AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chronique de l'Ombre du Samedi 26 Mars 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar


MessageSujet: Chronique de l'Ombre du Samedi 26 Mars 2011   Sam 9 Nov - 2:45


Samedi 26 Mars 2011










Société : L’inauguration du nouvel Elyseum

On peut dire que l’ouverture de l’Antichambre a été un franc succès. Tant par le fait que la zone mixte n’a pas désempli de la nuit que par les célébrités qui y ont fait une apparition.
Côté famille, tout le monde s’est déplacé pour découvrir ce nouvel Elyseum. Si ceux qui ont honoré la mémoire du chevalier Nitthael ont été un peu plus rares, il n’a cependant manqué personne.
Certes, il y a eu des arrivées plus ou moins tardives, plus ou moins équipées des accessoires préconisés par le Gardien, mais le principal reste l’intention, n’est-ce pas ?
A présent, c'est le temps qui nous dira si cet Elyseum, né d'un concept novateur, va prendre son essor ou tomber dans l'oubli.

Cathy Schmit



Sport : La danse hypnotique


Musique moderne et piste de danse. Troupeau en chaleur et Cainite en malheur. Non je ne suis pas là pour vous peindre le tableau de l’ouverture du nouvel Elyséum. Mais en même temps comment parler de la nuit qui vient de se dérouler sans en faire mention ? Si ce n’est comme cadre des évènements. De toute manière, étant donné le nombre de nos confrères à s’être déplacé, les versions et les ragots ne sauront manquer pour dépeindre ce tableau haut en couleur.

Mais laissez-moi relever une chose qui n’a pas manqué de m’interpeller. Eh oui je veux parler à nouveau de notre adorable Séthite. Je vous vois déjà lever haut les étendards de la protestation me traitant de bourreau et de harceleur mais je vous demande de me laisser un moment pour mettre en avant ce que j’ai pu observer de mes yeux.

Il se trouve qu’en cette belle nuitée d’inauguration et deuil pour nous tous. Notre serpent des îles tropicales, flamboyante par sa parure jolie, n’en discuta pas moins qu’avec notre détracteur favori Henri d’Estirac, dont on a certainement tous lu l’article croustillant de la nuit dernière. Détracteur détraqué ou Conteur enflammé, qu’importe, ce dernier n’a pas cherché à nous cacher son animosité envers le gardien, figure du pouvoir en Elyséum. En sa compagnie se trouvait non moins que la belle Abigail une des plus ancienne roses de Paris, suivit de son toutou Nosfératu fidèle, ainsi que Monsieur Rousselet, ami proche semblerait-il de notre cher Henri.

Je ne peux ainsi que me poser une question. Quel conte devrions-nous croire. Celui des frères Grimm et du serpent blanc ou bien celui de la sainte Bible et de la chute de l’Eden ? Je ne suis moi-même pas sur quand je vois le serpent au milieu des ronces du rosier, entouré de la prometteuse relève, je cite notre fléau et Gatien de Cambière, brillant infant de feu miss Boniface, et essayant d’appâter des gens au point de vue particulièrement marqués ou à fort potentiel.

À bon entendeur.

M.B.





Poésie : En mémoire du Chevalier

Nul ne pourra oublier
Impitoyablement femme
Toujours entre glace et flammes
Telle était le chevalier
Ha ! Comment peut-elle mourir ?
Au-delà de la douleur
Elle nous tire de nos torpeurs :
La vengeance pour seul désir

Henri d'Estirac



Politique : La traversée du Styx

Il semblerait que l’accès à la zone V.I.P de notre nouvel Elyseum ait parfois été plus difficile que prévu. En effet, une goule était chargée de vérifier la nature des arrivants, tout autant que la conformité au code vestimentaire établi par le Gardien. Cette goule, répondant au nom de Charon, a impitoyablement refoulé ceux qui ne présentaient pas son obole, parmi eux se trouvant le Primogène Gangrel, excusez du peu. Il a aussi refusé le passage à quelques nouveaux arrivants, naturellement ignorants de la pièce à arborer… Le nocher semble décidément zélé à l’extrême quant à la tâche qui lui a été confiée.
Toutefois, il parait que son zèle serait compensé par une forte tendance à l’insolence. Certains ont même été offusqués par ses remarques et ses manières, bien peu concordantes avec sa condition… Lui et ses deux accolytes tiendraient plus d’un cerbère un peu trop orgueilleux que du silencieux nocher de la légende.
Hadès devra-t-il sévir pour éviter un scandale ?

Cathy Schmit



Communiqué : Parole de Gardien

Membres de la Famille parisienne,

Je vous invite à venir enrichir les Elysia du Prince par des expositions, des récitals ou des concours de poésie. Point de perdant car nous repartiront tous en ayant étaient enrichis par nos Frères et Soeurs qui auront l'honneur de nous faire la grâce de tels présents.

Je vous prie de me faire parvenir vos propositions le plus tôt possible afin d'organiser l'évènement. Je vous rappelle juste d'avoir à l'esprit de préserver la Mascarade au cours de votre représentation.

Un Elysium est aussi un lieu de culture et d'enrichissement intellectuel alors n'hésitez pas et venez nous régaler de vos créations artistiques.


Dress code pour la nuit future :

- Pour les hommes: une cravate blanche, car en Elysium les paroles doivent être modérées pour ne pas créer de conflit.

- Pour les dames: un éventail de plusieurs couleurs ( je m'en fout de savoir les quelles ) car en Elysium si on veut procéder à ses petites affaires, mieux vaut rester discret.

Balthazar, Elysia Principalium Custos









Intervew : Aaron Zilberman, Primogène Toréador


Au détour d'un couloir du Louvre

Cathy Schimt : Bonsoir Monsieur Zilberman

Aaron Zilberman : Bonsoir mademoiselle...?

C.S. : Mademoiselle Schmit. Il est vrai que nous n'avons pas eu le privilège de nous rencontrer.

A.Z. : Effectivement, il est rare qu'une Madame me demande de la suivre à l’écart sans m'expliquer de quoi il en retourne, enchanté Madame Schmit, que puis-je pour vous? * joue avec une carte de tarot visiblement en métal *

C.S. : Oh et bien c'est assez simple voyez - vous. J'aimerais obtenir l'opinion d'un Toréador qui n'a pas joué le jeu du nouvel Elyseum et qui se risque au poste tant convoité de Primogène des Roses de Paris.

A.Z.: Sur quel domaine? Si c'est vrotre robe, sachez qu'elle vous vas à ravir.

C.S. : Bien sur qu'elle me sied parfaitement, je suis une femme de goût. Mais ce n'est pas là le sujet de ma curiosité. Je m'interrogeais sur votre passage éclair au nouvel Elyseum et le fait que vous n'en ayez pas adhéré le dress code. Pour quelles raisons ne pas avoir "jouer le jeu" ? *dis en regardant la carte*

A.Z.: * la carte disparait comme par magie * Je en vais pas insulter votre intelligence et votre réseaux d'information en répondant à cette question. Au pire révisez vos classique sur les règles d'asile et de mascarade, vous aurez un début de réponse.

C.S. : Vous ne seriez pas la première rose à m'insulter cela dit... Et j'en viendrais donc à ma seconde interrogation, votre nomination. Vous n'êtes pas sans savoir que vos prédécesseurs n'ont pas brillé dans cette tâche. Vous sentez - vous l'âme du sauveur des Toréadors de Paris ?

A.Z.: Chacun fait comme il peut avec ce qu'il as.

C.S. : Et qu'avez vous ?

A.Z.: Une harpie qui me questionne. Dans un sens c'est déjà une reconnaissance sociale.




C.S. : J'avoue avoir un certain intérêt pour un Toréador disparu depuis cinq ans et qui revient sans... rien ?

A.Z.: Non, pas sans rien, je suis revenu avec la commande de notre regretté ex Prince Villon.

C.S. : * sourit * Vous vous êtes trompé d'adresse certainement. Et parmi les innombrables projets que vous pourriez avoir, le retrouver en fait - il partie ? Il a était bien vite oublié...

A.Z.: Les informations à ce sujet restent minces, lui et sa cours ont disparu et ont visiblement cherché à effacer toutes traces. mais les problèmes présents sont plus urgent que de comprendre ceux du passé, mais je pense en effet que beaucoup son curieux de ce qui a pus se produire. C'est votre cas?

C.S. : * sourit doucement * Et quelles sont les problèmes présents les plus urgents selon vous ?

A.Z.: La tumeur maligne sous nos pieds me semble prioritaire. Apres il ne faut pas oublier de conserver son âme, après tout nous leur faison la guerre car il vendent la-leur.

C.S. : Votre habilité à détourner les réponses et ne pas répondre à mes questions est aussi admirable qu'irritant vous savez ?

A.Z.: Que voulez vous, des années à paris sous le règne de Villon laisse des marques, mais merci.

C.S. : C'est l'une des écoles les plus réputés, en effet. Mais saurez - vous y former les plus retords des votre ?

A.Z.: Seul ceux qui veulent être élèves apprennent véritablement.

C.S. : Et quelle beau parlé, j'en serais presque émue. Bien, je vais donc vous laisser sur ces mots. Bonne fin de soirée Monsieur Zilberman.

A.Z.: Bonne fin de nuit madame Schimt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
 

Chronique de l'Ombre du Samedi 26 Mars 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mardi 1er mars 2011
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» Warhammer 40,000 inter-boutique en février et mars 2011
» Vendredi 25 mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Médias :: La Chronique de l'Ombre-