AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le numéro 3 de la Place du Louvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tancred Von Wybert
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Le numéro 3 de la Place du Louvre   Mer 5 Mar - 2:16

Entrée dans Paris

La limousine se coule silencieusement dans les rues de la Ville de l’Amour, telle  l’eau sur le corps de l’amant.

La Concorde, les Tuileries, l’obélisque, tant de beautés dans la ville la plus belle du monde. Tancred Von Wybert, Rose allemande, frémit de plaisir à la vue de ces édifices extraordinaires et le temps a filé sans cohérence à un point tel que Tancred ne sait plus exactement depuis combien de temps il est en ville. 
Siegfried a fait le détour pa Notre-Dame comme il l’avait demandé, c’est d’ailleurs depuis ce moment que Tancred a perdu la notion du temps. Il sourit. Quelles merveilles architecturales, résultats de plus d’un millénaire d’études, de tailles, d’assemblages, de chantiers, qui forment aujourd’hui l’un des legs les plus merveilleux. L’art religieux, et le gothique flamboyant.

Et il le contemple et le laisse envahir ses yeux, son âme et chaque pore de sa peau. Ses poils se hérissent alors que debout, il fixe St-Germain l’Auxerrois. Tancred savoure l’art et l’édifice. Il l’a vu évoluer au fur à mesure de ses multiples passages à Paris pour devenir le monument merveilleux qui se dresse fier dans la nuit. Tant de mystère auxquels forme a été donnée pour ne former qu’un tout si prenant.
Une voix tente de parler à l’arrière plan mais le vampire n’a que faire de ce qui se dit. Rien ne peut être dit en de pareilles présences. L’Art suinte des murs et vient éblouir les yeux et consumer le cœur mort. Une main le saisit et il la rejette en se préparant à corriger le gêneur. Le geste amorcé il voit l’inquiétude dans les yeux de Van Riechter qui l’agrippe et lit la préoccupation de Siegfried qui passe les alentours au spectre perçant de ses yeux alertes.

-« Monsieur !?  Tout va bien ? Nous entrons ?»


-« Tout va bien Hans, Paris…me manquait. » dit Tancred avant de se reprendre et de rentrer dans le porche du numéro 3 de la Place du Louvre.

Fraulein Heldeman avait trouvé ici un petit pied-à-terre, un appartement de réception en angle au 3e étage avec ascenseur qui comprend un vestibule d'entrée, un grand salon et une salle a manger sur la Seine et le Louvre, une grande suite avec dressing et salle de bains sur Saint-Germain-L'Auxerrois, un bureau sur la Seine et deux chambres avec une salle de bains et salle d'eau sur cour, une vaste cuisine avec coin repas sur Saint-Germain. 
Le lieu d’arrivée parfait. Face au lieu de Pouvoir, proche de la Société de St-Jean pour le développement de l'art chrétien. Et dans un lieu magnifique.
 
La hauteur  sous plafond était satisfaisante et la vue comme l’orientation était satisfaisante. Tancred rassemble ses serviteurs autour du téléphone pour être en contact avec Bruhnild.
Cette assistante et secrétaire suivait Tanced voilà un dizaine d’année et ne lui faisais jamais faux bon. Elle expose une série de données et d’informations brutes que Hans discute et oriente. 
Le Toréador n’a pas la tête à ça, elle est pleine à craquer de l’émerveillement de ce qu’il a pu voir et de ce qui lui reste à découvrir. Il relève quelques détails de la litanie de la secrétaire restée temporairement à Berlin et donne ses ordres pour la suite de la nuit avant d’aller se faire couler un bain.

Ce serait tellement dommage de perdre du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tancred Von Wybert
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le numéro 3 de la Place du Louvre   Dim 23 Mar - 1:43

Tancred sort du bain et revêt un peignoir, la sensation de la soie est toujours un délice. Une main dans ses cheveux face au miroir ré-agence sa chevelure blonde en un ensemble harmonieux. Des siècles d’expérience font de ce geste anodin un résultat parfait. Il sort de la salle de bain alos que la chaleur vaporeuse s’échappe par la fenêtre vers le ciel nocturne rougeâtre de la capitale. Il jette un coup d’œil à l’une des pendules et s’aperçoit du temps qu’il a passé à admirer l’église voisine. Un sourire ourle ses lèvres alors qu’il s’alanguit sur le sofa. Hans a déposé un panel des journaux locaux sur la table basse, le Monde, le Parisien, Paris News, la Tribune, Wall Street Journal,…. Tancred les parcourt alors que la télévision aligne publicités, émissions, et bulletins d’informations. Terrorisme, guerres de territoires criminels, politique nationale et internationale, et tensions arabes sont à l’honneur.     
Soudain  quelque-chose attire son attention et Tancred, absorbé qu’il l’est, met quelques secondes à réagir et quelques autres à réaliser de ce qu’il s’agit.
 
…déminage devrait durer jusqu'à au moins demain matin. Et nous lançons un appel au calme à tous les parisiens: le danger est en passe d'être écarté. Quant à l'enquête, il faudra quelques jours à la police pour que le dossier suive son cours. Nous recommandons aux résidents des rues adjacentes à la place du Panthéon de contacter leurs proches ou amis afin d'être logés ponctuellement pour la nuit. Pour ceux qui ….

C’est la voix qui l’a fait réagir. Il avait reconnu une voix mais sans pour autant parvenir à remettre un nom dessus. En cherchant la provenance de celle-ci il lève la tête et la cherche de l’oreille pour tomber à la télévision sur une silhouette qui lui est familière. Il détaille la personne qui parle et cherche dans sa mémoire. Henri d’Esterac.
On lui avait mis l’une de ces nombreuses chaînes qui diffusent de l’information en continu et il aurait pu s’attendre à beaucoup mais Henri n’était pas, ni de près ni de loin, dans le programme prévisible.
 
Henri n’est pas à proprement parler des ses amis. Au jour d’aujourd’hui  il est devenu un ancien du clan. Ils se sont rencontrés ici même à Paris à l’apogée du Premier Empire. Cet épicurien profitait sans vergogne des bienfaits de l’époque, hélas pour lui ses investissements ne furent pas aussi fructueux que les siens. Néanmoins il a toujours été d’une compagnie agréable et tellement distrayante à côté de l’austérité de Tancred.
Ce qui intriguait le plus Tancred c’est la présence de d’Esterac à la télé française, ce dandy en dilettante n’est pas du type à se mêler de la politique locale par hobby. Quelque chose de plus important doit se dérouler pour faire sortir le jeune henri de son quotidien libertaire.
Les yeux de Tancred se plissent alors que son esprit se met à tourner à vitesse rapide.
 
Sa main se porte vers son téléphone et répète l’une des combinaisons apprises par cœur durant de longues nuits. Alors que le téléphone décroche à quelques mètres en dessous.
« - Messieurs, nous sortons. Mais la discrétion sera de mise et notre fer de lance. »
« -Bien Monsieur »
 
La discrétion reste le plus sur des moyens pour évoluer dans la cité sans attirer l’attention. Rien ne vaut ce que les analystes financiers appellent une étude de marché pour être un parmi d’autres. Tancred tenait ça de Ranulfson et sa coterie. Cette coterie de Toréadors suédois se sont implantés dans les affaires tout comme Tancred mais leur connaissances plus modernes avaient inspiré Tancred et lui avaient permis de rattraper les retards qu’il avait vis-à-vis des techniques actuelles et de leur prendre Van Riechter.

Pour l’heure cela signifiait une longue berline gris métalisé blindée et aux vitres teintées que Hammerschmidt  avait loué. Ceci plus quelques armes dans la malle en plus du chauffeur et de son assistant à l’avant. Et ce cortège se rend ce soir au Panthéon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le numéro 3 de la Place du Louvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le numéro 3 de la Place du Louvre
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Collections numérisées d'enluminures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Archives-