AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 FICHE JEAN LEFOL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Lefol
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: FICHE JEAN LEFOL   Sam 2 Mar - 0:44

Nom, prénom, surnom : Jean LEFOL

Clan : Ventrue

Génération : 11

Age : 113

Apparence : 33

Qualités : discret

Défauts : rancunier

Signes distinctifs : Néant

Historiques :

génération 2,
contact 2 (Important dealer de rue)

mentor 3, (un licteur hors de Paris)
ressources 2 ( patrimoine familiale, attention il s'épuisera vite^^)


Atout : Sang doux1

Handicap : Nouvellement arrivé-1

Faiblesse de Clan: Femmes rousses

Aptitudes :
PHYSIQUE  (3) SOCIAL  (7) MENTAL  (5)
Force
••
Charisme •••
Perception  ••
Dextérité
••• Manipulation
••••
Intelligence
•••
Vigueur
••
Apparence •••
Astuce •••
Capacités :
           
TALENTS  (13+4) COMPÉTENCES  (9+3) CONNAISSANCES  (5+1)
Comédie
••Animaux
Erudition
Vigilance
••Artisanat
Informatique
Sport
Conduite
••Finance
Bagarre
••Etiquette
Investigation
••
Esquive
Arme à feu
Droit
Empathie
••Mêlée
•••Linguistique
Intimidation
•••
Représentation
Médecine
Commandement
••
Sécurité
••Occultisme
Connaissance de la
rue
••Furtivité
••Politique
Subterfuge
•••
Survie
Science
Disciplines :
 
Présence••Domination••EndurancePuissance
VOLONTE : ••


VOIE : humanité 7

Background :
-
Jean LEFOL est née en France lorsque
le zouave du pont de l'Alma buvait la tasse. Issu d'un milieu
bourgeois, il suivit une éducation stricte. Il obtient son
certificat d'étude et continua jusqu'à décrocher son bac mention
assez bien.

La première guerre mondiale ayant pris
son frère aîné, c'est tout naturellement qu'il s'engage dans
l'armée quand les hostilités reprennent en 1939. Il commence sa
carrière en tant que sous lieutenant dans l'artillerie. Ses
supérieurs remarquant ses qualités, le dirigent vers les services
de contre espionnage. L'armistice le voit rayé des cadres avec le
grade de capitaine. L'occupation est inadmissible pour lui alors il
rejoint le réseau Klan en 1942
sous les ordres du colonel François de la ROCQUE. Sa récolte de
renseignements sur les forces d'occupation fut couronnée de succès
jusqu'à la décapitation du réseau par l'arrestation du colonel et
d'autres dirigeants. Jean fut aussi pris ce jour là. Ne faisant pas
parti des têtes pensantes du réseau il croupit de longs mois dans
les geôles de la guestapo avant de commencer à subir les
interrogatoires. Ce jour là il apprit de façon très personnelle
qu'on pouvait torturer un homme de mille et une façons différentes.
Malgré ce traitement il ne donna rien à ses tortionnaires qui
pouvait compromettre le reste de ses camarades.


Toutes ses séances
particulières se passaient la nuit et toujours en présence d'un
officier SS qui n'arrêtait pas de le fixer du regard.


Ne réussissant
pas à obtenir ce qu'ils voulaient, les bourreaux de Jean lui
promirent la délivrance dans le repos éternel. Se résignant Jean
attendit son sort du mieux qu'il pu. Il entendit la serrure être
déverrouillée mais ne vit que l'officier SS pénétrer dans sa
cellule sans son escorte habituelle. Après quelques instants de
silence il prit la parole et lui avoua que Jean l'avait impressionné
par sa volonté de protéger ses camarades et surtout par sa
résistance à son traitement. L'officier poursuivit sa tirade en lui
faisant part qu'il était quelqu'un de spécial avec une mission
encore plus spéciale. Jean lui répondit en des termes peu aimables
qu'il pouvait se mettre la résistance à l'endroit de son anatomie
qui ne voit pas le jour. L'officier sourit et lui affirma que cette
partie n'avait pas vu le soleil depuis plus longtemps que Jean ne
pouvait le soupçonner. Il continua en disant que le petit jeu du
chat et de la souris avec la résistance mortelle ne l'amusait plus.
Que sa mission était tout autre. Cette nuit la Jean fut emporté par
l'officier Ventrue pour lui servir de goule.


Le conflit mondial
se poursuivit et Jean l'accompagna en remplissant des missions pour
son maître. Il s'en tira pas trop mal car le Ventrue l'employait
pour de l'espionnage ou des interrogatoires. Il se découvrit une
certaine attirance pour la torture.

Lorsque la guerre
d'Indochine débuta, son sire l'envoya sous une fausse identité dans
le camps français. Il devait préparer la venue de son maître pour
celui ci recherchait des objets de grande valeur.


Le dernier conflit
armé auquel Jean participa fut la guerre d'Algérie. Il mis en
pratiques ses connaissances en torture pour son pays d'origine. Non
plus qu'il avait encore la fibre patriotique mais pour affuter sa
pratique. Il estima être arrivé au sommet de son art et sortit des
rangs aussi discrètement qu'il en était entré. Son maître acheva
son voyage vers la non-vie à cette époque pour les services rendus.

Jean disparut
pendant quelques années après cet état de fait.

Lorsque le clan
Ventrue a besoin d'une personne possédant la persuasion nécessaire,
il fait appel à lui pour faire avancer la situation.

Février 2011.
Jean revient en France et se retrouve à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

FICHE JEAN LEFOL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche Jean Grey
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Une interview de Jean Raspail
» Commentaires sur Wyclef Jean
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Archives :: Fiches des Vampires détruits-