AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le petit salon du 21 fevrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Sam 25 Mai - 16:01

Elle le regarda s'assoir du coin de l'oeil, tentant un sourire qui au final était bien, malgré la nervosité et la peur qu'elle ressentait ...

" il est po...possible que vous atten.. attendiez longtemps. le... le prince ne... ne semble pas aimer... thrumm... enfin...ne semble pas appré...ne semble pas pressez de ... de recevoir les roses."

Et voilà...elle s'était mis les pieds dans la bouche et... bien comme il faut ! Sa tête se baissa... puis, il lui parla de la disparition d'Elea... demandant si elle avait des idées... les yeux de la petite rose s'écarquillèrent tout semblait aller rapidement dans sa tête... sabbat, chasseurs, fantômes, était ce possible? la reine?!? les lèvres se pincèrent, elle se mit a trembler, luttant contre les larmes qui montaient à ses yeux... Elle n'était au courant de rien et ne pouvait que présumer mais... la dernière option lui semblait fort probable... le salon était remplit... elle se leva, tremblante de chagrin, de colère, déjà un sillon rouge se traçait sur sa joue

"excusez moi..."

Elle sortie du petit salon

(départ pour : au détoure d'un escalier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc d'Alembert
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Dim 26 Mai - 1:26

Ce que le toréador redoutait venait de lui être confirmer par son interlocutrice : le Prince semblait avoir eu des griefs avec certains membres de la caste des Artistes et ces derniers avaient depuis étaient comme déchus socialement au sein de l'Elyseum. Voilà qui n'allait pas jouer en sa faveur : et dire qu'il était venu avec l'intime espérance que la maître des lieux puisse l'assister dans la recherche de sa Dame ou même simplement pointer du doigt dans la bonne direction
Luc en était à se demander si cela valait le coup de rester plus longtemps au Louvre ou si il n'avait pas intérêt à quitter les lieux pour commencer ses recherches. Le problème principal était par où commencer ? Il pouvait se rendre aux bois de Boulogne qui était le dernier lieu où Raffaele avait pu avoir trace de sa maitresse. Seulement il n'était pas doué comme certaines roses de psychométrie et les chances de trouver un indice dans les 900 hectares que couvrait le parc étaient proches de nulles

Son attention fut détournée de la jeune femme si bien qu'il fut surpris quand cette dernière se leva prestement avant de s'excuser pour détaler tel un lapin laissant un Luc sur le cul. Il jeta un regard rapide aux alentours remerciant le ciel de ne pas avoir avivé ses ardeurs humaines car il serait actuellement rouge pivoine. Au lieu de cela il battit des paupières à un mouvement incroyablement lent, incrédule de la scène qui venait de se passer avant de s'élancer à la poursuite d'Abigail en marchant d'une démarche aussi rapide que le protocole des lieux ne lui permettait. Mais une fois la porte passée, les occupants du petit salon pouvait entendre que le rythme des pas s'étaient accéléré


[Au détour d'un escalier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaoum
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Dim 26 Mai - 1:53

Kaoum était très intéressé par la réponse de la jeune femme. Mais à peine venait il de finir de parler que son smartphone se mis à vibrer.

*Tient les recherches auraient déjà aboutit ? Les systèmes de sécurités ne sont plus ce qu'ils étaient . . . ou alors c'est moi qui suis devenu trop fort ?*


il sortit alors discretement son smartphone écoutant d'une oreille l'éventuelle réponse de la dame. Puis il se figea ouvrant de grand yeux surpris.

*Mais qu'est ce que ça veut dire ? Elle ? Mais comment ? Pourquoi ? Humaine ? Goule ? Non ! Peut être . . . il faut que je sache !*


Kaoum se leva alors brusquement et se tourna vers la dame à côté de laquelle il était assit et fit une profonde révérence.

"Navré madame de vous laissé alors que je vien à peine de mon propre fait d'entamer la discussion. Mais voyez vous des affaires urgentes m'appelles incessament et je dois vous quitter. J'espère vous revoir sous peu si vous le souhaitez pour une petite discution amicale autour d'un bon thé. Tenez voila mon numéro, n'hésitez pas à m'appeler belle dame."


Kaoum lui fit un clin d'oeil en lui donnant une carte sur laquelle était écrit un numéro sous le nom de "Kevin Kraster", espérant lui faire croire être un pauvre nosfé ayant été charmé par sa beautée. Puis il partie à longue foulés, sans précipitations, vers la sortie du petit salon. Son visage était de marbre, ne laissant passer aucune émotionsn sur sa face de gobelin mal dégrossit. Il faisait tout pour ne pas paraitre suspect tout en essayant de sortir au plus vite.

C'est alors qu'un homme, celui qui courtisait la belle, sortit précipitament, lui coupant presque la route. Kaoum biffurqua alors un peu pour le laisser passer. C'est alors qu'il l'entendit partir au pas de course dans le couloir.

*Voila qui devient intéressant . . . j'ai intérêt à le suivre je penses et vite*


--->Direction : au détour d'un escalier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Lun 27 Mai - 5:57

Dalila errait parmi les gens du salon puis elle aperçue Kaoum en train d’essayer de lier conversations avec l’inconnue.

Puis…La salle sembla se vider de plusieurs de ses occupants en très peu de temps.
Abigail sorti prestement, suivit du nouvel arrivant et de…Kaoum.
Ce dernier s’était mis à leur suite après avoir reçu un appel qui avait semblé très préoccupant.

La Nosferatu regardait Kaoum quitter le petit salon d’un air satisfait, car s’il y avait quelque chose de nouveau qui se tramait, Kaoum ne manquerait certainement pas de le lui faire savoir. Donc c’était positif.

Alors elle continua de déambuler dans le petit salon, se dirigeant vers l’inconnue qui avait attiré son attention, auquel Kaoum n’avait fait que s’asseoir auprès d’elle pour se lever aussitôt et partir après lui avoir remis une carte.

Puis son portable vibra. Elle le saisit et eu un frisson en voyant le nom du contact qui lui envoyait des SMS.
Maximilien DeRichelieu.
*Oooh shit! C’est ce répugnant individu!*
Se dit-elle en serrant les fesses.

Elle se mis alors a lire tout le descriptif d’une scène qu’il avait d’observé depuis un bon moment devant la salle du trône.

L’espace d’un instant Dalila ouvrit grand les yeux, provoqué par le choc de ce qu’elle lisait, mais elle se contenue aussitôt.

Elle lisait fébrilement tous les mots qui défilèrent sur son appareil.

*Hécate? Une Malkavienne donc? Pieuté? Et qui aurait subit une attaque par…Mais par d’Arcy? Celui–ci venait de mentionner que son dernier entretien avait mal tourné. Donc elle était allée chez d’Arcy tout comme elle avait tenté d’aller voir le Prince…Les manières Cavalières de la Malkavienne lui ont surement causés des ennuis, mais…Est-ce la raison de cette violence? Plausible mais a établir!*

Dalila poursuivait sa lecture avec impatience, elle trouvait que son interlocuteur était lent a écrire.

*Son primogène Heinrich en furie et qui a descendu le corps d’Hécate aux geôles?
Aux Geôles? Mais? Elle aurait commis un acte répréhensible? Mais oui, probablement qu’elle a du menacer ou frapper le gardien, autrement il ne la descendrait très certainement pas aux geôles, question de logique.
Donc la petite pupille Rosie avait accompagné Heinrich vers les geôles et les deux autres Malkaviens présent, Lucas et Hadrien quittaient le Louvre…Hadrien, oui ce vampire si…sensible qui avait attiré l’attention a son entrée du Louvre. Pauvre petite bête va. Comme on aurait envie de le cajoler ce beau gosse.
Et?….Et? Le Prince de retour? Heinrich était remonté et il était en train de lui parler en privé?*


Dalila souriait et s’excitait en sautillant légèrement d’un pied a l’autre.

Mais sa joie fut brusquement interrompue par la modalité du paiement des infos exigées par DeRichelieu.
Elle répondit donc en SMS :
-"Mon ami je crains de ne pouvoir vous dire une date ou un moment qui vous conviendrait afin de vous…"

Et son interlocuteur de répondre et toujours par le même moyen :
-"Pas de ça avec moi! Je t’ai donné toutes les informations que j’ai pu saisir! Alors c’est jour de paye, gueule de chiotte!"

-"Jour de paye? Mais je suis dans le petit salon a attendre le prince…"

-"Alors attends-le, je tacherais de te rencontrer discrètement dès que possible, peut-être a la fin de la nuit ou la nuit prochaine mais tu devras faire exactement tout ce que je te dirais de faire! Tu as bien compris salope?"

-"Inutile d’être grossier Maximilien, tu seras payé, ne t’inquiète pas."

-"Oh mais cette fois, tu devras cesser de faire ta mijaurée et cesser de jouer les vierges offensées, tu saisis? Ta sale carcasse m’appartiendra aussi longtemps que le paiement l’exigera, vu? Alors je te rejoindrai le moment voulu et tu auras intérêt a être coopérative et de ne pas te défiler sinon je vais te mettre dans la merde, moi!"
Il coupa ensuite la communication.

Et Dalila fit la grimace.
*Non mais quel dégoutant personnage, cette petite ordure, ce salopard, je vais devoir, encore une fois, le laisser me toucher avec ses salles pattes et ses pulsions écœurantes…God Dammit!. Ce pervers mériterait de mourir, mais je n’ai pas le choix, c’est le seul contact que je possède aux Louvre et ses infos sont beaucoup trop précieuses et trop importantes pour que je recule devant les bas instincts de cette immonde créature répugnante! Cette goule est un…Monstre.*

Ses épaules s’affaissèrent pendant un instant, mais la satisfaction des informations obtenue lui fit rendre toute sa vigueur.

Elle jeta un œil vers la porte par laquelle Kaoum venait de sortir et lui envoya un SMS sur son portable pour lui transmettre ce qu’elle venait d’apprendre.

MP Kaoum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mar 28 Mai - 0:28

Dalila alla s’asseoir sur un fauteuil en attendant la réponse de Kaoum, car elle avait le sentiment qu’il allait lui répondre incessamment, ne serais-ce que par courtoisie de sa part.

Et comme de raison, son portable vibra.
Mais Dalila ne put réprimer un malaise de dégout et de crainte en pensant qu’il s’agissait peut-être de Maximilien DeRichelieu.

Mais c’était bien Kaoum.

Elle lut attentivement le message puis elle se mis à pianoter sur son portable pour lui transmettre des renseignements qu’il avait besoin sur une certaine affaire.

MP Kaoum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mar 28 Mai - 22:18

*Rozenmila avait enfin reçu le message de sa servante, elle aller pouvoir rentrer en son refuge qui lui manquait quand même un peu. Elle songer à rentré plus tôt, elle ne verrais pas le prince ce soir de toute manière. Le salon c'était sacrement vidé, il ne restait plus que Dalila et une inconnue. Une poupée aussi, mais dans le genre plus sexy. La ventrue s'approcha donc d'elle, par curiosité probablement. Par les conversations elle avait à peu près discerner le sangs des gens présents dans le salon et toujours joueuse, elle ne pouvait se retirer sans compléter sa grille de bingo. Rozen se dirigea vers elle s'inclinant poliment.*

Bonsoir, je suis Ronzenmilna de Sancy du sang des roys ? vous êtes venue aussi vous présenter à notre nouveau prince ?

*La ventrue était plus calme qu'au plus tôt dans la soirée, la fatigue de l'esprit peut être ? toujours était-il que ça lui donner un air plus sympathique qu'a l'accoutumé.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mer 29 Mai - 1:57

[Vient du vestibule du bureau du Gardien]

Gatien entra dans le petit salon, et regarda un peu qui s'y trouvait.
Il n'y avait plus grand-monde...
Cette fois, il savait qu'il devait voir des Nosferatu, et il s'était préparé psychologiquement. Pas de grimaces malvenues !
Ceci dit, on lui avait parlé de Nosfé au pluriel, et là, il n'en voyait qu'une, assise dans un fauteuil...

Bon. Haussant mentalement les épaules, il s'avança vers Dalila et s'inclina devant elle.

- " Bonsoir mademoiselle. Je m'appelle Gatien de Cambiaire, je viens de la part de Monsieur d'Arcy. Il craint de ne pas pouvoir vous recevoir ce soir... Il espère que vous voudrez bien l'excuser, et que le report de votre entrevue sera aussi bref que possible.
Par contre... Je ne vois pas votre frère, qui était présent tout à l'heure... Est-ce qu'il vous serait possible de lui faire passer le mot...? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahel

avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mer 29 Mai - 10:08

Anahel sursaute légèrement surprise, mais le regard qu'elle pose sur la vampire se veut calme et sereine alors qu'elle lui sourit timidement. Elle réfléchit sa réponse, car assurément une fois qu'elle se serait présentée elle ne représenterait plus rien d'intéressant. Anahel effectue une révérence avec grâce avant de prendre la parole.

"Veuillez pardonner mon impolitesse dame de Sancy du sang des Roys, je me nomme Anahel servante de dame Amélie du clan Malkavian.... et non madame je viens demander à voir le primogène de ma maîtresse."

Puis elle se redresse délicatement, remet de l'ordre dans sa robe, n'attendant pas vraiment de réponse de la vampire maintenant qu'elle était présentée comme une goule, à moins bien sur que celle-ci n'est connue sa maîtresse, se qui l'étonnerait grandement.

Tranquillement elle reporte son regard sur l'homme qui vient d'entrer dans la salle, se demandant qui il pouvait être. Elle avait tellement à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mer 29 Mai - 11:10

Monsieur de Cambiaire devenu l’adjoint du Gardien s’approcha de Dalila.

La Nosferatu regarda derrière elle, au cas ou c’était vers une autre personne qu’il se dirigeait, mais il n’y avait personne d’autre qu’elle dans cette partie du salon.

L’élégant et beau jeune homme était poli, il lui fit même une révérence, ce qui plut énormément a Dalila et si ce n’était de son faciès en piteux état, elle en aurait très certainement rougit.
-Oh Monsieur.
Balbutiât-elle avec un sourire gêné.

-Je suis ravie de vous connaître Monsieur de Cambiaire et je suis honorée que Monsieur d’Arcy prenne la peine de vous envoyer pour s’excuser auprès de moi, mais ce n’est nullement nécessaire, Monsieur le Gardien n’a pas a s’excuser. Il n’y a pas de mal, tout va très bien!

Elle se leva devant le jeune homme par politesse.
-Soyez rassuré mon jeune ami. Je vais en informer Monsieur Kaoum aussitôt que possible, par contre, Monsieur Phantom, je n’ai aucune idée d’ou est-ce qu’il peut bien se trouver.

Elle considéra encore son interlocuteur en le couvrant des yeux et en hochant la tête.
-Vous êtes très aimable Monsieur de Cambiaire, vous avez de très bonnes manières et c’est très apprécié de la part d’une femme dans ma condition, si tous les Caïnites étaient comme vous, je finirais peut-être une nuit par me sentir moins…laide.

Soudainement ses sens se mirent en alerte, l’inconnue là-bas, dans le coin avait ouvert la bouche pour parler a Rozenmilna.
*Ah flûte! Elle a bien choisi son moment, en plein lorsque je suis en train de converser.*

Alors sans rien faire paraître, elle continua de sourire a Monsieur de Cambiaire tout en portant une oreille attentive a la petite Rozen et la jolie jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Mer 29 Mai - 21:19

*La ventrue observa le visage de la servante. Ne connaissant pas Amélie, elle ne va se risquer à trop jouer avec la goule. Certains tenaient beaucoup à leur jouer.*

Tiens justement je me demandais si les goules de malkavian étaient aussi dérangées que leur maître. En parlant de maître, lui et il arriver quelque chose de grave ? Car pour venir à la rencontre d'un primogène mais aussi venir dans ce salon, au beau milieu des nôtres sans prendre la peine se présentait votre statue, ça doit être très important.

*Le ton n'était pas agressif mais le sourire n'aider pas à mettre à l'aise. Rozen tourna aussi le visage vers Gatien, une intervention qui en rajoutait sur l'arrivée du soleil.*

Je crains que l'heure tardive repousse votre entrevue. Soyez prudente sur le chemin du retour, surtout avec le climat ambiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 0:06

Gatien fut agréablement surpris du bon effet que son effort de politesse avait produit. La demoiselle s'avérait être d'un abord délicieux et il lui sourit sincèrement.
A la mention du nom de Phantom, il haussa les sourcils.

- " Ah, je l'ai croisé dans le vestibule du Gardien, justement. Je ne savais pas qu'il devait venir avec vous, sinon, je l'aurais averti. Mais je gage que, vu où il se trouve, il sera très vite informé.
Merci de votre gentillesse. "

Il n'avait pas très envie de courir dans les couloirs à la recherche de quiconque. Et puis, le Louvre était quand même un bâtiment gigantesque... Si la demoiselle, qui n'avait d'ailleurs pas dit son nom, acceptait de s'en charger, cela lui rendait un fier service.

La remarque sur ses manières le surprit un peu, et le flatta aussi. D'habitude, on soulignait plus sa maladresse qu'autre chose. Il inclina donc la tête pour la remercier.
Mais les mots qui suivirent, sur la façon dont elle se percevait dans le regard des autres, le toucha profondément, et il lui adressa un sourire chaleureux.

- " Puisse la nuit où vous vous sentirez bien advenir bientôt alors. "

Il s'apprêtait à lui demander son nom lorsque son téléphone se manifesta en silence dans sa poche. Il le sortit et jeta un coup d'oeil à l'expéditeur. Le Primogène...

- " Veuillez m'excusez un bref instant, s'il vous plait..." Lui demanda-t-il d'un air confus.

Il avait horreur d'être dérangé par ces petits appareils, et rien ne l'indignait plus qu'une sonnerie mal placée, lors d'une réunion ou au cinéma... Ou en pleine conversation, par exemple.
Mais un message du Primogène, ça ne se néglige pas...
Il lut le sms, fort courtois, qui lui était adressé, et répondit aussitôt.
Spoiler:
 
Il rangea son téléphone et eut un petit sourire d'excuse à l'adresse de Dalila.

- " C'était un message de mon Primogène... " dit-il en guise d'explication.

Remarquant qu'une des deux jeunes femmes regardait dans sa direction, il se dit que c'était peut-être le bon moment pour terminer ce qu'on lui avait demandé.

- " Si vous voulez bien m'accorder quelques instants, il faut que je m'acquitte d'une autre tache avant d'être libéré de mes obligations. Nous pourrons ensuite converser d'avantage, si vous le voulez bien... "

Il s'avança vers les deux jeunes femmes au look pour le moins original, attendant un moment où ni l'une ni l'autre ne parlait afin de ne pas les interrompre.
Puis il leur demanda :

- " Bonsoir mesdemoiselles. L'une de vous est-elle mademoiselle de Sancy ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 5:17

Monsieur de Cambiaire poursuivait ses élans de politesses.
Dalila en ressenti même, a tort ou a raison, une émotion peu commune.
Décidément ce jeune homme lui plaisait énormément.

Elle allait répondre à sa dernière politesse mais le téléphone du jeune homme sonna, empêchant la suite.

Alors, pendant qu’il pianotait sur son portable, Dalila repassait en tête ce qu’elle avait pu réussir à entendre provenant de la belle jeune femme,
elle avait saisi son nom et le motif de sa présence.

*Elle s’appelle donc Anahel, servante d’Amélie du clan Malkavien? Oh mais c’est intéressant ça! Mais elle est ici toute seule au beau milieu d’une flopée de Vampires? Enfin il n’en restait plus beaucoup maintenant, mais elle était seule ici a attendre le Primogène de sa Maîtresse?
C’est peu commun, a moins que je ne me trompe, d’ordinaire les commissions ou les messageries des servants se passent dans des endroits autres que l’antichambre du Trône et c’est d’autres servants du Louvre qui les traitent ou qui font la jonction avec un quelconque Vampire. Hum. Cela doit être surement de la plus haute importance.*


La curiosité de la Nosferatu était piqué au vif.
Intriguée, elle plissa les yeux dans la direction de la jeune femme.

Mais Monsieur de Cambiaire s’était à nouveau concentré sur elle.
Elle l’écouta donc parler en hochant la tête pour marquer chacune de ses paroles, puis il alla vers Rozenmilna et Anahel.

Doucement et en catimini, Dalila marchait derrière le jeune homme, se rapprochant davantage des deux femmes.
Ainsi elle aurait une meilleure audition et une meilleure vue sur ce qui l’intéressait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Egareg
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 11:44

[Venant des voitures qui reviennent de la Rant]

Egareg entra au Louvre, il portait son blouson refermé, pour camoufler les traces de blessures, résidus de la Rant. Lorsqu'il passa par les gardes, son attitude leur laissait clairement comprendre qu'il ne voulait pas être importuné. Ceux ci l'évitèrent donc soigneusement. Il dégageait une présence presque effrayante tellement on pouvait sentir sa colère bouillonner...

Il entra dans le Petit Salon, un papier manuscrit à la main, se plaça devant l'un des murs, devant ce qui ressemblait le plus à un tableau d'affichage, et y placarda son papier. En vue et su de Tous.

Annonce ici : http://vampiredeparis.jdrforum.com/t1953-annonce-de-l-archonte-21-fevrier-2011#33080

Puis, il s'en fut, toujours sans dire un mot. L'état de Sophie, sa goule, l'insolence d'Egareg, la décision de Fleur, la situation à Paris... Egareg avait bien des choses en tête...

Une fois sorti du Louvre, il se dirigea vers l'endroit qui lui était reversé pour y passer la journée. Le lendemain soir, au premier Avion, Egareg quitterait la France. Son rôle était terminé ici pour l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahel

avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 13:37

Anahel observe comme elle peut, la tête basse la femme qui la détail en retour. Elle avait éveillé son intérêt, mais elle n'était pas sur que se soit une bonne chose pour elle. Elle se retient de tout mouvement lorsque le femme reprit la parole. Elle afficha presque expert et par jeu un regard perdu alors qu'elle releva la tête pour répondre.

"Savez vous à quoi reconnait on un génie d'un fou ? un nombre de ses réussite."

Elle fait un autre sourire à la femme alors qu'elle baisse de nouveau la tête, ceci afin de ne pas montrer la réflexion qui s'empare d'elle alors que la vampire continue de discuter. Elle se mord la lèvre inférieur se demandant si elle n'avait pas fait une bêtises...

Elle lui aurait surement répondu, mais un autres vampire s'approche et réclame celle qui se trouvait à ses côtés. Anahel effectue une nouvelle révérence, la tête encore plus basse pensant qu'elle allait être débarrassée de la vampire qui la mettait mal à l'aise, mais se demandant si elle allait pouvoir sortir de la sans que le primogène de sa maîtresse ne l'ai vu.

"Anahel goule de dame Amélie du clan Malkavian...."

Elle ne rajouta rien attendant qu'on lui dise de se relever ou de faire quoique se soit d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 20:27

Ah flûte, s'il avait dû parier, il aurait misé sur Anahel. La fille aux cheveux bleus ne l'avait pas inspiré plus que ça... Même si c'était un joli bleu.
Machinalement, il répondit à la présentation d'Anahel :

- " Gatien de Cambiaire, du Clan des Ventrue. Enchanté. "

Peut-être que la fameuse demoiselle de Sancy était partien finalement...
Après tout, sa montre avait sonné alors qu'il se rendait ici-même, signalant qu'il ne faudrait pas qu'il tarde pour rentrer se coucher...

Et la fille restait figée dans sa révérence...

- " Heu... Vous pouvez vous relever, vous savez... " Lui signala-t-il, un peu mal à l'aise de cette soumission.
Il avait, lui aussi, fait des révérences devant d'illustres personnages. Il comprenait que ça peut être une mesure de prudence.

Si un jour il pouvait avoir une goule, il savait déjà qui il voulait, et il lui interdirait de se prosterner comme ça. Sauf devant les sommités, bien sûr. Il faut garder un minimum d'instinct de survie, quand même...

Il reporta son attention sur celle qui n'avait pas parlé, espérant qu'elle se présente aussi, afin qu'il soit assuré que ce dont l'avait chargé son nouveau tuteur était accompli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 20:49

*Rozen se tourne et fit une révérence devant celui qui la demandait*

C'est moi-même, appelez moi Rozenmilna je vous prie. de quoi s'agit-il ?

*Elle profita des quelques secondes de la conversation de son cousin avec la goule pour lancer un regard plutôt méprisant à cette dernière. Comment avait elle osée prendre la parole en premier. mais elle oublia ça bien vite quand vie une notice apposée dans le salon. le petit diable qui tournait les manivelles de sa curiosité était réveillé.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 22:03

Gatien s'inclina devant la demoiselle avec déférence, mais pas plus qu'il ne l'avait fait devant Dalila. Il ne se représenta pas, puisqu'elle avait bien évidemment entendu sa réponse à la goule.
C'était un drôle de prénom, Rozenmilna, mais joli. Et au moins, elle n'était pas affublée d'un pseudo invraisemblable. La personne en elle-même ne manquait pas d'intérêt, dans son originalité.
Il fut ravi qu'elle soit là, et qu'il puisse lui délivrer son message.

- " Il y aura demain, en début de soirée, une réunion du Clan, à laquelle vous êtes conviée.
Si monsieur d'Arcy dispose de vos coordonnées, vous serez avertie de l'horaire exact. Si ce n'est pas le cas, vous pourriez me les communiquer afin que je vous prévienne. "

Son nouveau tuteur ne lui avait pas précisé s'il était en mesure de joindre la demoiselle ou pas... Aussi, il préférait planifier dès maintenant les choses.

Il tourna cependant la tête à temps pour voir un homme ressortir, après avoir placardé une annonce.
Il se demanda de quoi il s'agissait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Jeu 30 Mai - 23:46

Dalila avait suivi le Ventrue jusqu’au deux femmes.
Anahel soumise, s’était agenouillé devant de Cambiaire pour se présenter, elle était une goule…
Puis Rozenmilna et le jeune homme discutèrent, ce dernier informait Rozen concernant une réunion du clan Ventrue pour le début de la prochaine soirée
*Intéressant, du mouvement en vue du coté de ce clan.*

Mais pendant qu’ils parlaient
Dalila avait abaissé sa capuche, dévoilant ainsi tout son visage toute sa tête a la jeune goule.
Très peu de vestige de sa merveilleuse beauté d’antan avait survécu, sa chevelure blonde devenue presque grise mais surtout grasse, était étalée en partant du haut de son crâne jusque vers l’arrière de sa tête, puis son faciès effrayant souriait poliment a Anahel. Elle ne dévoilait pas son visage de façon cruelle a la petite goule, elle voulait simplement observer sa réaction.
Puis elle se présenta
-Bonsoir Anahel, goule d’Amélie, moi je suis Dalila et je suis ravie de vous connaître.

Elle ne lui tendait pas la main, mais elle fit un signe sobre de la tête a la belle goule et au fond d’elle-même elle venait de prendre une photo mentale de cette jolie jeune femme, Dalila était curieuse de savoir ce qu’elle faisait ici.

Puis la Nosferatu sursauta en levant les épaules, la porte venait de claquer et elle fut surprise de voir un homme arriver en roulant des mécaniques, cet homme dégageait une présence d’une façon exponentielle cela en était incroyable.
Dalila connaissait plusieurs noms de ceux qui détenaient le pouvoir de dégager ainsi une telle aura.
Mais les noms seulement pour quelques-uns uns, donc, visuellement elle ne pouvait le reconnaître, mais de toute évidence c’était un homme important, sinon un fou.
Car entrer ainsi et apposer un édit sur un mur pour aussitôt partir, ce n’était pas a la porté d’un modeste vampire qui venait simplement se présenter et comme elle connaissait ceux qui détenaient les pouvoirs au Louvre. Celui-ci…Devait être une très grosse pointure, mais elle ne pouvait pas deviner qui il était seulement a le regarder.
En admettant qu’elle pouvait deviner qui il était, c’était une autre question.

Puis, lentement, Dalila leva la tête en l’air, elle n’avait pas besoin de montre pour savoir que le jour allait se lever, elle devait songer à se mettre tranquillement a l’abris.

Mais avant de partir elle devait recopier le texte de l’Édit. affiché sur le mur dans son calepin.
Cependant elle était toujours en face d’Anahel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahel

avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Ven 31 Mai - 0:11

Regard assassin et regard curieux, elle n'en avait pas tant attendu en quelques minutes. Non en faite, elle aurait préféré qu'on l'ignore totalement, surement se que fera la Ventrue, du moins s'il elle ne se fait pas rappeler à son bon souvenir. Elle se relève donc sans un mot, car oui elle avait oublié la règle chez ses dégénéré, l'humain c'est juste de la bouffe, le regard perdu dans le lointain, un léger sourire de folie sur les lèvres.

Et une dose de folie elle en avait besoin vu la chose ignoble qui venait de se présenter à elle. Garder son masque de folie douce fut difficile, mais il était hors de question de réagir face au monstre, c'est surement se qu'il attendait d'elle. Anahel enregistre tout se qui se passe tout en gardant son masque de folie, puis s'incline profondément devant la Nosfératu, attendant en silence cette fois qu'on lui permette de l'ouvrir ou de décamper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalila
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Ven 31 Mai - 3:19

Dalila posa son regard sur la goule et il semblait évident qu’elle ne pourrait rien tirer d’elle jusqu'à présent, elle n’en avait d’ailleurs pas le temps, le soleil allait se lever très bientôt.

-Veuillez m’excuser Mademoiselle.
Fit-elle en inclinant légèrement la tête a l’attention de la goule puis elle se dirigea vers l’Édit affiché sur le mur.

Elle sorti un calepin de son sac à main et copia tout ce qui était écris dessus.
"Fleur de Rochefort, Les Sollers, Gallus etc…"

Cela promettait d’être intéressant, elle mettrait quelques-uns de ses contacts sur ce coup, il allait se passer quelque chose a coup sur, a propos de tout ceci.

Après avoir pris ses notes elle jeta un regard dans le salon presque vide.
Elle fit la moue puis quitta les lieux, elle n’avait plus rien a faire ici.

Elle reviendrait la nuit prochaine pour espérer voir enfin le Prince.


(Vers devant le Louvre)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rozenmilna
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Primogène (+3)
Réputation: Patiente (+1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Ven 31 Mai - 9:31

Merci beaucoup monsieur de Cambiaire. Monsieur le gardien a dû avoir mes coordonnées, cela dit je préfère être sur et vous les donnez directement si ça ne vous dérange pas.

*Elle extirpa assez agilement une carte de visite sans sortir le porte-carte de sa poche et d'un roulement de poignet gracieux la tendit vers Gatien* je vous prie.

Madame, Monsieur, je vais prendre congé en cette tardive, au plaisir de vous revoir.

*Le "Madame" au singulier n'était pas une erreur de sa part.Elle s'empressa ensuite d'aller vers le papier, on pouvait même noter son empressement à la mélodie de ses pas*

Oooh...?

*Elle ferma les yeux et fit semblant de renifler doucement le document*

Mais oui... Je connais très bien cette odeur ! l'odeur de la vindicte... personnelle.

*La ventrue quitta le salon laissant son rire mutin raisonner dans le couloir*

[Vers sa voiture devant le Louvre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gatien de Cambiaire
Ventrue
Ventrue
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Volontaire (+1)
Points de sang:
11/14  (11/14)

MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Ven 31 Mai - 10:29

Gatien retint un frisson lorsque la Nosferatu repoussa sa capuche. Il regretta d'avoir une si bonne vision périphérique.
Une citation stupide d'un vieux film lui revint en tête : "T'as pas une gueule de porte-bonheur !". Oui, c'était adressé à un Prédator, mais bon.
En tant que goule, aucun Nosferatu ne lui avait jamais fait un coup pareil. En même temps, pour le prestige de sa Dame, il valait mieux, car vomir sur les pieds d'un membre du Clan-qui-sait n'aurait pas été du meilleur effet...

Gatien reçut volontiers les coordonnées de Ronzenmilna, et cueillit sa carte dans le prolongement de son geste élégant.

- " A bientôt. " Répondit-il lorsqu'elle prit congé.

La Nosferatu recopiait l'annonce, et il consulta sa montre. Le retour allait être juste...
Il pesta intérieurement. Des ronds de jambes, des rendez-vous, des blablas... Et quand est-ce qu'on recherchait sa Dame, hein ? Foutus bureaucrates !!

Puis son regard se posa sur la goule. Elle semblait attendre quelque chose, avec une drôle de tête, comme si elle était absente. Ou alors elle était en train de hurler intérieurement, traumatisée par ce qu'elle avait vu...
Il eut pitié d'elle. Elle avait poireauté ici presque toute la nuit, alors que lui, finalement, avait eu droit à un peu plus d'activité. Même si ça n'avait pas été celle qu'il espérait.

- " A cette heure-ci, je crains que vous ne puissiez plus rencontrer personne, mademoiselle. J'espère que ce n'était pas urgent...
A demain, peut-être ? "

Il la salua, et se dirigea vers la sortie.
Il ne manqua pas de s'arrêter face au papier placardé, et le prit en photo avec son téléphone, histoire de n'avoir pas à tout recopier à la main. Il salua également la Nosferatu qui était devant.

- " Bonne journée, mademoiselle. A demain, j'espère. "

S'il avait du temps à tuer, il aurait bien aimé savoir de quoi, exactement, le Clan avait été victime. Ce qu'il avait entendu posait plus de questions qu'autre chose...

Alors qu'il s'en allait, il se rappela que, peut-être, monsieur d'Arcy n'était pas au courant du report de la réunion, même s'il paraissait désormais évident. A moins que les torpeurs collectives autour d'une table ne soient de mise dans le Clan, ce dont il doutait.
Il lui envoya donc un message et se dirigea vers la sortie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anahel

avatar


MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   Sam 1 Juin - 0:18

Elle regarda la pièce se vider lentement sans plus bouger, à la fois ébahie et étourdit. Elle n'avait pas vu le primogène Malkavian et elle se demande si elle ne devrait pas laisser un message, mais peut être que sa maîtresse n'était pas appréciée de son clan pour pas avoir eut la moindre audience... Elle reste encore un instant dansant d'un pied à l'autres, puis se décide à s'approcher de la feuille placardée au mur pour la lire et passe sa main machinalement sur la petite cicatrice qui se trouve sur son menton tout en réfléchissant.

Anahel sursaute lorsqu'un garde s'approche d'elle pour lui demander s'il devait lui préparer une chambre. Son regard s'arrondit, alors que son esprit imprime peut à peut que l'on lui proposait de rester sur place pendant la journée... Elle fait une petite révérence avant de répondre d'une petite voix qu'elle préférait rentrer en sa demeure, mais elle laisse un message écrit pour le primogène Malkavian. Avant de se diriger vers la sortie.


[direction le refuge]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit salon du 21 fevrier   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le petit salon du 21 fevrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le petit salon du 21 fevrier
» Le petit Salon [16/02/2012]
» Réunion Ventrue au fond du petit salon 10/02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-