AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Salle du trône (17/02)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Salle du trône (17/02)   Dim 25 Nov - 21:29

Lorsqu'elle vit le corps passer, la Rose le suivit du regard sans pouvoir en détacher ses yeux jusqu'au moment où les pétales franchirent la porte. Un frémissement la saisit, elle regarda la Reine légèrement effrayée et la phrase sortit sans qu'elle est pu la contrôler.

- J'espère sincèrement que votre précédent rendez - vous ne vous a pas mise en de mauvaise disposition ma Reine car j'avoue que ma demande est extrêmement présomptueuse.

Elle se rapprocha légèrement du trône, sans quitter le regard de sa Reine, passant une main dans ses cheveux, souriant au compliment de la Chef des lieux.

- Vous m'avez mise à la charge du cadre artistique et j'aimerais m’acquitter au mieux de cela. J'ai donc réfléchis le reste de ma soirée, hier, pour trouver quelques idées qui me le permettrais.

Elle prit une légère pause dans son discours, laissant à la Reine le temps de digérer le flux d'informations qui sortait de la bouche de la Rose puis de nouveau elle fit un pas en direction sa Dame et enchaina avec une voix douce.

- Je voulais jumeler ma charge avec la mission que vous m'avez confiée ainsi que la volonté de ma Primogène, Madame de Termes, de me trouver une place parmi les Roses. J'en arrive donc à mon idée. J'aimerais que vous m'accordiez le droit d'avoir un servant.

Elle s'approcha un peu plus de sa Reine, se trouvant à présent à un mètre seulement de sa souveraine. Elle se retint de lâcher un long soupire qui avait la capacité de la détendre. Elle baissa les yeux, sachant sa demande quelques peu déplacée.

- Je voudrais que vous m'accordiez le droit de faire du Doyen du Conservatoire de Paris mon servant. Ainsi j'aurais une influence sur la musique, l'art dramatique et la danse, je pourrais vous offrir autant de spectacle qu'il vous plairait d'en voir et j'obtiendrais une place toute indiquée parmi mon clan.

Elle avait relevé la tête durant quelques secondes afin d'observer la réaction de sa Reine.


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Salle du trône (17/02)   Dim 25 Nov - 22:09

Le visage de Geneviève rayonna tant la joie que lui procurait cette rose était intense. Souriant à pleine dents elle observa un moment ce petit bourgeon qui laissait entrapercevoir la sublime fleur qu'elle était en passe de devenir. Sa première joie de la soirée, et non la moindre.

"Oui, cent fois oui très chère !!!
Il vous faudra en informer votre primogène bien sur, et vous rapprocher du gardien afin de programmer les différentes manifestations, cela va de soi."


Elle la détailla du regard avant de rajouter.

"Je suis extrêmement satisfaite de votre initiative très chère, j'aimerais que vous passiez me voir en fin de nuit dans mes appartements, il y a certaines choses dont j'aurais grand plaisir à m'entretenir avec vous."


Le ton n'évoquait pas une question, mais plus un ordre...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Salle du trône (17/02)   Dim 25 Nov - 22:32

La Rose se détendit lorsque la Reine sourit, sembla même se retenir de bondir sur place. Elle tapa dans ses mains qu'elle plaça devant sa bouche folle de joie.

- Je m'occupe de tous les détails ma Reine.

Elle s'inclina à nouveau puis se redressa à la dernière remarque de sa souveraine, semblant intriguée par cette dernière requête.

- Si il plait à ma Reine... Je n'y vois aucune objection.

L'entrain avait laissé place à autre chose... L'inquiétude. Un frisson la saisit, ce rendez - vous n'avez rien de bon... vraiment. Mais à qui pourrait - elle demander de l'aide. Elle poursuivit néanmoins.

- Je voulais aussi vous faire savoir que le servent que j'avais en Florence à obtenue un travail de conférencier aux Beaux Arts, je vous fais donc part de mon projet d'obtenir une influence sur cette grande école et...

Elle laissa sa phrase en suspend, avançant à pas mesuré jusqu'au niveau du trône. Elle s'inclina avec grâce et dans sa révérence, attrapa un papier dans sa poche, rassurant la Reine sur se qu'elle comptait sortir de sa veste d'un mouvement de main, puis lui tendit le papier, un sourire aux lèvres, avant de retourner se poster à quelques mètres d'elle.

- Je n'ai pu vous donner le nom de mon Sire car il s'est toujours présenté sous cinq identités différentes, mais cela semblait vous contrariez aussi ai - je fouillais ma mémoire pour vous les retranscrire. Fabrizio Lucini est celui qu'il utilisait le plus, mais je vous ai aussi noté les autres.

Spoiler:
 

Elle se tenait debout, les mains croisaient au niveau de sa poitrine, attendant l'accord de sa Reine pour pouvoir disposer.


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Salle du trône (17/02)   Dim 25 Nov - 23:40

Geneviève regarda Elea s'approcher en souriant, lorsqu'elle lui tendit la carte elle approcha sa main et au dernier moment allongea le geste pour lui saisir le poignet.
Elle la força à s'approcher et posa sa main libre sur la nuque de la rose tout en appuyant son front contre le sien.
Elle posa son regard sur ses yeux avant de lui susurrer d'une voix doucereuse.

"Je vais placer beaucoup d'espoir en vous, sachez que vous bénéficierez de toute mon attention à l'avenir. C'est un privilège rare, montrez vous en digne..."


Sans lâcher la nuque de la belle la reine embrassa ses doigts qu'elle posa sur les lèvres d'Elea.

"A tout à l'heure..."


Elle relâcha la petite souris avec un sourire extrêmement serein... Sa soirée commençait à être intéressante.


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Salle du trône (17/02)   Dim 25 Nov - 23:48

La Reine avait quelque peu troublé la Rose qui ne se laissa pas déstabiliser plus d'une seconde.

T'as pas le droit à l'erreur, gagne du temps.

Elle sourit à sa Reine, s'inclina avec une grâce certaine. Son regard changea au dernier moment pour devenir malice et si la Reine croyait l'avoir troublé, la détermination qui se lisait dans ses yeux laissait penser le contraire. Elle ponctua sa révérence d'un "Ma Reine", puis tourna les talons et quitta la pièce sans se retourner.


Il faut faire vite et je crois savoir vers qui je peux me tourner...
[direction le Louvre/petit salon]


.
The friends that we have lost or the dreams that have faded...
...never forget them

Tenue du 3 Avril:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle du trône (17/02)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle du trône (17/02)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: La salle du Trône [Rez de Chaussée] :: Archives-