AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dans le froid et l'obscurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boubanos

avatar


MessageSujet: Dans le froid et l'obscurité   Jeu 20 Juin - 17:24

Boubanos entra dans la minuscule cellule ou le corps du guerrier jaguar reposait, après un hochement de tête à l'adresse du nephandi qui surveillait le corps il l'observa un moment... Des souvenirs de ce peuple fier et dévoué lui procurant un sourire bienveillant. La foi les guidaient à travers tout leurs actes de la vie quotidienne, il avait réussi avec eux ce que son sire avait raté à Carthage car il désirait partager avec d'autres clans. Le fou ! C'est cela même qui avait causé sa perte, inévitablement ce fait avait suscité jalousies sur un peuple se reposant bien trop sur leurs pouvoirs.
Les nahuatls avaient eux été guidés avec pour chacun un féroce esprit de compétition et l'homme qui gisait devant lui en était un parfait produit... Un guerrier et un prêtre...

Il repoussa la plume collée sur son front et regarda ses yeux s'ouvrir. La bête du gangrel s'agita mais il n'eut aucun mal à l'apaiser...


[en nahuatl]

"Bonsoir Ahuitzotl, vous avez assez dormi maintenant et le monde vous attend."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Jeu 20 Juin - 17:33

Le visage qu'il vit à son reveil lui était parfaitement inconnu. Mais sa façon de parler et sa bienveillance apaisa sa Bête qui grondait. Etait ce la soif ? La peur du danger ?
Il n'y avait plus rien qu'un sage qui parlait sa langue. Comme Malvin .... C'était surement un signe.
Il prit le temps de regarder autour de lui avant de répondre. Il ne connaissait pas l'endroit mais il avait surement dû se passer quelquechose de grave pour qu'il se trouve là, allongé et sans défense au milieu de l'inconnu.

Sa langue natale s'exprima de manière naturellle lorsqu'il repondit à son étrange hôte.

"Bonsoir ... Monsieur. Je ne me souviens pas de rien. Ai je dormi longtemps ?  .... Que c'est il passé ? ... Et qui êtes vous ?"

Il dût se forcer à se taire pour laisser parler l'etranger. Il allait surement lui apporter beaucoup de réponses...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Jeu 20 Juin - 19:23

Boubanos lui tendit une main amicale pour l'aider à s'asseoir puis s'assit sur ses talons pour se maintenir au niveau du visage de l'indien.

"Vôtre torpeur a durée deux jours pleins. Ce qu'il s'est passé... Vous avez été défié par un des vôtres pour la la place d'alpha du clan. Je vous ai conduit à la défaite pour pouvoir vous parler tranquillement."


Il le regarda un moment droit dans les yeux avant de lui sourire d'un air bienveillant.

"Désolé pour la méthode un peu cavalière, mais il fallait absolument que je vous rencontre. Je m'appelle Boubanos, mais votre peuple m'a connu sous le nom de Miroir Fumant..."


Il le regardait toujours avec un sourire bienveillant, attendant de voir sa réaction.


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Jeu 20 Juin - 20:22

Le premier nom lui fit écarquiller les yeux et bien qu'il ne devoilà pas les sentiments que lui inspirait ce nom, il venait de montrer involontairement qu'il le connaissait bel et bien.
Quand Boubanos déclina sa deuxième identité, les craintes les plus primaires prirent possession du corps de l'Azteque et tout son être se raidit pour, d'un bond d'une grande agilité, se retrouver à un bon mètre en arrière, en position défensive.
Accroupi sur ses deux pieds, une main posée par terre et le regard fixé à celui de son ennemi. Un ennemi trop fort pour qu'il puisse faire quoi que ce soit, il le savait. Le Gangrel n'était pas un Dieu.


"Que voulez vous de moi ? ... "

La peur était visible, audible. Le Grand Guerrier Jaguar qui ne ressentait nulle peur paraissait terrifié par cet homme. Pourtant, il demeurait là, face à lui, à sa merci, car il était l'un des Dieux les plus respecté par son peuple. Comment ne pas faire face à un tel honneur, même si cela signifiait la mort.
Qu'allait il exiger ? ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Jeu 20 Juin - 22:40

Boubanos eut un sourire d'amusement en voyant la crainte qu'il inspirait au fier guerrier. Crainte mêlée d'un courage indéniable et une certaine adoration. Malgré les influences de la civilisation moderne il avait su garder sa foi intacte...
Il leva les mains en signe de pacifisme et resta là où il se trouvait.


"Vous n'avez nulle raison de me craindre, Ocelotl, si j'avais voulu vous nuire je l'aurais fait durant votre torpeur."

Il lui désigna le lit de camp sur lequel il était installé précédemment.


"Et ce n'est qu'un nom que votre peuple m'a octroyé, au risque de vous décevoir on m'a prêté des actes dont je suis bien largement incapable de n'en faire que la moitié..."


Petit rire attendrit.

"Tout comme au temps où il m'a fallu m'allier à mon frère pour défaire la déesse de la terre je dois agir pour la survie de tous prochainement.
Je crains toutefois d'être seul et les visions de mon frère me font défaut pour savoir comment agir. J'ai appris que vous étiez porteur d'une prophétie et j'aurais besoin que vous me fassiez part de vos visions."



Il le regarda en coin.

"Ne vous méprenez pas sur mon compte, je ne fais pas ça par altruisme. Il se trouve malheureusement que ma survie passe par la votre."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Jeu 20 Juin - 23:08

Tezcatlipoca était un Dieu craint et respecté et Ahuizotl ne pouvait rien contre lui. Mais il avait raison sur une chose, le viel Azteque avait la foi et malgré ses doutes il était sûr d'une chose. Peut être même une seule chose. Miroir fumant était l'ennemi de Quetzalcoalt et donc son ennemi à lui aussi.

Il fronça les sourcils d'un signe de méfiance même s'il savait que ça ne ferait qu'attirer la colère de celui qui voulait empêcher la Prophétie de se réaliser.
Etait ce là son Destin ?
Il implora intérieurement Utzuilopochtli de lui venir en aide et lui donner le courage de répondre à cet homme.
Sur un ton ferme, une question sortit de sa bouche:
"Raphaël Giovanni, c'était vous n'est ce pas ?"


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Ven 21 Juin - 0:55

Pendant un bref instant Boubanos parut... Ailleurs. Il semblait être en train de penser à une chose fort désagréable, et le gangrel pût voir danser dans ses yeux l'étincelle d'une haine sans borne...


"Comment ose t'il ?" maugréa t'il entre ses dents. La phrase ne semblait pas destinée au gangrel mais il pût ressentir une vague d'effroi le submerger. Visiblement quelqu'un allait à l'encontre de sa volonté.
Il secoua sa tête et reprit un air bienveillant à l'intention de l'indien.


"Je ne pense pas avoir déjà pris cette identité. Je pense que vous devez parler du descendant du clan des pilleurs de tombe. Non, ce n'était pas moi, juste un imbécile manipulé par les miens qui pensait pouvoir s'octroyer mon pouvoir...
Peut être aurait il réussi... Allez savoir, avec des si...."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Ven 21 Juin - 9:50

La réponse de Boubanos plongea Ahuizotl dans le doute le plus total. Il doutait à présent que la personne qui lui faisait face fut le Dieu qu'il prétendait être. Pourtant, malgré le doute, il ne pouvait prendre le risque de le courrousser.

Inconsciement,  son corps n'était plus sur la défensive et sa crainte, bien que toujours tres présente était presque devenue contrôlable.

"Vous avez donc besoin de moi ? ... Je comprends bien pourquoi. Sauf que je pensais que la menace viendrait de vous ...
Ce n'est pas vous qui vous acharnez à reveiller la sombre mère ?"

Pourquoi avait il posé la question à son ennemi ? Il n'aurait pas dû. Boubanos sentait que le Gangrel était destabilisé.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Ven 21 Juin - 13:40

Toute bienveillance disparu du faciès du baali pour laisser place à une surprise non feinte.


"La mère sombre ? Je ne vois pas ce qu'elle vient faire là dedans... Êtes vous sur de vous ? "

Il le regarda avec avidité et inquiétude avant de se redresser.


"Je me rends compte que je fais un bien piètre hôte. Je ne vous ai même pas proposé de vous restaurer... En éprouvez vous le besoin ?"


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Ven 21 Juin - 15:54

La curiosité de l'Azteque se reveilla fortement lorsqu'il entendit Boubanos répondre clairement à sa question. Peut être qu'effectivement, il sera moins mystérieux que ne le fut Malvin ou Fleur ...
Soudain, la question de la faim se posa. Devait il accepter ? Evidement non. Les liens de sang étaient bien trop dangereux pour succomber à la tentation.

"Je vous remercie mais je n'ai pas besoin de plus de sang pour le moment. J'ai besoin d'explications et si vous avez besoin de moi, j'ai besoin de savoir qui est l'ennemi.
Que savez vous sur cette ville ?
Savez vous où se cache l'ancien Prince Villon ? Savez vous où se trouve l'ancien fléau Arthur Duffeau ?"
Il voulait lâcher d'autres noms comme celui de Malvin Neaus ou celui de Shanel mais ceux là étaient bien trop importants à ses yeux pour qu'il ne révèle leur existence.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Ven 21 Juin - 16:53

"L'ennemi... Notre ennemi n'est ni plus ni moins que celui qui nous a fait, bravant les interdits ainsi...
Je ne sais que peu de chose sur Lutè... euh non, c'est Paris maintenant. Des évènements graves auront lieu ici, peut être jouera t'on la survie de notre espèce, voire la reprise de la révolution de la Grande Roue..."


Il se retint de rire lorsqu'il lui demanda des nouvelles de Villon et Duffeau... Décidemment on recherchait des toréadors ce soir....

"Oui, je sais où ils sont, en enfer, morts et disparus. Je puis vous l'assurer pour Duffeau et j'en suis quasiment sur pour Villon."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Ven 21 Juin - 18:21

"Le mal grandit et je cherche des personnes qui peuvent m'apporter des réponses. Jusqu'à présent, je n'ai pas encore pu cerner votre rôle dans tout cela, ni ce que vous faisiez enfermé avec cet autre entité dans les sous sols du Louvre.
Etait ce vous deux que les sceaux retenaient prisonniers ?"


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Sam 22 Juin - 0:32

Boubanos haussa les épaules avec un sourire contrit.

"Je ne sais qui a placé ces sceaux ni pourquoi, et je ne pourrai pas me prononcer à sa place sur les raisons qui l'ont conduits à faire ceci.
Et nous avons un point commun, j'ignore moi même le rôle que j'ai à jouer là dedans. C'est précisément pour cette raison que je souhaite vous rencontrer.
Aidez moi à savoir quoi faire..."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Sam 22 Juin - 11:47

Tout devint plus clair pour le vieux Gangrel. Cette entité était là pour accomplir son Destin mais sans objectif bien précis. Comme lui, Boubanos cherchait des réponses.
Sans pour autant compatir à ce triste sort, ce dont Ahuizotl était de toute manière incapable, il s'approcha doucement de Boubanos et afficha une mine plus détendue teintée d'un tres leger sourire.

"Si vous devez aider votre frère, je vous aiderai à le faire.

Il y a dans cette ville, un ordre que l'on appelle la Camarilla avec à sa tête un Prince Brujah du nom de Parménion. Ils sont de précieux alliés et nous devons les défendre. C'est pour l'instant une des seules certitudes que je peux avancer.
Les plus anciens disparaissent chacun leur tour et il semble que l'ennemi sache exactement qui il doit frapper pour affaiblir son pouvoir. Malheureusement, les seuls ennemis que j'ai pu croiser n'étaient que des pions sans importance mais je saurai trouver des traces.
Utzuilopochtli me guide et je ne faillirai pas."

A ces mots, il repris conscience que Miroir Fumant pourrait peut être aussi bien le trahir un jour et son visage se referma légèrement mais Boubanos percevrait ce detail sans difficulté.

"Dites moi ce que represente cette clef pour laquelle vous vous battiez ?"

Boubanos avait un objectif, c'était certain. Etait il en train de le manipuler ? Si tel était le cas, il fallait qu'il tente de sortir d'ici pour rejoindre ses terres.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Sam 22 Juin - 12:56

Le gangrel semblait se détendre, mais restait méfiant ce qui était tout à fait logique....
Boubanos se leva et lui fit signe de le suivre à travers un dédale de couloir jusqu'à une autre pièce où un homme se reposait allongé sur un lit moelleux entouré de deux femmes magnifiques et nues somnolentes. Un panier garni de diverses victuailles entamées pour la plupart était posé dans un coin de la pièce et l'odeur de musc était fort présente.
Il ouvrit un oeil et son regard se fit fier et résigné en voyant Boubanos.

"L'ennemi est d'autant plus terrible car il n'a pas de visage, pas de corps...
Cette clé est la pierre avec laquelle notre fondateur a commis le premier meurtre, le premier fratricide... Il s'agit d'une arme, peut être la seule qui saura le vaincre..."


Les ombres se mirent à tourbillonner devant lui, créant une espèce de Nexus dans lequel se dirigea l'homme. Boubanos tendit sa main vers Wolfgang.

"Voulez vous sortir à l'air libre ?"


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Sam 22 Juin - 14:53

Le Gangrel savait au moins ça. Il existait une arme permettant de détruire le mal et cette arme se trouvait entre les mains de la Camarilla. Enfin, il fallait en avoir la certitude ...
Il était prêt à suivre Boubanos vers l'exterieur. Peut être qu'ensemble, ils pourraient retrouver Quetzalcoalt ...

*Le fondateur avait commis le premier meurtre fratricide ? Ce serait lui l'ennemi ?* de quoi parlait il exactement ? Ces propos ressemblaient étrangement à ceux de Malvin ...

Il chassa d'un trait ces idées pour se concentrer sur la porte magique qui venait de s'ouvrir et qui allait lui rendre sa lliberté ... où le faire tomber dans un piège.

Il concentra son sang tout en avançant lentement vers la porte. Sa peau se durcit et il espérait intérieurement qu'il n'aurait pas à combattre. (3 pts de sang) Sa bête déjà se réveillait et elle n'espérait qu'une chose, détruire son ennemi ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   Lun 24 Juin - 16:01

Boubanos tendit la main au gangrel et attrapa celle de l'homme avant de les entraîner dans les ombres tourbillonnantes, le froid les submergea ainsi que l'oppression de l'obscurité avant de se retrouver sous le ciel étoilé parisien, dans un endroit que wolfgang pouvait reconnaître...

vers l'extérieur


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le froid et l'obscurité   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans le froid et l'obscurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» Dans le froid et l'obscurité
» [Châteaunoir][RP Flash Back] Le feu de la forge dans le froid de l'hiver (Jon Snow)
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron
» Perdus dans le Froid ~ ❄

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: Les dessous de Paris-