AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rue des entrepreneurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Merle
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Juvénile ( -1 ), Soucieux (+1)
Points de sang:
9/15  (9/15)

MessageSujet: Rue des entrepreneurs   Lun 11 Nov - 4:15

Vient du Louvre

Philippe avait pas mal marché, et il trouva enfin ce qu'il voulait. Un distributeur de billets pas trop loin d'une sorte de porte cochère.
Il vérifia en passant devant qu'il n'y avait pas de déclencheur automatique de lumière. Et il vérifia aussi qu'il n'y avait pas de caméras dans le coin.

Il se posta ensuite non loin du DAB, caché dans un coin discret pour ne pas qu'on l'embête à lui demander ce qu'il faisait là à cette heure. Il enfila ses gants et son bonnet. L'hiver, c'était sa saison préférée pour la chasse.
Puis il attendit avec la patience d'une statue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Merle
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Juvénile ( -1 ), Soucieux (+1)
Points de sang:
9/15  (9/15)

MessageSujet: Re: Rue des entrepreneurs   Mar 12 Nov - 22:44

Enfin, quelqu'un qui correspondait à ce qu'il cherchait se présenta devant la machine.
Attentif, Philippe plongea dans ses pensées. Son code de carte bleue et son numéro de téléphone se gravèrent dans sa mémoire. Pas quelqu'un de connu, pas de relations importantes. Juste un commercial en support technique, mais avec un salaire plus que sympa. Puis assuré contre le vol, c'est à dire que c'était la banque qui allait casquer en partie. Cool.
Le pseudo-enfant se concentra pour augmenter les capacités de son petit corps maigrelet et se tint prêt.

La proie, rassurée par le côté tranquille de la rue, reprit son chemin et passa près de la porte cochère, comme à l'aller.
Hop, deux mains aggripèrent son pardessus et le firent virevolter sur la droite. L'homme se cogna naturellement contre le mur, et tomba sur le dos. Avant d'avoir pu reprendre son souffle, le quidam se prit cinq coups de basket dans la tête.
C'était un peu exagéré, mais d'une part Philippe ne s'y prenait pas très bien, et d'autre part... C'était tellement bon d'avoir de l'ascendant sur la proie, de lui faire du mal, d'être le plus fort...
Il finit par se figer.

*Hé, ça suffit ! Je chasse, là. C'est pas un passe-temps. Le passe-temps, ça se prépare, et ça se savoure. Là, je fais le plein et je file. Proprement. Allez zou !*

Philippe resta immobile un court instant, pour vérifier que le bref remue-ménage n'avait ameuté personne. Mais la porte était un trou d'ombre assez profond, menant à un garage. A moins d'une voiture entrante ou sortante, c'était bon. Et le gars était bien sonné.

Il traina le corps, l'éloignant encore de la rue, et dégagea le poignet gauche des épais vêtement d'hiver. Le cou était trop emballé. Il planta ses crocs et but, maugréant intérieurement sur cette apparence débile qui l'obligeait à dépenser ses forces pour espérer apaiser sa soif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: Rue des entrepreneurs   Mar 12 Nov - 22:44

Le membre 'Philippe Merle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sang Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Philippe Merle
Primogène [Malkavian]
Primogène [Malkavian]
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Juvénile ( -1 ), Soucieux (+1)
Points de sang:
9/15  (9/15)

MessageSujet: Re: Rue des entrepreneurs   Mar 12 Nov - 23:02

Pu....!!
Cet humain avait un sang faible comme c'est pas permis ! Boire son sang n'avait pas du tout étanché la soif de Philippe.
Franchement, il n'avait pas envie de le tuer. Même si ça aurait été nettement plus simple, et gratifiant, et... Quelle loose...

Spoiler:
 

Le pseudo-enfant referma soigneusement la blessure, et ausculta sa proie. Pas de traumatisme crânien, les yeux étaient intacts. L'arcade sourcillière droite avait morflé, et le nez aussi, mais il n'était pas cassé. Le gars s'en remettrait. Et peu de chances que ses vertiges alarment le médecin urgentiste.
Il vida les poches de sa victime, s'emparant de son téléphone, sa monnaie et sa carte bleue, laissant tout le reste sur place. Avec les gants, ce n'était pas forcément évident d'attraper tout ça, mais bon.
L'homme commença à geindre. Trés bien.

Après avoir vérifié sa tenue, bien enfoncé son bonnet et remonté son écharpe sur son nez, Philippe regagna la rue l'air de rien, et rejoignit le distributeur, vigilant quand même. Il retira le maximum de ce que la carte autorisait cette semaine, et la laissa dans l'appareil.

Si sa tentative n'avait rien donné question satiété, au moins, elle était rentable financièrement...
Puis il se dirigea vers la bouche de métro la plus proche. Il chopperait bien un clodo au passage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rue des entrepreneurs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rue des entrepreneurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» 69 contribuables interdits de quitter le pays
» Retro: Comment Lavalas piegeait Apaid et le groupe 184 selon Jules Belimaire
» Les Riches Haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 14 ème, 15 ème et 7 ème arrondissements (appelés le Havre) :: Archives-