AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le petit salon du 21 fevrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Luddmila
Sétite (Toréador)
Sétite (Toréador)
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 6 Mai - 1:24

Slobodan restait médusé... elle n'avait pourtant pas changer... puis le gardien arriva toujours aussi élégant baisant sa main, elle lui sourit le remerciant du compliment.

Il voulait l'amener à son bureau pour un entretien visiblement... mais pourquoi ? qu'est ce qu'elle avait bien pu faire... enfin, elle se tourna vers Phantom dans un premier temps lui sourit

"j'aimerais beaucoup poursuivre cette discussion, si... si vous le voulez bien plus tard peut être..."

Puis elle sourit a Slobodan déposant une main légère sur son bras

" nous nous reverrons bientôt j'en suis certaine...."

et prenant le bras de monsieur d'Arcy, Luddmila se leva, plaça sa robe et suivit le gardien

(le bureau du gardien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 6 Mai - 9:06

Arrivé de devant le Louvre

Elle fit son entrée dans le petit salon.
Elle tenta de se faire discrète, mais sans faire usage de son occultation, cela relatait d’un exploit impossible a réaliser.

Apparemment des gens venait tout juste de quitter la pièce.
Et maintenant il n’y avait plus que 3 personnes.

Il y avait cette Ventrue, nouvellement arrivé pour faire sa présentation, elle lisait la Chronique de l’ombre et manipulait une pièce d’échec en bois.
Elle s’appelait Rozenmilna.
Dalila l’avait repéré que trop récemment malheureusement et elle n’avait eu le temps que d’obtenir des informations très basics sur elle.
Mais elle ferait en sorte d’en apprendre bien davantage, c’était incontournable car l’apparition d’une tête de Caïnite inconnue dans Paris, c’était tout ce qu’il fallait pour que Dalila active ses réseaux d’informations et de contacts afin de découvrir d’où elle venait et ce qu’elle voulait.

Puis enfin les deux Nosferatus.
Naturellement.
Le sympathique Phantom et le raffiné Slobodan.
Dalila les connaissait sans s’être fait connaître d’eux, mais il était fort probable qu’ils la connaissent déjà, également.
Car cela faisait déjà trop longtemps que Dalila se faufilait dans les ténèbres et les racoins de la ville.

Cependant, vu qu’elle avait décidé cette nuit de sortir de l’ombre, la politesse la plus élémentaire lui recommandait d’aller saluer ses frères de sang.
Elle se dirigeait donc vers eux.

-Sire Slobodan, Sire Phantom, mes salutations!
Leurs dit-elle en inclinant la tête.
-Au cas ou vous ne sauriez pas qui je suis, je me présente. Je m’appelle Dalila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 6 Mai - 12:12

Slobodan s'apprêtait à s'assoir à ses côtés ainsi qu'à ceux de la dame. Quel charmeur celui là pensa Phantom. C'est alors que le Gardien, monsieur D'Arcy survint dans une entrée qui se voulait discrète mais que l'on ne pouvait pas louper. Ah ces ventrues, d'une secte à l'autre ce sont tous les mêmes. Il vint leur emprunter Ludmilla, manifestement au grand damne de Slo.

- Monsieur D'Arcy, je vous remercie encore de votre hospitalité pour cette nuit.

Phantom se devait d'être poli.

Il allait parler à Slo lorsqu'une nosferatu qui lui était inconnue survint au petit salon
.

*Elle connait mon nom?*

Il resta un peu interloqué, puis finit par répondre à son tour. Il avait presque failli rater la jeune demoiselle qui avait franchi les portes du petit salon juste avant elle.

- Heu salut! Assies toi!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 6 Mai - 12:34

Dalila nota que Phantom paraissait surpris de la rencontrer.
*Ainsi, il ignorerait qui je suis? Mais peut-être qu’il cherche seulement a me faire croire qu’il ne me connaît pas, je vais devoir m’intéresser à lui un peu plus profondément, il cache peut-être quelque chose.*

Cependant la bonhommie de Phantom la fit sourire, sa façon de s’exprimer en l’invitant à s’asseoir, était somme toute, très chaleureuse.
Alors elle pris place délicatement sur un siège et posa ses mains sur ses genoux en gardant le dos droit.

Elle était maintenant assise entre les deux Nosferatus.
Puis elle s’adressa poliment a Phantom.
-J’espère que vous avez passé une excellente période de repos au Louvre, Sire Phantom.
Et j’espère également que vous rencontrerez le Prince cette nuit selon vos désirs, d’ailleurs je suis ici pour cette même raison.


Dalila nota qu’un bouton était sur le point de se défaire sur le vêtement du haut de Phantom.
-Oh.
Fit-elle. Avec un regard triste.
Alors elle sortit de son sac à main du fil et une aiguille.
-Je vous prie de me pardonner Sire Phantom, cela ne prendra qu’un moment,.

Alors en serrant la langue entre ses dents presque noires. Elle se mit à recoudre le bouton du vêtement. Puis elle se pencha vers lui, le visage presque enfouît dans son torse, pour briser le fil avec ses dents.
-Voilà, qui est mieux, vous pourrez vous boutonner plus aisément a présent Sire Phantom, ce sera plus confortable.

Et elle lui souriait avec chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 6 Mai - 12:36

*Le passage éclair de Monsieur D'Arcy lui avait fait lever les yeux des ces papiers. Elle en avait déduite qu'il s'agit du nouveau gardien. Un véritable habituer de la cour il semblerait.
Bien elle va devoir attendre encore un peu.
Beaucoup de nosfé... était-elle dans la salle d'attente du grand chirurgien ? sous cette pensée un brin moqueuse, elle cacha son sourire en feignant d'être à nouveau captivé par le journal.*


A strange game. The only winning move is not to play.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mar 7 Mai - 10:55

Le portable de Dalila se mis à vibrer.
Elle pris aussitôt l’appel.

-Bon dieu!
Dalila devint subitement très tendue, on lui annonçait une nouvelle terrible.

Elle se leva et inclina la tête envers ses deux frères de sang.

-Veuillez me pardonner, mais je viens d’être informé d’une affaire qui réclame toute mon attention immédiate. Je vous prie de m’excuser.

Alors en pressant le pas elle quitta le Louvre.

En direction de son refuge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mer 8 Mai - 0:28

Dalila engagea la conversation avec eux deux. Plus particulièrement envers Phantom.
Il lui avait tapé dans l'oeil?.
En tout cas elle semblait savoir des choses sur lui et sur ce qu'il avait fait, son emploi du temps.
Il s'apprêtait à lui répondre quand elle reçut un coup de téléphone et dut partir précipitamment.
Il se tourna, encore la bouche bée, vers Slobodan.


- Elle est étrange notre soeur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mer 8 Mai - 20:11

Dalila fut très rapidement de retour et revint s’asseoir près des deux Nosferatus.
Elle avait un kleenex a la main qui était légèrement taché de son sang, elle avait essuyé une ou deux larmes.

Alors sans bruit, sans effluves, elle prit place presque misérablement sur le fauteuil. Puis en jetant un regard d’excuses a ses compères.
-Veuillez me pardonner Messires, mais ma présence avait été urgemment requise a une lecture de testament pour finalement apprendre qu’on ne m’avait rien légué.

Abattue, elle pencha la tête tristement.
-Snif. Snif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 9 Mai - 1:11

*Après avoir parcouru les quelques gazettes poser dans le salon, activité qui ne lui avait pris qu'une poignée de minutes, elle pose un sourire attendri sur le trio de chauve. Elle avait toujours été un brin moqueuse envers les Nosfératu, mais pourtant elle avait toujours apprécié ce de leur sang qu'elle avait connu sur les paris. Peut-être parce qu'il non pas a porté le masque de l'apparence, il n'en porta pas à leur cœur. Au fond ce à l'apparence monstrueuse était resté bien plus humain qu'elle. toutefois elle ne conaissai pas ces trois-là, mais l'attitude de celui qui avait été désigné comme "Phantom"la rendait nostalgique.
Leur présence l'intrigua énormément sur la situation de leur clan à Paris. Mais elle ne pu leur demander quoi ce soit. Rozenmilna ne se considérait pas comme sur l'échiquier, et tant qu'elle n'aurait pas fait son "ouverture", elle devait patienter. elle se leva discrètement.
*

Excusez-moi j'espère que cela ne vous incommodera pas...

*Rozen prit place à un piano à queue qui était dans une encoignure du salon. Oh elle était loin du niveau d'un virtuose, elle se contentai de jouer juste, peut être sans âme, mais cela rester agréable comme fond sonore. De toute façon elle joue pour elle, pour passer le temps... On aurait dit une poupée derrière cet immense instrument.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Kastler
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Retardataire (+2)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 9 Mai - 3:37

Venant de devant le Louvre.

Victor entra dans le petit salon, d'où sortait le son atténué d'un morceau de musique.

Il salua les vampires présents... avant de se rendre compte de l'apparence de certains d'entre eux. Il détourna un instant le regard, puis se reprit le plus rapidement possible.


" Veuillez excuser ma réaction. Je n'avais vraiment pas l'intention de vous blesser. Je n'avais pas encore rencontrer de membres de votre clan. En tout cas, pas sans leur couverture habituelle. C'est sans doute... l'Elyseum... Encore une fois je suis désolé."

Il leur adressa un sourire d'excuse sincère ; il se sentait un peu penaud, mais aussi toujours assez révulsé, c'était plus fort que lui, et cette sensation l'agaçait, aussi il essayait tant bien que mal de dissimuler son malaise.

*Cela passera avec le temps et l'habitude* espéra-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 9 Mai - 10:51

Dalila n’eut pas le temps d’observer la réaction de ses frères que Rozenmilna se mis à jouer du piano, un piano trop grand pour elle, ou elle trop petite pour le piano? L’image était curieuse.

Elle jouait plutôt bien, quoique Dalila n’arrivait pas a reconnaître l’air, il s’agissait peut-être d’une ce ses compositions?

La Nosferatu était concentré sur la musique lorsqu’elle entendit une voix masculine chevaucher les notes du piano.
Elle se tourna la tête en direction de la source.

*Ah ben tiens? Un Tremere! Hector, non c’était plutôt Victor…Kruger…Kasl, Kastelano? Non…Ah oui Kastler.*

Le Tremere bredouillait des excuses sur le fait qu’il trouvait les Nosferatus très moches.
*Tu n’as rien vu mon garçon, attend de me voir toute nue*
Pensa Dalila en étouffant un rire inaudible.

Dalila en savait très peu sur lui jusqu'à présent, ce qui n’était pas bon, pas bon du tout, lorsqu’elle en aura le temps, elle se renseignera davantage sur ce Tremere.
Il était un peu trop poli pour être honnête, selon elle.

-Excuses acceptées mon garçon, il n’y a pas de mal en ce qui me concerne, j’ai l’habitude de ce type de réaction. Mais je n’aurais pas remarqué votre révulsion si vous ne vous étiez pas excusé. Toutefois j’apprécie votre politesse.
Dit-elle en souriant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Sam 11 Mai - 10:50

Slobodan se sentit perturbé par la nouvelle venue, mais plus encore par la longue absence de Luddmila...
Il acquiesça d'un air distrait à la remarque de son camarade de clan et salua les différentes personnes qui entrèrent avant de se relever d'un air décidé.

"Désolé mon frère il me faut prendre l'air un peu..."

L'histoire devait se répéter inlassablement, il sortit du salon puis du Louvre et se dirigea vers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Sam 11 Mai - 17:26

Puis Slobodan s’était levé et excusé auprès de son ami et avait quitté le petit salon pratiquement de la même manière qu’elle l’avait quitté quelques moments plus tôt.

Il n’avait pas salué Dalila…
Celle-ci avait froncé les sourcils.
C’était étrange.
Est-ce-que le malaise provenait d’elle?
C’était possible mais elle ne pouvait en être certaine.
Mais Slobodan était du même clan qu’elle et il était peut-être, tout comme elle, obsédé par le besoin de savoir de quoi était fait son environnement et de qui il était composé.

Delila se leva en catimini, comme pour aller observer une tapisserie, mais en réalité elle envoyait un sms a un de ses contacts afin qu’il file très discrètement le Nosferatu dans la mesure du possible, en autant qu’il était possible de filer un Nosferatu. Mais la personne qu’elle avait contacté connaissait les us et les coutumes de ce clan, ce qui était un avantage.

Puis elle rangea son portable et marcha en rond dans la pièce, elle commençait à trouver le temps long dans le petit salon. Plusieurs de ses affaires étaient en cours et elle devait y veiller.
Cependant elle devait rencontrer quelqu’un ici, mais personne ne se manifestait, elle devrait peut-être se montrer audacieuse et aller de l’avant car en fin de compte, elle voulait voir le Prince.

Elle décida donc d’aller fureter près de la salle du trône.

Devant la salle du trône.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Sam 11 Mai - 23:41

Longue était l'attente pour voir le prince. Voir un archevêque aurait pris moins de temps, mais serait il sorti en vie?... Slobodan n'était pas aussi bavard qu'hier, il semblait avoir été troublé par la fille avec qui Phantom avait engagé la conversation. La connaissait il? Il s'en alla sans trop de mots pour s'excuser, Phantom se contenta de lui faire un signe de tête et un geste amical de la main.

Puis la cainite présente depuis un bout de temps se mit au piano jouant un air que Phantom ne connaissait pas. Tandis que sa soeur de clan s'agitait dans tous les sens pour finalement partir ailleurs.

Phantom avait pour l'instant du mal... Il ne se sentait pas en confiance. Sans parler du vampire qui était entré... Au moins avait il eu le mérite de s'excuser et d'avouer sa répulsion...


- Pas grave... On est habitué... Monsieur?


Phantom dans un geste qui se voulait encore humain tandis la main.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Dim 12 Mai - 22:00

*Après avoir joué « Clair de lune » de Debussy, Elle se leva et referma le clavier en faisant bien cogner le bois comme pour se réveiller elle-même s'inclinant par la suite devant les gens présents pour les remercier de l’avoir laissé jouer, si ce n’est même peut être écouter. Enfin un peu d’agitation même minime. Ce n'était pas sa première venue à l’élyme du moins du temps Villon, mais c’était comme un tout autre Paris ce soir, et elle n’avait jamais vu tant de monde attendre, chacun semblant tourbillonner dans ses propres histoires.
Puisque le gardien semblait avoir autre chose à faire, Rozen se balada un petit peu dans les couloirs de ce haut lieu de culture curieuse ce qui avait changer ici et là.*


[vers le couloir donnant sur la salle du trône]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc d'Alembert
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Dim 12 Mai - 23:27

[Aéroport Charles de Gaulle - Arrivée d'une nouvelle rose]

Après une rapide traversé au sein de la capitale française, la voiture finit par s'arrêter non loin du Louvre. Luc réajusta son écharpe avant d'ouvrir la portière pour sortir dans le froid parisien. Au moment où il allait refermer la portière, la goule d'Elea lui tendit un morceau de papier avec l'adresse du refuge de sa maîtresse et où Luc pourrait y trouver un abri pour la journée. Le jeune vampire le remercia d'un signe de tête avant de refermer la portière et inspirer une longue goulée d'air pour humer les odeurs de Paris. Grand mal lui en prit, il avait oublié à quel point l'air y était pestilentielle. Il fronça le nez avant d'enfoncer son visage dans son écharpe et prendre la direction de l'Elyseum d'un pas plus ou moins assuré : il avait toujours le trac avant de pénétrer dans un palais inconnu

Il franchit finalement les portes et fut rapidement accosté par un garde lui demandant la raison de sa venue en ces lieux
« Je viens d'arriver en ville et j'aimerais une audience afin de me présenter. Luc d'Alembert simple artista au sein des Toréador » Le garde nota son nom et le somma de déposer toute arme conformément à la Loi ce à quoi Luc répondit qu'il n'était pas armé mais qu'il aimerait se débarrasser de son pardessus et de son écharpe. On lui indiqua le vestiaire et le caïnite en profita pour se mettre à l'aise avant de prendre la direction du petit salon où il devrait attendre avant de pouvoir se présenter. Il n'avait maintenant plus qu'a prendre son mal en patience

Il pénétra dans le petit salon et remarqua que la fête était loin de battre son plein. Luc salua les deux vampires d'un signe de tête

« Messieurs, bonsoir » Son attention fut rapidement accaparée par une peinture devant laquelle il vint se placer pour en observer les détails plus intensément. Il ne pensait qu'il pourrait la voir dès son premier soir : un des travaux les plus connus de De Vinci. Le temps n'était maintenant qu'une relative notion à laquelle Luc ne semblait plus être sujet, son esprit était entièrement absorbé par les détails de la peinture, le chef d'œuvre d'un génie qu'il espérait égalé un jour...

(Rappel vestimentaire : Complet trois pièces anthracite sur mesure assorti d'une cravate mauve et souliers de cuir marron. Manifestement pas du bas de gamme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 11:18

Devant la salle du Trône.

En entrant dans le petit salon Dalila s’adressait à Rozenmilna.

-Euh…Rozen, comme vous m’avez invité à m’adresser à vous par cette délicate familiarité, très touchante je dois dire.
Dalila fit une pause en relevant le torse avant de poursuivre car elle avait noté que la petite essayait de mener la conversation, tout comme elle l’aurait fait elle-même dans pareille circonstance.

-Vous étiez déjà venu à Paris? Comme c’est intéressant! Vous me voyez très curieuse de connaître les motifs qui vous avaient poussés à quitter la Cité et a y revenir.
La petite cachait des choses, c’était évident. Mais Dalila se promettait de les découvrir.

-Vous n’aviez jamais vu autant de membre de notre clan réunis? Oh Seigneur! Malheureusement vous en avez vu presque la totalité dans tout Paris mademoiselle Rozen. Tristement des hauts membres de notre clan ont été retenus ailleurs pour des raisons que je ne pourrais transmettre par respect pour eux et c’est sur ce sujet délicat et inquiétant, voir même catastrophique, que je désire m’entretenir de toute urgence avec notre Prince.

Dalila savait qu’en donnant ces informations a Rozen, que celle-ci aurait le sentiment d’avoir une emprise sur la Nosferatu, mais pour Dalila, il ne s’agissait là que de secrets de polichinelles, donc bien inoffensifs, voire même pratiques si cela se véhiculerait de bouche à oreille.

Dalila allait poursuivre la discussion lorsque ses yeux se posèrent sur…Un Inconnu!
*PAR CAÏN!*
La Nosferatu avait cessé de marcher.
*Un…Un inconnu! Mais c’est…C’est…*
Cela devenait complètement surréaliste, c’était devenu un Vaudeville de troisième ordre!
Dalila ne le connaissait ni d’Ève ni d’Adam. La pauvre Nosferatu en demeurait interdite et figée.
Cela en était trop! La coupe était pleine! Dalila allait être dans l’obligation de montrer les dents et de faire valser les coups de pieds aux culs parmi ses contacts. C’était totalement inacceptable! Inadmissible! Grotesque!

La Nosferatu comptait maintenant sur ses doigts : Un, l’information obtenue des heures plus tard concernant l’absence du Prince au Louvre. Deux, l’absence d’un détail très important lié au fait que Rozen avait déjà vécu à Paris et trois…Lui…Ce…Ce beau gosse inconnu au bataillon.
Dalila souffrait intensément au fond d’elle-même et sans s’en rendre compte, elle était en train de porter ses deux mains à son front comme si sa tête allait tomber au sol.

-Skivsssveuh..huh.
Puis reprenant rapidement ses esprits, elle cacha davantage son hideuse apparence sous sa cape pour ne pas indisposer le…Le…Nouveau.
Dalila n’osait pas aller se présenter, elle allait plutôt en retrait s’affaisser sur une chaise en pianotant sur son portable une très vaste quantité d’injures qu’elle faisait parvenir à toute une gamme d’individus qui allaient tomber des nues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrir
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 15:15

Lojence suivit Victor dans le Louvre, mais le perdit de vue au moment de passer à la fouille. C'était forcément légèrement plus long de se débarrasser de tout ce qu'il portait sur lui que les goules considéraient comme des armes...

Futilités...
Ils n'avaient pas idée qu'ils leur était impossible de lui enlever son arme la plus puissante et la plus efficace...
La puissance de son Sang, l'Art de son Clan...

Toujours est il qu'il ne parvint au Petit Salon que quelques minutes plus tard, le visage fermé, pensif. Scrutant la salle, il repéra les différents vampires présents, et son visage se raidit à la vue des nosfératus. Ce n'était pas la vue de leur corps difforme qui le génait, il en avait vu d'autre... Une fois à Vienne, un Anti-Tribu captif qu'il avait eut à interroger... Un interrogatoire long et douloureux... Pour la victime... Surement qu'il était encore dans les geoles de Viennes...

Non, ce qui le choquait, c'était que dans un Elyseum, les Rats ne prennent pas la peine de cacher leur laideur. C'en était un bris d'Elyseum, à défaut d'être un Bris de Tradition! Sa voix se fit sèche, et il se présenta, comme le voulait l'étiquette.

"Bonsoir...
Je suis Fenrir, Ancilla du Clan Tremere, et je viens pour me présenter à Son Altesse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 15:32

[Chasser de devant la salle du trône]

Oui j’étais déjà venue à Paris, en fait J’ai vécu à Paris une bonne partie de ma première vie et quasiment toujours pour la seconde. Je me suis juste éloigner quelques mois pour des affaires que je qualifierai d’humaine. On a eu besoin de mes talents d’analyste financière sur Berlin, rien de bien important pour le monde de la nuit. Une petite poignée de mois et voilà que je ne reconnais plus rien ni personne, même les gardes, ils n’étaient pas si grossiers avant.

*Puis elle alla reprendre place sur le fauteuil qu’elle avait déjà occupé quelques minutes avant, en saluant les nouveaux venus d’une courte révérence.*

Ne vous en fait pas, je comprends tout à fait que vous ne pouvez m’en dire plus.

*La situation était pire que ce qu’elle pensera ce niveau-là, avec les disparitions de la vieille, la ville était probablement agité par plus que les manigances entre clans. Puis ses pensées interrompues par la réaction inattendue de Dalila. Trop de colère pour être de la simple timidité*

Ha… les règles sont plus complexes quand des nouveaux pions peuvent être posés à tout moment sur la table de jeu. Mais il n’y a pas lieu à s’énerver voyons.

*La situation l’amuser énormément, elle n’en saisissait aucun tenant et aboutissant, mais c’était très prometteur.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné/Hécate
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 17:50

[Arrivée du couloir de la salle du trône]

Hécate avait pris son temps, flânant dans les couloirs du Louvre. Observant les œuvres d’art exposés. La plupart d’entre elles lui semblaient être complètement insignifiantes, mais certaines pouvaient retenir son attention quelques secondes avant qu’elle ne s’en désintéresse. Elle avait de nouveau sorti une sucette et l’avait porté à sa bouche aux dents trop blanches. Après avoir fini son petit tour, elle décida de rejoindre ce fameux petit salon.

Le portes étaient grandes ouvertes lorsqu’elle y arriva. Elle finit quelques pas, pénétrant dans le salon et observa les personnes présentes. Sombre Mère ! C’était un repère de Nosfératus ! Qu’est-ce que c’était que ça ? Leur nid ? Elle n’en avait jamais vu autant. Heureusement qu’elle n’était pas obligée de respirer, l’air devait être empli de leur puanteur. Il y avait également l’étrange femme-poupée et d’autres hommes. En fait, aucun ne lui plaisait. Perte de temps...

Après être restée quelque secondes à les observer tous, elle se dirigea vers un des canapés. Il n’en avait que faire qu’il soit là pour plusieurs personnes. Elle s’y installa et s’allongea bien confortablement, une jambe repliée dévoilant un peu plus de son anatomie que le permettait déjà sa « mini »-jupe. Le Prince avait intérêt de ne pas la faire attendr
e.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 18:02

[Arrivée du bureau du Gardien]

D'Arcy se fît ouvrir les portes principales du petit salon. Entrée remarquée assurée. Il resta 1 seconde immobile sur le pas de l'entrée, les mains dans le dos, toisant derrière ses lunettes noires les occupants de la pièce, un léger sourire sur les lèvres, ses mains gantées de noir jointes dans le dos. À coup sûr il obtiendrait l'attention des gens sans avoir à faire quoi que ce soit.



Le nombre de personnes inconnues, sans parler de ceux avec lesquels il avait déjà rendez-vous promettait encore quelques heures dans son bureau. Il s'inclina poliment pour saluer les présents, avant de se redresser de toute sa hauteur, prenant la parole.

« Messieurs Fenrir, Kastler, Phantom, mesdemoiselles, monsieur, bonsoir. Je suis monsieur d'Arcy, Gardien de ces Lieux. Navré de cette attente, mais mon emploi du temps est des plus chargés. »

Spoiler:
 

Il se tourna vers la seule jeune femme pouvant être de son Sang.

« Mademoiselle de Sancy, si vous voulez bien m'accompagner… »

Il s'approchat du siège où se trouvait cette dernière. S'arrêtant à distance respectable, son sourire se fît plus large, s'inclinant à nouveau, tandis qu'il proposait sa main à la demoiselle pour l'aider à se lever, puis lui proposant son bras pour l'aider à marcher, tel un gentleman.
Au moment de quitter la pièce, gallament accompagné, il s'arrêta, chuchotant à la Ventrue.


« Je suis tout à vous dans deux petites secondes. »

Puis se retourna vers la demoiselle en rouge.

« Mademoiselle, j'ai suffisement entendu parler de vous cette nuit. Je vous veux dans 15 minutes, pas une de plus dans le vestibule de mon bureau. Je vous invite à vous tenir correctement et à attendre sagement que je vous recoive. Est-ce bien clair ? »

Il ne semblait pas plaisanter le moins du monde. Il s'en ira si Séléné ne se fait pas remarquer. Sinon…

[sortie vers le bureau du Gardien]


Tenue pour la nuit:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
MJ Malkavian
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 18:03

L’entrée de la Malkavienne dans le petit salon ne passa pas inaperçu. Elle n’était pas entrée seule, elle apportait avec elle une sensation de malaise. Ceux qui étaient présents la veille avaient probablement pensés que c’était la petite Rosie qui venait de pénétrer dans la salle.

L’air se faisait lourd, le malaise grandissant. Celle-là avait quelque chose qui ne se trouvait pas dans l’aura terrifiante de Rosie. Oui, on pouvait presque le sentir, cette désagréable sensation... Impossible de se tromper : c’est la mort elle même que l’on peut sentir dans le sillage de cette femme légèrement vêtue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 18:43

*Lorsque cette pression écrasante se fit sentir, Rozenmilna serra son poing et essaya tant bien que mal de ne pas montrer son malaise. Elle prit cela comme un affront lâché au visage des gens présents dans la pièce. Elle ferme les yeux une seconde avant de reprendre un visage souriant, mais le regard mauvais.*

Et ça ose se montrer avec une attitude méprisante.

Enfin son attitude changea lorsque le gardien se présenta enfin. Très charmante elle prit sa main pour se relever et le salua véritablement cette fois, s’inclinant bien bas avant.

Merci, de me recevoir sur votre emploie du temps charger monsieur D'Arcy.

*Par contre elle ne lui pris le bras.*

Inutile d’en faire autant pour moi, je ne suis pas la marquise de Pompadour. *gardant une voix mielleuse*

*Elle préférer ignorai tout ce qui se passer avec l’étrange fan d’Alice au pays des merveilles qu’elle avait croisé dans le couloir. Mais elle n’aller pas oublier de sitôt cette sensation qui lui fut imposé.*

[vers le bureau du gardien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc d'Alembert
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 19:09

La Vierge aux Rochers avait toujours inspiré Luc dans sa jeunesse étudiante, il se rappelait vaguement de sa stupeur la première fois qu'il avait pu apercevoir ce chef d'œuvre alors qu'il était encore vivant. Revoir le tableau alors que bien des années s'étaient écoulées à la fois dans sa vie et non-vie ramenait au jeune caïnite des souvenirs qu'il n'avait alors pas ressentis depuis un bon moment. Il n'avait qu'une envie maintenant, se réfugier auprès d'une mécène de la Rose qui pourrait lui fournir du matériel et tentait d'égaler ce génie
Il était tellement absorbé par ce qu'il voyait qu'il ne prêta même plus attention à ce qu'il pouvait bien se passer dans le reste de la pièce : son attention était entièrement focalisée sur la peinture qu'il avait sous les yeux. Une guerre pouvait éclater dans le petit salon et il y avait fort à parier que Luc ne bougerait même pas une canine

Il ne broncha pas plus à l'arrivée de la Nosfératu, du Tremere, de la Ventrue ni même de la Malkavian. Ce fut également le cas lorsque le gardien de l'Elyseum se présenta au groupe, et Luc eut la chance qu'un serviteur passait par là, et par la force de l'habitude, le pinça assez vigoureusement pour que le Toréador reprenne ses esprits. Le champ de vision du jeune artista s'agrandit brutalement et il fit un pas de recul tout en se frottant les yeux le temps que son esprit ne réintègre entièrement son corps avant d'afficher un air impassible tandis que le gardien, très élégant au passage, ne tourne les talons avec une demoiselle non sans s'arrêter devant une femme légèrement vêtue. De cette dernière se dégageait une sensation que Luc avait du mal à définir mais le mit mal à l'aise dès l'instant où il s'en rendit compte et il lui fallut quelques secondes après être sorti de sa torpeur

Le toréador tira sur sa veste de costume dans en faire disparaître les plis avant de prendre la direction d'un siège inoccupé non sans saluer les personnes qu'il n'avait pu voir entrer d'un signe de tête élégant ponctué d'un
« Bonsoir Signora » pour la Nosfératu et la Malkavian et un « Bonsoir Monsieur » pour le Tremere

La présence de la Nosfératu le fit tiquer mais il n'en laissa rien paraître, il trouvait simplement affligeant que la non-vie de ce clan réduisait parfois de superbes femmes en créatures moins appétissantes. Luc s'installa dans un coin du petit salon non loin d'une bibliothèque de manière à avoir un visuel sur toute l'assemblée de sa place et limiter ses angles morts

Qui a dit paranoïaque ? Il cherchait tout simplement un nouveau sujet d'étude

Il sortit rapidement son carnet de croquis de sa poche intérieur avec un nouveau crayon dont il se devait de faire attention, c'était son dernier. Il laissa sa récente expérience avec le travail de De Vinci l'influencer et commença à travailler sur une étude des personnages du tableau de la Vierge aux Rochers. Pour un œil non averti, cela pour l'instant ressemblait à une esquisse de la Vierge mais avec des traits sensiblement différents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luddmila
Sétite (Toréador)
Sétite (Toréador)
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 13 Mai - 19:57

(bureau du gardien)

suite a son entretient pénible avec le gardien, elle prit un instant loin de tous afin de se calmer... il lui restait la chance de collaborer, survivre et se pousser quand tout se serait calmé... étape un fait... étape 2 plus dans ses mains a elle...

Elle retourna donc dans le salon avec un sourire magnifique saluant les gens présent, cherchant Slobodan du regard... il était partie ! il y avait des nouveaux venus depuis tout à l'heure, elle leur sourit en retournant auprès de Phantom

"notre ami commun vous à laissé seul... se n'est pas très élégant de sa part... ca me surprend un peu en fait! il allait bien ?"

Puis elle reprit place auprès de lui, gardant ce sourire que seul ceux la connaissant bien aurait pu deviner faux... très très faux même.



http://i82.servimg.com/u/f82/17/32/06/42/ludd310.png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le petit salon du 21 fevrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le petit salon du 21 fevrier
» Le petit Salon [16/02/2012]
» Réunion Ventrue au fond du petit salon 10/02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-