AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Aéroport d'Orly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Séléné/Hécate
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Aéroport d'Orly   Sam 19 Mai - 0:25

Les valises suivaient lentement leur cours sur le tapis roulant alors qu'une horde de passagers fatigués tentait de s'y retrouver et de prendre enfin leurs affaire pour quitter les lieux.
Mina les regardait, elle savait très bien le faire, elle l'avait toujours fait.
Il y avait quelque chose de fascinant dans les gesticulations des humains qui déjà, du temps de sa mortalité, lui laissait l'impression d'être étrangère à tout cela. Elle la connaissait bien cette sensation de soudainement briser le masque de la réalité et de la voir toute nue.
Et la réalité toute nue n'est pas forcement belle. Là où l'illusion et l'habitude voit des passagers énervés, la réalité ne montre que des singes aux coutumes étranges et absurdes.

Depuis qu'elle avait quitté la vie, cette sensation ne s'était pas arrangée.

Gunther arriva finalement avec les valises, ne lui laissant pas l'occasion de se lasser du spectacle.

Le hall de l'aéroport n'était pas très peuplé en ce milieux de nuit mais l'odeur de sueur, de nourriture et de produit d'entretien qui parsemait certains endroits ne manquait pas de venir chatouiller l'odorat de Mina.
Le lieu respirait l'entassement du bétail, la promiscuité, l'attente nerveuse et lui donnait la nausée tandis que les néons abimait ses yeux fatigués par la tentative de lecture d'un livre à la lumière vacillante d'une loupiote d'avion.
Passer plus d'une heure dans une carlingues d'avions, même en
première classe, entourée d'humains bruyant par leurs ronflements ou
leur manière de tourner les pages de leurs journaux alors qu'on essaie soit même de lire un guide sur Paris écrit en petit caractère, avait sérieusement
entamé la patience de Mina.

Comble, l'aéroport se trouvait être tout aussi désagréable.
Elle fronça le nez et aurait bien aimé éternué, mais son corps n'en était plus capable, aussi se contenta-t-elle de sortir au plus vite. Marchant d'un pas décidé et rapide, elle gagna la sortit en courant presque.

L'air froid de la mi-février l'accueillit avec une légère bise, ébouriffant un peu les cheveux qu'elle avait eu du mal à coiffer correctement. Au moins cet air là était-il plus accueillant que l'air vicié du bâtiment qu'elle laissait derrière elle.

Trainant les deux valises à roulette qu'ils avaient emportés, Gunther franchit à son tour la porte automatique de l'aéroport pour se retrouver sur la zone d'arrivée ou quelques voitures garées attendaient des passagers. La nervosité et la fatigue des conducteurs se lisaient sur leur visage. Venir chercher des proches ou des connaissances si tard pesait visiblement sur leur moral.
A gauche, un couple était visiblement prit dans une dispute violente qui devait avoir pour sujet l'arrivée retardée d'un ami, d'un parent ou l'oubli d'un objet indispensable. impossible de le savoir au travers de la vitre fermé, mais nul doute qu'ils finiraient par en venir au main.
Derrière Mina, Gunther prenait les devants en appelant un taxi, puis attrapant une cigarette, il alluma. La fumée monta doucement autour de lui en volute informe, balayé de temps à autre par une légère bise hivernale.

Le climat était plus chaud qu'en Allemagne et Mina n'en était pas mécontente, cela voudrait peut-être dire moins de nuit pluvieuse sur la capitale française, qu'elle était d'ailleurs curieuse de voir enfin.

Lorsque le taxi arriva, un chauffeur à la mine patibulaire le conduisait. Il y avait au moins des constantes dans toutes les capitale, un chauffeur de taxi à l'air aimable au premier abord était une espèce rare partout.
Mina fit signe à son servant de charger sa valise et monta en adressant un rapide et timide bonjour au chauffeur, avant de lui indiquer la destination exacte.
Elle allait au Louvre.

La voiture partit, traversant la campagne, puis la banlieue autour de l'aéroport pour gagner Paris.
[suite au Louvre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aéroport d'Orly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Capois en rebellion pour leur aéroport international
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Aéroport du Bourget - Paris
» Aéroport Charles de Gaulle - Arrivée d'une nouvelle rose
» Aéroport de Paris-Orly - 1er avril 22h.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Périphérie de la Camarilla Parisienne :: Hors Paris :: L'Europe-