AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dimanche 27 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Dimanche 27 mars   Lun 16 Déc - 19:03

Julien fit son entrée, juste après avoir demandé aux responsables de la salle du trône de le prévenir lorsqu'il pourrait voir sa seigneurie. Une fois n'est pas coutume, il n'est plus dans ses nippes un peu pourrave sentant la terre fraîche ou le cadavre récent, ni même ses fringues délavés par le temps et le temps.


Il se mit à faire les cents pas au milieu du petit salon, inquiet. Il prit son téléphone, tapota frénétiquement dessus, avant de reprendre sa route ronde et frénétique, usant bien trop rapidement le tapis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Lun 16 Déc - 23:06

Un serviteur vient trouver Julien pour le conduire dans la salle du trône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 19 Déc - 6:36

[L'image de la description est illisible]
=>Entré du Louvre

L'enfer ne semblait pas être un lieu si immonde. Le goût était même au rendez-vous. Richesse, rareté, tout semblait s'afficher. Si les jeunes femmes n'étaient pas originaires d'un clan luxuriant, elles pourraient trouver ses lieux ostentisiblement un poil trop démonstratif. Hadès avait-il besoin de compenser quelque chose ?
La maîtresse n'était pas là pour se faire un adversaire dans ce monde ténébreux. Son patriarche lui avait demandé de venir dans cette place pour que cette dernière profite de l'expériense du maître des lieux. Ce dernier avait une bonne réputation parmi les membres de la maîtresse, travaillant même avec son paternel. Ainsi elle n'était pas en territoire inconnue, mais si elle doit faire preuve d'un peu de retenue.
Un canapé d'un confort relatif attira l’œil de la maîtresse. Elle se dirigea dans cette direction, tirant par la même occasion son âme-sœur. La guide, quant à elle, se mit à côté du canapé, debout, dans une position typiquement de serviteur du début du Xxs. Son regard n'était point vide, observant les éventuels arrivants, désirant percevoir les intentions de ses derniers pour savoir, ou non, si ces derniers étaient de hypothétiques menaces. Néanmoins, toutes les trois connaissaient les lois vampiriques et savaient qu'elles étaient saines et sauves dans ses lieux. Mais il existait une éventuelle possibilité de rencontrer un ennemi. La maîtresse sous-estimait cette possibilité tandis que la guide la sur-estimait. Seul le temps donnera raison à l'une d'elle.


« Il faudra rencontrer Mademoiselle De Sancey. »

Quelques mots qui étaient lancés dans les cieux. La dame des ombres les laissait planer, son âme-sœur avait raison. La personne en question était la primogène de cette place. Sa réputation était à faire dans le temps, mais plus à refaire par son exploit. Elle avait réussi à obtenir un poste avec peu d'expérience, de compétence et de rang. Tout cela rendait honneur à cette jeune créature, prouvant qu'elle avait un potentiellement hors norme, une personne qui devait être respectée autant d'être crainte. A ne pas douter, elle deviendrait Princesse, voir Justicar si le destin était clément.


« J'ai ainsi pris la liberté de lui envoyer une lettre de votre part accompagnée d'un cadeau, afin de demander un rendez-vous pour que vous avez la possibilité de vous rencontrer et surtout pour que vous prouvez votre servitude envers elle. »

Elle avait deviné, encore une fois les intentions de la dame. Comment cette dernière ferait-elle sans son âme-sœur ? Cette clairvoyance était à chaque fois salvatrice, évitant bien des maladresses. Et même si la maîtresse n'appréciait guère ce procédé, il devait être fait ainsi. Sa compagne l'avait compris et lui avait soulagée d'un fardeau. L'unique remerciement qu'elle pouvait faire était de lever la main de la mortelle et de lui poser un baiser simple, montrant sa gratitude et de ses émotions. A ce moment précis, elle était nue face à elle, un sentiment gênant dans d'autres situations, mais non en face d'une personne ayant toute sa confiance.

L'attente débuta. Hadès sera bientôt là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 20 Déc - 12:45

Le fléau entre de nouveau dans les lieux, par la porte menant doucement à la salle du trône. Il est visiblement troublé, dérangé par les derniers événements. Julien fouille dans son propre esprit, cherchant à rétablir ses souvenirs, à faire un inventaire détaillé de ce qui lui reste en mémoire.
Il relève la tête bien droit après avoir refermé la porte derrière lui. Balayant du regard la pièce, il saisit son téléphone le faisait tourner dans sa main, comme pour se rassurer, se calmer.

"Madame Leonore Payne ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 20 Déc - 16:09

L'attend fut longue. Mais un chien des égouts arriva. La maîtresse crut même un moment, que ce vampire était un nosfératu, au vu de la beauté qu'il dégageait. Elle se demanda, un bref instant si c'était un ennemi ou un ami. Mais la non réaction de sa guide lui indiquait clairement que ce monstre n'était aucunement dangereux.
Quelques secondes furent évaporer au profit de cette interrogation, mais il était mal poli de faire plus attendre une réponse à cet être infernale. Il avait donné le nom de la maîtresse. Elle se leva donc.


« Je suis madame Payne. La dame qui est assise s'appelle Sélène Winter et celle qui vous observe est Faye Summer. A qui ai-je l'honneur de rencontrer ? »


La dame prit bien la peine de ne pas s'approcher, ni de tendre la main. Et même si sa guide ne semblait pas être sur le qui-vive, l'immortelle ne voulait pas toucher une telle immoncidé. Néanmoins, elle savait qu'elle devait faire preuve pour plus de tact. Pour preuve, son-âme sœur se leva et tendit la main à ce vampire tout en faisant la révérence pour le saluer, afin de montrer à sa compagne comment il fallait le saluer.


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 20 Déc - 16:24

Julien était quelque peu mal à l'aise, toujours peu sur de lui, de ce qu'il devait faire, de ce que l'on attendait de lui. Il se souvient des anciennes paroles de son sir : Tu es un Grangrel, il s'attendrons à ce que tu ne sache pas les saluer, aucun ne se sentira insulter par ton idiotie. D'un coup il reprit confiance en lui. Certain que, quoi qu'il se passe, ce sera bien mieux que ce à quoi peut s'attendre les trois femmes.


Julien posa donc la paume de sa main sur celle de la femme, aussi étrange que cela puisse paraître, oui je vous l'assure, il a les ongles PROPRES ! Non, vous n’hallucinez pas. Il se pencha un peu maladroitement, ne se souvenant plus vraiment comment faire, puis il approcha la main de la donzelle de ses lèvres sans y toucher. Il se redressa bien droit.

"Je m'appel Julien. Notre hôte est près à vous recevoir. Vous pouvez aller à sa rencontre, il vous attend."

Le fléau se décala de l'entrée de la porte pour laisser passer le trio infernale dans l'antre de sa seigneurie, le prince Parménion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 20 Déc - 16:51

Le chien infernal prit la main de la goule. Il étonna même cette dernière, au vu de son manucure irréprochable et du code dûment respecté. La dame y vit la surprise dans son âme-soeur et ré-envisagea sa vision sur ce monstre, qui semblerait être une personne d'un fort potentiel. L'habit ne fait pas le moine.

Néanmoins, elle ne pouvait pas lui parler plus longuement, car il s'était mis sur le côté de la porte et avait annoncé que le prince les attendait. La dame savait qu'on ne pouvait pas faire attendre un prince, sans subir les revers et devait ainsi mettre à terme cette discussion, qui s'était annoncé comme fort intéressant.

Ainsi, avec ces deux amies, elle marcha dans la direction indiquée. La dame ouvrit même la marche, mais quant elle arriva devant le monstre, elle s'arrêta, se retourna et s'inclina.


« Ce fut un honneur de vous rencontrer, Maître Julien. J'espère qu'il serait possible de vous revoir d'ici sous peu. Que dîtes vous un rendez-vous dans trois nuits, dans mes futurs appartements ? Si vous l'acceptez, vous n'aurez qu'à appeler mademoiselle Winter. »

Puis elle s'inclina de nouveau avant de sortir. Son âme-soeur s'arrêta aussi devant le vampire, s'inclinant, lui donnant une carte avec un numéro de portable, avant de reprendre le chemin. Elle avait un petit sourire au coin des lèvres, signe que le vampire avait réussi à impressionner la demoiselle.
Quant à la guide, elle marcha juste devant le vampire en inclinant la tête.
La bête avait rencontré les belles.


=>Salle des trônes


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 20 Déc - 17:04

Une putain de carte de merde. Voilà ce qui manque à Julien. Une putain de carte à la noix où il peut mettre ses coordonnées. Il a vraiment l'air d'un con cette fois à pas pouvoir transmettre une simple putain de carte à la con. Le Gangrel prit donc la carte lorsqu'elle lui fut tendue. Il sourit à chacune des femmes.

"J'accepte avec plaisir, je vous confirmerai d'ici très peu de temps le rendez-vous par téléphone. Je vous laisserai mon propre numéro dans le message. Ainsi vous pourrez me contacter facilement si la nécessité de le décaler se faisait sentir."

Il laissa passer le trio d'enfer, regardant la porte se refermer à leur suite. D'un coup il se sent pas dans la merde. Voilà des jours qu'il évite soigneusement de devoir jouer le jeux de la cour. Il c'est fait attraper rapidement, mais il ne peut décliner sans se mettre dans une position difficile, puis après tout il n'est pas le plus grand des menteurs.


Une fois seul il enregistra le numéro donné. Il fit défiler son agenda à la recherche de quelqu'un à contacter d'urgence. Son affaire ne peut attendre, mais il ne sait trop par où commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mar 24 Déc - 3:33

=>Salle du Trône

Les trois jeunes femmes marchèrent dans une direction connue. Selene, après avoir convaincu sa compagne, vit que cette dernière faisait une triste mine, comme si elle boudait une décision ne pouvant être contredite. Cela la touchait, trouvait mignon, parce que cela prouvait que sa compagne l'aimait, mais aussi savait qu'elle devait lui parler pour lui remonter le moral.
Mais sur le portable, elle vit un message. C'était Monsieur Julien qui venait de donner un rendez-vous. Une bonne nouvelle.

« Ser Julien a accepté ta proposition.. 
- c'est... »

Elles rentrèrent dans le petit salon, virent le vampire crasseux en apparence, entrain de faire quelque chose. La guide était sereine car elle savait que cet individu ne représentait aucun risque et pouvait mettre être un ami. Selene tant qu'à elle, regardait sa compagne pour voir si elle devait ou non envoyer un message. Ce fut la dame qui prit l'initiative.


« Ceci est de bon usage, je vous remercie que vous ait acceptés ma proposition. Selene allait vous envoyer un message. Souhaitez-vous nous accompagner à mes appartements, pour que nous puisons discuter plus sereinement ? »


En effet, Sélène avait trouvé un petit appartement que la guide avait prit la peine de vérifier. La dame n'avait pas encore vu le lieu, mais savait que sa compagne avait d'excellents goûts et qu'elle pouvait fermer les yeux sur ce sujet. Et durant cette réflexion de décorations, son regard était porté sur sa compagne, qui la fixait également, laissant dessiner un léger sourire tout en étant accompagné par des yeux pétillants, avant d'entendre un léger tousse-ment de la part de Faye, arrêtant ce long moment d'échange. La dame vit qu'elle s'était allé. Elle regarda directement son interlocuteur, espérant qu'il n'ait rien vu.


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mar 24 Déc - 11:39

Julien restait dans un certain immobilisme depuis quelques minutes bien longues. Il se sentait un peu perdu... Complètement seul sans soutient sur ce coup là. Sans bouger de la pièce alors qu'il avait beaucoup à faire, il se retrouvait surpris par le retour de la nouvelle arrivante. Elle était sereine, preuve que tout c'était bien passé pour elle.

"Mesdames, j'ai le plaisir de voir que votre entrevue c'est bien passées, à priori."

Il regardait l'heure sur sa montre, un peu inquiet.

"Nous sommes en début de nuit, je peux donc vous accompagner. Malheureusement je ne pourrai autant m'attarder qu'à notre rendez-vous prévus pour dans trois jours."

Julien prenait quelques secondes pour lui de réflexion.

"Je peux vous suivre une ou deux heures, je vous prie de pardonner la grossièreté de cette précipitation, malheureusement mon métier me pause quelques obligations auxquelles je ne peux échapper et qui demande d'agir dès ce milieu de nuit au plus tard."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonore Payne
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Mer 25 Déc - 2:23

La dame fut surpris de la première phrase. Son interlocuteur se souciait si l'entrevue s'était bien passé ou non. Il montrait ainsi, selon la vision de la dame, une certaine preuve de sociabilité et de compassion. Son état crasseux devait cacher probablement sa véritable personnalité.
Et même s'il y annonçait qu'il ne pouvait pas rester toute la nuit, il était prêt à donner son peu de temps.


« Cela sera ainsi un plaisir pour moi de vous montrer le chemin. »


Faye ouvrit la marche et partit dans les ombres pendant que les dames tenaient compagnie à l'immortelle. La mortelle pianotait sur son portable, entrain de s'occuper quelques affaires. Le prince avait annoncé qu'une bataille avait lieu et elle savait que sa compagne ne prendrait pas la peine de demander plus de précision à sa primogène pour sa sécurité. C'était ainsi à l'âme-soeur de s'occuper de ce détail, pouvant faire la différence entre la vie et le trépas. Et elle aimerait que sa compagne ne connaisse pas le trépas sous peine de la rejoindre dans les méandres du néant.
Pendant ce temps, la maîtresse des ombres marcha tranquillement et s'occupa de son futur invité.

« Votre métier ? J'aimerais savoir ce que vous faîtes de toutes vos nuits. Un si charmant prince des mystères doit avoir des préoccupations bien palpitantes ? Ou me trompe-je ? »

Le groupe était arrivé jusqu'à la sortie. Une voiture les attendait. Une berline. Selene ouvrit la porte et la dame laissa son invité entrer en premier. Il pouvait voir qu'à l'intérieur, c'était la guide qui conduisait. La dame se mit derrière, en compagnie de l'immortelle tandis que les mortelles restaient ensemble, évitant de se mélanger.

« Un homme de votre rang doit savoir ce que nous allons affronter la nuit prochaine. N'êtes-vous pas étonnés, face à une menace aussi oppressante, pouvant conduire à la fin de la mascarade dans cette région, que le prince n'ait pas demandé un coup de main des autres principautés ? »

Elle voulait jauger la réaction de son interlocuteur. Elle se doutait que cet individu était au courant de la mascarade, qu'il pouvait aisément la dénoncer au prince, mais aussi qu'il était capable de faire preuve d'une certaine indépendance d'esprit. La dame cherchait à savoir si ce dernier pouvait devenir un allié potentiel ou un pion au service du prince.

Pendant que Julien répondit, la voiture arriva jusqu'au quartier de la jeune femme.


=>appartement Payne


=>Parole de Leonore
=>Parole de Sélène
=>Parole de Faye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 26 Déc - 0:17

Il suit les femmes...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan De Lestrain
Primogène [Trèmére]
Primogène [Trèmére]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Glyph Meister (+1)
Points de sang:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 26 Déc - 14:09

(Arrivant du chanterie Tremere)

Morgan arriva accompagné de sa troupe de nouveaux venus. Elisa, Sébastian, Albin et Victor, Les trois premiers impatients de se présenter et de rencontrer le monarque qui habitait les lieux.
Ils avaient déferré à la fouille et à tout le reste avant de rallier le lieu d'attente.


- Nous y voici. Le Louvre est protégé mes chers apprentis. Nous ne pouvons pas user de nos pouvoirs ici. Cela nous serait dommageable. Un rituel tremere puissant assorti à un Glyphe protègent ces lieux. Faites y attention. Un auspex vous occasionnerait une migraine terrible, si ce n'est pas une cécité.

Il se garda bien de dire qu'il n'était pas soumi à cette interdiction.


- Victor de quoi vouliez vous me parler tout à l'heure?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paulmuabdib.blogspot.fr
Albin Genann
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 26 Déc - 16:54

Arrivant de la Chantrie Trémère, Bureau du Régent

Albin avait suivi la petite troupe de Trémère, menée par Morgan, jusqu'au Louvre. Il était resté silencieux durant le trajet. Le breton avait surtout essayé de faire le vide dans sa tête pour se concentrer sur la rencontre à venir.
Une fois passé le portique et la fouille obligatoire, ils arrivèrent dans le petit salon où ils pouvaient se mettre à l'aise en attendant leur tour de rencontrer le Prince.

Morgan leur expliqua que le Louvre était soumis à un enchantement permanent, grâce à un glyphe protecteur, empêchant tout usage de discipline, quelles qu'elles soient. Cela ne surpris nullement Albin. Ils avaient le même type de protection à l'Elysium de Rennes. L'idée d'utiliser une discipline, même Augure, ne serait même pas venue à l'esprit du rouquin. Certaines règles sont faites pour être respectées, et pas que parce que cela pouvait provoquer une migraine ou une cécité. Ces règles là avaient pour but d'assurer le bon fonctionnement de la Camarilla.

Morgan demanda des précisions à Victor, sur ce sur quoi il voulait l'entretenir avant leur départ.

Albin observa son frère et sa soeur. Il se demandait quel était leur état d'esprit avant une telle rencontre. Il se rapprocha d'eux, laissant à Morgan et Victor un peu de discrétion pour discuter tranquillement. Le breton se tourna vers Elisa en souriant, un sourire encourageant. Il se souvenait sa première rencontre avec le Prince de Rennes. Il avait été très nerveux. Il ne doutait pas trop de l'état d'esprit de la néonate. En revanche il ignorait comment Sebastian appréhendait la situation.


Tenue du soir : Jean, doc Martens en cuir marron, tee-shirt noir et sweat shirt gris sombre.[/url].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Elève (+1), Dépendante (-1), enfant de Primogène (+1)
Points de sang:
11/15  (11/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 26 Déc - 17:40

Le voyage jusqu'au Louvre parut durer une éternité pour Elisa. Elle s'était plongé dans un silence de plombs pensant à tout ce qu'il s’était passé depuis la veille et au message de son frère. Elle savait qu'elle avait bien fais son message, mais cela l'inquiétait malgré tout. Elle ne voulait pas être un fardeau pour son Sire ni pour son clan et sa nouvelle Famille. Ils arrivèrent finalement au lieu dit. Après une fouille réglementaire par des goules ainsi que la vérification du précieux sésame, le petit groupe pu entrer dans le Louvre. Élisa avait déjà visité le monument lorsqu'elle était au lycée, mais elle avait l'impression que tout était différent de nuit. La toute nouvelle trémère regardait tout autour d'elle avec de grands yeux, mais sans quitter le pas de son Père.

Finalement, ils arrivèrent dans un petit salon. La jeune infante en fit le tour du regard. Ce dernier était vide pour le moment. Un mélange d'impatience et de peur se mêlait dans la jeune vampire. Arriverait-elle à se présenter correctement, à faire honneur à son Sire ? Beaucoup de questions se bousculaient dans sa petite tête. Morgan leur expliqua que l'endroit était protégé par un rituel trémère puissant et qu'il était impossible d'utiliser les disciplines ici. Il parla de nouveau d'Auspex. La jeune infante se demandait bien ce que cela pouvait être comme discipline. En tout cas, ce ne serait pas ici qu'elle tenterait de savoir ce qu'elle savait faire depuis sa transformation.

Puis Son Sire demanda alors à Victor de quoi ce dernier désirait lui parler. Elle vit Albin s'éloigner un peu puis la regarder avec un sourire. La jeune infante ne savait pas trop quoi faire maintenant. Apparemment ils devaient attendre ici qu'on vienne les chercher pour se présenter devant le Prince de la ville. Élisa était partagée entre le fait de rester près du Primogène Trémère et de s'éloigner un peu. En fait, elle avait l'impression de ne pas être trop à sa place ici. Elle croyait se retrouver il y a quelques années en arrières lorsqu'elle avait décider d'intégrer le lycée à seulement douze ans. Elle avait aussi attendu devant la porte du proviseur de l'établissement avec ses parents et s'était sentit aussi nerveuse qu'aujourd'hui.

Elle savait que cette présentation allait signifier le vrai début de sa nouvelle vie et dans sa nouvelle famille. Une vie qui qui l'intriguait, la fascinait mais aussi lui faisait peur. La jeune infante ne bougea donc pas, restant immobile pas très loin de son Sire, les mains dans le dos, jouant nerveusement avec ses doigts. Elle était nerveuse et cela se voyait nettement dans son attitude et sur son visage. Elle regarda un peu chaque membre de son clan présent puis reporta son regard anxieux sur ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Kastler
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Retardataire (+2)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Jeu 26 Déc - 20:05

(Vient de la Chantrie)

Victor avait respecté le silence de ses camarades pendant le trajet, comprenant qu'ils devaient être un minimum tendus avant leur présentation. Il était important de pouvoir se préparer mentalement, même si en réalité il ne doutait pas que cela se passerait bien pour eux.

Mais le silence qu'ils observaient encore une fois parvenu au petit salon devenait un peu pesant au goût du trémère, de plus il lui semblait important de dédramatiser un peu la situation.


"Ne vous inquiétez pas. Tout va bien se passer ! Monsieur de Lestrain vous accompagnera. Et puis, même s'il a 2000 ans, même s'il est d'une puissance sans commune mesure, même s'il peut vous détruire sans sommation, le Prince... ben en fait si, c'est inquiétant. Je ne voudrais pas être à votre place." dit-il, surjouant la peur, avec un petit sourire un brin moqueur, assez taquin dans le ton, mais sans aucune méchanceté.


Puis, comme Morgan le lui demandait, il commença à lui poser quelques questions, laissant toujours le temps à son Régent de lui répondre.


Spoiler:
 

"Monsieur, j'ai effectivement plusieurs choses à vous demander.
D'abord, d'un point de vue logistique, pour demain. Sauriez-vous si l'approvisionnement en sang sera facilité ? comme l'avait rappelé Sébastian, certains d'entre nous se montreront plus utiles s'ils peuvent se nourrir facilement sur place. Si cela n'est pas possible, alors je me demandais si nous pourrions avoir à notre disposition des bouteilles enchantées pour la préservation du sang, peut-être à la Chantrie, sinon je me demande si vous aviez un accès à l'hôpital qu'Adam possédait, car on pourrait y trouver des poches médicales pour y stocker du sang...

Ensuite, pour demain, je me demandais quel stratagème avait été prévu pour attirer l'ennemi. Du coup, comme je souhaite avoir un entretien avec Dimitri pour discuter de "stratégie", si vous avez un message à lui faire passer ou si tout a déjà été prévu, si vous pouviez m'en faire part cet entretien ne sera que plus efficace.

Je me demandais ensuite si il y a eu des nouvelles du Nosfératu qui était prisonnier sous le Louvre, et si vous souhaitiez ou acceptiez que je tente une dernière fois de me lancer à sa poursuite, dans l'optique de nous en faire un allié pour la bataille qui va suivre."



Puis il ajouta à voix très basse :
"Enfin, j'ai découvert, disons, une sorte faille de sécurité dans le Louvre, mais je vous en fournirai une explication détaillée plus tard."


Tenue/aspect de Victor ce soir :

pantalon et veste de costume gris foncé métallisé sur un polo blanc, chaussures de ville noires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan De Lestrain
Primogène [Trèmére]
Primogène [Trèmére]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Glyph Meister (+1)
Points de sang:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 27 Déc - 0:24

Il écouta Victor qui se fit taquin envers les jeunes apprentis de la fondation.
Puis il embraya vers ce qui les préoccupaient tous, l'affrontement. Il reconnaissait bien là le côté pragmatique de Victor. Une bonne recrue celui ci.


- Concernant l'hôpital d'Adam, il en a repris l'usufruit en partant. Nous n'y avons plus aucun accès ni aucune facilité d'approvisionnement. Il me semble que le prince a prévu de quoi approvisionner l'équipe de combat. Une à deux poches par personne et peut être plus mais cela nous le verrons demain.


Quant au nosfératu libéré... C'est une énigme. Il a disparu. Il doit avoir un fort niveau en occultation, pour se cacher même de puissants rituels thaumaturgiques de localisation.

Prenant Victor par le bras pour l'emmener de côté comme pour vouloir être discret, il lui dit.


- De quelle faille voulez vous parler, Victor?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paulmuabdib.blogspot.fr
Victor Kastler
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Retardataire (+2)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 27 Déc - 2:39

Spoiler:
 

Victor suivit Morgan qui l'entrainait à l'écart, et lui parla à voix très basse, de sorte que lui seul puisse entendre ses propos.

"...
Fscchhh Pcchhht.
Huuuiuuu
Tchpiii chhpiiiipeu.
Acheu chpeuchpeu.
Gjiiicheu pcheu.
Nchitchiii chpeuuu.
..."


Spoiler:
 

Il attendit ensuite pour connaître son point de vue.


Tenue/aspect de Victor ce soir :

pantalon et veste de costume gris foncé métallisé sur un polo blanc, chaussures de ville noires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan De Lestrain
Primogène [Trèmére]
Primogène [Trèmére]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Glyph Meister (+1)
Points de sang:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 27 Déc - 13:04

Morgan écouta l'explication de Victor. Ponctuant son écoute de "hum" et de "oh" un peu plus sonores que la moyenne.


- Victor c'est en effet une hypothèse intéressante. Demandant beaucoup de ressources et une connaissance approfondie des lieux, mais pas irréalisable. Je pense que c'est quelque chose qu'il faudrait simuler afin d'en évaluer la possibilité de reussite. Je le garde dans un coin de ma tête et nous en ferons part à sa majesté après la bataille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paulmuabdib.blogspot.fr
Albin Genann
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 27 Déc - 14:22

HRP:
 

La tension était palpable. Elisa semblait vraiment anxieuse, et sans vraiment en être conscient, Albin était également nerveux. Victor eut un mot pour les trois nouveaux vampires. Sa réplique eut le mérite de faire sourire le breton. Un sourire franc et détendu. Victor semblait avoir réussi son coup pour Albin en tout cas. Le rouquin appréciait de plus en plus l'humour de son aîné parisien. Il y a deux jours déjà, devant Charon, la goule en charge de l'Antichambre, Victor avait beaucoup amusé Albin. Sa tentative de montrer une image du sésame sur son portable, avait été une expérience à la fois sarcastique mais que le breton avait trouvé très amusante.

Victor évoqua ensuite une faille dans le système de sécurité du Louvre. Cette remarque piqua au vif la curiosité du rouquin. Et bien qu'il se fût d'abord éloigné pour laisser de la discrétion à son aîné et son Régent, il avait maintenant particulièrement envie de savoir de quoi il en retournait.

Morgan s'éloigna auprès de Victor pour plus de discrétion, mais Albin ne put s'empêcher de tendre l'oreille. Le breton savait très bien que sa curiosité était parfois un vilain défaut, et qu'elle lui attirait de temps à autre des ennuis. Mais il ne pouvait s'en empêcher. C'était presque plus fort que lui. Un besoin à la limite du vital.


Spoiler:
 


Tenue du soir : Jean, doc Martens en cuir marron, tee-shirt noir et sweat shirt gris sombre.[/url].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Ostwald
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Tuteur (+1), Punk (-1)
Points de sang:
11/13  (11/13)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 27 Déc - 19:15

[arrivée de la chantrie]

Le silence. Le Trémère avait gardé le silence depuis la "réunion" dans le bureau du régent, malgré les révélations faites et l'envie de rassurer sa consoeur. 
Ce n'est pas avec la plus grande tranquilité que Sebastian pénètre dans l'Elyseum. La rencontre inéluctable avec le premier caïnite de france occupe en partie son esprit, car cela fait maintenant des décades qu'il n'a pas eu à se présenter devant un monarque. Mais les révélations de Morgan le troublent encore bien plus profondément. Cette pierre...ce parchemin...s'ils sont bien ce que prétend De Lestrain, cela prouve que tous ces mythes et toutes ces histoires que l'on raconte à demi-mot sur l'origine de la race vampirique sont bien vrais. 

Il se rappelle ce que son sire lui a raconté sur la légende qui décrit la façon dont Caïn est devenu le premier vampire, en lui précisant néanmoins toujours que rien de ce qu'il disait était véritablement fondé. Les antédiluviens, golconde, la géhenne...Tout pouvait être faux, ou vrai, ou de façon plus pragmatique: beaucoup de faux avec un peu de vrai. Mais ces "leçons" d'histoire avaient été prodiguées au jeune vampire lorsqu'il n'avait déjà plus foi en son sire. Il y avait tant d'incertitude et de précautions prises dans les récits qu'il avait finit par oublier. Ou du moins, à ranger tout ça dans la partie "corbeille" de son cerveau. 

Mais avec l'existence de ces deux artefacts et l'annonce qu'un Baali règne sous la ville, ce vampire multi-millénaire dont le clan est censé avoir fait une grande guerre contre tous les autres, Sebastian est perturbé au plus haut point face à tant d'évidences. Il regrette même d'avoir mit en doute la parole de son géniteur suceur de sang.

Extérieurement, l'expression faciale est passée de surprise (Les quelques secondes suivant la révélation des artefacts) à profondément grave. Les mains plongées dans les poches de son manteau, il a le regard bas et pensif. C'est pourquoi, lors de la traversée de l'Elyseum, il reste quelques pas derrière Albin et Elisa, eux-mêmes à distance de Morgan et Victor. 

Le fond du problème est néanmoins plus direct et immédiat que l'existence de ceux que l'on nomme antédiluviens. Pourquoi la mascarade autorise-t-elle ce genre de révélations alors qu'elle à toujours niée leur existence ? La simple fuite d'information est a exclure, à la vue de l'efficacité de la mascarade. Qui plus est, les trémères sont parmi les fondateurs de la secte et la suivent avec dévotion. 

*C'est donc pas pour rien que De Lestrain nous à montré ça...Mais pourquoi ? Pourquoi prendre un tel risque ?*

Oui, pourquoi prendre un tel risque envers la mascarade ? Car du peu que Sebastian a entendu sur le Sabbat, eux prétendent que les antés reviendront un jour et tueront tout le monde. Le fait de leur donner raison pourrait avoir pour conséquence que de nombreux caïnites rejoignent l'ennemi. Après tout, il y a déjà eu de nombreux transfuges-

*Sales traîtres !*

-et pour des raisons moindres. Qu'est-ce qui se passera quand les vampires de la mascarade se rendront compte qu'ils sont dupés depuis toujours ? 

Sebastian frissonne. Cette idée ne lui plait pas, mais il n'arrive pas à se l'ôter de son esprit. Le silence. Il doit garder le silence, attendre et voir, comme il le fait depuis toujours. Il n'y a rien d'autre à faire, de toute manière. Il suit donc ses collègues, se forçant à faire des hochements de tête en signe de salutation envers les personnes qu'ils croisent et à sourire lorsqu'il rencontre le regard de l'un de son clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luddmila
Sétite (Toréador)
Sétite (Toréador)
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Ven 27 Déc - 22:31

(chez elle)

luddmila entra dans le petit salon après avoir passé la fouille et laissé son manteau dans le domaine toréador... elle était en avance pour le rendez vous avec Gatien, mais... il lui pardonnerais surement !

Le petit salon était bondé... elle sourit a tous un chacun dès le moment ou elle mit le pied dans la salle, les saluant gracieusement d'un geste de la tête. Insistant davantage auprès des gens connus.

Puis élégante et suave, comme toujours, elle marcha pour aller prendre place près de la fenêtre, s'assoyant, posant son sac près de ses pieds, croisant les jambes, distinguée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Elève (+1), Dépendante (-1), enfant de Primogène (+1)
Points de sang:
11/15  (11/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Sam 28 Déc - 21:03

Élisa regarda son Sire s'éloigner avec Victor. Visiblement ce dont ils devaient parler ne la concernait pas même si cela éveilla sa curiosité naturelle. Mais l'angoisse qu'elle ressentait liée à sa future rencontre avec le Prince ainsi que l'inquiétude suite au message de son frère ne la poussait pas à en savoir plus sur la discussion entre son père et son ainé de clan. En tout cas la taquinerie de son grand frère de clan avait eu l'effet inverse sur la jeune infante. Elle avait compris qu'il avait voulu les taquiner surjouant sur la peur. Mais même lorsqu'elle avait aperçu le Prince il y avait de cela deux nuits à l'Antichambre, ce dernier l'avait impressionné par son charisme et sa présence. Elle se demandait si elle allait réussir à au moins articuler deux mots ou même ne pas faire d'erreur dans sa présentation. Son sire lui avait juste dis de ne pas manquer de respect au Monarque.


Avec l'éducation que ses parents lui avaient donné, cela ne risquait pas d'arriver. Du moins elle ne le ferait pas intentionnellement. La jeune fille ne savait pas trop quoi faire. Sa curiosité lui chuchoter d'essayer d'écouter la conversation entre son Sire et Victor, mais sa raison lui disait de n'en rien faire et d'essayer de savoir un peu plus tard. Pour une fois, la demoiselle décida d'écouter sa raison. La porte du salon s'ouvrit de nouveau sur une jeune femme brune habillée d'une robe blanche assez courte et serrée. La jeune vampire la fixa des yeux quelques minutes alors qu'elle saluait tout le monde d'un signe de tête et allait s'installer près de la fenêtre. Élisa avait l'impression que le temps passait plus que lentement et se demandait quand ils allaient enfin passer devant le Prince. Elle était vraiment plus à son aise dans une bibliothèque décidément. La demoiselle regarda Sebastian et Albin. Ces derniers avaient l'air prit dans leurs pensées et elle ne voulait pas vraiment les déranger. Elle regarda encore en direction de son Sire et Victor et vit que ces derniers étaient encore en train de discuter.


Elle ne comptait pas aller le déranger pour lui faire part de ses inquiétudes. Il devait surement parler de quelque chose d'important. Surement en rapport avec ce qu'avait dis Victor sur une faille du système de sécurité de l'Elyseum. La jeune infante respira un grand coup et décida d'aller un peu à la fenêtre. Regarder dehors devrait lui changer un minimum les idées et peut-être que la vue des quelques étoiles que l'on pouvait apercevoir en pleine ville la détendrait un peu. Enfin de toute façon cela ne servait à rien de rester debout telle une potiche alors autant s'assoir et attendre le plus confortablement possible. Élisa se dirigea donc vers l'endroit où s'était installée la jeune femme qui venait d'entrer dans le petit salon un peu plus tôt. Puis avant de s'installer, elle demanda poliment :

"Excusez-moi, je peux m'asseoir là ? "

Puis après avoir obtenu la réponse, la jeune trémère s'installa dans un fauteuil et fixa la fenêtre. Son anxiété se voyait nettement et elle se triturait les doigts nerveusement. Le temps passait tellement doucement pour la jeune infante. Puis elle regarda de nouveau vers le primogène Trémère avant de se concentrer de nouveau sur la vision qu'elle avait de dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luddmila
Sétite (Toréador)
Sétite (Toréador)
avatar


MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Dim 29 Déc - 0:41

Luddmila regardait par la fenêtre, ses quelques faibles amies étaient là... les repères centenaires qui ne bougeaient pas, ne ternissaient pas! Elle se questionnait toujours sur le pourquoi elle, en quoi il pensait qu'elle pourrait lui être utile ? enfin, elle verrait bien ! le jeune homme était si différent d'elle et devait bien avoir quelques interrogations...

la jeune femme présente dans le salon qui, lors de son arrivée se tenait debout pratiquement au coeur de la pièce s'approcha d'elle... Luddmila lui sourit alors que la jeune femme visiblement nerveuse lui demandait pour s'assoir. La sethite enveloppa la jeune femme de son regard en lui désignant le fauteuil près d'elle d'un geste délicat de la main

 - bien sur mademoiselle! avec joie...

Elle la regarda s'assoir et à son tour se perdre le regard dans les étoiles, se triturant les doigts comme s'il y avait de l'eczéma, nerveuse, si nerveuse... Luddmila jeta un regard sur les hommes présents... était-ce eux? non surement pas... elle regarda a nouveau la jeune femme. se penchant légèrement sur elle, suivant son regard...

 - qu'est ce qui amène une aussi charmante personne à chercher guidance, conseil ou oublie parmi les étoiles ?

la question avait-elle été posé pour Elisa  ou pour Luddmila... nul ne saurait, mais la dernière sentait que la première était nerveuse, avait peur de quelque chose et n'aimait pas ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Kastler
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Retardataire (+2)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   Dim 29 Déc - 23:12

Visiblement, contrairement à Albin, l'humour de Victor n'avait pas su dérider un peu la jeune Elisa, pire, elle semblait davantage anxieuse, ce qui fit un peu regretter son trait à Victor. Le manque d'expérience de la jeune femme devait jouer dans la balance, mais il fallait qu'elle soit capable de faire face au stress. Toutefois, Victor avait confiance en elle : face au Prince, elle ne serait pas seule, mais accompagnée de trois autres membres du clan, et de plus, son Sire fera une grande partie de sa présentation, puisqu'elle était une nouvelle-née.


Il aurait bien essayé de la rassurer davantage, mais comme Morgan l'avait alors tiré à l'écart, il n'eut pas le loisir de le faire.
Le Régent semblait être d'un avis proche du sien sur la "faille" : un scénario plausible même si difficilement réalisable. Cependant, le risque zéro n'existant pas, et étant donné qu'il n'était pas certain de survivre au lendemain, il avait préféré révéler cette hypothèse à son supérieur dès ce soir, afin qu'une autre personne soit mise au courant.


C'est alors qu'entra Luddmila, qu'il salua en retour d'un hochement de tête doublé d'un sourire aimable. A ce moment-là, son téléphone vibra. Il ne prit pas le temps de consulter le message, cela aurait été plutôt impoli, il regarda seulement rapidement de qui provenait l'appel, des fois qu'il s'agirait d'une urgence.


*... La Sénéchal...*


"Monsieur, veuillez m'excuser, mais puis-je prendre congé ? Je pense qu'il me faut donner suite à cet appel."
dit-il, montrant l'identité de l'appelante à Morgan.

Il attendit l'autorisation de ce dernier de prendre congé, laissant à Morgan le temps de rajouter des précisions sur ses attentes ou de lui donner des directives particulières, peut-être concernant soit Dimitri soit le Nosfératu, puis Victor salua son Primogène avant de consulter le message et d'y répondre.


Spoiler:
 


Tenue/aspect de Victor ce soir :

pantalon et veste de costume gris foncé métallisé sur un polo blanc, chaussures de ville noires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimanche 27 mars   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dimanche 27 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Mardi 1er mars 2011
» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010
» 8 mars
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-