AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Des génies en... toc 27.03.11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Des génies en... toc 27.03.11   Mer 15 Jan - 0:01

-> la salle du trône

Henri pianota rapidement un message sur son téléphone à peine sorti de l'entrevue avec le Prince. Il semblait fort s'amuser de tout cela. Il affichait un grand sourire malgré les périls qui l'attendaient le lendemain.
Tirant Lucien par le bras, il l'entraîna vers les salles du musée. Ils passèrent devant les marbres du XIXème siècle sans s'arrêter. Henri, pour avoir connu le palais du temps de sa mortalité puis de son immortalité, en connaissait tous les recoins. Ils prenait des raccourcis par les portes de services ou des entresols inconnus du public. Puisque le Ventrue les adorait, il lança quelques anecdotes: ici la chambre qui fut un temps celle de Mlle de Rochefort, une femme détestable qui fit tourner la tête à Louis XIII, là un cabinet du roi, où il s'amusait au bricolage... Finalement leur errance cessa devant deux impressionnantes statues gardant les collections orientales; vigies immobiles semblant scruter l'invisible dans la salle vide seulement éclairée par les signalisations des sorties de secours.



"Ah! Voyez! Voyez! Les siècles nous contemplent!"
lança Henri toujours guilleret. Il est sûr que pour le Gascon, la statuaire assyrienne est bien plus ancienne que celle de l'époque romantique qu'il a bien connu.

"Le roi Sargon décida de construire une capitale et d'y installer sa cour. Pour protéger cette espace il fit force sacrifices à ces idoles."
dit-il en pointant l'index vers l'antique albâtre. "Ces créatures ne sont pas des Harpies. Non, je suis le seul de cette espèce ici. Ce sont des génies protecteurs, sortes de chimères à la tête d'homme, aux ailes d'oiseau et au corps de taureau... A cinq pattes! Mais rassurez-vous, ce membre en surplus n'est là qu'un trompe l’œil selon la perspective où l'on se trouve."

Il se planta devant l'une des statues et leva son visage vers elle. Il devint sérieux, abandonnant soudain son allégresse.

"Ma vie entière, j'ai poursuivi de nombreuses chimères, tout comme ce Sargon qui construisit sa capitale mais n'y survécut que quelques années; le peuple y voyant un mauvais présage abandonna la cité et ses idoles aux sables brûlants du désert."

Il se tourna vers Lucien, l'air mi-figue, mi-raisin. L'on pressentait que sa nature optimiste luttait contre une tristesse profonde.

"Demain je suis sensé m'occuper de relations publiques. J'aimerais que vous en soyez, ne serait-ce que pour vous faire des relations sur Paris. Connaître les instances policières pourrait être intéressant pour l'enquête à propos de cette Sublime et son escadron volant."

Vu le quartier chaud du Moulin Rouge, la police avait sûrement quelques dossiers à propos du Sabbat remisés quelque part. Le Gascon passa du coq à l'âne visiblement mal à l'aise mais certaines perspectives devaient être abordées.



"Et si... Et si je devais disparaître de manière tragique demain, j'aimerais que vous preniez quelques dispositions pour moi. Ma conscience sera en paix avec Dieu, je n'ai nul besoin de messe; protestant je suis, nul besoin d'extrême-onction. Je vous serais redevable de prévenir mon Sire. Il est pour moi comme mon père et je suis en quelque sorte son fils, bien indiscipliné, certes, mais nous éprouvons l'un pour l'autre une affection sincère qui a perduré malgré les années. Les autres contingences bassement matérielles ne seront pas de votre ressort, elles seront à la charge de monsieur de Poitiers puisqu'il est mon parent le plus proche."

Puis il reporta son attention sur les icônes qui avait survécu tant d'années sous une gangue de pierre et de sable, tout comme l'infâme Baali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   Mer 15 Jan - 15:23

[ arrivée de la salle du trône ]

Lucien se laissait entrainer sans rechigner par le Gascon et découvrait des pièces, des chemins qu'il ne connaissait pas et finissait par avoir l'impression d'être un aventurier explorant quelques ruines. Un fin sourire étirait ses lèvres à cette pensée et comme le présageait le Toréador, il était très attentif aux anecdotes.

Henri avait choisi de les arrêter devant une paire statue et se lançait dans une nouvelle histoire quand tout à coup l'ambiance changeait radicalement qui exigeait plus de sérieux de la part du Ventrue.

" Je ne vous mentirais pas. Je n'avais pas l'intention de me mêler à la petite fiesta pour m'atteler à une autre tâche et j'ai déjà des contacts avec les forces de l'ordre et pas des moindres. Néanmoins, si vous souhaitez juste m'avoir à vos côtés, alors je ferais fît de tout ça et vous épaulerais au mieux."

Il ne retenait pas un geste affectueux envers son ainé, posant une main sur son épaule, quand ce dernier lui demandait une faveur.

" Je ferais selon votre souhait mais ... je souhaiterais réellement ne pas avoir à le faire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   Jeu 16 Jan - 1:41

Lucien croyait-il l'avoir déçu? Non. Henri adressa un sourire franc à son jeune ami.

"Allons, allons. Détendez-vous. Je vous demandais cela comme un service, ce n'est en aucun cas une obligation. Il n'y en a jamais avec moi. Je n'aime guère la contrainte; que d'aucuns la subissent de ma part serait d'une hypocrisie sans commune mesure. Rassurez-vous, votre liberté est intacte."

Il marcha de long en large, jetant de temps à autre un regard malicieux aux statues comme pour titiller les dieux figurés par ces froides idoles. D'Estirac n'avait cure de ces génies à qui l'on offrait des sacrifices sanguinaires oubliés dans les sables, voilà bien longtemps qu'ils n'effrayaient plus personne. Peut-être serait-ce le cas du Baali dans quelques années? Il remit nerveusement quelques cheveux échappés de son catogan derrière l'oreille.


"Je comprends votre peur. Mais je suis Gascon. Le combat est dans la moindre de mes cellules, je ne puis le renier. Et il y a mon sang, celui de mon Sire. Lui aussi a l'affreuse passion des armes. Ce serait me désavouer et rejeter son héritage si je ne participais pas à cette bataille. Je ne puis vous persuader de m'accompagner demain, mais pourrais-je compter sur votre amitié afin de contacter mon père s'il devait m'arriver malheur? C'est la seule chose que je vous demanderai demain. Pour aujourd'hui... Parlez-moi de ces amis politiques, j'aimerais vraiment faire leur connaissance avant demain."

La Harpie se dirigea les mais dans les poches comme un gamin prêt à faire une bêtise vers la salle suivante où trônait la masse sombre du code Hammourabi, le premier code de loi écrit que le monde ait connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   Jeu 16 Jan - 7:37

Lucien approbait en dodelinant de la tête.

" Je comprends. Un vrai mousquetaire prêts à défendre son pays, vous ne pouvez plus dire le contraire cette fois !"

Le Ventrue préférait trancher un peu avec cette ambiance qui pouvait vite devenir lourde même si elle la situation était réellement grave.

" Je m'en occuperais, ne vous en faites pas."

Il s'interrompait pour fixer le Gascon d'un regard pétillant de malice.

" Il me tarde que vous me contiez le récit de cete bataille. Voilà quelle sera mon exigence en échange."

Il préférait encourager son ainé en adoptant l'humour comme il en avait toujours été entre eux plutôt que se lancer de beaux discours puis hochait la tête en tendant sa main au Toréador.

" C'est un deal qui vous convient ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   Jeu 16 Jan - 18:41

Le Gascon se récria vivement. Quoi? Mousquetaire, jamais! Il y avait toujours eu une féroce compétition entre les casaques bleues du roi et celles rouges du cardinal, même si ad fine les deux compagnies servait le monstre bicéphale du pouvoir.


"Ah non! Non! Non! Moi, mousquetaire? Jamais je n'ai fait partie de cette engeance. C'est comme dire que vous seriez... Je ne sais... Enfin... Il est certes louable de veiller à la vie du roi, mais le service de son Éminence le Cardinal de Mazarin avait des exigences plus élevées. Il ne regardait point à notre religion, mais demandait courage et fidélité. Il m'a fallu d'excellentes recommandations afin d'entrer à son service." 

D'autant que certains mousquetaires dont le célèbre Tréville avaient trahi le roi pour rejoindre les révoltés du parlement; les seuls à défendre le jeune Louis XIV et sa mère furent les agents du cardinal. Même trois siècles et demi après ces évènements, le Gascon était resté très chatouilleux à propos de ses engagements. Sans doute était-ce que ces années de service actif sous la Fronde avait forgé sa personnalité d'aventurier et aiguisé sa fidélité en un régime fort. Ainsi il n'avait jamais fomenté d'intrigues contre les Princes des différentes Cours auxquelles il s'était intégré. Il poursuivit, tournant le dos à Lucien pour s'intéresser à l'étrange écriture cunéiforme recouvrant le bloc.


"Grâce à Dumas nous passons pour des vilains sans cervelle ni noblesse alors que les casaques bleues sont adulées. Mais en vérité c'était une époque troublée où chacun changeait de maître; difficile de dire qui appartenait à qui. J'ai eu l'honneur d'en servir deux: le cardinal et le jeune Louis XIV. Il m'a bien déçu lorsqu'il révoqua l’Édit de Nantes..." 

Il se retourna vivement, abandonnant le passé pour se tourner vers l'avenir.


"Je vous remercie de votre sollicitude. J'abuse véritablement de votre bonté. Dieu! J'ai l'affreuse sensation d'être un tout jeune néonate dépendant de ceux qu'il rencontre, perdu dans cette société dont il ignore tout. Ah! Quel malheur d'être un vieux barbon! Ce que l'on dit est vrai, vieillir est comme retourner en enfance. Mais puisque vous le désirez, je vous conterai cette dangereuse aventure, confortablement assis à côté d'un agréable feu ronflant dans une cheminée... A l'ancienne, donc!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   Jeu 16 Jan - 19:43

Lucien s'amusait de la réaction du Gascon.

" Peu importe, du moment que vous courrez sur les toits, vous suspendez aux lustres et faites chanter votre lame dans des combats épiques."

Le Ventrue avait l'imagination très fertile et il était facile de deviner que nombres d'histoires traversaient son esprit où son ainé était le fier bretteur.

Il souriait un peu plus quand ce dernier évoquait le moment où il raconterait l'histoire et prenait ça comme un signe rassurant.

" Pour la nuit prochaine, je mettrais Lieta et Steven à la disposition de Mademoiselle de Sancy, je serais donc un peu avec vous."

Il observait un instant de silence puis sur un ton léger.

" Nous devrions rentrer, l'aube ne tardera plus. Mais je vous en prie, passez devant car je crains de me perdre dans ce dédale."

[ Direction ici jusqu'a preuve du contraire ]

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   Jeu 16 Jan - 23:01

Henri offrit un sourire radieux à Lucien. Il avait décidément une vision bien romantique des bretteurs du XVIIème siècle qui étaient plus des soudards avinés, jouant au jeu et culbutant les femmes, avec ou sans leur gré. Ils vivaient avec leur époque bien différente d'aujourd'hui.


"Ah mais vous connaissez mes talents de conteur, vous en aurez pour votre argent... Ou vos services plutôt!".

Lucien proposa de rentrer, il n'avait que trop raison.


"Et moi qui rêvait de dormir dans le sarcophage de Thoutmosis je-ne-sais-combien... L'expérience eût pu être amusante, vous ne croyez pas? Mais vous me préférez en Ariane guidant Thésée. Mon Dieu, je suis Toréador, certes, mais de là à me prêter une personnalité effémine..." Il prit une posture suggestive, papillonnant des paupières puis éclata de rire. "Non monsieur, je ne suis point le chevalier d'Eon. Allons donc, puisque vous vous répugnez à vous entortiller dans des bandelettes je vais vous sortir du Labyrinthe."

Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Une porte de sortie de secours, un couloir inconnu et les deux comparses rejoignirent le Louvre vampirique. Lucien put avec soulagement retrouver sa chère télévision.

[direction le Penthouse de Lucien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des génies en... toc 27.03.11   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des génies en... toc 27.03.11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les génies précoces de l'Histoire...
» TI NIES ROZEAU YO SOVE AK PROCEDE SODIS
» Des génies en... toc 27.03.11
» [race] Les Génies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Archives-