AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ballade sur les quais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Sam 3 Aoû - 17:21

Jean regarda Abigail avec un sourire.

"HAHA oui ca va. Une petite bosse qui va vite partir et le tournie c'est tout Et toi ça va ?"

Jean semblais voir définitivement adopté le tutoiement. Ça le mettait plus à l'aise.

Il ne bougea pas laissant le temps à Abigail de se lever quand elle le voulait, il se sentait bien alongé par terre, la légère Abigail alongé sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Dim 4 Aoû - 2:29

La jeune fille se releva doucement, encore un peu étourdit, inquiète de la bosse du géant

 tu es certain que tu vas bien ?

elle rit doucement... plus calme. elle ne pouvait plus rester contre lui, elle avait trop faim. Elle replaca sa robe et son manteau et reprit son sac qui était sur le sol.

 Alors Jean ! j'ai choisit la première destination... a toi de choisir la suite

Elle lui tira la langue, le tutoyant, elle était bien avec lui, pourquoi ? aucune idée, il la faisait rire c'était peut être ca ! l'existence était simple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Dim 4 Aoû - 12:41

Jean sourit devan la langue tiré de Abigail "une jolie langue d'ailleurs" et se remis sur son séant, ses mains posées à plat derrière lui.

"Ben je veux bien mais c'est la première fois que je viens sur Paris. Le seul truc que j'ai vu c'est un bar où j'ai plus le droit de mettre les pied HAHAHA. Du coup je vois mal ce que je peux proposer . . . En plus ce que je proposerais risquerais de ne pas plaire à une délicate rose comme toi."

Il lui fit un sourire taquin lui tirant la langue à son tour. Puis d'un coup de hanche il se remit sur ses pied et s'étira, la bosse commençant déjà à partir.

"Disons que je suis plus ton garde du corp, ton chevalier servant ou tout ce que tu veux pour cette nuit."

Sur ces mots il lui fit un clin d'oeil et une révérance impécable, mais quoique un peu grotesque. Il imitait de façon volontairement ridicule les manières de la cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Dim 4 Aoû - 17:06

Elle rit devant le geste volontairement mal habile et lui fit également une révérence élégante, gracieuse, fluide...si ce n'était qu'accompagné d'un rire.

 tu sais Jean je suis ici depuis des semaines et... et je n'ai pas visité non plus ! Le seul endroit que j'ai tenté de visiter c'est ce quartier... les jardins et les quais... je ne la connais pas davantage et elle me fait un peu peur pour être honnête !

Elle se mit en marche, silencieuse... elle déambula ainsi longuement et finit par s'arrêter près d'un banc et s'y assoir. Elle était perdue dans sa tête, frissonnant parfois, transi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Dim 4 Aoû - 20:51

Jean la suivit jusqu'au banc et s'assaya prêt d'elle. L'air était calme, seule une petite brise souflait sur les quais. Une belle nuit en somme. Il regarda Abigail.

"Je vois . . tu sais quoi ? J'ai toujours voulu visiter la tour eiffel . . ça te dis ?"

Il la regarda d'un air où transparaissait l'amusement.

"J'aimerais monter tout en haut pour pouvoir voir Paris de nuit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 2:52

En entendant sa voix, la belle sortie de ses songes... il voulait visiter la tour Eiffel... elle n'avait jamais été vraiment attirée par le truc, mais pourquoi pas... cela la ferait bouger et elle arrêterait surement d'avoir froid. 7

pourquoi pas ! c'est une excellente idée !

Elle sourit au géant et se leva lui tendant naivement la main afin de l'aider à se lever. Lorsque la rose prit conscience de son geste, elle pinça les lèvres et rit... restant tout de même la main tendue, pour la forme...

lorsqu'ils se mirent en marche, elle resta un instant songeuse et finit pas lui poser la question qui la troublait

 Jean ?... pourquoi dis - tu que je suis délicate ?

la question pouvait paraitre absurde, mais elle se questionnait sincèrement. et surtout elle s'inquiétait que ce que la délicatesse fut pour la majorité des kindreds une occasion de profiter facilement d'elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 19:57

Jean eu un sourire complice lorsque Abigail lui tendit la main et il la prit faisant mine d'avoir du mal à se lever pour l'attirer plus prêt de lui et de façon quasi-automatique mettre la main de la dame sur son bras. La petite patte de sourit entre les patte de l'ours, tel pouvait paraitre le rapport.

Ils avancèrent donc en duo sur les quais. Il se laissait guidé, totalement paumé dans cette grande ville. Puis elle lui posa une question, loin d'être la première de la soirée, mais certainement la plus surprenante. Il ne savait comment répondre sans la froisser mais il finit par choisir la voie la plus simple . . . la franchise.

"Eh bien disons que ce soit physiquement ou mentalement tu sembles délicate. Chose que je comprend parfaitement au vue de ce que tu m'as raconté. Mais, que ce soit par la force physique, avouons le tu ne pourrait pas porter un sac de course sans peiner, ou le mental, tu semble traumatisé et facilement impressionnable, tu n'es pas au top. Après, ça à au moins un bon côté. Tu veux savoir lequel ?"

Il avait parlé d'un ton badin, comme si ce qu'il énonçait était pas grave et sans importance. Il cherchait à atténuer le coup moral que pouvait apporter ses déclarations. Mais si elle posait la question c'est qu'elle ne s'en rendait pas réellement compte. Il avait du coup finit par une question qui la poussait à réfléchir et sur un ton un peu amusé, comme une devinette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 20:43

elle se promenait sa petite main sur le bras du géant et elle l'écouta avec attention... il avait raison quelque part. Elle le savait, elle ne pouvait se battre, elle n'y arriverait pas... enfin elle pouvait, mais se ferait davantage mal à elle qu'a l'autre ce qui rendait le geste absurde et futile. et elle était facilement impressionnable bah ouais elle avait maintenant peur de tout le monde... lui y voyait un bon côté... elle était facile a utiliser ! surement ca ! mais le ton utilisé la rendait curieuse...

Ainsi la jeune toréador haussa les épaules

 oui... explique moi le positif à ne pas pouvoir se défendre et à avoir peur de tous un chacun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 21:12

Jean partit dans un grand éclat de rire. Puis il se calma et regarda Abigail avec un sourire en pointant un doigt sous le nez comme si il était un père ou un frère donnant une leçon.

"Eh bien l'avantage c'est que tu ne peu plus reculer, tu ne peux que avancer à partir de maintenant. À condition que tu ai le courage de prendre des risques Le risque de faire confiance aux gens. Le risque d'apprendre les arts martiaux. Le risque mais pas la bêtise. Je te sens intelligente. Alors je suis sûr que tu en es capable n'est e pas ?"

Et il lui fit un grand sourire de grand dadais pour la faire rire. Le rire, l'eau qui fait passer la plus grosse des pillules. Et Jean se forçait à rire souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 21:40

Elle regarda le géant qui la pointait du doigt... elle sourit en le regardant de ses grands yeux gris si triste

 j'aimerais bien... mais j'ai pas ca !

 elle haussa les épaules et reprit la marche, sa main sur le bras du géant...

 mais c'est pas grave... rendu ici, rien n'est grave !

et elle retomba dans le mutisme et retourna dans sa tete se disant qu'elle devrait faire un effort pour s'en sortir... quoi que... les efforts en valaient ils la peine rendu là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 22:18

Elle s'était tut et lui aussi , la regardant tout en marchant cherchant à comprendre son exression. Il n'y parvint pas mais ne s'avoua pas vaincu. Elle semblait en pleine réflexion et il sentit d'instinct que ce devait être important même si il savait pas à quoi elle pensait.

"Eh dis moi. Tu penses à quoi là ? Je veux pas que mes paroles te peine hein ! Tu sais quoi ? tu me fais pensé à moi il y a pas si longtemps. Trop réfléchir ça nuit parfois au moral. Trop réfléchi c'est pas bien parfois."

Il continua à la regarder tout en marchant, attendant qu'elle daigne lui répondre sans trop vouloir la brusquer. Enfin ça restait un ours en même temps . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 5 Aoû - 23:15

Il cherchait... elle repensa à toute la discussion et vrai que lorsqu'on connait pas les projets qu'elle a c'est pas claire... enfin ! mais elle ne lui dirait pas ca ! ca ne se disait pas... elle avait commencé a remercier les gens, le reste était pas important

 oui... je sais ! je devrais penser moins... mais j'arrive au bout alors...

elle lui sourit

 c'est pas grave ! tout ira bien ! et promis j'arrêterais de réfléchir !

elle ne mentait pas...c'est bien là que ca mène non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 0:43

Il lui sourit elle semblait avoir compris ce qu'il voulait lui faire passer comme message. Il marcha un moment puis un mot qui lui tournait dans la tête sans qu'il sache pourquoi le figea enfin sur place.

"Euh . . .dis moi . . . que veut tu dire par au bout ?"

C'est alors qu'il la regarda de plus prêt et son sang se figea. Il avait déjà vu ce regard. Il avait déjà RESSENTIT ce regard. Aux derniers instants de Constance, elle avait aussi ce regards. Il se retourna d'un coup la saisissant parles épaules, mettant un genoux un terre pour se mettre à son niveau ou presque. Les yeux dans les yeux il la fixa un instant. Et s'exclama.

"NON !"

C'était catégorique ! C'était concis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 3:33

Il n'avait pas comprit et c'était bien ainsss... non il avait comprit... il était a genoux devant elle, elle n'aimait pas cela, il allait faire quoi là ? il la fixa dans les yeux... enfin plus ou moins elle détourna le regard elle pouvait pas supporter ca... il avait comprit, il la jugeait... normal, elle aurait fait de même mais... non ? non... elle ne comprit pas.

La rose recula de quelques pas... 4 ou5 pas.. non finalement une bonne dizaine de pas...

non ?

elle ne comprenait pas ce qu'il voulait lui dire... parce qu'il y a concis et... euh concis dans une discussion ! là c'est plus de la synthèse d'idée c'est... non elle sait pas ce que c'est !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 14:30

Il la regarda reculer sans bouger, ses yeux lançaient des éclairs et il dû inspirer un bon coup et soupirer pour retrouver son aplomb et ne pas péter un plomb. Il se releva et regarda Abigail de toute sa hauteur la dominant et, sans vraiment le vouloir, l'effrayant. Il fit un pas en avant puis deux et ainsi de suite, se rapprochant de la dame. Les pas étaient lents mais régulier, soit elle se reculait soit elle acceptait qu'il se rapproche d'elle, mais au final cela importait peu. Pendant qu'il marchait, il parla sur un ton calme et froid, on sentait une colère étouffé volontairement en émaner.

Il marchait, de grandes enjambés, qui le rapprochaient de Abigail. Un aura de puissance et de contrôle se dégageait de lui.C'est alors que de manière plus ou moins inconsciente il activa son pouvoir, son aura s'intensifia et il parla le visage véritable représentation du mécontentement.

"Non c'est non ! Abigail ! Ne dit plus que tu veux en terminer ! Plus jamais ! La mort final n'apporte que souffrance et aucun sens à la vie. Tu n'imagines peut être pas ce que c'est que de voir celle que l'on aime être détruite j'imagine . . . c'est la pire des souffrances . . . or sur cette terre existe et j'en suis certain, des gens qui t'aiment."

Il finit par arriver à sa hauteur et il s'arrêta la regardant avec des yeux exprimant la plus profondes des tristesses. Une tristesse passé, une tristesse présente, une blessure encore ouverte qui n'avait jamais guérit, qui ne guérirait peut être jamais.

"Je t'en pris ne le redis plus jamais, n'y penses même plus. Cette idée n'est que souffrance."

jets:
 


Dernière édition par Jean le Forestier le Mar 6 Aoû - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 14:30

Le membre 'Jean le Forestier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés 10 faces' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 14:58

il l'avait rattrapé... il lui parlait de souffrance, de la souffrance de ceux qui reste... Elle haussa les épaules. Ceux qui reste ?!? son père, mais il la croyait déjà morte... pour le reste... ceux qu'elle croyait qu'ils avaient un peu d'affection pour elle l'avait laissé sans même avoir la gentillesse d'avertir... Geneviève, Ivan, Fred, Elea, Gallus... les autres... qui, peut être avaient de la considération pour elle, elle leur avait dit merci déjà.

Elle sourit au géant qui souffrait visiblement encore de la perte d'une personne chère, passant doucement sa main sur son épaule, puis sur le côté de sa tête.

 La douleur s'estompera mais restera tu sais... il faut apprendre à coexister avec elle... et je ne sais pas qui t'as fait souffrir ainsi, mais elle avait de la chance de t'avoir et quelque part elle existe encore par sa mémoire que tu honores...


elle jouait avec la pierre de son collier

je la connais cette douleur... il faut laisser du temps au temps !

Elle lâcha la pierre et fit un pas en arrière

ce qui est bien avec ma fin a moi, c'est qu'elle en est réellement une ! je ne manquerais à personne !

elle sourit, sereine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 15:08

Jean la regarda désemparé visiblement. Il n'avait pas ressentit d'émotion aussi forte depuis longtemps. En fait en général il s'arrangeait souvent pour se retrouver dans une bagarre quelconque quand il se retrouvait à faire du sentimentalisme. Il fit donc ce qu'il connaissait le mieux pour maitriser ses émotion. Il frappa, frappa violemment . . . le mur derrière Abigail, qui se fissura sous la violence du coup. Un vieux mur il faut dire . . .

"Ne prend pas cette tête ! Tu . . tu as la même expression qu'elle quand . . quand elle est partit. Bon sang !"

Il tourna le dos à Abigail pour pas qu'elle voit son visage marqué par la souffrance. Il cherchait autant à maitriser ses émotions que sa bête qui sentait un danger sans pouvoir connaitre son origine. Elle était prête à bondir sur tout ce qui bouge, il luttait contre elle, il était encore plus fort qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 15:15

Une sourit prise au piège, c'est l'image qu'elle eut quand le mastodonte se mit a frapper violemment au dessus de sa tête. puis il se tourna... sans faire de bruit, elle retira ses souliers et fit quelques pas avant de se mettre a courir pour aller se cacher au détour d'une bâtisse.

elle resterait pas là visiblement il était fâche de quelque chose, mais de quoi ? il la connaissait à peine, qu'est ce qu'il en avait a faire qu'elle meurt ! rien ..strictement rien... il revoyait une autre femme qu'elle...qui avait fait ca aussi ! bon pour le coup elle n'était responsable de rien, mais rester là n'aidait pas le géant...

elle se laissa choir dans le fond de cette ruelle, se repliant sur elle même, son poignet la faisait souffrir, elle avait peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean le Forestier
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 6 Aoû - 15:35

Jean finit par se reprendre et reprendre le dessus sur sa bête. Pas qu'elle risquait de le vaincre ou quoi mais parfois, dans certaines situations, elle se montrait plus pressente. Il inspira une puis deux fois et se retourna pour regarder Abigail.

"Que . . ."

Elle n'était plus là. Partie, envolée la rose. Il lui avait fait peur cela paraissait évident. Il poussa un nouveau soupir et s'appuya contre le mur. Puis, comme toute les injustice du monde lui été dû, il regarda le mur avec férocité et commença à enchainer les coups de poings desus, une deux, trois, six, dix. Il enchainait.

"merde merde merde merde merde MERDEEEUUUUX !!"

Puis il s'arrêta les poings en sang, le mur marqué violemment de ses coups. Il regarda ses poings d'un air hébété. Cela remontait à quand la dernière fois ou il s'était déchainé ainsi ? Il ne s'en souvenait plus. Décidément Abigail avait réveillé en lui des peurs et des émotions violentes. "Devrais je la cherché ?" se demanda-t-il. La réponse lui parait des plus évidentes .. NON!

Il se dirigea vers la seine et y trempa ses poings pour les nettoyer. Il n'avait pas peur des maladies ou autre, il était déjà mort. Ses plaies quand à elles se refermeraient toute seule.

Il prit ainsi la direction d'une rue au hasard et commença à s'éloigner des quais. Pour une première nuit à Paris il avait fait fort. Ah ça oui !

vers les jardins du Luxembourg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mer 7 Aoû - 15:23

Elle était dans cette ruelle, assise au sol, le poignet brisé, le porte-monnaie entre les cuisses et le ventre. La jeune rose tremblait comme une feuille de peur et de froid.

 Elle l'entendit crier et frapper contre le mur, elle se fit encore plus petite. Elle voulait, elle souhaitait tant Geneviève la prenant dans ses bras... Elle l'imaginait, si belle, si douce, si tendre lui disant qu'elle lui pardonnait et que tout irait bien, qu'elle serait là pour elle...Elle se calma, elle était bien dans les bras de Geneviève... Elle avait chaud, elle n'avait plus peur...Elle resta dans cette idée qui était réconfortante, elle n'avait plus besoin de rien, elle allait jusqu’à gouter le sang si riche de sa douce... lui faisant remémorer à quel point elle avait faim.

c'est là qu'elle rouvrit les yeux, c'est là qu'elle fut rattrapé par la réalité, par le froid, la faim, la peur, les doutes, la solitude... Elle tenta de replonger dans son imaginaire... aucun succès... comme pour le reste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Ven 9 Aoû - 14:14

elle poussa un crie de peur, aiguë, étouffé... elle avait sursauté... comment cela était possible... il fonctionnait encore... sac en cuir imperméable ! presque pas d'eau a l'intérieur... Elle ouvrit le sac et prit le téléphone.

La belle sourit en lisant le message et y répondit...elle resta là au sol encore un instant puis... se leva ! la grosse brute devait être loin maintenant.

Elle se remis a marcher, lentement, serrant son manteau sur elle un pas à la fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Mar 13 Aoû - 15:38

De longues minutes passèrent sans qu'elle ne s'en aperçut. Elle avait beaucoup marché, d'un pas lent certes, mais longtemps. son manteau collé contre elle, son sac sous le bras... elle avait feuilleté le journal de Cathy et... se sentait encore plus triste... elle comprenait pourquoi elle n'avait plus de nouvelle d'Elea et de Gallus et... ils avaient tout bonnement quitter la ville sans dire au revoir...

Elle marchait toujours restait il des gens à qui dire au revoir afin de ne pas faire aux autres ce qui venait de lui être fait a nouveau... et vint la question qui plus tôt avait été soulevé par le Géant... manquerait elle a quelqu'un ?

(départ pour le louvre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Lun 25 Nov - 6:22

(petit café)

Elle était revenue ici... elle aimait ses quais... et le bruit de l'eau mélangé à celui des voitures, quand elle fermait les yeux, elle pouvait se penser à la maison. boston lui manquait plus qu'elle ne l'avait pensé. Elle trainait son violoncelle... il était si lourd ! mais elle ne l'abandonnerait pas! elle passa près du banc ou on avait tenté de la brûler...toute cette histoire de chasseurs était tombée dans l'oublie... comme les fantômes d'ailleurs et c'était peut être mieux ainsi

seul l'histoire de démon restait... elle s'assit sur le banc, regardant l'eau... les démons, elle en avait eu peur, mais il semblerait que cette fois, ce fut eux qui l'eurent oublier ! Elle sourit. l'idée que le seul truc vraiment chiant de Paris l'ait oublié lui faisait du bien...
Elle rit doucement, regardant l'eau... Geneviève infernaliste ... elle rit un peu plus, elle ne voulait pas le croire

elle ouvrit l’étui et sorti son violoncelle et se mit à jouer les pièces qu'elle avait jouer pour Geneviève lorsqu'elles étaient dans la chambre de cette dernière... parmi les plus douce et plus amoureuse de l'histoire de la musique... avec le bruit léger de l'eau... Abigail eut le frisson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: ballade sur les quais   Jeu 28 Nov - 23:18

Geneviève arriva rapidement après l'appel de Abigail, s'asseyant à ses côtés sur le banc, froidement, comme si il existait une barrière qui l'est séparée l'une de l'autre. Sa tête enfouis sous la capuche de son manteau noir, des escarpins vertigineux et d'une couleur clinquante pour seule touche de fantaisie, d'une voix effacée, elle demanda.

- Que me veux - tu ma douce Abigail ?


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ballade sur les quais   

Revenir en haut Aller en bas
 

ballade sur les quais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» " BALLADE "
» Ballade de L'Elfe et du Hobbit
» Ballade au calme (PV Isaac)
» Au hasard des quais... [pv Senn]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 5 ème et 6 ème arrondissements (appelés la torche) :: Les quais de Seine :: Archives-