AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dimanche 27 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aly
Malkavian
Malkavian
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Convalescente (+1) , Tenace ( +1 )
Points de sang:
14/15  (14/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Dim 5 Jan - 21:05

Lucien était très élégant dans son costume trois pièces et qu'il lui adresse un clin d'oeil la déstabilisa un instant.
Ainsi le gentil-homme attendait pour rencontrer le Prince.

"Il faut dire que le clan ne sais pas encore réuni c'est pour cela que j'attends ici, donc pour le moment je ne sais vraiment pas grand chose, mais ma curiosité attendra."


Elle n'était pas si pressé que ça de savoir comment aller se passer l'attaque contre le type de sa vision, celui même qui à le pouvoir de se déplacer dans les ombres comme on travers une porte et qui en plus il était suffisamment fort pour mettre en déroute des anciens loubards des combats comme Ahuizol et le Chevalier... L'un d'eux y avait même laissé la non vie. Ce n'était vraiment pas rien non...

"Cela m'étonnerais que vous soyez un boulet aussi inutile que vous me le dite, chacun a son domaine de prédilection... Il est vrais qu'en cas de corps à corps mes bras de moustiques anorexiques ne me seraient pas d'un grands secourt, mais notre sang de vampire nous a à tous donné d'autre capacité..."


Elle ne développa pas plus.

"Je suis sure que Rozen connais votre valeur et sera en tirer partie pour le bien de tous."


Utiliser le diminutif du prénom de la Primogène Ventru était une façon de faire savoir à Lucien qu'il la connaissait, au moins suffisamment pour que celle ci lui demande d'utiliser son surnom.


Vêtements d'Alice:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Dim 5 Jan - 22:17

Lucien avait le regard pétillant aux propos d'Alice.

" Votre considération et vos mots sont appréciables. Rassurez vous, je ne me dénigre pas. J'ai déjà apporté ma contribution pour être tout à fait honnête et c'est d'ailleurs à ce sujet que je dois voir le Prince."

Il avait un petit air malicieux sur le visage.

" Oh oui, Rozenmilna connaît bien l'éventail de mes possibilités... pour les avoir subis à plusieurs reprises."

Il faisait preuve d'une certaine fierté en évoquant ce point et se remémorant certaines anecdotes.

" Et je peux vous dire qu'elles ne s'appuient en rien sur mon sang, c'est bien trop hasardeux !"

Au moins c'était clair, les deux se connaissaient avant de venir sur Paris et s'étaient déjà croisés à plusieurs reprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Dim 5 Jan - 23:08

[Depuis dehors]

*Une fois n'est pas coutume Rozen fi son entrée dans le salon de manière discrète, enfin, autant que lui permettait ses épais talons et sa démarche percutante.
En fait, elle n'était pas si discrète. Elle s'assurait également qu'Annabelle ne c'était pas arrêter pour contempler un détail d'architecture ou une lumière. Un sourire bienveillant orne toujours son visage quand celui-ci était tourner vers sa cousine.
Il y avait Lucien et Alice.
Une originale aller faire la rencontre d'une autre originale, même si elle était très différente la situation en devenais plus rassurante*


Bonne nuitée a vous Aly

*Une phrase lâchait à peine le pas poser sur le premier morceau de carrelage du salon. Ensuite elle s'approcha des autres caïnites tout en entraînant Annabelle d'une main dans le dos pour la guider, qui n'appuyait pas trop et ce voulais encourageante. *

Je vous présente Annabelle de Lucas infante du respectable Prince de Milan.

*Et c'est en le prononça à voix qu'elle réaliser que Milan était une anagramme de "milna", une partie de son prénom souvent sacrifié a la simplicité de son surnom. Ce genre de petite chose inutile et stupide fasciner pourtant la ventrue.

Bien que presser d'aller vers le bureau du fléau, Rozen ne put se résoudre à laisser là, comme un vulgaire caddie, la silencieuse Annabelle et attendit que les présentations soient faites.*


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aly
Malkavian
Malkavian
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Convalescente (+1) , Tenace ( +1 )
Points de sang:
14/15  (14/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Lun 6 Jan - 1:01

Alice ne put s’empêcher de sourire d'avantage en laissant échapper un petit rire cristallin aux mots du Ventru, il avait le don de tout tourner à la dérision, rendant le sujet le plus anodin en une discussion plaisante. Son visage expressif la mettait à l'aise et l'environnement calme du petit salon abondait en ce sens.

Passer un peut de temps ici avec cette nouvelle connaissance se révélait beaucoup plus plaisant qu'un cour marcial sur les bases de la Camarilla. Elle avait bien fait de quitter le bureau de Philippe.

Et comme si l'on venait de l'invoquer en prononçant son nom, la Primogène Ventru fit son entrée précédé du bruit assourdissant de ses talons, les porterait elle demain ?

"Oh ! Bonsoir Rozen, nous parlions justement de vous. Monsieur Rousselet m'avouait vous faire souvent pâtir de certains de ses trais..."

De toute évidence il avait la langue bien pendue et il en allait de même pour elle, ce qu'elle trouvait plutôt amusant dans une conversation. Elle se demandait par quel stratagème le gentil-homme face à elle parvenait à faire subir "son éventail de possibilité" à sa Primogène sans s'en prendre le revers de la médaille en retour.
Il jouait a un jeu dangereux à moins qu'il n'amuse aussi sa "cible".

Elle salua la personne que l'on venait de lui présenter en la détaillant discrétement.

"L'infant d'un prince c'est un honneur... Je suis Alice Claudel, du clan Malkavian."


Un instant elle se perdit dans le regard vide d'Annabelle, puis tiqua sur la trace noire sur sa bouche. Avait elle mâchonner un stylo à bille qui sous la torture avait fini par fuir sur les lèvres de sa tortionnaire ?


Vêtements d'Alice:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Lun 6 Jan - 7:50

Lucien faisait un «stop» de la main et à la manière d'un éclaireur faisait mine de tendre l'oreille. Il revenait sur Alice avec un sourire encore plus prononcé et très joueur.

" Quand on parle de Rozenmilna on en entend les talons."

Le Ventrue désignait la porte du petit salon qui s'ouvrait pour dévoiler la Primogène dont la discrétion allait finir par devenir légendaire.

Un léger signe de tête à la fois respectueux et amical à son attention puis à celle d'Anabelle qui était aussi là puis il se faisait discret en les laissant se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Lun 6 Jan - 22:25

Annabelle connaissait un peu cet endroit. Elle l'avait vu en photo. Le Louvre évidement, pas les appartements discrets où l'entrainait sa primogène. C'était comme elle l'avait rêvée, grand, délicat, superbe. A chaque fois un détail subtil attirait son attention dans cette caverne aux merveilles ; une dorure, une porte, un plafond vouté et décoré...
Il y avait tant de choses à voir que la jeune femme semblait se noyer dans un océan de beauté.
A chaque fois, tendrement, patiemment, Rozenmilna semblait lui venir en aide, la sortir de l'eau, main tendue et protectrice.


Annabelle sortie de son rêve lorsque la dame prononça son nom. Elle n'avait guère fait attention au chemin parcouru et fut presque surprise de se trouver dans un petit salon en présence de deux nouvelles personnes, un endroit nouveau, un endroit inconnu.
Puis, se forçant à se souvenir, elle se demandait si l'homme ne lui était pas familier. Elle le dévisagea un instant, puis, la montre qui pendait à son poignet gauche lui rappela la gentillesse de … Lucien... oui Lucien ! C'est cela. Elle sourit à l'homme autant pour le remercier encore que par la joie de s'être souvenue de lui.


Elle tourna alors la tête vers la nouvelle personne. Oui, elle était nouvelle... sans doute... sans aucun doute puisqu'elle se présentait.
La tête penchée un peu, comme un melon trop lourd au bout d'un cou trop mince, elle contempla l'élégante personne qui lui offrit son sourire.
Elle était belle, bien habillée et en tous point la femme qu'Annabelle essayait d'être.
Son regard blafard et vide, goutte azur noyée dans un liquide blanc, fut l'objet d'attention de la nouvelle dame. D'habitude les gens éprouvait comme une gène indicible à la regarder dans les yeux, n'y voyant, pour la plupart d'un abime sans vie, une lumière pâle comme celle d'un matin glacée de paysages morbides musicalisés par quelques cloches lointaines annonçant dans un écho obsédant la disparition d'un trop vieux.
Mais au lieu d'un regard détourné de la honte d'une gène, Alice lui offrait un sourire. C'était gentil et touchant.


Puis Annabelle sembla reprendre vie, se tâtant le visage de ses gants de fin cuir noir pour constater qu'elle avait oublié de remettre ses lunettes, pour ne pas gêner ses interlocuteurs.
Elle sortit de sa poche une paire de lunette noire et ronde et les remise en place sur son nez mutin.
Elle s'avança alors d'un pas vers la dame et lui fit une longue révérence, aussi longue que lui permettait son manteau étroit.



  • Je suis honorée, madame Claudel. C'est la première fois que je rencontre une personne de votre clan. Les malkavian resteront, dès lors, pour moi synonyme de gentillesse et de grâce...



Houlà ! C'était sortit d'un coup, et malgré une ou deux hésitations, la phrase paraissait presque naturelle.
Le compliment était sincère mais peut être un peu appuyé. Annabelle était gênée, un peu mal à l'aise,d e crainte d'avoir vexé son interlocutrice. Le compliment, sa tenue...





Rozenmilna était magnifique dans sa robe monochrome, Alice, élégante et sobre, elle ne portait que ce gros tube de laine terminé par un bonnet que les plus tolérant appelait manteau.
Les dames étaient élégantes, et Annabelle assez semblable à un sac.


Toujours brusquement, après une longue pause gênante, Annabelle retira assez de sa manche pour montrer à Alice son poignet gauche, où le bracelet de métal trop large faisait pendre une montre de goût.



  • J'ai une nouvelle montre ! Elle est belle, n'est-ce pas ? C'est un monsieur très gentil qui me l'a offerte ce soir !



Alors, même pour l'esprit lent et simple d'Annabelle cette remarque semblait un peu … décalée... mais c'était tout ce qui lui était venu en tête pour détourner, maladroitement, l'attention de son compliment peut être jugé excessif.
Du coup, il fallait trouver une nouvelle chose à dire pour faire rapidement oublier ce qui était déjà une diversion.


Elle se retourna vers Rozenmilna, un peu perdu. Ses lunettes, désormais empêchait à son regard d'appeler au secours.
Annabelle ne savait pas si il existait un pouvoir immortel pour se rendre toute petite, mais si cela était, il fallait d'urgence l'apprendre.


* Ne pas vomir... ne pas vomir...*


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Delcroix
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Prof (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mar 7 Jan - 0:08

[ depuis la place vendôme]

Jacques et Elea s'était séparé au Louvre, chacun ayant des affaires différentes à traiter. Jacques erra quelques instants dans le palais, ne sachant pas trop ou se rendre. Finalement, notre jeune vampire entendit des bribes de paroles et se dirigea vers la source du bruit.

Il pénétra alors dans la pièce et s'aperçut de la présence de plusieurs vampires des deux sexes, quoique ce dernier détail ne fut pas très important. Jacques leva sa veste et la prit sur le bras. Puis il se décida par émettre quelques paroles collectives.

"Bonsoir tout le monde. Je me nomme Jacques Delcroix, je suis arrivé récemment en ville, et j'espère que je pourrais entamer des relations amicales avec vous tous."

N'ayant plus rien d'autre à ajouter, Jacques se trouva un coin dans la pièce, et attendit patiement les réactions des autres.


Attention c'est méchant un canard !!
Appelez mon "mon canard"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Elève (+1), Dépendante (-1), enfant de Primogène (+1)
Points de sang:
11/15  (11/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mar 7 Jan - 0:51

[viens de la salle du Trône]

Lorsqu'Elisa vit le Prince lui sourire, elle se détendit un peu. De plus, Albin avait répondu à la question concernant sa génération. Mais la jeune fille se demandait encore ce que cela pouvait bien être et pourquoi ça semblait si important. Puis le Prince s'adressa de nouveau à elle en lui expliquant qu'il fallait qu'elle soit accompagnée en toute circonstance tant que son éducation n'était pas terminée. La jeune infante hocha la tête signifiant ainsi au monarque qu'elle avait bien comprit ce qu'il venait de lui dire. De toute façon, elle ne se sentait pas encore prête à chasser toute seule.

Puis la plus jeune du clan suivit ses ainés dans le petit salon comme l'avait demander Parmenion. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander de quoi il avait à discuter avec son Sire. Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent enfin dans le petit salon. Elisa vit que Luddmila avait quitter la pièce. Dommage elle aurait bien voulu continuer à discuter avec elle. Mais il y avait de nouvelles têtes maintenant. Trois jeunes femmes étaient présentes ainsi qu'un jeune homme. La demoiselle ne les connaissait pas du tout et ne savait pas trop quoi faire maintenant.

La jeune infante regarda ses deux ainés avant d'aller se réinstaller dans un fauteuil près de la fenêtre. Maintenant, il fallait qu'elle attende que son Sire sorte de son entretien avec le Prince. Elisa observa avec attention chaque nouvelle personne présente dans la pièce. Elle se demandait de quel clan chacun pouvait être. Puis elle reporta son regard sur Albin et Sebastian afin de voir si ces derniers la rejoignait. La toute jeune vampire ne se sentait pas très à l'aise ici visiblement. Elle jouait nerveusement avec un petit bracelet qu'elle portait à son poignet droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mar 7 Jan - 23:40

*la ventrue se remémorer les mots de la lettre reçut trois semaines plus tôt. Solitaire et distraite ? C’était les mots utiliser par le Prince de Milan pour décrire Annabelle. Des mots bien indulgents trahissant l’affection d’un père à sa fille qui n’avait par contre que peu préparer Rozen à la tache qui lui fut confié. Personne au sein du clan Parisien n’était en mesure de s’en occuper pour le moment. Elle était tiraillée entre ce dire que le directoire lui avait envoyé tel un bâton bien enfoncer entre les rayons de sa roue, ou une véritable confiance du Prince envers Rozen.

La paranoïa de la poupée la poussa forcément vers la première solution. Quoi qu’il en soit Annabelle n’y était pour rien. Tout ce que pouvait faire Rozen pour elle a cet instant précis était de laisser sa main dans son dos, le frottant maladroitement pour la rassurer. Des gestes que Rozen n’avait pas l’habitude de faire.*

Je vais vous demander de rester au salon quelques minutes, le temps que je revienne. Ne suivez personne qui vous demandera de sortir, même dans les couloirs. Courage vous vous en sortez très bien et vous n’êtes pas obligé à parler du moment qu’on ne vient pas vous posez de questions.

*L’intention première était de la laisser seul avec Lucien et Aly, seulement voilà que ça passez-les porte du salon comme à un arrêt de métro. Beaucoup de tête inconnue qui furent à nouveau regrettées à la ventrue la goule qui annonce les arrivées des invités dans le salon. La fréquentions intensive de celui-ci depuis le départ de Villon était surement à l’origine de ce manque.

L’un c’était tout de même présenter même s'il allait falloir se contenter d’un nom et d’un prénom. Rozen pouvait en déduire que ce n’était pas un cousin fraîchement débarquer. Un ventru ne se serait pas refusé le plaisir d’énoncer son sang avec plus ou moins de détail.

Peut-être un toréador ? Après tout si elle-même était une rose, elle aurait eu honte de le dire devant des personnes tant le clan était en pleine déchéance sur Paris. Peu importe elle n’avait hélas pas le temps de jouer et n’avait personne avec qui faire un pari sur le sujet.*


Rozenmilna de Sancy, primogène des Roys, je le souhaite tout autant

*Rendant ainsi la politesse à Jaques et aussi de manière audible pour se présenter à toutes les nouvelles têtes.*

Si vous voulez bien m’excuser.

*Rozen s’inclina devant Aly et Lucien, se tournant ensuite pour faire de même vers Jaques. Elle reprit sa démarche incisive pour sortir en saluant tous les autres à son passage devant eux.*

[Bureau du Fléau]


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 2:43

[le refuge Toréador ~ Réunion de guerre]

L'on ne pouvait manquer l'air radieux du vieux Gascon qui avançait vers Lucien d'une démarche sautillante -d'aucuns diraient dansante- en  distribuant le larges sourires à la ronde, à la manière d'une star de cinéma qui vient de recevoir un Oscar paradant devant les photographes. 

"Oh bonsoir, bonsoir!" Fit-il joyeusement en rejoignant son ami. "Mesdames, mes hommages.Monsieur, pareillement..." Ajouta t-il en courtisan expérimenté, se cassant littéralement en deux pour saluer les inconnus avec une élégance surannée. Contrairement à son habitude, il ne déclina pas son identité ni son ascendance. A la place il fit un clin d’œil à peine perceptible pour Lucien.

Le gentilhomme décida justement de le taquiner de façon complice, sachant d'avance qu'il entrerait dans son jeu.

"Eh bien mon cher ami, à chaque fois je vous trouve ici en charmante compagnie. Quel est donc votre secret pour devenir le centre de leur attention? Ah! Comme je vous envie d'attirer les plus grandes beautés de la Cour!"

Son ton était léger et un brin moqueur pour son comparse, mais il réservait les compliments pour les dames. En somme, c'était une invitation explicite à la badinerie qu'il tentait de ressusciter au Louvre. Il était temps que la Cour retrouve les anciens usages qui avaient fait son faste du temps où les Toréador la gouvernaient.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 7:39

Un nouveau faisait son entrée dans la pièce et saluait à la cantonade. Lucien l'accueillait d'une légère inclinaison sobre et polie.

" Bonsoir, Lucien Rousselet. Enchanté de faire votre conaissance."

Rozenmilna prenait ensuite congé en s'inclinant ce qui lui tirait un petit sourire mystérieux alors qu'elle n'attendait pas plus pour marteler le sol du Louvre pour rejoindre les bureaux.

Il portait un regard sur Anabelle pour la rassurer et l'encourageait même d'un signe de tête discret.

Le Gascon faisait son entrée dans un style qui lui était propre et son visage radieux était équivoque sur son humeur. Le Ventrue affichait une mine réjouie et un petit air mutin quand le Toréador lui lançait un clin d'oeil suivit d'une petite taquinerie.

" Le privilège de la jeunesse mon ami. Ou peut-être votre présence qui déteint sur ma personne. Je vous laisse le choix ! Bien que je n'ai aucun doute à ce sujet."

Il n'avait pu s'empêcher d'entrer dans le jeu bien sûr en lui offrant une réponse sur un ton léger puis il se penchait sur Henri pour quelques mots plus discrets et sérieux.

" Les gardes ne devraient plus tarder à venir nous chercher."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maraudeur
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 15:41

Lucien et Henri, les gardes vous signifient que la salle du trône est accessible.
Le prince vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Ostwald
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Tuteur (+1), Punk (-1)
Points de sang:
11/13  (11/13)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 16:30

L'image de Parménion reste gravée dans l'esprit du Trémère jusqu'à la sortie de la salle du trône. Mais la masse de monde qui se trouve dans "l'antichambre" du trône le sort de sa contemplation.

*Putain, on est resté combien de temps là-dedans ?*

Il tourne le regard sur Albin pour voir son impression sur la situation, se rendant par la même compte qu'Elisa est déjà en train de se diriger vers un fauteuil près d'un fenêtre. Puis il se recentre sur la foule, un sentiment de gêne et d'excitation indéfinissable montant en lui. Il n'est pas habitué à fréquenter une telle diversité de clans en même temps, et pas en un tel nombre. Et la faim qui se fait à nouveau sentir...

*Pas le bon moment, mon pote* dit-il intérieurement à sa bête.

Mais malgré son envie d'aller taper la causette à un Toré ou à un Ventrue, le clan passe en premier. Toujours. Alors qu'il marche lentement aux côtés d'Albin pour ne pas encombrer l'entrée de la salle du trône, il bifurque subitement pour rejoindre Elisa assise à la fenêtre, en lâchant un "Excuse-moi" au rouquin. Elle semble être mal à l'aise, ce que Sebastian comprend facilement. S'il peut la détourner de ses préoccupations, il se doit de le faire.

-Alors ? Tu vois, ça s'est bien passé cette présentation, lui dit-il en arrivant à sa hauteur avec un sourire enjoué.


Statut actuel:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan De Lestrain
Primogène [Trèmére]
Primogène [Trèmére]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Glyph Meister (+1)
Points de sang:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 16:49

HRP:
 

[Venant de la salle du trône]

Il arriva prestement. Les révélations de Parménion avaient été inquiétantes.

- Bonjour tout le monde!...

Un grand salut. Puis il sentit vibrer son portable qu'il consulta, avant de partir en direction de la sortie du petit salon. Faisant signe à ses apprentis qu'ils pouvaient y aller sans lui.

[chambre où Git Azuitothl]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paulmuabdib.blogspot.fr
Aly
Malkavian
Malkavian
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Convalescente (+1) , Tenace ( +1 )
Points de sang:
14/15  (14/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 16:54

Annabelle mis des lunettes noires, c'était de ça faute elle l'avait mise mal à l'aise en regardant au fond de ses yeux comme pour chercher à sonder son âme... Mais contre toute attente la jeune femme ne lui en voulait pas, elle lui fit même un très beau compliment qui l'aurais par le passé très probablement fait rougir. Elle voulu la remercier, mais la femme aux lèvres tachées sembla gêné de ce qu'elle venait de dire, il ne fallait pas, car Alice avait été touché par ses paroles sincères.
Tout d'un coup Annabelle dégagea son fin poignet de son étrange manteau. Au moins elle ne souffrirait pas du froid ainsi vêtus. Non même en tee shirt sous la neige un vampire ne souffre pas du froid. Cette pensée doit être relégué au archive, la seule raison de mettre un manteau à présent est de ne pas dénoté parmi les humains.

C'est tout naturellement qu'Alice pris délicatement la main de la Ventrue dans la sienne pour admirer le bijoux.

"C'est très beau, la personne qui vous a fait ce présent est très généreuse. Un bijoutier vous ajustera sans difficulté la longueur du bracelet, ainsi elle vous ira à merveille."


Alors qu'elle parlait un homme entra en se présentant partiellement, son allure sure et sa tenue impeccable lui murmura qu'il était un vampire pour être aussi à l'aise ici même. Visiblement Rozen ne le connaissait pas, donc pas ventru.
Elle libéra l'infant du prince de Milan et salua Jacques alors que tout un groupe entrait dans le salon, elle reconnus parmi eux Albin qu'elle avait croisé la veille. Venait sans doute de revenir de leur visite le groupe de "touristes"/ Trèmére dont Lucien lui avait parlé plus tôt. Ainsi elle se présenterait à eux en même temps.

"Bonsoir je suis Alice Claudel du Clan Malkavian."


Elle reporta son attention sur son "groupe" car Rozen annoncé son départ, visiblement elle était simplement venue ici pour "déposer" Annabelle. Elle salua son départ d'un léger mouvement de tête.
Arriva alors l'homme arc en ciel, elle l'avait écouté déclamé ses paroles subtiles dans le petit salon il y a quelques nuits et en avait déduit qu'il était très vieux et méritait son plus grand respect, en plus il n'était pas déguisé en oiseau exotique ce soir. Elle lui sourit avant de s'incliner sous le compliment qu'il lui adressait à elle et Annabelle.

"Monsieur d'Estirac, je suis honoré d'un tel compliment, mais sachez que vous n'avez rien à envier à monsieur Rousselet vers qui je suis allé pour me présenter sans en avoir le choix. Il était lors de mon arrivé le seul occupant de la pièce."

Hop ! Elle tempéra sa petite moquerie par un immense sourire qu'elle adressa à Lucien. Henry était l'homme aux fables si elle ne voulait pas finir raillé dans le journal de la Harpie elle n'avait qu'à bien se tenir.
A l'instant même son portable sonna, un texto venait d'arriver. Sa promesse de vite venir l’obligeait à consulter son message, lors même qu'elle tentait de bien se tenir.

"Veillez m'excusez un instant j'attendais ce message."


Philippe comme elle le pensait. Mais comme sauvé par le gong une goule invita Lucien et Henri à aller à la rencontre du prince.

"Il semblerait que nous devions tout trois quitter les lieux. Permettez moi tout de même de me présenter, puisque je ne suis pas aussi connue que vous."

Elle s'inclina à nouveau, décidément la prochaine fois elle mettrait un badge avec son identification avant de venir dans le petit salon.

"Alice Claudel du clan Malkavian, j'aurais plaisir à vous revoir au hasard d'une prochaine rencontre. Mademoiselle De Luca,  je crains que nous devions vous laisser seule... Prenez donc place dans un des fauteuil confortable de la pièce et laissez vous aller à la lecture d'un de ces magnifiques livres, je suis sure que Mademoiselle de Sancy ne tardera pas à revenir."


Elle s'inquiétait de laisser la vampire au regard azur seule, vue le petit discours que Rozen lui avait tenue avant de partir. Mais une promesse la forcait à partir au plus vite. Elle salua le petit groupe avant de s'éloigner.

"Je vous souhaite une bonne fin de nuit."


Elle quitta les lieux en même temps qu'un homme qui sentait (trop) fort le tabac, mais à l'air important qu'elle salua poliment.


[Sortie pour le bureau du primo Malki]


Vêtements d'Alice:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 18:18

Annabelle restait très émue de la gentillesse dont ses pairs lui témoignaient, émue et troublée par des contacts dont elle n'avait pas l'habitude, mais si emprunte d'une réelle tendresse qu'elle n'avait pas à cœur de les repousser, bien au contraire.

Rozenmilna, Alice, … elle se sentait étrangement bien entourée par une couette d'affection rassurante.
Mais les choses n'ont qu'un temps et le devoir rappelait les deux dames.

Rozenmilna devait la laisser, ne lui offrant que pour seul réconfort la promesse d'un retour.
Ses mises en garde sonnaient comme une menace, un avertissement trouble et sombre d'un danger incertain, mais qu'il ne fallait en aucun cas nier ou fuir, mais combattre.
Puis la main de son primogène quitta son dos et la dame disparu presque aussitôt. Les sons devinrent plus grave, distordus par un vertige confus. Les paroles d'Alice devenaient difficiles à comprendre, mais son départ leur donnent plus de force.

Mais Annabelle ne restait pas seule. La pièce se remplissait et se vidaient de présences inconnus telle une marée d'écume s'écrasant sur une grève froide et pâle. Ils allient et venaient, récitant des phrases sourdes et incompréhensibles, dansant autour d'elle la branle des chevaux tels des spectres blafard sans constance laissant derrière eux une trainée de neige froide et bleutée.
Annabelle se retrouvait au centre d'une folle sarabande grotesque, au sens premier du terme, aspirée dans un cauchemar d'autant plus effrayant qu'elle le vivait éveillée.

Mais l'avertissement de dame Rozenmilna résonnait dans sa tête comme un écho présent et précis. Certes, elle avait peur, mais pas de la même façon. C'était cette peur doucereuse,c elle qui précède le danger, celle qui précède le combat, celle qui ouvre les portes du monde blanc, où tout est plus simple.
Annabelle rassembla ses esprit, chassa le rigaudon fantastique qui obsédait ses sens ou revenir à la réalité du petit salon.

Combien de temps était-elle restée là, figée comme une statue sombre et éthérée ? Sans doute les autres immortels avaient du s'amuser de son immobilisme.
Il était trop tard désormais pour prendre la main de Orzenmilna et lui demander de rester, tel le bernacle accroché à son rocher.

C'était mieux ainsi. Dame Rozenmilna avait des choses importantes à faire et la primogène comptait sur elle pour l'aider, ne serait-ce en se contentant de ne pas être un fardeaux.



Annabelle tourna un peu la tête de droite à gauche pour constater l'existence réelle des danseurs fantomatiques qui n'étaient, finalement, que des personnes comme elle. Enfin... pas vraiment, sans doute plus performant qu'elle.
Il fallait faire le tri dans le fatras incompréhensibles d'information qu'elle avait reçu en si peu de temps. On lui avait présenté ce soir plus de gens qu'elle en avait jamais connu de toute sa vie.

*Rester là. Lire un livre. S'assoir. Ne pas sortir. Le prince. Il attendait. Le prince... je ne le connais pas. Rozenmilna. Elle m'aime bien.*

La mission était simple, mais il ne fallait pas échouer.

Sans répondre aux interrogations muettes des gens encore présents, elle finit par bouger. Lentement. Avec précaution. Pour ne pas faire peur.
Annabelle repéra le fauteuil le plus isolé, dans un coin, presque caché, vide évidement, et s'y dirigea. En chemin elle laissa son regard caresser les couvertures des nombreux livres laissés à sa disposition. Elle en avait tant lu. Elle les aimaient tous.
Elle sourit en découvrant « L’Adolescence clémentine » de Clément Marot, un ouvrage très rare, qu'elle avait adorée mais dont son esprit maladroit n'avait retenu que l'impression de joie à sa lecture et non les vers du poète.
Elle s'en empara avec respect et s'installa confortablement dans le fauteuil précédemment choisis.

Elle retira ses lunettes noires, lire avec n'était pas très aisé. Avant de commencer, elle jeta un rapide coup d'œil à l'assemblée.

Il y avait quelques jeunes gens élégants, aussi solitaire qu'elle. La jeune fille de son age semblait un peu perdue, nerveuse. Ils avaient tous dit leur nom, mais Annabelle ne s'en souvenait déjà plus. Elle en conçu de la honte.
La gène que lui inspirait son manque de tact l'obligea à se réfugier dans son livre. Là, peut être, elle y serait à l'abri des regards.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 18:20

A peine le temps de terminer ce petit préambule avec le Gascon que les gardes approchaient pour leur signifier que leur tour était venu. Alice prenait congé dans le même temps alors il s'inclinait avec politesse envers ses interlocutrices dans un premier temps puis envers toutes les autres personnes présentes.

" Ce fût un plaisir."

Lucien se tournait légèrement vers son ainé.

" Ne faisons pas attendre sa Majesté."

Il allait quitter la pièce sans plus de cérémonie mais se ravisait pour porter son attention sur Anabelle.

" Mademoiselle Claudel a raison. Il y a beaucoup de bons ouvrages que tu peux consulter en attendant le retour de Rozenmilna."

Un petit sourire encourageant quand il la voyait prendre place avec un livre.

" Bonne lecture."

il quittait ensuite la pièce.



[ Direction la salle du trône ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Elève (+1), Dépendante (-1), enfant de Primogène (+1)
Points de sang:
11/15  (11/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 8 Jan - 23:48

Les gens parlait autour d'elle, mais Elisa ne faisait pas vraiment attention. L'une des personnes se présenta sous le nom de Rozenmilna et était la primogène du clan des Roys. Puis une autre jeune femme se présenta sous le nom d'Alice Claudel. Mais pareil, l'esprit de la demoiselle était ailleurs en cet instant. Elle entendait bien les noms des personnes qui s'étaient présentées, mais son esprit ne le retenait pas.

En effet, cela n'était pas des compétences pratiques ou théoriques. Pourtant une voix la sortit de sa rêverie passagère. La jeune trémère réalisa alors que Sebastian s'était joint à elle et la regardait avec un petit sourire enjoué. Quant à Albin, se dernier semblait perdu dans ses pensées. Elle lui fit un sourire suite à sa phrase. C'est vrai que finalement sa présentation s'était bien déroulée et même si le prince était impressionnant, il avait fallu d'un simple sourire de sa part pour la rassurer.

Alors qu'elle allait répondre, la jeune infante vit son Sire entrer dans le petit salon et saluer touit le monde. Mais avant qu'elle ne puisse se lever pour le rejoindre, ce dernier décrocha son téléphone puis se dirigea vers la sortie du petit salon, non sans leur faire comprendre d'un signe qu'ils pouvaient rentrer sans l'attendre.


*Il est vraiment beaucoup occupé on dirait. J'arrive pas à le voir plus de cinq minutes pour lui parler.*


Et pourtant la toute nouvelle vampire avait beaucoup de questions à poser à son Sire. Et il y avait aussi le message de son frère. Elle espérait juste que sa réponse avait suffit à rassurer sa famille et que Morgan ferait ce qu'il lui avait dis il y a deux nuits de cela. Elisa se concentra sur son frère ainée de clan. Qu'est-ce qu'ils devaient faire maintenant ? Elle n'avait aucune connaissance des conventions sociales vampirique. Elle plongea son regard sombre dans les yeux de Sebastian et lui répondit :

"Oui. Même si le Prince est impressionnant; j'ai l'impression qu'il est gentil quand il le faut."

Puis elle regarda rapidement la porte par laquelle son Sire était parti et reprit :

"On fait quoi maintenant ? Je sais même pas comment je dois réagir ici."

La jeune trémère regarda son ainé en attendant sa réponse. La pièce s'était bien vidée. Il ne restait plus qu'une jeune femme assez étrange ainsi qu'un jeune homme plutôt beau et charismatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 9 Jan - 0:38

Henri éclata d'un rire franc lorsque Aly lui fit une réponse d'une franchise rafraîchissante. Il lui fit part de son regret de la voir s'éloigner.


"A peine nous sommes nous croisés que nous devons déjà nous séparer. Adieu donc! Et je l'espère à bientôt." 

Sans le même temps un membre du personnel les prévint que le temps de leur sollicitation auprès du Prince était arrivée. Henri en conçut un certain mécontentement. Il aurait aimé badiner et se vanter devant tout le monde; le public ne manquait pas cette nuit. Mais ce que le Prince veut, Dieu le veut, et ainsi il suivit les pas de son compère, s'associant aux salutations d'usage du Ventrue.

"Mesdames, messieurs, bonne nuit. Plaise à Dieu que nous nous croisions à nouveau." 

Puis il disparut derrière les portes de la salle d'audience. 

[la salle du trône]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle De Luca
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Courageuse (+1), Dévouée (+1), Poisson rouge (-1)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 9 Jan - 2:54

Il fallu un moment à Annabelle pour se rendre compte qu'un silence reposant s'était abattu sur le petit salon. Elle venait de finir le premier poème, toute émue de ces mots magiques dont elle devinait plus qu'elle ne comprenait le sens.


Elle risqua un coup d'œil au dessus de son livre de peur de donner vie à des personnages rien qu'en les regardant.


Il semblait ne rester que la jeune fille nerveuse de tout à l'heure. Ou alors était-ce une autre qui lui ressemblait beaucoup. Non... c'était elle, le petit bijoux qu'elle portait à la lèvre était, du moins pour la lectrice, assez inhabituel pour être remarqué.


Annabelle ne se souvenait pas trop si elle s'était présentée à elle et vice versa. Sa mémoire, décidément n'était qu'une amie infidèle, toujours à se moquer et à lui jouer des tours pendables.
L'aspect angélique de l'autre jeune fille la rassura quelque peu et au comble d'une audace qui l'étonnait elle même, Annabelle se risqua à un timide, rapide, et pas très assuré salut de la main.


Mais où était donc passé les autres personnes. Annabelle ne pouvait pas être distraite au point de ne pas remarquer tant de personne sortir... à moins qu'ils ne se soient vaporisés par quelques magies inconnues.
En tous cas, c'était bien agréable.


Le monde est décidément un endroit bien étrange.

Tenue d'Annabelle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Ostwald
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Tuteur (+1), Punk (-1)
Points de sang:
11/13  (11/13)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 9 Jan - 20:17

Sebastian approuve la remarque que fait Elisa concernant le prince. Malgré son ancienneté, il sait encore faire montre de compassion et de justesse.
Le salon s'est brusquement vidé. Il ne reste que quelques personnes disséminées ça-et-là. Morgan a signifié à ses apprentis qu'ils peuvent disposer, Victor a disparu et Albin est pris dans ses pensées...et cet endroit n'est pas le meilleur pour mettre Elisa en confiance, ni même pour discuter ouvertement. C'est pourquoi le blondin propose à Elisa de retourner à la chantrie:

-On a meilleur de temps de rentrer à la maison. Je pourrais peut-être répondre à quelques-unes de tes questions de nouvelle-née, comme ça.

HRP:
 

Il fait un sourire encourageant, puis se dirige vers la sortie en l'incitant à le suivre d'un signe de main. Tout en avançant, il se tourne légèrement vers Albin et lui demande:

-Tu viens avec nous ? 

Arrivé à la porte, il l'ouvre pour laisser passer la demoiselle et le rouquin (s'il vient avec), puis s'incline vers l'intérieur du salon tout en déclarant:

-Je souhaite une bonne fin de nuit à chacun, au revoir.

Sur ce, il sort à son tour.

[Direction la chantrie]


Statut actuel:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albin Genann
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Sam 11 Jan - 18:00

Le petit salon était une véritable ruche. L'effervescence qu'il y régner lorsque les Trémères revinrent de leur présentation était assez inhabituelle pour Albin. Le breton se doutait que cette agitation devait être due en grande partie à la préparation de la bataille la nuit prochaine. Néanmoins le rouquin n'était pas habitué à rencontrer autant de monde. Il y avait peu de vampires à Rennes, et on les rencontrer jamais tous en même temps. A part la cours vampire du Prince rennais et les Trèméres de la Chantrie bretonne, les vampires se mélanger rarement. Même s'il trouvait parfois cela dommage, là c'était un peu trop d'un coup pour lui.

Il prit soin de saluer chaque personne d'un signe de tête et d'un "bonsoir" poli. Mais le rouquin restait silencieux. Il notait en détail ce qu'il avait sous les yeux et se faisait discret. Il n'était pas à l'aise dans ce genre de soirée. Qui plus est ça faisait beaucoup d'informations à emmagasiner en même temps. Sa mémoire eidétique était un avantage mais nécessité un petit temps pour enregistrait tout ce qui se passait.

Albin s'était mis dans un coin, observant l'assistance dans un silence total, perdu dans ses pensées, tentant de les organiser pour que ce ne soit pas trop le chaos dans son esprit.

Le petit salon se vida au fur et à mesure, permettant au rouquin d'être un peu plus attentif à ce qui se passait autour de lui. Il remarqua ainsi que Sebastian se levait en enjoignant Elisa de lui suivre. Son frère s'arrêta à son niveau en proposant à Albin de les accompagner. Le rouquin acquiesça, Morgan avait l'air fort occupé et Elisa aurait sans doute besoin de quelques explications pour la bataille de demain. Ses frères se devaient de prendre la relève de ce côté-là. Sebastian semblait déjà avoir commencé en prenant les devants. Mais il avait raison, à la Chantrie ils pourraient parler librement.

Albin se tourna vers l'assemblée, autrement dit plus grand monde.


-"Je vous souhaite une bonne fin de nuit."

Il inclina légèrement la tête poliment, puis suivit son frère dans le couloir.

Albin rattrapa doucement Sebastian et se pencha discrètement vers lui pour lui murmurer.


-"Je ne sais pas pour toi, mais personnellement je pense qu'une petite chasse serait nécessaire avant la bataille de demain... M. De Lestrain à l'air occuper ce soir, nous pourrions amener Elisa. Qu'en penses-tu ?"


Tenue du soir : Jean, doc Martens en cuir marron, tee-shirt noir et sweat shirt gris sombre.[/url].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Sam 11 Jan - 22:45

[arrive d''en haut]

*Rozen essayée de calmer sa colère en pénétrant à nouveau le salon, mais elle n'y était pas tellement arrivé sans cesse son regard était attiré par sa montre à gousset.
Tout de suite elle se dirigea vers Annabelle.*


Je vous présente Dimitri Romanoff primogène des Brujah sur ce territoire, mais avant ton mon ami.

Nous ferons votre présentation au Prince un autre soir. Il me reste quelque tâche à accomplir. Monsieur Romanoff va venir avec nous.


*C'était concis, loin d'elle l'envie de brusquer Annabelle seulement Rozen avait perdu toute patience.*


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri
Prévot [Brujah]
Prévot [Brujah]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Prévot (+2)
Réputation: Leader (+1)
Points de sang:
15/15  (15/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Sam 11 Jan - 23:37

[ Suivant Rozen ]
 
Dimitri entrait à la suite de la Ventrue qui le présentait sans attendre à une nouvelle qui selon toute vraissemblance devait être Anabelle. Le Brujah s'avançait pour s'incliner de manière assez simple mais avec une certaine élégance vu la filliation de la demoiselle.
 
 " Echanté Mademoiselle. N'hésitez pas à m'appeler simplement Dimitri si vous préférez du moment que le protocole ne l'exige pas."
 
 Il jetait un regard en coin et il posait délicatement une main sur l'épaule de Rozenmilna pour l'apaiser légèrement.


" Avant qu'on ne commence, quelqu'un veut peut-être descendre ? "


tenue du 23/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Elève (+1), Dépendante (-1), enfant de Primogène (+1)
Points de sang:
11/15  (11/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Dim 12 Jan - 0:29

Sebastian lui proposait de rentrer à la Chanterie afin de pouvoir discuter plus tranquillement. Elisa se leva et le suivit en silence.Elle vit alors l'étrange jeune femme lui faire un signe de main timide. Le jeune infante y répondit de la même manière et tout aussi timidement. Puis elle partit derrière son ainé de clan. Elle se demandait bien ce que pouvait faire son Sire. Mais visiblement il était vraiment très occupé. Albin se joignit à eux et la jeune témère ne pu s'empêcher de sourire à son tuteur. Ses deux ainés.saluérent les gens encore présents dans la pièce.

Ne sachant pas trop quoi faire et n'étant pas très à l'aise, la jeune fille préféra ne rien dire. Elle suivit ses ainés sans rien dire. Il fallait avouer que ce qui allait ce passer la nuit prochaine l'inquiétait énormément. Mais elle préférait ne rien dire, ne voulant pas être un handicap pour son clan en cette future nuit décisive pour eux. Elle vit Albin s'approcher de Sebastian et lui murmurer quelque chose. Malgré sa curiosité, elle préférait ne pas se mêler de leur conversation, ayant trop de respect pour eux.


[Va où se dirigent Albin et Sebastian]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dimanche 27 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Mardi 1er mars 2011
» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010
» 8 mars
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-