AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 entretien avec la reine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: entretien avec la reine...   Ven 23 Nov - 18:01

La reine regarda le gardien entrer avec une lueur de mécontentement dans les yeux, elle n'aimait pas ne pas avoir la main mise sur son territoire, et le fait qu'un tel acte se soit passé dans son palais la mettait hors d'elle.

"Mr D'Arcy, vous aviez demandé à me voir et j'ai quelque peu avancé notre rendez vous afin que vous me donniez votre version des faits sur une affaire s'étant passé sur le territoire dont vous êtes le responsable.
Que pouvez vous me dire sur ce gangrel répondant au nom de Julien, et pouvez vous m'expliquer comment nous en sommes arrivés à cette situation si embarrassante sans que j'en sois informée ni par vous, ni par Mlle Boniface qui n'est plus votre primogène, mais ma sénéchale..."



Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Ven 23 Nov - 20:19

[Arrivée de son bureau]

D'Arcy entra dans la Salle du Trône sans la moindre hésitation, marchant d'un pas cadencé jusqu'à la Reine, s'arrêtant à distance respectable, mettant genou à terre, courbant l'échine. Son visage était sérieux, et il n'avait visiblement pas le regard braqué sur la souveraine, mais à ses pieds.

« Votre Majesté… »

Il écouta cette dernière dans un silence religieux, même l'étoffe de ses vêtements restait parfaitement immobile.

« Je suis honoré que vous preniez le temps de me recevoir, Votre Majesté. Je sais que votre emploi du temps est des plus chargé en ces heures sombres. C'est l'une des raisons qui m'a fait ne pas vouloir vous déranger à propos de monsieur Julien. Ce dernier s'est montré d'une conduite des plus indélicates de part le lieu où il se trouvait. Je vous fais grâce de l'impertinence de sa conduite et du manque affligeant de respect ou d'obéissance envers vos Officiers. Ajoutez à cela qu'il a prit la liberté de bafouer par deux fois la seconde Tradition, sans même demander la moindre autorisation ou prévenir de son intention de quitter les lieux. Quand je l'ai recroisé au petit salon, je l'ai invité à me suivre dans les geôles afin qu'il comprenne que son comportement ne pouvait être toléré. Chose que ce novice, non présenté, a refusé de faire, déclamant haut et fort que je n'avais pas ce droit sur lui, entre autres bêtises. Voyant qu'il se refusait à entendre raison, j'avais alors quatre choix: laisser cet Elyseum être bafoué, user de mes dons sombres pour le soumettre − chose qui ne lui aurait probablement rien apporté −, lui couper la tête pour l'exemple… mais c'est un peu extrême même s'il est − était ? − quantité négligeable, ou le faire enfermer de force. J'ai opté pour cette dernière solution pour deux raisons: La première est que c'est un fait marquant, tout en étant non-destructeur pour la cible. Si un novice se permet d'ores et déjà d'agir ainsi, qu'en sera-t-il s'il est émancipé ? Nous n'avons certainement pas besoin de troublions en cette période. La seconde raison concerne les spectateurs de ce triste fait. Chacun sait ainsi que l'Elyseum est un lieu où l'on se doit d'y respecter les règles, un bon exemple vallant mieux que mille mots. À l'avenir, je n'aurais plus − jamais je l'espère − à intervenir de la sorte, le bouche à oreille faisant son office, c'est à dire faire rayonner le sérieux de la tenue de votre Elyseum, de votre Domaine, y compris en temps de guerre, ce qui par là même réconforte la réputation de Votre Majesté… Il n'y avait malheureusement pas de solution sans inconvénient, aussi ai-je pris, en mon âme et conscience, cette décision en pensant à vous, Votre Majesté. Je ne suis bien sûr pas exempt de reproches. J'ai quelque peu sous-estimé la charge de ce poste prestigieux. Je pensais implicitement que la Pétale s'étant occupée de monsieur Julien vous aurais fait parvenir l'information. J'ai commis là une erreur que je reconnais et qui ne se répètera pas. C'est d'ailleurs pour éviter ce genre d'écueils que je désirais vous rencontrer, afin que vous puissiez m'informer de la tenue à laquelle vous vous attendez au sein de votre Elyseum… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Sam 24 Nov - 13:38

Geneviève se pinça le nez en fermant les yeux, quand elle les rouvrit elle sourit aimablement à D'Arcy.

"Bien je pense que les soucis que nous avons eu sont de ma faute, j'ai présumé que vous connaissiez parfaitement ce poste, hors il vous incombe de grosses lacunes."

Elle se leva avec un mouvement gracile et s'approcha du ventrue, le prenant par la main pour l'entraîner sur un canapé où elle prit place à ses côtés, sans lui lâcher la main.

"Voyez vous, l'Elyseum tel que je le conçois se doit d'être un havre de paix, d'art, où chacun puisse trouver asile.
Je vois un endroit paisible, avec des harpies jouant à faire et défaire les réputations, quelques artistes qui exposent leurs oeuvres en retrait pour le plaisir des sens, et malgré une situation certes tendues, une ambiance sereine et une absolue confiance en la sécurité des lieux.
Nous n'avions pas évoqués les moyens que je vous mettait à dispositions et je vais vous les donner à présent. Dix de mes plus charmantes pétales seront à votre disposition, enfin neuf car pour rassurer ce "pauvre gangrel" celle qui lui a planté un pieu sera exécutée devant lui. Vous pourrez demander à l'artiste de votre choix de se produire chaque soir, les miens vous assisteront pour rendre celà possible.
Concernant la sécurité des lieux je vous en laisse la charge tant qu'Heinrich est en poste, mais dès qu'un successeur digne de ce nom aura été trouvé vous devrez vous entretenir avec lui afin de poser les termes de votre travail commun."


Elle avait parlé sans le quitter des yeux, lorsqu'elle eut fini elle posa son index sous son menton et s'approcha avec douceur de lui, arrivée à à peine cinq centimétres de son visage et lui chuchota.

"Vous sentez vous capable d'exaucer mon souhait Mr D'Arcy ?"



Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Sam 24 Nov - 18:32


D'Arcy se laissa emmener par la Reine sans opposer la moindre résistance. Loin de bénir le fait d'être touché par la plus gracieuse des femmes, il était plutôt en train de chérir son corps de n'avoir aucune des réactions qu'il aurait eu s'il avait encore été en vie. Outre une probable érection, il aurait davantage craint une réaction œsophagienne violente accompagnée d'une lâche grève d'un muscle sensé contrôler ses voies naturelles…une fois assis, toujours sans avoir été capable de décrocher le moindre mot, il se surprit à déglutir sans avoir eu à y penser volontairement. Il l'écouta, incapable de décrocher son regard de ses yeux.

« Votre Majesté, votre vision de l'Elyseum est idéale…et idéalisée. Je vous conjure de ne pas considérer ma franchise comme un manque de respect, mais bien comme mon profond attachement à notre Très Sainte Camarilla. Vous occultez l'existence de ceux qui n'en respectent pas les règles. Je n'ose pas croire que vous permettriez à la moindre graine d'Anarch ou forte tête de piétiner sans vergogne les Statuts, l'étiquette, votre réputation. Quelles sont les méthodes que vous m'autorisez à employer dans de tels cas ? Mais en dehors de ce point, je ne puis qu'abonder en votre sens, et ferait tout mon possible pour vous servir selon vos désirs, Votre Majesté. »

Il savait que c'était osé, et en aurait tremblé s'il l'avait pû. Mais il n'avait sû se résoudre à laisser passer une vision aussi déconnectée de la réalité, l'accepter sans réagir l'aurait détruit de culpabilité aussi sûrement que la Reine pouvait le faire dans la seconde. Mais il ne serait pas celui qui banderait les yeux de la Camarilla pour l'amener à sa perte. Il avait donc affronté ce si joli visage, sans ciller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Sam 24 Nov - 19:20

Le visage de la reine ne connut aucune variation, mais le ventrue dénota un changement chez la reine. Peut être un bref voile qui passa dans ses yeux, un iris qui se rétracte, à moins que ce ne soit l'ongle de son index qui appuya un peu plus fortement son menton, faisant goutter quelques fines gouttelettes de vitae...

"Je crains que vous ne mesuriez pas l'étendue de votre pouvoir. Vous avez une arme redoutable entre les mains très cher, à mon exception vous pouvez bannir n'importe qui de cet endroit. Vous pouvez ainsi empêcher un nouveau venu de se présenter dignement et rester ainsi tributaire du fléau, faire étouffer toute ambition politique, quelqu'un qu'on ne voit plus dans le coeur de notre vie sociale fini invariablement par être oublié et délaissé.
Ce pouvoir est énorme, aussi usez en avec sagesse et parcimonie."


Elle eut un petit rire et se recula, posant son index ensanglanté sur le nez de D'Arcy avant de le porter à sa bouche en un geste lascif. Elle sorti un mouchoir de soie de son corset dont elle se servi pour essuyer le sang qu'il avait sur le nez avant de le replacer entre ses seins, une infime partie en dépassait encore...

"Avez vous d'autres questions ?"



Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Dim 25 Nov - 13:57


Il aurait sans hésitation légué toute sa fortune à une œuvre de charité pour se téléporter loin d'ici. Ou pour se repaître de son Sang en la possédant, mais en tout cas ne pas rester dans cette position, ici et maintenant. Sa bête lui hurlait de fuir, sachant pourtant pertinnement que c'était inutile. Mais il ne pouvait pas se montrer faible. Son Sang lui interdisait. Caïn lui-même n'avait-il pas choisi son Sang pour le seconder ? De plus, elle n'aurait sans doute pas toléré qu'un de ses Officiers puisse se montrer faible, bien que l'idée de chercher à penser comme elle était saugrenue.
Sa bête, son Sang, son esprit étaient chacun poussés dans leurs retranchements, l'empêchant d'avoir les idées claires, tout au plus arrivait-il encore à écouter sa Souveraine. C'est quand l'ongle quasi-divin perça son épiderme qu'il se rappella l'existence de cette enveloppe charnelle. Il l'écoutait, hypnotisé par le mouvement sensuel de ses lèvres si parfaites, arrivant à peine à se dire qu'il y'avait pire spectacle que d'avoir pû l'observer de si près avant que la mort finale ne la prenne dans ses bras.
Mais il n'en fût rien. Il regarda, hébété, ce doigt gracile se posant sur son nez, ne cessant de le suivre jusqu'à cette bouche si désirable. Quelques souvenirs traversèrent son esprit, bien que la protagoniste d'origine laissait sa place à une toute autre créature…
Un grain de raison ralluma son cerveau, la claque fût monumentale. Elle l'avait goûté. Avec tout ce que cela pouvait signifier. Une question, elle avait posé une question. Vite. Trouver quelque chose. Maintenant.


« Je…quelles sont les modalités que vous désirez voir appliquées pour l'éxécution, votre Majesté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Dim 25 Nov - 16:29

Geneviève poussa un petit soupir avant de bouger légèrement sur le canapé pour se mettre plus à son aise. Un pan de sa robe tomba, révélant une jambe et une bonne partie de la cuisse couleur albâtre qui se faufila entre les genoux de D'Arcy. Le dos de sa main alla caresser la joue du ventrue alors qu'elle avançait à nouveau son visage, ses lèvres pulpeuses entrouvertes et un regard intense de félin devant la proie qui allait l'amuser.

"Laisser le gangrel en disposer comme il l'entend, précisez lui bien que c'est notre manière de nous excuser des déboires dont il a été la malheureuse victime."


Elle s'approcha un peu plus de l'oreille de D'Arcy, son sein frôla son épaule alors qu'elle posa la pointe de sa langue sur le lobe de son oreille.
Sa main se posa sur son cou avant de descendre sur sa poitrine, jouant avec les boutons de sa chemise.

"Bien sur, vous savez quel serez le sort que je vous réserverai si vous veniez à me cacher quoi que se soit... Alors je vous le demande à nouveau, qu'a fait ce jeune gangrel dans le bureau de votre sénéchale et amante ?
S'il vous plaît..."


Sa phrase se termina par une petite plainte alors que la main de la reine glissait lentement vers le ventre du ventrue, puis descendit encore de plus en plus bas....


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Dim 25 Nov - 21:35


Son œil ne pût s'empêcher de suivre les courbes somptueuses qu'elle venait de dévoiler, alors que sa pomme d'adam prenait vie d'elle-même. N'avait-il fait que le fantasmer ou avait-il vraiment légèrement appuyé son visage sous la caresse de la Reine ? Toujours est-il qu'il ferma la paupière sous la douceur indescriptible de la main, cette main, frôlant sa peau.

« Bien, Votre Majesté… »

Même si la phrase n'avait rien d'exceptionnel il lui avait fallu un effort intense pour ouvrir les lèvres et prononcer ces quelques mots. Ses lèvres étaient tellement desséchées qu'il les humecta de sa langue malgré lui…à moins qu'il ne s'agisse là que d'une fausse impression, mais de toutes façons c'était fait. Il réussit à réprimer un frisson sous le contact du galbe désirable de son sein, mais la langue sur son oreille, cette main balladeuse eurent raison de son corps mort, qui trembla littéralement de trouille. Il n'avait pas la main, pas la moindre chance face à la plus délicieuse des femmes qu'il lui ait été donné d'approcher. Aussi magnifique, splendide, désirable que dangereuse et mortelle. Les mots suivants fûrent, justement, assassins. Sa machoire se crispa tellement qu'il avait senti un morceau d'émail sauter d'une de ses dents. Acculé correspondait bien à sa situation. Mais il restait une lueur d'espoir. Dire qu'il pensait avoir déjà été à deux doigts de dépasser les bornes. Il faudrait aller plus loin encore.
Il mit son corps en action. Avec douceur, il s'empara à l'aide du pouce et de l'index gantés du poignet délicat de la Reine se dirigeant vers son intimité, simplement pour stopper le mouvement. De l'autre main, il retira ses lunettes, avant de poser délicatement ses mains sur les épaules, repoussant sans la moindre brusquerie la Reine, juste assez pour pouvoir plonger son œil dans un des siens. Il descendit du canapé, s'agenouillant face à elle, prenant délicatement une des mains qu'il enserra entre les siennes. Elle le surplombait de toute sa superbe. Dans un autre contexte, l'on aurait pû se méprendre…


« Je n'ai pas assisté à leur rencontre, Votre Majesté. Et je ne suis pas en position de demander des comptes à votre Sénéchale. Je ne sais pas ce qui s'est dit et ne peux que supposer qu'elle s'est assurée de la non-dangerosité de ce dernier. Je vous l'affirme sans ciller: je protègerais la Camarilla coûte que coûte, au prix de ma non-vie s'il le faut. Vous pouvez vous en assurer, je n'y opposerais aucune résistance. »

Il n'avait pas bougé. Pas détaché son regard du sien. Sa voix trahissait toutefois le stress qui l'habitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Dim 25 Nov - 22:48

J'avais pas vu ton msg désolé. et il ment pas en disant qu'il mourrait pour la cama :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Admin

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Dim 25 Nov - 22:48

Le membre 'Monsieur d'Arcy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés 10 faces' : 8, 2, 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Lun 26 Nov - 1:02

Geneviève plissa les yeux avant de se détourner, il ne savait rien... Stupide ventrue inutile !
Ah elle avait bien mené son jeu cette garce !
Elle se releva promptement, le jeu ne l'amusait plus maintenant, elle allait devoir la convoquer et lui faire cracher le morceau directement...

"Vous pouvez sortir à présent, ne négligez pas nos hôtes..."


Elle retourna s'asseoir sur son trône, réfléchissant à sa prochaine manoeuvre...
Spoiler:
 


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK


Dernière édition par Geneviève d'Orceau le Lun 26 Nov - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Lun 26 Nov - 1:02

Le membre 'Geneviève d'Orceau' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés 10 faces' : 4, 8, 1, 9, 1, 2, 1


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Lun 26 Nov - 14:36



« Il en sera fait selon vos désirs, votre Majesté. »

D'Arcy se releva, recula de trois pas, fît une dernière révérence à la Reine, avant de lui tourner le dos pour quitter la salle du Trône avec le même pas cadencé qu'à son entrée. Mains dans le dos, il marchait aussi dignement que possible, sa propre main à deux doigts de briser le poignet qu'elle enserrait tellement la tension qui l'habitait était énorme. Sa bête était paniquée et il devait lutter chaque seconde pour ne pas la laisser le trahir. Il n'était pas davantage capable de desserrer la machoire. La pression qui s'y exercait était telle qu'il pensait ne plus être capable de l'ouvrir avant un moment. Mais c'est là que le pire arriva. Du Sang s'échappait de son œil, commençant à gêner sa vision. Mais il ne pouvait pas s'arrêter, pas maintenant, pas avant d'avoir quitté la salle du Trône.
Il ne pouvait cesser de se demander s'il n'avait pas là commis une énorme, monstrueuse, irrattrapable erreur. Mais c'était fait.
Il venait de passer la porte et la Garde Carmine en faction quand une larme de Sang quitta le giron de ses lunettes noires pour glisser le long de sa joue. La porte se ferma dans son dos, tandis qu'il continuait remonter le couloir. Il réussit enfin à ouvrir sa main pour libérer sa consœur afin de s'emparer d'un mouchoir et s'essuyer avant de tâcher son costume. C'est d'un pas rapide qu'il gravît les marches deux à deux.


[sortie vers le bureau du Gardien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mar 27 Nov - 22:07

Geneviève observa l’ignoble traîtresse entrer dans la salle, elle eut un sourire torve en songeant à ce qu’elle allait faire d’elle et de ce foutu rat...

“Alors Mlle Boniface, que signifie tout ceci ? Dites moi tout je suis curieuse de savoir ce qui vous est passé par la tête...”


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mar 27 Nov - 22:07

Lou entre dans la salle sans peur, elle savait qu’elle n’avait fait que son devoir et que si la reine la tuer de toute manière elle n’aurait plus à pleurer Adrien. Elle avance jusqu’à être à distance respectueuse de la reine et pose un genou à terre laissant pour la première fois depuis longtemps ses cheveux libre recouvrir son visage. Elle cache ainsi un pauvre sourire alors que la reine la questionne. Elles le savaient toutes les deux la question n’avait pas besoin de réponse, mais chacune jouerait son rôle jusqu’au bout.

“ Tout ceci ? Veuillez éclairez ma lanterne, ma reine, je ne suis pas bien sur de suivre exactement se que vous désirez que je vous explique ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mar 27 Nov - 22:18

Lentement la reine se leva et approcha de la sénéchale, sa main attrapa ses cheveux violemment, ramenant la tête de la ventrue en arrière avant de lui asséner une magistrale gifle qui l’envoya valser...
Elle ouvrit sa main, laissant tomber la poignée de cheveux qui était restée dans sa poigne. Elle s’approcha encore et lui envoya un coup de pied dans les côtes, le bruit sinistre des os qui craque se fit entendre dans la salle.
Un sourire narquois au lèvre elle posa son talon au niveau de la trachée de Lou et se pencha sur elle.

“Ne me prenez pas pour une imbécile Mlle Boniface, vous le regretteriez tellement...”


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyrson
Primogène [Gangrel]
Primogène [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mar 27 Nov - 22:29

Trop c’était trop pour lui. La scène avait beau avoir été courte elle dura pour lui plusieurs heures, pendant lesquelles il rongeait son frein.
Voir ainsi Lou au sol, un talon sur la gorge lui fut insupportable, a tel point que son corps agis, avant même que son esprit communique à sa conscience ses intentions, sortant d’occultation, celui qui était encore connu sous le pseudonyme du goéland, plaqua rageusement la reine de Paris au sol, les yeux injectés de sang.
Sous la puissance du choc, le parquet se fendilla légèrement, la donne avait changée. A présent, Genevieve, reine de Paris était au sol, avec au dessus d’elle un cainite proche de la frénésie toutes griffes sorties, les mêmes que celles des Gangrels.

Un instant d'hésitation s’empara cependant de lui, juste une fraction de seconde... Peut être la dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mar 27 Nov - 23:16

A peine sa bravade échappé de sa bouche qu’elle ressentit une vive douleur au niveau du visage lui faisant perdre momentanément l’usage de ses yeux, puis elle comprend que ses côtes se casse au bruit qu’elle vienne de faire et mon dieu que sa faisait mal de heurter aux pieds d’une mathusalem, elle tente de bouger mais son corps refuse de lui obéir et lorsque la reine appuie sur sa gorge elle crache un peut de sang sur ses jolies escarpins.

Elle aurait tellement voulu pouvoir faire plus. Elle sourit un instant se disant que peut être elle irait rejoindre Adrien. Puis soudain la pression sur son cou se retire et un grondement familier se fait entendre. Lou panique pour la première fois et ouvre brusquement les yeux. Garret, Garret était là menaçant la reine. Lou s’assoit du mieux qu’elle peut, puis se relève malgré la douleur, ses yeux se transforment presque en ceux du loup et des griffes lui sortent, elle ne contrôle pas se qui se passe et elle a peur pour Garret, il n’aurait pas du être la, il aurait du être auprès de madame Guil pour lui expliquer se qui se passait sur Paris. Elle pensait l’avoir éloigné suffisamment pour qu’il ne risque pas sa vie. Elle s’avance la louve ayant totalement prit le contrôle de son corps. Perdre une nouvelle fois son Alpha n’était envisageable. Elle aussi laisse échapper un bruit sourd de sa gorge, prête à combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:08

Jonathan/Garret eut à peine le temps d’apercevoir une forme sombre fondre sur lui, l’assamite qui l’avait déjà ridiculisé en lui enfonçant un pieu dans le coeur le propulsa hors de portée de la reine. Il le regarda se relever avec un petit sourire de défi... Il détourna son regard le temps de demander confirmation à une question silencieuse à la reine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:10

La reine se releva, furieuse, elle regarda l’assamite puis le gangrel.


“Tue le !”



Puis elle remarqua Lou qui avançait menaçante et fronça les sourcils en voyant les griffes de cette dernière... Elle saisit la fine pointe qui retenait ses cheveux et se précipita sur elle, plantant sa dague juste sous l’aisselle, la pointe ressortant par l’épaule. Geneviève fronça les sourcils... Quelque chose ne se passait pas comme d’habitude et son sang semblait refuser de réagir comme il le devrait.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK


Dernière édition par Geneviève d'Orceau le Mer 28 Nov - 0:26, édité 1 fois (Raison : typo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:18

Elle avait vu la reine se jeter sur elle, mais n’avait pas eut le temps de l’esquiver ou même tenter de lui envoyer un coup. La dague lui traversa l’épaule arrachant un cri de douleur à la sénéchal qui tomba à genoux au pied de la reine. Lou comprit tout de suite que quelques choses n’allait, la reine aurait du déjà l’avoir réduit en tas de cendre, mais elle ne se posa pas plus de question c’est la louve qui prit en compte l’hésitation de la reine et riposta immédiatement, balançant ses griffes valide sur la reine, elle n’aurait sûrement pas d’autres chances avant de mourir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:25

Le coup de griffe de la ventrue arracha un cri de douleur et d’indignation à la reine, elle sentit ses chairs déchirées au niveau de l’abdomen et repoussa Lou, retirant son poinçon pour le ré-enfoncer en travers de la gorge. Là encore son sang refusa de lui obéir et elle poussa un feulement de rage en retirant son arme pour se mettre hors de portée des griffes.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
Sénéchal [Nosfératu] (PNJ)
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:43

Elle l’avait touché, elle n’en revenait pas, mais la surprise fut de courte durée car l’instant d’après Lou reçois la dague en plein gorge laissant échapper beaucoup de sa vitae. Pourtant il ne passait toujours quelques chose qui empêchait la reine de la tuer, ou alors celle ci jouer avec elle. Tant pis elle ne mourrait pas sans avoir tenter de combattre. Son corps à du mal à lui répondre mais ce n’est pas grave, Lou s’approche de la reine et envoie un autre coup de griffe à la reine avec la force du désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyrson
Primogène [Gangrel]
Primogène [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:45

L’âme damné de la reine, il s’en doutait.
Se rétablissant d’une roulade, il se jeta toutes griffes dehors sur le gêneur, les sang de la reine étant visiblement scellé, Lou avait de bonnes chances d’en finir avec Geneviève.

Mais pour cela il fallait se débarrasser de l’indésirable. Le masque était tombé, il n’avait plus aucunes raison de se retenir.

Dans un bond, tel un animal sauvage, il abattit ses deux griffes sur son adversaire avec un hurlement de rage déchaînée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   Mer 28 Nov - 0:51

L'assamite sourit avant d'esquiver l'attaque du gangrel, le mouvement fut fluide et parfait et il laissa une légère estafilade sur le bras du gangrel. Le sourire se fit plus mordant.


"Si tu te bats pas a fond je te tuerais lentement... Est ce tout ce dont un archonte est capable ? Votre faiblesse vous déshonore."



Il passa sa langue sur ses lames, les enduisant d'un liquide noirâtre et poisseux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: entretien avec la reine...   

Revenir en haut Aller en bas
 

entretien avec la reine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Entretien avec la Reine 10 Février
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: La salle du Trône [Rez de Chaussée] :: Archives-