AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quelque part, dans les couloirs du Louvre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Lun 14 Avr - 22:45

[Quelque part dans le Louvre]

Foutaise, ce ne sont que des foutaises !

*Voilà trois nuits que Rozenmilna n'avait quitté le sanctuaire. La Ventrue avait perdu de sa superbe, son comportement parfois obsessionnel avait pris le dessus après les tragiques événement. Pour certaines raisons elle n'avait pas lâché les dernières œuvres de Villon, des heures durant, a la recherche d'un sens a son départ. Une énigme comme un autre, Rozen avait besoin d'énigme dans ses situations de vide.
Seulement rien ne ressortait des poèmes.*


Cette piste est probablement fausse.

*Une nouvelle nuit ne faisait que commencer et elle savait qu'elle devait se bouger. Le Prince voulait la voir et elle ne pouvait pas se permettre de faire traîner, pas après son dernier entretient. Les erreurs ce cumuler et avec du recul elle réalisait que cette fameuse discutions autour du protocole vestimentaire et des choix du prince n'en était qu'une au milieu d'une série.

La furie bleue hanta alors les couloirs du majestueux Élysée se stoppant net au croisement de ses grands miroirs style Louis XV . Ses sourcils se froncèrent à la vue de ses reflets qui ne la réjouissaient guère. Le noir aussi profond que l'Onix de ses cheveux refaisait surface aux racines. Son maquillage s'était estompé lui laissant le regard si fin.*


**Le sang n'y fait rien...**

*Combien d'années depuis que personne en Élysée vampirique n'avaient vu la poupée avec ses cheveux noirs ? Peu de gens Présent sur le fief l'avait connue à cette époque. En tout cas il était hors de question qu'elle aille voir le prince comme ça.*


[Vers son bureau.]


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Merle
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Juvénile ( -1 ), Soucieux (+1)
Points de sang:
9/15  (9/15)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Jeu 22 Mai - 14:04

Sort du petit salon

Une fois l'appel passé, Philippe réfléchit.
Alice avait besoin de chasser, et de toute façon, l’entraîner sur un terrain dangereux ne lui plaisait pas.
Il regretta brièvement de ne pas savoir se cacher surnaturellement, avant de se dire que Thomas le savait, lui, et que ça ne l'avait visiblement pas sorti des ennuis.

Il quitta donc rapidement le Louvre pour rejoindre le métro et voyagea en fraude jusqu'au douzième. De là, il courut jusque chez Thomas, sprintant sans craindre l'essoufflement.


Tenue habituelle de Philippe : Jean gris, baskets usés et T-shirt vert bouteille.
En extérieur, il met un blouson de jean noir délavé, des mitaines de laine grise et une casquette vert foncé et bordeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Dim 1 Juin - 23:22

Sous le regard froid et éternellement figés des anciens résidents du lieu, enfermés à jamais dans les grands cadres dorés qui jalonnaient, de ci, de là, les couloirs du Louvre, Annabelle avait finit par s'arrêter.
Encore un couloir. Encore le regard immobile de personnages disparus qui posaient sur elle, un jugement sévère. Les tableaux semblaient lui murmurer leur désapprobation quant à sa présence, peut être quant à son existence même.
Las de tourner en rond depuis un long moment, elle s'était arrêtée, pauvre poupée perdue sans sa chère Rozenmilna.
Au loin, on pouvait entendre les bruits furtifs de présence, un peu de musique, un zéphyr de chuchotement. Mais rien d'assez précis et quelque que soit la direction prise, ces bruits évanescents restaient toujours lointains.
Les tableaux. Les regards. Les hommes sévères. Les costumes surannés. Les expressions figées. Et cet imperceptible murmure remontant du fond des âges et appelant Annabelle vers l'abime.


Annabelle souriait un peu. Que craindre de simples fantômes sans consistance. Ils n'étaient plus. Ils pouvaient toujours se moquer d'elle, ils étaient. Elle sera.


Steno, la patiente servante de Rozenmilna avait mené Annabelle jusqu'au aux portes du Louvre. L'accès au prestigieux bâtiment ne lui était pas permis sans la présence de sa primogène, dut-elle laisser sa protégée livrée à elle même. Les quelques goules rencontrées n'avaient pas demandé à rester bien longtemps en présence de cette étrange jeune femme au regard perdu, mais qui pouvait se figer d'une détermination sans faille, sans pitié, lors d'une confrontation déplaisante, comme celle qui consiste à essayer de la fouiller.


Au fond, une porte, puis à gauche, un couloir, la deuxième à droite.
C'était là qu'on avait indiqué le petit salon. Point de petits salons. Juste des couloirs. Encore et encore.



  • Taisez vous, vieux portraits. Vous n'êtes même plus des souvenirs... à peine quelques traces de peinture... plus rien dans les mémoires...



Les vieux personnages, agacés sous leurs moustaches, ne répondaient pas. Cela faisait bien longtemps qu'ils ne le pouvaient plus. Mais leur conversation plaisait à Annabelle. Elle aurait sans doute le dernier mot.
Un petit banc bas, recouvert de velours violet, se proposait à l'accueillir, le temps d'un moment, pour lui permettre de se reposer de cette position debout, toujours périlleuse.
Elle j'assis donc, remettant les jambes bien en place, vêtues de sa longue robe sombre, cachant ses grosses chaussures dont Rozenmilan craignait qu'elle ne déplaisent aux goules.


Elle était rangée. Elle n'avait plus qu'à attendre qu'on vienne la chercher.

… On vient toujours la chercher...


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Sam 7 Juin - 0:47

*À droite, à gauche, aux étages là où le son tamisé de la fête n'était pas assez fort c'était le son percutant des talons foudroyer dans les couloirs.
Grâce à l'indication de charmants serviteurs Rozenmilna parvint enfin à retrouver son amie. C'était comme une mère qui avait perdu son enfant dans un supermarché, sauf que les goules n'annoncer pas dans les hauts parleur "La petite Annabelle attend sa maman à l'accueil.*

Saperlipopette ! Vous êtes là ! Pardonnez-moi cher Annabelle, j'aurais dû vous garder auprès de moi.

*Rassurez qu'il ne soit arrivé de fâcheux a sa cousine.*

Bon bon... Le bal, Vous êtes prête ? il est temps de faire nôtres entrée


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Sam 7 Juin - 2:26

Annabelle se disait qu'elle aurait du enlever ses chaussures pour laisser tremper ses pieds dans l'eau qui coulait dans le couloir, une eau sombre, mais vivante qui passait d'une porte à l'autre, tandis que dans le lointain la cloche entêtante sonnait et sonnait encore pour accompagner quelques cortèges funèbres.
A la place elle s'était assise toute entière sur la banquette basse, les pieds sur cette dernière, mi allongée, mi assise.


Lorsque Rozenmilna finit par la retrouver, ouvrant en grand l'une des portes du couloir, l'eau cessa de couler. Elle s'évacua rapidement vers l'autre porte, sous le regard éteint et perdu de la jeune femme. Elle savait que cette eau n'existait pas, mais ne s'expliquait pas ces étranges apparitions. Puis elle les oublia lorsque la main de son amie prit la sienne.
Un sourire, puis elle se leva, élégamment, en s'aidant de son primogène.
Qu'il était difficile de garder son équilibre.



  • Ne vous excusez pas, mademoiselle, je ne vous ai pas attendu longtemps...

S'essayant à l'humour, ou tout du moins à l'auto dérision, elle ajouta :



  • En tous cas, je ne m'en souviens plus …



Une fois remise debout, Annabelle remit en place les plis de sa robe, cherchant par quelques gestes magiques à restaurer son élégance qu'elle croyait atténué par sa position assise.



  • Le bal... quel bal...? ah ! Oui, le bal ! Je … je ne crois pas que je serais prête un jour, mais cela ne devrait pas nous arrêter pour autant... Je vous laisse ouvrir la marche. Toutefois surveiller bien que je sois derrière vous... non pas que je risque de me perdre, mais je risque surtout de m'enfuir...


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Sam 7 Juin - 14:15

Ne vous inquiétez pas, il y aura des gens tout aussi mal à l'aise que vous voir même plus, et vos cousins Ventrue sont là pour vous aider.

*Rozen commencée à avoir un aperçu des différents caïnites de la ville, beaucoup de néonate orphelin et autres vampires non éduquer.
Après avoir fait un joli sourire à sa nerveuse cousine, elle prit le pas en direction de la fête en veillant à marcher côte à côte.*


[La salle des fêtes]


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaëlle
Inconnu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Inconnu (+0)
Réputation: Pomé (-1)
Points de sang:
13/13  (13/13)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Sam 19 Juil - 12:25

Dimanche 3 avril

[vient de sa chambre]


Abigaëlle arpentait les couloirs du Louvre, ne sachant pas vraiment où aller. Le belle rouquine se décida alors à chercher une goule afin de lui demander où elle pourrait trouver un ordinateur. Pour l'instant, rechercher le propriétaire du numéro de téléphone par l'annuaire inversé était la seule piste dont elle disposait. De plus, c'était la seule idée qu'elle avait eu pour pouvoir avancer un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Dim 20 Juil - 14:36

Après avoir erré un petit moment, Abigaëlle avisa un jeune homme en costume noir qui arpentait les couloirs et qui la salua lorsqu'il la vit.




Biiiip. Ici Morphée, personnification du rêve et des pnj lambdas. N'hésitez pas à me laisser un mp si je tarde à me manifester. Biiiip.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaëlle
Inconnu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Inconnu (+0)
Réputation: Pomé (-1)
Points de sang:
13/13  (13/13)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Mar 22 Juil - 21:36

Abi s'arrêta au niveau du jeune homme et l'interpella :

"Excusez-moi monsieur, mais j'aimerais savoir s'il y a un moyen de faire des recherches sur internet ici. Est-ce que le Louvre possède des ordinateurs avec un accès au réseau ?"

La belle rouquine attendit patiemment la réponse de la goule en espérant qu'elle soit positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Ven 25 Juil - 0:30

Le jeune homme s'arrêta pour écouter la belle rousse et fit une moue qui trahissait sa réflexion.

- Mademoiselle, il n'y a pas de salle dédiée à l'informatique dans cet Elyseum.
Toutefois, les bureaux des secrétaires disposent d'ordinateurs...
Mais vous êtes sûre de ne pas vouloir aller plutôt dans un cyber café, ou chez vous ?


Biiiip. Ici Morphée, personnification du rêve et des pnj lambdas. N'hésitez pas à me laisser un mp si je tarde à me manifester. Biiiip.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaëlle
Inconnu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Inconnu (+0)
Réputation: Pomé (-1)
Points de sang:
13/13  (13/13)

MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   Mer 30 Juil - 11:15

Abigaëlle semblait déçu de la réponse. Elle aurait préféré éviter d'aller dans un cyber-café. La belle rouquine sourit à la goule qui n'était pas vraiment responsable de son désappointement et lui répondit simplement, ne tenant pas compte de sa dernière remarque. Si au moins elle savait si elel avait un pied à terre, cela serait nettement plus simple.

"Merci du renseignement monsieur. Je n'avais pas pensé au cyber-café. Quant à savoir si j'ai un chez moi..."


La vampire amnésique coupa court sa pensée et souria au jeune homme avant de le saluer et de s'éloigner dans les couloirs du Louvre. En premier lieu, elle devait aller chasser pour atténuer cette faim incessante qu'elle ressentait, puis elle essaierai de trouver un cyber-café en espérant que sa recherche donne quelque chose.


[vers Ailleurs dans Paris]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelque part, dans les couloirs du Louvre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque part, dans les couloirs du Louvre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Archives-