AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un camp gitan, quelque part...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Un camp gitan, quelque part...   Ven 12 Avr - 12:28

Les voitures passaient sans le voir à une vitesse vertigineuse dans un brouhaha violent, la lumière des phares scintillant dans un ballet incéssant.

Une main s'abattit sur la frêle épaule, faisant sursauter le garçonnet.

"Romain ! Je t'avais dit de ne pas t'éloigner ! Tu ne dois jamais partir seul, jamais tu m'entends !" La voix était sévère mais une certaine douceur s'en dégageait.

"Mais je voulais juste les voir...Regarde comme c'est beau !" Souria Romain, les yeux débordant de toutes ces lumières.

"Allez viens, ne restons pas là." La main se fit douceur, se glissant dans les petits doigts tendus vers elle, les serrant avec affection. La jeune femme rousse l'entraina avec elle hors des taillis, rejoignant non loin de là un entassement de petites cabanes en bois dont quelques volutes de fumées s'échappaient.

Le vent faisait claquer les bâches en plastique noir recouvrant les palettes de bois embriquées ayant servies à monter ces refuges de fortune. Quelques cailloux, quelques clous, retenaient comme ils le pouvaient des cartons en guise d'isolation.

Les terribles bourrasques semblaient s'amuser a essayer de raser ce petit village de bric et de brocs, si fragile au milieu de nul part.

Les pieds pataugeant dans la boue, Romain avançait vers le centre du camp, là où se trouvaient quelques très vieilles roulottes toutes droit sorties d'un vieux, très vieux conte tzigane, ne manquait plus que les chevaux remplacés depuis peu par des destriers de fer.

"Quand est ce que je retournerais dans le grand chateau ?" Demanda timidement l'enfant.

"Pas pour le moment, tu le sais bien." Lui murmura la jeune femme tout en ébourrifant ses cheveux d'un geste amusé et soulagé.

"Pourquoi ? J'aimais bien Aly, elle était gentille."

"C'est trop dangereux mon chéri."

"trop dangereux ? Ils sont en danger alors ?"

"Oui, comme nous tous Romain, comme nous tous..."

Dans un geste maternel inutile, elle referma les boutons de la veste de Romain puis le poussa doucement à rentrer dans une des cabanes en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un camp gitan, quelque part...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Etre né quelque part c'est toujours un hasard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Périphérie de la Camarilla Parisienne :: Hors Paris-