AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une discutions après la bataille [29/03/2011]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mar 15 Avr - 17:33

/// Il s'agit d'un RP ce passant pendant le saut des trois jours. ///

*Dans le salon de son refuge, Rozenmilna s'était assis en face de son échiquier désordonner et avait invité la Princesse de Milan à prendre place dans un des autres fauteuil vacant.
La primogéne avait dû entraîner sa protégée sur un terrible champ de bataille alors qu'elle n'avait pas eu le temps de faire réellement connaissance. En se remémorant l'épisode du garou, Rozen pensa alors qu'elle avait eu une attitude un brin inconsciente.*


Je ne sais si ce que vous aviez imaginé en venant ici, en tout cas je peux vous assurez que le pire est derrière nous maintenant.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mar 15 Avr - 18:48

C'était par l'effet d'une étrange magie, celle d'une mémoire toujours défaillante, qu'Annabelle se retrouvait chez sa primogène, dans son petit hôtel particulier si charmant.
Elle avait de vagues souvenir d'une nuit agitée, amusante, quelques éclats de voix, des coups de feu, un monstre, la victoire... mais tout ceci dans un embrouillamini chaotique de son, d'images et de sentiments confus et contradictoires. Il n'en restait que le sentiment diffus d'un amusement certain.


Le voyage du retour s'était passé dans une sorte de rêve gris, sans parole, sans souvenir, aux cotés d'une Rozenmilna qui, de toute évidence, entretenait avec son téléphone une sorte de relation malsaine de dépendance permanente. Elle admirait ces doigts agiles capables de taper un long texte sur un clavier de la taille de la cervelle d'Annabelle. C'est à dire relativement circonscrit à une portion minimaliste.


C'était sans affect qu'Annabelle avait perdu le souvenir de ce retour. Seul lui importait désormais ce fauteuil confortable, face à son hôtesse, visiblement fatiguée mais soulagée.
Annabelle ne partageait pas ce sentiment. Rozenmilna avait sans doute comprit bien plus qu'elle les tenants et les aboutissants des événements de cette nuit, information qui avaient pesé lourd sur ses craintes. Elle, n'avait fait que suivre, obéir, et au final, passé un bon moment.
Le monde avait-il frisé une fin prématurée et fort malvenue ? Elle ne le saura jamais et, de toutes façons, elle s'en moquait. Elle savait, craignait, que dès demain, elle ne se souvienne plus de ce qui s'était passé, à part quelques images éparses et incompréhensibles sans contexte.


Une fois assise, elle retira son bonnet, révélant le chaos incroyable de ses beaux cheveux roux ramené en chignon, si on avait bon fond lors de son commentaire, ou en masse indistinct si l'on voulait être plus descriptif.


Elle sourit gentiment, avec une grande empathie à son hôtesse lorsque celle ci s'inquiéta des retombées d'une soirée si agitée.
La première réponse fut si mal formulée, si confuse, qu'il serait inutile de la retranscrire. Annabelle avait voulu répondre trop vite et la masse de sujets et d'adverbes qui s'était empilés ressemblait à un discours de Lovecraft lors du congrès annuel des bègues timides de 1928 à Providence... en moins clair.
Elle se reprit, réfléchit un instant, dans le silence pesant et gêné suite à une phrase dépourvu de sens, puis recommença. Elle parlait lentement, choisissant bien ses mots.


- Je … je n'imaginais rien, en vérité. Mais je suis ravie de cette amusante soirée. Je dois avouer que … (là elle laissa un grand blanc) que je n'ai pas vraiment compris ce qui s'était passé. Je me souviens juste de ce gros animal qui nous a chargé. Était-ce un loup garou ? Je n'en avais jamais vu avant... c'est très laid. En tous cas, je vous remercie de m'avoir permis de vous accompagner.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 16 Avr - 22:19

*Les réponse d'Annabelle était toujours aussi surprenante, Rozen s'y habituer malgré tout.*

Oui c'était un loup-garou... Votre père ne m'a pas prévenue quel genre de personne j'aller recevoir, je ne vous voudrai pas vous offenser mais... Vous avez des problèmes de, comment dire, mémoire et perception, n'est ce pas ?
J'ai parfois l’impression que tout ce qui ce passe autours de vous semble si lointains dans votre regard.


*Rozen jouait avec une tuile de mah-jong dans sa main droite, elle la faisait tourner entre son pouce et l'index, parfois elle sembler en caresser la surface en ivoire du bout des doigts.
Elle avait mis toute la bienveillance dont elle était capable dans le son de sa voix. C'était un fait rare.*


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 16 Avr - 23:05

Un mouvement de la tête, penchée sur l'épaule, comme trop lourde pour la frêle Annabelle, témoignait d'une perplexité sans mesure. Son regard livide fixait Rozenmilna avec la froideur de la tombe. Pas par méchanceté, mais la pâleur extrême de ses yeux semblait retirer toute humanité de la jeune femme.
C'était un personnage assez inquiétant, surtout dans ces moments où son égarement pouvait ressembler à une mort vivante calme et sereine juste au moment où elle allait se mettre à manger une partie charnue quelconque mais humaine.
Lorsque Annabelle ne comprenait pas, elle souriait, et ce sourire tendre et timide posa un voile gracieux sur cet aspect inquiétant. Il recelait en lui une vraie et intense gentillesse, comme le souvenir lointain d'un ange que les tissu de Rozenmilna aurait conservé le souvenir par delà les années et les épreuves, quelque chose de familier et d'apaisant.


Annabelle, comme à son habitude ne répondit pas tout de suite. Certes la poignée de seconde qu'il lui fallait pour construire une phrase n'était pas si lourde, mais dans le cadre d'une conversation, c'est toujours un peu déstabilisant.



  • Je … je ne sais pas vraiment... Là d'où je viens, les gens sont toujours très gentils et très patients avec moi. Je devine que je suis … différente d'eux... ils sont plus vifs, plus rapide, ils comprennent tout, tout de suite...



Annabelle laissa encore un blanc.



  • Mon père me dit que je suis différente, mais que ce n'est pas important... Il me rassure, il me réconforte, mais moi, je crois tout simplement que je suis bête... Ça me gêne un peu... j'ai peur que les gens se moquent de lui à cause de moi...




Annabelle laissa transparaitre ce qui pourrait être un brin de tristesse, mais son sourire lui revint immédiatement, et se redressant pour faire face à son hôtesse, elle tenta de la rassurer.



  • Vous êtes très gentille et très patiente avec moi, je vous remercie beaucoup. J'ai l'impression d'être avec la famille. Avec vous, je n'ai pas peur. Mais peut être est-ce le cas ? Vous êtes parente avec Nieves ?


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Jeu 17 Avr - 22:11

*Lorsque la princesse parla d'elle-même en utilisant le terme "différente" se fit tilt. Annabelle était une sorte de Forest Gump vampire, même sa réaction vis-à-vis des événements de la nuit Boubanos était similaire à l’attitude de ce personnage de fiction.
C'était un choix intrigant de la part d'un ancien comme son sire, surtout chez les Ventru, et d'un coup Rozen fut très intéressée d'en savoir plus, l'histoire entre Annabelle et son père était surement très intéressante.
Rozen sorti de son début de réflexion lorsque sa protégée évoqua le sujet de la famille et la gentillesse, deux thèmes qui lui était particulièrement délicate.*


Non, je n'ai pas cet honneur. Il n'y a rien de prestigieux ni dans mon sang, ni dans mon passé de mortelle. C'est mon devoir de faire en sorte que vous sentiez bien et satisfaite, ce qui est amusant justement c'est qu'on me connaît pour mon manque de patience et de bienveillance.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 18 Avr - 1:25

Comme souvent, il fallait attendre un peu pour une réponse. C'était un peu comme si on contactait quelqu'un sur la lune. Il y a toujours un petit décalage entre la question et la réponse. Et finalement, c'était sans doute cela. Annabelle était en permanence dans la lune.



  • Moi, je vous trouve importante, prestigieuse et plein d'autres choses. Je vous ai vu ce soir... bien que je ne m'en souvienne pas très bien. Tout le monde vous écoutait et suivait vos ordres. Je suivrais toujours vos ordres. Parce que j'ai confiance.



Annabelle s'arrêta un instant, pour se repasser en mémoire ce qu'elle avait dit. Misère elle ne s'en souvenait déjà plus... Il aurait été plus prudent de reformuler sa phrase, mais elle ne voulait pas importuner son hôtesse si d'aventure elle venait à répéter la même phrase.
Elle savait qu'elle pouvait mettre mal à l'aise les gens. C'était quelque chose d'affreux d'être bête et de s'en rendre compte.


Puis, elle se souvint d'une phrase qui l'avait marquée.



  • Vous vous souvenez du temps où vous n'étiez pas immortelle? C'était comment ?



Paniquée devant tant d'indiscrétion, elle précisa immédiatement.



  • Je veux dire... je … pardon... euh... c'est comment d'être... en vie ?


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 18 Avr - 2:29

*Le regard de Rozenmilna s'assombrit et dans un bien étrange contraste ses lèvres dessinaient un fin sourire, oh oui, elle s'en souvenait. peu à peu elle s'habituait au rythme de son invitée*

Oui je m'en souviens... Les souvenirs de mon enfance sont brouillons est probablement chargée d'interprétation fantasque que peuvent avoir les enfants. je me souviens de ma... *Rozen sembla hésitait un instant* mère *finalement prononcé avec une certaine fierté comme probablement plus douce et belle qu'elle ne l'était en réalité.
Hélas j'oublie parfois de regarder en arrière pendant 4, 5 ou même 10 ans, et quand j'essaye de retrouver les images, les sons, et les sensations de ses instants, ils me semblent alors posé sur une étagère bien trop haute, et je sais qu'inévitablement un jour mes bras ne pourront plus les atteindre, puis... fatalement un jour je n'y penserai plus.


Oh mais le reste, oh oui le reste je m'en souviens aussi clairement que la veille. J'ai vécu quelques années en Indochine française... J'étais encore mortelle oui, cependant il ni eut un soir sans que je me demande, suis-je encore en vie ?
Je m'égare...
Qu'est-ce que ça fait d'être en vie ? ha... Je me rappelle parfaitement de mes actes, de mes pensées mais pas de ce que j'en ressentais.


*Rozen se tue un instant et repenser à tout cela, elle se disait qu'Annabelle aller de toute façon probablement oublier mais peu importe. Elle se leva et éclaircit sa voix, prenant une posture un brin théâtral.*

Je me souviens de quelque chose à ce sujet cela dit. Le soir où je me suis mariée aux nuits éternelles était également le soir où ma vie aurait dû se terminer.
J'aller mourir seule, mais j'étais heureuse, car j'allais mourir la dernière et c'était une victoire pour moi. malgré tout je pensais à ce que dit Macbeth vers la fin de la pièce quand il apprend la mort de sa femme.


*La ventrue fait comme si elle donnait une représentation avec la gestuelle.*

Elle aurait dû attendre pour mourir ;
Le moment serait toujours venu de prononcer ces mots.
Demain, et puis demain, et puis demain,
Glissent à petits pas d’un jour à l’autre
Jusqu’à la dernière syllabe du registre des temps ;
Et tous nos hiers n’ont fait qu’éclairer pour des fous
La route de la mort poussiéreuse. Eteins-toi, éteins-toi, brève chandelle !
La vie n’est qu’une ombre errante ; un pauvre acteur
Qui se pavane et s’agite une heure sur la scène
Et qu’ensuite on n’entend plus ; c’est une histoire
Racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur,
Et qui ne signifie rien.


*La petite vampire retrouva bien vite son fauteuil, honteuse, espérant qu'Euryale n'aille pas raconter cela a Dimitri. Elle ne savait ce qui trouverait Annabelle comme réponse dans tout ce charabia, au moins peut-être serait elle divertit.*


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 18 Avr - 3:52

Les étoiles dans les yeux, le verbe manquant, Annabelle regardait de ses yeux pâles Rozenmilna déclamer du Shakespeare.
Il est parfois de ces moments dans la vie où l'on attend de vous une réaction intelligente, approprié, ou plus modestement pas trop stupide. Hélas, ce fut un moment loupé pour Annabelle,car, alors que Rozenmilna ouvrait son cœur, livrant une partie d'elle même à une presque inconnue, elle ne reçu pas forcement la compassion qu'elle était en droit d'espérer, mais bien de vigoureux applaudissements de la part de sa jeune compagne, des applaudissements sincères et intenses.


Puis, lui offrant le plus ravissant des sourire, elle osa un aveu désarmant de sincérité :



  • Je n'ai rien compris...



Mais ce n'était pas tout à fait vrai... Annabelle devinait, comprenait une blessure derrière ce masque théâtral. Et il est des blessures qu'il ne faut pas ouvrir trop vivement. Rozenmilna lui en parlerait peut être, et elle sera là pour l'écouter.

Pas tout à fait vrai, mais un peu quand même. Être vivant, c'est peut être comme une pièce de Shakespeare... sa préférée c'est « beaucoup de bruit pour rien ». Du coup, la vie, ça avait l'air plutôt chouette.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Dim 20 Avr - 15:00

*Souriante après les applaudissements et amusée par la réponse, elle aurait pu le parier même si la franchise candide d'Annabelle la surprenait toujours après des décennies à côtoyer les autres Ventrue, bien qu'elle commençait à être également habitué à l’honnêteté de Dimitri.*

Il n'y avait de toute façon surement pas grand-chose d’intéressant à comprendre.

*Et puis, la curiosité repris le dessus.*

J'ai pu remarquer que vous aviez yeux... Comment dire, entouré de noirs, Je dois avouer, pardonnez-moi, que je suis bien curieuse de connaitre les raisons et mystères de cette petite particularité.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Dim 20 Avr - 23:01

Annabelle passa son doigt sur sa paupière, puis regarda de près si une tache s'était formée. Il n'y avait rien.
La tache obscure devrait être celle qui fut toujours là, depuis son tout premier souvenir.


La jeune femme ne pu réprimer un frisson. Etait-ce de la peur ? Difficile à dire. Mais dans le cœur simple, mais sincère d'Annabelle se dessinait le moment qu'elle craignait et qu'elle savait inéluctable.
Son apparence était inhabituelle. Elle voyait bien que ses servantes, ses parents, n'étaient pas exactement comme elle et même les mortels, pourtant si curieux, étaient bien étranger à ses particularité qui faisait d'elle un gentil monstre de foire.



  • Je …



La phrase à peine commencé qu'elle mourut immédiatement. Comment lui dire ? La vérité ? Quelle vérité d'ailleurs ? Comment expliquer cet étrange phénomène sans que Rozenmilna ne la jette hors de son appartement en la traitant de baaliste maléfique et moche de surcroit.
Nievès avait bien fait la leçon, d'en dire le moins sur elle, de ne pas parler de l'encre qui l'animait... mais Rozenmilna était la primogène de Paris. C'était une personne gentille et attentionnée. Lui cacher, lui mentir serait bien mal la récompenser de ses bienfaits.
Parler était dangereux, se taire un manque de respect.
Il fallu choisir, et vite... le respect l'emporta.





Enfin quand on dit il fallu choisir vite, c'était du point de vu d'Annabelle, car pour Rozenmilna, c'était un brin long quand même. Trente secondes, ça parait peu dit comme cela, mais ç vivre dans le silence en attendant une réponse à sa question, ça peut sembler interminable.


Le visage doux et décidé d'Annabelle quitta les chaussures pour se porter à l'encontre des yeux de son hôtesse.



  • C'est … très … intime … mais j'ai confiance, assez, en vous, pour ne pas craindre que … vous soyez prise... par l'effroi et … le dégout...



les mots étaient hésitants, et sortaient difficilement. Mais au moins la phrase avait une certaine cohérence.



  • Mon père m'a dit, qu'avant... avant que je sois moi, avant que je sois sa fille, j'ai beaucoup pleuré et que mes larmes ont taché mes yeux. Mes larmes, comme mon sang, ou tout le reste, est ...



Annabelle s'arrêta car elle ne savait pas comment décrire cet étrange phénomène. Elle resta prostrée un instant, infiniment triste de ne pas parvenir à répondre à son hotesse. Puis, elle fini par conclure, comme un aveu d'échec.



  • je ne sais pas mademoiselle... je suis désolée.



Elle baissa le nez honteuse d'être si décevante, inquiète de la réaction de sa nouvelle amie.


Les chaussures, le sol, le tapis, le pieds de la table, un fil dépasse, le sol, le reflet de l'eau qui cache mal la chevelure noire qui flotte en dessous, le sol, le meuble, la chaussure de Rozenmilna, la jambe, le bas... la table le sol, ses propres chaussures, le manteau et une petite goutte d'huile noire coulant sur sa joue qui finissait en tachant son vêtement de la trace d'une fleur sombre.


Annabelle essuya cette larme, presque heureuse que sa détresse se soit manifestée ainsi et non pas en vomissant. Ce que l'explication y perd, la dignité y gagne un peu.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mar 22 Avr - 22:41

*Aristide, son sire, lui avait expliqué que certains caïnites gardaient à jamais les stigmates présents sur leur corps lors de l'étreinte. Rozen était bien heureuse d'y avoir échappé et qu'essayer de raconter Annabelle lui fait beaucoup pensait à ce phénomène. Ce qui était claire par contre, c'est qu'elle avait poussé sa protégée trop loin. *

Oubliez cela vos petites particularités ne sont pas très graves je vous rassure.

*Pour une maniaque irraisonnée de la propreté comme elle c'était quand difficile d'ignorer cette larme.*

**Relativise, relativise, tu n'es qu'un cadavre, ce n'est qu'un cadavre, tout ça n'a pas de sens...**

ça me fait penser un peu à un panda !

*C'était la seule bêtise que qu'elle avait trouvée pour essayer de sortir la princesse de cet état de peine. Elle se leva ensuite pour venir versée une goûte de sa lotion nettoyante antiseptique sur la tache.*

Vous permettez ?  


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 23 Avr - 18:58

La remarque, tendre, de Rozenmilna éclaira le visage d'Annabelle d'un sourire.
Un panda !? C'était tout à fait cela, pensait-elle, un animal paisible, voir mou et pataud, mignon, mais qui, si on se rapprochait trop, pouvait vous arracher un bras, par pur esprit ludique.



Toujours attentionnée, Rozenmilna proposa de … de Annabelle ne savait pas trop quoi. Elle tenait dans sa main une sorte de petite lingette.
Mais il était peu probable que son hôtesse ne cherche à la poignarder avec, donc, c'est tout naturellement qu'elle répondit :


  • faites donc, madame, je vous permet.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 25 Avr - 0:40

*Rozen essuya sans être trop brutal la tache laisser par la goutte. Puis elle retourna à sa place pour s'essuyaient les mains avec un gel à base d’alcool.
Elle se souvint qu'elle avait quelque chose d'important à lui dire, mais comment faire ? Car là il fallait que ça entre et ne ressorte pas. Comment le Prince de Milan faisait pour lui apprendre ?*


Annabelle, j'ai remarqué que vous n'aimiez pas trop les familiarités physiques, qui il est vrai peuvent être impolie. Je vous demande de ne pas y prêter attention lorsque cela se produit à mon égard. En particulier lorsque Dimitri, le primogène Brujah me touche, j'ai l'habitude et c'est sa façon a lui de montré sa conf...  son amitié envers moi.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 25 Avr - 1:09

La tache était peu à même de vouloir partir. Il fallu frotter un peu. Mais se faisant, s'attardant sur le pan de manteau souillé, Rozenmilna ne put s'empêcher de remarquer que cette tache avait tout un tas de petites sœurs, plus ou moins grandes que le sombre du bleu marin du manteau dissimulait à l'observateur inattentif. Certaines étaient même plus grande qu'une simple larme.


La lingette extrayait toutefois ce liquide noir et huileux, à la légère odeur sucrée, mais si ténue qu'il n'était peut être que le fruit d'une imagination trop fertile... de toute façon le désinfectant devait tout recouvrir.


Annabelle se laissa faire, sans réagir, pas même émotionnellement. Elle écouta les paroles de son primogène et essaya d'en comprendre le sens. C'est vrai que l'attitude de ce Dimitri l'avait heurté, mais sans trop savoir pourquoi. Elle rassembla ses souvenirs, ses bribes, et organisa une réponse.



  • Je … je comprends que ma réaction était déplacée. Je ne connais pas vos amis et vos habitudes et il était très prétentieux de ma part d'essayer de réagir à votre place. Veuillez m'en excuser. J'ai agis...


Là Annabelle s'arrêta. Elle était au maximum de ce qu'elle pouvait jeter comme phrase en un seul bloc. Elle restait toutefois très fier d'elle.
Encore une rapide réflexion, et elle continua.



  • Mon père m'a apprit à … à ne pas me laisser toucher par un homme. Il m'a dit que très souvent c'était un manque de politesse. Je ne sais pas trop... pourquoi, mais je lui fais confiance... Comme vous faites confiance à monsieur Dimitri.



Elle regardait Rozenmilna cherchant à savoir si elle avait été compréhensible.
Puis elle sourit d'elle même.




  • Juste, rappelez moi à l'occasion qui est monsieur Dimitri. Je veillerais à l'intégrité de ses deux bras. Promis.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 30 Avr - 20:56

Vous n'avez pas voulu faire mal. À bien des égards et selon l'étiquette c'était même bien agir. Et ne pas ce laisser toucher par homme n'est pas une mauvaise chose si c'est une personne qui ne vous inspire pas confiance.

*Rozen pensait comprendre quel genre de soucis Nieves voulaient faire éviter à sa fifille.*

Je vous rappellerai qui est Dimitri n'ayez crainte. Je serais prompt à vous rappeler qui est qui a toute circonstance si ça en devient trop difficile. Vraiment, n'ayez pas peur ou honte de me demander, cela ne me gêne pas.
Votre père compte sur moi pour que vous vous sentiez bien, je ne compte décevoir ni lui ni vous.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 30 Avr - 21:31

Annabelle baissa un peu le nez, mais pas assez pour masquer son grand sourire. Elle se pencha assez pour pouvoir poser sa main sur celle de Rozenmilna.
Elle ne dit rien.
Sa tendresse parlait pour elle. En plus, elle savait qu'elle ne parlait pas très bien, trop lentement. Elle prépara toutefois sa longue tirade dans sa tête.



  • Je vous suis... très reconnaissante de votre bienveillance. Je suis consciente que je suis une charge alors même que vous avez de grandes responsabilités. Je suis d'autant plus contente de vous avoir rencontrée. Je vous fais la promesse de ne pas vous oublier.




Annabelle reprit sa place, profondément enfoncée dans son siège. Pour s'occuper les mains, elle sorti l'un de ses pistolet qu'elle s'employa à démontrer machinalement.




  • Les derniers mots de l'animal étaient bien étrange... Je suis triste pour lui …



Elle sorti vite de ses pensées, joyeuse, témoignant de ce bonheur par son nouveau sourire.



  • Heureusement, demain, je ne m'en souviendrais plus.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 2 Mai - 16:25

*Elle ne se reconnaissait plus, être autant aux petits soins, être "gentille". Surement l'influence de Dimitri et les responsabilités de primogène qui l'avaient sortait de son chemin d'arrogante petite ventrue. Peut-être parce qu'elle avait enfin l'occasion de faire le contraire de ce que les anciens du clan auraient fait.*

Il n'était plus maître de lui-même, probablement sous l'influence du Baali. Ce n'est pas une destinée enviable mais je ne le plaindrai pas. J'ignore la raison qui pousse les garous à nous détester car ils sont aussi des monstres, Ils nous haïssent comme une sorte de mal corrompu. En d'autres circonstances même maître de lui-même il aurait essayé de nous tuer.

*Annabelle allait oublié, Rozen ressentais a ce sujet un mélange d'envie et de peine.*

Qu'est-ce que généralement vous arrivez à retenir de vos nuits ?


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Dim 4 Mai - 23:11

Annabelle restait un moment silencieuse, songeuse, faisant tourner à plein régime le peu de mémoire qui était à sa disposition. Elle papillonna un peu des cils, témoignant une certaine perplexité.
Elle avait déjà une réponse, mais il fallait la formuler pour qu'elle soit, à défaut pertinente, au moins intelligible.
Un long silence s'apesantit donc.
Mais la patience de Rozenmilna finit par être récompensée.



  • Ce n'est pas très facile de vous répondre, commença la jeune femme pas très sur d'elle même, susurrant cet aveux d'ignorance.
  • Les choses répétitives finissent par rester gravées dans ma mémoire... les visages, els noms, mais aussi, ce que je dois dire et ne pas faire... les événements marquant parviennent parfois à rester sous la forme d'une image, ou d'un son, mais le plus souvent d'une impression ou d'un sentiment. Mais pour la plupart des choses, je les oublie.



Annabelle baissa le nez, pensive, un peu triste, un peu perdue...



  • j'essaie, je vous prie de croire que j'essaie, je me cramponne à un beau souvenir, j'essaie de le retenir comme un trésor précieux, en me le ressassant sans cesse en tête, mais il finit toujours par s'effilocher, pas s'en aller, comme du sable entre mes doigts. Ne reste dès lors plus que l'impression, la joie, la peine, mais pas la raison de ces sentiments.



Annabelle se mélangeait les doigts nerveusement, comme pour s'occuper les mains, évoquant une chose pénible à son hôtesse, quelque chose qui la rendait très triste.



  • Parfois, quand je me réveille, je ne sais pas où je suis et j'ai beau essayer de me souvenir, je n'y parviens pas... et je panique...



Puis, elle chercha quelque chose dans sa large poche de manteau et en sorti un petit calepin recouvert d'un vieux cuir noir aux motifs à losange.

  • mais j'ai un carnet pour noter les choses importante avant que le sommeil emporte mes souvenirs.



Annabelle ouvrit le carnet et engraina rapidement les feuilles.



  • Par exemple, pour aujourd'hui j'ai noté : remercier Rozenmilna pour sa gentillesse. L'ai je fais ?


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 7 Mai - 18:11

*le peu d'humanité qui restait en Rozen était touché par la condition d'Annabelle. Elle voudrait pouvoir y faire quelque chose mais si un Prince n'a rien ou faire, c'est qu'il n'y a rien qu'elle ne puisse faire de plus à part être patiente. Et être patiente, c'était beaucoup de mander à la petite Ventrue.*

Oui vous l'avez fait.

*Souriante, elle ne voulait pas causer davantage de trouble.*

Vous souvenir de moi a chaque nouvelle soirée, c'est déjà un peu me remercier, et ça me suffit amplement.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Mer 7 Mai - 19:40


  • Oh ! Dans ce cas, e sera très facile, répondit Annabelle sincère.
  • Je vous ai dis, je me souviens des choses importantes, en tous cas qui comptent pour moi. Mais...



A nouveau, Annabelle coupa sa phrase, comme suspendue à quelques événements surprenants. Puis, après un petit moment de silence, reprit sa phrase comme si de rien était.



  • Je serais heureuse que vous m'en disiez plus sur vous. Êtes vous immortelle depuis longtemps ? Vous êtes née à Paris ? Avez vous des rêves, des envies, des passions ? Je suis très curieuse de savoir...



Et optimiste quant à sa capacité à retenir les confidences de sa primogène.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Jeu 8 Mai - 15:32

Je suis née...

Je suis née à Paris je crois, je n'en suis pas bien sur. Aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai bien passé ma petite enfance avec ma mère dans le quartier Montmartre.
J'ai vécu la période la plus importante de mon enfance jusqu’à être immortelle en Indochine. Notre maison était à Hanoï, dans le protectorat français du Tonkin.
Aujourd'hui on appelle ce pays le Viet Nam.

j'ai été étreinte le soir de Noël 1918... Donc ça fait un peu plus de 90 années que je parcours les nuits. D'ailleurs c'est amusant mais ma mère disait souvent que j'étais née aussi un soir de Noël, bien que je n'y aie jamais réellement cru...
Et elle est morte un soir de Noël.


*Bien que souriant, son regard était rempli de mélancolie.*

Les occurrences de ce genre reviennent souvent dans ma vie. Comme le prénom Hilde. C'était le nom de ma mère et plus tard c'est aussi comme ça que s'appelait ma première véritable amie vampire.

Mon sire qui est très moqueur s'amuse à dire que c'est parce que les personnes qui s'occupent d'écrire le destin des gens ne font aucun effort pour moi et réutilise donc toujours les mêmes éléments.

Enfin bref.

Très vite après mon étreinte je suis revenue à Paris. Par la suite je n'ai jamais changé de territoire, ne voyageant qu’occasionnellement.

Je n'ai que deux passions qui compte réellement, et elles sont liées d'une certaine manière. Il y a les jeux, sous bien des formes, comme les échecs bien sur, le premier auquel j'ai appris à jouer et celui auquel je joue le plus car il y est plus facile d'y trouver des adversaires cependant je préfère le Go. Toutes sortes de jeux me vont du moment qu'on m'y défie, les dames, les différents jeux de cartes... peu importe.

Mon jeu préféré reste depuis longtemps le mah-jong, il est à mon sens le mélange parfait de stratégie et de hasard.

Et mon autre passion c'est l'enquête et c'est une sorte de jeux aussi, qui me procure la même soif de victoire. J'aime résoudre des énigmes, dénicher le vrai du faux.


*La mélancolie avait bien vite disparu des yeux de Rozenmilna pour revenir à une passion brûlante. Lorsqu'elle en parler on pourrait croire qu'elle serait prête à consumer toute son âme.*

Dans tout cela, ce qui m'importe le plus, ce qui me fait me sentir vivant au même titre que de boire du sang, c'est gagné quitte à tout sacrifier.

*La ventrue s'apaisa un peu pour ensuite conclure.*

J'ai quelques ambitions, quelques désirs... Mais rien que je puisse qualifier de rêve.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Jeu 8 Mai - 16:41

Annabelle écoutait religieusement la narration de l'histoire de Rozenmilna. A chaque évocation d'un lieu ou d'une date, son imagination s'éveillait en un tumulte de couleurs, de sons et de musiques exotiques, mais très probablement caricaturaux. Annabelle ne connaissait le monde qu'à travers des livres et de la télévision.
Bien que l'histoire fut brève elle admirait sincèrement une vie aussi riche, l'enviait presque. Comme Annabelle n'exprimait que rarement les nuances subtile de ses émotions via son visage pathologiquement absent, elle fit part de son enthousiasme directement à son hôtesse, enthousiasme d'autant plus étrange qu'il ne correspondait en rien ni avec le tond e sa voix, ni avec son regard pâle et froid...



  • C'est fantastique... vous avez … du … du voir tant de choses … Paris, Hanoï, les années folles, les années terribles, j'envie vos souvenirs... Racontez moi, s'il vous plait...







  • M'apprendriez vous à jouer aux échecs, ou au go, ou au mah jong. Je ne risque pas d'être une adversaire digne de vous, mais j'aimerais partager une chose que vous aimez...



A nouveau Annabelle cessa de parler, perdue dans ses pensées, cherchant la fin de sa phrase, ou se demandant si les mots qu'elle avait choisit étaient bien ceux qui pouvaient, au mieux, refléter l'idée quelle voulait exprimer.
Puis, un souvenir lui revint, un souvenir étrange mêlant le décors macabre d'un champ de bataille boueux et sale noyée dans un océan de ciel gris où de gigantesques statues de bois d'une hauteur babelienne dominait ce spectacle de leur immensité immobile, des statues de pions de jeu d'échec.
Ce souvenir n'avait aucun sens, en tout cas en apparence, mais un autre lui revint qu'elle exprima avec une joie inapproprié, ou plus exactement un léger haussement du tond e sa voix faible et douce.



  • attendez … je … je sais jouer aux échecs. On m'a apprit...



Avec les doigts elle déplaçait des pions imaginaires sur un plateau tout aussi irréel, mimant les mouvements des pièces les unes après les autres.
Oui, elle en était sure maintenant, elle y avait énormément joué et les coups, les tactiques et le souvenir d'un vieil homme à barbe blanche revenaient petit à petit.



  • Nous parlions de quoi, déjà ?


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Jeu 8 Mai - 19:49

Hrp:
 

*Rozen eu un petit sourire quand Annabelle exprima son envie d'apprendre les règles. certes le go et jeux complexe et profond mais c'est l'annonce que du mah-jong qui l'interpella. Les règles sont faciles, mais cela demande de retenir toutes les mains possibles et leur leur, sans compter les mains un peu spéciales.
heureusement la princesse se souvint des échecs, plus que la nouvelle en elle-même, Rozen fut réjouie de voir sentir un éclat particulier dans la voix si peu expressive de son interlocutrice.*


Je vous racontais les grandes lignes de mon existence, et vous m'aviez demandé que je vous en raconte plus.
Bien sûr je ne peux pas tout vous raconter en une seule nuit mais je peux vous en raconter un peu chaque nuit. Après tout on commence a dire de moi depuis quelque années des choses du genre "Rozenmilna, un mot, une histoire" ou Père castor", bien que ce ne soit pas mes aventures personnelles que je conte habituellement.
Je ne peux pas non plus vous garantir l’intérêt de ses épisodes de ma vie. AAlors ma chère, que voulez-vous que je vous conte en premier ?


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Ven 9 Mai - 2:27




A bien y regarder on pouvait voir un petit éclat dans les yeux clairs et froid d'Annabelle, un éclair de gourmandise, comme un enfant devant une sucrerie ou plutôt un chat devant une petite bête à pourchasser.


Quel sujet choisir ? Son enfance ? Oui, Annabelle aurait adorée être une enfant, ou du moins s'en souvenir, la guerre? Non, trop déprimant? Mais quoi ? Il y a tant de sujet ?
Pauvre rozenmilna obligée d'attendre qu'Annabelle fasse un choix, puis, ce dernier vint d'un coup, de façon si évidente que sa phrase jailli naturellement, d'une voix claire et dynamique, de la voix qu'aurait du avoir Annabelle si elle n'était pas aussi lente.



  • Avez vous rencontré Maude Adams lors de sa venue à paris en 1919? et Mucha. Le portrait qu'il a fait d'elle est magnifique !



Toute excitée, Annabelle se tortilla sur elle même cherchant dans ses larges poches son porte feuille. Mais plus elle se tortillait, plus la poche tournait sur les cotés.
Finalement, au prix d'un effort constant, elle pu s'emparer du précieux porte document et en extrait une vielle carte rectangulaire, jauni, sans date, où figurait une lithographie de style art nouveau représentant une jeune femme rousse visiblement effrayée au pieds un arbre.
Il ressortait de ce dessein une impression étrange, mêlant tristesse, peur et folie, mais aussi, quelque chose de pur et d'innocent.



  • Elle est belle n'est-ce pas ? Vous l'avez connue ? Et vous avez vu le théâtre des nations à cette époque ? Oh j'aurais adoré...



Puis Annabelle, ne finissant pas sa phrase retomba dans sa douce torpeur, se clama rapidement.



  • j'aimerais bien que vous me racontiez l'après guerre... euh... la première...L'année 1919...



Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   Dim 11 Mai - 0:18

*Rozen prêta une grande attention à la petite lithographie que lui montrait Annabelle, la célèbre peinture représentant la comédienne dans son célèbre rôle de Jeanne d'arc. elle trouvait amusant qu'avec le temps l'exposition de l'art changer, aujourd'hui cette peinture se retrouvait sur des coques pour smartphone ainsi que d'autres célèbrent pièce de Mucha*

Hélas non je n'ai pas rencontré Maude Adams lors de sa venue à Paris. En réalité cela me peine à vous le dire mais j'ignorai complètement qu'elle était venue en France.
Par contre je me souviens l'avoir vue sur scène à Broadway en 1910, lorsque père nous amena avec lui en vacances à New York. C'est vrai qu'elle était magnifique. Je ne comprenais que très très mal l'anglais l’époque je n'ai pas pu profiter entièrement du spectacle, c'était cependant suffisamment marquant.


J'ai connu le Théâtre par contre, il avait un autre nom dont je ne me souviens plus... figurez-vous qu'a l'époque il a fait partie des Elysea de Paris, avant qu'on centralise tout au Louvre lors de la reprise de la ville après la seconde guerre.
L'éclairage de l'époque donnait impression d'un palais d'or. Il y avait une atmosphère de majesté qui était différente de l'impression  que dégageaient les autres théâtres plus à l'Italienne.
ce ne sont le bien sur que les impressions d'une jeune vampire qui revenait de plusieurs années passer en Asie.


*Rozenmilna s'affaissait, accoudé à son fauteuil, la tête légèrement penchée, la joue poser sur son poing tandis que la main gauche jouer à faire passer sa pierre de go de doigt en doigt. Le regard plissé, ses yeux semblaient chercher loin.*

1919, c'est la première année que j'ai passé en tant que suceuse de sang. Non seulement je redécouvrais la France, mais je recouvrais le monde et ce en même temps que les mortels. La première guerre semblait avoir figé le temps.
Au départ je n'y ai vu que des paysages de villes détruites, de la désolation. Accompagné mon sire qui avait été charger, comme beaucoup d'autres Ventrue, d'aider au financement de la reconstruction des villes pour maintenir notre influence face au Toréador.
ce voyage fut suffisamment bref pour que tout de même je puisse contempler l'effervescence des années folles encore naissantes.


Ha... les nuits Parisiennes. Je n'ai pas pu y voir grand-chose car j'étais une vilaine petite vampire un peu trop gourmande, et la perte de ce qui me restait d'humanité ne m'aider pas beaucoup.

C'était un banquet, une explosion.
Des grandes fêtes d'une ampleur difficilement imaginable et qui n'étaient pourtant rien par rapport a ce qui se passer aux états unit. Un véritable déferlement de nouveautés que ça soit dans l'art ou les techniques.
les humains avaient une telle flamme de vie, tout leur semblé possible. Ce n'était que le début des dix prochaines années à venir.
Bien sur ce n'était magnifique pour tout le monde je ne peux compter que ce que mes yeux de privilégier ont vue.
Lors de ses fêtes et des grandes soirées dans les cabarets tout me paraissait fait de feu et de couleurs. L’exhalation des humains était sans limites, ils se perdaient dans un maelstrom d'argent et de plaisir.
Artistes en pleine révolution et nouveau penseur ce côtoyer sous fond de jazz.

Avec du recul c'était une période optimisme très intéressante. Mais pour laa Rozenmilna que j'étais à ce moment, c'était un chaos aussi bruyant qu'hypnotique.


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une discutions après la bataille [29/03/2011]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une discutions après la bataille [29/03/2011]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quels survivants après la bataille pour le Gouffre de Helm ?
» Le campement des elfes après la bataille[IMPORTANT]
» RIP waterloo
» Ginny Weasley ♥ Un caractère flamboyant! TERMINEE
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 8 ème, 16 ème et 17 ème arrondissements (appelés les hautes terres) :: Archives-