AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chronique de l'Ombre du Jeudi 24 Février 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar


MessageSujet: Chronique de l'Ombre du Jeudi 24 Février 2011   Sam 31 Aoû - 12:18


Dimanche 20 Février 2011






Société : Le Louvre morose

La grande salle des fêtes a été apprêtée de noir, cette nuit, afin de rendre un dernier hommage à celle qui fut la Sénéchale de notre bonne ville pour un temps : Lou Boniface du clan Ventrue.
Le Prince Parménion, plus élégant que jamais dans sa sobre tenue de deuil, est resté auprès de l’urne contenant les cendres de la disparue tout au long de la nuit.
En revanche, le déroulement fut assez partagé.
Il y a eu ceux qui tenaient salon, entre visions loufoques et bavardages légers, ceux qui venaient se recueillir, entre silence grave et poème flamboyant, et ceux qui venaient faire leur cours auprès de notre bon Prince, qui pour révéler des informations « urgentes » et qui pour se faire remarquer.
Force est de constater que ce n’est pas une perte de plus qui va porter atteinte au moral ou au dynamisme de la famille sur Paris.

Dossier : Témoignage d'un masque



Vous devez surement vous demander pourquoi un Nosferatus mettrait "bas les masques". C’est bien simple, cela est nécessaire. `Que cela soit bien clair, je ne relaterais dans le prochain paragraphe que les faits et seulement les faits.

Début de nuit du mardi 23 février 2011. Pendant que le reste de la ville se morfondait dans un deuil suite à la destruction de notre regrettée Sénéchale, les masques s’activaient. Le but : retrouver ses meurtriers. N’allez pas croire que cela venait d’un coup de tête. Nous étions depuis un moment sur l’affaire de son enlèvement. Enfin, cela est une autre histoire. Un groupe constitué d’un Gangrel et de deux Nosfératus se sont donc attelés à la tâche. Il partit vers l’endroit supposé de la base ennemi, L’église de Saint Germain-les-prêts. Sur place, l’enquête se poursuivit et une porte caché fût découverte et franchis. Néanmoins, malgré toute la prudence du groupe, l’ennemi les attendait. Pièges et autres joyeusetés électriques ou perforantes avaient été mis en place. De toute évidence, ils attendaient quelqu’un. Une fois les obstacles franchis, et malgré les blessures graves de certains membres, le groupe continua poussé par une volonté unique, faire payer aux ennemis leurs méfaits. Mais voilà que l’ennemi les attendait armé de lance flamme et d’explosifs. J’aurais voulu vous dire qu’ils étaient une centaine et qu’on les a tous massacré. Mais ce serait sous-estimer grandement leur puissance et surtout leur folie, l’ennemi était un seul homme. Imaginez la scène. Un homme au regard fou braquant sur vous un lance flamme dans une petite pièce fermé et entouré d’explosifs . . . ce qui devait arriver arriva. L’église explosa, nous fûmes ensevelis sous les décombres et la suite vous la connaissez surement.

Voici mon témoignage. Acceptez le ou jugez le je n’en ai cure. Je souhaite seulement rendre hommage à Julien le Gangrel et Phantom le Nosferatus qui ont été les seuls à avoir eu le courage de se lancer avec moi dans ce qui aurait dû être une priorité pour tous.

Signé Kaoum
Société : Battons nous dans les bois pendant que le loup y est...

Un jaguar et un loup noir de taille parfaitement anormale se sont affrontés la nuit dernière dans un parc public de Paris. N'aillez crainte en aucun lieu il ne s'agit pas là de Lupus, ce sont simplement deux Gangrels bougons qui se sont battus pour se détendre...
Qui sont ils ? Je vous le donne en mille ! William Bourgmestre Gangrel et Ahuizotl l'ex Primogène du même clan, qui espère récupérer son poste suite au départ de celui qui l'en avait fait descendre.
Ils étaient, pardonnez moi l'expression, 'cul et chemise' il y a trois nuits de cela et voila qu'ils offrent ce spectacle de gladiateurs aux autres membres de leur clan qui n'ont pas pris la peine de les retenir.
Vous me direz qui aurait pu le faire parmi eux ? Izabella, une jeune et frêle nouvelle née ? Non. Kildare ou Asthon ? Malgré leur fougue et leur entrainement, face à deux colosses comme ça, ils n'auraient rien pu faire. Même en joignant leur force.

Le combat dura près de quinze longues minutes, faisant voler dans le jardin des plantes, des touffes de poils arrachées par les immenses crocs des deux bêtes. Les monstres de combats se percutaient libérant sur le sol le sang précieux de leur corps, le Ring naturel s'est teinté de rouge. Le combat a pris plus d’ampleur que ne l'aurait voulu l'aztèque, mais William n'est pas métrisable et la seule issue possible hors de la mort est de le faire tomber en torpeur.
Le vieux vampire dut s'y résigner et dans un voltigement de sang, de poussière et de poils le combat prit fin.

Le gros Loup noir est au sol inconscient et Ahuizotl bien que blessé se tient toujours debout, vainqueur d'un combat féroce, mais loyal.
C'est fort de cette victoire que l'aztèque alla se présenter au prince, abandonnant le vaincu aux bras de sa compagne, la petite Alice arrivée sur les lieux en même temps que moi. Alertée par une vision violente qu'elle avait eu durant la commémoration au Louvre.



Cathy Schmit, pour la Chronique de l'Ombre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
 

Chronique de l'Ombre du Jeudi 24 Février 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chronique de l'Ombre Lundi 21 Février 2011
» Chronique de l'Ombre du Jeudi 17 Février 2011
» Chronique de l'Ombre du Lundi 4 Avril 2011
» Paris News du Jeudi 3 Février 2011
» Paris News du Jeudi 10 Février 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Médias :: La Chronique de l'Ombre-