AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 petit salon 18 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 2:34

Le jeune Ventrue écouta avec attention les paroles de Romain. Evidemment, il le testait. Et cela Gildven avait finit par le comprendre. Le jeune homme possédait une intelligence acérée et s'en servait en complément de ses muscles pour protéger Rosie. Ainsi, il semblait avoir passé l'épreuve avec succès et peut être parviendrait-il à mieux comprendre la femme à la peluche de lapin qui semait le trouble où elle passait. Romain et lui agissait pour les même raisons, et en cela ils pouvaient se comprendre. Gildven sourit lorsque celui-ci dit qu'il rapporterait cette conversation à Rosie. C'était probablement ce qui permettrait à la jeune femme de ne pas le voir comme un ennemi, comme un marchand de sable.

C'est alors qu'une jeune femme entra pour prévenir l'homme au costume classique qui semblait fort occupé depuis le début de la soirée que Monsieur d'Arcy pouvait le recevoir. Monsieur d'Arcy, le Gardien qu'il n'avait toujours pas rencontré. Il remarqua tout de suite un changement chez son interlocuteur. Son visage, sa posture, et même l'expression de ses yeux avaient changés. Et lorsqu'il parla, Gildven fût complètement convaincu qu'il ne discutait plus avec l'homme du début de la soirée.

Etait-il lui aussi affligé de quelques maux ? C'était fort possible, si comme le soupçonnait Gildven il buvait le sang immortel de Rosie. Il était lui aussi sous l'emprise de la malédiction Malkavienne. Et puis… L'homme s'était senti mal plus tôt et le jeune Ventrue avait pensé qu'il réagissait à cause du comportement de Rosie. Pourtant il était habitué et cela avait débuté lorsque la Sénéchal était entré dans la pièce. Et maintenant c'était cette femme ? Le Caïnite n'avait pas l'habitude de croire aux coïncidences.

Pouvait-il raisonner cet homme ? Devait-il demander à la femme de sortir sur le champ ? Evitant l'impolitesse de prime abord, il prit parti de tempérer son nouvel interlocuteur.

"Calmez-vous, je vous prie, monsieur. Un tel comportement ne vous sied guère, ni à vous, ni à votre maîtresse."

Il s'était légèrement redressé dans son fauteuil, prêt à intervenir si nécessaire. Il espérait que l'allusion à Rosie, pourrait résonner le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 2:53

Il était toujours bien installé dans son fauteuil, sourire en coin, un air pervers sur le visage. Il toisa le vampire du regard puis reluqua à nouveau la brunette.

- Alors mon blondinet, t'en veux un peu ? On peut se mettre chacun d'un côté, j'suis sûre qu'elle est pas farouche ! Au pire on peut la forcer, j'aime bien aussi.

Il passa sa langue sur ses lèvres avec envie, il la désirait, la voulait, il lui sauterait dessus à l'instant si Romain ne luttait pas avec fureur, faisant tressaillir son corps.

SORS DE MON CORPS !
Tu rêves mec' ! Pas avant de l'avoir baisé dans tout les sens !
Tu crois que M. Phoenix va te laisser faire ?!
Oh mon bichon ... tu parles du p'tit pédé d'à côté ? Laisse moi rire ? Il te branche ? Tu veux que j'te mette sur le coup ?


Une lutte intérieur avait lieu et plus aucun des deux n'avaient vraiment le contrôle. Le corps de Romain se cambrait sous l'impulsion des deux ennemis... Romain se tenait maintenant les cheveux avec rage, sa tête entre ses mains, se pliant sur lui même en retenant un hurlement de rage. Il pleurait de douleur ... La douleur de ne pas arriver à reprendre le contrôle face à son pire ennemi : lui - même.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 3:18

Gildven ne fût pas surpris par les paroles. Il savait qu'il avait à faire à un tout autre homme et il ne blâmerait pas Romain pour ce qu'il s'avait ne pas être de sa faute. Toutefois, il ne pût retenir une rictus désapprobateur. La bienséance coulait dans ses veines et il avait du mal à supporter tout manquement à l'étiquette et à la courtoisie élémentaire. Et l'agression de ce Romain ci, le blessait profondément. Il devait agir avant que la situation ne dégénère, ce qui ne devrait plus tarder. Tout se passait comme si deux entités étaient en train de se battre pour une même place, et il ne savait pas s'il devait parier sur le Romain qu'il connait un peu maintenant.

Se tourna vers la jeune femme, il lui parla d'un ton ferme. Ne souhaitant pas être impoli, mais essayant de préserver autant que possible ceux qui étaient présents.

"Ma dame, s'il vous plait, veuillez quitter cette pièce. Immédiatement !"

Puis son regard ambré se reposa sur le jeune homme avant que celui-ci ne pu réagir, il réussit à planter ses yeux d'or dans ceux émeraudes de l'homme qui lui faisait face. Sa voix était calme mais l'ordre était sous-jacent.

"Dors maintenant."

Spoiler:
 


Dernière édition par Gildven Phoenix le Mer 26 Déc - 3:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 3:18

Le membre 'Gildven Phoenix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés 10 faces' : 6, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Less Grossmann
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 3:24

L'attente ne fut pas bien longue, une jeune femme vint lui signifier qu'il était attendu par monsieur le gardien ; il se leva donc , non sans avoir gratifié la goule d'un sourire amical et commença à la suivre lorsqu'un des deux hommes se fit remarquer en lui manquant de respect. Il le regarda sombrement , mais ne releva pas autrement qu'en hochant la tête pour montrer le mépris qu'il éprouvait pour se genre de comportement .
Il allait passer la porte lorsqu'il recommença de plus belle; cette fois ci s'en était trop.... Il demanda à la jeune femme d'attendre quelques secondes et le regard figé se dirigea vers le malotru à présent vautré sans grace aucune dans un fauteuil; il était évident qu'il y avait quelque chose de bizarre chez cette personne mais à cet instant précis il en avait strictement rien à foutre .....

"Dites donc monsieur , on n'entend que vous ici et m'est d'avis que vos paroles sont pour le moins déplacées, soit vous etes très puissant et influant soit vous etes très con , dans les deux cas vous avez des excuses à présenter à la dame "

Le blond ordonna a la jeune femme de sortir , sans effet notable ... bizarre quand meme ce ton


" Hey on est ou la ??? C'est le bordel à paris ok mais qu'est ce que vous venez de faire la ??? On est pas chez mamie, mais dans un Elyésum putain "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 3:42

Il regarda fixement le Ventru, luttant intérieurement, pleurant de douleur alors que Romain reprenait le dessus. Il gagna la bataille lorsque le fameux Less intervint. Il se pinça le nez; plongeant son visage en avant et fit un mouvement de main évasif.

- Ça va ...

Les battements de son cœur s'était accélérés, il était épuisé par cette lutte intérieure mais le ton et l'expression de Less avait eu raison de l'autre.

T'es un lâche ...
Grmr fais pas ch -
T'as pas les moyens de dire quoi que se soit !


Il soupira d'aise, levant des yeux embués de fatigue et de douleur puis il hocha la tête. Il se releva trop vite, tombant un genou à terre. Ses jambes vacillaient mais il avait gagné du temps.

- Sil vous plais M. Grossman, ne blâmait pas M. Phoenix, c'est ma faute. Il a voulu bien faire et il a eu raison...

Il était toujours à terre et se redressa péniblement, titubant jusqu'au Brujah auquel il se serait bien raccroché pour prendre un appuie quelques temps.

- Je vous demande pardon pour mon comportement et vous remercie pour votre intervention.

Il tourna la tête en direction de la femme de laquelle il s'avança lentement, plus par faiblesse que par respect, puis il posa un genou à terre, main sur le cœur, baissant les yeux.

- Mademoiselle, je ne demanderais jamais assez de fois votre pardon pour mon comportement, sachez que je lutte contre moi - même tant bien que mal et que vos atours et votre présence auront eu raison de moi. J'aimerais que vous y voyez cela comme un compliment pour votre grande beauté, mais je comprendrais que vous vous contentiez d'un regard méprisant et d'un silence lourd de sens.

Il se releva la regardant dans les yeux, pensant que toutes les femmes qu'il avait insulté depuis des années n'avait jamais mérité aussi peu d'égard et qu'aujourd'hui il avait particulièrement brillé par son impolitesse.

- Je crois que je ferais mieux de retrouver Rosie. Je risque de faire une nouvelle bêtise et j'aimerais ne pas lui causer de problème.

Il échangea un regard avec Gildven, peut être le retiendrait - il et lui proposerait de se porter garant de son esprit. Après tout il avait gagné du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Less Grossmann
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 4:06

Oh merde ce mec était complètement secoué !!! Et il en avait vu des types ravagés rongés par la folie, ou le crack, ou les deux ! Il toisa les deux hommes d'un air mauvais jouant de son regard qu'il savait pouvoir être déstabilisant .

" ET bien voila ,c'est parfait! C'est quand même plus agréable quand on se parle comme ça ! Bonne soirée messieurs "

Il salua les deux hommes sèchement et suivit la goule .

Départ pour le bureau du gardien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 4:28

Le jeune Ventrue soupira lorsque le jeune homme reprit le dessus. Puis il réalisa ce qu'il venait de faire. Il venait de bafouer l'une des règles de l'Elyseum, il avait tenté d'user de Disciplines au sein du sanctuaire. Mais qu'aurait-il pu faire d'autre ? S'il avait su que la réaction de monsieur Grossman aurait suffit à calmer le jeune homme, il se serait arrêté à cela. Mais il avait vraiment eu l'impression que l'autre Romain allait devenir incontrôlable. Qu'aurait-il pu faire autrement si la situation avait dégénérée ? User de force aurait encore valu à briser l'une des règles sacrée du sanctuaire. Lorsqu'il entendit le jeune homme prendre sa défense, il fût autant surprit que soulagé et ému. Il ne s'attendait pas du tout à cette réaction. Il semblait qu'ils s'étaient plus compris qu'il ne l'aurait pensé.

L'homme s'était levé tant bien que mal et marchait avec difficulté vers le Caïnite et la femme. Gildven se releva également, les yeux rivés sur Romain, prêt à lui apporter son aide s'il en avait besoin. Lorsqu'il vit le jeune homme aux cheveux noir de jais mettre genou au sol, une main sur le coeur, face à la dame, il ne fût pas étonné. C'était ce qu'il espérait du Romain qui commençait à comprendre et qui - comme lui - donnait de l'importance aux règles élémentaires de bienséance.

Lorsqu'enfin, l'homme parla de partir retrouver sa maîtresse, il se retrourna vers le Ventrue, attendant visiblement une réaction de sa part. Gildven ne voyait pas cela d'un bon oeil. Il semblait encore affaiblit de sa dernière bataille et le laisser vadrouiller seul dans le Louvre à la recherche de Rosie n'était pas une idée réjouissante. Mais il ne pouvait empêcher le jeune homme de se rapprocher de Rosie, s'il pensait succomber de nouveau à son alter égo. Le salon n'était pas l'endroit le plus favorable pour un homme dans son état. Pourrait-il lui venir en aide en cas de problèmes ? Il semblait qu'il venait de démontrer son incompétence.

Il s'inclina légèrement face au jeune homme alors que l'homme revêche et la femme quittaient le petit salon.

"Je vous prie de bien vouloir m'excuser, Romain. J'ai cru faire au mieux, étant donné la situation. Vous ne devriez pas courir seul les couloirs du Louvre dans votre état, mon ami. Si vous êtes décidé à retrouver Rosie, permettez moi de vous accompagnez, peut-être pourrai-je me montrer plus utile que je ne l'ai été jusque là."

Il s'était redressé après ses excuses et des yeux dorés fixait le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 14:59

Lorsque Less et le jeune femme sortirent du petit Salon, Romain posa sa main sur le bras du Ventru, prenant appuie pour se reposer quelque secondes, il ne pleurait et ne transpirait plus mais maintenant il voulait le sang de sa protégée.

- Je serais ravi que tu m'accompagnes. J'ai peur de faire encore une gaffe ... Si ça arrive menace moi ou frappe moi. Rosie a d'autre méthode mais ...

Il regarda Gildven de bas en haut puis lui sourit avec malice.

- J'crois que tu as pas les même capacités qu'elle pour ... et je doute que tu veuilles.

Il garda son sourire, son visage encore légèrement tiraillé par la douleur et l'entraina dehors, lui indiquant quel chemin suivre : entre son aura et son sang il la trouverait facilement.

- Une chance pour nous, Rosie est mauvaise à cache - cache quand c'est elle qui doit se cacher. Par contre quand elle nous cherche on la ramène moins, elle trouve toujours se qu'elle veut.


[direction les sous - sol / geôles]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 19:25

Gildven ne put s'empêcher de sourire, voilà que l'homme le tutoyait à présent. Cette nuit commençait vraiment d'une façon bien étrange. Le jeune Ventre laissa Romain prendre appuie et lui offrit même son bras. Il n'était vraiment pas en état de se balader seul dans le Louvre, même s'il semblait se remettre relativement rapidement de ses derniers excès. Il prit mentalement note des recommandations du jeune homme si une nouvelle crise survenait. Le Ventrue eut du mal à retenir un léger éclat de rire lorsque le jeune fit ce qui lui semblait être de l'humour par rapport à ses capacités.

Ils commencèrent alors à marcher, d'un pas ni lent, ni rapide. Le vampire se calant sur la démarche de son compagnon d'aventures. Car oui, s'ils devaient retrouver la jeune femme, cela ressemblait fort à une aventure, dont l'issue ne serait probablement pas réjouissante pour lui, l'homme habillé de blanc. Il lui semblait que Romain savait exactement où il devait aller, ce devait être l'appel du Sang. Il ne mettrait pas longtemps à la trouver, si tel était le cas. Il soupira…

"Espérons qu'elle n'ait pas envie d'attaquer un marchand de sable, aujourd'hui…"

[Vers les geôles]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalista
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Mer 26 Déc - 23:51

Kalista vit partir tout ce petit monde, et resta dans le petit salon. Le calme était revenu, aussi prit elle un livre, en attendant que son Grand Sire n' arrive.
Cependant, attentive à tout bruit pouvant être suspect, elle levait les yeux, de temps en temps, vers la porte...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ageofcamarilla2012.forumgratuit.be/
Fey
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Jeu 27 Déc - 1:04

(arrivée de chez elle)

Elle entra dans le louvre, d'un pas lent, nonchalant ! elle se dirigea après l'hbituelle fouille vers le petit salon... il y avait de bons livres et des discussions parfois intéressante

elle entra... diantre il était déjà bondé pour cette heure de la nuit ! elle salua poliement tout le monde, tentant de ne pas fixer les plus jolis d'entre eux et alla s'assoir. Décidemment sa tete lui jouait des tours


J'ai trouvé que s'était une belle idée... http://www.franklinmarshallen.com/images/fm/Franklin-And-Marshall-Femme-Hoodies-Sweatshirt-Yellow-294362.jpg

There's no place I can be
Since I found Serenity
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Ven 28 Déc - 13:54

[Arrivée depuis la place Vendôme]

Mélissange avait prit tout le temps de se rhabiller dans l'appartement de Rina, allant jusqu'à en profiter pour écouter les nouvelles et relever ses messages. Elle n'était pas plus ravie que ça de revenir au Louvre, elle y était même allée à reculons, faisant demi tour une bonne douzaine de fois.

Non, elle n'avait pas vraiment envie de se retrouver là, à patienter dans un putain de fauteuil de style Louis 16 ou 14, de toute manière, quelque soit le roi, qui s'en souciait ?

Le journale de Kathy en main, elle pénétra dans le salon radieuse, saluant chaque personne présented'un magnifique sourire avant de poser son regard sur Fey...La ficelle cassée.

Elle s'approcha d'elle puis, tout en plissant gracieusement d'une main sa petite robe de soie noire, afin de prendre place sur un des siège en tapisserie.

"Vous avez l'air d'aller mieux madame ! Vous m'en voyez ravie !" Sourit elle en passant devant la jeune brujah (Fey), ne voulant pas la forcée à parler de ce qui s'était passé.

Elle ouvrit son journal et se mit à la lecture, enfin tout du moins fit mine de s'y interessée, bien trop prise dans sa contemplation des personnes présentes, s'attardant sur certains.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fey
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Ven 28 Déc - 15:48

Elle l'avait regardé entrer,discrètement, mais... regarder ! son visage lui disait quelque chose ?! Elle devait la connaitre, elle lui souriait et..."elle avait l'air d'aller mieux " cherche tête... cherche !

La brujah se concentra, sa main se mise à gratter la chaise, nerveusement, elle devait se rappeler... oui ! les sous-sol ! la grosse porte ! le mal de tête ! le pas envie d'être là ! et surtout le on ne devrait pas être ici, ca ne devrait pas être ouvert, Dieu qu'on est con ! La fille, la fille était la main tendue qui l'a ramené en haut... oui ! son nom? Eh merde !

sa main se rapprocha de sa cuisse, elle la prit de l'autre et l'éloigna*S't'un nom et après une rencontre...* Elle lui sourit a nouveau

Ouais ... enfin... c'est pas tout à fait pareille, mais c'est temporairement mieux ! et vous, comment vous portez vous?


J'ai trouvé que s'était une belle idée... http://www.franklinmarshallen.com/images/fm/Franklin-And-Marshall-Femme-Hoodies-Sweatshirt-Yellow-294362.jpg

There's no place I can be
Since I found Serenity
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Ven 28 Déc - 19:26

La réponse de Fey en disait long sur ce que devait se rappeler la belle brujah, c'est à dire rien ou pas grand chose.

"Merci de vous soucier de mon état, madame, mais mis à part mon égo, les autres blessures sont sur la voie de la guérison." Elle haussa les épaules rieuse, préférant utiliser l'humour comme arme plutôt que de s'apitoyer sur son sort.

Elle rapprocha le fauteuil Louis quelquechose de Fey pour discuter un peu plus en confidence, un peu d'intimité dans ce palais aux multiples courants d'air était un luxe.

"Vous étiez dans un piteux état, j'ai craind pour vous, madame. Que s'est il donc passé ?" La compassion de la rose se lisait dans son regard et sa voix chaleureuse, elle ne cherchait pas à lui tirer les vers du nez, juste à s'inquiéter de son prochain.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia Nitzulescu
Trémère
Trémère
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Ven 28 Déc - 22:57

Elle arriva tranquillement dans le salon, serrant toujours contre elle sa sacoche remplit de matériel à rituel. Elle embrasse rapidement la salle du regard s'arrêtant un très court instant sur Mélissange, puis se dirigea vers la fond du salon en saluant les personnes présentent d'un hochement de tête. Elle se laisse délicatement tomber sur un fauteuil le plus loin possible de toute se monde tandis que Cassandre s'amuse à tourner discrètement autour de la pièce. Elle n'avait pas envie d'être la, mais elle n'avait pas le choix le Primogène Brujah voulait la voir ici se soir, elle l'attendrait donc.

Elle sort un livre de sa sacoche et commence à le lire, oubliant les personnes qui se trouvait dans le salon, pas qu'elle ne se soucis pas de l'état de la jeune Brujah, ni qu'elle ignore la toréador, non simplement elle n'aime pas être entourée de monde, elle aurait tout donné pour que monsieur Sollers lui donne une mission précise qu'elle exécuterait pour partir rapidement de se lieu. Elle avait tellement mieux à faire, comme étudier la pierre, ou remplir la mission que Vienne lui avait donné. Elle tourne tranquillement les pages, mais ne put retenir un petit soupire exaspéré alors que Cassandre vint la frôler pour lui rappeler sa présence.

*Je ne t'oublie pas sœurette, j'ai juste quelques petits contretemps.*

Pourvu que monsieur Sollers n'en ai pas pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Ven 28 Déc - 23:29

[arrivé des gêoles / sous - sol du Louvre]

Romain allait beaucoup mieux. Il récupérait des couleurs même et se contrôler maintenant serait choses aisées. Lorsqu'il entra dans le salon, il eut un léger mouvement de recule... Il y avait plus de femmes dont l'une était d'une beauté saisissante. Il avala de sa salive nerveusement, soupira pour reprendre son sang - froid, puis avança, traversant la pièce en se faisant le plus petit possible, s'asseyant dans le premier canapé à sa portée. Il adressa un regard à Gildven pour qu'il le rejoigne si il le souhaitait et sourit calmement.

- Petit prince alors ? J'espère que le surnom ne vous vexe pas ... Elle est capable d'en trouver de bien pire ...

Il baissa les yeux sur le vampire, puis s'enfonça dans le canapé, se faisant le plus discret possible, ne désirant incommoder personne de sa présence.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Sam 29 Déc - 18:23

[En provenance des geôles]

A la suite du jeune homme il entra dans de nouveau dans le petit salon. Contrairement à la première fois, il n'y avait plus cette présence oppressante qu'il s'avait maintenant être due à Rosie. Trois femmes étaient dans le salon à leur entrée. Deux jeunes femmes semblaient occupées dans une conversation. L'une d'entre elle était déjà présente en ces lieux avant qu'ils ne s'en aillent. Il s'avança en compagnie de Romain. Une autre femme était présente, dans un coin éloigné au fond de la salle. Discrète elle lisait paisiblement. Elle devait être fort occupée ou elle n'appréciait pas la compagnie de ses congénères. Il s'inclina en signe de salue.

"Mes dames."

Puis il s'installa face à Romain, qui lui souriait. Le jeune homme était du genre auquel on s'attache rapidement. C'était un point positif pour Rosie qui ne pouvait hélas que compter sur de maigres recours pour s'attirer la sympathie des gens. Il sourit également. Il détourna le regard pendant quelques secondes, envoyant un SMS à Evan pour le renseigner sur l'endroit où il se trouvait. Il ne devrait plus tarder à les rejoindre maintenant.

"Petit Prince ? J'ai beaucoup apprécié le livre. Je pense qu'il faut y voir un compliment et pour cela, j'aime bien ce surnom. J'aurai pu être accablé d'un surnom bien moins plaisant, comme tu dis…"

Il sourit plus largement au jeune homme aux cheveux de jais et aux yeux émeraudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Sam 29 Déc - 19:05

Romain se pencha sur son interlocuteur et répondit à son sourire avec entrain.

-
Elle adore ce livre. Voyez - y un lien, l'innocence et l'ingénue qu'elle a dû percevoir en vous l'aurons fait penser à ce célèbre personnage.

Il soupira légèrement, s'enfonçant dans le canapé, étirant chacun de ses muscles les faisant craquer un à un pour faire passer une gêne osseuse bien humaine.

-
Effectivement. Elle appelle M. Grossman je cite ...

Il se racla la gorge pour imiter la voix de sa protégée : monocorde, fluette, douce et mélancolique à la fois.

-
M. le Troll ... J'espère qu'elle n'en usera pas en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fey
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Sam 29 Déc - 20:03

Elle les regarda entrer tout en réfléchissant à la manière la plus simple de répondre à la question de la rose qui était devant elle... la question la rendait incomfortable, nerveuse, sa tête commencait a s'emballer, elle ressentait ce pincement au milieu du front etqui faisait son chemin vers l'arrière, comme si on séparait ses hémisphères... ses mains se glissèrent à sa cuisse, elle gratta doucement la peau nue puis esquissa un sourire.

il m'a attrappé, torturé et cassé l'esprit...

elle ne voyait pas comment expliquer plus simplement en fait, mais ses souvenirs provoquaient un stress chez la brujah ses mains gratèrent de plus en plus la peau cassa aussi

pas qu'il en ait pris des morceaux... juste que ils sont... ne sont plus cohérents ensembles !

le sang perla sur les cuisses de Fey

ma ficelle est cassée !

elle haussa les épaules, observant les gens dans la pièce, grattant fort et lentement


J'ai trouvé que s'était une belle idée... http://www.franklinmarshallen.com/images/fm/Franklin-And-Marshall-Femme-Hoodies-Sweatshirt-Yellow-294362.jpg

There's no place I can be
Since I found Serenity
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Sam 29 Déc - 22:34

Le jeune Ventrue écoutait avec attention son nouveau compagnon. Il faillit s'autoriser un petit rire lorsque le jeune homme parla d'innocence. Il aimerait pouvoir être aussi bon et immaculé que le Petit Prince, mais quoiqu'il fasse aujourd'hui son âme était maculée de rouge écarlate. Mais cela lui faisait plaisir que Rosie puisse penser qu'il y avait encore du bon en lui. Il s'évertuait à être juste. C'était tout ce qu'ill pouvait faire à défaut d'être bon et innocent. Il ne se priva pas de rire par contre lorsque Romain lui parla de son surnom pour Less Grossman. Il n'aimait pas particulièrement cet homme. Il ne lui inspirait guère confiance. Les yeux pleins de malice il ajouta :

" Un surnom parfaitement adapté, tu ne trouves pas ? J'aimerai bien voir sa réaction s'il venait à l'apprendre !"

Un jeune homme blond aux cheveux mi-long s'arrêtant juste avant ses yeux verts émeraude entra discrètement. Il était tout habillé de blanc comme son maître, mais beaucoup plus décontracté. Il portait des converses blanches, un pantalon assez classique et une chemise à col relevé sur laquelle était brodé le sceptre Ventrue en fils rouges bordeaux.

Saluant les personnes présentes dans la salle, il s'avança vers Gildven. Il s'arrêta dans une pose très conventionnelle aux côtés de son maître, debout et regard au loin. Sans autre procédé, Gildven lui fit signe de s'asseoir à ses côtés. Ce n'était pas un entretien officiel, il pouvait se détendre un petit peu.

"Assieds-toi Evan. Romain, je vous présente un de mes suivants, Evan Woods. Evan, voici Romain, protecteur de dame Doce."

Le jeune homme, qui sous certains angles pouvait ressembler à son maître salua plus chaleureusement le jeune homme aux cheveux noir de jais qui lui faisais face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Sam 29 Déc - 23:03

Romain écouta hilare à la remarque sur M. Grossman. Gildven ne comprenait toute la portée que pouvez avoir certains des surnoms que Rosie donnait aux gens. Il y en a qu'on pouvait attribué à des caractéristique physique mais qui se mêlait à un mental et une première impression sur laquelle la jeune - femme se trompait RAREMENT. Sauf pour le cas du vampire présent, mais s'était souvent cela lorsqu'elle se laissait tromper par de vieux souvenirs. De vieux fantômes sordides qui, lorsqu'elle était encore humaine - sur la fin de sa vie humaine - la faisait hurler à la mort en pleine nuit, loin des oreilles malvenues, enfouis aux tréfonds de la forêt, dans des endroits insalubres et effrayant, qui faisait moins peur à la petite Chose, que se que les souvenirs la traumatisait.

-
Tant mieux si cela vous amuse, moi j'avoue m'y perdre parfois ... Elle trouve toujours une autre façon de nommer les gens. D'un titre des plus dérangeant au plus agréable. D'autant plus quand elle utilise des références bien à elle, comme le nom d'une méchantes sorcières sortie de ses contes préférés.

Il fixa le Vampire, puis se tût. Il en disait bien trop, il fallait que cela cesse immédiatement.

-
Elle semble avoir ouvert une porte de votre cœur. Vous vous montrez bien plus chaleureux maintenant...


Il se tourna vers son servant, scrutant sa réaction pour remarquer une part de vérité ou pas dans ses dires, puis le salua finalement d'un mouvement de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Dim 30 Déc - 1:07

Gildven écoutait avec attention le moindre mot prononcé par Romain. Il avait appris plus qu'il ne l'espérait sur ces deux personnes qui l'avait intriguées dès qu'il était entré dans le petit salon, plus tôt dans la soirée. Il espérait être digne de la confiance que Romain plaçait en lui. Son désir d'être toujours là pour sa soeur, c'était ce qui l'avait frappé chez le jeune homme. Il pouvait se voir en lui, lorsqu'il était encore vivant. Des souvenirs qu'il essayait d'occulter, mais on ne peut pas oublier définitivement son passé. Les fantômes d'autrefois reviennent toujours hanter ceux qui restent. Il eut un petit sourire triste, regardant dans le vague.

"Encore faudrait-il qu'un coeur qui ne bat plus ait une quelconque signification…"

Reprenant ces esprits, il reporta son regard ambré sur Romain et reprit une expression neutre. Il devait quand même se tenir convenablement, ils n'étaient pas seuls dans la salle.

"Toutefois, il est vrai que si ta protégée reste un mystère à mes yeux, j'ose croire que je peux comprendre une partie de ce tu vis. Elle a vraiment une imagination débordante !"

Il avait ajouté la dernière phrase avec plus d'entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Doce
Malkavian
Malkavian
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Dim 30 Déc - 1:37

Le Lutin plongea son regard dans celui de Gildven, froid, distant...

- Vous savez très bien où je veux en venir M. Phoenix alors ne vous jouez pas de votre verbe avec moi.

Il se pencha en avant pour capter un peu plus son attention.

- Il n'y a pas plus imaginative qu'elle. C'est sa façon de survivre.

Il le regardait fixement, ne laissant que ces deux hommes existaient dans la pièce, laissant au Vampire comprendre toute la portée de ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gildven Phoenix
Bourgmestres [Ventru]
Bourgmestres [Ventru]
avatar


MessageSujet: Re: petit salon 18 février   Dim 30 Déc - 2:18

Le regard de son interlocuteur le dérangeait. Il ne sentait plus la chaleur qui pouvait en émaner quelques instants plus tôt. En réaction son propre regard devint glacial, l'air autour de lui semblait s'être refroidit et il senti le frisson d'Evan à côté de lui. Il s'agissait plus là d'un réflexe de la part du Ventrue que d'une action consciente. Sa présence devenait de plus en plus imposante. Son sang réagissait, sa nature se réveillait, lui commandant de soumettre cette goule qui osait le regarder de cette façon.

"S'il vous est possible de deviner ce que cachent mes mots, il me semble que mon verbiage ne devrait pas vous incommoder, monsieur."

Sa voix était aussi glacée que l'atmosphère qui l'entourait. Le commandement et l"intimidation suintait de chacun des mots qu'il avait prononcé. Les actions du jeune Ventrue étaient dictées par autre chose que sa conscience. Quelque chose en Gildven voulait que Romain se souvienne de la place qui était la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: petit salon 18 février   

Revenir en haut Aller en bas
 

petit salon 18 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le Petit Salon 20 février
» Devant le petit salon, 20 février
» Le petit Salon [16/02/2012]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-