AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chronique de l'Ombre du Mardi 22 Février 22011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar


MessageSujet: Chronique de l'Ombre du Mardi 22 Février 22011   Sam 1 Juin - 0:16

Mardi 22 Février 2011







Politique : Vue ! Un Gardien tout décoiffé...

Qu'il est triste de constater que le Gardien de l'Elyseum manque cruellement de savoir vivre ! Si l'Elyseum a perdu de son charme depuis l'élection du (futur ex ?) Gardien, il officialise le fait que l'endroit le plus dangereux pour nous, pauvre Camariste que nous sommes, n'est point le territoire Sabbat mais son bureau. En effet une Malkavien répondant au nom d'Hécate a été retrouvé blessée et pieuté dans celui ci, après avoir joué de vulgarité, tant dans sa tenue que dans son attitude. Apprenez très chère que notre Gardien à le sang chaud lorsqu'on manque d'étiquette... et de tissus.

Entretient : Les Brujah deviennent moins Sage ?


Si depuis des nuits nous nous devions tous d'admirer leurs sagesse et leur discrétion, depuis le combat (règlement de compte ?) de Fleur et Gallus, les Brujah sont ... explosifs ! En effet, cette nuit ils se sont entretenue dans le Nouveau Casino sur leur territoire. Réunion dont même moi, je n'ai pas eu d'échos (comme quoi les secrets les mieux gardés ne sont pas ceux que l'on pense...). La tension devait cependant être aussi dynamite que la voiture de la rue d'en face qui a fait s'écrouler une partie du bâtiment en explosant. A voir ce que ceux - ci nous réserve pour la nuit prochaine...

Social : Sauvetage d’une Rose... encore


Une deuxième expédition en territoire hostile pour sauver une demoiselle en détresse. Rien d’exceptionnelle me direz-vous. On pourrait juste penser que nos jeunes femmes ont une tendance naturelle à se mettre en danger. Mais figurez-vous que nous ne parlons d’ici qu’une seule et même personne !

Une nouvelle fois, une expédition a due être menée pour sauver mademoiselle Casato, qui s’est retrouvée en danger de mort. Ses nouveaux chevaliers en armures sont donc le Fléau et le tout nouveau Bourgmestre du clan Ventrue accompagnés de leurs vassaux. Est-ce un moyen d’attirer la gente masculine ? Peut-être bien !

Toutefois, voici un sauvetage que l’on peut qualifié de rentable. En effet, il s’avère que la Rose était retenue avec le Bourgmestre Grangel, disparût depuis plusieurs nuits. Monsieur Sheperd pourra remercier sa bonne étoile en s'endormant, que la très sollicité demoiselle Casato ai été retenue prisonnière au même endroit que lui. Sans cela il croupirait sans doute encore prisonnier et torturé, son clan semblant n’avoir engagé aucune recherche avant qu’on ne le contacte.

Après les dangers du Sabbat, notre chère Elea aura préférée la douceur canine des Lupins ! La demoiselle aime donc le changement. Peut-être bien que la prochaine fois, nous aurons à la sauver des facéties du Bon Peuple !

Interview : Elea Casato, la survivante.


Cathy Schmit : Bonsoir mademoiselle Casato.
Elea Casato : * se retient de rigoler * Bonsoir Mademoi... Euh... Madame Schmit !
Vous savez, je suis curieuse de savoir qui c'est l'bonhomme qui a réussis à attirer l'attention de la Harpie de Paris !

CS : (sourit) Mais nous ne sommes pas ici pour parler de moi, ma jeune amie ! C'est un plaisir d'avoir comme invitée une Rose, il faut dire que votre clan a été plutôt décrié il y a peu.
EC : C'est le votre aussi ... et n'empêche que j'suis curieuse. Il doit en avoir dans le pantalon...

CS : C'est le mien, il est vrai. (Petit rire) Je vous en parlerai plus si vous répondez à mes questions mademoiselle Casato... Sollers ?
EC : Elea suffit * sourit * C'est votre première question ? Mon nom ? Parce que votre réseau d’informations n’est pas très au point si vous ignorez l'identité de la personne que vous interviewez.

CS : Ce n'était pas là ma question. J'ai juste cru comprendre, que vous n'aimiez pas trop que l'on vous appelle par le nom de la famille Sollers, je voulais juste le vérifier. Mais soit, je vous appellerai donc Elea.
EC : * hausse les épaules * Alors c'était quoi la question ? Je crois que je ne l'ai pas saisis...

CS : Elea, depuis votre arrivée à Paris votre nom de cesse d'être cité dans la Chronique de l'Ombre. Pourriez-vous nous expliquer un peu ce fait ?
EC : Beeen ... C'est vous qui écrivez les articles. C'est à vous de répondre ... * imite la voix de Cathy * Pouvez vous m'expliquer ce fait ?

CS : (Petit rire) Je ne fais qu'écrire vos prodiges très chers ! Si nous parlions un peu de vos liens avec notre bien-aimée Geneviève d'Orceau ?
EC : * cligne plusieurs fois des yeux * Mes liens ?

CS : On dit qu'elle fût très intéressée par... vos talents, si j'en crois mes sources.
EC : * cligne à nouveaux des yeux * Non. C'est encore une fois vous qui l'avez écrit.

CS : C'est donc que la chose doit être vrai ! (petit rire) Vous nous êtes revenu d'une expédition en territoire Sabbat, quelque peu transformée... A quoi pensez-vous devoir aujourd'hui votre non-vie ?
EC : * sourit * Ou que vous n’avez pas plus intéressant à raconter. Vous voyez une transformation ? Moi j'en vois aucune, j'suis toute pareille ! Un peu trauma’ mais c'est parce qu'ils ont pas trop le sens de l'hospitalité au Sabbat. Par contre niveau boité SM ils déchirent !! Puis pour cette fois-ci, je suppose que je le dois à l'équipe de secours. Non ?

CS : Il est fort probable. Toutefois, voilà que quelques nuits à peine après cet incident et une guérison des plus miraculeuse, vous vous retrouvez de nouveau dans les mains de nos ennemis. Et cette fois-ci on parle de Loup-Garous.
EC : * cligne des yeux * C'est une question ? Parce queee, on parle de s'que vous voulez hein ! Moi j'fais bien tout comme la harpie demande.

CS : Certes ce n'était pas une question, mais peut être aurez-vous quelques commentaires à ce propos ?
EC : Euh ... * éclate de rire * Leur drogue c'est d'la bonne ! Si vous voulez vous fournir cherchez des oreilles pointues et des dents crochues !

CS : De la drogue dîtes-vous ? Voilà qui explique votre état. Vous avez été séquestré pendant une journée et une bonne partie de la nuit avec le Bourgmestre Gangrel. Avez-vous pu obtenir des informations intéressantes de celui-ci ?
EC : NAAAAN ! C'est pas vrai ! J'suis pas droguée !! * boude puis se décide à répondre * Hm… Il connait Somewhere over the Rainbow ... Vous savez la chanson là ! * fredonne l’air * J'suis sûre qu'avec un ukulélé il ferait un carton !


CS : William Sherperd.... chante ?
EC : * hoche de la tête * Pourquoi ? Vous non ? Ca la foutrez mal qu'un Gangrel chante mieux qu'une Toréador ! Non, non, dites rien. Je vais être déçue sinon.

CS : (sourit) Je me tairai donc ! On dit qu'une foule de beaux mâles se sont lancés à votre recherche, si vous nous ne parliez ?
EC : Ouaiii ... J'suis encore en négociation avec le Fléau pour lui faire porter des collants de danseuse. Maiiis ... Il a pas trop l'air d'accord. * fait une petite moue triste *

CS : Monsieur Elchim donc. On dit également que vous serez sorti de là dans les bras du tout nouveau Bourgmestre Ventrue. Que pensez-vous de lui ?
EC : Ce que je pense de Professeur Patapouf ? Beeen j'l'aime bien. P'iiis il est venu me chercher... Il n’était pas obligé. C'est courageux ça hein ? Vous ne trouvez pas ? Et vous vous en pensez quoi de Professeur Patapouf ?

CS : Professeur Patapouf ? Curieux surnom. Très courageux, en effet. Mais n'est-ce pas lui qui vous a mit dans cette terrible situation ?
EC : Ben et Madame Schimt c'est pas bizarre peut être ? Schmit. En plus c'est presque tout comme la marque de cuisine... Ben voilà vous avez le nom d'une marque de cuisine, vous le vivez bien ? Parce que lui il le vit bien de se faire appeler Professeur Patapouf ! Bref, non. C'était la faute au garou. Faut pas tout confondre ! Comment il dit déjà Alpheas ... Ah oui un homme en poignarde un autre, c'est jamais la faute du couteau. Voilà, ben c’est tout comme il dit.

CS : Alpheas Sollers... Voilà le nom que j'attendais. On effet, on aurait pensé voir vous dans ses bras. Un commentaire ?
EC : * sourit avec douceur * Techniquement parlant ... vous attendiez un nom, donc Sollers. Mais vous l'avez déjà cité en début de conversation lorsque vous m'avez nommé je cite "Elea Casato grand silence Sollers"... Donc vous ne l’attendiez pas. Puis que... vous l'avez déjà dit. * prend une voix robotisée * Veuillez reformuler votre question ou passer à la suivante.

CS : (petit sourire crispé) Et en ce qui concerne monsieur de la Tour ? On dit qu'il n'est même pas venu à votre secours.
EC : * sourit * Vous changez de question finalement ? Bon allez posez votre véritable question. Passez pas par des chemins sinueux et détournés alors que, moi je sais où vous voulez en venir, vous vous savez où vous voulez en venir, du moins je l’espère pour vous, même votre dictaphone sait où vous voulez en venir !!

CS : (rit) Je pense que tous nos lecteurs aimeraient en savoir plus sur vos penchants. Entre Aziel Elchim, Alpheas Sollers, Bastien de la Tour, maintenant Gildven Phoenix - et nous nous attarderons pas sur messieurs Ashton et Thurim de Courbevoie - vous semblez plus que prisée, Elea.
EC : Et vous n’imaginez même pas l’effet que je fais aux canidés ! Mais ils ont une tendance à être possessif et violent ... S'fait mal. J'aime pas trop trop ...

CS : Une femme qui a du chien, si on peut se permettre ce vilain jeu de mots. Eh bien Elea, il semble que vous souhaitez garder pour vous certaines informations et je ne vous embêterai pas plus à ce sujet ce soir. Je vous souhaite de choisir le bon et vous remercie de cet (petit rire) entretien.
EC: * incline la tête sur le côté * Choisir le bon quoi ?

CS : Vous comprendrez mieux lorsque après avoir pris le temps de lire mon article demain, un peu moins... éméchée.
EC : * sourit * Oh ! Oooh je crois que j'ai compris ! * rigole * Ben j'ai des années d'anecdotes à raconter prouver que c'est pas l'un de mes talents innées * salut Cathy de la main * Par contre faut que j’y aille. J'ai du semer deux trois personnes pour venir ici... Ils vont pas tarder à me * se lève et tombe par terre * ... retrouver.


Justice et politique : Annonce d'Egareg, Achonte


Voici le message que les visiteurs du Louvre ont pu lire sur la porte du petit salon en fin de nuit...


"Semblables de la Cour de Son Altesse Princière Parménion, Ancien du Clan Brujah.

Aujourd'hui, 22 Février 2011, Moi, Egareg, Archonte de la Haute Justice de la Camarilla, Ancien du Clan Brujah édicte ce qui suit.

Primo : De Fleur de Rochefort

Madame de Rochefort, Ancien du Clan Brujah est désormais nommée Lieutenant de Justice, à mon Service.
Qu'il soit su de chacun qu'à ce titre, elle sera les yeux et les oreilles de la Justice,
Qu'il soit su de chacun qu'à ce titre, elle n'est plus désormais soumise qu'aux Ordres et au jugement de la Haute Justice,
Qu'il soit su de chacun qu'à ce titre, c'est par elle que ceux qui ont des doléances à transmettre à la Justice peuvent et doivent passer.

Secondo : De l'Ordre Sollers

Qu'il soit su des nouveaux arrivants comme des plus vieux résidents que l'Ordre Sollers, s'il est toléré par la Justice, et accepté à Paris, est toujours soumis aux restrictions suivantes, jusqu'à décision contraire :
* Interdiction de faire venir sur la cité plus de Membres qu'il n'y en a actuellement.
* Interdiction de recruter de nouveaux Membres.
Qu'il soit su aussi, que ceux qui enfreindront ces Interdictions pourront être Chassés au Sang sur le Domaine de France.

Tertio : De Gallus Sollers

Attendu l'importance et la puissance de l'Ordre Sollers sur la Praxis de Paris,
Attendu les évènements qui secouent cette Praxis en ce moment,
Attendu les évènements de cette nuit du 21 Février 2011,

Moi Egareg, Archonte de la Haute Justice de la Camarilla, Ancien du Clan Brujah, met celui-ci à l'épreuve, devant la Justice, devant sa Praxis, et devant son Prince. Gallus Sollers dispose de 5 nuits, à compter du 22 Février pour prouver à la Camarilla qu'il sert les intérêts de La Camarilla et non les siens propres, et ainsi se repentir de ses paroles.

En la nuit du 27 février 2011, Gallus Sollers rendra compte devant Son Altesse Princière Parménion, le Lieutenant de Justice Fleur de Rochefort, et moi même de ses actes. Et sera soumis au Jugement de la Justice."


Cathy Schmit, pour la Chronique de l'Ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
 

Chronique de l'Ombre du Mardi 22 Février 22011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chronique de l'Ombre Lundi 21 Février 2011
» Chronique de l'Ombre du Jeudi 17 Février 2011
» Chronique de l'Ombre du Lundi 4 Avril 2011
» ¤ Lieux février/mars : l'Ombre mystérieuse ¤
» bon mardi 4 janvier 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Médias :: La Chronique de l'Ombre-