AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le Petit Salon 20 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Dim 14 Avr - 0:22

Slobodan leva une main pour faire signe qu'il n'avait nul besoin de ses excuses.

"Ne t'inquiètes pas, nous avons tous nos tares. L'important est soit d'en faire une force, soit de l'atténuer. Mais sur ce point la ce sera à toi défaire ton chemin l'ami.
Pour notre clan tu n'as nul effort à fournir, nous sommes naturellement solidaires entre nous... Pour ce que tu dois omettre c'est très simple:
-Au prince : rien,
-A ceux de ton clan : le moins possible, la confiance que l'on t'accordera dépendra de celle que tu nous accorde mais nul besoin de te presser,
-Aux autres: tout ou presque, chaque information que tu donneras librement représente une perte, voire un danger.
Les puissants chercheront à t'utiliser comme un vulgaire objet pour maintenir leur pouvoir, les faibles chercheront à te marcher dessus pour grailler les miettes que leur laissent les forts.
Dans ton malheur tu as eu la chance d'être étreint dans le clan des masques -ou des rats suivant la politesse de tes interlocuteurs- et tu as moins de chances de te faire enfler que dans tout autre."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parménion
Prince [Brujah] (PNJ)
Prince [Brujah] (PNJ)
avatar


Feuille de personnage
Statut: Sage (+4)
Réputation: Restecté (+1), Redouté (+1)
Points de sang:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Dim 14 Avr - 0:49

Suite du rp avec parménion : Trajet des Ordalies



« La conquête est un hasard qui dépend peut-être encore plus des fautes des vaincus que du génie du vainqueur. »


de Madame de Staël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Dim 14 Avr - 14:35

Phantom écoutait toujours attentivement son frère de sang.

- au moins j'aurais eu cette chance... Le clan des masques.

Slobodan semblait savoir beaucoup de chose à propos de la famille. il avait du avoir droit à une "enfance" vampirique dans les normes. Pas être utilisé pour faire le nombre.


- Y a t il d'autres choses que je dois savoir sur la famille et sur la secte? Je compte faire de mon mieux pour rester en vie, le prince est de quel sang?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Dim 14 Avr - 17:24

Slobodan baissa brièvement les yeux comme cherchant à se rappeler d'un truc...

"C'est un brujah, un vieux brujah si j'ai bien compris et pas du style brute sans cervelle qui compose la majorité du clan...
Il est arrivé il y a deux nuits suite à la...démission de la reine. Au cours de cette même nuit mon sire a connu la mort ultime...."


Il resta silencieux suite a sa déclaration, observant fixement ses mains croisées...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Dim 14 Avr - 21:22

Abigail avait les oreilles qui trainaient suivant les différentes discussions des gens dans la salle... elle ne comprenait pas tout ce qui se disait mais les propos qu'elle comprenait lui donnait parfois froid dans le dos...comme si elle était submergée par tout cela...

la mort ultime, un très vieux pas comme les autres de son clan... la confiance, se battre... elle ferma les yeux étourdit, elle tentait de comprendre mais les choses devenaient nombreuses et confuses dans sa tête...

la jeune rose regarda Fred, elle était blanche, livide... un peu effrayée. elle se pencha vers lui
" je te souhaite une bonne fin de soirée..."

puis elle se leva légèrement chambranlante, et se dirigea vers la sortie, elle avait besoin d'air...

(sortie pour.... si personne ne l'arrete !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Dim 14 Avr - 21:41

Un vieux Brujah avec de la réflexion, on était loin des clichés du sabbat. Dans le genre brutes sans cervelles, ceux de la Camarilla devaient être des prix nobels à côté de ceux là.

- Je te remercie mon frère, ton aide m'a été précieuse.

Phantom remit sa capuche, peu habitué qu'il était à ce qu'on le voit sans son masque aux milles visages.
Et vu qu'il n'avait pas le droit de s'en servir ici. il devait trouver un autre artifice pour faire oublier sa face.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor Kastler
Trémère
Trémère
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Retardataire (+2)
Points de sang:
7/15  (7/15)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 15 Avr - 0:30

Victor quitte la salle, précipitamment, espérant que Fenrir le suive et rattraper Morgan.

[Sur le trajet des ordalies]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrir
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 15 Avr - 9:59

Lojence attendit que Son Altesse n'ait quitté le Petit Salon avant de se relever. Puis il se mit en phase avec le lieu et la situation, tachant de faire un point :

* Il était venu avec le Primogène et un autre apprenti du Clan, afin de présentation au Prince. En guise de présentation, il avait simplement "croisé" le Prince... Et le Primogène quittait les lieux pour se rendre aux Ordalies.

* Il avait rencontré deux membres de son Clan, qui étaient partis presque aussi vite... Pour les ordalies. Adam qui semblait posséder certains dons particuliers, et le Fléau, Aziel.

* Il avait pu entendre différentes choses plus ou moins outrageantes, et plus ou moins intéressantes.

La soirée n'était pas perdue, mais l'impossibilité de se présenter contraignait certains de ses plans à patienter jusqu'au lendemain. Enfin, ce n'était pas un grand problème, il avait encore de quoi s'occuper ce soir.

Lorsque Victor prit la parole, Lojence approuva du chef, il était tout à fait d'accord avec le constat fait, mais pas avec la solution que Victor apportait. Mais il lui ferait part de cela en un autre lieu.

Avant de quitter les lieux, il put ouir les échanges entre les 2 membres du Clan des Masques. Rien de sensationnel, mais certaines confirmations bienvenues au sujet du Secret. Si seulement les membres de Son Clan ici avaient les mêmes principes... Quand celui ci fut terminé, il remarqua que Victor était déjà parti, alors il salua poliment les semblables présents dans le Petit Salon, et quitta les lieux, prenant le chemin de la sortie.

[Vers Victor et la Chantrie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 15 Avr - 16:47

Slobodan observa son frère se dissimuler sous sa capuche d'un oeil désapprobateur.

"Pourquoi te caches tu ?
Par honte ? Il n'y en a aucune à avoir vis à vis des autres vampires. Ce que notre apparence reflète est la même chose que ce qu'ils ont tous à l'intérieur...
Par politesse envers les plus sensibles d'entre eux ? Tu cesseras bien vite quand tu te rendras compte qu'ils en profitent pour te railler dans ton dos...
Sois fier de ce que tu es frater, s'ils nous méprisaient autant que tu le crains ils nous auraient déjà chassés... Ils ont besoin de nous, ils ont même peur de nous pour certains, tu n'as rien à leur envier et si je le pouvais j'aurais même tendance à les plaindre de ne point avoir renacquis dans le bon clan..."


Il regarda les trois vampires quitter la salle...

"Tu vois les deux qui viennent de sortir ? Ce sont des trémères... De belles petites salopes tu peux me croire... Quand tu as affaire avec eux tu peux t'attendre à te faire enfiler neuf fois sur dix. Et pourtant, leur structure interne les poussent vers une loyauté totale envers leur clan... Pas de libre arbitre... Comme des petites fourmis.
Cette fille qui vient de nous quitter s'appelle Abigail il me semble. En tout cas la description que l'on m'en a faite lui correspond. Une toréador, étreinte comme beaucoup d'autres pour son sens artistique qui a ému son géniteur, mais qui depuis l'étreinte perds progressivement toute créativité... Ça les rends dingues... hu hu hu...
et les autres ne sont pas mieux, les gangrels et les brujahs essayent tant bien que mal de trouver une solution pour calmer leur bête, les malkavs sont irrémédiablement fous et les ventrues tentent de prouver au monde entier qu'ils sont les boss alors qu'ils n'arrivent plus à comprendre ce monde...
Non, vraiment... N'ai pas honte de ce que tu es car tu as eu plus de chance qu'eux..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique Blanc
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 15 Avr - 22:25

Il regarde Abygail partir totalement abasourdit. Il pensa qu'elle était bien trop fragile pour les jeux de court, bien trop délicate pour ne pas finir dévoré par les loup que sont les vampires. Il soupire, mais n’essaie pas de la rattraper, vu les propos que lui aussi peut entendre, il vaut mieux qu'elle ne reste pas ici.

Lui avait il encore une raison de rester dans se salon ? Rentrer de lard du moche ? Tentant mais gratuit et sans utilité pour l'instant. Il se retourne donc vers Armand assit sagement, trop sagement dans son coin et le salut en s'approchant.

"Monsieur Duplessis déjà de retour au salon ? Il m'avait pourtant semblé que vous n'étiez pas particulièrement friand de mondanité."


Il faisait un sourire aimable à l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 15 Avr - 23:19

Il avait raison... Pourquoi?... Pourquoi me cacher?
Sorte de vieux réflexe pour oublier ce que je suis. Mais non mon frère a raison, je ne dois pas avoir honte de ce que je suis. Ma malédiction est visible, alors que celle des autres ne l'est pas, mais elle peut être bien pire.


- un vieux réflexe... Acquis avant que mes dons obscurs ne se manifestent. Je te remercie de ton soutien, frère... Avec ton soutien je devrais m'en sortir sans problème
.

Dit Phantom en voulant faire une pointe d'humour sur la situation un peu tendue dans laquelle il était.


- D'où viens tu Slobodan? Tu me parais bien avisé, tu as quel âge?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Mar 16 Avr - 16:54

Slobodan mima un sourire choqué, la bouche ouverte en O en simulant une petite tape dans le vide pendant qu'il s'éventait de l'autre main.

"Rhooo voyons grand fou ! Ce ne sont pas des questions qui se posent, celà est très embarrassant..."

Il reprit une attitude plus sérieuse avant de le regarder droit dans les yeux.

"Je suis un nouveau né, j'ai été étreint non loin de Sarajevo mais j'ai effectué la majeure partie de mon apprentissage dans le sud de ce pays..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Jeu 18 Avr - 18:01

Un nosferatu aux faux airs de Toreador. Même si ceux du sabbat n'étaient pas les plus représentatifs de leur espèce. Il était aussi nouveau né, mais il avait du avoir une meilleur formation que Phantom. Lui avait plutôt été déformé pour ne pas dire pas formé du tout. Sa vision du monde de la nuit n'était pas la meilleur, en tout cas pas celle qui lui convenait.

- Ton sire a sans doute pris le temps de te former comme il se doit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Jeu 18 Avr - 23:37

Slobodan réfléchit un moment, il était vrai que son éducation lui ouvrait peut être plus d'opportunités que Phantom, ce dernier avait du se faire tout seul mais il savait ce que cela représentait.
Il le regarda d'un oeil appréciateur.

"Oui, peu importe ce que moi ou d'autres peuvent dire sur lui il a pris ses responsabilités après m'avoir étreint. J'ai eu beaucoup de chance quelque part.
Mais ma vie mortelle m'a appris a apprécier la valeur de ceux qui ont dus se construire seuls, comme toi. Ce genre de personnes sont souvent un diamant brut qui ne demande qu'à sortir de sa gangue pour éblouir le monde. Il faut juste que ce diamant ait la chance de rencontrer celui qui sera le plus à même de l'extraire de sa gangue."


Il fit un petit clin d'oeil à Phantom avant de couler un regard amusé vers les deux toréadors qui semblaient discuter, à moins qu'ils ne s'écoutaient mutuellement parler.

"Crois moi, mieux vaux être un diamant brut qu'une pierre ternie comme eux..."

Il avait soufflé cette dernière phrase de manière à n'être audible que par son collègue... Sauf moyens surnaturels bien sur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Ven 19 Avr - 6:57

Armand avait sursauté lorsque Frédérique Blanc s’était adressé à lui.
Le peintre était entré dans une espèce de transe le confondant avec le décor de la pièce.
Il relevait maintenant doucement la tête vers le Toréador qui était en train de lui parler.

La première chose qu’il fit, fut de répondre au sourire aimable de Frédérique en affichant lui-même un sourire de courtoisie accompagné d’un signe sobre de la tête.

-« Monsieur Blanc, mes hommages!
Mais je suis ici depuis un moment déjà et détrompez-vous, je suis friand de mondanité en autant que la mondanité soit de bonne compagnie. »

Répondit-il avec un imperceptible sourire en coin.

Puis affichant cette fois un regard neutre empreint d’une pointe de mélancolie.
-« Je suis ici…En fait, j’attend des suites d’une discussion que j’avais eu avec Monsieur le Bourgmestre, mais je craint fort, qu’il ne soit trop pris par l’Ordalie de cette nuit. Alors…J’attend que quelque chose se passe, sinon la levée du jour en espérant que ma goule m’aura déménagé. »

Puis plongeant son regard dans celui de son interlocuteur.
-« Et vous cher ami? Vous attendez de rencontrer le Prince ou un quelconque facteur extérieur vous fait attendre? »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Ven 19 Avr - 18:24

Slobodan avait l'air optimiste quant aux éventuelles choses que Phantom pouvait vraisemblablement accomplir.

- de la chance et aussi surtout qu'on l'autorise à vivre... Je ne me fais aucune illusion sur la fausse geôle dans laquelle je suis retenu ce soir.

Phantom regarda dans la direction pointée par Slo. et sourit à son tour. L'étiquette et les protocoles à respecter donnaient un aspect comique à certains des convives.

- Je n'en ai aucun doute mon ami, sais tu que parmi les membres du sabbat, les pires sont les antitribus toreadors... Des pervers, perfides et abjectes, pires que les Tzimisce.


Il avait pris soin cette fois de murmurer ce qu'il venait de dire, qui ne devait pas non plus être capté par l'un ou l'autre des membres de la confrérie de la Rose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique Blanc
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Ven 19 Avr - 21:19

frédérique fit un petit sourire au peintre se souvenant des mésaventures qu'il lui était arrivé, puis avec un soupire exagérément exaspéré, il se laisse choir sur le siège à côté de Armand.

"Non, monsieur Duplessis, moi aussi j'attends.
D'ailleurs que pouvons nous faire d'autres dans se morne salon ou l'on entasse les arrivants ?"


IL fit une pause presque imperceptible avant de poursuivre ses propos avec un sourire conspirateur étirant ses lèvres carmin.

"Et bien figurez vous que j'en ai assez d'attendre, attendre que le gardien nous siffle...."


Il regarde en coin les deux nosfératu un instant et enchaine sans baisser la voix ni même l'augmenter.

"Mais ou sont les salons qui faisaient la gloire de Paris et de Villon, ses vernissage ou l'on se bousculait aussi bien pour voir les artistes que pour accroitre ses influences ?
Ses grandiose soirée qui permettait de maintenir le bétail dans l'ignorance ?
Somme nous en train de laisser la guerre nous faire perdre le contrôle de Paris...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slobodan
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Sam 20 Avr - 1:01

Tout en souriant à son confrère, Slobodan ne put s'empêcher de laisser son oreille trainer du coté des toréadors... Une occasion se profilait deja...
Il continua à parler doucement à son voisin


"Ne vous inquiétez pas vous n'allez pas être dépaysé par ce clan, ils sont juste un peu plus discret ou sournois, mais soyez sur que quand viens l'heure de la curée ils sont les premiers à achever les agonisants..."

Il se recula un peu et passa nonchalamment un bras par dessus le dossier de son siège, regardant ouvertement les deux dégénérés. Il parla d'un ton égal, à peine un demi ton plus haut que s'il ne parlait qu'à Phantom.

"Et c'est ainsi que Paris la belle, la magnifique, la rutilante vient à perdre de sa superbe, laissant les fastes des mondanités de cour aux Elyseums des petites cités de province... Voyez les Marquis tirer à eux les harpies qui naguère encensaient le bon Prince Villon, Paris se meurt sous les balles tirées par le sabbat..."

L'oeil de Slobodan se fit pétillant et il se redressa brusquement, manquant renverser son siège. Il parla à la façon du Grand Chant avec de grands gestes théâtraux pour illustrer ses propos.
"Paris se meurt-il des balles ?
Que nenni messires, se ne sont point quelques grammes de plomb qui pourraient entacher la majestueuse, la puissante Paris...
Paris se meurt, tuée par ceux qui la défendent. De braves gens, pétris de bonnes intentions et persuadés d'agir pour le bien de Paris comme s'ils etaient investis de cette mission par droit divin décident de faire revêtir plastron, heaume, pectoral à Paris... Mais Paris etouffe sous son caparaçon, Paris n'a jamais été fier destrier, chevauchant fier et droit au coeur des batailles...
Paris est cheval de monte, d'apparat, coursier et plutôt que d'écraser ses ennemis à terre, il les écrase par sa superbe...
Paris meurt, étouffée par la compassion de ses défenseurs... Idiots sont ils ? Non... Juste anxieux de bien faire, octroyant plus de privilèges qu'il n'en faut a de tristes godelureaux...
S'en serviraient ils ceux ci ? Pour sur. Maintenez enfermés tous ceux qui n'ont point à montrer blanche patte, gorge ronde ou sang princier...
Ainsi se meurt Paris, mes pauvres amis... Triste réalité que de voir, nos pires ennemis dans nos propres couloirs...
Est ce un bruit de pas derrière la porte ? Est ce lui ? Gardien des geôles a l'oeil morne ? Tremblez tous devant le roitelet, car son jugement est prompt a tomber...
Triste sire hantant l'elyseum, lui donnant aussi fonction d'atrium... Mais c'est pour notre bien, a n'en point douter: un seul lieu n'est il pas plus facile a protéger ?"


Slobodan termina sa tirade par un salut tarabiscoté, souriant à l'assemblée avant de se rasseoir aux cotés de son confrère en lui soufflant...

"Voyons si des idées peuvent germer sur cette fange fertile...."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Sam 20 Avr - 7:22

Armand avait écouté Frédérique en jetant, a plusieurs reprises, des regards furtifs aux Nosfératus.
Il avait perçu les paroles de l’un d’eux et sa curiosité en avait été piquée et il ne pouvait pas s'empêcher de ressentir de l'admiration face à de tels mots. Un Nosfératu très éloquent et très resplendissant, presque théâtral comme il les aimait…Armand éprouvait pour ce clan une mystérieuse et bien sincère sympathie. Il lui tardait de développer un lien sérieux avec l’un d’eux qui pourrait s’avérer être un inestimable ami aussi pratique que divertissant.
Et aussi inexplicable que cela pouvait l’être. Armand trouvait les membres de clan…Beaux et attrayants.
Qui plus est, il savait pertinemment que de s’exprimer dans le petit salon servait en quelque sorte de tribune, en particulier si des Nosfératus étaient dans les alentours.

Cependant...Frédérique semblait exaspéré et nostalgique, Armand partageait presque cet état avec son frère de sang, seulement, venant d’ailleurs et n’ayant jamais connu la cour de François de Villon, il ne pouvait pas vraiment visualiser les images auxquels Frédérique faisait allusions.

-« Oui, les vernissages c’est bien, mais la guerre peut être aussi intéressante, mon ami.
Qui a dit que l’art et la guerre ne se mariaient-ils pas?
Combien de moments intenses se déroulent par des nuits sans lune, là ou le sang est de couleur noire?
L’intensité, la peur, le regret, l’excitation, la mort, la violence, la satisfaction, la déception la résignation et combien d’autres émotions que la guerre peut engendrer dans un seul moment inoubliable gravant à jamais une image dans notre esprit nous ouvrant par le fait même une fenêtre dans un nouveau mode de perception et de pensées…Une renaissance voir même une métamorphose complète et totale de l’esprit et de la vision du quotidien sur l’existence.
Chez les humains par exemple, combien de gens rendu transformés après une escarmouche ou devenus complètement fous et a jamais terrorisés!
Ou encore, la ou nait le sentiment d’un devoir accompli, pouvant maintenant mourir en étant enfin persuadés d’avoir trouvé un sens a leurs vies…Imaginez! Un tableau empreint d’une incommensurable violence ou les corps entassés dans des instants de panique, se mettent à hurler, la bête intérieure aux commandes, cris de terreur et de triomphe se mélangeant et la commotion finale qui détermine le sort de la bataille…C’est comme en enfer ou les âmes damnées ne sachant vers quoi orienter leur foi et qui se mettent à agir comme des bêtes, complètement désillusionnés et angoissés. »


Armand fit une pause en regardant devant lui perdu dans ses pensées, ne réalisant pas que son regard perdu était orienté vers les deux Nosfératus.
-« Oh mon ami, la transfiguration d’un art bien défini que la guerre et je ne parle pas d’un point de vue qu’un Brujah pourrait avoir d’une telle situation, un Brujah ou un Gangrel ne pourrait jamais être en mesure de déguster ce type d’instant de pur délice. »

Armand affichait maintenant une mine solennelle et pencha son visage vers celui de Frédérique en chuchotant doucement.
-« Je vous prie de m’excuser, je laisse la passion m’emporter un peu trop sans doute, car peut-être êtes-vous de ceux pour qui la mort représente un insoutenable sentiment de culpabilité, de tourments et de remords lorsqu’une vie s’éteint doucement ou brusquement de par vos mains et de votre propre volonté? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom
Nosfératu
Nosfératu
avatar


Feuille de personnage
Statut: Néonate (+1)
Réputation: Loyal (+1 ), sur la béquille (-1)
Points de sang:
9/12  (9/12)

MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Sam 20 Avr - 9:42

Toujours discrètement Slobodan continua de s'adresser à lui.

- Comme quoi cela doit être dans leurs gêne de cain, si l'on peut appeler cela comme ça.

Il se demandait à quel point ils étaient proches. Si les uns étaient des monstres et les autres des esthètes soit disant. Et si au final les uns et les autres n'étaient que des frères très proches. Slobodan se recula et se mit à parler d'une voix normale. Il s'était lancé dans un discours qui lui aurait valu l'oscar du meilleur acteur, à la manière de William Wallace dans Braveheart, un film que Phantom, humain, avait apprécié.

répondant à Slo, il dit simplement.


- wait and see.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique Blanc
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 22 Avr - 18:29

Frédérique regarde le nosfératu alors qu'il a du mal à retenir un sourire. il pense bien malgré lui qu'il est dommage qu'elle fut si ignoble à regarder, car il avait l'esprit vif et le verbe précis, il adorait sa. L'idée avait déjà germé dans son esprit bien avant la tirade du hideux personnage, mais il fut déçu qu'Armand n'en vienne pas à la même idée. Il se tourna vers lui pour reprendre la parole.

"C'est vrais sa.... Vous qui êtes depuis bien plus longtemps que moi, connaissez vous un atruim dans la ville ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex de Malfroie
Bourgmestres [Brujah]
Bourgmestres  [Brujah]
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Lun 22 Avr - 19:04

Alex avait u un grand moment d’absence, il ne c'était pas assoupis, seulement il voguait au fil de ces pensée, entre les nouveaux arrivant qui le demandait et les nouvelles pièces de sa mémoire qui revenaient il pouvait voguait dans cet océan ou les courants n'étaient qu'aléatoire, ou seul Alex ne pouvait se noyer.

Il regarda Chess , lui aussi semblait perdus dans ces pensée, quand sont portable se mit a vibrer dans sa poche il se leva.

"pardonnez moi mon ami mais je dois m'absenter, voulez vous venir avec moi?"

Il attendit la réponse de Chess.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Mar 23 Avr - 4:08

Armand fit alors un geste de recul pour se caler ans son siège et il passa au crible le visage de Frédérique, il en arriva à la conclusion que ce dernier devait être une âme d’une grande délicatesse et d’une extrême sensibilité.
Pour le reste il ne savait pas du tout quoi penser de lui. Ce Toréador semblait bien fermé ou plutôt, il semblait faire une fixation sur le fil de sa pensée, faisant abstraction a une partie des choses se déroulant autour de lui.

Alors, ne voulant pas le décevoir car il était un des rares a avoir le courage de venir s’adresser à lui en public sans avoir la crainte d’être éclaboussé par la mauvaise réputation qu’Armand s’était faite en traitant les anciens en égaux.
Bref Armand répondit doucement a sa question.

-« Un Atrium dans la ville?…Ma foi, je possédais une galerie d’art, il n’y a pas si longtemps, mais elle a du être évacué et puis aussi, elle était trop petite pour un Atrium digne de ce nom. »

Armand se caressât le menton avec le poing en levant les yeux tout en réfléchissant.

-« Dans le Louvre underground, je crois que cela pourrait être possible d’avoir accès a ce type d’endroit…J’imagine que vous avez dans l’idée de mettre sur pied une espèce de vernissage ou une exposition pour…Caïnites? »
Armand cette fois, souriait en se mordant la lèvre inférieure.
-« L’idée est séduisante, je dois l’admettre, j’y souscrirais même…Et à l’instant ou je parle, plusieurs images me montent à l’esprit, c’est très inspirant je dois dire. »

Il poussa un soupir et se redressa sur son siège a l’attention de Frédérique.
-« Ce que je peux faire, c’est que je peux mandater ma goule de faire des recherches intenses pour trouver ce genre de lieu et surtout, pouvant être mis à votre disposition. Elle est déjà a pied d’œuvre si j’ose dire car elle me cherche un nouveau refuge actuellement, alors comme elle courre les agences immobilières ou autres organismes de ce genre…De toute façon il ne me coute rien de lui demander. »

Puis, tirant un mouchoir en satin rouge de sa poche dans un geste efféminé.
-« Évidemment, peut-être qu’un autre Toréador que moi, qui erre ici depuis près d’un siècle, pourrait vous indiquer un Atrium ou du moins, savoir ou est-ce que vous pourriez en disposer d'un. »

Armand essuya la commissure de ses lèvres avec son mouchoir, puis il le pliât soigneusement et délicatement pour le ranger dans la poche avant de sa chemise.

-« Nous parlons de vernissage ou autre événement du genre. Cependant je ne sais pas si vous êtes un créateur ou un admirateur.
Moi comme vous le savez ou vous ne le savez pas, je suis un artiste-peintre, mieux connu dans le milieu sous le pseudonyme de Dante, le peintre de l’Enfer. Et vous? Quel est votre domaine? Quel est la forme d’art qui vous parle? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frédérique Blanc
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Mar 23 Avr - 19:05

Frédérique aller répondre lorsque son portable se mit à vibrer de manière frénétique dans sa poche. Il le sort en fronçant les sourcils, la lecture fut rapide, mais le visage de Frédérique c'était fermé alors qu'il refermait le portable et qu'il pose de nouveau son regard sur Armand.

"Effectivement j'aimerais que vous cherchez un endroit ou l'on pourrait prouver au prince se qu'il loupe...... Mais je dois malheureusement m'absenter monsieur, je vous retrouve la nuit prochaine."

Frédérique se lève, salue l'assemblée et quitte le Louvre rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Duplessis
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   Mer 24 Avr - 1:10

-« D’accord, je vais faire le nécessaire en ordonnant à ma goule de trouver un…Atrium.
Et je vous ferais parvenir de mes nouvelles par l’intermédiaire d’un messager au Louvre ou en personne dans ce même salon. »

Armand s’était levé pendant que Frédérique bondissait de son siège pour quitter la pièce.

*Étrange ce mec, il faudra que j’en découvre davantage sur lui, en attendant je veux bien lui trouver ce qu’il cherche, histoire de savoir ce qu’il est en train de mijoter, ce petit gaillard.*

Armand sorti son portable et clavardat aussitôt une série d’instructions destinées a sa goule, puis il s’assoyait sur son siège comme si rien ne s’était passé et il poursuivait ses réflexions, les mêmes qu’avant que Frédérique lui adresse la parole et ce, tout en guettant son portable du coin de l’œil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Petit Salon 20 février   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Petit Salon 20 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le Petit Salon 20 février
» Devant le petit salon, 20 février
» Le petit Salon [16/02/2012]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-