AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chronique de l'Ombre du Lundi 28 Mars 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar


MessageSujet: Chronique de l'Ombre du Lundi 28 Mars 2011   Ven 17 Jan - 14:30


Lundi 28 Mars 2011






Guerre : Bouba n'est pas un ourson mignon
Aujourd'hui c'est le grand jour, toute la Camarilla Parisienne part traquer Boubanos. Mais comment en sommes-nous arrivés là ? D'où vient-il ?

Tout a vraiment commencé le 16 Février 2011 avec la douce Mélissange de la Ruisselière, archéologue de talent, qui a établi suite a ses investigations l'hypothèse, depuis lors vérifiée, de la présence sous le Louvre d'une force occulte potentiellement dangereuse pour notre sécurité à tous. Après quelques péripéties dans une salle secrète, il fut évident que le sceau qui protégeait les lieu était lié à celui découvert plus tôt dans les sous-sols du père Lachaise.

Voici les écrits d'un maitre architecte, du nom de Zelios, infant d'Hannibal, qui pourront nous éclairer sur tout ceci.

"Paris, 12° jour du mois d'octobre de l'an de grâce 1225 après la naissance du Christ.
Conformément à la demande du Roy de France Alexandre j'ai entrepris de dessiner les plans de la nouvelle aire du Louvre.
Je me suis servi des vestiges de la tour de guet de l'époque romaine comme base et ait donc investigué là-bas.
Une présence étrange s'y est faite ressentir, me poussant à contacter un ami magus, qui m'a appris qu'un node puissant se trouvait en ses tréfonds...
Il m'a conseillé de ne point y toucher et de sceller le lieu. J'ai confiance en son jugement et ai donc placé un sceau de fermeture sur la porte, que j'ai fait renforcer par 4 autres sceaux mineurs répartis dans la ville. Jehovah est au fait de ses sceaux et aura charge de les surveiller.
Puisse Cain lui accorder sa Grâce dans cette tache..."

4 sceau mineurs ,1 majeur... tous détruits... Dans les profondeurs de la salle, l'expédition trouva deux statues semblant figées au cœur d'un combat féroce, le beau et le moche voulaient un artéfact. Lorsqu'on le leur arracha des mains ils reprirent vie. L'angelot à tenté de le récupérer par la force. N'y parvenant pas, il est parti dans une ombre. Voila ce que fut la première rencontre avec Boubanos un infant de Moloch...
L'autre, Geoffrey de Derinkuyu, resta pour aider un moment. Il avait pour mentor Malvin Néaus le sans-clan !

Tout ceci sombra dans l'oubli avec le changement del'arrivée d'un nouveau souverain à Paris, et l’enfermement de l'envoûteuse de Baali dans les geôles du Louvre. En effet, Mélissange de la Ruisselière a été incarcérée le 22 février suite aux accusations formulées contre elle par Armand Duplessis, un membre de son propre Clan. Il a affirmé qu'elle se trouvait sous la coupe d'un Baali, entre amante et élève. 6 jours après la libération de Boubanos... Depuis elle croupit, prisonnière de l'ombre. Triste sort après avoir partagé la couche d'un manipulateur des ombres.

Cathy Schmit





Faits divers : Vampire en boite

Non il ne s'agit pas de sortir danser, il s'agit en fait d'un vampire qui a été envoyé pieuté dans une boite à l'intention du prince. Mais attention, pas n'importe quel vampire ! Le Primogène Gangrel a en effet fait une arrivée remarquée au Louvre la nuit dernière, puisqu'il y est entré enfermé, avec un joli petit paquet contenant ses canines dans une malle. On murmure dans les murs du musée qu'il avait sur le front marqué au fer rouge un joli "A", signature de l'artiste auteur de cette mise en scène.
Ahuizotl a été vu sortant pour se restaurer en fin de nuit, vous pouvez donc vous rassurer sur son état de santé. Mais nous aurions pu croire qu'après la mort du Chevalier il ne s’aventurerait plus en territoire ennemi. Visiblement grand age n'est pas synonyme de sagesse.
Le Primogène déjà contesté pour ses pensées primaires de l'age Maïa ne redorera pas son blason cette nuit. Une nouvelle chance lui sera offerte pour la traque de Boubanos. Espérons que s'il le croise, il le tue plutôt que de faire ami-ami avec lui !


Cathy Schmit



Evénement : La Vive Plume portée aux nues
L'on aurait pu croire, hier, que dans l’angoisse de la veille du dénouement de la bataille prévue, tout le monde aurait été préoccupé par des considérations matérielles et militaires.
Hé bien, il n’en est rien !
Mesdames et Messieurs, Henri d’Estirac du clan des Toreadors, alias Chanteclerc, fut officiellement consacré Harpie !
Son noble et élégant engagement à user de son talent de plume pour favoriser une société convenable et juste a été entériné hier soir.
Puisse sa verve et ses rimes continuer longtemps à nous émerveiller et à nous faire réfléchir.
Vous pourrez retrouver les écrits de ce poète à la plume affutée dans ce journal, mais aussi sur son blog http:://Chanteclerc-la_vive_plume.fr

Cathy Schmit


Faits divers : Arrivées difficiles
Les circonstances n’étaient pas terriblement favorables hier, pour l’arrivée de nouveaux semblables sur Paris. Nous pouvons toutefois saluer Elisa Mc Cadell, une jeune fille tout juste Etreinte par le Primogène Morgan de Lestrain. La demoiselle a été présentée au Prince en compagnie de Sebastian Ostwald et Albin Gennan, des Tremere venus grossir le rang du clan des Sorciers et prêter main-forte à la Camarilla dans ces temps difficiles.
Le clan de la Lune compte aussi un nouveau membre, Thomas Bellanger. Orphelin, il fut adopté par son Primogène Philippe Merle.
Enfin, c’est le clan des Roys qui s’est agrandi en accueillant Leonore Payne, qui nous arrive des Etats-Unis. On murmure qu’il y aurait une autre Ventrue nouvellement arrivée en ville, mais elle n’a pas encore été présentée à la cours. Cette jeune femme à l'allure étrange semble sous la protection de la Primogène, qui s'en occupe comme de son propre infant. Normal vous me direz, lorsqu'on connait le nom de son sire... Annabelle de Lucas n'est autre que l'infante du Prince de Milan !
A noter que tous ces nouveaux arrivants, sans exception, se sont portés volontaires pour participer à l’affrontement de ce soir. Nous pouvons saluer leur courage, et leur détermination à s’impliquer dans la sauvegarde de notre ville.

Cathy Schmit

Art : Toréador prend garde à toi !

Elea est un oiseau rebelle, que nul ne peut apprivoiser.
Elle en a donné la preuve hier à l'Antichambre en interprétant dans un duo voix-guitare un répertoire des plus déroutant, mais tellement percutant. Sous une apparence simpliste et naïvement minimaliste, le challenge que relève notre amie tourne autour d'une innocence tout ce qu'il y a de plus sarcastique.
L'inventivité non formatée de l'artiste à cependant divisé les spectateurs, entre ceux qui n'avait pas écouté les paroles de la première chanson et qui ont applaudi bêtement, ceux qui les avaient entendues est qui applaudissaient en riant et les quelques personnes qui affichaient un air choqué.
Mais vous qui n'étiez pas présents devez vous demander quelles était les paroles de cette chanson si controversée. Elle relatait comme un conte de fée, l'histoire d'une belle qui dormait aux bois et qu'un homme aborda. Je vous en livre un petit extrait.

"Une fois ses talons enlevés
Elle n'avait de femme que les hormones
Voir courir cet homme affolé
Réveilla sa testostérone

Elle le rattrapa bien vite
Et contre un épicéa
La belle sortie sa bite
Et l'encula

Tout est bien qui ne finit pas toujours bien
Toutes les histoires n'ont pas toutes une belle fin !"

Notre douce artiste nous révéla que cette histoire n'avait pas de morale et poursuivit son spectacle par une chanson, parlant d'un homme en prison qui la tromperait.

"Et puis arrête de pleurer,
Comme quoi c'est dur de vivre enfermé,
T'as pourtant l'air de bien t'amuser,
Petit enculé !

Et puis arrête avec tes ''c'est pas moi c'est eux'',
J'ai dis la même chose quand t'as retrouvé tes potes dans mon pieu,
L'excuse du viol je la connais,
Je l'ai beaucoup utilisé,

Mais tu m'ôteras pas de l'idée que si t'avais pas envie que l'on te touche,
T'aurais utilisé du gel douche."

Ce dernier couplet n'a pas pu être interprété car au milieu du titre, mademoiselle Casato - car en cette instant elle n'avait rien de Sollers - fut tout bonnement coupée par la gérante du bar qui avait dû estimer que le public, ou le lieu, n'était pas approprié.

Qu'il est triste de mettre la muselière à une artiste qui exprime son art en relatant des vérités ! Tout ça car certains ne préfèrent pas l'entendre...

Cathy Schmit





Intervew : Dimitri, Primogène Brujah


Cathy Schmit : Bonsoir Monsieur Romanof
Dimitri Romanof : Bonsoir.
C.S. : Demain se sera la "grande bataille". Est ce que vous pensez que les Vampires de Paris seront prêt à l'affronter ?
DR : Vu l'ennemi que nous avons en face, je ne sais pas si on pourra jamais dire que nous sommes prêt. Même si nous n'allons pas l'affronter directement. Mais je crois en nos chances.
C.S. : Vous vous êtes beaucoup investis dans cette affaire vous et Mademoiselle de Sancy, avec parfois peu de résultat. Pardonnez mon pessimisme ou appelez cela comme vous le désirez, est ce que vous ne craignez pas une mauvaise surprise ? Ou que le plan ne se déroule pas comme prévue ?
DR : Peut-etre que ce serait le cas si le plan de cette nuit résultait uniquement de nos recherches. Hors, chaques clans ont palliés aux difficultés auxquelles vous venez de faire référence. Malgré tout, rien n'est gravé dans le marbre et je doute que tout se passe comme prévu pour autant.
CS : Néanmoins, vous restez optimiste. *sourit * Les ennemis commun rassemble les gens sous la même bannières selon vous ?
DR : C'est ce qu'il s'est toujours passé.
CS : Certains ne semblent s'être réveillée que lorsque le problème était à moitié résolue ... non ?
DR : Vous devez mieux le svaoir que moi, c'est vous la harpie non ? *Clin d'oeil*
CS : Aaah il est vrai que mes sources d'informations semblent parfois plus efficace que les votre...
DR : Il faut dire que les Toréadors de Paris ont une forte acquintance avec les infernalistes, ça ne devrait qu'a moitié m'étonner. Non ?
CS : Je m'interroge davantage de se qu'il peut trouver à ces dit Toréador. Mais il semble y avoir un tri par le vide recemment.
DR : A commencer par le Primogène mais je ne suis pas là pour régler mes comptes par harpie interposée. Vous ne m'en voulez pas j'espère ?
CS : Oh non, bien sur. Même si je suis avarde de scoop, je crois pouvoir m'y résoudre. D'ailleurs en parlant de primogène je m'interrogeais. L'ascension récente à de nombreux postes de membre de votre clan ne vous inquiète - t - il pas ?



DR : *A un petit sourire amusé* Je me demandais quand cette question viendrait. Peu m'importe quel clan à la charge de tel ou tel poste. Ce qui m'intéresse c'est la manière dont ils sont assurés
CS : C'est bien là tout le nerf de ma question. Le Gardien a était décrié... et la Sénéchal ne semble pas être à même d'endosser une telle charge, faute en est de sa maladie, néanmoins le problème reste le même.
DR : Si vous êtes aussi bien informé que vous semblez le dire, vous devez déjà avoir la réponse. J'ai fais part au prince de mes impressions peu avant leur nomination.
CS : Aaah votre lien avec sa Majesté...
Je m'interroge souvent sur la proximité entre vous et surtout sur la valeur qu'il porte à vos conseils...
DR : Il est le seul à avoir la réponse à cette interrogation.
Peut-être pourriez vous me donner votre avis ?
CS : Vous êtes l'un des rares primogènes qui n'a pas était élu ... par défaut. Parménion faisait partie de ce vote, alors mon opinion vous serez assez favorable.
DR : Je pense que vous avez la réponse à votre précédente question.
CS : Mais c'est la mienne, pas la votre.
* sourit *
DR : Je pense qu'il accorde de la valeur au jugement de chacun de ses primogènes.
CS : C'est là le rôle des Primogènes que de conseiller justement le Prince, si il ne le faisait pas, cela serait assez mal vue.
DR : Effectivement.
Et vous seriez la première a l'avoir dénoncer.
CS : Je suis une harpie. C'est là l'une de mes nombreuses attributions.
DR : IL y en a d'autres ?
CS : * sourit *
Pas aussi plaisante.
DR : Sûrement est ce lié à votre réseau d'information. *sourire entendu*
CS : Bien, je crois en avoir fini, aussi vais - je vous laisser. Vous devez encore avoir à faire.
DR : Ce fût un plaisir. *baise-main si elle laisse faire* Je dois effectivement régler quelques détails. A bientôt espérons le, et bonne fin de nuit.
CS : Bonne fin de nuit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
 

Chronique de l'Ombre du Lundi 28 Mars 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mardi 1er mars 2011
» Chronique de l'Ombre du Lundi 4 Avril 2011
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» Chronique de l'Ombre Lundi 21 Février 2011
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Médias :: La Chronique de l'Ombre-