AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chronique de l'Ombre du Mercredi 23 Février 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar


MessageSujet: Chronique de l'Ombre du Mercredi 23 Février 2011   Sam 20 Juil - 0:10

Jeudi 23 Février 2011






Fin de nuit tragique : disparition de la Sénéchale.


Malgré l’expédition qui a été menée par le Prince Parménion lui-même, Lou Boniface, la Sénéchale qui avait été enlevée lors des Ordalies Gangrel voici deux jours, a trouvé la Mort Ultime.
Le maître du cercle Sethite qui la détenait, Laure, est parvenu a s’enfuir, après que quatre de ses disciples aient été détruits lors d’un combat aussi confus que féroce.
A cette occasion, monsieur d’Arcy a été grièvement blessé, et se trouve actuellement en torpeur.
Malgré l’issue tragique de ce qui aurait dû être un sauvetage, nous pouvons noter deux éléments encourageants. Tout d’abord l’efficacité remarquable du Clan Tremere. Car après deux journées de recherches infructueuses, c’est le Primogène Morgan de Lestrain qui a permis de localiser la prisonnière. Ensuite, le courage de plusieurs nouveaux visages sur Paris, qui n’ont pas hésité à risquer leur vie pour venir en aide à une personne qu’ils ne connaissaient pas.
Au-delà de cette blessure, la Camarilla montre qu’elle a encore de la ressource, et que, plus que jamais, l’union fait la force.





Société : Les épines d'une rose s’emmêlent dans les poils d'un Gangrel...


C'est devant les regards effarés des personnes présentes au petit salon du Louvre qu’eut lieu l’anicroche. En effet le Bourgmestre Gangrel, fraichement sauvé des griffes acérées des Lupus, s'est littéralement fait cracher dessus par le tempétueux Mr Duplessis. Mr Sheperd étant parvenu à garder son sang froid par miracle -vu son état de fatigue visible- a rapidement quitté la pièce, laissant derrière lui l'impoli continuer à lâcher son venin. La proie de son mépris s'étant 'échappée' l'artiste peintre reporta son attaque sur un membre de son clan déjà bien secoué. La pauvre Melle Mac Gowen a fondu en larmes sous les assauts méprisants.
Mr Duplessis finira par quitter les lieux fou de colère, ne trouvant aucun soutien auprès des membres de son clan suite à son comportement.
La nouvellement en poste Lady Elisabeth, Primogène Toréador, devra à cause ce malandrin courber l'échine devant le représentant de la sécurité du quartier de la Torche, afin de laver la réputation déjà bancale du clan de la rose...
Coup de froid : Les fleurs sont mises sous serre…


[font=Times New Roman]Les Roses semblent décidément être particulièrement touchées, cet hiver.
En effet, Mélissange de la Ruisselière a été incarcérée suite aux accusations formulées contre elle par Armand Duplessis, un membre de son propre Clan. Il a affirmé qu'elle se trouvait sous la coupe d'un puissant Baali, entre amante et élève.
On murmure que, convoquée devant les grands, elle n’a pas pu prendre la parole pour se défendre…
Est-ce une suite du comportement, si agressif ce soir, du « peintre des enfers » ? Est-ce une affaire réellement... dantesque ?

Encore plus extraordinaire, Luddmila a été accusée d’être une Sethite, fortement impliquée dans l’enlèvement de la Sénéchale.
Après une longue confession devant les Primogènes et le Prince, elle a été enfermée, elle aussi, au troisième sous-sol. Sincérité de la dernière minute ? Ultime mensonge ?
Qui crache le plus de venin au sein du Louvre ?
Le Clan des Roses va-t-il continuer à perdre ses fleurs ??
[/font">


Catégorie : Interview d'une fausse rose...



Cathy Schmit : Bonsoir mademoiselle Luddmila.

Luddmila : Bonsoir...

C.S : Vous voilà dans une situation bien difficile. Comment vivez-vous votre détention ?

L : Vraiment... c'est votre question ça !?!?
Comment je vis ma détention... C’est un cauchemar mademoiselle.

C.S : Vraiment ? Avez-vous été victime de... hum... discourtoisie ?

L: Depuis le début de cette histoire je collabore avec tout un chacun... outre cacher mon clan, les autorités ont toujours été au courant de ce que je faisais en ville... la discourtoisie fut de m'enfermer.

C.S : Vous voulez dire que vous avez bénéficié du soutien des grands, et que, pour une raison que vous ignorez, ils vous ont retiré leur protection aujourd'hui ?

L: En fait j'avais la protection de la Sénéchale... et avec sa disparition elle est un peu partie, la protection.

C.S : Ho... Dans ce cas, vous devez souhaiter son retour rapide !

L: Ça fait partie des raisons pour lesquelles j'ai beaucoup collaboré en fait.

C.S : Mais n'avez-vous pas d'amis qui pourraient vous soutenir dans ce triste épisode ? Si vous souhaitez leur passer un message via les Chroniques...

L: Vraiment... des amis ? Vous êtes caïnite comme moi ... avoir des amis ?!?
Et si jamais c'est le cas... si eux désirent se manifester, entrer dans cette situation sera leur choix pas le mien... Je ne vous ferai pas le plaisir de compromettre des gens dans votre feuille de chou.

C.S : Feuille de chou ? Hum...
Bien, dans ce cas, peut-être accepterez-vous de décrire ce que vous ressentez. Vous êtes une sorte de Mata Hari, ce devait être assez palpitant, non ?

L: Palpitant... Si c'est ce qui vous intéresse ! L'espionnage et jouer double-jeu n'est pas particulièrement excitant pour moi... Ça fait 200 ans que je me demande si ça sera ma dernière nuit ! C’est pas excitant... je n'ai pas de plaisir a mentir ou a trahir des gens qui finissent par me faire confiance.

C.S : Vous parlez comme une personne qui a été obligée d'agir...

L: Évidemment... je me suis retrouvée dans cette situation dès ma création...

C.S : Et aujourd'hui, si vous aviez la possibilité de faire un choix entre les deux camps qui vous tiraillent, que décideriez-vous ?

L: Choix difficile... évidement que comme contexte d'existence j'ai une nette préférence pour la Camarilla... même si je m'y retrouverais inévitablement isolée... Cependant, mon sire et moi avions gardé un lien avec notre clan à cause de l'intérêt pour le mysticisme que nous avons... Ça reste quelque chose de fascinant, difficile à trouver ailleurs... mais a devoir n'en choisir qu'un... la Camarilla probablement... enfin pour le peu de temps qui me resterait par la suite...

C.S : Merci mademoiselle Luddmila.

L : Pas de problème...



Jeux : Chaises musicales [suite, oui encore !]


La ville de lumière n'a jamais connu une instabilité aussi accablante. En effet le jeu des chaises musicales pour les postes de pouvoir continue, à croire que les nouvellement nommés sont harcelés ou menacés à tel point qu'il préfèrent quitter la ville avant de connaitre la mort ultime. Mais qui ou quoi pourrait être à l'origine d'une telle peur ? Ne peut-on rien faire contre ce fléau qui déstabilise l'équilibre déjà précaire de notre sainte camarilla ?

A la liste des départ précipité je nommerais :

La famille Sollers au grand complet, si l'on exclut Melle Casato qui elle-même a du mal a se considérer comme y appartenant. La famille Sollers, à présent bien connue à Paris, ayant su se forger un nom et surtout une place au cœur de l'organisation de Paris, se rendant presque indispensable, a tout bonnement quitté la ville il y a deux nuits ! Nous pensions qu'il s'agissait d'un départ temporaire pour une mission mineure. La vérité est toute autre : en effet le patriarche Gallus Sollers et sa suite sont partis de façon définitive. Laissant le poste de prévot et de Fléau vacant.
Les raisons de cette 'fuite' seraient-elle en lien avec le lettre affichée par l'Archonte il y a deux nuits ?

Monsieur Estacado, ex Primogène Ventrue, parti précipitamment pour les Amériques.

Monsieur Freyrson, ex Primogène Gangrel est parti. Par contre vous n'avez pas la berlue : s'il vous a semblé voir un petit indien répondant à la description d'Ahuitzotl, je ne sais pas quel miracle, mais le revoilà ! Reprendra-t-il sa place à nouveau libérée ? Son clan, à l'heure où j'écris cet article, est en réunion. Saura t'il fait a nouveau confiance à cet ancien puissant qui a disparu de manière si intrigante après sa défaite grandement méritée, puisqu'il n'a pas su résister à l'envie de tricher...

Justement parlons de ceux qui sont nommés et pour de bon, eux.

Monsieur Romanoff a été élu Primogène lors d'une réunion Brujah il y a deux nuits.

Monsieur d'Arcy qui, malgré sa défection au poste de Gardien, a eu la chance d'être choisi par monsieur Estacado comme successeur, décision qui semble avoir été approuvée par les membres du clan Ventrue.

Et cet article ne saurait être complet sans nommer les douces Malkavienne que le prince avait placé sous son aile en les nommant Pupilles du royaume. La Voyante à "disparu" durant l'ordalie quittant les lieux pour une raison obscure. J'espère que ses visions de notre avenir ne l'on pas poussée au suicide... Et la trépidante Rosie à la langue bien pendue, qui ne peut que vous avoir fait drésser les poils sur les bras à son contact, mais dont tout le monde s'est irrémédiablement entiché. Elle à dû partir avec son lutin de frère chasser les farfadets à l'aide de sa baguette magique...



Cathy Schmit, pour la Chronique de l'Ombre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
 

Chronique de l'Ombre du Mercredi 23 Février 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chronique de l'Ombre Lundi 21 Février 2011
» mercredi 4 mai 2011
» Chronique de l'Ombre du Lundi 4 Avril 2011
» Chronique de l'Ombre du Jeudi 17 Février 2011
» MERCREDI 5 OCTOBRE 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Médias :: La Chronique de l'Ombre-