AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Jeu 3 Oct - 17:26

[ Arrivée du Louvre ]
 
 Lucien n'était pas mécontent de retrouver la démesure et le luxe de son penthouse. Il avait profité du trajet pour raconter sa soirée à Lieta sans essayer d'éluder certains points et elle avait soupiré à plusieurs reprises en levant les yeux au ciel et le brimait verbalement à la manière d'une préceptrice.
 
 Le Ventrue s'amusait toujours de ces moments et la regardait jouer avec une des Anglaises de sa longue chevelure rousse signe qu'elle perdait patience mais heureusement la torpeur allait le sauver. Il se déshabillait avec négligence en jetant ses affaires sur le côté et elle passait derrière lui pour les ramasser et les plier.
 
 " Quand est-ce-que vous cesserez d'agir comme un enfant Lucien ?"
 
 Pas le temps de répondre verbalement alors qu'il succombait à la torpeur mais il avait eu un petit sourire taquin jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Sam 5 Oct - 17:58

Lucien sortait de torpeur avec le même sourire qu'il avait en y succombant la veille. Il ne tardait pas à se lever, comme l'enfant allant trouver ses cadeaux sous le sapin, jusqu'à la table basse où sa goule avait déposé les Chroniques. Et comme Henri l'avait prévu il riait franchement en découvrant l'article.

" Je savais bien qu'il «toucherait» le premier et de quelle manière.! "

C'est alors qu'un homme approchait avec une tasse de café encore fumant à la main.

" Il ne manque pas de punch celui-là."

Le Ventru se tournait pour saluer amicalement l'homme d'une trentaine d'années qui avait la carrure d'un homme bien entrainé.

" Salut Steven. Et encore là, il est plutôt soft car il sait qu'il n'y aura pas de grande résistance en retour. *Il faisait glisser le journal vers lui en lui désignant l'article sur l'Antichambre* J'ai un rendez-vous auquel je dois me rendre et j'irai là-bas ensuite."

Un signe de tête de l'homme qui terminait son café avant de se retirer et Lucien allait prendre une bonne douche en profitant pour regarder les actualités étrangères en notamment celles des Etats unis sur l'écran mural de la salle de bain. Quand il sortait son lit était fait et Lieta attendait droite et silencieuse désignant une tenue qu'il enfilait sans même sourciller avant de la regarder avec un air malicieux et elle répondait avec un air légèrement désolé ou exaspéré au choix.

" Et avant que vous demandiez, oui je suis bien aller loué un déguisement de pingouin comme vous le souhaitiez, il est dans sa housse et attend devant l'entrée bien que je caresse toujours l'espoir innocent que vous ne l'emportiez pas."

Il la fixait sans répondre avec un petit sourire qu'elle avait déjà trop souvent vu et après avoir pris une petite veste se dirigeait vers la sortie.

" Je prendrais la Bentley ce soir, il y aura visiblement du beau monde à cette soirée alors autant qu'ils comprennent tout de suite à qui ils ont à faire."

La rousse si distinguée rassemblait le reste des affaires qu'il avait oublié comme toujours et le suivait après avoir pris le jeu de clés qu'il souhaitait puis prenait l'ascenseur jusqu'au parking privé.

[ Direction le refuge Ventru ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Ven 8 Nov - 9:38

[ arrivée des quais de Seine ]

Enfin de retour chez lui. A peine arrivé Lucien retirait sa veste et la lançait avec négligence sur un dossier de chaise invitant  Henri d'un geste de la main à faire comme chez lui.

" Bienvenue chez moi. Faites comme chez vous."

Le Toréador découvrait, sûrement sans surprise, une décoration assez «moderne» loin des stéréotypes guindés que la plupart de leurs frères pouvaient avoir vis-à-vis des Ventrues. Le gascon ne manquerait sûrement pas de remarquer qu'il ne se refusait rien en matière de luxe et de matériel. Une chose pouvait frapper le Gascon, le nombre d'écrans Tv, sûrement une lubie de son ami.

Il papillonnait d'ailleurs déjà pour allumer celle de la pièce à vivre sur une mosaïque de chaînes d'information.

" Il ne vous reste plus qu'à choisir mon ami. Cet étage ou celui en dessous à votre guise."

Il était très souriant et détendu alors que la torpeur se faisait sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Ven 8 Nov - 18:31

Henri leva théâtralement les bras au ciel.


"Je vais rester en votre compagnie, j'ignore si mes jambes auront la force de me porter à l'étage en-dessous. On peut dire que vous êtes connecté avec le monde! " dit-il en regardant la mosaïque des chaînes sur l'écran.

Le vieux vampire enviait cette jeunesse qui savait comment utiliser les téléphones et les télécommandes. Lui n'y comprenait rien même si l'on se tuait à lui dire que c'était facile.



"En parlant de réseau, je dois envoyer un courriel." dit-il en brandissant sa  tablette numérique. "Y a t'il des réglages à faire pour envoyer mes poèmes au monde entier à partir d'ici ou cela vous dérange t'il?" Au Louvre il avait discrètement demandé l'aide d'une goule pour régler les paramètres de connexion de son nouvel achat afin qu'il puise l'utiliser correctement. Et comme Lucien semblait s'y connaître en matière d'équipement high-tech, pourquoi se priver d'une telle question?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Ven 8 Nov - 19:36

Lucien souriait avec amusement et malice.

" Je crois que vous venez de découvrir un de mes hobbies. J'adore me tenir informé de ce qui se passe dans le monde. Aussi bien les évènements majeurs que les mineurs; l'information est une arme redoutable... et je suis très curieux en plus de ça."

Il désignait deux bons fauteuils invitant le Toréador à s'y installer alors que lui-même prenait place défaisant les premiers boutons pour se mettre à l'aise avant que la torpeur le cueille.

" Je vais vous arranger ça ! Il serait terrible que je n'aie rien à lire à mon réveil demain pour problème technique !"

Ca ne prenait que quelques instants au Ventrue pour paramétrer la tablette du Gascon à qui il la rendait sans faire preuve d'indiscrétion en naviguant dessus prétextant mettre du temps.

" Je ne pense pas avoir le courage de me trainer jusqu'à mon lit mais ces fauteuils sont parfaits pour le repos qui nous guette. Néanmoins il y a une chambre à votre disposition si vous le souhaitez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Sam 9 Nov - 0:20

Henri reprit la tablette lorsque Lucien la lui remit gracieusement.

"Oh merci! C'est formidable, je vais rappeler mon bon souvenir à cette Harpie de madame Schmit et tomber raide en torpeur. Quelle nuit, vraiment, quelle nuit... Et grâce à vous."

Henri tapa le plus rapidement possible sur l'écran tactile. Il avait pourtant l'impression que cela prenait des heures. C'était le signe que le jour se lèverait très prochainement. Victorieux d'avoir envoyé son œuvre mais vaincu par sa nature vampirique, il sombra rapidement dans la torpeur après son message, l'outil électronique encore dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Sam 9 Nov - 0:35

Lucien inclinait une dernière fois la tête respectueusement devant son ainé.

" Comme vous dites. Inoubliable en ce qui me concerne. Mais sauvée par votre présence et je sais que le réveil commencera sur une bonne note ! Bonne... journée."

Un petit sourire amusé puis il se tournait vers l'écran pour avoir la primeur de certaines news jusqu'à sombrer dans la torpeur. Une fois les deux compères endormis Lieta se permettait juste de prendre la tablette des mains du Toréador pour la poser sur la table basse pour éviter tout risque qu'il la lâche et qu'elle s'abîme puis  allait se reposer aussi laissant Steven veillé sur eux pour la première partie de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Sam 9 Nov - 11:28

Lucien se réveillait visiblement le premier mais ne dérangeait pas la quiétude du Gascon. Comme chaque début de nuit Lieta avait déposé un exemplaire des Chroniques sur la table et d'autres quotidiens. Le Ventrue allait prendre une petite douche en s'informant des actualités de la journée sur l'écran mural puis ressortait pour prendre connaissance des journaux après s'être habillé.

Un petit sourire en découvrant certains articles mais pas de commentaires ce qui surprenait Lieta.

" Vous êtes malade ? "

Le ton très taquin auquel il ne répondait que par un petit rire complice en jettant avec dédain la feuille de chou.

" Ca va encore être une journée très enrichissante je suis sûr. Je me demande quels pantins je vais encore rencontrer."

Il allait jusqu'à la baie vitrée et admirait la splendeur de la capitale attendant que son compère s'éveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Sam 9 Nov - 14:42

[réveil -1 pt sang]

Henri s'étira en tendant les bras bien haut dans un petit gémissement de contentement. Il ouvrit ses paupières en soupirant et regarda autour de lui. L'appartement n'avait rien à voir avec sa chambre au Louvre mais au moins il avait passé sa journée dans une relative sécurité assis dans un fauteuil. Sa première pensée du moment fut que son costume devait être tout froissé.

Une silhouette se découpait près de la baie vitrée et Henri se leva pour saluer son hôte comme il se doit malgré sa mise chiffonnée. 

"Mon cher ami, quelle joie de vous revoir de si bonne soirée. Je vous renouvelle ma gratitude de m'avoir accueilli en votre refuge." dit-il en s'inclinant, main sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Sam 9 Nov - 16:20

Lucien se tournait, mains dans le dos et s'inclinait devant son ainé avec un grand sourire.

" Mon ami quelle joie d'entendre le son de votre voix."

Il faisait un petit «non-non» de la main comme pour chasser les paroles du Toréador.

" Pas de ça entre nous. Vous êtes mon ami et vous accueillir est un véritable ravissement. D'ailleurs mon invitation n'a pas de limitation dans le temps, vous êtes le bienvenu et ma proposition d'hier est toujours d'actualité. Je vous demanderais juste de ne pas révéler l'adresse de notre refuge bien que ce ne soit que purement d'usage comme recommandation car je ne mets pas en doute votre bon sens."

Lieta approchait et s'inclinait gracieusement devant le Gascon avant de s'adresser à lui après avoir attendu que ce dernier lui ait prêté attention comme signe qu'il daignait l'écouter.

" J'ai pris la liberté de vous faire préparer quelques tenues pour cette nuit si vous souhaitez que je m'occupe de faire nettoyer celle-ci."

Elle se doutait bien qu'il avait de quoi se changer mais avait préféré être prévoyante et elle désignait plusieurs costumes sous-vide dans des styles différents qui étaient néanmoins dans les goûts qu'affichait l'Ancien. Une fois cette information transmise elle reculait d'un pas et attendait alors que le Ventrue faisait jetait avec négligence les Chroniques que la table. Un geste anodin qui était une bonne indication sur ce qu'il pensait du contenu.

" Si l'envie vous dit de lire ce ramassi d'inepties."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Dim 10 Nov - 1:23

Le sourire naïvement lumineux qu'Henri adressa à Lucien pour sa proposition d'hospitalité à long terme valait toutes les réponses du monde. Lui-même pourtant si disert n'arrivait pas à exprimer convenablement sa joie. Les mots mirent quelques secondes à franchir la barrière de ses lèvres et lui semblèrent bien mièvres.


"Oh quelle bonne fortune que voilà! Mille mercis! Vous me sauvez! Mais rassurez-vous, je garderai ce secret précieusement d'autant plus qu'il met en péril votre sécurité. Oh! Quel mauvais ami je serais si je l'ébruitais!" 

La goule de Lucien attendit patiemment avant de lui proposer de se changer. Henri avait l'impression de vivre dans un véritable palace, rien à voir avec le service proposé au Louvre. Il comprit pourquoi son ami avait crié au scandale lorsque celui qui se faisait appeler Charon l'avait gourmandé. Le Ventrue se considérait comme le prince chez lui, ce en quoi Henri lui donnait bien raison: chacun sa place. 

"Merci, mais je vais me rafraîchir avant de prendre l'ordure à pleines mains." dit-il en désignant le journal. "Et puis j'ai encore l'impression de sentir la transpiration du troupeau parqué dans cette salle." Il eut une grimace. "Mademoiselle, je prendrai le costume le plus clair de ceux que vous avez eu l'obligeance de mettre de côté. Le noir me va si mal!" dit-il, joyeux, en parlant à Lieta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Dim 10 Nov - 10:34

Lucien se réjouissait de la réaction du Toréador et s'inclinait même légèrement pour faire lui part de sa satisfaction.
 
 " Parfait ! Je mets donc l'étage du dessous à votre disposition. Vous êtes libre d'y apporter votre touche personnelle, estimez que vous êtes chez vous et si jamais il vous manque des choses n'hésitez surtout pas à m'en parler ou à trouver Lieta que nous puissions y remédier. Ne vous méprenez cependant pas ! Je ne souhaite pas, ni sous-entends, que j'escompte de votre part de disparaître de cet étage, je veux juste vous offrir un «petit coin» où vous pouvez vous retrouver à votre guise. Pour trouver un peu de quiétude ou laisser libre cours à votre génie littéraire ou encore par simple plaisir de se retrouver dans son sancutaire... vu que les nôtres ne souhaitent plus nous offrir de privilège."
 
 Le Ventrue hochait légèrement la tête avec un sourire en coin et un regard étincelant de malice.
 
 Le Gascon s'adressait à Lieta pour apporter une précision sur son choix vestimentaire de la nuit et elle allait donc chercher le costume correspondant à sa demande et prenait soin de ne lui apporter aucun pli avant d'approcher d'un pas et une nouvelle fois marquer une pause afin d'être sûre qu'elle pouvait prendre la parole.
 
 " Je vous le dépose dans la salle de bain. Vous n'aurez qu'à laisser celui que vous portez actuellement, je m'occuperais de le faire nettoyer."
 
 Elle s'inclinait très légèrement pour prendre congé et posait le costume sur un portant que Henri l'ai à sa disposition quand il se serait rafraîchit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Lun 11 Nov - 2:05

"Dieu! Une telle générosité et je n'ai guère le droit de vous remercier? Ah! Comme vous me torturez!" dit-il en s'éloignant de Lucien pour rejoindre la salle de bains.

Une fois rafraîchi, habillé, parfumé, le visage oint d'un fond de teint d'un pâle rosé qui le rendait un peu plus humain, Henri revint dans le salon où il s'esclaffa en lisant les Chroniques de l'Ombre. Il ne toucha pas au Paris News; la vie des mortels ne l’intéressait plus depuis longtemps. 

Il sortit sa tablette et sembla mû par une inspiration prolifique. Parfois il relevait la tête, une lueur mutine dans le regard en fixant le panorama devant lui sans le voir. Puis il s'exclamait soudain "Ah oui voilà" ou "c'est cela" et reprenait son écriture en souriant et parfois en ricanant. Puis enfin après une bonne demi-heure de travail il éteignit triomphalement l'appareil électronique.


"Mon cher ami, vous serez ravi de lire mon nouvel article. J'ai éperonné ce Charon que vous aimez tant détester. Oh, et il y a le Gardien. Puis... Ah! J'ai aussi un peu évoqué le Prince..."
Henri s'était un peu laissé emporter. Il était à la fois embarrassé de causer des problèmes à Lucien mais très fier de son manifeste qui serait autant admiré que décrié. Mais tous ses lecteurs n'avaient pas la faculté de prendre du recul par rapport à leurs actes et il serait judicieux de s'éloigner quelques jours le temps que la fièvre retombe. 
"Mais au fait, ne m'avez vous pas dit que vous n'aviez jamais visité Monaco? Si vous le désirez nous pourrions y aller dès maintenant. Le printemps est merveilleux! Toutes ces fleurs, ce charme à l'italienne... Et sans la foule de l'été. Oh! Ce serait merveilleux!"
Faisant feu de tout bois, Henri s'émerveillait lui-même de sa bonne idée. L'occasion faisait le larron, même si le voleur en question avait lui-même créé cette fâcheuse situation. De toute manière il était temps de bouger: Lucien était fâché de la cour et sous d'autres cieux sa belle humeur reviendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Lun 11 Nov - 12:01

Lucien répondait à un SMS quand le Toréador revenait dans le salon. Un petit sourire amusé quand il relevait les yeux sur ce dernier qui semblait des plus inspiré cette nuit à en croire le petit air mutin qu'il affichait. Le Ventrue ne commentait pas pour laisser libre cours au génie créatif de son ami et attendait comme un enfant impatient le moment où son ami porterait l'estocade en postant son oeuvre.
 
Quand le gascon lui révélait les sujets qu'il avait évoqué il n'attendait plus et allait consulter le blog. Il ne fallait pas longtemps pour l'entendre commencer à rire de bon coeur agrémentant sa lecture de petites onomatopées comme s'il assistait à un combat ou le Gascon rossait des pauvres ères incapables de tenir un simple round. Il finissait sa lecture, repoussant l'ordinateur portable de Steven qui ne cachait lui aussi pas son amusement provoqué par ces lignes.
 
" Magnifique, grandiose ! Une fois de plus vous venez de porter d'excellentes touches pour reprendre l'image de notre ami commun."
 
Il s'inclinait légèrement pour témoigner son admiration puis dans un sourire à la fois malicieux et presque mauvais répondait à la proposition.
 
" Cette idée est tout à fait charmante mais je dois bien vous avouer que je suis bien curieux d'observer ce que vos lignes pourraient engendrer. Il n'y a rien de réellement insultant alors si l'ego de certains n'est pas capable de le supporter je me ferais une joie de leur expliquer quelques règles élémentaires qui s'appliquent aussi bien dans la société des humains que dans la nôtre."
 
Il laissait quelques instants filés semblant réfléchir.
 
" Mais rien ne nous empêche de réserver une suite sur le Rocher évidemment. Je vais faire le nécessaire comme ça nous pourrons partir quand cela nous chantera."
 
Une lueur dans le regard un sourire à la fois mutin et revanchard sur le visage il fixait son ami alors que Steven s'adressait aux deux dandys.
 
" Ca bouge sur le blog."
 
Il s'empressait d'aller lire les nouveaux messages tout d'abord amusé.
 
" Comme je l'avais prévu c'était trop tentant pour qu'elle ne vienne pas ajouter sa petite histoire."
 
Le sourire disparaissait ensuite au profit d'un haussement de sourcils.
 
" Je me demande ce que Max Brisefaux cherche en prodiguant une pseudo sagesse trouver sur un baril de lessive après ces petits articles dans les Chroniques. L'anonymat d'un pseudonyme donne des ailes aux plus insipides d'entre nous."
 
Il tournait l'écran en direction d'Henri pour l'inviter à venir constater par lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Mar 12 Nov - 0:47

Henri secoua la tête. Lucien ne voyait que le côté ludique du problème; mais les conséquences pouvaient être parfois graves. Villon n'aurait jamais supporté que l'on prenne à partie son Gardien par exemple; mais si celui-ci s'était comporté comme Balthazar, il ne serait plus à son poste depuis longtemps. Comment allait réagir Parménion à la provocation? Telle était la question qui lui rongeait les sangs.

"Rien n'est insultant, néanmoins ces lignes sont offensantes pour quelqu'un ayant un orgueil à fleur de peau. N'oubliez pas que j'ai déjà brocardé le Gardien hier et aujourd'hui je persiste et je signe en prenant le Prince à partie. Non, derrière ces quelques mots qui semblent inconséquents se cachent de sérieux motifs pour vouloir disparaître. Souvenez-vous par quelle violence le Gardien a répondu lorsque nous plaisantions avant-hier au Petit Salon? Comment réagira t'il lorsqu'il lira ceci, lui qui ne sait répondre que par l'insulte, les menaces et la violence. Non mon ami, je suis soucieux des conséquences de mes actes, surtout pour vous. Moi..." Henri eut un geste vague et un faible sourire. "Cela ne serait pas la première fois." 

Henri alluma sa propre tablette et se connecta à son compte de blogueur pour lire les commentaires; un petit message privé était dans sa boîte aux lettres qu'il ouvrit.

"ELLE semble fort exaspérée de cette situation. Non contre moi, mais contre cette cour qui sombre jour après jour. A jours désespérés, entreprises désespérés... Elle veut confronter le Prince. Réservez cette suite, elle aura besoin de compagnie dans son exil et l'air de la mer calme les humeurs les plus pernicieuses." 

La Ventrue était une femme directe jusqu'à la violence, il en avait été témoin. Jusqu'où irait-elle dans ses convictions? Cela avait de quoi donner encore plus de soucis au Gascon. Il lut silencieusement l'histoire qu'avait laissé la primogène dans les commentaires publics. Il prit le temps de faire quelques recherches sur internet avant de répondre en vers à ses suiveurs. 

"Monsieur Brisefaux a pour cible mademoiselle Luddmila. Son article d'hier était tout aussi agressif. Remarquez je comprends son atermoiement. Je n'arrive pas à saisir pourquoi monsieur de Cambiaire a décidé de choisir pour mentor une Sethite dont la vie ne tient qu'à un fil et à la réputation sulfureuse." Il adressa un sourire rayonnant à Lucien. "Oh et il parle de moi! Cela me fait une belle publicité, tant pour mes œuvres que nos idées communes. Seules deux personnes ont répondu, mais d'autres liront j'en suis sûr!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Mar 12 Nov - 7:45

Lucien écoutait toujours attentivement les paroles de son ainé. Un petit hochement de tête accompagnait une partie des mots du Toréador et il répondait sur un ton toujours jovial mais avec un regard plus sérieux qu'à l'habitude.

" Rassurez-vous sur un point. Malgré l'amusement que je peux éprouver de certaines choses concernant de cette histoire je la prends très au sérieux. Je ne montre qu'une inquiétude relative face à tout ça, les satyres sont monnaie courante au sein d'une cour et j'ai moi-même assisté à quelques situations similaires quand je vivais à Venise. Quand à d'éventuelles représailles autres que verbales elles ne me préoccupent pas vraiment. Ce ne serait pas la première fois qu'on tente de m'intimider ou s'en prendre à mon intégrité physique et je sais très bien quelles mesures prendre dans ces cas là."

Il avait un petit sourire en coin en évoquant ce dernier point et faisait un clin d'oeil entendu au Gascon puis reprenait calmement.

" Ne vous inquiétez pas pour Elle. Il est vrai qu'elle est plutôt caractérielle et d'une nature impulsive mais elle sait aussi prendre le recul nécessaire quand il faut et puis je l'ai conseillé sur la manière de s'y prendre et comment aborder les sujets qu'elle souhaite soulever. Il ne devrait y avoir aucun débordement."

Il s'inclinait légèrement avec son petit air de Goupil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Mer 13 Nov - 0:25

Henri écouta Lucien, content d'apprendre qu'il saurait se défendre en cas de besoin. Il resta néanmoins dubitatif à propos de l'innocuité de ses réflexions acerbes.
"Peut-être devrais-je tout de même garder une arme auprès de moi. La savate ou le noble art ne sont pas mes disciplines de prédilection." Il répugnait à se battre à mains nues. Seuls les gueux avinés se battaient ainsi dans l'ancien temps et ses préjugés étaient restés tenaces. "Il est malheureux que nous ne puissions plus nous promener l'épée au côté. Cela est bien exaspérant, mais je vais devoir me procurer un pistolet. Je n'y suis pas mauvais mais je préfère le corps à corps."

La nécessité de s'armer était l'une des conséquences à écrire à tort et à travers. D'ordinaire les victimes de ses mots bien sentis étaient moins puissants et moins prompts à la colère. "Dieu! Cet homme mériterait une bonne correction mais c'est moi qui doit me prémunir contre son pouvoir. Ah! Mais quelle idée de l'avoir fait Gardien!" S'exclama t-il de colère en se levant brutalement. Il se rassit rapidement comme s'il se reprochait son mouvement d'humeur. D'une voix calme et posée, il reprit quelques secondes plus tard. "Nous n'y pouvons plus rien désormais. Attendons les nouvelles de madame de Sancy et tâchons de nous distraire sans parler des fâcheux. Avez-vous quelque chose à l'esprit ou prévoyiez-vous de vaquer à vos affaires? Le dilettante que je suis peut vous abandonner quelques heures le temps de rédiger une ligne ou deux. Peu m'importe, je suis à votre disposition."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Mer 13 Nov - 8:03

Lucien souriait au Gascon qui exprimait son désarroi face à la situation actuelle.

" Je peux vous prêter une des miennes si vous le souhaitez et vous aider à vous en procurer une de votre choix. Steven à ses réseaux et moi j'ai les finances alors ça ne posera pas de soucis. *Il avait un petit rire* a votre place je ne m'inquièterais pas trop pour de cette personne  vu les échanges que j'ai eus avec elle, il ne devrait pas tarder à prendre un retour de bâton."

Il prenait ensuite un temps de réflexion à la question du Toréador.

" La possibilité de m'inviter à cette réunion m'a un temps traversé l'esprit mais l'idée même de retourner à l'Antichambre me rebute. J'attends tout comme vous des nouvelles de Rozenmilna qui aura peut-être besoin de moi. J'ai un temps penser à m'intéresser à certaines affaires «humaines» mais l'intérêt est assez futile et ce serait plus un péché de curiosité qu'autre chose."

Il hésitait un court instant puis se rapprochait d'Henri.

" Une chose m'intrigue depuis un moment. Je crois avoir compris que le Prince avait décidé d'assumer cette tâche et je ne comprends pas du tout le but de cette manoeuvre. Il semble y avoir pas mal de soucis qui ont sûrement une origine Sabbatique ou des personnes souhaitant nuire à la famille mais personne pour se pencher dessus. Je concèdes que cette affaire de Baali soit au premier plan mais quand même ... je ne comprend vraiment pas qu'une personne qui n'a aucune marge de manoeuvre dû à son rang fasse de la rétention sur un poste qui demande au contraire de la liberté d'action."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Mer 13 Nov - 20:17

Henri secoua la tête lorsque Lucien parla de Rozenmilna et de sa réunion avec le Prince au Louvre. Lui aussi attendait des nouvelles de la Ventrue avec une certaine impatience bien que tempérée par le lieu où tout cela se déroulait.


"Non! Non! Non! Ho! Retourner dans l'Antichambre de l'Enfer? Non merci. Ni vous ni moi ne feront l'honneur de notre présence en un tel établissement." 

Puis Lucien sembla hésitant. Henri lui laissa le temps de formuler ses mots en le regardant avec la bienveillance paternelle d'un vieil oncle affable. Le fond de sa pensée état politique et dangereuse ce qui d'expérience pour le vieux Toréador était un mélange explosif, tant pour ceux qui l'évoquaient que ceux qui voulaient régler le problème. Henri prit son temps pour répondre et pesa ses mots avant qu'ils ne franchissent la barrière de ses lèvres.


"Mon cher ami, je me demande à quel jeu joue le Prince. D'abord il détruit l'unité parisienne avec les provocations de son Gardien. Les victimes de ces piques ne peuvent que témoigner de ce comportement scandaleux à des proches vivant dans des cours concurrentes d'Europe et du Nouveau Monde. Cela fragilise son image au sein de la Camarilla et pourrait envenimer ses relations avec d'autres Princes puisque certains d'entre nous ont des ascendances illustres." Henri bomba le torse en avançant l'argument, il semblait appartenir à ce petit groupe d'élus. 


"Mais comme vous le dites ces dissensions internes et l'inaction au sein du territoire ouvrent la voie aux individus de moralité douteuse. Il n'y a pas que le Sabbat; que sont devenus ces Séthites qui ont osé profaner un monument historique? Le Prince s'en soucie t'il? Et qu'en est-il des Anarchs? Je suis d'accord avec vous, ce démon cristallise toutes les ressources de la Cour tandis que d'autres rôdent dans l'ombre prêtes à frapper. C'est d'ailleurs ce que je reproche le plus à la politique de Parménion. Villon maîtrisait tout sur son territoire. Maintenant j'ai l'impression que les gardes-fous sociaux ont disparu tout est possible à n'importe qui."


D'un index accusateur il désigna le journal qui traînait devant lui. "Certes, on accuse Luddmila d'être un ennemi infiltré, mais je pense que le Prince a dû lui arracher ses crochets. Je ne pense pas que le danger vienne d'elle. Je ne suis pas un fin politique mais si j'étais à sa place je me saurais au-dessous d'une épée de Damoclès prête à tomber et j'aurais un comportement exemplaire de loyauté pendant bien des années."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Mer 13 Nov - 20:43

Le sourire de Lucien s'effaçait légèrement et il affichait un air bien plus sérieux qu'a l'accoutumé. Il écoutait avec attention chaque mot du Toréador pour qui il avait une si grande considération pensant chacun d'entre eux.

" Je vous avoue volontier que je me pose les mêmes questions au sujet des intentions du Prince. J'ai eu quelques contacts avec mon Sire qui a une certaine influence à Venise et il m'a fait part de son étonnement mais m'a surtout conseiller d'être très prudent car Parménion n'a pas réputation d'agir à la légère. Ce gredin s'est bien gardé de m'en dire plus, notamment sur comment tout ça est perçu !"

Il avait une petite mimique boudeuse et amusante à rouspéter ainsi mais ça ne durait qu'un bref instant.

" Nous sommes d'accord, les menaces sont légion et il n'y a personne pour s'en préoccuper. Luddmila n'est qu'un épouvantail. Certes elle est dangereuse comme toute Séthite mais seulement envers les esprits limités qui en sont encore à vouloir sa tête car c'est la seule qu'ils ont à disposition."

Il désignait les quotidiens humains sur la table.

" Je sais qu'ils ne vous intéressent guère mais certains articles résonnent comme des menaces directes envers la Camarilla Parisienne. Des attaques en cours ou en préparation des personnes profitant du chaos qu'on nommera Boubanos et qui aveugle les nôtres à tout autre menace. Ah je m'emporte pardonnez-moi ! Vieilles habitudes que j'ai depuis avoir été l'assistant d'un Prévôt !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Jeu 14 Nov - 20:20

Le coude gauche négligemment posé sur la table, sa main soutenant son menton, Henri regarda calmement Lucien vitupérer contre la situation politique en général et le Prince en particulier. Quoiqu'en dise le Sire du Ventrue, il faudrait être fou pour nommer un tel Gardien alors qu'un Baali rôde dans les sous-sols et que le Prince doit assurer une sorte d'alliance sacrée entre clans. A moins que le Prince fasse tout pour se désister de son poste.


"Vous voyez, c'est une des raisons pour lesquelles je ne me mêle pas des affaires des mortels. J'ai certes quelques produits financiers sécurisés qui m'apportent une rente, mais rien de comparable aux grandes entreprises. Un vieillard comme moi est un peu déphasé avec la vie moderne et je serais gobé tout entier par un jeune requin plein de ressources." Et puis Henri avait déjà bien à faire avec sa tendance naturelle à la dépense. Quels qu'en soient les moyens, son confort passe avant tout et si un costume lui plait eh bien tant pis pour son compte en banque.


"Et qu'est-ce que l'ancien assistant du Prévôt est-il disposé à faire? Je vous vois excité comme un chien de chasse prêt à bondir à la poursuite de sa proie. Je gage que vous désiriez agir. Néanmoins faites-le avec prudence et discrétion car il ne faudrait pas nuire aux intérêts que vous défendez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Jeu 14 Nov - 20:49

Lucien observait son ami fixement avec un sourire et l'écoutait parler avec toujours autant de plaisir.

" J'avoue avoir un certain attrait pour ces choses-là. J'y vois comme une sorte de grande table de jeu où se déroulent plusieurs parties de grande envergure simultanément ! Permettez-moi de vous venir en aide si jamais un de ces requins devait venir tenter de vous mordre, je me ferais un plaisir de le faire tourner en bourrique en le délestant un peu de son argent au profit de votre fortune personnelle."

Il s'amusait comme si tout ça lui rappelait quelques histoires puis sur un ton plus sérieux il reprenait.

" A vrai dire j'aime surtout participer aux interrogatoires et autres confrontations. Je ne pense rien faire car, comme vous l'avez souligné avec sagesse, la situation de la Cour est assez étrange actuellement et je n'aimerais pas prendre un retour de bâton inutilement. Je pensais plutôt vous proposer d'aller nous distraire dans un casino par exemple. Je serais toujours en mesure de glaner quelques informations si l'envie m'en dit. Il y en a toujours dans ce genre de lieux."

Il hochait la tête avec entrain et s'apprêtait à se lever dès que le Gascon aurait donné son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Jeu 14 Nov - 23:04

Henri prit un air trop faussement outré pour être crédible, surjouant à merveille l'offusqué la main sur le cœur.


"Oh! Grand Dieu! Non! Je ne suis pas aussi innocent qu'une demoiselle dans le besoin d'un preux chevalier servant. Il est des domaines ou je suis ledit chevalier. Je préfèrerais parler de collaboration amicale à but lucratif pour les deux partis. Pourquoi n'enrichir que mon compte en banque lorsque vous pourriez en profiter? Ne dit-on pas fort à propos que l'occasion fait le larron?"

Dès que Lucien parla de casino, Henri se leva d'un bond.


"Oh mais il fallait de suite commencer par cela! Allons glaner des informations comme vous le dites si bien. Je suis sûr que l'intimité des tables de Black Jack incite aux confidences."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucien
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancillae (+2)
Réputation: Diplomate (+1), Séducteur (+1)
Points de sang:
10/12  (10/12)

MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Jeu 14 Nov - 23:27

Lucien ne réprimait pas un petit rire de franche camaraderie aux morts de son compère.

" Vous savez décidemment comment me parler et être agréable à mes oreilles. Cette optique est encore plus intéressante je suis forcé de le reconnaître. Ludique et lucrative que demandé de plus ?"

Ravit de voir le Toréador bondir ainsi et il faisait un signe à Lieta qui était prête.

" Allons donc illuminez ces pauvres ères de notre présence éclatante. Je suis ému, notre première virée nocturne ensemble. Faisons en sorte qu'elle soit mémorable !"

Il désignait d'un mouvement théatrale la capitale illuminée et se tournait vers le Gascon avec un sourire qui lui indiquait qu'il était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri d'Estirac
Harpie [Toréador] (PNJ)
Harpie [Toréador] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   Ven 15 Nov - 1:15

Toujours surjouant, Henri prit un air soucieux en regardant intensément Lucien.

"Diantre! Vous êtes ému? Vous n'allez point défaillir j'espère? Voulez-vous mon mouchoir?"

Il sortit un grand mouchoir blanc en coton à l'ancienne, avec le monogramme de son prénom en broderie blanche. Il le tendit cérémonieusement au Ventrue.


"Tenez. J'ai beaucoup de difficulté à souffrir les pleurs des dames, alors celles des hommes..."

Il se tourna vers Lieta et prit la parole d'un air très sûr de lui comme s'il était le véritable maître de maison.

"Mademoiselle, monsieur Rousselet se sent mal. Menons-le dehors avant qu'il ne tache le tapis de larmes. Allons, mon ami, prenez sur vous et allons détrousser quelques parieurs, cela vous remettra d'aplomb."

[Suit Lucien là où il ira... Tant que ça flambe!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un penthouse du 8e [ refuge de Lucien ]
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 8 ème, 16 ème et 17 ème arrondissements (appelés les hautes terres)-