AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Au Péchés Céruléens (texte à caractère sexuel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Longsac
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: ?
Réputation: ?
Points de sang:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Au Péchés Céruléens (texte à caractère sexuel)   Jeu 3 Fév - 0:05

Shanel se réveilla aux premières lueurs de la lune avec l’envie de s’amuser dans cette ville de lumière. Elle n'était arrivée que depuis trois jours, mais elle connaissait déjà les coins en vogue. La Ravnos se vêtit toute de cuire noir avec dans l’idée de partir de faire un effet explosif sur les hommes qui la croiserait.

Ensuite elle sortit de l'hôtel ou logeait et elle retrouva sa jolie jeep, mit la musique à fond et partis dans un crissement de pneus.



Le Péchés Céruléens était situé dans les rues les plus vieilles de la ville, une simple lanterne au dessus d’une porte blindée au milieu de portes délabrées. Shanel se dirigea vers la porte surveillant en même temps les alentours et sonna. En quelques secondes une trappe s’ouvrit au niveau du visage de la Ravnos, laissa apercevoir la tête rasée d’un homme. Il la détailla de bas en haut avant de refermer la trappe. La porte s’ouvrit enfin d’où s’échappait une forte musique que Shanel reconnue tout de suite, Mortal Life de Snakeskin. L’homme aux allures félines se décala pour laisser entrer la vampire et referma la porte derrières elle.



L’homme tendit une main tranquille mais qui montrait une certaines puissance et dit d’une voix grave :



« Vos armes s’il vous plait. »



Elle était déjà habituée aux us et coutumes du lieu, avait déjà sortit ses couteaux sur la table qui lui faisait face. Un autre homme apparu pour prendre les armes en échange d’un carton numéroté puis relava un rideau qui menait directement dans la salle.



La salle était baignée d’une lumière tamisée rouge, des tables noires dans le style renaissance parsemaient l’endroit, les murs arboraient des tapisseries aux scènes osées voir parfois à la limite du vulgaire éclairé par quelques flambeaux. Shanel sourit, enfin elle se trouvait dans un lieu qui lui correspondait. Ses yeux parcouru l’assemblaient et s’attardèrent sur le jeu d’un groupe de personnes. Ils avaient enchainé un homme au mur au fond de la salle. Celui-ci était cagoulé et vêtu d’un simple pantalon de cuire mettant ainsi en valeur les diverses plaies qui parcouraient son corps. Elle se choisit un table pas trop loin d’une estrade ou devrait avoir lieu un spectacle dans la soirée.



Une femme apparut devant la Ravnos. Elle avait de pommettes hautes, finement ciselées, et un rideau de cheveux noirs qui cascadaient dans son dos. Elle portait une jupe et un corsé en vinyle rouge aux motifs noirs. Dans ses mains brunes parfaitement manucurées, elle lui tendait la carte.



« Vous connaissez les règles mademoiselle ? »



Shanel hocha la tête en signe d’affirmation tout en détaillant la femme qui n’était pas humaine, sa elle en était sur. La femme déposa la carte et partit avec un magnifique déhanché servir une autres table.



Quand Shanel de retourna un verre de sang était posé devant elle posé par un homme plutôt baraqué et grand dans un costume noir, il a des cheveux foncés qu'il porte jusqu'aux épaules. Il a un visage et une mâchoire carrée et de hautes pommettes et un sourire carnassier. Il s’installe devant la vampire qui lui rend son sourire.



« Vous êtes une habituée ? »



Sa voix grave et suave déclencha un frisson dans le bas de son ventre. L’homme devait savoir l’effet qu’il lui faisait car son sourire s’agrandit d’un cran.



« Laissons de côté les banalités, passons au sujet qui nous intéresse. Qu’elle genre de jeu vous plairez t’il ? »



Elle aurait pu se sentir choqué par cette façon de faire, mais au contraire Shanel apprécia la prise d’initiative de l’homme.



« Qu’importe le jeu, du moment que je puisse avoir un peux de sang et un peux de sexe. »



L’homme déboutonna sa chemise avec une lenteur exagérée sans la lâcher du regard, puis il sortit une aiguille qui vint tracer un long sillon sanglant sur sa poitrine. Elle se lécha les lèvres instinctivement pendant que ses yeux faisaient l’aller retour entre la blessure et son visage. Quelques secondes après la vampire était penchée sur la plaie de l’homme, d’abord en l’embrassant doucement, ensuite elle lécha le sang qui s’écoulait du sillon. Elle le fit avec délicatesse tout en appuyant un peu plus fort sa langue sur la plaie. L’homme se cambra en poussant un gémissement roque et suave de plaisir. Puis les lèvres de Shanel remontèrent jusqu’à celle de l’homme. Elle glissa sa main dans ses cheveux d’ébène et la posa derrière sa nuque. Elle l’agrippa fermement et ramena la tête du chanceux en arrière. Elle l’embrassa avec ardeur et frénésie tout en laissant glisser son autre main le long du torse de son plan d’un soir. Elle se fraya ensuite un chemin jusqu’à l’endroit interdit pour vérifier les dire de cet inconnu. Voyant qu’il ne plaisantait pas et que son envie était bien présente et bien monté. Elle arracha sa jolie chemise blanche avec ardeur et laissa parler les pulsions de son corps.



Pendant ce temps, sur la scène, se tenait un spectacle des plus surprenants. Des hommes avec des peau de jaguar s’était réuni en masse pour se préparé à une représentation des plus loquaces Un autel avait été installé et un faux sacrifice se préparait. Un des hommes, plus robuste que les autres s’avança avec une femme évanouie dans les bras. Il l'attacha à l’autel et commença une incantation que les autres hommes sur scène répétèrent en cœur. Le chant chamanique devient de plus en plus rapide. A cet instant, le grand homme sorti une bague et la planta dans le corps de la femme.



Alors que le rituel arrivait à son terme, la serveuse au déhanché envouta s’approcha des deux corps enlacés. Elle se penchât vers eux, laissant bien en évidence visible son entrecuisse à la vu des deux comparses. « Je peux vous proposer une chambre », dit-elle avec une voix sensuelle et intéressée. Tout en se caressant au niveau du corset et au niveau de l’entre-jambe elle rajouta. « Et puis, à trois cela pourrait être plus intéressant… ».

Shanel et l’homme se regardèrent, un sourire complice sur leur visage s’esquissa. Ils se levèrent à moitié nus, prirent la serveuse par la main et montèrent à l’étage. Ils entrèrent dans une chambre, à l’allure soignée. Cette chambre aurait pu être le paradis des adorateurs du péché de chair. Les couleurs rouges, le lit à baldaquin, les accessoires accrochés aux murs. Puis une légère senteur qui attise tous les sens et renforce le plaisir et l’excitation…

Shanel et l’homme commencèrent à s’embrasser fougueusement, prenant le temps de caresser la serveuse avec délicatesse et sensualité. Puis Shanel commença à déboutonner le pantalon de l’homme et une fois enlevé, elle le projeta sur le lit. Elle en profita pour embrasser la serveuse et toutes les deux commencèrent à se déshabiller. Une fois complètement nu, elle remarqua que la serveuse avait des formes bien plus généreuse qu'elle le pensait. Cela renforça son excitation et après avoir caressé avec envie les endroits intimes de la serveuse, elle accompagna cette dernière sur le lit et s’assit jambe écartée sur le mâle. Elle commença à lécher les plaies sanguinolentes tandis que la serveuse caresser avec délectation le membre de l’homme au travers son boxer.



La serveuse, retira le boxer de l’homme et commença à faire son affaire, mordillant son sexe avec ses canines pour renforcer le plaisir. Shanel quand a elle, embrassa l’homme avec intensité, plantant ses croc dans ses lèvres, son cou, puis descendit pour accompagner l'asiatique. Elle commença à faire des mouvements de va et vient avec sa main, plantant ses ongles dans le pénis en érection. Elle les planta si fort que de multiples entailles laissèrent perlé des gouttes de sang qui coulèrent le long du sexe. L’homme fit un geste contracté, et hurla sa satisfaction. Puis la langue de shanel et de la serveuse léchèrent le sang allant de bas en haut avec lenteur et sensualité, s’arrêtant par moment sur la partie haute pour l’engouffrer profondément, émettant des cris de jouissance a chaque coup de langue.

L’homme contracta les muscles de son dos. Il se dressa d’un coup pris avec force la serveuse et l’invita à s’asseoir devant sa bouche. Shanel en profita pour s’assoir à son tour sur le sexe ensanglanté. La « chatte » se retourna et elle embrassa avec fougue Shanel, qui subissait les pénétrations profonde de son compagnon. Leurs extases résonnaient dans la chambre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Longsac
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: ?
Réputation: ?
Points de sang:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au Péchés Céruléens (texte à caractère sexuel)   Jeu 3 Fév - 0:10

Soudain le téléphone sonna et Shanel chercha dans l'amoncèlement de vêtements épart sur le sol ou il pouvait se trouver. Après ne rapide lecture de son message un sourire s'afficha sur son joli minois, elle se retourna vers ses deux compagnons et annonça joyeusement :

" Un concert au Louvre sa vous tente ? "

Ils la regardèrent quelques instant interloquer, mais finirent par lui rendre son sourire et tombèrent d'accord pour l'accompagner à se concert qui sait s'ils pouvaient pas trouver un moyens de s'amuser la bas aussi.

Shanel et ses compagnons ne se rendirent jamais au concert, succombant aux plaisir de chaire. Elle ne repartit de la qu'à la dernière minute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au Péchés Céruléens (texte à caractère sexuel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un texte admirable
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti-Séisme, un texte touchant et inspirant de Sasaye
» [Texte] La pluie
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 8 ème, 16 ème et 17 ème arrondissements (appelés les hautes terres) :: Bois de Boulogne :: Archives-