AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Conteur
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Ven 11 Jan - 12:40

Boubanos arriva finalement a ce que Stryllgwadir, le démon majeur qu'il avait invoqué, lui avait présenté comme le nid majeur de son clan.
Il passa sans aucune difficulté au milieu des sentinelles... Si faibles... Comment allait il réussir à ouvrir les portes avec un tel ramassis d'incapable ?
Enfin il n'avait plis le temps d'etreindre et de former de nouveaux enfants... Il ferait avec ce qu'il avait sous la main...

Soudain il reconnut une figure parmi la masse grouillante d'êtres, son dernier infant... Avec un sourire il pensa qu'il devait avoir acquis un niveau acceptable depuis le temps qu'il l'avait étreins... Il le regarda pavaner au milieu de ces rebuts... Un mage et un garou semblaient requérir son attention... Bien il avait réunis des forces venant d'autres bords, il avait été efficace au moins...
Avec un sourire Boubanos commença a penser que finalement la tache ne serait pas si ardue que ça...
Il apparut devant eux, le garou prit instantanément sa forme de combat avant de se faire projeter par un tentacule d'ombre qu'il avait invoqué, le mage se retrouva victime de son propre sort et s'effondra a terre en hoquetant, le corps rongé par l'acide...
Son infant le reconnut immédiatement et s'agenouilla avec un sourire béat.


"Maître, vous êtes revenus pour accomplir le Grand Oeuvre ....."




Dernière édition par Conteur le Mer 12 Juin - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Sam 12 Jan - 14:14

Boubanos regarda les deux alliés de son infant d'un air satisfait. Ils etaient vaincus et le savaient..

"Oui Ma'at, mais le temps nous est compté... Le sort a voulu que je soit absent durant plus d'un millénaire et j'ai beaucoup d'informations qui me manquent. Il nous faut d'abord déterminer le temps qui nous reste, ressent tu les effets du grand oeil ?"

" Non Maitre pas encore... Mais je pense que ce sera pour bientôt... Concernant les forces en oeuvre vous devait savoir que les cappadociens et les salubriens ne sont plus. Leurs antédiluviens se sont fait vaincre et deux nouveaux clans ont vus le jour. Les Giovanni que vous connaissiez comme une famille mortelle de nécromants ont dérobés le pouvoir de Cappadocius, quand a Saulot il a été vaincu par des mages de la maison tremere. Ces deux clans ont développée des disciplines propres extrêmement puissante et lorsque nous le pouvons nous tentons de recruter de nouveaux membres parmi eux, même si la tache est très ardue..."

" Oui je sais deja tout cela, la proximité avec Geoffrey m'a permis de voir les changements du monde... La Pierre est en ce moment en possession des tremere, il va nous falloir la reprendre bientôt. J'ai envoyé un démon suivre celle qui a mît la Pierre a l'abri mais il semble avoir été détourné..."
"Oui ces tremeres sont puissants, le sabbat prévoit une attaque contre leur base d'ailleurs..."

"Il ne faudrait pas que la pierre entre en leur possession, j'ai cru comprendre qu'ils etaient forts engagés dans la lutte contre les nôtres."

"Ne vous inquiétez pas Maitre, ils sont sous notre contrôle... Ils m'ont d'ailleurs livrés un present que je pensais garder pour le moment ou l'effet de l'oeil se ferait ressentir, mais il est pour vous a present."
Sur un claquement de doigts de Ma'at un homme fut amené devant Boubanos.

"Il s'appelle Arthur Duffeau et nous a causé grand tort, il a même tué celui qui a réussi a vous faire libérer..."

Sans autre forme de procès Boubanos planta ses crocs dans la gorge de Duffeau, se laissant envahir par la sensation grisante de l'amaranthe...
Une fois le corps réduit en cendre il se lécha ostensiblement les doigts avant de retourner sur Ma'at.
"Bien, ou en sont nos influences ?"


"Nous contrôlons le sabbat, les serpents sont sous étroite surveillance, garous et mages ont été vaincus, la camarilla est a present hors de contrôle, notre Grand Ennemi les a aidé, mais il est actuellement pourchassé par le fils du Père. Je dois très vite reprendre le contrôle la bas, ils ont l'intégralité des sathis parmi eux. Et une nonne risque de nous poser de graves problèmes... Sans compter la présence d'un ordre de chasseurs de démons, les Sollers je crois. D'après mes contacts le prince a changé, il semblerait que Parmenion soit a leur tête..."

"Parmenion ? .... Intéressant, je ne l'ai pas revu depuis Carthage, il faudra l'observer de pres... Bien, voici ce que l'on va faire...."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mer 24 Avr - 1:56

Viens des ordalies

Il arriva dans la planque et déposa le corps inanimé du gangrel sur la table. Il regarda le nephandi et lui ordonna:

"Tu lui empêches d'utiliser son sang pour le moment, il est ta charge et tu me tiendra informé des son réveil. Soit correct avec lui, ce n'est pas un ennemi. Plutôt notre meilleure chance de communiquer."

Restait a savoir s'il accepterait de l'écouter... Apercevant son infant il se dirigea vers lui avec un grand sourire.

"Ah Ma'at, tu avais raison. Ils ont agis exactement comme tu l'avais prévu. Bon la prophétesse m'a échappée, mais je pense que c'est normal, c'est elle qui nous donnera le plus de mal. Voyons ce qu'on peut faire pour les autres maintenant que l'oeil a reculé...."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Lun 13 Mai - 18:42

[Une rue à deux pas du Louvre.]

Mélissange s'était sentie tomber dans le vide mais n'avait eut le temps de réagir, tout juste fermer les yeux, qu'elle était agréablement réceptionnée par quelqu'un. Se furent ensuite les ténèbres puis une odeur d'humidité, de rance...d'égouts.

Ouvrant les yeux, elle les referma pour les rouvrir, une douleur lancinante cognant contre ses tempes. La jeune femme finit par avoir le courage de maintenir les yeux ouverts tout en se massant légérement les cotés du crâne.

Elle observa les lieux sans grande surprise , les catacombes et les bras d'Uriel. Ne devait elle pas être sur le chemin du Louvre en compagnie de sa primogène ainsi que d'Armand ?

Ses yeux papillonérent légérement, se plissant, il était tout aussi dur de réfléchir que de maintenir son regard sur le bali.

"Qu'est ce que je fais là ? C'était quoi ? Vous ? " Demanda t'elle dans un murmure comme pour ne pas réveiller un peu plus son mal de crâne, ses yeux plantés dans ceux d'Uriel, ne montrant aucune envie de quitter le doux confort de son étreinte.


Spoiler:
 


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Lun 13 Mai - 19:11

Boubanos déposa délicatement Mélissange, attendant qu'elle soit suffisamment remise pour tenir sur ses jambes...

"Non, ce n'était pas moi... C'était... Un imprévu... Je n'aurais pas du vous donner cet artefact, je vous ai mise en danger sans le savoir... Comment aurais je pu me douter qu'ils puissent être si jeunes et si dangereux ???
Enfin, je vous ai entendu m'appeler et me suis précipité car je sentais un danger pour vous, fort heureusement il n'en était rien et seul le monocle était convoité."


Il se détacha lentement d'elle, le dos de sa main glissant le long du bras de la rose et se dirigea vers une bougie parfumée. Il posa sa paume sur la mèche et une flamme verte apparut, très vite une odeur de musc et de santal envahit la pièce, couvrant la pestilence des lieux. Il revint vers Mélissange, attrapant délicatement son menton de deux doigts il la regarda sous tous les angles avec un air inquiet.

"Comment vous sentez vous ? Avez vous une quelconque douleur? Sentez vous quoi que ce soit de changer en vous ?"


Son pouce glissa du menton de la rose et chatouilla sa lèvre, il regarda sa bouche avec une envie non dissimulée avant de planter ses yeux dans ceux de Mélissange...

"Vous m'avez manqué...."

Les trois mots furent prononcés dans un faible souffle, alors qu'il approchait ses lèvres entrouvertes de celles de la belle...


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Lun 13 Mai - 20:02

Le sol parut nuageux sous ses pieds alors qu'elle clignait toujours des yeux, les fermant lorsque la bougie s'éclaira, mais se délectant de son parfum.

"Une femme, il y avait une femme..." Qu'il était dur de se rappeler quoique ce soit avec ce maudit mal de crâne !

Elle porta une main à sa poitrine, cherchant vainement le monocle pendu à sa chaine. L'un et l'autre avaient bien disparus.

"Je suis désolée de l'avoir perdu."

Sentant la prise délicate d'Uriel sur son menton, elle lui sourit doucement.

"Juste un mal de tête pour le reste, je ne sais pas. Je ne crois pas, juste mon égo quelque peu éraflé." Elle haussa délicatement des épaules le laissant caresser ses lèvres de ses doigts avec un frisson écoutant son souffle lui dire qu'elle lui avait manqué.

Les paroles d'Alphéas revinrent à son esprit, du miel...Tout cela n'était que du miel. Et alors ?

"Vous m'avez manqué aussi." Lui susurra t'elle tout en se rapprochant de ses lèvres à les froler avec gourmandise, son regard de soie brune planté dans le sien, le fouillant comme pour en extirper la vérité.

"Quand à votre délicat message d'hier..." Ses lèvres parcoururent dans un frolement celles du bâli pour se diriger vers son oreille. "Cela m'a touchée que vous vous en souveniez..." Un murmure dans un frémissement de lèvres dans le creux de son cou, puis elle s'éloigna lentement pour replonger ses yeux de biches dans les siens.

"Mlle Boniface va bien j'espère ?" Demanda t'elle d'une voix toujours aussi douce, un sourire espiègle innocent sur ses lèvres grenats, s'amusant de le faire languir.








"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mar 14 Mai - 11:40

Boubanos eut un sourire joueur alors que la toréador s'amusait à le faire languir, il posa une main sur ses reins et l'autre saisit sa nuque alors qu'il collait son front à celui de la belle... Sans détourner les yeux il lui répondit d'une voix suave...

"Je ne pense pas qu'elle soit en danger immédiat, je n'en ai cure mais si vous le souhaitez je peux m'en enquérir pour vous..."

Sa poigne se fit plus ferme quand il l'embrassa avec force, leurs dents s'entrechoquant pendant que son corps se lovait contre celui de la belle. Il se détacha enfin d'elle au bout d'une petite minute passionnée et la regarda d'un air interrogateur...


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mar 14 Mai - 15:27

Surprise par le baiser volé avec rudesse, Mélissange se retrouva les bras pantelants, la bouche en coeur, son regard perdu dans ceux d'Uriel.

Elle lui rendit son regard interrogateur, qu'attendait il ?

Se mettant à sourire avec amusement, elle finit par comprendre qu'il attendait certainement une réponse à sa question. Qu'elle était elle déjà ? Ah oui, la sénéchale...

D'après ce qu'elle avait cru comprendre dans son esprit embrumé, il n'était pas coupable de l'enlevement de Lou...Alors qui ?

"...Oui...S'il vous plait..." Répondit elle timidement en penchant doucement la tête sur le coté tout en se mordillant les lèvres pour ne pas se jeter de suite sur sa proie.

"Pourquoi vouloir la sénéchale ainsi que Ahuitzotl ? Et qui ?" Elle murmurait, comme réfléchissant à haute voix, sa main caressant le haut du col du bali.

"Peut être préférez vous que je garde mes réflexions pour plus tard ?" Elle lui envoya une oeillade brulante puis un sourire interrogateur, sa main glissant sur sa joue.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mar 14 Mai - 16:07

Les yeux de Boubanos devinrent vitreux un court instant, instant pendant lequel elle le sentit absent de son corps... Lorsqu'il revint à lui il la regarda avec un sourire en coin... Il se saisit de la main qui lui caressait la joue et l'entoura des deux siennes avant de déposer un chaste baiser sur le bout des doigts fins de la rose.

"Elle ne craint rien, ses ravisseurs la veulent en vie. Morte elle ne leur sert à rien, mais tant que son coeur bat ils peuvent s'en servir comme otage ou comme garantie..."

Il lui embrassa le dos de la main alors que celle qui la recouvrait remontait le long de son bras avec une lenteur calculée, frôlant l'aisselle avant de masser doucement l'épaule.

"Pour le guerrier jaguar sa disparition est de mon fait. Je ne compte rien lui faire du facheux, juste voir s'il peut être un allié, volontaire et fiable. Sa culture est assez proche de la mienne..."

Il lui retourna brusquement le poignet et planta ses crocs dedans sans la quitter des yeux. il retira immédiatement ses dents sans avoir pris la moindre goutte de sang, Mélissange put sentir le début d'extase du baiser emplir ses sens avant de s évanouir aussitôt, ne laissant que la pâle caresse érotique de la langue d'Uriel passant sur ses plaies pour les refermer.... L'air goguenard il répondit à sa question alors que sa main passait de son épaule au milieu de son dos pour la coller à nouveau contre lui.

"Exposez vos réflexions quand vous le voulez, ou plutôt tant que vous le pouvez..."

Il prononça la fin de sa phrase en lui baisant délicatement le cou en remontant doucement vers l'oreille, le ton était aguicheur, presque fanfaron...


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mar 14 Mai - 16:35

Mélissange regarda les yeux vitreux et le corps vide avec une certaine appréhenssion, essayant de garder son sourire. Comment faisait il ça ? C'était plutôt interessant, son sir ne l'avait pas avertie de cette possibilité.

Pas le temps de le remercier de quoique ce soit, qu'elle ressentit ses crocs se planter sans avertissement dans le creux de son poignet, elle tressaillit, essayant de garder son sang froid...Qu'elle drole d'expression humaine.

"Ce n'est pas pour la prophétie qu'il vous intérésse ?" Elle soupira de le sentir dans son cou, prise au piège de son propre jeu. Elle était dans les catacombes et ne savait plus sur quel pied danser.

Garder les pieds sur terre et la tête froide, penser à tout sauf à ces mains sur sa peau, ses lèvres contre sa nuque, sa voix...

*Senakht, Djéser...*

"Vous ne devriez pas me lancer de défit Uriel, je risquerait de le relever..." lui sourit elle avec autant d'aplomb qu'elle le pouvait encore, c'est à dire très peu.

*Sékhemket, Khâba...*

"La même culture...Vous connaissez la culture aztèque et la prophétie de fin du monde du délicieux guerrier jaguar ?" Ses lèvres glissérent sur la joue d'Uriel, ses crocs raclant doucement sa peau alors que ses bras l'encerclaient comme pour le retenir.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mar 14 Mai - 16:55

La bouche de Boubanos s'arrêta sous la ligne de la mâchoire de Mélissange où il planta une nouvelle fois ses crocs sans rien retirer, son coup de langue cicatrisant se poursuivit jusqu'au lobe de son oreille avec lequel il joua un peu avant de lui souffler.

"J'ai eu beaucoup de noms dans ma non vie, lorsque j'ai visité les Amériques comme on les nomment maintenant je me faisais appeler Miroir Fumant..."

Il libéra le poignet de la belle et posa sa main sur l'extérieur de sa cuisse, remontant doucement et lui effleurant la fesse du bout des doigts lorsqu'il passa sur ses hanches.

"La prophétie en question est bien plus ancienne que ce peuple, plus ancienne que la civilisation des Ur..."

Ses lèvres se posèrent à nouveau sur celles de la rose avec plus de douceur cette fois, il l'embrassa avec douceur et termina son baiser en lui mordant la lèvre, la privant une nouvelle fois de la plénitude du Baiser et passant un rapide coup de langue sur la plaie, sa main remontant presque jusqu'au niveau de sa poitrine....


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mar 14 Mai - 20:12

A l'évocation de mirroir fumant, Mélissange ne pu empêcher son regard de devenir rieur et se pinça la lèvre.

*Tezcatlipoca... * Serait il arrivé en même temps que les vikings, la colonisation du nouveau monde par les espagnols bien trop tardive pour vérifier ses dires ? Plus besoin de réciter les dynasties pharaoniques pour ne plus penser à ses sens affolés, sa soif de connaissances prenait le dessus.

Il continuait de la mordre doucement, de maintenir la flamme du désir brulant sa peau, brouillant son esprit. Elle finit par répondre à son baiser, sortant de sa réfléxion. Posant délicatement ses lèvres sur les siennes comme pour ne pas le casser.

"Dois je me prosterner ?" Murmura t'elle amusée avant de l'embrasser de nouveau en l'effleurant.

"Ur...Vous êtes le deuxième." Elle repenssa à Malneaus et son intervention, ses révélations aussi. Se collant contre lui un peu plus.

"Tout doit vous paraitre si fade après ces milliers d'années..." Elle en était presque désolée alors que pour elle tout était si nouveau et sa curiosité de plus en plus affamée.

Elle balada ses doigts fins dans les cheveux du bali, baisant le creux de son cou s'amusant cette fois, avec lenteur à faire pénétrer ses dents dans la chair divine avant de les retirer tout aussi doucement, terminant par un baiser réparateur.

"J'ai dû mal à comprendre ce que vous attendez de tout cela. Un archange, un dieu et maintenant terré dans les catacombes...Ca n'a aucun sens." Souffla t'elle tout en se disant que son sir serait furieux, ce qui lui arracha un ravissant sourire.

Prenant la main audacieuse de Boubanos, elle la serra entre les siennes tout en dodelinant de la tête en signe négatif puis la baisa avant de la redéposer au même endroit.

"Et moi ? Qu'est ce que je peux bien vous apporter ?" Elle ne détachait pas son regard du sien, espérant peut être toucher du doigt la vérité.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mer 15 Mai - 11:34

Il lui sourit largement, sa main audacieuse passa finalement entre les deux omoplates alors qu'il la collait un peu plus à lui avec force et douceur...

"Je ne vous demande pas de vous prosterner, et je ne suis ni un archange, ni un dieu... Le nom qui m'a été donné n'a rien à voir et j'ai été Tezcalipoca quand un autre vampire qui se faisait passer pour un dieu m'a désigné comme ennemi à son peuple..."

Il avança un peu, la plaquant contre une paroi et posa ses mains de part et d'autre de sa tête avant de l'embrasser langoureusement.

"Les hommes ont toujours été les pauvres victimes crédules de leur besoin de croire en une force supérieure. Les mythologies anciennes sont bien souvent le pauvre récit de mesquineries caïnites, enjolivés par l'imagination mortelle..."

Sa bouche descendit sur son menton, puis sa gorge...

"Comment voulez vous que je trouve ce monde fade après tout ces changements ? Les mortels sont passionants à observer, surtout en ce moment..."

Il la mordit juste à côté de son sein gauche, exactement au niveau de son coeur avant de la fixer de ses yeux grenats...

"Que pensez vous pouvoir m'apporter ? Vous êtes si jeune, si fougueuse, si humaine encore... Je pourrai faire de vous mon esclave et vous rendre heureuse de pouvoir me servir, vous tuer d'une pensée par caprice, connaître le moindre de vos secrets sans que vous n'ayez à prononcer un mot.... Mais je n'en fait rien... Pourquoi ?"


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Mer 15 Mai - 15:17

Dos au mur, elle était dos au mur, l'expression prenait ici tout son sens. La rose frémit sous le baiser langoureux puis se cambra doucement sous la morsure, n'arrivant pas à défaire son regard de ces yeux incarnats.

Elle ne put s'empêcher nerveusement de penser que sa robe était foutue maintenant que deux trous y avaient été forés au niveau de son coeur. L'esprit réserve bien des surprises lorsqu'il est stressé, pourquoi se soucier d'un morceau de tissus ?

*Snéfrou, Koufou, Ouserkaf...* Elle ferma les yeux à ce dernier nom comme se préparant au pire pour s'être trompée de dynastie. Merrit ne permettait pas ce genre d'erreur grossière. Son Stress monta d'un cran.

"Ils me fascinent, leur Histoire me fascine et leurs dieux me passionnent. Je trouve cette époque bien fade et préfère de loin le passé. Je n'ai pas eut la chance de vivre cette Histoire, je me contente donc de l'imaginer et de fouiller ses ruines, les décorticant avec envie." Elle lui sourit puis sortit de sa geole en passant sous un des bras de Boubanos sans pour autant s'éloigner, se plaquant juste contre son dos, l'entourant de ses bras fins.

Il parla d'esclave, de destruction et de fouilles de ses secrets, lui rappelant sa puissance et la rappelant à son insignifiance. Il lui semblait avoir déjà entendu cela trop de fois.

"Oui, pourquoi ?" Murmura t'elle à son oreille, frolant le cou du damné de ses dents ivoires, ses mains glissants doucement sous le pull du bali.

Très bonne question qu'elle s'était déjà posée maintes et maintes fois sans avoir réussi à trouver l'ombre d'une réponse.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Jeu 23 Mai - 2:27

Boubanos posa sa main sur le bras de Melissange en renversant sa tête en arrière, offrant sa gorge aux morsures de la belle ... Il garda la posture quelques secondes, les yeux mi-clos avec une expression nostalgique.

"Cette époque vous paraît fade ? Alors que penserez vous du passé lorsque vous en aurez décortiqué la vérité..? Croyez moi, cessez de fouiller et continuez d'imaginer cela vaut bien mieux... Au mieux pourrez vous trouver l'histoire de quelques hommes qui ont été admirables un bref instant avant de sombrer dans la décadence, tout le reste n'est qu'ombre mystifiante..."
Il choisit ce moment pour se transformer en ombre, glissant inexorablement des bras de la belle pour se réformer un peu plus loin. Il la regarda avec un sourire taquin avant de poursuivre.

"Voyons si je vous pose la question ce n'est pas pour que vous me la renvoyiez !"
Il recula contre ce qui semblait être une table et posa ses fesses dessus, croisa bras et jambes et la regarda fixement...

"Allons Mlle, je suis persuadé que ce vieux Merrit vous a appris à faire fonctionner votre matière grise, ainsi que bien d'autres choses... Dois je promettre punition ou récompense pour que vous réfléchissiez à la question ?"


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Jeu 23 Mai - 12:17

Mélissange resta interdite, regardant ses bras vides avant de se tourner vers le bali s'éloignant d'elle.

"Pourquoi des hommes ?" Elle lui sourit avec un air mystérieux tout en pensant à la plus grande reine de tous les temps...Non, pas cette Victoria adulée de Merrit et dont Mélissange trouvait beaucoup à redire sur ses décisions, plus loin encore dans le temps, cette reine devenue pharaon...

Son sourire s'aggrandit, non, elle ne lui donnerai pas la réponse à cette question, ne prononcerait pas son nom, de plus en plus certaine qu'il lisait en elle, même si il disait ne pas l'avoir fait.

Il s'appuya ensuite contre une table loi, très loin d'elle, trop peut être afin de lui retourner la question du pourquoi puis prononça le nom de Merrit.

*Got you*

Il lisait en elle, elle en était plus que certaine maintenant.

"Vous n'avez pas idée de ce que mon père a pu m'apprendre depuis mes 8 ans." Inclinant la tête sur le coté elle s'adossa contre le mur, lui renvoyant un regard noir, comment osait il utiliser de ces termes comme à un chien ?

"Punition ou récompense, dans les deux cas cela changerait certainement ma réponse à LA question."

Elle posa un pied sur le mur tout en se mettant à réfléchir.

"Pour certain, la réponse est toute faite, je suis un jouet, vous avez besoin de moi pour la prophétie ou que sais je... Lord Greeves serait entiérement d'accord avec cela outre le fait qu'il me rabacherait que je suis en pleine manipulation. Pour d'autres, vous vous ennuyez et voyez en moi une attraction pour votre longue, tres longue nuit hivernale dans ces catacombes." Elle fit une pause, commençant à tordre délicieusement ses lèvres en une moue déçue.

"Lord Greeves m'a toujours répété que lorque l'on a éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit il, est nécessairement la vérité..."

Elle se rapprocha doucement de lui, prenant place sur la table à ses cotés sans le quitté du regard.

"Alors je dois éliminer, mais suis je en possession de toutes les possibilités ? Dois je encore y réfléchir ? " Un adorable sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu'elle balançait ses jambes dans le vide.

"Cela irait nettement plus vite si vous y répondiez, ne pensez vous pas ?"


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Jeu 23 Mai - 14:16

Il lui sourit en avançant sa main pour lui caresser la joue.

"Peut être que je vous pose la question pour éviter d'avoir moi même à y réfléchir..."

Sa main descendit le long de son bras pour se poser délicatement sur sa cuisse.

"Examinons les possibilités, la prophétie pour commencer... Vous êtes une des élues, certes cela vous rends exceptionnelle de bien des manières mais vous n'êtes pas la seule."

Ses doigts s'agitèrent légèrement, traçant de petits cercles sur sa cuisse.

"Dix ont été choisis, la première a perdu l'esprit, le second la non vie, Le troisième son serment, et pour ceux qui restent ... ? Dix ont était choisis et il n'en reste plus que sept...Sept, et l'étoile rouge grandit de nuit en nuit..."

La comptine fut prononcée d'une voix cristalline, presque enfantine, dénotant furieusement avec l'air mauvais qui s'afficha sur son visage si proche de celui de Mélissange...

"Un jouet ? Je n'ai que l'embarras du choix et dès lors la question reste pourquoi vous et pas une, ou un, autre ?"

La main remonta jusqu'à la taille et la saisit brutalement pour l'installer sur ses genoux, de sa main libre il dessina un sillon carmin sur la joue de la rose qu'il effaça aussitôt d'un coup de langue fébrile...

"Peut être êtes vous mon caprice du moment ? Ou suis je le vil crapaud que la princesse doit transformer en prince charmant d'un baiser d'amour ? Mais dans ce cas je ne me serais certainement pas présenté à vous ainsi... J'aurais pris une forme qui vous aurez incitée à moins de méfiance..."

Il l'embrassa avec fougue et lorsqu'il recula Mélissange put voir le visage hideux de Stanislas, aussitôt remplacé par celui de Rodrigue puis de son sire avant de reprendre son apparence normale...

"Je vous donne un indice : je ne prends que ce dont j'ai besoin..."



Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Jeu 23 Mai - 20:46

La comptine resta gravée dans un coin de l'esprit de la rose alors qu'elle laissa échapper un petit cri de protestation alors qu'il la saisissait, se retrouvant sur ses genoux.

"Pourquoi moi et pas une ou un autre ..." Un rictus plus qu'amusé barra son visage, elle avait la réponse à cette question, Raphaël ayant vanté ses dons pour sortir Uriel de son tombeau de pierre.

Elle se perdit dans son regard mauvais, examinant chaque mot, chaque intonation, chaque geste avant d'être clouée par un baiser dont la fougue la déchira de nouveau délicieusement jusqu'au frisson nerveux presque à en refaire battre son coeur inerte.

Stanislas prit forme sous ses yeux faisant frémir ses lèvres dans un pardon, ses yeux se détournant légérement puis Rodrigue lui arracha un regard méprisant pour terminer par Merrit pour lequel elle dû se faire violence pour ne pas fuir.

"Le premier a braqué une arme sur moi, le deuxième jugée comme une moins que rien et le troisième.." Elle hésita un instant, baissant le regard telle une écolière ne connaissant pas sa leçon. Elle savait ce que lui reservait Lord Merrit Greeves dés qu'elle rentrerait dans les higlands, le même sort que ses autres infants. Elle lutta pour ne pas avoir à l'esprit une image des sous sol du manoir, dont l'inquisition aurait blémi de jalousie, recommençant à égrener la liste des pharaons d'une dynastie prise au hasard puis releva son regard.

"Vous n'aviez aucun intérêt à prendre l'apparence de qui que ce soit." Elle essaya de glisser hors de ses genoux sans y réussir se contentant alors de remettre un peu sa robe en place, mal à l'aise qu'il puisse voir dans ses yeux la seule apparence qui puisse encore la faire se damner un peu plus.

"L'histoire du crapaud est amusante, quoiqu'ici je ne sais qui aurait ce role de nous deux." Elle se frotta les mains doucement.

"Alors, si je ne suis ni jouet, ni caprice, ni tentation, ni amour, ni en passe d'être esclave...Vous avez donc besoin de moi lucide et en possession de toutes mes facultées...Et pour quoi cette fois ?" Elle déposa un chaste baiser sur le nez du bali avec un regard quelque peu déçu. "Si cela est dans mes compétences..." Une mine superbement dépité elle attendit de connaitre la suite.

Merrit l'avait créée à son envie, façonnée à ses besoins, entrainée à répondre à ses caprices pour qu'elle puisse l'accompagner durant son éternité de solitude à tirer les ficelles depuis son putain de manoir. Si seulement il avait fait d'elle une écervelée volage et superficielle comme tant de roses, si seulement il l'avait préparée à autre chose, elle n'aurait jamais été autant de fois déçue. Il avait omis tellement de choses dans son éducation en commençant par les choses simples...

Elle détestait ne pas savoir ou ne pas comprendre et ce sentir candide face à une chose qui semblait pourtant si simple à comprendre la décontenançait.



"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Ven 24 Mai - 2:39

Uriel attrapa le menton de la belle pour l'embrasser longuement alors que sa main glissait le long de son cou et s'accrocha au premier bouton de son chemisier qu'il défit.

"Non vous n'êtes pas un crapaud, un diamant brut pas encore sorti de sa gangue, une chrysalide qui n'attends qu'à déployer ses ailes multicolores et à émerveiller les regards..."

Sa main descendit encore, deuxième bouton pendant que ses yeux se noyaient dans ce regard noisette...

"Je brûle de savoir quelle magnifique créature vous allait devenir une fois votre métamorphose achevée..."

Un peu plus bas et un troisième bouton sauta dans une main experte et sûre d'elle...

"L'enveloppe est déjà si attirante..."


Mélissange pût deviner la gourmandise dans ses yeux alors qu'il la regardait en faisant sauter le quatrième bouton de son chemisier...


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Ven 24 Mai - 12:00

La rose sentit les boutons de sa robe se rendre sans condition ainsi qu'elle même certainement, noyée dans ce regards rubis qui l'ennivrait de douce paroles bien mielleuses dont elle n'obtint pas la réponse tant désirée, à moins qu'il faille fouiller, chercher, creuser, mais elle n'était pas certaine d'en avoir envie.

Elle frissonait sous ses caresses, lui rendant ses baisers puis finie par guider sa main vers le cinquième et dernier bouton libérant à la vue son buste sertie dans de la délicate lingerie aux broderies fines.

"Cela ne répond toujours pas à ma question." Arriva t'elle à lui murmurer entre deux langoureux baisers.

Se redressant doucement, elle changea de position, préférant lui faire face, posant un genoux de chaque coté de lui sur la table où ce qui pouvait en être une. Elle le dominait ainsi de quelques centimétres, telle une cavalière, ne le frolant même plus, le regardant de haut avec un sourire rieur insolent.

"Quel flatteur vous faites." Elle se pencha pour l'embrasser de nouveau tout en enserrant son visage de ses mains glacées, laissant couler ses cheveux sur ses joues.

"Alors...Pourquoi ?" Soufla t'elle alors que son visage était contre le sien, noisette contre grenat, le dominant toujours avec malice.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Ven 24 Mai - 17:18

Uriel admira un moment le corps d'albâtre de Mélissange avant de plonger son regard dans le sien...

"Je dis ce que je pense..."
dit il en se laissant aller en arrière, s'allongeant sur la table avec un regard surjoué de jouvencelle se soumettant au désir de son amant.

"Si la réponse à ta question était que je ne puisse te répondre ?"

Il ondula lascivement du bassin pendant que ses mains se posaient sur les hanches de la rose, tendant ses lèvres entrouvertes à la recherche d'un autre baiser....


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Sam 25 Mai - 10:50

La rose resta un instant interdite devant le comportement d'Uriel ainsi que ses paroles. Un loup déguisé en agneau, voilà qui était intéressant.

"C'est facheux..." Minauda t'elle tout en posant son index sur les lèvres du bali, le repoussant ainsi doucement.

"Cela ne laisse plus beaucoup de possibilités alors..." S'amusa t'elle cette fois tout en se mordillant la lèvre.

"J'aurai répondu la même chose à cette même question." Haussa t'elle des épaules; avec l'espièglerie d'une enfant prise la main dans le sac de bonbons niant qu'elle aimait ça; alors qu'elle retirait complètement sa robe par le haut, l'envoyant voltiger dans la pièce dans un fatra de jupon.

Pesant sur lui comme pour le coller à la table avec la douceur de ses hanches, elle se pencha pour lui offrir le baiser quémandé tout en laissant ondoyer ses reins avec sensualité.

Caressant son visage de ses lèvres affamées, elle commença à lui retirer son haut avec lenteur, embrassant le moindre morceau de peau visible au passage, y plantant parfois avec délice ses crocs gourmands avant de refermer la plaie, prenant soin pour le moment de ne pas boire une seule goute du sang qui pourtant n'était que tentation.

*Mais comment vous croire ?*


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Sam 25 Mai - 16:26

Boubanos se cambra de plaisir sous les érotiques morsures de sa partenaire, laissant échapper de légers hoquets de surprise et divers grognements de plaisir...
Une main s'aventura dans le dos de sa compagne et défit d'un geste précis l'agrafe de son soutien-gorge, dévoilant la généreuse poitrine d'albâtre de la belle.
Son sang afflua vers son bas ventre, faisant sentir à la rose le désir qu'il éprouvait pour elle. Il continua à onduler lascivement sous son corps, un sourire aiguicheur aux lèvres alors qu'il pris son visage à deux mains pour l'approcher de ses lèvres tendues...

"Je ne suis pas sur de me souvenir..."



Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Sam 25 Mai - 22:31

Le visage dans les mains d'Uriel, la rose fronça les sourcils, n'y croyant pas un seul instant, mais elle se prêta au jeu.

"Alors c'est juste pour ça que vous aviez besoin de moi ?" Grimaça t'elle adorablement tout en se redressant sur le bali commençant à retirer sa ceinture, la faisant glisser par les passants d'un geste sec sans le quitter du regard.

"D'habitude on invite la demoiselle ou on lui sauve la vie plusieurs fois, ensuite elle accepte un ou deux présents, une serenade, un poème peut être, un baiser furtif volé..." Elle retira son soutien gorge, le balançant doucement sur le bout de ses doigts avant de le laisser choire sur le sol.

"S'ensuivent les déclarations, l'attente..." Ses doigts glissérent vers le bouton avant de le faire claquer sans mal.

"Mais vous ne deviez pas parler de ça...Vous souvenir de quoi ?" Un sourire taquin elle l'embrassa de nouveau tout en glissant ses doigts dans ses cheveux pressant son buste contre le sien, sa main défaisant la fermeture éclair pour remonter aussitôt en caresses, frolant sa peau jusqu'à son cou. Brusquement elle tira les cheveux du damné en arrière, plantant ses dents dans la chair offerte de sa nuque.

"Me laisserez vous de nouveau partir ensuite ?" Elle s'était redressée, sa soif toujours inassouvie, le faisant languir avec délectation, ses mains tenant encore la ceinture, cachant pudiquement sa poitrine.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boubanos

avatar


MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   Dim 26 Mai - 2:24

Boubanos regarda sa ceinture enlevée par les mains si douces de la rose choir au sol avant de lui répondre.

"Si tel était le cas nous ne serions déjà plus en train de parler depuis longtemps...

Il admira sa poitrine, passant sa main entre ses seins, puis fit délicatement rouler ses tétons entre le pouce et l'index de chacune de ses mains avant qu'elle ne se penche à nouveau sur lui pour l'embrasser...

"Je suis désolé je ne suis absolument pas au courant des dernières méthodes de parad..."

Il se crispa sous la morsure, geignant de plaisir, haletant presque tant elle lui donnait envie de la posséder... Lorsqu'elle se redressa il ne pût réprimer un sourire devant la pose qu'elle prenait... Elle tentait de le rendre fou de désir avec une compétence inouïe...
Arborant lui aussi un sourire taquin il se redressa lui aussi, bien qu incommodé par leurs positions pour l'embrasser goulûment, posant ses mains sur ses fesses pour les malaxer au rythme de ses ondulations de bassin.

"Seulement s'il le faut... Votre indépendance me plait trop pour que je veuille user de la moindre coercition sur vous."


Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Stendhal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Entrainement dans les entrailles de la terre [Oniri & Milly]
» Dans les entrailles de la terre (interdit au - de 18 ans)
» Dans les entrailles d'Esquisse [Maximilian, Ambros, Andrea, Jude, Cléa, Dementia]
» « Regarde moi dans les yeux, je serais ton interdit et ta mort ... » ▬ Solina
» [ROSA] Une nouvelle façon d'avoir le passe Eon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: Les dessous de Paris-