... ou son pire ennemi ...

Il eut une seconde d'incertitude durant laquelle ses yeux se plissèrent. En effet, les Dieux l'avaient averti ainsi que les cartes tirées par la vieille dame dans le camp de ses lointains cousins.

L'être maléfique incarné par Raphaël n'était peut être pas le seul à vouloir lui barrer la route.

Mais au fond de lui, Ahuizotl refusait de croire que Malvin poursuivait de sombres desseins.

Il le regarda alors, laissant apparaitre un leger sourire et un regard confiant.

]En nahualt]

"Une seule réalité mon ami et un seul destin. Le sang va couler et un nouveau cycle renaitra."

[En français]

"Nos choix seront lourds de conséquences et j'aimerais bien connaitre nos ennemis. J'ai déjà quelques alliés de valeur ..."

Il tourna son regard vers William et bien que sa posture et les sentiments de faiblesses qui l'animaient à cet instant n'étaient pas à son honneur, Ahuizotl ne cessait de le regarder comme son plus valeureux allié ... son frère de sang et sa fierté.

"William ! Si le Destin t'a fait commettre une faute, tu ne dois pas t'en blâmer. Ernest était un être de valeur et un redoutable combattant. Il a fait ce qu'il devait faire et il a offert sa vie pour ça. Le sacrifice d'une personne honorable pour une cause juste ne doit pas être un fardeau.

Relève toi mon frère !"

Ahuizotl avait cette différence avec Malneaus et William qu'il n'obeissait plus à la loi des hommes et de leur conscience qui leur faisait ressentir le remord. Parfois seulement, il contemplait de loin un reste d'humanité qu'il avait pu connaitre mais il ne s'agissait alors que d'un souvenir. Rien de plus ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen


Dernière édition par wolfgang le Jeu 21 Juin - 20:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malneaus
Sans clan
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 17:48

Il ignorait toujours William à ses pieds mais tourna sa tête vers le primogène

"Comment pouvez vous dire de pareilles sotises en ma présence ? Ernest a été assassiné, et cet créature méprisante et écoeurante en a été le bourreau, alors un peu de respect ! Dans ces évenemet j'ai perdu deux amis dans les deux cas en essayant de vous protéger ; j'ai payé un lourd tribu! Bien plus lourd que je ne peux l'accepter prêtre!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 18:09

Le Gangrel fronça legerement les sourcils. Non pas de colère mais de gêne tant il était clair que le ressenti de Malneaus n'était pas le même que ce que lui aurait pu ressentir en de pareilles circonstances.

"Pardonnez moi mon ami ! J'ai bien peur effectivement de ne pas bien comprendre l'étendue de votre souffrance et par respect pour vous et pour Ernest, je n'évoquerai plus cet incident devant vous !

Pour ce qui est de l'appellation "Prêtre", vous me faites malheureusement trop d'honneur. Je suis un guerrier jaguar et j'aimerais ce soir pouvoir être plus proche des Dieux bienveillants qui me guident. Mais je cherche toujours et encore des alliés qui pourront m'aider ..."

Son visage se faisait plus doux même si le Gangrel s'efforçait de ne pas sourire pour ne pas offenser Malneaus plus qu'il ne l'avait déjà fait.

"J'espère que vous me pardonnerez de ne plus avoir de coeur. Seule mon âme est encore pure. Et je suis décidé à sacrifier mon âme pour sauver cette Terre car elle, son coeur se meurt mais il bat encore."


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 20:19

La réponse tant attendue ne vint pas, le caïnite se cachant derrière le caractere commun de son physique. Elle ni cru pas un seul instant, elle l'avait croisé ailleurs, peut être tout simplement à ce fameux détour de couloir à moins que ce ne soit un de ces souvenirs bien trop ancien, enfoui par le temps, mais se réveillant grâce à l'appel d'un sens.

Et puis, si il ne l'avait pas déjà croisée, comment connaitrait il son nom ? Certes, ses travaux étaient connus, réputés même pour certains dans les petits comités scientifiques, mais de là à la reconnaitre physiquement, elle en resta hébété mais fut aussitôt sorti de sa surprise par le mot divertissant.

Elle prit le mot de plein fouet. Interessants, captivants, passionants... Mais divertissants ! Certes pas ! Comme si il ne s'agissait là que de purs loisirs récréatifs afin de meubler les moments d'ennuis !

Elle s'aperçu qu'elle avait serré nerveusement le bras de Stanislas, s'en excusa du regard tout en relachant son geste.

Préférant ne pas trop s'arréter sur un seul mot, convenant qu'elle était peut être un peu trop passionnée, elle continua d'observer et cogiter en silence. Si il ne la connaissais pas, pourquoi ce ton si amical à la limite du paternalisme ? Et ses grands yeux de jade, comment aurait elle pu oublier cela ? Et pourquoi lui et Raphael s'interessaient ils autant à ses travaux ?

Il fallait absolument qu'elle en parle à Monsieur, cela ne pouvait être une coïncidence ! Et si les travaux sous le Louvre étaient une énorme bêtise ? Et si...

De nouveau elle se crispa au bras de Stanislas, s'en excusa de nouveau dans un murmure et cette fois retira son bras avec délicatesse.

Elle écouta alors avec intérêt le primogène gangrel ainsi que le dialogue dans une langue étrangère qui s'ensuivit. Elle plaignit William à genoux, implorant le pardon, qui fût superbement ignoré pour avoir tué un ami du sans clan.

Baissant le regard, se sentant un peu de trop au milieu d'une affaire qui ne la concernait pas, elle se réveilla pourtant au termes de guerrier jaguar. Enfin quelque chose de tangible et d'interessant qui réveilla sa soif de curiosité et répondit à bien des interrogations.

Son regard quitta alors enfin le sol pour observer avec des yeux de conservateur de musée ayant découvert un artefact, le primogène gangrel.

"Un azteque !" Murmura t elle perplexe, la bouche à moitié ouverte de surprise ! Elle avait devant elle une antiquité vivante pour laquelle certains de ses collègues seraient même pret à vendre leur âme au diable !

Un sourire émerveillé se dessina sur son visage. On savait si peu de choses sur eux, si peu de traces avaient été conservées ou retrouvées et voilà qu'un témoin de l'époque était entrain de discuter en langage des Dieux, devant elle !

C'était comme se retrouver face à un ptéranodon pour un paléontologue. Elle aurait certes préférer rencontrer Aménophis ou Hatchepsout, mais ce n'était pas si mal...

Si elle avait bien compris, l'azteque cherchait des alliés pour sauver la Terre. Elle ne put s'empecher d'avoir un rictus amusé mais sans moquerie. Les peuples anciens avaient le don pour prédir la fin des temps dans d'horribles circonstances, un monde devenu chaos. D'ailleurs pas mal de tablettes, fresques murales, décors de temples [...] allaient dans ce sens. Les prêtres étant justement là pour apaiser la colère des dieux. Les sacrifices humains étant bien entendu leur offrande principale.

Y avait il vraiment des dieux bienveillants dans la mytologie Azteque ? Mélissange en doutait fortement.

"Veuillez m'excusez de m'immiscer dans une conversation qui ne me regarde peut être pas, mais vos propos ne peuvent que m'interpeler. Vous dites être un guerrier jaguar , ce qui est déjà fascinant ! Et êtes décidé à sauver la terre ? De qui ou de quoi ? Est ce une prophétie ? Quelque chose à voir avec le calendrier azteque peut être ? Pourtant cette dernière hypothèse a été réfutée récemment et..." Elle ne termina pas sa phrase, essayant de controler ce défaut de trop parler quand il s'agissait de sujet la passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 21:08

Ahuizotl fut interrompu par Mélissange alors qu'il attendait une réponse de Malvin. Mais sa façon de prendre la parole fut aussi surprenante qu'agréable. Comment pouvait elle parler avec des mots si justes ? Connaitrait elle son peuple disparu depuis si longtemps ?

Ses yeux s'ouvrirent de curiosité et son visage se fit souriant comme si une lueur d'espoir avait illuminé son existence.

"Mélissange ! Vous ... vous connaissez mon histoire ? Ne soyez pas gênée, bien au contraire, il y a bien longtemps que je cherche quelqu'un qui pourrait m'aider à comprendre."

Il regarda tout le monde présent autour de lui et jugea qu'il pouvait parler de certaines choses en leur présence. Il avait peur de passer pour un fou devant tout le monde et ses craintes étaient palpables mais s'il ne saisissait pas sa chance ... Il se mit alors à regarder fixement la jeune femme pour lui raconter sur un ton calme et posé.

"Mélissange, je suis un guerrier jaguar et j'ai combattu les espagnols jusqu'à mon dernier souffle. Les Dieux ont décidé de me refuser mon passage dans l'autre cycle et m'ont envoyé un message qui scellait mon Destin. Il s'agit bien d'une prophétie qui annonce la fin d'un cycle et du sang, beaucoup de sang qui va couler..."

Son regard se fit alors plus hésitant mais il continua.

"Certaines choses sont encore confuses car justement, je ne suis pas aussi proche des Dieux que je n'aimerais l'être. Je ne suis qu'un guerrier jaguar mais si nous n'amorçons pas le nouveau cycle en faisant couler le sang, le soleil ne pourra plus faire vivre cette Terre."


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 22:32

Guilbert, tout de noir vêtu, cette fois ci était rentré discrètement, et regarda ce qui se passait autour de lui, intrigué par cette immense salle.
Il se fit discret, car il ne connaissait que peu de monde. Une malkavienne, surement une harpie vint lui faire la conversation avec le sourire, auquel il répondit par un petit sourire timide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 22:46

"Votre histoire personnelle, malheureusement non, je ne la connais pas." Plaisanta t'elle comme pour dissiper un peu les hésitations du gangrel.

"Mais celle de votre peuple ne m'est pas étrangère. J'ai eut la chance de pouvoir étudier beaucoup d'anciennes civilisations, ma spécialité étant l'Egypte ancienne et Summer, mais là n'est pas le propos." Elle lui sourit timidement, comme navrée qu'il n'ait pas devant lui un de ses collègues érudit en civilisation précolombienne.

"Le combat contre les espagnols était perdu d'avance, les dés étaient pipés dés le départ. Maladies, armes à feux contre armes blanches et la traîtrise de certains natifs. Pourtant, malgré tout cela, les guerriers de votre peuples ont gagnés certaines batailles et c'est tout à leur honneur." Elle s'inclina avec respect. "Pour en revenir à la prophétie, je serais bien à mal de la comprendre et avouerais ne pas beaucoup croire en ces choses là, mais après tout, il y a quelques mois, je ne savais même pas que les vampires étaient autre chose que des contes pour jeunes filles romantiques." Elle pouffa délicieusement avant de continuer.

"Si je puis être d'une aide quelconque, je suis à votre disposition." Elle sembla réfléchir, levant ses grands yeux noisettes vers le plafond. " Mais vous dites vouloir être plus proche de vos dieux...Avez vous essayez de trouver un prêtre ?" Ses yeux interrogateurs fixaient le guerrier .

" Je parle d'un prêtre de votre religion bien entendue, car elle continue d'être pratiquée, sans les sacrifices humains, mais avec autant de ferveur. Eux pourraient vous aider à communier, comprendre et surtout vous accompagner dans votre quête. Il existe plusieurs moyens de communiquer avec les Dieux, eux sauront vous guider." Elle marqua une pause, pas certaine d'avoir vraiment le droit de poser la question qui pourtant lui brûlait les lèvres.

"Quel était exactement le contenu du message ?"

La rose avait oublié son ennui, ses archives adorées, cette cérémonie qui trainait à démarer, la présence de Stanislas ou de Manon, celle du gangrel à genoux, elle était presque toute entière focalisée sur le gangrel, comme aspirée par cet énigme passionnante mélan Histoire et surnaturel.

Presque... Car malgré tout cela, elle ne pouvait pourtant cesser de penser à ces deux grands yeux verts, ce profil. Elle en était certaine maintenant, elle ne l'avait pas croisé dans un couloir mais plutôt au détour d'une page. Elle ne cessait de se répeter son nom en boucle, presque obsédée par ce défaut de mémoire.

*Réfléchis ! Réfléchis !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Sheperd
Bourgmestres [Gangrel]
Bourgmestres [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 23:16

Créature méprisable et écœurante... Voila qui ne laissait que peu d'espoir pour un hypothétique pardon.
Obéissant à l'ordre de son frère il se releva, fuyant le regard de Malneaus. Tout comme Aly il ne pouvait que comprendre.

"Bien..."

Il délaissa les caïnites présents et se posta dans un coin de la salle d'où il pourrait surveiller les entrées et sorties.
Son regard trahissait les abîmes du désespoir que traversaient son âme...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Jeu 21 Juin - 23:41

L'attention d'Ahuizotl était toute portée sur Mélissange. Elle était une espèce de sage qui connaissait l'histoire de son peuple et des anciens peuples en général. Ses connaissances, même mineures étaient si précieuses que le Gangrel se mit à imaginer qu'il pourrait peut être faire revivre son peuple. Surtout si des prêtres des anciens temps avaient réussi à transmettre leur savoir et leur croyance à travers les siecles.

"Il n'est pas de bon ton de plaisanter avec la prophétie mais comme l'heure est grave et que vous êtes certainement l'être le plus providentiel de cette nuit, je me permets de vous dire qu'avec une chevelure rousse, vous auriez été parfaite !" Il laissa un petit rire s'échapper puis repris avec beaucoup d'embarras, son calme et son sérieux.

"Si vous pouviez m'aider à retrouver des prêtres, je vous en serai éternellement reconnaissant mais en ce qui me concerne, je sais que je dois être ici et non pas à Mexico et je n'ai pas le temps de repartir en voyage pour rejoindre mon pays natal."

Il prit délicatement la main de la jeune femme et s'inclina dessus comme une révérence.

"S'il vous plait ! Acceptez de m'aider."

Le vieux Gangrel n'avait rarement accepter de solliciter de l'aide mais l'urgence de la situation ici, à Paris, et ce fardeau trop lourd à porter ....

Il regarda son frère à qui il s'était confié et se trouva honteux de s'être confié à d'autres caïnites, d'autant plus qu'ils lui étaient quasiment inconnus.

Alors sont visage se ferma comme pris par une colère intérieure. Son sang commençait à s'agiter dans ses veines, sa nature .... Sa nature le rappela à l'ordre et il se crispa comme pour maitriser cette force hostile qui se reveillait. Son regard avait changé et il y avait comme de la fureur qui s'en dégageait, pourtant, le guerrier jaguar était toujours là mais c'est sur un ton aggacé qu'il termina sa phrase.

"Laissez tomber !"

Il lacha cette main sans prendre de précaution et s'empressa de tourner le dos à ce petit groupe pour s'en aller plus loin, seul, vers le piedestal qui portait la mémoire des defunts...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Ven 22 Juin - 12:04

Mélissange allait pour accepter d'aider le guerrier jaguar lorsque l'attitude de ce dernier changea du tout au tout alors que son frere de clan se relevait enfin, le regard troublé d'une tristesse abyssale.

Wolfgang quand à lui, renvoya à Mélissange un regard ampli de colère tout en relachant sa main avec fureur.

Qu'avait elle donc fait ? Etait ce juste à cause de la couleur de ses cheveux ? Elle préféra ne pas y préter attention, se contentant de répondre un "Si vous changez d'avis, je serais aux archives, monsieur." Puis haussa les épaules, regardant Stanislas avec une incompréhension totale.

"Qu'elle mouche l'a piqué ?" Elle ne s'attendait pas réellement à une réponse lorsqu'elle croisa de nouveau les deux émeraudes transperçantes de Malneaus.

Fronçant les sourcils, elle l'observa en silence, elle savait maintenant, elle se souvenait, mais cela était impossible ! Comment...

Elle resta bouche bée comme devant une apparition divine, d'ailleurs ne l'était ce pas ?

Un guerrier jaguar et maintenant la figure parfaite d'un bas relief, sauf que l'artiste n'avait pas rendu suffisamment hommage à ce regard envoutant.

Finissant par sourir presque bêtement comme une enfant devant la vitrine d'un magasin de jouets, elle trouvait définitivement cette soirée captivante et de loin la meilleure jamais passée. Se retrouver dans un tel musée vivant c'était inespéré...Palpitant...Emouvant...Tellement inattendu qu'elle faillit en défaillir ! Elle porta la main à son coeur, ne pouvant détacher son regard de Malneaus, comme elle l'avait fait en voyant le bas relief.C'était encore mieux que de trouver un artefact après des années de fouilles infructueuses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Toréador
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Ven 22 Juin - 12:30

Stanislas était resté silencieux, observant les différentes interactions entre les personnes présentes, prenant notes des relations et des capacités des uns et des autres.
Il répondit d'un haussement d'épaule à la question de Mélissange avant de tourner son attention vers Malneaus.

"Monsieur, vous laissez entendre que Mr Sheperd aurait tué une de vos goules, comptez vous demander réparation pour cet acte ou faire appel à la justice de la Reine ?"

Il n'avait rien contre quelques petits scandales pour détourner l'attention des participants, mais là l'affaire risquait d'être plus grave...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malneaus
Sans clan
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Ven 22 Juin - 18:55

IL ne vacilla pas lorsque William se releva et alla se poster à un endroit stratégique de la salle. Il ne réalisa pas tout de suite qu'une partie de son esprit était resté attaché à Mélissange . Quel dommage qu'il ne voit pas en elle ce qu'il aurait voulu y voir ...

" Vous avez parfaitement raison mademoiselle, notre ami ici présent est des plus....passionnant ! Un véritable artefact !! Mais surtout une âme noble à défaut d'avoir su rester pure... Je suis ravis de faire enfin votre connaissance , votre approche de l'histoire m'a toujours fascinée"

Le sénéchal parla , il porta sa main droite dans sa poche de veston et se saisi de son mala. Il en fit rouler quelques perles de nacres entre ses doigts pour recouvrer son calme, puis se retourna vers Stanislas et le fixa . Son regard était doux mais on sentait qu'à cet instant précis il usait de toute sa volonté pour se dominer .

"Monsieur, je ne laisse rien entendre j'affirme !Et avant d 'avoir tué une goule comme vous dite , il a surtout oté la vie à un ami qui m'était très cher ....Mais je ne fais pas appel à votre justice , celle de la reine ou celle de la camarilla ; je ne lui reconnais aucun droit ni pouvoir me concernant monsieur le Sénéchal; cela vaut également pour ma défense ; elle n'a pas a défendre mes interets ni ma personne ."


Dernière édition par malneaus le Ven 22 Juin - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Toréador
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Ven 22 Juin - 19:46

Stanislas acquiesça à la réponse de Malneaus, à cet instant il se demanda ce qu'il ressentirait si un vampire venait à tuer Benedict... Une bouffée de sympathie l'envahit.

"En ce cas permettez moi de vous présenter mes plus sincères condoléances, et, à titre personnel, si vous refusez l'intervention de la camarilla, sachez qu'un ami peut vous aider si vous le désirez.
Sans rien attendre en retour..."


L'air grave Stanislas s'inclina légèrement vers Malvin avant de lui tourner le dos.
D'autres invités devaient attendre que l'on s'occupent d'eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ondoval
Primogène [Trèmére]
Primogène [Trèmére]
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Ven 22 Juin - 22:43

Sur le chemin entre le bureau d'heinrich et la salle où allait se tenir la cérémonie Ondoval ne dit un mot, en fait aucune expression ne s'afficha sur son visage figé comme de la cire.

Il pianota quelques mots sur son mobile avant de le ranger dans la poche intérieure de son veston , et ota le petit ruban bleu ciel qui ornait son manteau de laine angora noire. Une fois dans la salle il salua méchaniquement les personnes présentes , remarqua le sans clan avant d'aller s'assoir vers le millieu de la pièce intimant l'ordre à son compagnon de faire de même à ses côtés.

* Pourvu que cela ne s'éternise pas *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byrion

avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 7:39

Arrivée depuis le bureau de Heinrich

Suivant le régent, Abbo jette un œil à son téléphone, avant de répondre à un message en tapant quelques mots, avant de glisser à nouveau l'appareil dans la poche intérieure de son complet.
Il jeta un œil ici et là afin de se repérer un peu, mais suivit les pas d'Ondoval... arrivant dans une grande salle où se tenait visiblement une sorte de cérémonie.
Prenant soin de ne croiser aucun regard, il obéit à l'ordre de son régent et prit place sur une chaise aux côtés du régent une fois que celui-ci eut fini de s'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 14:15

Ahuizotl s'était retiré au bon moment. Il était là, face au mur, tentant de dechiffrer l'histoire qui était racontée ici.

Les petites flammes qui dansaient et animaient cette histoire étaient magnifiques et apaisantes. Huitzilopochtli était si loin de lui depuis qu'il était devenu un vampire. Pourtant, ces flammes devenues mortelles pour lui ne cessaient de lui redonner espoir et confiance. Non ! Il ne craignait pas un jour d'être immolé si son sang devait suffir pour redonner suffisement d'energie à son Dieu. Mais l'eau précieuse n'était pas celle qui coulait dans ses veines ....

Sa Bête s'était enfin calmée. Il avait eu le temps de regarder ces visages de caïnites disparus et pouvait maintenant se retourner pour contempler les visages de ceux encore vivants.

Evidemment, il fixa Mélissange avec un interêt tout nouveau, comme un espoir, car elle lui permettrait peut être de retrouver ses racines et comprendre mieux pourquoi il était à Paris ...

Mais c'est William qui fut sa réelle préoccupation. Son âme était tourmentée et il errait telle une ombre, ne trouvant pas le salut dans la lumière qu'elle fuyait.

Il était son frère et il était son Alpha. Il ne devait pas le laisser seul face à ses peurs.

Il décida alors d'aller vers lui mais ses satanées bottes l'entravaient toujours...

*Encore un effort !* se dit il, pensant à cette foutue mascarade qui n'était faite que de chaines pour les créatures de la nuit.

Arrivé enfin devant son frère, il n'afficha pas son sourire confiant habituel mais son regard fraternel lui, ne trahissait pas son amour pour son frère.

"William ! Ta lutte est vaine si tu penses que la Bête est ton ennemie. Tu ne pourras la detruire, elle fait partie de toi. Tu n'es plus humain et tu dois parfois laisser ta Bête vivre sinon elle cherchera à te détruire."

Ahuizotl ne savait rien de ces voies si différentes qui pouvaient être empruntées. Il ne savait pas non plus qu'il n'avait jamais suivi la voie de son frère : la voie de l'humanité.

Il savait que son frère était plus fragile que jamais et il était temps pour lui de le convaincre à nouveau de partir pour cette grande chasse qu'il avait refusé la veille.

"Ne pense plus à ce qui s'est passé et pense à ce qui se passera. Cette nuit, après la cérémonie nous partirons chasser. Personne ne peut nous séparer et personne ne peut menacer notre clan sans affronter notre fureur. Nous sommes des guerriers et nous défendrons notre honneur chaque fois qu'un ennemi osera le provoquer."

Ahuizotl savait que la loyauté et l'honneur étaient les principales vertues qui coulaient dans les veines des Gangrels. S'il voulait convaincre son frère, il devait lui faire ressentir cette exaltation...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 19:42


Mélissange n'eut pas le temps de répondre à Malneaus que déjà le sénéchal lui présentait ses condoléances puis lui proposa un service spécial avant de tourner le dos pour s'occuper des autres convives


.Tout allait décidément bien trop vite, les conversations voltigeaient à un rythme bien trop soutenu pour la rose qui en était encore à penser au bas relief, essayant de se rappeler des moindres détails et surtout de ressortir tous les dossiers sur Hallaf.Obsidienne, les yeux du bas relief devait être d'obsidienne, cette roche volcanique translucide reflétant à merveille la moindre lumière. Quand aux contours, elle n'en s'en souvenait pas, sa mémoire défaillant de nouveau.Hallaf juste avant Summer, si ancien, comment cela pouvait être possible ? Il y avait donc plus ancien que Mithras ?

Elle en était là de ses réflexions lorsque Stanislas tourna le dos, la laissant seule face au sans clan. Il avait du cran d'oser parler ainsi de la camarilla lors d'une telle cérémonie et elle l'envia pour cela. Après tout, la Camarilla, qu'en connaissait elle réellement ? Ses soeurs de clan la boudait lui préférant la compagnie des ventrue et Merrit ne lui avait même jamais notifié que l'on pouvait vivre (ou non vivre) sans les préceptes de la sacro-sainte Camarilla...Cela aussi était fascinant.

La rose aurait aimé lui poser bien des questions, lui parler de ses travaux, essayer de comprendre ce qu'il entendait pas sa vision de l'histoire, ce qu'il faisait au Louvres mis à part jouer aux fantômes dans les couloirs, mais elle jugea que le moment était inopportun. Le caïnite portait le deuil d'un ami, il n'avait certainement pas envie de parler de tout cela.Après tant d'années d'existence, il continuait de posséder ce trait tellement humain de regretter la perte d'un être cher, ainsi donc Monsieur, son mentor, avait raison, il ne tenait qu'à nous de s'attacher à cette humanité si précieuse.

Mélissange s'y attachait, gardant tout particulièrement à fleur de peau la plus belle des vertues selon Merrit, sa compassion. Ses yeux s'attristèrent et son sourire radieux de découverte s'effaça.

"Je me joins à votre tristesse monsieur Neaus et espère sincèrement que vous trouverez de quoi apaiser votre chagrin."

Elle n'en dit pas plus, les mots dans ce genre de situation étant beaucoup trop futiles et inutiles, juste bons à donner bonne conscience à ceux qui les prononçaient. Elle ne pouvait se permettre de lancer une conversation risquant de paraitre superficielle et malhabille après ce qu'elle avait entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ondoval
Primogène [Trèmére]
Primogène [Trèmére]
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 19:47

Une fois installé, il lu le message reçu quelques secondes plus tôt et en fut fort satisfait ; enfin quelqu'un de valeur et d'utile au clan ....

Sa tête se tourna vers Abbo et il esquissa un sourire d'une monstruosité sans nom puisque complètement inexpressif , complètement artificiel et mécanique ! Puis il se pencha vers le Tremere et lui souffla à l'oreille :

" Très bonne analyse monsieur qui complète la mienne ; on a effectivement à faire à quelque chose de fort peu commun et là une énigme que je compte bien résoudre . Avec votre aide bien entendu ! Votre conclusion me plait également et cette approche du problème peut être riche d'enseignement et d'informations monsieur ; aussi je vous donne pour tâche de creuser cette piste et de nous révéler les mystères des origines de ce jeune garçon !"

* Il faudra lui donner des responsabilités....*

" Nous allons tâcher de ne pas perdre trop de temps ici, cette réunion est ridicule , et la personne dont on honore ici la mémoire était aussi stupide que suicidaire...mais que voulez vous....le protocole.."

Il regarda quelques secondes autour de lui avant de continuer

"J'ai pour certitude, le fait d'avoir déjà lu une référence au Sombre père , dans une traduction ancienne du livre de Nod , il me tarde de rentrer à la fondation pour retrouver ce passage !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byrion

avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 20:04

Gardant le dos bien droit et le visage fixe, Abbo tenta néanmoins de comprendre ce qu'il se passait ici en regardant à droite et à gauche... lorsque le régent lui fit un compliment accompagné... d'une grimace terrifiante !
Réprimant à peine un mouvement de recul, Abbo tenta de sourire pour répondre au compliment.
En même temps il se disait : *Percer le mystère des origines de ce gamin... vu comment s'est passée la réunion avec les Malkaviens, cela sera coton de le revoir, le mouflet.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malneaus
Sans clan
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 20:15

*Quelle raffraichissante sincérité* pensa -t-il en regardant Mélissange.

" Merci mademoiselle, j'apprécie grandement . Il est étonnant de voir avec quelle aisance vous arrivez à analyser tout ce qui vous entourre et à aller chercher aux tréfonds de votremémoire certains détails. Du chrysobéryl."

Il la dévisagea une seconde attendant une réaction.

"Dans le bas relief auquel vous pensiez , les yeux avaient été fait en chrysobéryl et non en obsidienne"

Puis, tout à coup il se raidit et ses yeux se plissèrent . Il s'approcha de Mélissange et lui souffla un mot dans le creux de l'oreille .
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 20:32

La porte s'ouvrit violemment , et un jeune homme presque un adolescent entra dans la salle en pleurant.

"Noooon, oh mon dieu ...Isabault......pas vous ...mon dieu...."
Vêtu d'un costume noir il s'avança vers la photo de la sénéchale posée sur le cercueil vide qui trônait au fond de la vaste pièce , en avançant d'un pas alourdit par un chagrin apparemment aussi grand que sincère. Ses pleurs maculant son costume qui prenait de plus en plus une teinte carmine .

Arrivé devant cet espèce d'hotel , il se mit à genou et encore en sanglot joignit ses mains pour prier .


En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal.

Machiavel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 22:58

Du chrysobéryl ! Comment ni avait elle pas pensé...Une pierre qui imitait à merveille ce splendide regard, mais il n'y en avait pas dans la région d'Halaf, cela aurait voulu dire que déjà à l'époque les voies commerciales étaient...Elle stoppa net ses pensées, regardant le caïnite avec de grands yeux ronds hésitants entre stupéfaction et fascination.
"Vous lisez dans...Mais c'est..." *Indécent, gênant et fantastique à la fois...* Pensa t elle émerveillée encore une fois, apeurée de savoir que sa tête était un livre ouvert, génée de savoir qu'il avait pu y lire certaines choses et ravie de ne pas en avoir pensé à d'autres.
*Surtout ne plus penser à rien.* Mais sans entraînement cela était dur, voir même impossible à moins d'être trépané. Elle en rit doucement alors qu'il lui murmurait quelque chose à l'oreille.
Elle le regarda étonné alors que Gabriel faisait son entrée spectaculaire dans la grande salle, digne de la comédia dell Arte. Se donner en spectacle n'avait jamais été une preuve de la grandeur de son chagrin, bien au contraire, tout du moins c'est ce que Mélissange avait toujours pu observer.
Néanmoins, elle se tû, observa la scène puis acquiesça d'un signe de tête à Malneaus, le remerciant d'un sourire. Stanislas avait dit de prendre en compte les paroles de Malneaus. Nouvellement née et arrivée sur Paris, elle ne savait à qui se fier dans ce panier de crabes. Pourquoi croire en lui plus qu'à un autre ? Si seulement Merrit était là au lieu de jouer les indignés attendant des excuses qui n'arriveraient pas, tout ça pour une histoire de momie !
"Du chrysobéryl, etonnant choix. Le tout sur le splendide basrelief d'un temple...Vous voyaient ils comme un dieu ?" Demanda t elle à voix basse tout en se penchant vers lui, pour ne pas géner le chagrin de Gabriel, n'en pouvant plus de garder pour elle toutes ses questions en suspend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex de Malfroie
Bourgmestres [Brujah]
Bourgmestres  [Brujah]
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 23:03

(arrivé du bureau du prévôt)
Se fus sa première sorti depuis l'attaque contre le Russe et il fallait que sa soit pour sa.....Alex n'en avait que faire des morts se ne sont pas eux qui l'aiderons plus tard mais bon il fallait qu'il le fasse il n'allait pas laissé Fleur maintenant alors qu'elle venait de lui dire qu'elle l'aiderait.
Il entra dans la salle sur sont fauteuil roulant drapé d'un drap blanc et se mit dans un coin à côté de la porte attendant que Fleur entre afin de la suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malneaus
Sans clan
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Sam 23 Juin - 23:21

" Lire vos pensées???, Oh non rassurez vous ! Tout d'abord c'est interdit par les lois de l'Elyséum et surtout ce serait là une attaque contre votre personne ." Il sourit amicalement.

"Non toutes les âmes sont connectées et je les entends ; je vis dans un vacarme permanent ; mais certaines; celles qui pensent à moi ou qui parlent de moi sont plus claires et distinctes voila tout! Et non je ne suis pas un dieu ...a vrai dire il y a sans aucun doutes plus de divin dans un de ces pauvres SDf qui meurent de froids dans les impasses de cette ville qu'en moi vous savez ! Non, mais de tout temps, et ce , même lorsque mon cœur battait encore , j'ai entendu ds voix qui pour mes contemporains et moi même étaient celles des dieux "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex de Malfroie
Bourgmestres [Brujah]
Bourgmestres  [Brujah]
avatar


MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    Dim 24 Juin - 1:08

Un frisson, sa commença par un frisson.

Puis une vague de chaleur, une énorme vague tel un tsunami de chaleur.

Par la suite une étrange chose se produisit, et encor étrange et un bien bas mot.

Alex ne compris plus rien tout se chamboulât dans sa tête, quel vampire était t'il quel chose était t'il plutôt.

Au fur et à mesure qu'il se leva de sa chaise, comme un serpent, sa peau se détacha de sont corps et tomba par terre.

Une fois qu'il fut entièrement debout il se retrouva entièrement nu le drap blanc a ces pieds, dévoilant un corps entièrement musclé, digne d'un apollon.

Il resta debout sans rien dire complétement confus et perdus dans l'incompréhension la plus total.

Comment en un jour il pouvait guérir de blessures qui aurais du lui prendre plusieurs mois.

Comment ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cérémonie de commémoration    

Revenir en haut Aller en bas
 

La cérémonie de commémoration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Commémoration du 8 mai (2015)
» Commémoration du 8 mai (2016)
» Commémoration du 16 août 2016
» Commémoration de l'assasinat de l'Empereur Jacques 1er, fondateur d'Ayiti
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: La salle des Fêtes [Rez de chaussée]-