AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le jardin des plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Dramaturge
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Mer 31 Déc - 14:06

"Je vous aiderai maître, bien sur, il est dans ce but la seule raison de mon existence. Pour le dieu unique il va falloir vous y éduquer un petit peu. Loin de l'idée d'en acquérir la foi bien sur, juste la culture. car beaucoup de termes liés à la culture caïnite en sont tiré. Quand a la géhènne oh... Nous pouvons en parler entre nous bien que je ne sache rien a ce sujet, mais il vaut mieux évité d’énoncer ce mon devant les autres. c'est un sujet taboo."

Par la suite, le brave Tépi semblé plus gêner, déconvenue de pouvoir bien servir le Gangrel.

"Votre sire a toujours agis de manière énigmatique, je me suis contenté d'obéir à ses ordres sans en comprendre toujours le sens. Oh que puis je dire sur lui ? Rien que ne soit pas confus je ne le crains."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Jeu 1 Jan - 22:06

Ahuizotl se leva et invita Tépi à faire de même.
Son sourire était naturel et ses intentions étaient toujours aussi franche et amicales envers le vieil homme.

"Allons marcher un peu sous le regard de nos Dieux bienveillants puisque, a priori, il va falloir que je fasse fi de mes croyances pour mieux m’intégrer.
Il y a encore quelques éléments dans cette histoire qui me causent soucis et j'espère que, malgré le flou que vous a laisser mon Sire, vous pourrez m'apporter quelques réponses honnêtes.
Je sais que la Camarilla est une secte ennemie à celle du Sabbat. Je sais qu'à mes yeux, le Sabbat devrait être éradiquée tant ils traitent les humains comme du simple bétail. Hors, les Camaristes ne m'inspirent pas plus confiance tant ils paraissent guidés par la peur; A moins qu'ils n'aient juste le gout de la manipulation. Deux choses que je méprise tout autant ...
Le clan Gangrel s'est pourtant officiellement sorti de la Camarilla si je comprends bien les derniers événements notables.
De mémoire, quelle voie suivait votre Sire et quelle voie suivait son Sire avant lui. Je veux savoir. Je veux savoir si vous vous souvenez de certaines pratiques, certains mots, certains buts qu'ils poursuivaient. Je veux savoir si je peux les trouver."

Sans trop s'en rendre compte, le vieux Gangrel avait changé de ton. Le désir de remonter cette piste semblait venir d'un endroit très profond de son être. Un endroit si profond que ce désir semblait venir de la Bête elle même.
Ahuizotl avait il perdu le contrôle ?
Tépi pouvait sentir que dans cette dernière phrase, les mots transpiraient de colère ou d'une soif trop puissante pour qu'elle ne vienne du pauvre azteque. C'était belle et bien la Bête profonde qui hurlait de désir.
Les yeux fixés sur tépi, l'instant était devenu malsain ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dramaturge
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Lun 5 Jan - 20:46

La goule si vielle d'âge et d'apparence prend soin de ne pas croisé ton regard.

"Ils semblaient combattre, ou être en désaccord avec quelque de chose de plus grand qu'eux. Mais qui n'était pas encore là, tout cela avait un air prophétique...

Vous savez de mon humble avis, les deux sectes traites les humains comme du bétail, et les deux aiment la manipulation. Aux yeux d’une simple goule comme moi ce qui les différencie et que la camarilla tente d'établir un ordre là où le Sabbat sème le chaos.
La camarilla me semble plus digne de confiance à Paris."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Mar 6 Jan - 21:18

Le Gangrel semblait rester sur sa faim ... ou sur sa soif était plus d'à propos !
Il regarda Tépi, le fixa encore et encore, cherchant à croiser son regard. Son regard inquisiteur semblait se repaitre de cette peur qui semblait émaner de cet être pourtant si puissant.
Il posa sa main délicatement sur la joue fripée du vieil homme. Sa peau semblait dure et flétrie mais elle avait pourtant la chaleur de la vie. Ce sang qui l'alimentait était certainement délicieux et la soif instillée par ce contact allait bientôt devenir insupportable.
Le Gangrel retira brusquement sa main de la joue de Tépi et lui tourna le dos pour reprendre ses esprits. Il était hors de question que la Bête se repaisse de cette allié providenciel.
Il prit quelques distances et s'exprima sur un ton qu'il voulait bienveillant, refrénant toute pulsion sauvage qui aurait pu faire trembler la goule.

"Peu importe en fait. Je ne fais plus partie d'aucune de ces deux sectes à présent. Et si je devais en choisir une, disons la moins pire, je resterais loyal au Prince Brujah.
Cependant, la secte du Sabbat à surement des informations sur mon Sire et le Sire de mon Sire et je me dois de me rapprocher d'eux pour en découvrir d'avantage.
Mais ceci n'est pas ton problème mon ami. J'ai besoin de toi pour me conter l'histoire de mon peuple depuis tous ces siècles.
J'ai besoin de toi pour me guider dans ce nouveau monde et pour m'apporter la sagesse qui me guidera sur les pas de Quetzalcoalt. C'est ce qu'il désire j'en suis sûr.
Je dois redevenir humain. Enfin ... réapprendre à comprendre ce que vous êtes car je l'ai été jadis.
Pourquoi ai je tant besoin de ce précieux liquide comme en a besoin Utzuilopochtli ? Je dois trouver une réponse à cette question pour savoir si mes croyances sont voilées par l'ignorance.
Il y a surement des vieux témoins de l'histoire qui pourront m'aider à remonter jusqu'à mon Sire.
Ne le crois tu pas ?"

Quand il se retourna vers Tépi pour à nouveau le voir en face, sa soif revint aussitôt.
Une question brûlante sortit alors de sa bouche.

"Quand t'es tu nourri pour la dernière fois ?"


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dramaturge
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Lun 19 Jan - 22:23

"Je suis certain que vous trouverez vos réponses maître, vous avez déjà traversé les siècles, ce ne peut être pour rien.
Ne vous inquiétez pas pour le précieux qui m'est fait don en tant que serviteur, je suis venue ici parfaitement nourris pour remplir au mieux ma mission de vous servir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Ven 23 Jan - 0:12

La discussion s’éternisait mais il y avait tant de choses à dire. Pour la première fois depuis des siècles, Ahuizotl avait pris le temps de parler. Il avait trouvé plus qu'un serviteur; Il avait trouvé un guide ...
Cependant, les premières lueurs du soleil commençaient à fendre le ciel nocturne de Paris. Le Gangrel les laissa embrasser le ciel, contemplant le changement de couleur jusqu'à la dernière minute avec son nouveau serviteur.
Avant qu'il ne soit trop tard, il tenait toutefois à lui donner quelques consignes pour la journée.

"Ne m'appelle pas maitre s'il te plait mais seulement Ahuizotl. N'aies aucune retenue devant moi même si tu dois toujours te méfier de ma rage. Sois loyal mais toujours libre et parle moi toujours de tes ennemis car je te protégerai contre eux comme s'ils étaient les miens.
Ensemble nous traverserons les siècles et tu me guideras vers Quetzalcoalt mais pour l'heure trouve moi un refuge où mon corps sera en sécurité lorsque je ne serais pas dans le ventre de Coatlicue (Terre Mere).

Demain je te reverrai et tu me diras comment faire pour que nous restions en contact. Je n'aime pas cette technologie mais pour toi je ferai exception."


Son sourire bienveillant inonda alors son visage tandis qu'il commença à se fondre dans la terre du jardin.

[Vous me direz combien de pts je dois dépenser pour l'allier, le refuge et autres éléments du background. Je dépense 1 pt de sang pour me fondre dans la terre + 1 pt pour la nuit et un dernier pt pour ressortir le lendemain]


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Lun 27 Avr - 23:15

De nouvelle force apparaissaient en ville et, depuis le retour de Quetzalcoalt, il s'agissait bien de forces alliées. C'était un bon présage.
Les paroles de Minerva hantaient pourtant le Gangrel et il n'était pas prêt à oublier ce moment si irréel où il s'était senti différent ...
Sa mémoire revenu, c'est comme si il était redevenu humain l'instant de cette rencontre.
Il ne pouvait pas expliquer ce changement car il n'arrivait pas à se souvenir ce que c'était qu'être humain. Pourtant, il savait que se rappeler ces moments signifiaient que les Dieux lui avaient de nouveau accorder la vie. Jamais il n'aurait imaginer pouvoir contempler Utzuilopochtli comme il venait de le faire. Jamais il n'aurait pu voir ce que ses yeux avaient vu. ce soir.
Cette femme, cette superbe femme. Comment pouvait il sentir un tel attrait alors qu'il n'était qu'une bête dénuée de ce genre de sensations. Ses nouveaux alliés lui montraient ils la voix à suivre ?
Un instant, il s'accorda le bénéfice du doute et se posa à haute voix la question.

"Pourquoi suivre ce chemin alors que tu n'as rien à craindre ici et maintenant. Pourquoi tester de tels sensations alors qu'elles sont contre nature ?" Son déni de la réalité était sa protection et sa survie. Il était une Bête et une bête féroce, rien d'autre que ça. Il n'avait pas besoin de se mettre en danger pour ....

Il regarda le ciel si bienveillant et pourtant, il se questionnait toujours.

"Quel route dois je suivre ? Lequel de ces chemins est un piège ?"

Il se laissa tomber au sol, scrutant les étoiles avec espoir mais il sentait bien que Minerva était présente dans ses pensées, il semblait même que ce désir de la revoir venait du plus profond de ses entrailles, comme si sa Bête elle même hurlait de désir.
A cette instant, il n'était plus lui même et il poussa des cris semblables à ceux d'un jaguar alors que sa gueule s'était déjà métamorphosée. Il s'abandonna à cette pulsion avant que les premières lueurs ne le mettent en colère et le forcèrent à s'enfoncer dans la terre protectrice qui savait si bien bercer sa torpeur.
Cette journée de torpeur allait être tourmentée ... (-2 pts de sang pour métamorphose -1 pt pour la nuit)


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Dim 3 Mai - 21:53

La torpeur avait été réparatrice et Ahuizotl sortit de terre avec un plaisir certain. La nuit allait être paisible mais il fallait au Gangrel une bonne petite chasse afin de garder son esprit et son corps aussi affûté que possible.
L'ancien n'était pas naïf et les ennemis étaient toujours dans l'ombre à roder.
Mais cette nuit n'était pas une nuit de guerre ...

Ahuizotl sortit donc faire son petit tour de quartier quotidien. Le plein de graines était fait et le Gangrel allait saluer ses amis oiseaux, chiens, chats, rats. Tous étaient rassurés depuis que le Gangrel avait élu domicile dans le quartier et il prenait toujours le temps de parler avec eux afin de rester au courant de la situation.
Pendant ce temps, assis avec les bêtes, l'air de rien, il cherchait sa future proie, observant les gens dans les moindres détails.

Le début de nuit était donc des plus agréables. Il était avec les animaux et il cherchait sa future proie pour son jeu préféré.
Il le trouva et son excitation se manifesta très rapidement. Le sourire aux lèvres, il regarda passer devant lui cette jeune femme aux talons si fins. Elle était distinguée et ses cheveux longs, lâchés, lui donnaient un air très vivant. Son sang serait surement d'une fraicheur exceptionnelle se dit il tout bas avant de se lever et de saluer ses amis à plumes.

Il emboita le pas de la jeune femme, s'assurant qu'elle ne remarquerait rien. C'était sûr pour lui, elle partait en direction du métro. Il savait maintenant comment les gens réagissaient dans son quartier et cette femme là était pressée de rentrer chez elle.

... pas ce soir ma belle ! ...

Le temps était compté car elle ne devait pas arriver dans la grande rue sinon, la foule détruirait ses espoirs d'atteindre sa proie. Il devait lui sauter dessus maintenant, avant d'arriver au bout de la rue.
C'est ce qu'il fit. Sa course était rapide et fluide et avant de se jeter sur elle, il lui cria un "Madame ! Attention !" qui la fit se retourner juste avant l'emprise.
Le contact fut violent et les deux corps tombèrent à terre et y restèrent quelques longues secondes sans bouger.
Le sang était empli de la surprise puis de l'effroi qui avait envahi la victime. Son goût était un pur délice et le Gangrel devait trouver la force de s’arrêter et de ne pas goûter aux dernières gouttes, les meilleures, celles qui sentent la fatalité et la mort ...

Non ! Le Gangrel savait s’arrêter et il ne tuait pas les innocents. Il mit alors un coup de langue sur la blessure au cou de la femme, gisant là, inerte, puis se leva en s'assurant que personne n'avait été témoin de tout cela.
Tout semblait en ordre ...
Il fit pourtant profil bas et s'empressa de quitter la rue car elle n'allait pas tarder à attirer du monde.

Un peu plus loin, alors que la Bête se délectait encore de ce breuvage, il repris une position confortable au bord d'un trottoir et rappela quelques oiseaux pour leur donner à manger.

Cette nuit est vraiment calme et paisible.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   Dim 3 Mai - 21:53

Le membre 'Ahuizotl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sang Humain' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jardin des plantes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jardin des plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

 Sujets similaires

-
» de l'utilisation des plantes...
» pour les amoureux de jardin
» Les travaux au jardin
» Dictionnaire de plantes communes et magiques
» Le jardin des amants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 5 ème et 6 ème arrondissements (appelés la torche) :: Refuge Gangrel-