AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Direction les catacombes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Direction les catacombes   Sam 24 Mai - 23:26

[Arrivée de l'antre de Boubanos]


Elea avait fait le trajet jusqu'au Louvre, puis s'était laissé raccompagner dans sa rue, préférant ne pas montrer où elle dormait là nuit à Gatien. Si elle avait confiance en lui, sa mémoire pouvait toujours le trahir, ainsi, du temps qui lui restait, elle avait regarder les DVD qu'elle avait trouvé au refuge de Boubanos, commençant par celui qui l'inquiétait le plus, la vidéo sur Isabelle. Elle l'avait visionné d'un bout à l'autre, sans broncher malgré les images qui défilées sous ses yeux et comme si elle se sentait sale pour elle, la Toréador avait pris plusieurs douches puis était allée se coucher.


[-1PS pour le réveil]


Comme Gatien avait promis de venir la chercher et que la Rose le savait homme de parole, elle avait préparé ses affaires pour le bal, c'était coiffé en circonstance et avait enfilé une robe lambda et ses bottes en cuir noir. Elle déposa les vêtements pour la soirée sur son lit et sortie faire un tour pour se nourrir. Elle avait donné rendez - vous à Gatien assez tôt pour en finir rapidement avec ses histoires et faire sortir Victor et Gustave des égouts, mais assez tard pour avoir le temps de se nourrir et retourner récupérer ses affaires sans faire attendre le Ventrue.


Elle sortie de chez elle après avoir attrapé son manteau, puis erra dans les rues jusqu'à trouver une cible parfaite. Elle n'avait pas de temps à perdre avec cela aussi alla - t - elle au plus efficace : un garçon, à qui elle plait et assez éméchée à cette heure pour ne pas comprendre se qu'il lui arrive. Elle avait choisie cette rue aussi pour cela, les nuits étaient animées et les soirées commençaient tôt en plus de regorger de coin discret. Ensuite, il n'était plus question que de jouer les pauvres âmes en peine. Elle erra un moment et s'arrêta finalement sur un homme d'une trentaine d'années, visiblement dans une mauvaise passe puisque seul et ivre à se morfondre dans la rue. Elea le rejoignit, prétextant avoir besoin de feu pour s'allumer une cigarette et une fois celle - ci allumée (ou pas) elle s'inquiéta de son état, préférant l'accompagner un peu, puis s'affolant de le voir pâlir l'invita à se poser dans un coin discret en sa compagnie. Maintenant certaine qu'il était bel et bien ivre que la soirée lui semblerait terriblement confuse, elle se pencha sur lui pour mordre à son cou tout en le serrant dans ses bras pour qu'il ne puisse pas voir ses crocs et se conforte dans une incompréhension la plus totale.


Une fois rassasiée, la Toréador le laissa à ses vertiges, dans ce coin de rue pour rejoindre son appartement au plus vite et ne pas faire attendre Gatien. Elle y récupéra sa robe et ses escarpins pour ne pas avoir à retourner se changer chez elle une seconde fois et se rendit au point de rendez - vous en espérant ne pas être trop en retard.

HRP:
 


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Dim 25 Mai - 1:22

Vient de son refuge.

Lorsqu'il s'agissait de conduire, Gatien était à son aise. La circulation ne l'ennuyait pas, car il connaissait un tas de rues peu fréquentées ou de raccourcis possibles pour se déplacer dans Paris.
C'est donc avec ponctualité qu'il se gara à l'endroit où la charmante Sollers lui avait donné rendez-vous la veille.

Il attendit un peu, sortant du véhicule et s'y adossant pour essayer de distinguer les étoiles.
C'était ce qui lui manquait le plus, à Paris, avec les montagnes. Dans la ville des lumières, celles du ciel devenaient presque invisibles.
Chez lui, au sommet de la tour de son château, plat comme une terrasse, il pouvait s'allonger et les regarder pendant des heures, bercé par le chant des grillons et le parfum des herbes de la garrigue.
Mais c'était dans le sud. Il n'y était pas retourné depuis quelques années...

Le jeune Ventrue distingua du coin de l'oeil la couleur inimitable des cheveux d'Elea, et se redressa pour l'accueillir. Ses vieux réflexes de chauffeur le poussèrent à lui ouvrir la porte de la voiture, et il sourit malicieusement à la si jolie Toréador, rebondissant sur la situation :

- " Mademoiselle, votre voiture est avancée."

Puis il alla prendre le volant, se doutant bien qu'il ne fallait pas trop s'attarder, de crainte de se faire remarquer par un fameux retard au bal.


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Dim 25 Mai - 14:22

Comme elle s'en doutait, elle l'avait fait attendre. Et comme elle s'en doutait aussi, il ne le lui reprocherait pas, mieux encore il s'amusait à se transformer en parfait chauffeur... Ou bien l'avait - il vraiment été pour Lou. A la pensée de l'ancienne Sénéchal, Elea eut un petit air triste sur le visage, mais se ressaisit rapidement. Elle entra dans la voiture par la porte que Gatien avait ouverte et déposa le sac de toile dans lequel se trouvait ses vêtements pour la fête sur la banquette arrière.

Rapidement après qu'il est démarré la voiture, Elea s'inquiéta de son état. Si elle s'était préparée à trouver tant de morts, le Ventrue avait dû en subir la désagréable découverte.


- Est ce que ça va Gatien ? Entre la nuit dans les égouts et la décoration douteuse de Boubanos, je voulais savoir que tu allais... 


Il voulait défendre les humains d'un maux plus grand que les vampires du Sabbat ou de la Camarilla. Même si ce n'était pas en les combattants de front, elle voulait qu'il sache pourquoi il le faisait, mais peut être cette entrée en matière était - elle trop brutale. Il lui avait dit avoir peur, mais hier soir, il était tout de même venue quand elle le lui avait demandé... Si elle n'avait pas peur d'ébranler son courage, elle craignait tout de même pour son humanité.


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Mar 27 Mai - 2:10

HRP:
 

Ceinture bouclée, Gatien démarra une fois qu'Elea fut installée, faisant montre d'une conduite souple.
Il réfléchit à sa question quelques secondes avant de répondre sérieusement :

- " Je vais bien, mais... Je reste perplexe, je crois. Je veux dire, perplexe devant la gratuité des actes commis par Boubanos.
Avec ses capacités, il aurait pu avoir des calices volontaires en nombre, et des combattants dévoués à sa cause. Mais non. Il a drogué des gens enlevés au hasard pour nous les lancer dessus, et il a capturé des familles entières pour les détruire.
En tant que goule de terrain, j'ai déjà vu des scènes... déplaisantes. Je peux comprendre, même si je ne l'approuve pas, le pragmatisme poussé à l'extrême, que ce soit pour viser l'efficacité ou la terreur. Au moins, il y a un but... Là... Je ne sais pas... "


On sentait que dans sa bouche, le mot "perplexe" ne correspondait pas exactement à ce qu'il ressentait, mais que ce n'était pas voulu. Que ce soit par pudeur ou par manque de vocabulaire, on le sentait plus peiné, ou indigné, que réellement perplexe.
Il resta songeur un bref moment, le visage un peu désemparé.

- " La chance veut que je puisse aider les survivants, dans une certaine mesure, à vivre après une épreuve pareille. Mais j'aimerais mieux... "

Il chercha une manière de formuler ce qu'il avait sur le coeur, avant de conclure avec un sourire un peu piteux devant le commun absolu de la sentence qu'il allait débiter :

- " J'aimerais mieux prévenir que guérir. "

Le jeune Ventrue avait toujours cru que le Sabbat était un peu le summum de ce qui représentait plus ou moins le mal. Mais voir les enfers sous ses pieds, portail sciemment ouvert par un homme beau comme le péché, en avoir respiré les vapeurs délétères et avoir entendu les murmures de l'autre côté du voile avait balayé toutes ses opinions. Il y avait pire que le Sabbat. Bien pire...
Il avait à présent bien plus peur. Mais également beaucoup plus envie de se dresser contre des choses pareilles.
Avec dérision, il visualisa un chevalier pourchassant les bandits et à qui on présenterait un dragon.

Toutefois, Gatien n'aimait pas trop parler de lui : il avait toujours l'impression d'être ridicule et grandiloquent... De fait, la Sollers à côté de lui était bien plus intéressante.
Il eut un sourire et glissa un regard rapide vers la Toréador avant de reporter son attention sur la route.

- " Et toi ? Ta mission a été remplie plus vite que prévu. Es-tu contente ? "


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Mar 27 Mai - 4:43

HRP:
 

Elea observa Gatien concentrée sur la route, un sourire aux lèvres. Avec une certaine monotonie elle lui expliqua, non pas qu'elle soit las de ce genre de discours, non. Elle préférée juste en parler avec indifférence et détachement.

- C'est une question d'égocentrisme d'après moi. Pourquoi user de sa puissance pour une tâche aussi ingrate, aussi simple. Pourquoi faire un effort pour écraser un insecte ? Les Baalis se servent des gens, pour diverses raisons. Il n'a pas de but, simplement de la ... violence. Brutale. Simple. Efficace.
Comme un chat qui jouerait avec la souris avant de l'avaler toute crue. Brutale. Simple. Efficace.


Elle l'aimait beaucoup, il était honnête et conscient de tout se qui l'entouré. Il ne se voilait pas la face, il regardait le monde comme il était, le prenait tel quel et réfléchissait, à son niveau, à comment lutter contre se qu'il jugeait comme étant injuste. Mais son humanité...
Le fait qu'il considère sa mission comme achevée lui prouvait qu'il ne saisissait pas l'extrémité à laquelle Elea voulait et devait se plier.

Elle comprenait ses sentiments, ses opinions, ses valeurs. Elle aimait aussi le voir sourire. et elle ne voulait pas voir ce sourire s'effacer de son visage, mais sa détermination était aussi quelque chose qu'elle espérait le voir accepter. Elle voulait le rassurer en lui montrant qu'elle luttait contre ce mal, qu'elle le protégerait autant qu'elle le pourrait, qu'il la suive ou non, même si parfois, elle pensait être pire que ceux qu'elle affrontait. Après tout elle voulait détruire Mélissange par son seul lien de sang, sans vouloir comprendre les motivations, juste parce qu'elle l'avait fait. Parce qu'elle avait bu au poignet de Boubanos et qu'il était trop tard pour elle.

Avec une nouvelle lassitude, plus mélancolique, moins sûre d'elle elle répondit à sa question.


- Non. Je ne dirais pas que c'est du contentement ... Juste du soulagement.
Le soir de l'affrontement, j'ai tué un loup - garou. Je n'ai pas réfléchis, lorsque j'ai vue qu'il approchait de Mademoiselle de Sancy qui ne bougeait pas, j'ai foncé.


Elle regarda vers Gatien avec un petit sourire triste, l'observant conduire encore quelques secondes, puis elle se tourna vers la vitre, collant son front contre celle - ci avant de poursuivre sa petite histoire.

- Il s'avère qu'il était dominé... J'aurais pu essayé de l’assommer ou de l'immobiliser, mais non. Je l'ai abattue simplement, sans me poser de question.
Et il m'a remercié de l'avoir fait
, conclue - t - elle simplement.

Elle avait fini par se convaincre que cette mission de chasser des créatures corrompues ne relevait pas de la possibilité de le faire ou non, mais bel et bien du devoir. Et Elea devait bien l'avouer, elle avait cette nuit là, utilisé cette excuse pour ne pas chercher à stopper le monstre, mais bel et bien le tuer sans s'inquiéter de son véritable état.

Pour Mélissange, maintenant qu'elle en avait la possibilité, elle vérifierait. Elle l'appréciait alors pour elle, elle croirait à un doute possible, et elle s'assurerait qu'elle était bien une Infernaliste.


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Mer 28 Mai - 0:37

Un chat avec une souris...? Ce qu'il avait vu la semaine écoulée lui paraissait au-delà du comportement d'un prédateur.
"Louve" avait eu une façon très particulière de se nourrir, parfois choquante. Mais elle ne s'était jamais montrée inutilement cruelle. Peut-être n'était-elle tout simplement pas assez vieille, pas assez folle, pour en être réduite à l'attitude du Baali.
Et si cela avait été le cas, aurait-il cautionné ses actes...?
Le jeune Ventrue ne s'aventura pas plus loin dans sa réflexion, de peur de se donner une réponse révoltante.

Il fut un peu surpris du manque d'entrain de la réponse d'Elea. Elle avait été renvoyée pour anéantir le Baali. C'était une tache quasiment impossible, et pourtant, il avait bel et bien été mis hors d'état de nuire, grâce à l'union de tous les Clans. Gatien n'était pas un expert, mais cela lui semblait un exploit conséquent.
Il n'avait pas su qu'Elea avait protégé la Primogène Ventrue. Et il lui fut reconnaissant de l'avoir fait. Il affectionnait et admirait beaucoup mademoiselle de Sancy, et cela l'aurait peiné qu'il lui soit arrivé quelque chose de fâcheux.
Puis la Toréador précisa son propos, trouvant un écho profond auprès du néonate. Lui aussi avait tué des gens qui, au fond, étaient des malheureuses marionnettes.
Il murmura :

- " Ceux sur lesquels j'ai tiré, ce fameux soir dans la crypte, n'ont pas eu cette occasion. Ils étaient rendus fous par la drogue et le sang malsain qui courait dans leurs veines. Peut-être aussi sous l'emprise d'un don sombre. Ils n'avaient rien demandé, c'était des victimes.
Mais des victimes qui nous attaquaient.
Lorsque j'ai compris qu'une balle dans la jambe ou le bras ne suffirait pas à les arrêter, j'ai visé la tête... "


Il n'y avait guère plus à rajouter. Il regrettait d'avoir dû les tuer, mais qu'aurait-il pu faire d'autre ? Il n'était pas aussi rapide que Dimitri, ni aussi solide que Victor qui s'était fait battre comme plâtre sans broncher. Et comme ils étaient enragés, il n'aurait servi à rien d'essayer d'user d'autorité pour les renvoyer...
Se souvenant des traditionnelles premières lignes du Sabbat, il rajouta tristement :

- " Il semble que ce soit une technique coutumière chez les misérables que d'interposer des innocents entre eux et nous. Cela ne leur coûte rien, nous met en danger et nous fait de la peine. "

Il garda un silence mélancolique durant un moment avant de demander :

- " Tu m'avais dit avoir été renvoyée à Paris pour mettre à bas l'infernaliste. Je suppose que cela comprend ses suivants aussi, et j'espère qu'avec les documents trouvés dans le refuge, nous pourrons les retrouver. S'ils sont normalement puissants, cela devrait être faisable de les appréhender.
Mais une fois cela accompli, resteras-tu ici ? "


Il aurait aimé une réponse positive, mais il savait qu'un Sollers suit son devoir avant tout.
Le Adrien de sa Dame restait en poste fixe, mais il y avait une histoire de... nid de loup-garous à garder à l'oeil. Peut-être Elea serait-elle rappelée pour une autre mission ailleurs.
Dans tous les cas, il espéra qu'elle obtiendrait une promotion, ou tout du moins des félicitations. Car envoyer une demoiselle seule terrasser un mathusalem, c'était... un défi, pour le moins.


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Mer 28 Mai - 13:04

Elea n'avait pas vraiment le cœur à apprécier cette victoire. Elle savait que c'était l'un des moyens les plus efficaces pour faire reculer de trois pas ceux qui les traquer, les innocents. En tout cas pour les plus compatissant des chasseurs.


- C'est une bonne chose qu'il soit scellé à nouveau et j'espère, pour toujours. Mais... Je n'arrive pas à être contente. Les morts dramatiques qui entoure ce genre de personnes m'en empêche, simplement.
Finalement le plus triste dans la chasse aux créatures corrompues, c'est qu'on agit toujours après leurs premiers actes de "folie". Et encore, on est souvent en dessous de la vérité.

Le plus drôle, c'est que le Sollers et Fleur de Rochefort ainsi que d'autres étaient présent durant son réveil... Ils ont eu conscience du danger, ils ont voulu l'anticiper et le détruire avant, mais en vain.



Elle se tourna vers Gatien, préférant lui expliquer le fond du problème qui l'amener à vouloir la destruction de Mélissange quoi qu'il lui en coûte.



- C'est Mélissange qui a brisée les deux sceaux qui ont permis la libération de Boubanos et qui a agit contre les ordres du Patriarche qui lui avait demandé d'attendre qu'une Tremere viennent se charger d'étudier le deuxième. Et tu peux me croire si tu veux, mais lorsqu'elle a appris que quelque chose, en l'occurrence Boubanos, se réveiller dans les sous - sols, elle a débarqué en plein milieu d'une formation de combat.


Elle esquissa un petit sourire triste.



- Je ne te citerais pas les mots de Gallus, c'est la première fois que je l'ai entendue insulter quelqu'un, expliqua - t - elle en rigolant doucement. Mais finalement, c'est parce que je n'arrive pas à voir Mélissange comme une ennemie qu'elle est toujours en vie. J'aurais du foncer et l'abattre simplement. Je serais morte, très certainement, mais là, j'aurais réellement accomplie ma mission. Quoi que l'on puisse en dire, elle a avoué être l'une de ses suivantes. Elle hésitait à le rejoindre avant même de se lier au sang avec lui. Elle m'en avait parlé et ma mission exigé que je détruise aussi les suivants de Boubanos.


Elle se tourna vers Gatien, son sourire se détendant peu à peu. Il lui avait posé une question et elle allait finalement lui répondre.



- Je reste... pour toi. J'ai usé de ma seule carte pour contacter le Patriarche lorsque j'ai appris ton existence et il m'a autorisé à garder un œil sur toi pour le moment. Si ils ont besoin de moi sur une autre mission, j'irais. C'est moi qui est rompu tout contact de mon côté pour qu'on ne puissent pas les retrouver. 

Dans tout les cas, je peux rester sur Paris il me faut juste une raison valable et officielle, expliqua - t - elle simplement.


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Jeu 29 Mai - 1:28

Gatien écouta attentivement Elea tout en surveillant la route. Il y avait des choses qu'il ne savait pas sur le début de tout cela, et apparemment, le rôle de Mélissange dans la catastrophe était pour le moins accablant.
Il avait peut-être un élément à apporter quand à son comportement, mais avant tout, il voulait être sûr de bien tout comprendre. Notamment cette histoire de sang qui avait été évoquée la veille par le reste du groupe, et encore par sa voisine à présent. Cela semblait avoir une grande importance dans le fait d'être corrompu ou pas.

- " J'ai l'impression que le terme de 'lier au sang' que tu emploies a un sens précis qui m'échappe. Qu'est-ce que ça signifie, exactement ? "


En revanche, la réponse de la Sollers le désarçonna.
Elea restait pour lui ?
Il ne put s'empêcher de lui lancer un rapide regard franchement surpris.
C'était peut-être en mémoire de sa Dame, qui soutenait les Sollers de son mieux. Sinon, il ne voyait pas...

- " Gallus l'ancien et ma Dame s'entendaient bien, c'est cela ? "

En tout cas, il admirait sincèrement le sens du devoir et la compassion dont faisait preuve Elea. Elle avait pris sur elle se couper de ceux qu'elle avait qualifié de sa famille, pour préserver leur sécurité.
Il espéra qu'elle ne se sentait, de fait, pas trop seule...

Il supposa que ce n'était pas pour l'ordre qu'il fallait une raison valable. En effet, s'ils voulaient quelque chose d'Elea, ils n'avaient, finalement, qu'à lui demander. Ce devait donc être les autorités locales qui posaient problème.

- " N'as-tu pas été acceptée par les Toréadors de Paris ? Il te faut en plus une raison officielle pour être tolérée en tant que Sollers ? "

Il trouvait la mesure un peu rude.
Il comprenait le désir d'écarter un groupe qui s'était clairement déclaré désintéressé par les intrigues politiques, mais chasser de ses terres des protecteurs et des traqueurs de monstre ne lui paraissait pas des plus avisés.


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Ven 30 Mai - 1:07

Elea esquissa un sourire lorsqu'il se tourna vers elle, visiblement ravie d'avoir réussis à le surprendre par cette révélation. Néanmoins, elle se laissa aller à le faire patienter avant de répondre à ses interrogations sur ce sujet. Elle se contenta de continuer à lui expliquer la situation de Mélissange et pourquoi, bien qu'elle semble pour l'instant douce et gentille, elle pouvait bientôt devenir un réelle danger.


- Tu sais ce qu'est le lien de sang entre vampire ?


Question rhétorique. Lou n'aurait pas omis de lui parler de cette connaissance, aussi Elea enchaîna avec une déviante de la définition officielle qu'on avait du lui exposer, plus par son langage que par sa méconnaissance du sujet.


- Nous pouvons nous lier au sang jusqu'à trois fois, sachant que chaque lien de sang créer une dépendance à la personne de qui ont à tirer ce sang. Maintenant imagine que se soit à un Baali qui est lié à un Démon, par extension, si tu acceptes le sang du Baali, tu acceptes aussi le Démon.


Elle chercha dans son esprit un exemple plus concret afin qu'il saisisse toute la fatalité qui entoure cette liaison pour Mélissange.


- Ce lien de sang devient comme un virus. Même si Mélissange n'est jamais tombé malade de sa vie parce que son système sanguin fonctionne à la perfection, le virus passera. Il va d'abord infiltrer ses veines et ses artères puis ses organes uns à uns, par le circuit avant d'en venir au cœur. Et c'est lorsqu'il est au cœur que la personne devient corrompue. C'est inévitable, elle aura beau lutter, son humanité va y passer. D'autant plus que le principe même du Baali veut qu'il soit à l'opposé de l'humanité. 

On sait rompre un lien de sang avec un vampire, il y a quelques manières de procéder, le temps, la magie, tuer la personne à qui ont est lié... Mais on ne sait pas rompre un lien avec le Démon.


Elle s'interrompit un moment, afin de laisser le temps à Gatien d'intégrer toutes les informations, et de comprendre pourquoi elle devait tuer la douce et gentille - bien qu'ignorante - Mélissange. Elle pensait d'ailleurs que c'était cela qui l'avait trahis, qu'elle avait voulu aider, voulu bien faire, mais qu'elle ne savait pas. Ou alors peut être était - elle sincèrement tombée amoureuse du Baali et lui avait céder... Comment être sûr ?

Finalement, elle laissa un moment passer, plus long, pour réfléchir elle même aux raison de Mélissange, avant de reprendre sur les autres questions de Gatien, préférant ne pas le faire mourir d'impatience.


- Tu poses encore une question qui n'est pas celle à laquelle tu penses Gatien. 


Elle sourit sobrement et comme un pansement qu'on arrache brutalement, elle expliqua toute les douleurs qu'avez pu ressentir Gallus en apprenant la mort de Lou qu'Elea avait du elle - même lui annoncer... Ou plutôt, lui confirmer.


- Lou était une fille pour Gallus. 


Elle voulait ajouter à son discours pour que Gatien saisissent le lien profond qui unissait les deux caïnites, mais le son grave de sa voix devrait suffire à convaincre le Ventrue. 
Lou avait était présente pour Elea après que le Sabbat l'est torturée, c'était à elle qu'elle avait fait son rapport, en oubliant presque durant celui - ci toute l'étiquette dont elle aurait du jouer face à la Sénéchal, pour simplement la rencontrer dans un cadre qui la rassurerait.

Elle avait sourit, un instant après qu'il lui est parlé des Toréadors de Paris, se retenant de lâcher un :


- Pourquoi j'aurais envie d'être accepter des Toréadors ?!


Elle se posa quelques secondes, puis se tourna vers Gatien, se retenant de pouffer de rire, de soulagement et de stupidité. De l'avoir finalement dit tout haut et d'être soulager que quelqu'un sache à quel point elle pouvait haïr son propre clan d'être aussi inutile sur Paris. Elle avait cru en certain d'entre eux et finalement ... rien. Elle se ressaisit, se raclant la gorge puis lui expliqua.


- Les Sollers ne sont plus les bienvenues sur Paris. Parménion m'accorde le droit de rester parce que je suis celle qui suit venue lui annoncer leur départ et qu'il m'a lié au sang... Pour s'assurer qu'aucun ne pourrait protester au sujet de ma présence ... 

* Tout ça et l'étrange impression que j'ai qu'il aimerait que je fasse autre chose pour lui ... Ou pour la Camarilla ... *

... Alors non. En théorie maintenant que le Baali est mort, je n'ai aucune raison de traîner sur Paris. Certains me pense anarch' se qui est déjà une situation tendue pour moi, en plus du fait que beaucoup de Caïnites peuvent reprocher la mort de Lou à Gallus qui est partis avec les principales forces de la côterie et les Sollers sont donc des traîtres que l'Archonte Egareg déteste.


Au prénom qu'elle cita, Elea eut une pointe de colère passagère qui lui cassa la voix, de manière quasi imperceptible. Elle inspira profondément, puis soupira doucement avant de reprendre.


- Certains ne se poseront pas de questions simplement parce qu'ils s'en foutent, mais ceux qui en veulent aux Sollers, et donc potentiellement à moi, ou qui sont assez curieux pour réfléchir à ce sujet ou pour tout autres raison X ou Y, pourraient en venir à me poser des questions ou fouiner à mon propos. 
Je ne veux pas qu'on puisse remonter jusqu'à toi d'une manière ou d'une autre simplement parce que Lou et Gallus étaient amis. Encore heureux, ça ne se sait pas trop. Voir par du tout.

Mais il vaudrait mieux que j'ai une réponse solide à offrir aux personnes qui pourraient m'interroger.

HRP:
 


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Sam 31 Mai - 1:32

HRP:
 

A la première question d'Elea, Gatien hésita. Il ne voulait pas passer pour un crétin ignorant, ou pire, faire croire que l'enseignement de sa Dame n'était pas bon. Mais il refusait de mentir à sa voisine. Tant pis si elle le prenait pour un attardé, au moins serait-il un attardé honnête.

- " Passerais-je pour un idiot si je te répond non...?
Ma Dame a été envoyée à Paris peu après mon Etreinte, et elle a eu terriblement peu de temps à m'accorder avant. "


Il écouta de toutes ses oreilles l'explication qui suivit. Il comprit que le sang d'un Baali était souillé par quelque chose d'indéfinissable, mais d'affreusement puissant.
Il gardait le reste des informations dans sa tête, et y réfléchirait plus tard. Il aurait des tonnes de questions à poser à Luddmila la prochaine fois qu'ils se verraient...
Pour l'heure, il avait sa réponse, et décida qu'il pouvait sans doute révéler l'essentiel de l'entretien auquel il avait assisté voici plusieurs semaines. Il garderait ce qui concernait directement sa Dame secret, puisqu'elle le lui avait demandé. Mais à priori, rien ne l'empêchait de parler de la Toréador.

- " Le soir de mon arrivée à Paris, ma Dame recevait mademoiselle de la Ruisselière. Elle m'a invité à rester dans son bureau pendant l'entretien. Mélissange lui a avoué avoir été sauvée de Sabbatiques par Boubanos. Qu'il s'était montré courtois et serviable. Elle paraissait aussi charmée qu'inquiète. Ma Dame lui a interdit de reprendre contact avec lui, et lui a demandé de rester à ses côtés pour pouvoir la surveiller, et mademoiselle de la Ruisselière a accepté. Elle semblait soulagée que quelqu'un s'occupe d'elle. Mais le lendemain, ma Dame a été enlevée...
Tu crois que c'est suite à cela que Mélissange s'est tournée pour de bon vers le Baali...? "


Il garda sous silence le fait que sa Dame avait fait boire de son sang à Mélissange. Lou lui avait demandé de garder le silence sur cet entretien. Certainement pour protéger de la Ruisselière, mais peut-être pour d'autres raisons qu'il ignorait encore. Plus rien ne pouvait sauver la fragile Toréador, aussi, il pouvait bien parler de ses doutes d'alors, qui étaient plutôt un élément en sa faveur. Mais cela ne voulait pas dire qu'il fallait parler du reste.
Il espérait sincèrement mériter l'amitié d'Elea, mais il aimait beaucoup trop "Louve" pour la trahir. Qu'elle soit décédée ou pas importait peu.


A la description de la relation qui unissait sa chère Dame à l'ancien des Sollers, Gatien fut heureux pour elle, et ne put s'empêcher de grommeler :

- " Au moins, elle aura eu un mentor honorable... "

Il ne rougit pas, car il ne pouvait actuellement pas, mais son visage expressif signala clairement qu'il avait commis un impair. Après tout, ses mots exprimaient indirectement tout le bien qu'il pensait de son Grand-Sire, et il se sentait mortifié que cela lui ait échappé. Sans compter qu'il venait de médire d'un Ventrue devant une personne d'un autre Clan...

Aussi, Gatien jeta un bref coup d'oeil surpris à Elea lorsque celle-ci médit également de son propre Clan. Il se demanda un instant si elle était sincère, ou si c'était une façon de le soutenir ? L'un n'excluant pas forcément l'autre, d'ailleurs.
Mais il en conclut qu'elle devait être sincère, à sa façon de changer de sujet. Et puis, c'était une des choses qu'on reprochait aux Sollers, de faire passer l'ordre avant les Clans. Ce qui, pour obtenir un groupe soudé, était quand même une condition essentielle.

Sa voisine s'ouvrait à lui, et le jeune Ventrue fut un peu confus de n'avoir pas imaginé à quel point la position d'Elea était délicate... Et elle tentait, par-dessus le marché, de le protéger...
Il lui sourit, pour l'assurer de son soutien, pour autant que le soutien d'une personne comme lui puisse compter. Puis il rajouta avec sincérité, même si ce genre de phrase trop sentimentale n'était absolument pas son habitude.

- " Je serais content que tu puisse rester à Paris, mais si cela t'apporte des ennuis, je ne peux que t'engager à ne pas en prendre la peine. "

Ne voulant pas s’appesantir sur une attitude peut-être trop désuète ou machiste aux yeux de la charmante Sollers, il enchaîna :

- " As-tu déjà réfléchi à une réponse possible ? "

Une idée lui venait en tête. Après tout, ils avaient formé une équipe pour traquer les serviteurs survivants de l'ennemi. S'ils arrivaient à formaliser la chose, nul ne pourrait leur reprocher de faire partie de la même côterie...


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Sam 31 Mai - 14:37

Elea écarquilla légèrement les yeux de surprise à sa réponse, mais elle comprit. Elle préféra ne pas le torturant un parlant plus de sa Sire, sachant que se sujet devait lui être très délicat, et se contenta d'une sobre.


- Si tu as la moindre question n'hésite pas.


Elle esquissa un sourire encourageant, s'imaginant déjà combien Lou devait regretter de ne pas pouvoir prendre d'un caïnite aussi prometteur.

Elle lui offrit toute son attention, assimilant toutes les informations, les emboîtant toutes les unes dans les autres pour retracer l'histoire, avant de conclure.


- Elle m'a un peu raconter ... un peu, souligna - t - elle comme un reproche avant de poursuivre, elle s'est faite kidnapper la nuit où l'on m'a libérer d'une autre meute Sabbatique. Elle a préféré ne pas m'imposer sa propre histoire vue mon état... je suppose.


Elea laissa échapper un soupire. Elle non plus n'avait pas été là lorsque Mélissange avait eu besoin d'elle et remettre ça sur le compte de son état n'était pas une excuse valable. Elle inspira finalement avec une certaine mélancolie, se tournant vers Gatien un petit sourire en coin.


- Je pense que tu as raison. Lorsqu'on a qu'une seule personne qui nous écoute, on se tourne vers elle, peu importe qui elle est.


Elle sourit à la propre remarque de Gatien, levant un sourcil amusée devant tant de médisance, puis se mis à rire doucement. Elle - même n'avait eu le plaisir d'avoir un Sire convenable, mais elle avait réussit à faire avec, on arrivait toujours à faire avec un peu de chance un sacré instinct de survie ! Heureusement maintenant elle avait ...


* Alpheas ... *


Elea se perdit légèrement dans ses pensées pendant quelques secondes, avant de reprendre ses esprits et d’enchaîner.



- Je vois se que tu veux dire.


Encore une fois, afin de ne pas mettre Gatien dans l'embarras, Elea se contenta d'une réponse sobre et simple.

Avec son culot et sa nonchalance habituelle dans ce genre de cas, Elea s'enfonça un peu plus dans son siège pour lâcher avec sa vulgarité habituelle dans les situations gênantes.



- Non, mais je peux toujours dire aux gens qui me poseraient la question que je fais se que je veux et que je les emmerdes bien, par exemple, ponctua - t - elle en rigolant.


Elle pensait que peut - être ... le sous - entendue que le Prince avait laissé échapper pourrait être une manière de trouver raisons à sa présence à Paris et puis ... il y avait son Sire. Elle avait tenté d'éloigner celle qui avait détruit Ethan en partant à l'autre bout du globe, mais elle lui avait laissé un message qui ne présageait rien de bon... Elle avait pensé à commencer ses recherches sur Paris mais à qui pourrait - elle montrer la vidéo du meurtre du Brujah, Julien ? Parménion ? ... Elle n'avait visiblement pas sévit durant son absence puisque les journaux n'avaient pas signalé d'absence inquiétante.

Encore une fois, Elea se perdit dans le fil de ses pensées restant terriblement silencieuse.


HRP:
 


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Sam 31 Mai - 22:03

Elea ne se moqua pas, ce dont Gatien lui fut très reconnaissant. Il hocha la tête pour montrer qu'il avait bien enregistré l'offre, tout autant que pour la remercier.
Pour l'heure, la Sollers lui en avait dit assez pour qu'il comprenne ce qui pesait sur Mélissange. Chaque chose en son temps...

A la réflexion mélancolique de sa voisine, Gatien songea qu'en effet, Boubanos s'était trouvé au bon endroit au bon moment. Son aide, et sans doute son apparence plaisante, l'avaient plus fait passer pour un chevalier servant que pour un monstre. Certains vampires cachaient si bien leur nature... Hélas, au final, cette faiblesse allait certainement coûter la vie de celle qu'il avait séduite...

Le jeune Ventrue fut soulagé de la délicatesse certaine de la Toréador. En notifiant réception du message sans s'appesantir, elle lui permettait de garder contenance.
Toutefois, il ne s'attendait pas à la réaction d'Elea concernant la justification de sa présence. Il ne put s'empêcher de rire, lui aussi, devant la spontanéité de la formulation.

- " Cette réponse est parfaitement légitime ! "

Son rire se calmant, il rajouta :

- " Je me disais que s'il y avait possibilité de faire partie de la même côterie, cela règlerait bien des choses. Mais je ne sais pas si c'est faisable. "

Le néonate respecta le silence pensif de sa voisine, et en profita pour s'arrêter faire le plein de la voiture. Il n'était pas absolument certain que la requête de Victor ne soit pas une plaisanterie, mais dans le doute, il préférait s'y plier.

Il arrivèrent bientôt non loin du restaurant où tout le monde s'était retrouvé la veille, et Gatien gara le véhicule en créneau avec aisance.


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Dim 1 Juin - 1:12

Elea resta un moment, perdues dans ses réflexions, l'iris de ses yeux changeant légèrement de couleur, devenant plus profond comme si ils se ranimaient de vie, avant de s'éteindre à nouveau au claquement de la porte de Gatien après qu'il est fait le plein. La Toréador se redressa, esquissa un sourire léger alors qu'elle se maudissait intérieurement d'être encore faite piéger par sa faiblesse, mais avait - elle le choix ?!

Comme si de rien n'était, sans savoir depuis combien de temps elle était dans cet état et si Gatien lui avait parlé entre - temps elle le regarda s'asseoir et demanda avec un air naïf et innocent qui contraster parfaitement la malice dans ses yeux.


- Hm ? Tu me parlais ? 


Elle l'observa avec sa petite moue amusée et espiègle, se confortant dans son silence.

HRP:
 


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Direction les catacombes   Dim 1 Juin - 23:50

Gatien ne répondit que par un sourire amical à la question théorique d'Elea.
Il aimait l'intense vie qui émanait d'elle, de son innocente malice, de ses sourires, de sa gentillesse tout autant que de sa brutalité verbale, parfois.
A ses yeux, elle représentait ce qu'un vampire doit être. Non une vieille chose froide et cruelle, mais quelqu'un qui profite de sa deuxième chance de vivre et qui s'attache à faire le bien, autant que possible.
Il savait bien qu'il n'agissait pas du tout ainsi. Ou du moins, plus maintenant.
Au départ, la perspective de vivre éternellement aux côtés de sa Dame, et le fait qu'elle l'ait sauvé de la mort lui avait donné cette joie de vivre. Qui s'était éteinte avec elle. Il faisait assurément de son mieux pour survivre à Lou, mais Elea lui montrait qu'il avait encore bien du chemin à faire avant de pouvoir prétendre s'être relevé. Elle qui avait été brutalisée et nageait au milieu d'ennuis conséquents ne perdait pas cette force de caractère qui la rendait si vivante.
Le jeune Ventrue se promit de prendre exemple sur elle, et de la soutenir à l'avenir, s'il le pouvait.

Une fois garés, il avertit la rêveuse qu'ils étaient arrivés, et il referma la voiture avec soin une fois qu'elle fut sortie.
Après avoir vérifié que la rue était bien vide, il souleva sans peine le regard de chaussée, qu'on appelait désormais plus sobrement plaque d'égout, et la replaça après leur passage.
Le chemin étant encore récent dans sa tête, il retrouva sans trop de soucis le chemin qui les mènerait au refuge abandonné.

HRP:
 


Tenue de Gatien :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Direction les catacombes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Direction les catacombes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Geole n°2 Amandine 26 ans assistante de direction
» ROTULES DIRECTION
» Direction: les nuages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Archives-