AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Appartement Payne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Appartement Payne   Mer 25 Déc - 2:06

Petit appartement Luxueux (rez-de-chaussée)


Quand vous entrez dans cette pièce, vous pourrez voir une pièce faisant penser à la renaissance. Le soleil entre avec plaisir dans la pièce, comme si les fenêtres étaient orientés pleins l’ouest. Les draps, tissus, nappes, pour les connaisseurs, proviennent bien de la renaissance et  cette petite pièce fait un petit carton pour les couples romantiques ou à la recherche de l’amour dont Shakespeare a régis dans ses œuvres.
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Spoiler:
 


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Appartement Payne   Jeu 26 Déc - 1:03

Spoiler:
 

Le quatuor de choc quitte doucement la froideur du Louvre en suivant le chemin des écoliers. Julien se tient bien au côtés de la nouvelle arrivante afin de faciliter la discution, profitant que la marche est ouverte pour ne pas laisser l'impression de ne pas savoir vers où ils se dirigent alors que... Bas oui, en faite il ne sait fichtrement pas vers où ils vont.

Comme à son habitude, le jeune vampire à le pas léger, ne faisant que peux de bruit, voir pas du tout. Il se tient bien droit, les yeux filant et refilant un peu partout, ne découvrant rien du tout au vus du temps passé et trépassé en ces lieux. Au final la seule chose qui change c'est l'intérêt qu'on lui montre. MEFIANCE mon petit Julien...


"Prince des mystères, vous exagérez un peu tout de même. Généralement on a tendance à lire en moi comme dans un livre ouvert. Je suis le Fléau, ça occupe effectivement une bonne partie de mes nuits, mais ce soir m'impose encore plus de diligence que les autres soirée, je suis navré de ne pouvoir vous accorder tant de temps."

Il entra effectivement dans la voiture, se pliant en quatre pour entrer, peu habituer à leur usage depuis qu'il c'est mis à la moto. Il doute même qu'il saurait encore s'y prendre convenablement. Enfin vint le moments des questions d'importance.

"Vous êtes certaines que l'on peut parler tranquillement de ces choses ici ? Nous ne sommes plus à l'abri des murs des nôtres."

Il attendit une réponse affirmative, passa tout de même un rapide coup d’œil avant de s'assurer qu'aucune personne indiscrète ne pourrait entendre la conversation.

"Je suppose que sa majesté n'en a tout simplement pas besoin. Par ailleurs serait-ce sage d'affaiblir la sécurité des autres régions de France en éloignant les marquis de leurs responsabilités ? A mon humble avis il est préférable de s'occuper de cette affaire de manière plus intimes. De plus je n'ai encore jamais vus ou entendu parler d'ancien aussi puissant qu'il semble l'être qui serait aussi maladroit, qui laisserait autant parler de lui et surtout qui serait si facilement repérable. S'il en était autrement, nous n'aurions connaissance de son existence ou toute la ville serait sur son dos, alors qu'une partie des nôtres garderons leurs distances pour diverses raisons."

Durant l'ensemble du trajet et de la conversation, Julien garda les yeux fermés afin de s'assurer de ne pas savoir exactement dans quel lieu il se dirige. Il ne jette qu'un coup d’œil de temps à autre afin de s'assurer qu'ils ne quittent pas Paris, qu'il ne se fait pas entrainer dans un coin... Trop glauque pour être normal.

Finalement, après quelques minutes à vadrouiller sur les routes Parisienne, ils finissent par arriver dans l'appartement de la vampire. En endroit somptueux, laissant penser à une époque bien lointaine. Ce n'était pas pour déplaire à Julien, toujours grand amoureux de l'histoire, il avait entendu parler et vus quelques-uns de ces vampires qui ne vivent pas dans leur temps. Ce jeune là était clairement impressionné par le lieu. Il ne s'attendait pas à ça, plutôt à quelque chose d'ultra moderne, voir de détacher, froid.


"Votre appartement est somptueux, je ne m’attendais pas à ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Appartement Payne   Ven 27 Déc - 4:02

=>Petit Salon

Le fléau semblait être bien plus intelligent. Il ne voulait point parler dans la voiture, sans être sûr que personne ne l'écoutait. Il craignait ainsi le pouvoir actif, à moins que cela soit dû à des ennemis que la dame ignorait. Il n'était pas impossible que cette région ne soit pas sous contrôle de la mascarade. L'immortelle se demandait même s'il n'y avait pas une occasion pour prendre un poste. Mais ce risque est bien plus importante si elle y ne faisait pas attention, si elle n'apprenait pas rapidement.
Mais elle eut sa réponse et ne dit rien. Elle voulait attendre. Elle remarqua qu'il ferma longuement ses yeux pour une raison inconnue. La dame des ombres ne cherchait pas plus loin. Il devait avoir ses raisons.

Puis la voiture s'arrêta. Selene ouvrit la porte tandis que Faye sembla être sur le qui-vive, attendant que ses protégés soient rentrés dans l'appartement. Le couple monta et elles arrivèrent devant une porte. Selene laissa sa compagne rentrer chez elle. C'était la première fois que cette dernière rentre chez elle et quand elle vit le résultat, elle n'eut que pour geste d'embrasser sa femme. L'homme eut un léger commentaire, plaisant.


« Moi non plus, mais ma douce a toujours eu d'excellents goûts et a toujours su me faire plaisir. »

Pendant ce temps, Selene envoya un texto et alla jusqu'au frigo pour ramener une bouteille de sang. Faye entra et alla à son bureau, dans une pièce au loin des regards. Leonore proposa de manière corporelle de s’asseoir, avant à son tour de s’asseoir. Quand les deux immortels furent assis, l'âme-soeur arriva en même temps pour poser un verre et verser du sang dans ce récipient avant de le proposer à Julien. Elle s'assit à son tour. Elle mit ses cheveux d'un côté avant de monter le verre.

« Ceci est pour vous. »

Puis elle tendit son cou à sa maîtresse pour que celle-ci s'abreuve, chose qu'elle fit. Puis elle s'arrêta et reprit la conversation.


« Si je vous ai posé cette question dans la voiture, c'est qu'un ancien ne fait rarement d'erreurs. Citez moi un seul qui à accomplir une action stupide ou d'une très grande maladresse ? Et citez moi ceux qui ont utilisés les mêmes procédés pour tendre un piège ? »


Elle reprit une gorgée avant de se mordre son avant bras et de le proposer à sa compagne, qui se délecta elle aussi du nectar.


« Vous avez deux choix : sauver votre prince ou choisir un nouveau prince. »

Elle regarda son interlocuteur.


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Appartement Payne   Ven 27 Déc - 11:40

Julien accepte le verre avec un grand plaisir, mais ne le porte pas à ses lèvres. Bien trop habitué aux ruses et perfidies de sa race. Il le fait tournoyer, le liquide rouge et encore chaud virevoltant à l'intérieur. Ses yeux s'attardent sur l'ensemble de l'appartement, prenant plaisir à ce qu'il voit. Toutefois le bien fait très anachronique. A ce point là c'est quelque chose de rare et de surprenant. Le fléau ne pensait pas que la femme était si âgée. Il s'attendait pas à un nouveau né, mais à plus jeune que cela. Peut être une ancienne venus intriguée à la suite de la désertion de la ville par ses plus vieux membres.

"La dernière que j'ai vus agir ainsi est morte il y a quelques jours. C'était, d'ailleurs, mérité. En revanche, pour les pièges... Les anciens sont tous si certains de leur supériorité et de leur extraordinaire talent que c'est bien plus courant."

Et soudain la dernière phrase. Si Julien avait eu quelque chose dans la bouche il aurait surement repeind des pieds à la tête son interlocutrice et tout le mur derrière elle. Il était estomaqué qu'elle ose balancer ça comme ça à un inconnu en venant à peine de débarquer en ville.

"Madame, vous feriez bien de ne pas trop utiliser ce genre de propos. Ils sont surement dénués de toute malice, mais leurs sens pourraient aisément être détourné pour vous accuser d'un début de trahison. Parménion est vieux et comme tous les anciens bien établis il n'a pas besoin de plus pour penser devoir hôter la vie, à tord ou à raison."

Au fond de lui il n'était vraiment pas certain que ces paroles n'étaient qu'un hasard. Elle veut quelque chose, teste le jeune vampire. A savoir si c'est une ancienne ami du prince venu tester ses sujets, une femme aux dents qui raye le parquet et qui veut sa place en cherchant des appuis ou autre chose de plus inquiétant... Il doit en apprendre plus.

"Qu'est-ce qui peut bien mener une Caïnite telle que vous en notre ville ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Appartement Payne   Sam 28 Déc - 1:26

Les paroles du maître des murmures firent sourire la dame. Elle se demandait si les vampires de cette région étaient des incompétents ou si ces mêmes vampires avaient sur-estimé leurs capacités. Sélène stoppa de boire. Elle regarda le vampire, celui qui parlait de trahison. Son visage resta de marbre. Pour autant, ses intentions étaient claires : elle ne comprenait pas pourquoi ce dernier doutait de la loyauté de sa partenaire. Elle trouvait même insultant d'entendre ces mots, mais elle ne dit rien.
Mais la dame ne montra rien et laissa son invité parler. Il demanda même les raisons de la venue de la dame. Elle eut un petit sourire et énonça :


« Mon père m’envoie ici pour faire ce qui convient le mieux au prince et non ce qu'il ordonne. Vous êtes une personne ayant choisi un nouveau prince tandis que moi, je défends le grand Parménion. »

Elle se tait une minute et regarda sa compagne, qui voyait qu'elle avait peut-être du travail. Le portable semblait être constamment entrain de vibrer. Selene alla rejoindre Faye en s'excusant.

« Vous dîtes que je dois faire attention à mes propos, mais dire que Parménion agira comme un nouveau-né n'est guère flatteur. Rares sont les anciens qui agissent sur un coup de tête et rares sont ceux qui sous-estiment leurs adversaires. »

Elle se tut et examina son interlocuteur de façon inhumain, comme si elle voulait le jauger.

« Une chose est sûre, l'un des deux anciens se trompent. La question est : lequel ?... J'aurais les informations de ma primogène dès cette nuit, mais vous, que savez-vous de notre ennemi ? Que savez-vous des ennemis du Prince ? »

Mais avant qu'il n'est le temps de répondre, elle leva la main et énonça :

« Et même si je me trompe sur les anciens, alors nous pouvons poser : lequel des deux sur-estiment ses compétences ? »

Son regard plongea dans celui de Julien.


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Appartement Payne   Sam 28 Déc - 2:09

Voilà ! C'est gagné ! Et après on se demande encore pourquoi et toujours Julien ne fait pas de politique et fuis certains clans comme la peste ! Il a mal au crane ! BIEN JOU... Hein ? Bon. On me dit dans mon oreillette qu'il ne peut avoir mal au crâne, c'est un cadavre...

"Madame, loin de moi l'idée de remettre en question la volonté de votre créateur, mais sur ces terres l'on ne fait pas ce que l'on pense être bon pour le prince, mais ce qu'il ordonne. Il n’apprécie guère qu'il en soit autrement quoi que vous en pensiez."

Il est un peu agacé qu'une nouvelle débarque et joue ses grand chevaux alors que pour le moment elle n'est rien d'autre qu'une arrivante ne connaissant rien à la situation, peut être que Julien serait plus respectueux en en sachant plus sur elle, mais jusqu'à preuve du contraire elle n'est rien. Se tenant bien droit pour se donner un peu de constance.

"Je ne suis pas un flagorneur et je garde un esprit critique, toutefois je n'ai de compte à rendre qu'à Parménion en personne et à personne d'autre. Tant qu'il ne me demande pas de lui mentir sur mes pensées pour son plaisir il en restera ainsi, ce qui n'est pas le cas de tout le monde dans cette ville. Quant-aux ennemis du prince, vous venez d'arrivez, je n'ai pas à vous divulguer quoi que ce soit à ce sujet alors que notre souverain n'a pas jugé bon de le faire. Vous aurez ces informations de votre primogène si elle daigne les transmettre"

En revanche Leonore soulève un véritable problème.

"Là où vous mettez le doigt sur un point particulièrement important c'est sur l'ancien qui est dans le faux vis à vis de sa personne. Notre prince ou son adversaire... Disons que l'un des deux aurait put rester dans l'ombre, agir par des intermédiaires et ne pas montrer le moindre de ses talents tandis qu'il n'a pas pris cette préoccupation. L'autre... Envoie ses subalternes restant plus discret sur lui-même et plus à l'abri. Mon avis est fait."

Julien est un tueur, ses gestes sont leste, économe en mouvement. Ses yeux difficiles à attraper, observant sans cesse les alentours, près à agir au moindre problème. Ses vêtements sont adaptés à la guerre, mais il n'est ni un sage ni un politicien. Les deux sont facilement observable. Il ne se laisse pas faire, mais ne fait qu'espérer pouvoir garder le contrôle sur la conversation, sur la scène.

Toutefois, Julien semble rassuré, l'impression lui vint qu'il a mal dû comprendre le sens des mots précédent de la vampire.

"Votre sir doit éprouver une grande estime envers Parménion pour ainsi se séparer de vous, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Appartement Payne   Lun 30 Déc - 11:07

Spoiler:
 

L'entrevue improvisée bat son pleins en argument, contre argument,échange de point de vue, de civilité et d'avis. Le jeune vampire n'a pas l'habitude de ces jeux, se laissant de temps en temps dépasser par les événements. Son interlocutrice peut remarquer facilement qu'il y a des points sur lesquels Julien ne cède pas, vampire de principe et de croyance fermement encrée dans son cœur moribond de cadavre ambulant.


Quel que sois le r&résultat de la conversation, il est toutefois aisé de reconnaître que le Fléau est enchanté par ces discutions, heureux de ne pas avoir un robot au message formaté, d'être face à quelqu'un au caractère trempé dans l'acier et à la volonté ferme. Une bonne nouvelle pour cette ville qu'il aime temps. Au moment de son départ on le sens décontracté, même s'il ne lâche pas la moindre parcelle de terrain.

"Madame, vous m'en voyez désolé, mais comme j'ai dû vous l'indiquer avant de vous accompagner, ce soir je n'avais que peu de temps. Toutefois, soyez assurée que je fut enchanté de découvrir cet endroit et votre personne. Mes yeux furent éblouit par tant de grâce et pas uniquement par la fraîcheur de votre logis. J'espère que nous serons amenés à nous rencontrer de nouveau en cette nuit. Si le besoin s'en fait sentir je serai probablement en mon bureau. Dans le cas contraire vous trouverez le moyen de me contacter, facilement, auprès de l'administration de sa Seigneurie."

Il reprend la main de Leonore recommençant le jeux de leur première rencontre.

"Je maintiens, bien entendu, notre rendez-vous pour dans trois jours. J'espère que nos échanges pourrons aller plus loin qu'une simple joute politique. Si vous voyez une disponibilité dans votre agenda, n'hésitez pas à m'en faire part, peut être pourrons nous trouver n arrangement commun. Je vous souhaite une excellente soirée."

Il reste debout, sa main sous celle de la femme le temps d'écouter ses derniers mots, puis part n'en produisant plus un seul. Satisfait de savoir à qui il a affaire.


En route pour son bureau !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement Payne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Appartement Payne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]
» Mieux qu'une fontaine d'appartement (19.12.10 à 15h32)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 8 ème, 16 ème et 17 ème arrondissements (appelés les hautes terres) :: Archives-