AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le Duc des Lombard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 12:35

Le baisé se prolongeait, délícieux et suave, quand Izabela y mit fin pour se coller à lui l'esprit de Jean s'était vidé ne laissant place qu'à l'instant présent. Enfin il avait atteint cet oublie de soit, cette oublie du passé. Il ne pensait plus, la première fois depuis bien nombres d'année, à Constance ou aux évènements et erreurs de sa vie. Il était là, Bella, comme il aimait l'appeler, dans les bras, et ça lui suffisait.

Cette dernière se mis à grogner, ou alors peut être à ronronner aller savoir, et le regarda comme si elle allait le dévorer. Son regard équivalait le sien. La seule vrai question était qui allait dévorer l'autre. Il espérait que ce soit les deux.

En réponse à sa demande muette il l'attrapa d'un coup et la souleva pour l'assoire sur ses hanches. Il plongea dans sa chevelure et lui mordilla le cou en y faisant perler un peu de sang qu'il bu pour le plaisir de la sensation du baisé, fugace et puissant. Puis il lui susura sur un ton d'invite ces mots.

"Maintenant je ne crains plus de te faire du mal par mégarde. Et je sais qu'avec toi on va pouvoir essayer mille et une nouveauté vu ta nouvelle condition. J'attend ça avec impatience."

Tout en parlant, ses mains se baladèrent sur ses hanches puis passèrent sous son t-shirt pour remonté centimètre de peau par centimètre de peau vers sa poitrine en s'attardant avec des caresses à chaque centimètre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 13:12

Elle poussa un léger cri de surprise quand il la souleva, puis éclata de rire. De nouveau, il lui mordilla également le cou pour faire perler son sang, provoquant encore chez elle la sensation grisante que ressentait toute victime du Baiser. Un abandon délicieux et intense... Décidément, depuis qu'elle était devenue comme lui, son sang semblait beaucoup l'intéresser... Mais n'était-ce pas risqué de mêler le sang à leur relation ? Elle tenait au contraire à laisser ce point à l'écart... Elle voulait simplement une relation "normale", rien de plus, comme les mortels pouvaient en avoir entre eux. Le sang risquait de tout compromettre...

Après qu'il eut susurré à son oreille, elle le regarda avec étonnement. Mille et une nouveautés ? En quoi était-ce différent d'avant, si on excluait le sang ? Elle ne voyait pas où il voulait en venir avec ces mots. Elle était physiquement toujours la même, son corps restait fondamentalement le même, même mort-vivant. Certes, elle était devenue plus vigoureuse, mais cela changeait-il tellement de choses au fond ?

Elle exprima donc son étonnement, curieuse de savoir ce qu'il voulait dire :

"En quoi ma nouvelle condition change-t-elle quelque chose ? Je suis plus vigoureuse depuis que je suis Gangrel, c'est vrai, mais au fond, je ne suis pas si différente de la mortelle que j'étais autrefois..."

Elle poussa un hoquet quand les mains remontèrent sous le tissu de son t-shirt pour remonter vers sa poitrine pleine et ferme que tous ses amants adoraient. Elle-même avait toujours aimé les caresses de ses mains à cet endroit de son corps. Cette partie de son anatomie était assez sensible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 13:37

Sa question le surpris un instant et il releva la tête pour la regarder. Elle semblait elle-même étonnée. Il se rappela alors qu'elle n'était vampire que depuis peu.

"Ainsi tu es Gangrel. Moi Je suis Brujah. Mon clan est réputé pour fort et le tient pour vigoureux. Quand tu était humaine je ne pouvait penser utiliser ma force comme je l'entendais, mais maintenant que tu à la vigueur d'un Gangrel, nous pourons peut être imaginer de nouvelle choses."

Il sourit à cette remarque.

"Mais retrouvons nous pour le moment et oublions tout ça tu veux ?"

Et il l'embrassa à nouveau, les mains sur ses seins qui les caressaient et les jambes de la belle autour de ses hanches. Son poid était négligeable, sa peau d'úne douceur infini et ses lèvres lui donnaient un baisé suave. Jean était aux anges et ne voulait pas se prendre la tête. Il voulait la retrouver telle qu'elle était dans son souvenir. Ils auraient le temps pour les nouveautés plus tard. Ils avaient l'éternité devant eux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 14:55

D'une certaine façon, Izabela ne comprenait toujours pas ce qu'il voulait et, après avoir partagé un autre baiser particulièrement fougueux avec lui, l'interrompit une fois encore afin de le faire savoir :

"Oui, mais... À moins de vouloir te montrer brutal, tu n'as pas besoin de ta force, si ? Lors de l'acte, l'homme n'a généralement pas besoin d'utiliser toute sa force, donc... Est-ce que cela change vraiment quelque chose à notre relation ? Peut-être que je vais aimer ça, remarque, mais je suis tout de même assez dubitative et je me demande si ça apportera vraiment quelque chose à notre relation..."

Elle le regardait, ses yeux bleus fixant ceux de son amant avec une intensité rare. Elle semblait vraiment avoir envie de comprendre tout ce qu'il avait voulu dire alors même que ses hanches enserraient celle de son amant et que les mains de ces derniers jouaient avec ses seins après les avoir pris.

En fait, une partie d'elle-même avait envie de découvrir, mais une autre craignait les conséquences de sa curiosité. Elle faisait confiance à son amant, mais avait tout de même un peu peur... Son instinct ne l'aidait pas : lui aussi se méfiait, mais appelait également plus de sauvagerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 15:41

Jean s'arrêta un instant pour rendre son regard à Izabela. Il y lisait de l'inquiétude, de la curiosité et de la peur ? Il l'avait inquiété ça c'était sur et il se demanda pourquoi. Il en avait une petite idée, mais comment la rassurer ? Il finit par chosir la sincérité.

"Eh bien je t'avous que je ne sais pas vraiment. Ce que ça rapportera ça dépendra surement de nous. C'était juste une idée comme ça. Je suis heureux de te retrouver" Il sourit "Et j'essayait juste de te faire comprendre que je t'acceptais telle que tu es maintenant."

Il lui l'embrassa .

"Tu devrais pas te prendre la tête. Rappel toi, c'était notre maitre mot. Profiter de l'autre sans prise de tête. D'accord ?"

Il lui sourit en la regardant dans les yeux, ses mains reprirent leur travail.

"J'aime toujours autant tes yeux Bella."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 16:01

Convaincue par les paroles de son amant, elle se détendit et le laissa faire, répondant passionnément au baiser qu'ils partageaient en goûtant aux douces caresses de ses mains sur sa poitrine. Il avait raison, au fond... Ils ne devaient pas se prendre la tête. C'était leur nuit et elle devait en profiter. Elle connaissait son amant et était presque sûre de connaître un moment de plaisir et de sensualité à ses côtés.

Elle ne put s'empêcher de rire à sa dernière remarque. Ses yeux, vraiment ? Ce qu'il semblait aimer était plutôt de forme ronde et allait par paire, mais ce n'était certainement pas ce qu'il disait...

Elle s'abstint toutefois de faire la moindre remarque et répondit sensuellement :

"Et si nous allions un peu plus loin ? Tes désirs seront les miens..."

Elle se mordilla tendrement la lèvre en le fixant, attendant ses instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 23:41

Elle le laissait mener la barque ? Pourquoi pas ? Il était heureux qu'elle ait réussit à se détendre après ses paroles. Il devrait s'entrainer plus souvent à faire ça tient, ça marchait mieux qu'il croyait.

"Bien allons donc un peu plus loin. Un endroit plus discret, plus confortable surement."

Il jeta un oeil à la ruelle alentour et vis au loin une banière écrit "sorbet coco". Un sorte de restaurant dont la terrasse était entouré de palissade en roseau ou en paille il n'aurait su dire. Tout ce qui l'intéressait c'est que là ils pourraient être à l'abris des regard indiscret. Car à bien y regarderils était dans ce qui semblait être une ruelle marchande, vide à cette heure de la nuit, mais rien ne disait qu'ils ne pouvaient être surpris.

Il attrapa alors fermement les fesses de Izabela les pressant un peu pour la taquiner et partie avec elle dans ses bras vers le fameux magasin. Il s'en fichait qu'on les voit comme ça . . pour l'instant. Quand il arriva à la hauteur de la palissade du restaurant il vit que celui-ci était fermé par des cordelettes, le véritable local certainement fermé avec des grilles. D'une pression de ses doigt il cassa les cordelettes, ne voulant pas poser Izabela et traversa la palissade avant de poser la belle sur un réfrigidérateur de glace. Il referma le battant et revint à elle se glissant entre ses jambes.

"Je crois qu'on sera bien là tu crois pas ? Personne ne viendra nous déranger ou nous verra. On pourra s'amuser autant qu'on veut."

Et il saisit à nouveau ses seins. Il joua avec appréciant leur contact et leur douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Jeu 15 Aoû - 23:53

La belle regarda autour d'elle et comprit qu'il avait raison : il était préférable de choisir un endroit un peu plus discret pour leurs ébats nocturnes. Lequel ? Elle n'eut pas à choisir car Jean le fit à sa place et l'y amena en la portant, chose qu'il faisait sans la moindre difficulté : elle était si légère entre ses mains... Tout en pressant ses fesses, ce qui ne manqua pas de la faire gémir, il la conduisit sur ce qui devait être la terrasse d'un restaurant... Visiblement, un qui avait une ambiance estivale. Il ouvrit la palissade et les fit entrer, l'air de rien, comme si c'était normal... Finalement, il la posa sur un réfrigérateur de glaces. Drôle d'emplacement, mais pourquoi pas, au fond... Ne fallait-il pas tenter de nouvelles expériences ?

Peu de temps après, son amant revint entre ses jambes et, comme à son habitude, attrapa de nouveau cette poitrine qui semblait l'obséder au point d'y consacrer toute son attention. Oh, ça ne lui déplaisait pas de sentir qu'on s'en occupait, certains hommes ayant tendance à la négliger, mais elle se demandait pourquoi il se concentrait uniquement sur elle.

Toutefois, elle ne bouda pas son plaisir et le laissa faire en fermant les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Ven 16 Aoû - 0:50

Izabela semblait apprécier ses caresses. Ça ne l'étonnait pas, elle avait toujours aimé avoir une main, voir les deux, sur sa potrine. Poitrine très sensible d'ailleurs qui avait toujours trouvé amusant d'exciter.

Il en jouait comme d'un intrument connu et maitrisé. Massage et titillement il laissait ses mains jouer leur musique, le son sortant en gémissement. Finalement il libéra une main qui descendit doucement le long de son corps pour finir sur la cuisse de la belle. Il commença à la caresser. D'abord l'extérieur de la cuisse puis il se rapprocha de l'intérieur passant par les endroit qu'il savait sensibles.

Dans le même mouvement il s'approcha sa tête de joue qu'il embrassa et commença à descendre le long du cou. Il l'embrassa et la chatouilla de ses lèvres et de sa langue, lui mordilla l'oreille et lui murmura.

"Tu devrais peut être te mettre à l'aise non ? Tous ces vêtements son un peu gênant et j'aimerais te redécouvrir intimement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Ven 16 Aoû - 13:44

Izabela, comme à son habitude, resta plutôt passive : quand elle était en confiance, elle adorait complètement s'abandonner entre les mains de son amant et céder au désir afin de ne laisser place qu'au plaisir, en oubliant tous ses soucis. Même quand elle était mortelle, la jeune femme n'avait jamais adhéré à la partie "drogues" de "sex, drugs and rock n'roll", préférant de loin la première partie et la dernière. Elle n'était pas nymphomane, loin de là, mais assumait totalement son désir et ses besoins, et sans doute encore plus désormais, une fois devenue une Gangrel à l'écoute de ses penchants naturels.

Les délicieuses caresses de son amant sur ses points sensibles, qu'il connaissait si bien, furent donc accompagnées de grognements et de ronronnements sensuels et plutôt inhabituels pour lui. ces bruits reflétaient ce côté animal qui vivait désormais en elle et attendait la moindre occasion pour s'éveiller et surgir. À force de caresses, peut-être allait-il d'ailleurs finir par réveiller la bête qui sommeillait en elle ?

Elle leva la tête alors que son amant lui embrassait le cou afin de mieux le lui offrir. Enfin, elle lui répondit sur un ton extrêmement taquin tout en souriant, le regard brillant d'excitation et d'une pointe de sauvagerie :

"Me dévêtir totalement, ici ? Alors que la rue est si proche ? Bien... Je ne sais pas... Cela reste risqué, non ? Tu ne penses pas ? Si nous devions quitter rapidement les lieux, je serais nue. Ce ne serait pas très discret, tu ne crois pas ?"

Au fond, la Gangrel conservait une pointe de prudence : c'était ça aussi, la survie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Ven 16 Aoû - 15:03

Jean continua d'embrasser et caresser Izabela un petit moment avant de répondre. Il avait remarqué le comportement presque animale, les grognements et ronronnements ayant remplacé les gémissements et les soupirs. Quand à lui, il était Brujah, le clan des sages à ce qu'on disait, mais sage il ne l'était pas toujours sauf que là les paroles de la belle avaient fait mouche.

"Eh bien nous sommes à l'abrit des regards indiscret je ne vois pas ce qui pourrait arriver. . .mais tu n'as peut etre pas tord. . .Mais penses tu pouvoit au moins enlever ça ?"

Ce disant il commença à déboutonner le pantalon de la dame et à glisser sa main dedans. Son mouvement était volontairement lent pour la laisser l'arrêter si elle le souhaitait. Il était la pour la retrouver et non pour la forcer, à elle de donner son feu vert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Ven 16 Aoû - 15:37

En dépit des craintes qu'elle avait exprimées, la Gangrel laissa son amant déboutonner son pantalon afin d'y glisser sa main et de caresser ses zones sensibles. Mieux encore, elle entreprit de le déboutonner dans son intégralité et le baissa délicatement, devançant donc son amant Brujah, en lui adressant un sourire d'acquiescement afin de lui indiquer son approbation.

Elle alla même plus loin : elle s'attaqua ensuite au pantalon de Jean afin de l'ouvrir. Izabela n'était pas toujours la plus patiente dans ce domaine et détestait perdre son temps bêtement. Pourquoi y aller très lentement quand on pouvait faire la même chose en beaucoup moins de temps ? Certes, il fallait faire monter le désir, mais elle était déjà sur le point d'éclater et voulait désormais aller bien plus loin... Il était temps de passer aux choses sérieuses !

Tout en ouvrant le pantalon de Jean, son regard se fit soudainement sérieux, comme si quelque chose d'important ou de grave venait de lui traverser l'esprit à l'instant-même. Après un moment d'hésitation, craignant de briser la magie de l'instinct présent, elle se hasarda néanmoins à demander :

"Que viens-tu faire à Paris, au juste ? As-tu quelques affaires vampiriques à régler ? Je ne connais rien de tout ce qui se trame, mais je dois reconnaître que cela me dépasse et je n'aimerais pas que l'on soit obligé de s'opposer..."

Son inquiétude se lisait dans le ton de sa voix : elle craignait la réponse, mais avait besoin de l'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Ven 16 Aoû - 17:27

Voilà que les choses se précipitaient. Alors qu'il pensait la voir réticente elle prenait les devant en lui ouvrant elle même les deux pantalons. Il sentit l'excitation monter encore plus, il la sentait prête elle aussi. Et c'est quant il allait s'aventurer plus loin, certain du consentement de sa partenaire qu'elle l'interrompit à nouveau.

*ENCORE ?* pensa-t-il très fort.

Il semblait perplexe et frustré. Mais ce n'était rien face à son regard étonné devant la question qu'on lui posait.

"Que l'on s'oppose ? Pourquoi voudrais-je m'opposer à toi. Je ne suis qu'une seule allégence, la mienne. Et si je suis sur Paris c'est par ce que j'ai entendu dire qu'il y avait de la castagne c'est tout. Tu me connais. J'aime me battre. C'est mon seul réel plaisir en tant que vampire. Enfin ça risque facilement de l'être si continu à m'interrompre tout le temps."

Il la regarda un moment.

"Dit moi franchement ce qui te dérange Bella. Je te sens différente. Plus prudente et plus préoccupée. Vas y parle moi."

Et c'est le pantalon baissé et en sous-vêtement, les hanches entre les jambes de la belle et une main sur son entre-jambe, qu'il la regardait d'un air de sincère inquiétude. Le Baisé et le coitoiement de vampires l'avaient ils changés ? Était-ce toujours la Bella de ses souvenir ? Où avait elle était pervertie par ce monde de la nuit ? Il avait peur tout à coup que son rapport avec elle change à jamais, lui qui vivait en marge de la société, humaine comme vampirique. Il retira sa main qui avait cessé ses caresses de l'entrejambe d'Izabela et de son autre main caressa sa joue. Et dans un ton où pointait l'inquiétude il lui murmura.

"Parle moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Ven 16 Aoû - 21:41

Izabela regarda son amant dans les yeux et se mordilla la lèvre, gênée d'interrompre un moment de désir aussi intense avec ses questions et ses craintes. Peut-être qu'ils auraient pu en parler plus tard, c'est vrai, mais c'était maintenant que cette question la tracassait. Il valait donc mieux se débarrasser de ses soucis avant de poursuivre leur union. Peut-être même était-il préférable de la reporter, d'ailleurs ? Elle ne savait pas vraiment... Tout ce qu'elle savait à ce moment précis, c'était qu'elle était troublée par toutes les pensées qui se bousculaient dans sa tête et la perturbaient. Tout le reste lui semblait tellement flou...

Elle hésita un moment à prendre la parole, mais exprima finalement ce qu'elle avait sur le cœur :

"C'est juste que je sais que l'on peut même s'affronter entre frères de clan, alors que dire quand nous ne sommes même pas issus du même clan ? Je ne sais pas sur qui je peux compter. Ce monde me semble si incertain depuis que j'ai rejoint les ténèbres... À qui puis-je vraiment faire confiance ?"

Elle tourna légèrement la tête, le regard dans le vide, avant de revenir sur lui :

"Mais tu sais quoi ? Oublie ça... Je t'en prie, ne t'en soucie pas !"

Elle l'implorait du regard, regrettant visiblement d'avoir abordé le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Dim 18 Aoû - 17:28

Jean l'écouta jusqu'au bout. La regardant dans les yeux quand elle le faisait, ne détournant pas le regard. Il écoutait et essayer de comprendre le malaise de Izabela. Quand elle eu finit par son regard supliant il la ixait toujours scrutant son regard, cherchant à comprendre audelà des mots. Puis il prit une inspiration et parla.

"Tu sais dans ce monde il faut se fier à ses instincts et se méfier de tout le monde. Tu m'as connu jadis et je te propose de me découvrir maintenant."

À ces mots il se pencha sur elle et l'embrassa. Un long baisé langoureux et sans fioritures. Puis il enleva ses vêtements, boxer, pantalon et t-shirt, se révélant entier à la belle. Ensuite il la deshabilla totalement pour les mettre tous deux sur le même pied d'égalité. Pas d'accessoires, pas de vêtement pouvant cacher quoique ce soit. Ils étaient là tels Adam et Eve dans leurs premiers temps. Il se dévoilait à elle sans artifice tel que le jour où il était né et en demandait autant de sa part.

Une image qu'il espérait qu'elle comprendrait. Une image qui exprimait ses propres craintes qu'il avait eu en découvrant le nouvel état de cette femme qu'il avait si bien connu voilà 6 ans. La peur de la voir changée, de la voir devenue l'instrument, ou pire une créature, de ce monde de ténèbres et de mensonge, où la non-vie avait moins de valeur que des préceptes vieux de plusieurs milliers d'années.

Il la regarda alors, à nouveau entre ses jambes. Il l'attrapa par les hanches et l'amena à lui, la faisant assoire sur les siennes propres. C'est ainsi enlacés, collés qu'il l'embrassa à nouveau.

"Si tu le veux, je te montrerais à l'instant que pour certaines choses, du moins en 6 ans, je n'ai pas changé."

Il usa alors de son sang pour faire réagir son corps tel qu'il aurait dû le faire si il était encore humain. À une époque avec Izabela, il aurait fait attention à ce qu'elle ne remarque pas cette particularité de son corps, mais la donne était maintenant changé. Il fit alors une pause pour la première fois depuis que Izabela s'était tut. Il la regarda dans les yeux, un regard à la fois rieur et inquiet. Il attendait qu'elle l'accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Dim 18 Aoû - 22:04

La belle n'avait strictement rien à répondre à cela : elle s'abandonna totalement à ses baisers en y répondant avec une pointe d'affection et de désir, puis posa les yeux sur lui alors qu'il se déshabillait et la dévêtait également. Ils étaient désormais nus, ce qui donnait à son amant l'occasion d'admirer ce corps qu'il avait déjà pu contempler dans toute sa beauté par le passé. En raison de sa nouvelle nature, ce corps n'avait absolument pas changé en dépit des quelques années qui s'étaient écoulées. Bien sûr, Jean avait eu l'occasion de le vérifier en caressant sa poitrine pleine et ferme, mais il pouvait enfin voir ses seins se dresser fièrement devant ses yeux dans toute leur splendeur. De plus, il pouvait également regarder tout le reste...

De nouveau, son amant si attentionné revint entre ses jambes et l'attrapa par les hanches pour se coller à elle en l'embrassant encore une fois, cette fois à deux doigts de s'unir charnellement. Il avait utilisé son sang pour redonner de la vigueur à sa virilité. Oui, elle l'avait senti retrouver la forme contre elle. Il suffisait désormais d'une poussée pour y parvenir, mais son amant avait la délicatesse d'attendre son approbation avant de se lancer. Elle la lui donna en souriant et en usant elle-même de son sang. Ici, les mots étaient inutiles. Que dire de plus ? Elle ne voulait plus gâcher leur plaisir.

Izabela se contenta donc de le regarder en lui adressant le plus doux des sourires, prête à le recevoir. Tout ce qu'elle désirait, à ce moment, c'était suffisamment de fougue pour satisfaire à la fois la femme et la Gangrel... Son ami et amant allait-il être à la hauteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Lun 19 Aoû - 5:06

Elle lui souriait. Il sentit le soulagement le prendre mais n'en montra rien. Il n'était pas dans ses habitudes de se montrer outrement sentimental. Enfin, il est vrai que cette fois il en avait fait pas mal, mais c'était différent, c'était elle.

Après avoir reçu ce qui lui semblait être un consentement, il abaissa délicatement la belle, la pénétrant en douceur, cellant ainsi leur union. Il finit par entrer entièrement en elle, ne firent plus qu'un dans une explosion de sensations. Il la regarda et sourit.

Puis il mit ses hanches à l'action. Tout en embrassant la belle, il se mit à faire des mouvement de va et vient rithmé et rapide. Le désir et le plaisir montaient de plus en plus.mais rien d'insoutenable pour un vampire vivant depuis un petit moment déjà.

D'une de ses mains il saisit un sein et joua avec sans arrêter son travaille de hanche. Il recula alors la tête, toujours sans s'arrêter, et regarda Izabela pour s'amuser des expressions de la belle. Il aimait voir le plaisir qu'il pouvait suciter chez sa partenaire, se sachant doué dans le domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Lun 19 Aoû - 13:53

Izabela l'accueillit en elle avec un gémissement de désir, son regard bleu observant intensément son amant. Désormais, ils ne faisaient qu'un et ce moment la remplissait de joie et de plaisir. Ils avaient tant partagé ensemble par le passé et elle retrouvait ce qu'elle n'aurait jamais cru connaître de nouveau. En fait, elle avait le sentiment de retrouver une partie de son ancienne vie et c'était particulièrement grisant... C'était exactement comme dans ses souvenirs !

Quand on était une jeune vampire comme elle, deux choix s'offraient à nous : s'accrocher comme on pouvait aux derniers fragments de son ancienne vie ou tout laisser derrière soi et assumer pleinement ce que l'on était devenu. Elle n'avait jamais vraiment réussi à choisir et n'en avait d'ailleurs pas envie. Pourquoi abandonner une partie de ce qu'elle était ? Au fond, elle restait la même et cette nuit le prouvait. Non, elle n'allait rien laisser la changer...

Elle attrapa son amant par le cou et répondit à son baiser alors que les hanches de ce dernier entamaient un mouvement mécanique. Elle s'abandonnait complètement aux sensations qui la submergeaient et avait l'impression de s'y perdre. Elle n'avait jamais ressenti cela avec une telle intensité. C'était tout simplement indescriptible... Elle ne trouvait aucun mot pour exprimer son ressenti.

Soudainement, son amant attrapa un de ses seins pour jouer avec ce dernier en continuant son travail en elle et recula sa tête pour voir ses expressions. Ce qu'il voyait devait lui faire plaisir : une jeune femme manifestant son plaisir, le regard légèrement dans le vide, totalement à l'écoute de ses sensations. En somme, une amante comblée, exactement comme autrefois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Mar 20 Aoû - 16:08

Le spectacle lui plaisait, il n'avait pas perdu en connaissances sur le corps sublime de sa compagne malgré les 6 ans de décalages. Il savait encore où l'exciter et comment. Il en tirait une certaine fierté un peu puérille qui le fit sourire.

Puis après le démarrage rapide et toride il ralentit l'allure. Remplaçant les mouvements sacadés et rapide par des gestes plus amples et plus profonds. Il allat chercher les points les plus sensibles de Izabela. Dans le même temps, il se pencha sur elle et lui attrapa un sein de ses lèvres et commença à en jouer. Ses main quant à elles tenaient fermement le bassin et les fesses de la belle pour lui faire suivre le mouvement en même temps que ses propres coups de reins.

Il sentait le plaisir monter de plus en plus en lui, le désir tout autant. Si il avait été encore humain peut être aurait il déjà atteint ses limites mais ce n'était pas le cas et il tenait la cadence. Néanmoins, il sentait que son désir n'allait pas tarder à demander bien plus que le simple acte sexuel. Mais il ne savait pas encore si il s'y abandonnerait . . . en même temps il avait prévu de se dévoiler entièrement à elle . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izabela
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Protégé (+1)
Points de sang:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   Mar 27 Aoû - 17:33

La jeune et jolie Gangrel sembla apprécier tout particulièrement ce changement de rythme : son amant avait abandonné des mouvements saccadés et rapides, une allure qu'elle trouvait presque trop mécanique à son goût, pour une cadence bien plus sensuelle qui lui offrait en outre bien plus de sensations. Jean prouvait une fois encore qu'il était bon amant et connaissait parfaitement les goûts de son amie en la matière.

En même temps, il avait jugé bon de prendre un sein entre ses lèvres pour faire jouer sa bouche dessus, une autre idée qu'Izabela trouvait bonne. Tellement bonne, d'ailleurs, qu'elle sentait que les différents gestes de son amant allaient bientôt avoir raison d'elle. Le Brujah pouvait lui-même le voir dans le regard de fauve que lui jetait la Gangrel et à sa façon de passer lentement sa langue sur ses lèvres pulpeuses.

Elle se demandait si son amant allait se contenter de cette position ou s'il allait prendre la décision d'opter pour d'autres positions... En fait, la question l'excitait presque, tout comme ses éventuelles réponses. Elle était totalement ouverte au plaisir et la manière importait peu. Au fond d'elle, cet appétit en éveillait un autre, bien plus sauvage... C'était une autre bête qui faisait entendre sa voix. La Bête, même. Oui, elle avait envie de sang... Elle désirait goûter celui de son amant. Izabela ne savait pas s'il était sage d'y céder, mais elle ressentait intensément son désir profond.

Plus le temps passait, plus ce besoin se faisait puissant, pressant... Y résister devenait de plus en plus difficile pour elle. En avait-elle seulement envie ? À dire vrai, elle n'en avait pas le sentiment. Au fond, elle avait envie d'être à l'écoute de sa Bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Duc des Lombard   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Duc des Lombard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Jeu joueur de rugby
» Yue Lombard
» Le Duc des Lombard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Archives-