AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Lun 29 Avr - 20:18

[- 1 point de sang du réveil]

Lucas posa une main sur son matelas dans la recherche de son téléphone, il balaya une large zone avant de le trouver et de regarder l'heure. La nuit venait tout juste de commencer, il avait le temps.
Il se leva, prit une douche et s'installa tranquillement dans un fauteuil qui faisait face à la baie vitrée, jouant nerveusement avec son portable, hésitant sur un dilemme interne.
Il souffla, il aurait bien le temps de faire ça plus tard. Là, il devait aller travailler et se bouger pour retrouver son Primogéne et le Gardien.
Il attrapa sa veste de motard, son casque et ses clefs et se dirigea vers la porte d'entrée qu'il ferma avec précautions. Dévalant ensuite les escaliers, il se retrouva au pied de l'immeuble devant sa moto, qu'il enfourcha.

Suite dans son lieu de travail : Le RedLight


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Mer 19 Juin - 0:26

Venant de là

Lucas déposa sa moto devant son immeuble et entra chez lui en coup de vent. Il se dépêcha de prendre une douche et de passer de nouveaux vêtements, avant d'aller bosser. Il était déjà en retard, mais que faire ? Il se regarda quelques instants dans le miroir, haussant les épaules pour se répondre à lui-même et resta un moment perdu, les yeux dans les yeux avec son reflet.
En résumé, il devait voir son oncle pour discuter, retourner inspecter un appartement avec Hadrien, faire un tour sur les quais de Seine, tard dans la nuit, et faire un rapport à Heinrich. À oui et accessoirement bosser !
Il souffla, quel merdier ! Il appréciait bien son statut de vampire, mais c'était beaucoup moins contraignant quand il était seul ! Son maitre lui avait peut-être fait un plus beau cadeau qu'il ne l'avait cru.

* Non !! Mauvais sujet ! On esquive avant de s'énerver ! *

Il jeta encore un coup d’œil à sa montre et se dit qu'il avait perdu assez de temps comme ça. Il récupéra quelques billets et attrapa ses affaires de moto avant de bien fermer la porte et de descendre à tout allure pour se rendre au RedLight.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Ven 19 Juil - 23:48

Vient de là

Gatien gara avec soin la moto de son neveu, échangeant dans le top-case le casque contre sa veste pliée qu'il serra contre lui.
Il vérifia qu'il avait mis l'antivol et s'avança devant l'immeuble. Pour éviter de réveiller tout le monde en sonnant, il sortit son téléphone de la main gauche et s'apprêta à l'appeler pour que son neveu lui ouvre. Et il vit qu'il avait reçu un sms.
Il répondit en tapant d'une seule main, et s'assit devant l'entrée.

Spoiler:
 

Au bout d'un moment, il s'aperçut qu'il se balançait lentement. Il s'arrêta aussitôt en se morigénant.

*Fais au moins semblant d'être normal, quoi...*

Il resta donc là, assi, immobile, refermé sur sa veste repliée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Sam 20 Juil - 0:28

Venant de là

Lucas arriva en courant presque devant chez lui et fit un signe de tête à Gatien, ne s'arrêtant pas plus que ça. Il voulait rapidement rentrer dans l'édifice et dans son appartement pour ne pas bruler comme un idiot sur le trottoir. Il vérifia que son oncle le suivait et une fois dans l'appartement il referma bien la porte, posa ses sacs et se tourna enfin vers son oncle.
Lucas prit le temps de le détailler, physiquement ça allait bien, mais quelque chose dans son regard ne tournait pas rond. Il laissa le temps à son interlocuteur de regarder ce qu'il l'entourait, avant de prendre la parole d'une voix calme et basse.

" Tu vas bien ? "

Il fronça les sourcils en attendant la réponse et désigna une table où Gatien pourrait poser ce qui lui encombrait les bras. Il reprit tout aussi doucement.

" Le jour ne va pas tarder à se lever. Je suis désolé, mais je n'ai qu'une chambre qu'on va devoir partager, enfin si tu veux dormir sur un lit...Ceci dit, demain nous pourrons discuter tranquillement. "

Regardant son oncle avec insistance, il se posta contre un mur. De toute façon tout l'appartement était protégé contre le soleil, donc même s'ils s'écroulaient dans le salon, il n'y aurait aucun problème.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Sam 20 Juil - 1:01

Gatien suivit Lucas à la trace. Il s'était quand même un peu inquiété de l'arrivée de son neveu...

Une fois dans l'appartement, il s'aperçut qu'il connaissait l'adresse, mais qu'il n'était jamais venu, ayant toujours rencontré son petit Liel dans l'horrible bar où il travaillait...
Ils se connaissaient assez pour qu'il n'ait pas besoin de lui mentir, et c'est d'une voix terne qu'il répondit :

- " Ma Dame est morte...
Je vais garder ses cendres sur moi, si ça ne t'ennuie pas. "


Il secoua la tête. Son abrutissement commençait à ressembler plus à la torpeur diurne qu'à la douleur ignoble qui le broyait.

- " Allons dormir, on parlera demain.
Cela ne me dérange pas de partager le lit avec toi. De toute façon, on ne va pas se bouscucler. "

Fit-il avec un sourire piteux, dans une tentative de plaisanterie un peu nulle.

Il suivit son neveu dans sa chambre, incapable d'admirer ou critiquer son appartement pour l'instant, et s'allongea en s'efforçant de ne pas prendre trop de place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Dim 21 Juil - 20:07

Lucas fut choqué de l'état de son oncle et du fait qu'il n'avait pas pu sauver sa Dame. Maintenant, ils se retrouvaient tous les deux, seuls et sans Sire et il ne savait pas vraiment quoi faire pour remonter le moral de Gatien. Il ne dit pas un mot de plus et suivit son oncle, lui posant une main réconfortante sur l'épaule.

Spoiler:
 

Il se réveilla subitement et posa un regard autour de lui. Il vit Gatien, allongé à coté de lui et se remémora la fin de nuit. Le corps de son oncle était installé sur le lit, il avait un air détendu qui ne durerait certainement pas. Lucas jeta un regard vers la veste qui était encore dans les bras de l'homme et décida d'aller prendre une douche pour donner du temps à son invité et lui laisser un peu d'intimité, le réveil allait être dur.

Il se leva doucement et se dirigea vers la salle de bain où il se glissa sous l'eau chaude, repensant à ce qu'avait été sa vie ses deux dernières années . Il se demanda ce qu'allait devenir la vie de son oncle, maintenant que sa Dame n'était plus. Une émotion malsaine l'étreignit quelques secondes et il se gifla mentalement, honteux d'avoir eu ce genre de pensées. Quel genre de personne était-il pour oser penser à ça ? Il éteignit l'eau chaude et finit de se doucher à l'eau froide, espérant se remettre les idées en place.

* Heureux....vraiment...c'est écœurant ! *

Il avait perdu sa Dame ! Certes, maintenant ils étaient tout deux seuls et abandonnés, mais de là à trouver de la satisfaction dans cette situation...c'était vraiment malsain !

Lucas sortit de la salle de bain, une serviette autour de la taille et un air légèrement égaré sur le visage, dégoûté de sa réaction face au malheur de son oncle.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Dim 21 Juil - 21:19

Spoiler:
 

Lorsque Gatien ouvrit les yeux, ce fut comme une machine qui se remet en marche. Toutes les informations furent de nouveau prêtes, mais la douleur revint aussi...

Il s'assit, et vit que son neveu s'était déjà levé.
C'était une chose qui lui avait toujours parue étrange, que les vampires ne s'endorment et ne se réveillent pas tous en même temps. La logique aurait voulu que l'aube et le crépuscule régissent toutes les torpeurs. Mais lui se réveillait toujours avant sa Dame... Peut-être une question d'âge. Mais peu probable, puisque Lucas était vampire depuis plus longtemps que lui... Cela restait donc un mystère.
Il ignorait sans aucun doute beaucoup d'autres choses...

Cela lui faisait du bien de penser à tout et à rien. Le film de la veille qui ne cessait de repasser dans sa tête s'en trouvait mis en parenthèses...

En écoutant, dans le silence de la chambre, il entendit le bruit de l'eau. Lui aussi préférait se laver en se levant. C'était comme un rituel pour bien commencer la nuit.
Il entendit aussi les gens qui vivaient chez eux. Il était quoi, six heures du soir ? Il regarda sa montre. Six heures et demie. Dans la vie des gens normaux, ils se préparaient à manger, les jeunes faisaient leurs devoirs ou jouaient... C'était étrange d'y songer...

Il se leva et passa dans le salon, serrant toujours sa veste qui contenait les cendres de sa Dame.
Le petit Liel tenait bien sa demeure, malgré un léger bazar bien naturel, c'était propre et plutôt bien rangé. Pour la décoration, eh bien... Disons qu'elle était de sa génération.
Il n'aimait pas, mais probablement que Liel n'aurait pas aimé non plus celle de son pavillon de Nogent. Des meubles d'époque, de vieilles horloges, du paquet, du papier peint aux dorures ternies... Et des pianos. Trois pianos retapés et entretenus par Paul, le défunt grand-père de Lucas. C'était lui qui lui avait appris à jouer.

Il déposa délicatement sa veste sur la table que son neveu lui avait désigné la veille et se dit qu'il aurait fallu un coffret, plutôt. Cela aurait été plus digne, et respectueux...
Il s'aperçut aussi qu'il était venu directement ici, sans bagages ni rechange. Lui qui, d'habitude, était si organisé et ordonné...
Il devait se reprendre, ou alors il allait perdre les pédales...

Il s'assit à la table et examina sa chemise. Elle avait été tailladée ici et là. Il avait guéri, à une vitesse ahurissante, bien plus vite que lorsqu'il était vivant et usait de la vitae de sa Dame... Mais il restait qu'elle n'était plus très présentable.
Il sourit en s'imaginant porter l'une de celles de Lucas, qui semblait aimer les couleurs un peu... vives.

Il attendit un moment que son neveu ait fini de prendre sa douche. Visiblement, il n'y avait pas eu un grand écart entre leur éveils, finalement.
Son téléphone débordait de messages. L'un de Rozenmilna, un de Clara et quatre, très inquiets, de Sylvan. Le pauvre... Il l'avait envoyé chercher ses affaires de combat, avait changé deux fois de destination de livraison, pour finalement ne plus donner de nouvelles...
Le chagrin rend donc bien égoïste...?

Spoiler:
 

Il s'appliqua à répondre à tout le monde, et était en train de tapoter sur son appareil lorsque Lucas sortit de la salle de bain, une serviette autour de la taille. Il lui sourit doucement et lui lança :

- " Bonsoir ! "

Il ne savait pas trop sur quoi enchainer, et préféra laisser l'initiative à Lucas de poser des questions, ou de retarder ce moment en lui annonçant que la salle d'eaux était libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Lun 22 Juil - 0:50

Lucas s'arrêta face à son oncle n'osant, dans un premier temps, pas croiser son regard. Ce qu'il avait pensé dans la salle de bain était encore bien présent dans son esprit et il ne voulait pas que Gatien puisse le voir dans son regard. Il pencha la tête de coté en regardant un point sur le sol, que pouvait-il dire pour soulager son oncle ? Rien ne lui venait à l'esprit, à part des phrases simples et bateaux.

" Bonsoir... "

Plutôt froid comme entrée en matière, il avait l'impression de se retrouver avec un étranger. C'était peut-être le fait qu'ils se voyaient pour la première fois dans un endroit personnel ou alors cela venait des circonstances. La dernière option était plus envisageable, après tout ils étaient de la même famille ou presque. Encore une fois son esprit ne l'aida pas à se sortir de la situation. Il ne trouvait tout simplement rien à dire d'intéressant, aussi il préféra parler de choses plus terre à terre.

" Je peux te prêter des vêtements si tu veux...fais comme chez toi... "

Il espérait sincèrement que cette simple affirmation suffirait à faire comprendre à son interlocuteur tout ce qu'il ne disait pas. Sa Dame était morte et il devait en souffrir bien plus que ce qu'il pouvait imaginer. Que dire alors ? Que tout allait s'arranger ? Qu'avec le temps le chagrin allait s'effacer ? Qu'il était là pour l'aider ? Le soutenir ? Quoi qu'il puisse dire, ce serait ridicule !
Il souffla un bon coup, se blindant mentalement contre toutes émotions et releva les yeux sur Gatien.

" Je suis désolé pour ta Dame. "

Une phrase courte et sans fioritures. Une phrase simple qui pourtant était appuyé d'un regard doux et franc. Regard qui se détourna pour se poser sur la table et la veste qu'avait tenu Gatien toute la journée. Était-elle dedans ? Certainement ! Il n'y toucherait pas, non pas qu'il était dégoûté, mais il lui sembla que c'était à son oncle que revenait la charge et peut-être le privilège de s'occuper d'elle.

Il s’effaça de l'entrée de la salle de bain et attendit de voir ce qu'allait faire son oncle. Devait-il rester, comme une présence réconfortante ? Ou devait-il le laisser seul le temps qu'il fasse son deuil et qu'il se laisse aller ?


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Lun 22 Juil - 2:55

Gatien sourit à l'aimable proposition de son neveu.
Il lui rendait quand même dans les quinze centimètres, à vue de nez. Avec une veste de Lucas, Gatien ressemblerait plus au nain Simplet, du dessin animé de Blanche Neige, qu'à autre chose. L'idée était amusante.

Ce fut surtout l'invitation plus large à prendre ses aises qui lui fit plaisir.
Il savait son neveu très indépendant, et ses mots de bienvenue ne lui paraissaient pas anodins.
Mais il paraissait si mal à l'aise... Gatien espéra qu'il n'avait pas fait quelque chose d'incongru, comme faire la tête ou pleurer. Il ne se souvenait pas très bien de son attitude de la veille, à vrai dire...

- " Je veux bien que tu me prêtes quelque chose. Je suis bêtement venu sans affaires... "


Lorsque Lucas annonça sa compassion, Gatien ne put que soutenir son regard et lui sourire, avec reconnaissance, mais tristesse.

- " Merci. Ta gentillesse me fait beaucoup de bien... "

Il suivit son regard vers sa veste, et il resta songeur quelques secondes. Il ne voulait pas embêter son neveu avec sa peine, mais il ne voulait pas non plus faire sa précieuse en s'enfermant dans sa tour d'ivoire, comme si personne au monde ne pouvait le comprendre. Ce qui était égoïste, et stupide.

Il se leva et reprit donc :

- " J'aimerais bien emprunter ta salle de bain le temps de prendre une douche.
Après, si tu veux bien, je te parlerai de ma Dame. Si tu n'es pas saoulé, depuis le temps, de tout les compliments que je déverse sur elle. "


Il sourit, car il ne savait pas si ses précautions avaient porté leurs fruits, ou si son petit Liel, qui était loin d'être la moitié d'un imbécile, avait compris qu'il en était terriblement amoureux.

- " Je pense que cela me fera du bien de parler d'elle sans rien cacher, pour une fois. Et puis, j'ai aussi envie de te raconter tout ce que la Mascarade m'empêchait de te dire avant. Et comme les deux sont de toute façon profondément liés... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Lun 22 Juil - 23:26

Lucas eut un nouveau sourire tendre à l'intention de son oncle, ça avait l'air d'aller malgré la situation et il ne lui sembla pas que Gatien avait perçu ce qu'il avait pensé plus tôt.

" Je vais aller te choisir des affaires sobres "

Un ricanement s'échappa de sa gorge en pensant à son oncle avec l'une de ses chemises tape à l’œil, mais il avait bien quelque tenue passe partout dans ses tiroirs. Elles seraient certainement un peu trop grande, mais c'était mieux que de se balader avec des vêtements déchirés.
Lucas approuva la proposition qui lui était faite et eut un petit sourire qui fit se froncer son nez.

" Et moi qui pensais qu'on avait épuisé le sujet à force d'en parler "

Un nouveau sourire, cette fois un peu idiot et désabusé, éclaira son visage, montrant à son oncle qu'il était amusé de son comportement. Sa Dame, ils en avaient parlé plus que de raison, mais à quelque part il était content de voir le lien qui unissait un vampire à son Sire. Maintenant qu'il avait conscience de toute la situation, il était même curieux d'en apprendre davantage. Comment ce passait la vie, enfin la non-vie, entre l'infant et le Sire ?
Lucas approuva la suite de la proposition d'un signe de tête, son regard était devenu un peu distant. Ce n'était pas de la jalousie, pas non plus de la tristesse, mais qu'était-ce dont alors ? Des regrets ? Il haussa les épaules, ne voulant pas réfléchir aux implications de tels sentiments. Un de ses jours il lui faudrait mettre la main sur son Sire et lui demander des comptes ! Ou lui faire regretter son comportement !

" Prends ton temps sous la douche, je vais m'habiller pendant que tu profites des biens faits de l'eau chaude. "

Il se retourna et entra dans sa chambre, fouillant dans sa commode pour trouver de quoi se vêtir. Il en sortit un t-shirt gris et un jean's bleu complètement délavé ainsi qu'un boxer noir. Une fois habillé, il se retourna vers ses tiroirs et trouva une chemise d'un violet profond et un jean's noir qu'il n'avait jamais porté puisqu'il était trop court. Ça ferait l'affaire ! Il ressortit de sa chambre avec les vêtements en main et toqua à la porte de la salle de bain.

" Les serviettes sont dans le placard de droite à coté du miroir "

Il s'éloigna, posant les vêtements sur la table et tira une chaise pour s'asseoir, attendant que Gatien finisse. Il avait hâte de discuter de la non-vie de Gatien. Comment ça s'était passé pour lui ? Était-il d'accord lors de sa transformation ? Savait-il à quoi s'attendre ?
Toutes ces questions tournaient dans son esprit, le regard perdu dans le vague en repensant aux deux premières années de sa non-vie.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Mar 23 Juil - 10:17

Gatien sourit au ricanement de son neveu concernant le choix des vêtements qu'il lui prêterait. De toute évidence, lui aussi visualisait des possibilités ridicules.

En tout cas, peut-être étaient-ce ses plaisanteries, ou alors Lucas s'était remis de lui-même, mais il ne semblait plus aussi mal à l'aise, ce qui soulagea Gatien.

Il hocha la tête avant que son petit Liel n'aille dans sa chambre et entra dans la salle de bain, qui était toute embuée et sentait bon le savon.
Il ferma la porte et se déshabilla rapidement, constatant pleinement les méchantes estafilades qu'il avait reçues en voyant les entailles sur sa chemise.
S'il avait encore été une goule, il serait revenu sur un brancard...
C'était le cadeau de sa Dame. Il se devait de le préserver. De rester debout, et vivant.
Et comme disait Rozenmilna, essayer, peut-être, de remplacer la détresse par la colère...
Mais pour l'instant, il était seul, et il pouvait enfin laisser libre cours à sa douleur sans faire honte à celle qui lui manquait déjà si cruellement...
Les larmes de sang des vampires avaient toujours été effrayantes à ses yeux, mais l'avantage, c'est que, n'ayant pas besoin de respirer, ils ne hoquetaient pas. Ils pouvaient pleurer dans un parfait silence...
Alors il pleura. Il pleura, recroquevillé sur lui-même, au sol, immobile sous le jet d'eau. Il pleura jusqu'à ce que son neveu vienne frapper à la porte.
Gatien supposa qu'il était temps de sortir, passa sa main sur ses paupières gonflées pour se calmer, dans un geste involontairement enfantin, et se redressa pour se laver à toute vitesse.
Bizarrement, il se sentait légèrement mieux. Laisser enfin s'exprimer son chagrin lui avait fait un peu de bien...

Il sortit quelques minutes plus tard, encore plus ébouriffé que d'habitude, dans le même appareil que Liel précédemment.
Il repéra les vêtements sur la table, les attrapa avec un sourire de remerciement, et retourna dans la salle de bain pour les passer.
Un léger revers au pantalon suffit, par contre, la chemise n'était vraiment pas à sa taille. Il fit un double revers aux manches pour éviter de ressembler réellement à Simplet et s'étonna un peu de son apparence dans le miroir. La grandeur de la chemise, sa couleur inhabituelle, quoique raisonnable, la coupe du jean, tout cela lui donnait une apparence étrangement décontractée, et pour tout dire, il avait incroyablement l'air d'un gamin.
Haussant les épaules, il étendit sa serviette pour la faire sécher et rejoignit Lucas dans le salon.

Il s'assit en face de son petit Liel, posa ses mains l'une sur l'autre à la surface de la table et lui sourit doucement.

- " Tu es prêt pour une looongue histoire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Mar 23 Juil - 22:53

Lucas regarda son oncle passer, puis ressortir de la salle de bain, habillé et propre. Il s'installa en face de lui et lui posa une question qui le fit sourire. Oh que oui qu'il voulait entendre une longue histoire ! Depuis qu'ils s'étaient rencontrés au Louvre et que Lucas avait compris ce qu'était Gatien, il voulait entendre comment ça s'était passé. Maintenant il allait enfin entendre cette histoire et il verrait enfin ce qu'était la relation d'un VRAI Sire avec son infant !
Il fit donc un oui de la tête, comme un gamin à qui on proposerait un gâteau au chocolat et s'installa plus confortablement dans son siège.

" Quand tu auras fini de me raconter, tu pourras me poser des questions...enfin si tu en as ! "

Sa curiosité piquée au vif, il posa sa tête sur ses mains jointes et ne broncha plus d'un cil, attendant que Gatien commence son histoire.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Mer 24 Juil - 2:31

Gatien sourit en voyant l'enthousiasme de son neveu.
Il aurait aimé lui raconter des histoires, lorsqu'il était petit, mais il avait fait des efforts pour ne pas trop visiter la famille de façon générale. Son absence de vieillissement aurait fini par étonner...

S'il avait des questions à poser sur la vie et la non-vie de son neveu ? Sans rire ?

- " Oh, oui, j'en ai des tas.
Quand à toi, n'hésite pas à m'interroger si tu veux des précisions. "


Il réfléchit un instant, en se demandant par où commencer. Et puis, tant qu'à faire, autant être simple...

- " Je suis né en 1948... "

Il lui raconta tout. Comment il avait rejoint la famille Jacquart après la mort tragique de sa fiancée, sa vie en tant que chauffeur auprès de mademoiselle Boniface, sa vie en tant que goule à son service, les différentes missions dans lesquelles il l'avait suivie. Il décrivit son travail de remise en ordre qui consistait à masquer leur passage et à préserver la Mascarade.
Il n'hésita pas à donner de petits détails sur l'étrangeté qu'un humain peut éprouver à être au service d'un vampire... Et à devenir goule.
Il en arriva finalement à cet affrontement malheureux à Berlin qui s'était soldé par... Hé bien, par sa mort.

Il poussa du bout des doigts de sa main gauche le col de la chemise pour montrer à son petit Liel les cicatrices sur son cou et son épaule.

- " Certains caïnites peuvent se faire pousser des griffes terribles. Celui-là m'a tout simplement égorgé comme un poulet... J'ai réussi à le faire tomber du toit de la voiture, et j'ai filé sur les chapeaux de roues. J'ai utilisé le sang de ma Dame pour me soigner, mais c'était insuffisant... Quand je suis arrivé au Refuge, j'ai perdu connaissance.
J'ai été bien étonné, à mon réveil, comme tu imagines...
Ma Dame était là, et m'a expliqué ce qu'elle avait fait.
Elle m'avait sauvé la vie, mais aussi offert un statut incroyable. Passer de goule à vampire, c'est... Hé bien comme si un valet devenait roi.
Il me plait de croire qu'elle a fait ce choix parce qu'elle m'aimait bien... Parce que, franchement, je ne sortait pas tellement du lot de mes collègues. Ils sont tous drôlement compétents et pleins de bonne volonté.

Contrairement au sagouin qui t'a Etreint, elle m'avait transmis une bonne quantité de sang. Et heureusement, car j'ai mis du temps à trouver le bon sang.
Deux mois, tu sais, ça passe à toute vitesse. Ma Dame était tout le temps sollicitée par une personne ou une autre, et elle n'a guère eu la possibilité de rester avec moi. Même si j'aurais aimé... "


Il eut un sourire de gamin.

- " Mais en fait, quand il a fallu que je découvre le type de sang que je suis capable de boire, j'ai autant aimé qu'elle ne soit pas là pour voir ça...
La première fois, j'ai essayé sur un des Calices du Refuge de Berlin. Une jolie jeune fille, Lisa. Boire était... enfin, tu sais l'effet que ça fait... Mais j'ai tout vomi juste après. L'élégance absolue...
Je te passe le nombre d'essais ratés avant de trouver exactement le genre de personne sur lesquel je peux me nourrir...
C'est après ça que j'ai commencé à m'entrainer à l'hypnose avec mademoiselle Boniface.
J'adorais ces moments qu'elle me consacrait, en m'expliquant comment faire, et les exercices stupides ensuite sur les volontaires au Refuge... "


Gatien sourit de nouveau, mais beaucoup plus nostalgiquement.

- " Elle s'est comportée comme une mère un peu débordée de travail, mais aimante. J'avoue que j'aurais préféré un autre type de relation... Bien sûr, je n'espérais rien non plus. Avoir son attention affectueuse était déjà formidable.
Tu sais, elle a aimé de tout son coeur un Gangrel, à Toulon. Mais mon grand-Sire, jaloux, a légalement obtenu une Chasse contre lui et l'a tué.
Il s'appelait Adrien Sollers, et elle ne s'est jamais remise de sa mort... Ou plutôt, elle continuait à l'aimer, même absent.
Souvent, j'ai honte d'avoir été fidèle moins longtemps au souvenir d'Anne-Marie qu'elle à son Adrien... "


Il avait pleuré sa chère fiancée pendant presque cinq ans, mais était finalement tombé amoureux de "Louve".
Il espera qu'il ne tomberait plus amoureux, car les femmes de son coeur avaient l'air d'avoir une fâcheuse tendance à mourir trop tôt...

- " Elle a prononcé son nom, avant de tomber en poussière...
J'espère qu'ils sont ensemble, si jamais il y a un après pour les caïnites...
Tu n'en répèteras rien, d'accord ? C'était le secret qu'elle gardait le plus farouchement. "


Il savait pouvoir faire confiance à son neveu, qui était naturellement réservé et plein de délicatesse.

Il posa enfin son menton dans sa paume droite, coude sur la table, attendant de voir si son récit avait satisfait Lucas.
En tout cas, lui, cela lui avait un bien fou d'évoquer les moments heureux, drôles ou difficiles de sa vie avec sa Dame.
Même si finalement, il avait passé largement plus de temps avec elle lorsqu'il était vivant qu'après son Etreinte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Mer 24 Juil - 23:10

Lucas hocha la tête pour signifier qu'il ne se priverait pas s'il avait le moindre point à éclaircir. Le début de l'histoire commençait de façon simple, avec le début de la vie de son oncle. Son visage se renfrogna quelque instant, instant où son oncle passa sur le sujet Famille, mais cela resta très bref et Lucas put se détendre à nouveau pour écouter la suite.

* Une goule ? La vache j'ai vraiment de grosses lacunes ! Mais je vais pas l'arrêter pour ça ! Putain ! *

Lucas écouta la suite de la discussion, comprenant à travers les lignes ce qu'était une goule. Ainsi, le sang de vampire sur un être vivant donné un genre d'humain particulier...intéressant...une sorte d'intermédiaire entre le vampire et l'humain...les avantages sans les désavantages ? Mouais peut-être, mais pas sûr...vu le genre de vampire qu'il avait rencontré...et le genre de vampire qu'il était, fallait bien l'avouer, il se dit que donner son sang pour donner des avantages à quelqu'un ne devait pas être totalement dénué d'intérêt !
Son regard fut alors attiré vers le cou de Gatien où il vit des restes de cicatrices qui se fondaient dans la peau claire. Sans qu'on ne lui montre, il n'y aurait probablement pas fait attention. Vu l'emplacement, pour un humain, ces blessures étaient mortelles ! Il n'en douta pas un instant.

* Donc sa transformation était un cas de force majeur ? Elle a fait ça pour le sauver ? *

Gatien semblait vraiment penser que le statut de vampire était quelque chose d'inespéré. Il avait l'air convaincu que c'était un réel cadeau, un honneur ! Lucas passa une main sur sa nuque, pas très à l'aise avec les sentiments de son oncle. Si on lui avait donné le choix, à lui, qu'aurait-il fait ? Cette vie, putain cette non-vie, n'était pas mal, mais est-ce vraiment un honneur ? Le goût du sang était quelque chose de vraiment...incroyable ! Inexplicable et puissant ! À l'heure actuel, il était certain qu'il ne pourrait jamais retourner en arrière, principalement pour ça. Ça lui manquerait vraiment, un peu comme un junkie privé de sa came. Mais à l'époque où il ne connaissait pas ce genre de choses, ce genre d'addiction, aurait-il choisi de prendre le cadeau qu'on lui faisait ? Ne plus voir le jour pour l'éternité ! Être privé des saveurs du monde humain, l'alcool, la nourriture, une glace par temps chaud ! Certes, ça avait été remplacé par les différents goûts des personnes sur lesquelles il s'était nourri, mais n'y avait-il pas perdu au change ? On pouvait opposer à ça sa santé de fer, s'il ne croisait aucun pieu, et s'il ne cherchait pas à revoir le soleil... La partie qui faisait certainement le plus rêver était la vie et la jeunesse éternelle...Lucas se retint de se mettre à rire franchement. La vie éternelle, qu'elle douce illusion. Si la vie était si palpitante, si émoustillante, n'était-ce pas parce qu'elle avait une fin ? N'était-ce pas parce que tout un chacun savait qu'un chronomètre continuait sa course et qu'un jour les minutes et les secondes aurait fini de couler ?

* Sans la mort, c'est quoi la vie ? *

Lucas secoua sa tête pour se sortir du monde philosophique qu'il venait de rejoindre. La voie de son oncle, qui était passé au second plan, reprit une vraie puissance et il accrocha son wagon pour suivre l'histoire qui se déroulait.

* Le type de sang qui lui convient ? J'ai raté un épisode là ? Moi je n'ai eu aucun problème avec le sang...enfin pas ce genre de problèmes là en tout cas ! *

Lucas nota sa petite question dans sa tête, la gardant pour la fin, car il ne voulait pas interrompre son oncle. Il se mit à sourire en voyant encore une fois l'état particulier qui prenait Gatien quand il parlait de sa Dame. C'était presque de la vénération non ? Ou alors un truc lui échappait !
Cette femme avait vraiment prit soin de Gatien, elle l'avait épaulé, elle était restée derrière lui afin que sa transition se fasse au mieux. Était-ce exceptionnel ou normal ? Il savait que son cas à lui était tout sauf normal, mais Gatien était-il un autre genre d'extrême ?
La fin de l'histoire prit fin avec la mort de sa Dame et la mort de son amant, un certain Adrien. Son oncle lui demanda de rester silencieux sur cela et il opina du chef. Ce n'était pas à lui de lever le voile sur le passé de quelqu'un et de toute façon, il n'était pas du genre à colporter des ragots.

" Motus et bouche cousue ! "

Il fit un signe sur ses lèvres, le genre de choses qu'on fait quand on est gosse et fit semblant de jeter quelque chose par-dessus son épaule. Son regard se fit rieur et il se mit à pouffer de son comportement.

" Y a juste un truc que j'ai pas pigé...tu peux boire qu'un type de sang ? Mais ça veut dire quoi ? "

Il haussa un sourcil, pas certain que cette question était très pertinente dans tout le récit que Gatien lui avait fait.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Jeu 25 Juil - 0:25

Gatien sourit de la question de son neveu et haussa les sourcils pour répondre :

- " Chaque Clan est victime d'une bizarrerie.
Les Brujahs s'énervent très facilement, parfois jusqu'à sombrer dans cette espèce de folie rageuse propre aux caïnites.
Les Toréadors peuvent se mettre à fixer aléatoirement quelque chose en oubliant tout le reste. C'est très drôle à voir.
Les Nosferatus sont laids à faire peur.
Et les Ventrues, et bien, ils ne sont pas capables de consommer n'importe quel sang. Chacun doit découvrir le sang qu'il peut absorber, c'est unique pour chaque individu. La sélectivité peut être basée sur l'âge, la couleur des cheveux, la morphologie, l'état de santé, le sexe ou n'importe quel autre critère qui peut te venir à l'esprit...
Moi, va savoir fichtre pourquoi, je ne supporte que le sang des personnes âgées... "


Il haussa les épaules. Il ne trouvait pas cela très flatteur d'avoir comme "proie" des petits vieux incapables de s'enfuir ou se défendre, ou même d'être crus en cas de plainte.
Mais de toute manière, il n'avait pas le choix...

- " A moi, maintenant. " fit-il d'un air un peu malicieux.

- " Raconte-moi comment tu as fait pour échapper au Fléau, et comment tu t'es finalement retrouvé au Louvre !
Quels sont tes dons sombres ?
Fais-tu partie d'une côterie ?

Et tout ce qu'il te plaira de me donner comme détail. "


Il se redressa un peu sur sa chaise, attentif comme tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Jeu 25 Juil - 19:52

Les clans avaient tous des faiblesses ? Bon les clans, ça il savait ce que c'était, mais il ne pensait pas que tous devaient porter une...tare...désespérant. Posant un coude sur la table, il posa sa tête contre sa paume en soufflant ! Il lui faudrait vraiment un prof qu'y puisse combler toutes ses lacunes, sinon elles allaient finir par lui porter préjudices ! Surtout depuis qu'il avait mis les pieds dans le Louvre.
Donc, son oncle se nourrissait de petits vieux...c'était un peu glauque non ? À peu près autant que si ça avait été des enfants. Enfin, vu comment se déroulait ses chasses et ce qu'il aimait dans celle-ci, il était loin de pouvoir juger !
Il regarda Gatien avec compassion, c'est sûr que ça ne devait pas être très sport, à part pour éviter les veilleurs de nuits dans son lieu de chasse favori : un hospice ! Retenant un rire retentissant, en imaginant Gatien tapis dans le couloir aseptisé d'une maison pour ancien, il posa sa main libre sur sa bouche et émit une sorte de grognement étranglé. Son esprit avait prit le pas sur lui et les images continuèrent de défiler.

Gatien rentrant dans une chambre obscure, penché sur le corps d'une vieille femme portant une chemise de nuit défraîchit. La femme se réveillant, regardant son futur agresseur alors que celui-ci prenait une pose grotesque en exposant ses crocs.

Le rire remonta subitement à la surface et c'est limite s'il s'écroula sur la table. Quelques minutes passèrent où son rire continua de raisonner, puis tout à coup tout s'arrêta. Lucas releva la tête, les lèvres encore incurvées en un sourire tordu et secoua la tête. Qu'allait penser son oncle maintenant ?

" Je suis désolé, mais " Il montra sa tête " Des fois mon imagination devient un peu trop...imagé...vraiment désolé... "

Il regarda Gatien, s'assurant qu'il ne l'avait pas vexé, puis détourna le regard se raclant la gorge avant de commencer à répondre.

" Le Fléau ? À oui...je sais pas trop comment je lui ai échappé. Très franchement je ne l'ai jamais croisé. Peut-être que, comme je suis resté discret il n'a jamais eu vent de mon existence...pour ça je peux pas t'en dire plus... "

Il haussa les épaules en levant les mains, signe d'une incompréhension. Quand on lui avait parlé du Fléau, il avait d'abord cru à une espèce de croque mitaine, mais depuis il avait revu son jugement. Maintenant qu'on lui posait la question, il se demandait effectivement comment il avait échappé à ça, de même pour son Sire d'ailleurs !

" Pour mon arrivée au Louvre, tu vas rire. Un mec est venu me voir pendant que je bossais, il a déposé un mot sur le comptoir devant moi et m'a dit que, si je ne voulais pas avoir de problème, je ferais mieux de suivre son conseil et d'aller voir la personne qu'il me désignait à une certaine adresse. Bilan, je me suis retrouvé dans le bureau de Mr d'Arcy, ne sachant ni pourquoi j'étais là, ni ce que je devais dire, ni rien en fait...un véritable touriste. "

Il fit un sourire amusé en repensant à la conversation de sourd qu'il avait eu avec le Gardien. Un moment de vraie solitude, c'était presque beau tellement ils n'avaient comprit, ni l'un ni l'autre, ce que Lucas foutait là.

" Mes dons sombres ? " Il se mit à sourire en y repensant, surtout en pensant à la première fois où il s'en était servi par inadvertance. " Je peux aiguiser mes sens, Heinrich à dit que ça s'appelait Auspex je crois. Ensuite je peux me dissimuler parmi les ombres, ça s'appelle Occultation si j'ai bien compris. Pour le reste je peux faire ressentir plus fortement les choses aux autres, mais je n'ai aucune idée de comment s'appelle ce don là... "

Il enchaîna sur la dernière question, dont il n'avait pas vraiment compris le sujet. C'était quoi une coterie ?

" Si tu définis ce que tu entends par coterie je pourrais peut-être te répondre, mais là je vois pas... " Il secoua une nouvelle fois la tête et reprit " mes connaissances dans le monde vampirique ne sont pas restreintes Gatien, elles sont inexistantes. Mon Sire ne m'a rien appris de plus que : reste caché. Et depuis que je suis au Louvre, je n'en ai pas vraiment appris plus ou alors très peu... "

Il insista particulièrement sur le inexistante en fixant ses yeux dans ceux de son oncle.


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Ven 26 Juil - 10:29

Gatien fut un peu mortifié lorsque son neveu explosa de rire.
Il n'y était pour rien si seul le sang de plus de 65 ans d'âge lui convenait... Il se consola en se disant qu'il n'avait pas non plus écopé de la catégorie la plus malpratique qui soit.
Excepté bien sûr le fait que rares étaient les personnes âgées qui ne prenaient pas de médicaments, et que souvent, après avoir mangé, il se retrouvait à moitié drogué...

Lorsque Liel lui expliqua qu'il avait visualisé quelque chose de drôle, Gatien se sentit moins vexé, et, se mettant à la place de son neveu, il sourit un peu :

- " C'est sûr qu'il y a de quoi rire si tu as imaginé une course de déambulateur, ou un rossage à la canne... "


Il écouta avec attention les réponses de son petit Liel, soulagé qu'une personne se soit préoccupé de le mettre en règle plutôt que de le dénoncer. Il fit d'ailleurs remarquer cela.

- " Si tu recroise cet individu, je crois que tu pourras le remercier.
Même si la vie au Louvre ne t'intéresse pas, il est infiniment mieux d'être présenté et d'avoir la permission de chasse et de résidence... "


Pour les dons sombres, il reconnut en effet certaines capacités, nota leurs noms, qu'il ignorait, dans un coin de sa tête, et échaffauda une théorie qu'il communiqua à son vis-à-vis :

- " Les Toréadors aussi sont capables de démultiplier leurs perceptions.
De même, il parait que les Nosferatus peuvent disparaître dans un souffle. Ce doit être l'occultation dont tu parles.
On dit que les Malkaviens peuvent rendre les gens fous, et provoquer des hallucinations. Peut-être est-ce là ton dernier don ?
Je n'ai aucune idée du nom de cette discipline...

Comme je te l'ai expliqué, moi, je pratique l'hypnose. Cela s'appelle Domination, car globalement, il s'agit d'imposer sa volonté à autrui... Je dispose également de quelque chose qui se nomme Présence. Comme son nom l'indique, c'est une sorte de mélange de charme et d'intimidation qui pousse les gens à écouter et respecter ceux qui en font usage. Je suis encore un peu nul là-dedans...
Depuis que je suis devenu goule, et maintenant encore, je suis plus fort physiquement. Je n'ai pas pris de muscle, mais les efforts me semblent plus faciles. Je dois d'ailleurs parfois faire attention quand je donne une poignée de main, ou ce genre de choses.
Il parait aussi que les Ventrues sont plus solides que la moyenne des vampires, mais je ne peux pas le confirmer. J'ai guéri très vite, hier, mais je ne sais pas si c'est normal ou pas... "


Il reçut parfaitement le message de son neveu, mais en fut un peu surpris. Il pensait que, depuis son arrivée au Louvre, quelqu'un de son Clan l'aurait pris sous son aile, et lui aurait appris les éléments de base ? Il semblait que non, et il en fut à la fois étonné et scandalisé.
Mais du coup, il compris pourquoi Lucas avait fait le "soupir de Lucas", l'expression la plus courante de son mécontentement, lorsqu'il avait évoqué le fait que chaque Clan avait un défaut.
Peut-être qu'il ne connaissait même pas celui de son propre Clan...??

- " Alors comme cela, ton Primogène, au lieu de te désigner un tuteur qui se chargera de t'apprendre les informations essentielles à la vie au sein de la Camarilla t'a plutôt envoyé sur le terrain, sachant que tu étais quasiment un Nouveau-Né ?
Ce ne serait pas un tantinet un pignouf, ce monsieur ? "


Il se passa les mains sur le visage, pour essayer de chasser sa perplexité et son indignation. Puis une idée lui vint.

- " A moins que ce ne soit Hadrien, ton tuteur...? "

Vu que Lucas passait son temps à sécher les larmes de Fontaine, cela semblait peu probable, mais qui peut juger de l'âge et l'expérience d'un vampire...?

- " En tout cas, ma proposition tient toujours. Je suis moi-même en apprentissage, mais si tu as des questions, sur n'importe quoi, n'hésite pas à me demander. Je connais un certain nombre de choses, même si je suis conscient d'avoir des lacunes. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Ven 26 Juil - 23:41

Lucas resta un peu contrit de son comportement, surtout quand il vit la réaction de son oncle. En même temps exploser de rire comme un demeuré alors qu'on vient de vous faire une confession personnelle...peut-on trouver quelque chose de moins approprié ? Enfin...son oncle sembla se reprendre et Lucas se détendit, sa réaction inappropriée semblait oublié.
Il écouta donc ce que lui expliqua Gatien et hocha la tête pour signifier son accord. La personne qui l'avait amené à se rendre au Louvre avait voulu l'aider, mais peut-être que s'il n'y était pas allé, il n'aurait jamais eu de problème. Comme on dit avec de Si on mettrait Paris en bouteille !
En écoutant la suite, il tiqua sur une phrase de son oncle.

* Les Malkavians peuvent rendre les gens fous ? Je ne rend fou personne moi... *

Il posa un regard plein de questionnement sur Gatien, mais ne l'arrêta pas. Il écouta tranquillement jusqu'à l'épisode tuteur et Primogène, où il se remit à glousser gentiment.

" En fait, notre Primogène nous a bien désigné un tuteur, à Hadrien et à moi. Seulement, nous n'avons pas encore eut beaucoup de cours, un pour être précis et nous avons surtout parlé de la hiérarchie vampirique et des grandes lignes de la Camarilla. "

Il s'arrêta quelques instants en réfléchissant qu'il n'avait, peut-être, pas était très clair sur son manque d'éducation. Heinrich avait certainement compris de travers, il avait cru à un manque d'éducation protocolaire et pas à un manque d'éducation tout court. En même temps, Lucas ne voyait pas comment il aurait pu être plus clair. Il avait clairement dit que son créateur l'avait abandonné la nuit de sa transformation, pouvait-on être plus limpide que ça ?

" De là à le traiter de pignouf, je peux pas te dire, je le connais pas assez. Il n'a peut-être pas envisagé l'étendue des dégâts...ou alors il espérait mieux... "

Lucas haussa les épaules, en fait il s'en foutait un peu. Maintenant qu'il était venu au Louvre et surtout depuis qu'il savait Gatien faire partie lui aussi de...sa condition ? Il se sentait moins...plus sûr de lui.
La proposition de son oncle vint appuyer ses sentiments, il lui fit un sourire de gamin avant de hocher la tête pour signifier son accord.

" Je veux bien ! Il va falloir trouver du temps pour ça, mais bon...avec un peu de motivation on va y arriver, enfin j'espère ! "

Il se passa la main dans les cheveux, les démaillant sommairement en regardant le plafond et en réfléchissant. Que pouvait-il lui apporter à son oncle ? Bon, son aide si celui-ci en avait besoin, ça c'était simple, mais quoi d'autre ? Surtout qu'il risquait de vite lui pomper l'air avec des questions basiques voir débiles, en plus de lui prendre du temps d'ailleurs.

" Gatien, tu sais que tu peux me demander ce que tu veux n'est-ce pas ? On se connait depuis assez longtemps pour que tu n'aies pas à hésiter ! "

Il se répétait non ? Bof ! Comme tout le monde semblait hermétique à ce qu'il racontait, il valait mieux en faire trop que pas assez. Là, il était certain que son message était passé ! Tiens, en parlant de ne pas hésiter ! Lucas tourna la tête vers son oncle, les sourcils levaient et visiblement intrigué.

" Heu au fait, pourquoi tu penses que les Malkavians peuvent rendre les gens fous ? "


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Sam 27 Juil - 19:07

Ha, c'était une bonne chose qu'un tuteur ait commencé à enseigner à Lucas ce qui lui manquait.

Par contre, le fait qu'Hadrien aussi ait été mis sous tutelle renseigna enfin Gatien sur son ancienneté.
Et il persista à penser que le Primogène Malkavien avait été inconscient d'envoyer deux petits nouveaux sur le terrain sans aucune instruction précise.
Peut-être devrait-il les accompagner de façon régulière ?

Il sourit avec satisfaction lorsque son petit Liel accepta sa proposition de soutien avec enthousiasme.
Aussi, lorsque son neveu lui annonça qu'il pouvait tout lui demander, il s'interrogea.
Etait-ce une façon de ne pas s'engager, à travers un échange de bons procédés ? Des cours en échange d'un service ? Il savait Lucas très indépendant, mais s'imaginait mal qu'il puisse se sentir redevable de quelque chose qui, au fond, était très naturelle.

- " Ce sera un plaisir de t'apprendre ce que j'ai découvert, et je sais pouvoir compter sur toi. "

Il resta songeur un moment.
Peut-être que s'il répondait positivement à son neveu, cela lui ferait plaisir...? Et il se trouve qu'il avait effectivement quelque chose à demander.

- " Peut-être devras-tu te montrer patient à mon égard pendant quelques temps, car je risque de ne pas être de très bonne compagnie.
Je ne sais pas comment te décrire ça... "


Il réfléchit furieusement à une formulation qui ne serait ni grandiloquente, ni obscure. Ne trouva pas vraiment, mais se lança tout de même.

- " Je suis très malheureux que ma Dame ait été tuée. J'ai l'impression qu'on m'a arraché le coeur, mais qu'il me fait toujours mal.
Je fais des efforts pour ne pas y penser, mais ce n'est pas facile.
Je risque donc d'être assez bonnet de nuit. Si à l'avenir, parfois, je t'ennuie, n'hésite pas à me le dire... "


Voilà, c'était dit. Lucas savait désormais qu'il était conscient de ne pas aller bien, et qu'il pouvait le renvoyer bouler si cela l'agaçait.


A sa question, il haussa les épaules et les sourcils, pour montrer qu'il n'avait pas spécifiquement d'avis.

- " C'est ce que j'ai toujours entendu.
Lorsque nous allions effectuer des reconnaissances en territoire Sabbatique, si l'on savait qu'il y avait des Malkaviens en face, nous devions impérativement former des binômes et rester très vigilants sur le comportement de l'autre. Je n'ai jamais été témoin de cette capacité, mais des collègues plus âgés m'ont affirmé que quelques murmures pouvaient faire complètement perdre la tête à n'importe qui.
Je n'ai jamais entendu dire que d'autres Clans pouvaient ainsi distordre l'esprit de leurs cibles. A moins que ce ne soit leurs émotions, peut-être, cela reste assez mystérieux pour moi. "


Pour bien faire, il faudrait que son neveu interroge son tuteur, il aurait sans doute une réponse plus claire, et d'une source plus sûre que des "on dit".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Dim 28 Juil - 3:55

Lucas regarda son oncle réfléchir pendant un moment et lui donner plusieurs réponses qui semblaient aller dans le même sens. Il avait certainement trop insisté et mit Gatien mal à l'aise. Il avait donc réellement des problèmes de communication ! À l'avenir il faudrait qui réfléchisse un peu plus à ce qu'il racontait avant de se lancer à tord et à travers.

* Comme on dit : tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler ! Et moi qui trouvais ce dicton complètement nul...comme quoi ! *

Quand Gatien lui parla de sa douleur, le visage de Lucas se mua en un sourire triste. Donc, ce qu'il avait voulu dire avait été mal compris...de gros problèmes de communication ! À ce stade-là, ça ne devait pas être rattrapable... Il laissa un moment de flottement, afin que tout deux se reprennent, l'un pour ce qu'il venait d'annoncer et l'autre pour ce qu'il venait de comprendre. Il se racla légèrement la gorge et dit d'une voix très basse, presque un murmure.

" C'est justement pour ça que je te dis que tu peux tout me demander...tu sais ! Si tu as besoin de compagnie ou de parler... "

Cette phrase l'avait mis tellement mal à l'aise, qu'il s'arrêta là, laissant la suite en suspend. Gatien comprendrais que sa porte restait ouverte s'il voulait se réfugier ici et avoir une compagnie simple, enfin Lucas espérait qu'il comprendrait.

L'explication de Gatien concernant les Malkavians le laissa encore plus perplexe qu'au départ. Ainsi son clan était vraiment dangereux ? Redouté même ! Il faudrait qu'il demande à Rosie ou à Heinrich ce qu'il en était vraiment. Il ne faudrait pas qu'il fasse des bêtises par inadvertance ou ignorance ! Sinon le Prince aurait vraiment sa peau !
Stockant ses questions et ces précieuses informations dans un coin de son cerveau, de même qu'il avait fait avec la description des dons obscures de son oncle, il revient à un sujet beaucoup plus terre à terre. Il leva sa montre pour vérifier l'heure, puis regarda Gatien pour voir s'il était en état pour ce qu'il avait à dire.

" Tu penses pas qu'on devrait y aller ? À la commémoration pour ta Dame je veux dire... "


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Dim 28 Juil - 14:30

Gatien comprit qu'il s'était fourvoyé sur le sens des paroles de son neveu.
Pourtant, il réalisa qu'il n'aurait pas fait d'autre réponse, même s'il avait compris...
Il appréciait sincèrement l'épaule compatissante que son petit Liel lui offrait, mais au fond, il préférait de la patience de sa part.
Il savait qu'il avait sa compassion, et cela le touchait profondément.
Mais ce genre de démonstration le mettait mal à l'aise.
C'était un peu comme préférer que ses amis fassent mine de rien lorsque vous pleurez plutôt qu'un contact réconfortant de leur part.
Peut-être était-il trop pudique. Peut-être était-ce de la fierté mal placée... Il ne savait pas et n'avait pas tellement envie d'éclaircir le sujet pour le moment.

En tout cas, la retenue et la délicatesse de son neveu dans son soutien avaient été essentiels pour lui, la veille, et ce soir également...
Et peut-être, qui sait, qu'elles le seraient pour d'autres nuits à venir...

Il hocha la tête avec reconnaissance, pour indiquer qu'il avait bien noté la gentille proposition.
Il comptait bien ne pas en abuser, mais c'était à lui de faire un effort pour se comporter normalement, et pas comme le neurasthénique dépressif qu'il sentait poindre régulièrement au fond de lui-même.


La commémoration. Il se demanda à quoi ressemblait une commémoration au sein des vampires. Une cérémonie profane ? Quelque chose de plus pompeux, ou au contraire, de plus sobre ?
Il se demanda également s'il devait y apporter les cendres de sa Dame...
Comme il avait la ferme intention de les emporter à Toulon, et qu'il était possible qu'on ne le lui autorise pas...
L'idée de faire brûler du papier pour faire un faux tas de cendres lui effleura l'esprit. Mais ce serait gravement manquer de respect au Prince, et priver sa Dame de l'hommage auquel elle avait droit.

Il sourit à Lucas, car le "nous" indiquait qu'il comptait l'accompagner. Et cela lui fit très plaisir.

- " Merci Liel. "

Il ferma les yeux un bref instant, le temps de réordonner ses pensées, et reprit :

- " J'aimerais passer au Refuge Ventrue d'abord. Pour manger, et me changer.
Tes vêtements sont beaux
(il était sincère, il les trouvait jolis), mais je ne crois pas qu'il conviennent pour un... heu... genre d'enterrement...
Cela ne t'ennuie pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Lun 29 Juil - 23:53

Lucas fit un mouvement de tête quand Gatien le remercia, le message était bien passé, cette fois c'était certain. Malgré la gêne qu'il avait ressentie, il était content d'avoir éclairci ce point-là !
Son oncle devait se changer, il ne pouvait pas se pointer à la commémoration de sa Dame, habillé avec des vêtements trop grands pour lui, ce serait une faute de goût, voir une faute dans le protocole peut-être. Les vampires étaient tellement...protocolaires, c'est en tout cas ce qu'il avait cru comprendre après toutes les courbettes qu'il avait vu. Lucas haussa les épaules en se disant qu'il devrait s'y faire, puisque tous semblaient être sorti tout droit de l'ancien temps, voir d'un vieux film dont il ne citerait pas le nom.

" Je vais pas pouvoir t'accompagner à ton refuge, mais on peut se retrouver là-bas... "

C'est que, mine de rien, il avait des trucs à faire lui aussi. Déjà il devait aller bosser, sinon son patron finirait par faire la gueule ! Et ensuite, il devait retourner voir Heinrich pour lui exposer, avec Hadrien, leurs merveilleuses, non leurs fantastiques découvertes concernant l'inconnu incinérait !

* Ironie quand tu nous tiens ! Enfin...Heinrich nous dira peut-être ce qu'on devait trouver ou ce que lui a trouvé ! *

" On peut se retrouver au Louvre si tu veux, je dois y aller pour voir Heinrich de toute façon... "


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Mar 30 Juil - 1:23

Gatien hocha la tête pour signifier qu'il avait compris.

- " Je veux bien qu'on se retrouve là-bas. C'est une excellente idée. "

Il nota dans un coin de sa tête de mettre son téléphone sur silencieux, au cas où. Puis il se leva, et récupéra délicatement sa veste.
Il plongea ses yeux dans ceux de son neveu.

- " Merci infiniment, Liel. "

Point n'était besoin d'expliquer pourquoi il le remerciait. Son attention, sa compassion, sa délicatesse et son soutien lui avaient un peu apaisé le coeur. Il lui en était extrêmement reconnaissant.

Il ne s'attarda toutefois pas, et se dirigea vers l'entrée. Avant de sortir, il lança un discret :

- " A tout à l'heure ! "

Et referma doucement la porte derrière lui.


En descendant les escaliers, serrant contre sa poitrine les cendres d'une vie, il sourit ironiquement. Il semblait qu'il allait... prendre le métro ! Cela ne lui était pas arrivé depuis maintes années. Il allait passer pour un provincial...

Direction le Refuge Ventrue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Jeu 15 Aoû - 23:47

Lucas fit un nouveau sourire à son oncle et d'un hochement de tête, il lui exprima ses remerciements. Il devait se dépêcher ! Passer travailler, retrouver Gatien au Louvre et enfin voir Heinrich pour lui faire son rapport avec Hadrien.
Il attendit que son oncle soit parti, le regardant prendre sa veste avec un peu avec de tristesse et resta quelques instants dans le flou. Perdre quelqu'un d'aussi important devait être une vraie épreuve, il avait tellement entendu parler de la Dame de Gatien que Lucas ne doutait pas que son oncle serait désorienté pendant un petit moment.

Lucas récupéra ses affaires, malheureusement les sacs poubelles de leurs investigations devraient rester ici. Il n'avait pas eu le temps de les étudier, mais dans l'ensemble, Hadrien et lui avaient une idée générale de ce qu'il c'était passé. Enfin, ce n'était plus le temps de penser à ça ! Il avait vraiment beaucoup de choses à faire dans la nuit et bien qu'elle soit jeune, le temps filait à toute allure !

Vers le RedLight


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liel
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   Jeu 12 Sep - 19:25

[-1 point de sang réveil]

Lucas ouvrit un oeil et resta allongé sur son lit, aujourd'hui il ne travaillait pas et avait donc le temps. Il devait retourner au Louvre...encore ! C'était cyclique, réveil, boulot puis Louvre pour rester en contact avec les siens. Les siens...à chaque fois qu'il pensait aux siens il repensait à la désertion de Heinrich et au départ de Rosie. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi ils étaient partis, la seule chose qu'il arrivait à voir c'était qu'il s'était fourvoyé. Il avait cru pouvoir compter sur des personnes qui, au final, avaient mis les voiles, sans au revoir, ni explications.
Il se releva en s'ébrouant, repenser à tout cela était non seulement déplaisant, mais aussi totalement inutile ! Il n'avait plus qu'à faire attention et ne pas accorder sa confiance avec trop de facilité. Il faudrait qu'il se méfie, qu'il reste sur ces gardes.
Lucas repoussa les draps qui le recouvraient encore et se leva enfin. Il se dirigea vers la salle de bain, l'eau l'aidait à émerger de sa torpeur et elle le sortirait aussi de son état contemplatif. Le bilan de ses relations étaient moins médiocre que ce qu'il voulait bien voir. L'eau coula doucement sur son dos, déliant chaque muscle qu'elle parcourait. Après tout Gatien était toujours là, même si parfois il était quelque peu morose. Hadrien était encore là lui aussi, fidèle à lui-même. Un sourire étira la bouche de Lucas Il y avait aussi leur nouveau Primogène, ce gamin encore peu connu qui semblait volontaire ? Un haussement d'épaule répondit à sa propre question, il avait un peu de mal à le cerner. Déjà son apparence l'avait quelque peu...gêné...enfin pas vraiment gêné, mais plutôt déstabilisé. Il avait au moins le bénéfice de ne pas lui avoir resservit les mêmes idioties que son prédécesseur. Il n'avait pas parlé de famille au sens où l'entendait Heinrich et c'était déjà un bon point pour lui.

Lucas éteignit l'eau et attrapa sa serviette, des yeux gris s'imposèrent à son regard et il ferma les yeux. Au moins cette partie de lui était calmé, il avait trouvé ses propres réponses ! De lui-même, il se le devait ! En y réfléchissant, avoir trouvé les réponses qu'il cherchait était comme un accomplissement, comme un rite de passage dans sa nouvelle vie ! Il avait fait ça tout seul, sans l'aide de personne et la satisfaction que ça lui apportait était plus grande que le reste. Cette vie était réellement faite pour lui !

Après s'être habillé, Lucas attrapa son portable. Aucun message ! Un haussement d'épaule plus tard, il descendait souplement les escaliers et récupérait sa moto.

Direction le Louvre


Vêtements pour la nuit du Lundi 28 Mars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Appartement de Lucas Leroy, 15 rue de la comète au 6 ème étage. (7 ème arrondissement)
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 14 ème, 15 ème et 7 ème arrondissements (appelés le Havre) :: Archives-