AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Entretien avec la reine du 11 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Ven 30 Mar - 7:57

Geneviève n'avait pas l'esprit tranquille elle n'avait toujours aucune nouvelle d'Abigail...

"Si une résidence vous attend... "


Elle se leva en souriant.


"Installez vous bien et au plaisir de vous revoir."


Une fois Luddmilla sortie elle demanda à sa pétale d'envoyer un texto à Syriniel et de faire entrer la personne suivante, Monsieur d'Arcy...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Ven 30 Mar - 11:47


Il entra dans la salle du trone. Les mains dans le dos, sa démarche militaire l'amena à proximité du trône où se trouvait la Reine. Le regard caché derrière ses verres fumés, il regardait en sa direction, et s'arrêta à distance respectueuse, mis genou à terre, et courba l'échine en signe de soumission.

« Votre Altesse Sérénissime… »

Il se tut, attendant une réaction de la Reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Sam 31 Mar - 10:14

Geneviève observa avec curiosité le nouveau venue, celui qui avant même l'avoir rencontré avait eu son nom dans le journal de Cathy au sujet d'une accroche avec un membre du clan de la Rose...

"Bonsoir Monsieur d'Arcy... Présentez vous je vous prie."


Sur son visage le sourire qu'elle portait ne trahissait pas l'inquiétude qui sommeillait toujours en elle au sujet d'Abigail. Du coin de l'oeil elle remarqua sa première pétale en train d'écrire un texto, c'était elle qui avait demandé à contacter Syriniel pour savoir où en était les soin de Raphaël.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Sam 31 Mar - 13:35


Il n'avait pas bougé, n'ayant pas été autorisé à le faire. Il s'exprima d'une voix claire et audible.

« Je suis Nouveau-Né du Clan des Roys, reconnu "Éclairé" par Dame Laure de la Raudière, Conseillère des Jardins d'Île de France, Ancienne des Roys, reconnu "Courageux" par le Conseiller Stéphane Duclos, Ancilla de la Rose dans les Terres de Flandres et d'Artois, et Harpie dans ce Duché. Je vous présente mes plus plates excuses si la forme ne convient pas aux convenances de la Cour Parisienne, j'ai pû constater depuis mon arrivée que les us étaient quelque peu différents dans la ville-lumière. »


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Sam 31 Mar - 13:36, édité 1 fois (Raison : typo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Lun 2 Avr - 13:29

Geneviève fit signe à d'Arcy de se redresser après avoir regarder sa pétale pour savoir si elle avait des nouvelles.

"Il est vrais que toutes les coutumes ne sont par foncièrement identiques, mais essentielle est commun. Je constate que vous avez de bonnes références. Comment se porte Monsieur Duclos ? Et Pourquoi venir à Paris alors que vous semblez vous être fait à Lille une place de choix en si peux de temps ?"

Syriniel entra et fit un simple signe affirmatif au regard inquiet que lui lança la Reine. Abigail était vivante ! Geneviève retrouva un sourire plus serin et posa son regard sur l'homme qui portait de lunette face à elle. Ne pas voir ses yeux l’agaçait un peux, peut être aurait il la politesse de les ôter avant de reprendre la parole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Lun 2 Avr - 19:25


D'Arcy se redressa suite à l'indication de la Reine. Il se tenait droit, les mains dans le dos, du haut de son mètre 80 face à la reine.

« Monsieur Duclos se porte à merveille Votre Altesse Sérénissime. Quant à ma venue en la ville-lumière, ma hiérarchie, en l'occurence Dame Alexandra de Clarisse, Ancienne des Roys et Conseillère de Messire le Duc Grégoire de Tournemine, Ancien de la Rose, m'a chargée de vous faire parvenir en main-propre la missive que voici. »


Il glissa, sans précipitation, une de ses mains gantées à l'intérieur de sa veste de costume, pour en ressortir une enveloppe cachetée, munie du sceau des Roys. Il s'en saisit à deux mains, la tendant en s'inclinant respectueusement vers la Reine. La distance n'était pas bonne, mais il n'osait visiblement pas s'approcher de la Reine sans son aval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 3 Avr - 11:29

Geneviève fit signe à sa pétale de prendre la lettre, celle ci l'ouvrit avant de donner le contenue à la souveraine de Paris. Sans un mot elle en fit la lecture...
Cependant elle parla à voix haute lors d'un passage précis.

"C'est un NouveauNé qui a sû se faire remarquer par sa tenue impeccable durant les mondanités, son profond respect de l'étiquette..."


Elle poursuivie en silence la lecture de la missive qu'elle déposa sur la table à sa droite au coté de son téléphone après avoir caresser du bout des doigts les sceaux de cire.

"J'ai entendue parlé de vous, mais pas sous ses termes... Hier au petit salon... Que c'est il passé ?"

La Reine voulait en savoir plus, avait il dérapé ponctuellement face à Arthur ou profitait il d'être loin de ses pères pour n'en faire qu'à sa tête ?


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 3 Avr - 12:34


D'Arcy remit ses mains derrière son dos, le regard toujours caché derrière des verres fumés.

« Votre Altesse Sérénissime, je crains m'être par trop appuyé sur les us et coutumes des Terres du Nord. Messire le Duc exige que chacun se présente ainsi: nom, statut d'âge, clan, poste, puis traits de statut. Hier, mes cousins et moi-même discutions à l'écart dans le petit salon, quand messire Duffeau s'approche avec désinvolture, torse nu, nous interromp pour se présenter laconiquement en tant que simple membre de la Rose. Au même moment, le Primogène Gangrel demande à parler à ses confrères, je me tourne donc vers Lou, la personne à priori la plus importante à notre table, pour lui demander la marche à suivre. Messire Duffeau s'immisce alors à nouveau, nous interrompant. J'ai considéré, sur le moment, son attitude malpolie digne du comportement d'un anarch, et ne me suis pas privé pour lui faire comprendre que ses manières étaient des plus déplacées, d'autant qu'il était alors question de Primogènes…ce n'est qu'à ce moment que messire Duffeau s'est annoncé Ancien, me faisant me rendre compte de mon erreur, et lui présenter publiquement des excuses pour mon comportement vis-à-vis d'un Ancien de notre Très Sainte Camarilla.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 3 Avr - 22:02

Les lunettes obnubilaient l'attention de Geneviève elle du se forcer à écouter l'homme face à elle en train de tenter mal adroitement de se défendre.

"Ôtez vos lunettes je vous pris."


Plus qu'une demande un ordre, elle voulait pouvoir voir les personnes qui se présentait à elle convenablement. Les yeux son le reflet de l'âme parait-il... Ou se qu'il en reste...


"Comme moi, Dame Alexandra de Clarisse n'approuverait sans doute pas tout ceci... Mais puisqu'elle vous recommande je ne peux que vous laisser une seconde chance... Sachez que l'homme avec qui vous vous êtes accroché est à présent mon Fléau, si cela venait a se reproduire se sera comme si cet affront été dirigé à mon encontre, dans se cas je ne pourrais plus me montrer clémente..."

Elle ne souriait plus et fixait toujours son regard sur d'Arcy


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mer 4 Avr - 0:17


« Je…toutes mes excuses Votre Altesse Sérénissime, je ne voulais pas vous paraître irrespectueux, bien au contraire. Je vous cache par ce biais une blessure de guerre qui n'est pas des plus agréables à regarder, mais je ne saurais aller à l'encontre de votre parole. »

D'Arcy s'exécuta, retirant ses lunettes noires, son visage faisant face à celui de la Reine, sans ciller. Le spectacle n’était guère attirant. Son œil gauche n'était que de verre, ne ressemblant que de loin à son congénère. Ce qui restait de ses paupières en lambeaux semblait avoir subi si ce n’est le feu, au moins une forte chaleur. La peau avait une apparence étrange, comme si elle hésitait entre l’état liquide bouillonnant et le caramel durci du sucre passé à la flamme. Ses cils, pour ceux qui restaient du moins, étaient racornis. Tout cela pendait mollement sur le relief inhumain apporté par cette création tâchant tant bien que mal à faire croire à l'existence d'un œil depuis longtemps disparu. L'autre œil, bien plus mouvant celui-là, n'osait affronter le regard de la Reine, se bornant à scruter le sol aux pieds de cette dernière, le tout formant un angle pour le moins dérangeant.

« Votre Altesse Sérénissime, je ne saurais que vous appuyer dans vos décisions. Les années vous ont sans aucun doute apporté la sagesse dont je manque encore à l'heure actuelle. Je ne puis que vous assurer que je tâcherais de tout mon être à apporter davantage de solutions que de problèmes pour le bien de notre Très Sainte Camarilla. D'autant que je pense avoir suffisement découvert vos coutumes pour le moment afin d'éviter que de pareils travers se reproduisent à nouveau par ma faute. »

Entre les pieds de la Reine, son visage, et Dieu sait où, les yeux de d'Arcy parcouraient un chemin digne au mieux des enfants du Clan de la Lune. Il sembla enfin se résigner à incliner de nouveau la tête lorsqu'il fini ses quelques phrases, attendant la sentence de l'autorité suprème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mer 4 Avr - 11:49

La Reine fut surprise du spectacle qui s'afficha a ses yeux. Quel contraste saisissant avec le reste de son corps, c'était monstrueux.

"Je comprend a présent votre pudeur, vous pouvez remettre vos lunettes..."

Elle n'était pas gêné de lui avoir fait enlever car à présent elle le connaissait mieux, mais ne voulait pas lui imposer de rester ainsi "à nu".

"Vous êtes donc un combattant ? Si cela est le cas je vous invite a rejoindre dès à présent mon sénéchal qui se trouve d'après mes sources au petit salon. C'est un Nosfératu répondant au nom de Monsieur Dargon. Ariake, va vous le présenter."

Elle lui désigna sa première pétale qui s'avança d'un pas.




Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mer 4 Avr - 12:05


Il ne se fit pas prier, et cacha rapidement à nouveau son regard derrière ses verres fumés.

« Je fûs autrefois militaire Votre Altesse Sérénissime. La guerre n'est donc pas une activité m'étant inconnue, même si depuis j'apprécie davantage une discussion passionnée en Elyseum, je dois bien l'avouer. Néanmoins, j'apporterais bien entendu tout mon soutien aux opérations que le Sénéchal m'indiquera. »

Il tourna rapidement la tête pour prendre connaissance de la personne que la Reine lui désignait, et fît un signe de tête poli.

« Votre Altesse Sérénissime, je vous remercie infiniment de bien avoir voulu m'accorder un peu de votre précieux temps. Dois-je attendre de votre part une réponse à remettre à mon Ancienne ? »

D'Arcy recula de trois pas tout en restant face à la Reine, se courba respectueusement pour la saluer, puis quitta la pièce dans les pas d'Ariake.
Spoiler:
 

[sortie vers le petit salon]


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Mer 4 Avr - 13:10, édité 1 fois (Raison : ajout sortie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mer 4 Avr - 12:39

"Ne vous en faites pas en cas de besoin je passerait par la poste humaine ou le téléphone. Je ne vais pas vous renvoyé tout de suite dans le nord juste pour transmettre une lettre, la technologie nous évite d'avoir à utiliser des coursiers à tout vas..."

Elle se leva pour saluer le départ de D'Arcy.

"Je vous souhaite une bonne fin de nuit Monsieur..."


Reprenant place sur son trône elle profita du temps qui lui était impartie pour en savoir plus sur la situation de sa favorite, puis tachant de se calmer elle se prépara à accueillir la personne suivante, Raphaël...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Elisabeth
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Jeu 5 Avr - 10:44

Syriniel était folle de rage, les nouvelles que lui avaient rapportées la goule semblaient presque irréelles. Pourtant elle aurait dût s'en douter. Raphaël faisait des siennes, il insultait les membres les plus aptes à faire des erreurs, et se serait à elle de payer les pots cassés.
La charge de Gardienne ne lui avait jamais paru aussi lourde. Elle pria la goule chargée d'aller chercher le Giovanni d'attendre un peu et entra dans la salle du trône, s'inclinant immédiatement.

"Mère, une grave altercation viens d'avoir lieu dans le petit salon. Raphaël a été menacé par le représentant gangrel, et frappé durement par Mr Duffeau.
Il a aussitôt répliqué contre le fléau, et l'a transformé en... grenouille. Pour ce qui est du représentant, le nouveau sénéchal a promis des excuses de sa part à Raphaël. J'espère qu'elles ne tarderont pas.
Avec votre permission je comptais rester avec vous pour lui présenter mes excuses pour l'affront qui lui a été fait au sein de cet Elyséum, avec au moins un genou à terre bien entendu.
J'attendrai votre sanction pour mes manquements... Ma Reine Mère..."


Toujours à genoux devant sa sire, Syriniel attendit la sentence en grinçant des dents. Si elle survivait à cette nuit elle s'occuperait personnellement de ce maudit Giovanni...
Il ne gardera pas ses soutiens indéfiniment avec ces frasques....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Ven 6 Avr - 23:44

Geneviève se leva d'un bond de son fauteuil, qui avait osé être impoli avec son ami, qui de plus et Le sauveur d'Abigail ! La colère manqua de l'emporter, il fallait punir ces ingrats ! Elle respira profondément et parla d'un ton calme mais sec.

"Tu vas bien entendu t'excuser de tout ceci à Raphaël dès son arrivée, mais après ça je ne veux plus te voir temps que tu ne te sera pas chargé de punir ceux qui ont fauter ! Je te faisait confiance, je te pensait capable d'assumer ce rôle... Tu m'a déçus... Mon infant mon sang... J'ai prit des risque en te nomment à ce poste alors que tu m'est lié par le sang... Les Primogènes mon fait confiance, t'ont fait confiance... Tu nous as tous déçus"


Elle se laissa tomber son trône et prit sa tête entre ses mains. La situation était de plus en plus délicate...

Au bout d'un moment elle se redressa, Raphaël ne devrait plus tarder à arriver...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphael
Giovanni
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Jeu 12 Avr - 13:32

Calmement Raphael entra dans la salle du trone il fit trois pas vers la reine avant de mettre un genou à terre et ne se releva que l'orsqu'on l'y invita.

"Votre altesse c'est toujours une joie d'être en votre présence...malheureusement j'ai peur que concernant votre....amie , les nouvelles que je vous apportent ne soient pas aussi bonnes qu'espérées."


Raphael Giovanni
Ami du Clan de la Rose
*****************************************************************************************************************************************
Si le nouveau né qui n a pas été anarch est un imbécile, l' ancilla qui l est toujours en est un encore plus grand.
*****************************************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Jeu 12 Avr - 19:23

Avant que Raphaël n'arrive elle reçu un texto, c'était Abigail... Son cœur se serra. C'était de toute évidence des adieux... Crispent les machoires elle lui répondit au plus vite, de peur qu'elle ne fasse une bêtise. C'est lorsque l'accusé de réception arriva que le Giovani passa la porte de la salle. Il avait un peux tardé a venir alors qu'elle avait un emplys du temps surchargé, mais il avait les cartes en main et pouvait donc se le permettre surtout avec l'effet de la chanson du fantôme... Comment en vouloir à un ami cher pour quelques minutes d'attente...
Il parla de se qu'elle avait envie d'entendre, son amante, Abigail, ça tombé bien car elle n'était pas précé d'aborder le sujet de l'accroche dans le petit salon...


"Dit moi tout sans détour mon ami."


Visage de marbre, masque de Reine pour ne laisser transparaitre aucune émotion, elle se prépara au choc.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphael
Giovanni
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Jeu 12 Avr - 21:32

* Salvatore...tu es génial...mais là ....quand même ....c'est un peu .....trop !!!*

***Elle a été réceptive mon bon maitre , ou avec l'âge je gagne en puissance et en capacité à écraser les volontés....***

Raphael se redressa un air grave sans aucun empathie

" Ma reine , les esprits sont nombreux et puissants ici, mais celui qui tourmente Abigail est différent plus puissant plus ancien ... je l'ai chassé cette nuit mais pour combien de temps ? Combien de minutes ? Combien d'heures avec de la chance ! Mais il existe un moyen de le détruire mais ...cela ne sera pas sans contrepartie tant cela m'affaiblira et me blessera ; en réalité ma reine, si nos miens d'amitié n'étaient pas aussi fort et anciens, je n'aurait pas abordé cette possibilité qui peut mettre mon existence en danger.... Je peux donc essayer mais mon prix sera à la mesure de la difficulté et des risques !"

Il regarda la reine dans les yeux

" Je demande pour cela un domaine : le cimetière du père lachaise , et que Mélissange De La Ruisselière qui va bientot se présenter à vous , se voit octroyer la permission de faire des fouilles archéologiques dans les sous sols du Louvres"

"A prendre ou a laisser"


Raphael Giovanni
Ami du Clan de la Rose
*****************************************************************************************************************************************
Si le nouveau né qui n a pas été anarch est un imbécile, l' ancilla qui l est toujours en est un encore plus grand.
*****************************************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Sam 14 Avr - 11:22

Le choc fût rude, égale à se qu'elle attendait, Syriniel lui avait déjà dit l'essentiel, mais elle resta concentré sur les paroles de Raphaël. Quel était cette histoire de fouille ? Et plus important encore...

"Les esprits sont nombreux et puissants ici ? Soit plus précis je te pris..."


Elle avait besoin de temps pour réfléchir, mais il semblait impossible d'en prendre de trop sans causer la mort d'Abigail. Surtout que si l'esprit n'était pas détruit il risquait fortement de s'en prendre à une autre personne une fois sa favorite morte. Il fallait détruire l'esprit c'était une évidence, mais peut être d'autres moyens existaient ils ? Une autre Giovanni ? Un Toréador qui chasserait du même coup les autres esprits qui semblaient également occuper le Louvre. Villon avait des goules spéciale pour combattre les attaque des esprits, mais il était partis avec elles laissant le bâtiment sans défense... Comment les responsables de la sécurité avait put passer à côté d'un détail aussi important ?


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphael
Giovanni
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Sam 14 Avr - 11:34

"Ma reine , il y a deux choses distinctes. D'abord il y a LES esprits ,
nombreux , peu puissants mais plein de haine, je pense qu'il s'agit de
personnes massacrées il y a peu qui n'acceptent pas leur condition et
qui peuvent jouer des tours. Ensuite il y a L'ESPRIT , celui qui attaque
votre favorite et qui m'a attaqué , celui là est différent, plus fort
plus ancien, probablement envoyé pour vous nuire, pour nous nuire par le
sabbat ou plus probablement des lupins qui doivent nous tenir pour
responsable de ce qui se passe en ville actuellement. Vous savez qu'en
principe je ne peux officiellement pas prendre parti, je vous propose de
le faire en vous aidant . Je suis ancien et plus puissant que je ne
veux bien le laisser paraitre , alors cessons la fausse modestie et
gagnons du temps car du temps nous n'en avons pas hélas. Je peux
détruire cet esprit et avant probablement l'interroger pour en apprendre
plus sur qui il est et qui l'envoie et dans quel but , je suis capable
de le faire ;mais c'est risqué même pour moi alors je demande le
cimetière du père lachaise et les fouilles pour cette charmante Toréador
rencontrée dans le salon . L'offre s'achève au moment où je quitterai
la pièce , je suis désolé mais j'ai moi -même bien des affaires en
cours .."


Raphael Giovanni
Ami du Clan de la Rose
*****************************************************************************************************************************************
Si le nouveau né qui n a pas été anarch est un imbécile, l' ancilla qui l est toujours en est un encore plus grand.
*****************************************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 17 Avr - 16:45

La Reine prit le temps de la réflexion, il n'était pas question d'accorder la père la Chaise aux Giovanni sans mesurer toute les conséquence de cet acte. Les Trèméres bien que très peux représenté pour le moment suite à l'attaque du sabbat n'accepteraient pas ça sans grincer des dents. Et elle avait besoin de Trèméres. Bien plus stable qu'un Giovanni.
Qui serait en mesure de sauver Abi sans compter Raphaël ? Un autre Giovanni ? Non surement trop jeune est pas suffisamment puissante. Le régent ne pourra rien.


"J'accepte à condition que tu protégie le Louvre des fantômes. Tout les fantômes."


Raphaël est digne de confiance, pensa t'elle toujours sous l’influence du famtôme.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Brujah
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 17 Avr - 17:56

Raphael tiqua

" Bien mais c'est bien car une vieille amitié nous lie .... Je vais accomplir le rituel pour détruire l'esprit qui hante Abigail , puis je détruirai tous les esprits qui hantent ce lieu . je vous demande simplement de prendre quelques minutes et de coucher par écrit le don du Père Lachaise au clan Giovanni , cela ne prendra que quelques minutes je n'aimerais pas faire attendre les nouveaux venus qui attendent pour se présenter à vous "
Il sortit de sa sacoche un bloc de correspondance et un stylo Cartier qu'il tendit à la reine .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Elisabeth
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 17 Avr - 21:34

Syriniel s'était inclinée à l'entrée du Giovanni et avait gardée cette position tout au long de l'entretien. Elle réprima à peine le sourire qui lui vint à la demande hautement fantaisiste de Raphaël, il ne manquait pas de toupet, vraiment...
Pourtant sa sire, contre toute attente, accepta. Personne ne pouvait voir ses yeux quasiment exorbités par la surprise...
Mais lorsque Raphaël parla de leur vieille amitié, Syriniel ne pût s'empêcher de regarder sa sire, incrédule.
Elle ne lui avait jamais parlée de cette relation, et elle savait que ce n'était pas la vérité. Pourtant Geneviève acquiesça en lui souriant.
Quelque chose n'allait pas, elle savait sa sire protégée contre les influences des dons sombres, et le lien qu'elle partageait avec elle ne laissait aucun doute sur son identité.
Réfléchissant a toute allure, Syriniel compris alors que sa sire était sous influence, bien qu'elle ne sache pas comment.
La situation allait être dangereuse, il allait falloir protéger sa sire d'elle même à son insu. Elle prit le temps de se faire à l'idée, au moment où il lui faudrait relever la tête vers le Giovanni, son visage exprimera une servilité forcée. Mieux vaut ne pas éveiller les soupçons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 17 Avr - 23:14

Geneviève écoutait Rapaël avec attention. Du coin de l’œil elle capta un mouvement , Syriel demandait la parole, sa sire avait presque oublié sa présence et les excuses qu'elle avait à formuler.

Elle se tourna vers sa première pétale.


"Je te laisse rédiger le document qu'il faut."


La belle asiatique n'osait pas contre dire sa reine en lui disant que tout ceci était insensé... Et en se mordant la langue elle alla prendre une feuille de papier épais à l’entête décoré d'un blason.

Geneviève se tourna vers Raphaël puis Syriniel.


"Raphaël, mon infant a à vous parler... Je vous laisse discuter pendant que je m'occuper des documents."


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Elisabeth
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   Mar 17 Avr - 23:57

La tête toujours baissée, Syriniel s'avança vers Raphaël pour poser un genou à terre à un pas de lui. Quoiqu'il ait fait les actes qui s'étaient déroulés dans cet Elyséum avait grandement couvert de honte la gardienne.
Sa voix résonna de manière à ce que tous puissent entendre ses excuses.

"Monsieur Giovanni, je tenais à vous présenter mes plus plates excuses pour les actes dont vous avez été victime au sein de ce lieu sacré dont j'ai la charge.
Je suis autant responsable que le fou qui a osé vous frapper car je n'ai pas su tenir les traditions des lieux comme il était nécessaire, tout temps de guerre qui soit.
Je vous supplie donc de bien vouloir m'accorder votre pardon pour mon incurie. Sachez que je compte mettre bon ordre dans tout ça très vite et que je me chargerais personnellement du cas de Monsieur Duffeau.
Son nom sera très vite oublié de toutes les cours de France, même s'il venait à survivre à la sentence de ma sire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien avec la reine du 11 février   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien avec la reine du 11 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Entretien avec la Reine 10 Février
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: La salle du Trône [Rez de Chaussée] :: Archives-