AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dans les couloirs du Louvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 14:17

Jean leva un sourcil et regarda Hadrien. Avec un débit de parole assez lent, il lui répondit.

- Quand je vous disais que la curiosité est un vilain défaut. Je puis vous assurez que vous regretteriez telle curiosité. La plupart  de nos ennemis ont un avantage sur nous autres, à moins de détenir un pouvoir bien utile. Ils peuvent nous sentir, nous voir tels que nous sommes ou nos percevoir de loin.

Jean reprit sa marche dans les couloirs. " Bien ce mr Chevalier semble être novice dans pas mal de choses. Je pourrai en tirer avantage. Mais je vais devoir rester prudent, le clan de la lune réserve bien des surprises. Mais quel challenge ça représente. Enfin un peu de piment..." Pris dans ses pensées il ne faillit pas entendre l'autre question d'Hadrien.

- Si cela fait longtemps? Sur une échelle propre à notre espèce je dirai que non. Mais j'ai appris auprès d'un très bon professeur et j'ai été confronté à bon nombres de situations diverses.

Il fit encore quelques pas puis se retourna vers Hadrien.

- Vous m'êtes sympathique Mr Chevalier. Si vous le souhaitez je pourrais vous donner quelques tuyaux... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 15:39

« Un bon professeur ? Vous parlez de votre sire c'est ça ?»

Hadrien sursauta quand Jean se retourna vers lui pour lui parler. Il écouta sa proposition et lui répondit hésitant :

« Des tuyaux ... oui, je serais intéressé par votre expérience et vos conseils, mais ... je ne vais pas vous cacher que je n'ai pas d'expérience du terrain, je n'ai donc rien à vous proposer en échange. Et je n'aime pas devoir quelque chose à qui que ce soit.»


Hadrien le regardait en essayant de déchiffrer ses intentions.

« Puis-je vous poser une question Monsieur Lefol ?»

Il ne laissa que peu de temps pour répondre, cette question étant simplement rhétorique.

Pourquoi êtes-vous si sympathique avec moi ? Je sais que ma question peut-être surprenante, mais je n'ai pas l'habitude qu'on se comporte ainsi avec moi...»

*Vous faites partie du clan des bons samaritains ou quoi ?*


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 18:07

" Bien il se pose quand même des questions. Il se laisse pas emmener à l'abattoir sans broncher"

- Vous seriez surpris par les choses que l'on peut apprendre à quelqu'un alors qu'on pense ne rien savoir.

Jean s'arrêta devant un tableau. Il le scruta un petit moment puis recommença à parler.

- Vous m'êtes sympathique parce que vous me rappelait quelqu'un que j'ai connu. Un peu songeur, un peu gaffeur. Il était sous ma responsabilité mais je n'ai pu le garder du plus grand danger qui le menaçait; lui-même. À cause de son manque de sérieux dans l'ecoute de mes leçons, il n'a pu échapper aux bêtes qui le traquaient. Je ne suis arrivé que pour assister à sa destruction. Vous me faites beaucoup penser à lui.

" Qu'est ce qui faut pas inventer comme conneries..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 21:34

Hadrien resta sans voix quand Jean lui raconta pourquoi il était sympathique avec lui.

*... Et merde ... J'ai encore fait une bourde ... J'aurais mieux fait de me taire ... *

Hadrien se balança d'un pied sur l'autre, il était mal à l'aise d'avoir abordé un sujet qui ne devait pas être facile pour son interlocuteur.

« Je ... je ... je m'excuse d'avoir abordé ce sujet ... Vous avez raison ... la curiosité est un vilain défaut ... Je suis vraiment désolé pour votre ami ...»

Il ne savait plus ou se mettre, il gardait la tête baissée, n'osant plus regarder Jean en face.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 22:00

Jean eût un sourire triste pour Hadrien. Il continuait à jouer son rôle à merveille.

- Ne vous souciez plus de tout ça. J'espère seulement que vous serez plus enclin à me faire confiance. Car que vous le croyez ou non, je ne laisserai pas se reproduire pareil erreur en ce qui vous concerne.

Il eût recours encore une fois à une de ses poses pour appuyer ses dires. Il lui tendit la main.

- Je vous propose mon aide, je vous apprendrai ce que je sais, veillerai à vous permettre d'évoluer au mieux parmi nos semblables. En contre partie, car il y en a toujours une malheureusement, vous m'aiderai dans une tâche qui me tient à cœur. Marché conclu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 22:58

*Mais j'ai pas demandé votre aide moi ... sauf pour le taxi ... c'est vrai... *

« Euh ... votre marché me semble bien, mais ... je ne peux pas accepter sans savoir de quelle tâche vous parlez. Ce n'est pas que je ne vous fais pas confiance ...
(*mais je ne vous fais pas confiance ...*) Mais je ne peux m'engager dans quelque chose ou je ne pourrais peut-être pas vous aider. J'ai aussi des engagements avec ma famille ... (se racle la gorge) que je dois honorer en priorité.»

Hadrien le regarda, en espérant qu'il avait été clair dans ses propos.

*Et moi qui voulais passer inaperçu ... je crois que c'est loupé*


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Ven 9 Aoû - 23:32

- C'est tout à votre honneur.

Le sourire de Jean se figea en un rictus macabre.

- La famille avant tout, c'est quelque chose que je conçois très bien. Et ma tâche est justement de préserver ses intérêts. Et je ne parle pas juste de mon sang, je parle de la Camarilla parisienne, qui à mon avis est fort mal en pont ces temps ci. Les sauvages et les barbares vont et viennent comme bon leur semble dans nos territoires soient disant sûrs. Pour preuve la dernière ordalie ou encore la cérémonie d'adieu à feu la Sénéchale. Je cherche juste à renforcer nos rangs, par tout les moyens.

Jean s'arrêta et leva un doigt.

- Et ne vous trompez pas, vous proposer mon aide ne veut pas dire que je vous fasse confiance aveuglément. Je ne serai pas là à vous parler si j'accordais ma confiance au premier va-nu-pied venu. Répondez donc à vos engagements, mais gardez sous silence notre entrevue. Ca sera le test pour savoir si vous êtes digne de ma confiance. Et ne vous trompez pas... ici tout se sait, une nuit ou l'autre. Et nous sommes destinés à en vivre plus que notre lot.

Jean avait insisté sur le mot " va-nu-pied" pour troubler son interlocuteur. Lui rappeler qu'il y a quelques heures, il avait su lui apporter une aide lorsqu'il en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Sam 10 Aoû - 0:38

« Si cette "tâche" consiste à protéger ma famille, mais aussi la Camarilla, je suis tout disposé à vous aider dans la limite du possible et de mes capacités. Mon aide vous est donc acquise Monsieur. A la condition que si je refuse un jour de faire quelque chose vous ne m'en tiendrez pas rigueur ? D'accord ?»


Hadrien le regarda droit dans les yeux, lui faisant ainsi comprendre qu'il ne devrait pas insister si un jour il rechignait à faire quelque chose.
Jean continua à parler cette fois-ci de manière un peu plus énervée, Hadrien lui répondit très calmement.

« Ne vous inquiétez pas Monsieur, je sais garder un secret et personne ne sera au courant du contenu de cette conversation.»

Puis il tressaillit légèrement.

* "ici tout se sait, une nuit ou l'autre" C'est une menace ça ? J'aime pas trop ça ... et le coup du va-nu-pied ... c'est très classe ... *


Hadrien fit une mou dubitative et se referma comme une huître, préférant ne rien répondre de plus à l'homme.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mar 13 Aoû - 13:56

L'homme ne semblait pas se laisser convaincre facilement. " nouveau mais pas naïf. Tant pis on va faire avec. "

Jean resta à regarder dans le vide. Il s'était adossé au mur et avait croisé les bras sur son torse.

- Bien... Très bien même. Vous avez mes coordonnés si besoin. C'est donc avec plaisir que je vous dis à bientôt. Allez vous rester ici? Je pense sortir prendre l'air. Trouver un peu d'animation. Les choses sont un peu trop ennuyeuses ici à mon goût.

Il n'y croyait pas trop. Son interlocuteur lui avait suffisamment dit qu'il attendait quelqu'un. Pour Jean ce n'était qu'un contre temps. Il trouverait bien quelque chose pour surveiller son " futur protégé".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mar 13 Aoû - 22:44

« Non, comme je vous l'ai dit, j'attends mon frère de clan ... Je vais malheureusement devoir retourner au petit salon et attendre qu'il me donne de ses nouvelles. »

Hadrien regarda pour la énième fois son portable en fronçant les sourcils. Toujours pas de réponse.

*Mais qu'est-ce qu'il fout*

« Ah, j'oubliais je vous envoie mes coordonnées par texto, comme ça vous pourrez me joindre en cas de problème. »

Il pianota quelques instants sur son téléphone et le referma.

« Voilà c'est fait. Je suis ravie de vous avoir revu Monsieur Lefol, mais je ne voudrais pas vous retarder pour votre ballade. »

Hadrien lui tendit la main et se forçant à sourire.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mar 13 Aoû - 23:36

Jean regarda la main offerte est sourit. Il tendit la sienne et la saisit quand il senti son portable vibrer.

- Je pense que votre message vient d'arriver. Je vous dis donc à bientôt en espérant pour vous que votre attente ne dure plus trop longtemps. Je vous souhaite une bonne nuit Mr Chevalier.

Jean retira sa main et s'en alla sans ajouter autre chose. Il avait quelque chose en tête qu'il ne pouvait reporter.

[------> extérieur du louvre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mer 14 Aoû - 23:06

Hadrien s'inclina légèrement une fois que Jean lui eut lâché la main.

« Bonne nuit à vous aussi Monsieur Lefol »

Il le regarda s'éloigner, puis prit la direction du  petit salon de la façon la plus lente qu'il pouvait. Il ne voulait vraiment pas y retourner.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Lun 16 Sep - 0:26

Arrivant de là

Hadrien fronça les sourcils.

« Me gêner ? Je ne vois pas pourquoi. Tu es mon frère, tu ne me gêneras jamais ! Et puis on se connaît déjà Jean et moi. On a passé un peu de temps ensemble ... »

Il lui sourit ne voyant pas le problème.

Hadrien pénétra dans le bâtiment, passant devant les gardes et se dirigeant dans le dédales des couloirs du musée.

*... "tu comprends ce que je veux dire ?" ... "tu comprends ce que je veux dire ?" ... y'a un deuxième sens à cette phrase ? Je vois pas ... *


Hadrien avançait dans les couloirs, perdu dans ses pensées. Il réfléchissait, se demandant ou voulait en venir son frère. Puis il s'arrêta, se tourna vers Lucas et lui lança un regard interrogatif.

« (En murmurant) ..." Tu comprends ce que je veux dire" ... (en parlant de manière audible) ... Tu ... (secoue la tête) Non ... Pas possible ... (se retourne et fait quelques pas, puis s'arrête à nouveau) Lucas ... ? (se retourne une nouvelle fois vers son frère) Tu crois pas que ... je ... avec Jean quand même ? »

Hadrien regarde son frère avec stupeur. Comment ce dernier avait-il pu arriver à pareil conclusion ? Il resta figé devant Lucas, attendant sa réponse. S'il était encore humain, il serait sûrement rouge comme une tomate.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Lun 16 Sep - 1:21

Venant de là

Lucas suivit son frère dans le Louvre et déposa ses armes à l'entrée, réfléchissant toujours à ce qu'il venait de demander. Hadrien lui avait répondu qu'ils se connaissaient déjà et ses sourcils avaient fait un bon. Son frère avait bien compris et lui répondait franchement ou sa réponse était aussi candide que pouvait l'être Hadrien ? En même temps il lui avait dit qu'il ne le gène pas...donc la réponse la plus probable était qu'il n'avait pas compris où il voulait en venir. Misère !

*Il est vraiment....pure celui-là ! En dehors du fait qu'il est un Vampire, il est franchement...pure...faute de meilleur mot ! C'est à se demander comment il a pu survivre jusque là ! Il est tellement perché que... Tu as fini oui ! Tu veux pas arrêter de t'écouter parler ! Rabat joie ! Tchhht !*

Lucas suivait son frère, perdu dans ses pensées en se demandant comment il allait lui faire comprendre ce qu'il entendait par faire connaissance. Pas de méthode trop brutale, sinon Hadrien allait nous cramer un fusible ! Pas de manière trop sous-entendu puisque de toute évidence il ne comprenait pas. Alors, qu'est-ce qu'il reste en entre ni trop direct, ni trop implicite !
Soudain Lucas percuta quelque chose, son frère apparemment. Il le regarda quelques instants avant de repartir comme si de rien n'était. Lucas pencha la tête sur le coté, regardant sans bouger le manège étrange de Hadrien. Entendant son nom prononçait avec interrogation, il répondit calmement un oui légèrement joueur. Enfin, il comprit le pourquoi de ce comportement ! Hadrien venait de comprendre l'allusion qu'il avait fait plutôt. Lucas se mit à rire et jeta un coup d’œil à sa montre, notant mentalement que dans ce genre de domaine, il faudrait prévoir un temps de réaction plutôt long !
Il releva ensuite son regard sur son frère, affichant un air narquois au possible.

" Si si tu as bien compris ce que j'ai voulu te dire ! Note que ça ne me dérange pas, mais pour éviter de faire ou dire des bêtises, je préférais demander si je gênais... "

Lucas laissa le temps à son frère de bien digérer tout ce qu'il venait de se dire. Le regardant toujours avec ce petit air moqueur et une lueur joueuse dans les yeux. Il détailla les réactions qui se succédèrent sur le visage de l'homme en face de lui et après un moment reprit.

" Avoue quand même que deux hommes qui veulent se balader dehors ensemble ça porte un peu à confusion non ? Surtout que vous semblez prendre rendez-vous pour ça ! Ou alors c'est moi qui suis un pervers... "

Lucas pencha la tête de l'autre coté, se prenant le menton dans une main en retournant la situation dans tous les sens. Non ! Définitivement, il avait beau retourner ça dans tous les sens possibles, ça restait très louche ! Même pour des vampires ! Il regarda à nouveau son frère avec amusement et poursuivit, sur une note moins joyeuse.

" Enfin comme je te disais, tu fais ce que tu veux. Mais fais-moi plaisir, reste sur tes gardes quand même, on sait jamais ! "


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Lun 16 Sep - 2:26

Hadrien fixait toujours son frère l'air hébété.

*... il croit vraiment que je fais des trucs avec Jean ... *

Il resta bloqué sur le sourire de Lucas. Ce dernier plaisantait-il ? Ou était-il vraiment sérieux dans ses propos.

« Euh ... Lucas ... Je ne fais que discuter avec lui et on c'est aussi entraîné ensemble quelques fois, mais c'est tout ... et de toute façon ... Je ne suis pas gay ... »

Il regarda son frère. Ce dernier affichait toujours un air moqueur. Il ne devait sûrement pas le croire. Mais que faire ? Il ne pouvait pas prouver ce genre de choses là. Il resta les yeux écarquillé à regarder vaguement Lucas. Puis la voix de ce dernier le fit sortir de ses pensées.

« C'est vrai que je n'avais pas pensé à ça ... Mais deux hommes qui se baladent ensemble, ça ne veut pas forcement dire qu'il ... enfin ... tu vois ? La preuve, on est tout les deux, on se baladent et il n'y a rien entre nous ? »

Son frère le mit ensuite en garde. Hadrien le regarda avec plus de calme.

« Ne t'inquiète pas ... Je ferais attention ... Je ne lui fait pas confiance de toute façon. »

Il lui sourit, puis toujours tracassé par ce que venais de lui dire Lucas, il se risqua à lui demander.

« Je donne vraiment l'impression de ... enfin ... d'être gay ... Je ne pense pas pourtant ... Tu trouves vraiment ... ? »

*Mais s'il faut c'est ce que croit Jean ... Oh mon Dieu ... Il se méprend peut-être sur mes intentions*

On pouvait commencer à lire de la panique dans son regard, Hadrien réfléchissait toujours, ce demandant l'image qu'il renvoyait aux autres. Effectivement, il était beaucoup plus à l'aise avec les hommes et il savait aussi si prendre avec ces derniers pour ce nourrir, mais cela ne voulait pas dire qu'il était attiré par eux.
Puis il ferma les yeux quelques instants pour se calmer.

*STOP ! ! ! Arrête de penser à ces futilités ... Bordel ... *

Hadrien sourit et regarda son frère. Il paraissait calme et avait arrêté le bouillonnement de ses pensées, pour le moment. Mais il était toujours extrêmement mal à l'aise. Il s'adressa à Lucas, d'une voix hésitante, affichant toujours un sourire vide.

« On peut changer de sujet s'il te plaît ? »


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Lun 16 Sep - 22:47

Jean comme à son habitude avait les mains dans les poches et sifflotait. Il marchait dans les couloirs du louvre en essayant sans plus de tomber sur les deux malkavians. Il présentait que la conversation lui donnerait mal au crâne. Il finit tout de même par les rejoindre.
Hadrien finissait une phrase.

" On peut changer de sujet s'il te plait?"

Jean se racla la gorge et les deux hommes se retournèrent. L'un amusé, l'autre mal à l'aise.

- J'espère ne pas arriver comme un cheveux sur la soupe. Si cela vous sied mieux je peux vous laisser en paix. Je conçois tout à fait l'affinité naturelle qui vient entre deux membres d'un même clan.

Il fouilla dans veste et en sortit une petite boite métallique qu'il ouvrit. Il en extirpa une carte de visite. Seul un numéro de téléphone était visible. Il la tendit à Lucas.

- Comme vous êtes un ami de Hadrien je peux assurément vous faire confiance. Voici ma carte. N'hésitez pas à faire appel à moi pour tout et n’importe quoi. Je serai ravi de vous rendre ce service.

Jean affichait un sourire de vendeur de voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mar 17 Sep - 0:58

Lucas regarda son frère avec toute la retenue et la gentillesse dont il était capable. Il avait pourtant à la fois envie de rire et envie de se moquer gentiment de cet homme qui se comportait comme un jeune fille effarouchée. Il croisa les bras en le regardant se démêler avec ses explications. Alors, il ne se passait rien avec le Ventrue ?! Enfin rien du coté de Hadrien en tout cas ! Lucas se fit la réflexion qu'il garderait bien l'autre à l’œil, juste pour être sûr qu'il ne profiterait pas de la naïv....hum...gentillesse de Hadrien.
Un rire résonna dans le couloir quand son frère lui demanda s'il se passait un truc entre eux. C'était franchement pas la même chose non ?

" C'est pas pareil, on ne se donne pas des rendez-vous pour se faire des balades seul à seul ! On est dans le Louvre, pas dans un parc ! "

Un nouveau rire vient atténuer les paroles prononcées avec un peu de rudesse. Il lui aurait presque ébouriffer les cheveux tellement il lui faisait penser à un gamin ! Enfin, un gamin prédateur avec des crocs...normal quoi ! Haussant les épaules à cette remarque pour le moins malvenue, il écouta la question de Hadrien et se permit de le regarder des pieds à la tête.

" Si tu fais gay ? Franchement ? Je ne sais pas...c'est pas le genre de truc qu'on peut dire en regardant quelqu'un, certain font gay et ne le sont pas, d'autres font hétéro et sont gay... "

Lucas s'arrêta là, ne voyant pas vraiment quoi dire de plus. S'il devait juger son apparence, il aurait dit qu'il ressemblait à un jeunot un peu marginal. S'il devait juger son comportement il aurait qu'il se comportait comme une jeune mariée juste avant sa nuit de noce. Mais est-ce vraiment le genre de choses qu'on dit à quelqu'un ? Sans compter qu'il était plus que mal placer pour juger ! Avec son look, on le traitait souvent d'emo ou de gay et la terre ne s'était pas arrêté de tourner ! Très franchement ? Les gens pouvaient penser ce qu'ils voulaient, il s'en tamponnait le coquillard !

" T'inquiète, on se fout de ce que pense les gens ! Reste comme tu es, c'est très bien comme ça ! "

Lucas fut surpris de voir Hadrien fermer les yeux, il se rapprocha légèrement de lui, pour s'assurer que tout allait bien. Très vite, son frère lui demanda de changer de sujet et Lucas hocha la tête pour signifier que ça lui allait.
Jean arriva sur ces entres-faits et Lucas se retourna, bras croisés et expression joviale collée au visage.

" Vous ne dérangez absolument rien, nous vous attendions en discutant gentiment. "

Lucas regarda l'homme sortir une boite de carte de visite et lui en tendre une en l'invitant à prendre contact avec lui s'il avait besoin d'aide. Un sourire doux se dessina sur les lèvres de Lucas et il encra son regard dans celui de Jean. Ce dernier pu y lire...absolument rien, c'est comme si son interlocuteur était passé aux abonnés absent.
Après quelques instants, son regard se fit plus vivant et d'un mouvement de main il rangea la carte dans sa veste de moto.

" Je vous remercie ! Tant de sollicitude, c'est tellement rare de nos jours et surtout dans notre grande famille ! "

Le ton était neutre, le sourire légèrement effacé et le regard quelque peu éteint.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mar 17 Sep - 11:25

Hadrien écouta Lucas, qui prenait le temps de lui répondre. Il avait conscience que sa question était bête, mais il n'avait pas eu le temps de retenir ces paroles pour les garder pour lui. Il savait qu'il parlait beaucoup trop vite parfois. Et là il venait encore de s'en rendre compte.

Lucas lui dit de rester comme il était et Hadrien se mit à rire jaune. Il s'adressa à Lucas d'une voix qu'il essayait de faire passer pour sur de lui, mais évidemment toujours mal à l'aise.

« Je vais faire ça Lucas ... être moi-même (il ricana encore une fois avant de baisser la tête et de s'adresser à lui de manière plus sincère) ... euh ... Merci Lucas »

Puis Jean les rejoignit et Hadrien regarda distraitement la scène qui se déroulait entre son frère et le Ventrue. Il préférait laisser son esprit s'échapper ailleurs pour le moment, ainsi ce dernier le laissait tranquille. Hadrien resta muet et les laissa discuter ensemble. Il n'avait pas envie de participer à la conversation pour le moment.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mar 17 Sep - 18:48

Le dénommé Lucas avait pris sa carte et la réaction que cela entraina laissa perplexe Jean. *" Eh ben, t'as fondu un fusible mon gars? "* Mais le commentaire qu'il reçut lui fit changer d'avis. *" Oh toi je sens que je vais te tenir à l’œil "*. Jean garda son sourire de vendeur de voiture et répondit à Lucas.

- On mais ne vous trompait pas mon ami. Malheureusement rien n'est gratuit de nos jours et surtout dans notre grande famille.

Il avait fait exprès de reprendre la fin de la phrase de son interlocuteur. Cela l'amusait d'essayer de déstabiliser les gens avec qui il parlait.

Jean jeta un coup d’œil à Hadrien. Il n'avait plus prononcé un mot depuis qu'il les avait rejoint. Il leva un sourcil interrogateur. Tant pis si la sainte ni touche voulait la fermer. Jean décida de reporter son attention sur Lucas.

- Je vois que vous portez un blouson de moto. Je trouve ces bolides fascinants! Cela donne une sensation de liberté incomparable avec un cabriolet. J'en ai moi même piloté quelques unes mais c'était des modèles américains ou allemands pendant la guerre. Rien à voir avec les puissantes japonaises d'aujourd'hui. Vous roulez en quoi mon ami?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mer 18 Sep - 13:44

Lucas hocha la tête pour encourager Hadrien, il était plongé dans une espèce d'état second qui laissa Lucas perplexe. Avait-il dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Les relations avec les autres pouvaient se montrer déstabilisantes, voir déplaisantes. On prononçait quelque mot et les réactions étaient toujours inattendues...mais cela venait peut-être de lui. Les mots n'étaient peut-être pas les bons. En même temps, il ne pouvait pas la fermer continuellement pour ne blesser personne.
Se détournant de son frère, Lucas reporta toute son attention sur Jean. Il ne prononça pas un mot quand l'homme lui répondit que rien n'était gratuit, mais une de ses questions venait de trouver une réponse. Décidément, cet Elyseum correspondait bien à ce qu'il en pensait. Un regard rieur refit son apparition, mais aucun mot ne passèrent ses lèvres incurvées en un sourire badin.
Il attendit de voir ce que le Ventrue lui réservait et il ne fut pas déçu ! S'il avait pu il se serait mis à rire ! Il écouta donc patiemment, préparant déjà une réponse banale.

"Effectivement, les sensations sont incomparables, mais dans Paris c'est surtout le moyen de déplacement le plus pratique."

Son ton était plat, ce qu'il venait de dire n'était qu'une simple constatation. Il haussa les épaules et repris pour enfoncer le clou.

"C'est une vielle japonaise il me semble, j'ai pris ça parce qu'on m'a certifié que c'était un modèle fiable. J'essaie d'apprendre à la bricoler, mais je suis pas très doué pour ça..."

Il eut un petit sourire moqueur envers lui-même et laissa même filtrer un gloussement de dérision.

"Et vous ? Vous roulez en quoi ?"

*Putain...on va pas s'en sortir là !*

Lucas en profita pour jeter un regard vers Hadrien et l'inciter à prendre part à la conversation. Il avait légèrement l'impression que son frère c'était éteint et que l'autre s'en foutait royalement.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mer 18 Sep - 15:31

Hadrien les écouta discuter de moto. Il n'arrivait pas à faire passer son malaise. Il n'était pas habitué à passer du temps avec d'autres personnes, même s'il essayait de faire des efforts en général, c'était un calvaire pour lui. Il se disait qu'il s'habituerait bien un jour, mais pour l'instant il remarquait bien que ce n'était pas brillant.

*... Reprends toi Hadrien ... allé .... Parle ... dis quelque chose ... *

Lucas lui jeta une sorte de regard d'encouragement et il se décida à parler. Il se racla la gorge et s'adressa aux deux hommes en train de discuter, d'une voix un peu cassé.

« Je n'ai pas de moto, mais j'aime bien la mécanique... »

Hadrien restait en retrait, la tête toujours baissée.

* Mais pourquoi j'ai dit ça ... J'aurais pas dû me mêler de leur conversation ... ça ne se fait pas ... Je suis ridicule.*


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Jeu 19 Sep - 17:27

Jean hochait la tête en écoutant ce que lui disait Lucas. Des banalités répondant à d'autres banalités.

- Je suis tout à fait d'accord avec vous, il est beaucoup plus facile de se déplacer par ce moyen. On peut à loisir se faufiler entre les voitures. Mais cela va faire un moment que j'en possède pas. Ça me manque presque... C'est bien utile effectivement.

Hadrien avait enfin parlé. Il fait penser à Jean aux personnes qui dorment en réunion et qui lorsqu'elles se réveillent se sentent obligées de dire quelque chose pour faire croire qu'elles suivaient l'exposé. Jean haussa un sourcil.

- La mécanique est un domaine qui m'est étranger. Je sais à peine faire fonctionner un grille pain. Non vraiment, très peu pour moi.

Jean remonta légèrement la manche de sa veste et regarda l'heure.

- Ah je vois que l'heure tourne. Le temps passe plus vite lorsqu'on est en de bonne compagnie n'est ce pas? Hadrien je me ferai une joie de vous revoir, mon ami.

Il se tourna vers Lucas.

- J'ai été enchanté de faire votre connaissance. Nous nous recroiserons sûrement.

Il se recula de quelques pas et s'inclina légèrement.

- Messieurs je vous souhaite une bonne continuation.

Il s'en alla, laissant les deux Malkavians dans le couloir. Il prit la direction de la sortie.

[----> devant le Louver]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Lun 23 Sep - 0:29

Lucas écouta attentivement son interlocuteur en faisant mine de rien, ce mec était vraiment étrange. Il s'amusa des réponses que Jean lui donna et trouva son comportement des plus amusants également. Il devrait le tenir à l'oeil, juste pour être sûr....ou alors il devenait vraiment parano...en même temps fallait voir dans quel genre de milieu il évoluait...C'était pire que l'empire des loups, là c'était plutôt le règne des vipères...enfin il ne fallait certainement pas voir le mal partout ! Il faudrait qu'il demande à Gatien, peut-être que lui le connaissait assez pour lui donner une idée du personnage.
Lucas chassa ses réflexions d'un mouvement de main et retourna au sujet présent. Le ventrue semblait prendre congé de lui et de Hadrien, vraiment de plus en plus étrange...

" Assurément, nous nous recroiserons assurément... "

Lucas s'inclina devant Jean, mais peut-être moins bas que ce qu'il aurait dû. Il regarda partir l'homme, tournant et retournant la dernière phrase qui lui était destiné dans son esprit. Était-ce un souhait, une simple banalité ou une menace ?
Lucas reporta son regard sur Hadrien, il lui avait dit qu'ils se connaissaient depuis un moment non ?

" Dis-moi, c'est qui ce type exactement ? Et c'était quoi ça ? "

Pendant qu'il posait ses questions, Lucas attrapa son portable et tapota l'écran un petit moment avant de relever la tête. Subitement une idée germa dans son esprit, comment son cloîtré de frère avait pu rencontrer ce type ?

*Ah non ne me dites pas que...*

" Mais tu l'as rencontré comment ? Parce que si vous...bref...tu l'as rencontré comment ? "

Spoiler:
 


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrien Chevalier
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Lun 23 Sep - 18:28

Hadrien ne rajouta rien de plus à la conversation. Il ne se sentait pas à l'aise, un point c'est tout. Pourquoi essayer de faire semblant en s'intégrant à leur échange verbal ?
Il ne ré-ouvrit la bouche qu'au moment ou Jean prit congé d'eux.

« Pour moi aussi ce sera une ... joie ? De vous revoir ... »
dit-il d'une voix hésitante.

*Une joie ... C'est quand même un peu exagéré ... *

Il s'inclina poliment et regarda l'homme s'éloigner avant de faire revenir son regard sur Lucas. Ce dernier le regardait et lui posa une question.

« Je n'en sais pas qui c'est, enfin, pas plus que ce que je t'ai déjà dis. En gros, son nom, son prénom et son clan. Je n'ai pas eu d'autre info ... même en les ayant demandés. »

Hadrien se racla la gorge et continua.

« Votre conversation était pour ainsi dire un peu bizarre non ? C'est pas très étonnant, il est quand même bizarre cet homme, je dirais même inquiétant... »

Lucas écrivait un message et enchaîna sur une autre question.

« Comment je l'ai rencontré ... euh ... et bien
(passe une de ses mains dans ses cheveux) c'est ... euh ... compliqué. Mais pour faire simple, je me suis retrouvé dans un endroit que je n'appréciais guère. Et je voulait un taxi pour me barrer en vitesse. Lui en avez un, il m'a simplement proposé de le partager avec lui. J'ai accepté, car je voulais juste m'éloigner au plus vite de là où j'étais. Puis quelques heures plus tard ... Je l'ai croisé au Louvre et j'ai appris comme ça son « identité ». On s'est ensuite recroisé de temps en temps ... mais c'est tout. »

Hadrien regardait son frère dans les yeux, ce qu'il ne faisait que rarement. Il espérait ainsi savoir si ce dernier croyait son histoire ou non.


Tenue de Hadrien pour la soirée :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   Mer 25 Sep - 0:19

Au fur et à mesure des réponses de Hadrien, les sourcils de Lucas se haussèrent de plus en plus haut. Il ne le connaissait pas, n'avait réussi à avoir aucune information sur ce Ventrue, il le trouvait bizarre, mais continuait, malgré tout ça, de le côtoyer ?! Son frère était-il fou ? Ou maso ?
Lucas se pinça l'arrête du nez en secouant la tête, c'était quoi la phrase déjà ?

* La nature est trop hostile pour quelqu'un comme lui...et c'est vrai que ça lui va à merveille...en même temps tu...Arrête de suite !! Il est gentil, un peu naïf certes, mais gentil ! ...manquerait plus qu'il morde...chhhhttt !!! *

Ne voyant pas comment expliquer le comportement de son frère, ou plutôt ne voulant pas savoir si explication il y avait, Lucas changea subitement de sujet. Il se promit cependant de garder le Ventrue bizarroïde à l’œil, surtout s'il traînait près de Hadrien. Il ne faudrait pas que son frère soit le dindon d'une farce quelconque dans la société vampirique. Déjà qu'il était plutôt frag...difficile pour lui de parler, alors là ça serait vraiment...bref...

" Tu sais si notre Primogène compte nous voir ce soir ? Parce que sinon, ça veut dire que je suis venue un peu pour rien... "

Lucas haussa les épaules en souriant, espérant détendre l'atmosphère. C'était un sujet neutre, bateau, mais neutre ! Et vraiment, il ne se rappelait plus si le gamin leur avait demandé de venir ou pas...parfois la lune était vraiment très proche...


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les couloirs du Louvre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les couloirs du Louvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Bousculade dans les couloirs [LIBRE]
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Archives-