AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ballade hivernale sur les quais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Mer 4 Sep - 23:16





Elle venait souvent se balader le long de la seine; cela l'apaisait. Elle pouvait marcher longtemps, au milieu des passants anonyme qui ne la remarquaient pas vraiment malgré la finesse de ses traits ....Parfois elle traversais le fleuve pour aller en territoire gangrel, oh bien sur elle ne chassait pas sur leurs terres, mais elle aimait la vue depuis cet autre coté de la capitale éclairée par les lumières vives et artificielle qui avaient vaincus les ténèbres grâce au dieu technologie.

Ces dernières semaines avaient été intense , elle avait énormément travaillé pour comprendre cette époque, et si elle n'avait pas réussi à en saisir toutes les nuances, tous les aspects, elle avait suffisamment évolué pour donner l'illusion d'etre une jeune fille de ce début de 21 ième siècle ... Assise sur un banc  sous un ciel gris et menaçant elle repensait à son amie qui était bien plus que cela et qui l'avait aidé au delà de ce qu'elle pouvait soupçonner .

Cette nuit pourtant , elle avait ressenti le besoin de réfléchir,une certaine routine commençait en effet à s'installer, et si cela était rassurant et plaisant , elle avait conscience de n’être pas revenu du néant pour simplement être heureuse entourée de gens aimant ... Elle n'était plus tout à fait certaine de ne pas vouloir survivre à sa vengeance , elle avait un lien qui la rattachait à ce monde, une raison de vivre , ou plutôt , une raison de survivre , et cela lui faisait un bien fou !!

C'est ainsi qu'elle marcha, marcha et marcha encore jusqu'à ce banc , en bord de Seine où elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait faire pour retrouver la trace de ce monstre ... Elle pensait que ceux par qui elle avait une chance de le retrouver étaient liés au Sabbat soit via une alliance , soit car il leur causait des soucis également .... c'est pourquoi, depuis une semaine, elle venait parfois en ce point stratégique .... une espèce de ligne de front , invisible et imprécise séparant la camarilla et le sabbat, l'ordre et le chaos  à défaut du bien et du mal .

Elle regardait donc les passants passer, les amoureux roucouler , les ivrognes tituber . Eux, tous ces gens voyait une étudiante séduisante mais pas aguicheuse, au visage qui inspirait la confiance . Bien sur tout cela était le fruit d'un entrainement certains, qui lui permettait de ne pas attirer l'attention des voyous et des policiers sur cette étudiante au sac de cuir d'une taille certaine . S'ils savaient qu'il abritait un glaive, une épée très courte  encore emballée avec une carte d'anniversaire afin de faire croire à un cadeau qu'elle allait offrir un peu plus tard à un ami féru d'histoire et de la série spartacus .

ELle sourit, se demandant  si ces deux passions avaient vocation à pouvoir cohabiter .

Elle ne reconnu pas Julien, mais ses yeux se posèrent sur lui , comme sur d'autre , incapable qu'elle était de reconnaitre ses semblables parmi tous ces anonymes composant les flots de badauds arpentant cette promenade . Ces cheveux , coupés en début de nuit lui manquaient , elle avait hâte d'être au lendemain pour les retrouver long à son réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 1:23

Soudain, un homme sortit du lot, elle était incapable de précisément dire ce qui, chez cet homme avait attiré son attention, mais le fait est qu'elle le trouva remarquable. Elle le fixa quelques instant mais ses sens n'avaient rien de surnaturels et il lui était impossible de conclure sur une nature vampirique ou non. Elle ne l'avait vu , mais cela, dans son cas ne voulait, hélas, pas dire grand chose... la question était simple : amis ou ennemi ...? Le territoire sabbat était très proche et la frontière absolument perméable ...

Elle continua à le dévisager, à suivre ses mouvements, dans le but de provoquer chez lui une réaction ...
Une fuite où une attaque signifieraient qu'elle était en fasse d'un membre de ce sabbat qu'on l'avait appris à haïr depuis quelques semaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 1:48

Il tourne la tête après avoir entendu quelqu'un se poser le popotin sur le banc derrière lui. Une jeune femme toute rikiki, plutôt très jolie bien que demi pouce. Il fait un peut débile sur sa rambarde pas forcément tip top quand on sait qu'on peut poser d'un coup son derrière sur un endroit tranquille, agréable, sans histoire et... Enfin d'un usage normal, contrairement à une rambarde à la con.

Les deux yeux s'ouvre grand, il détourne immédiatement le visage pour regarder de nouveau l'eau. Merde ! Son souffle, doit bien faire 5° dehors. Enfin plutôt 0 ou -5 en faite ! Et Julien ne respire pas, con con con con con (a lire sur un petit air musicale de votre convenance, juste le con c... Enfin on s'en fou)... Bon je disais... Je sais plus, si c'est bon.

Il sort une cigarette du paquet traînant dans sa poche, un briquet, il tiens le tout relativement loin de lui le temps d'allumer la clope. Il se la met en bouche, se créant un souffle artificielle.

Ca ne suffit pas, mais ça va lui donner quelques minutes, le temps pour son corps pour donner une impression de vie, le cœur se met à battre, le corps se réchauffe et il se met à respirer, à s'y forcer afin de paraître le plus naturellement possible humain.

Il salut de deux doigts, à la manière : SCOUT UN JOUR ! SCOUT TOUJOURS ! Cette inconnu, plus pour calmer sa crainte d'avoir encore fait une connerie qu'autre chose.

Il aimerait bien lâcher une louse, mais depuis qu'il est mort ça lui semble encore plus impossible. Il est pas près de détendre l'atmosphère avec ça, pauvre petit choupinou à la con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 1:56

Elle l'observe faire le zouave , prenant des risques inconsidérés.... elle se raidit pensant qu'il cherchait peut etre à attirer son attention , permettant ainsi à d'éventuels  complices d'agir pas surprise. Elle reste calme mais son visage se ferme tandis que la tension monte ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 2:08

La jeune femme ne fait plus de bruit. Bon sa pitoyable ruse n'a pus que fonctionner non ? C'est fou le talent qu'il a se garçon, vous en doutiez ? Sérieusement ? Pas moi. Enfin bon, on s'en fou un peu finalement de ses talents comi... De comédie.

Il soupire une seconde. Sortant son téléphone il vérifia l'heure puis repris le cour des événements passés. Il ne pouvait véritablement pas tomber comme par enchantement sur un Sabbatique qui traîne, un indépendant qui ne se présente pas, ou un novice un peu con qui ne fais pas son taf.

Quel pitoyable fléau il va faire... Il le sent déjà d'ici. Il lui faut un petit coup d'éclat, un petit quelque chose.

Kaoum avait parlé de quelque chose déjà, un monstre... Une horreur... Un clan terrible... Merde ! Comment a t-il pus oublier cette connerie.

Il fit tourner son portable dans la main pour envoyer un texto à Kaoum. S'engueulant lui même à haute voie pour sa connerie de ne pas avoir vraiment écouté.

Concentré sur ses souvenirs, il oubli de se servir de sa cigarette, puis de respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 3:54

Elle commençait à baisser sa garde, commençant à penser qu'il s'agissait simplement d'un dragueur sous le coup d'une poussée hormonale jusqu'à ce qu'elle remarque qu'il ne respirait pas plus qu'il aspirait sur sa cigarette , du coup elle pensa qu'elle ne respirait pas non plus ....cela lui arracha un léger sourire avant de réaliser que la situation était grave , dangereuse même ... s'il s'agissait d'un sabbat il n'hésiterait pas une seconde à lui sauter dessus devant tous ces témoins, elle n'avait aucun doute sur ses chances de survie et même de victoire, mais les conséquences seraient terribles à une époque où chaque personne autour d'elle était capable de filmer la scène et de la poster sur internet ! C'est pour cela qu'elle n'alla pas vers l'homme ,pour lui arracher la tête d'un geste rapide et élégant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 4:32

Spoiler:
 

Le jeune homme est pensif, perdu dans sa solitude, il ne prête plus la moindre attention à Marion. Il se remémore sont sa vie passée, son enseignement et sa vie actuelle. Il essaye de comparé ce qu'il a vu des autres avec ce qu'il a vécu. Un vieux court pourrit de philo lui revint en tête.  Vous n'imaginez pas à quel point cela tiens du miracle lorsque l'on sait qu'il faisait un concour de celui qui bavait le plus en dormant avec deux/trois voisins de classe.

Sa petite tête de linotte cherche désespérément une référence débile, complètement conne, mais même pas moyens de justifier quoi que ce soit. C'est à se moment là que le grenier s'allume tout au fond de sa débilité profonde.


"Mademoiselle, qu'est-ce qui fait d'un homme, ou d'une femme, un humain ? En oubliant tout critères physiologique. Quant-on voit certaines horreurs..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 11:03

Ahuizotl était en marche vers le Louvre. Il avait encore une affaire à régler avec le Prince Parmenion. Melissange avait été enfermée sous son ordre et il n'avait plus de nouvelle d'elle depuis bien trop longtemps ...

Il était sorti de son refuge avec la ferme intention de retrouver son alliée qui semblait s'interresser aussitôt fortement que lui à la menace en cours et il ne pouvait pas supporter de la savoir enfermée comme une vulgaire ennemie. A mois que le Prince ne décide de la sacrifier ....
Non ! C'était impossible, il ne partageait pas ces rites malgré son ancienneté...

Il sortit de ses pensées lorsqu'il repéra un homme qui s'était arreté dans un coin tres calme et discret pour manipuler quelques objets en cachette. Une proie idéale ...
Il s'approcha de lui sans faire de bruit et failli le surprendre quand il lui demanda "Bonsoir ! Vous auriez l'heure s'il vous plait ?"
Le jeune homme lui répondit alors aussi sec sur un ton provocateur.
"Putain d'enculé, j'ai failli tout faire tomber ! Merde !  Déga...."

Il n'eut pas le temps d'en dire plus que le vieux Gangrel s'était jeté sur sa gorge pour y planter ses crocs. Sa proie ne put que lâcher ce qu'elle tenait dans ses mains en poussant une espèce de gémissement de plaisir alors que le fluide vitale quittait son corps pour redonner forces à celui de l' Ahuizotl.
Il buvait avec un plaisir toutefois tres mitigé. C'était une chasse bien trop facile mais il devait garder tout son potentiel car ce soir, il aurait surement besoin de traquer un ennemi plus coriace....
Lorsque l'homme fut vidé au point de ne plus tenir debout, il arriva à concentrer sa volonté pour arreter de boire, lui laissant ainsi la vie sauve.
Il l'aida à ne pas choir au sol et le déposa délicatement à terre, prenant soin de lecher la plaie et de vider les poches du jeune homme. Pour le reste, il devra se débrouiller ...
Il continua ensuite sa route comme si de rien n'était, le sourire discret sur son visage si confiant.
La lune lui souriait ce soir et il se sentait invincible ....
C'est alors qu'il vit Julien non loin de lui, au bord de la Seine, discutant avec une femme dont le visage lui était familier. Il l'avit croisée au Louvre mais il n'arrivait plus à se souvenir qui elle était. Il ne se souvenait pas lui avoir jamais parlé cependant. Julien était le Gangrel le plus important de cette ville maintenant, et aussi le plus en danger. il allait pouvoir vérifier que tout allait bien pour lui ...

Il s'approcha donc, toujours aussi confiant et le sourire leger sur le visage et ne prit pas de gants pour entrer dans la conversation déjà entamée.

"Bonsoir Julien ! ... Bonsoir Madame ! Quel plaisir de croiser des visages familiers sur ces terres peuplées d'ennemis. Tout va bien ?"


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 11:05

Le membre 'Wolfgang' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sang Humain' :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampiredeparis.jdrforum.com
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 14:34

Comment ça bonjour Madame ? Ho bordel de merde... Faut le voir pour y croire. Pour le moment il va fermer un peu sa grande gueule à ce sujet et faire comme si tout allait bien. D'ailleurs, c'est ça ! Tout vas bien ! Oui c'est ça, un bon mensonge envers sois même est toujours la pus grande, la plus merveilleuse et la plus belle des solutions.

"Bonsoir l'ancien. Vous vous connaissez ? Feriez-vous les présentations ?"

Il est possible que le primogène ne sache pas qu'il elle est, que ce ne sois qu'un bonjour de politesse. Autant se méfier et ne pas dire grand chose pour le moment. On ne sait jamais non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 15:34

Ahuizotl regarda à plusieurs reprise les deux compères. Visiblement gêné par les propos de Julien, il ne semblait pu trop comment réagir.
Il s'efforça cependant de garder le sourire tout en balbutiant quelques mots à l'un puis à l'autre.

"Heu .. Oui, je crois bien l'avoir déjà vu mais de là à ... Je suis ... désolé ... Je suis Ahuizotl, le Primogène du clan Gangrel et .. heu ... voici Julien, le nouveau fléau. Il fait partie de mon clan ... (regardant de nouveau Julien) voici ... une charmante dame dont j'ignore totalement le nom ..."

Il se mit à rire devant le ridicule de cette situation et se tourna devant la jeune femme comme pour attendre qu'elle lance deux ou trois mots afin de se faire une idée de la suite de cette entrevue.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 16:04

Cet homme, ce vmpire était étrange , et lorsqu'il approcha, et qu'il déblatera une phrase qui n'avait ni queue ni tête ,la brujah plongea sa main gauche dans son sac de cuir pour trouver la poignée de son arme; à cet instant elle se voyait déjà décapiter Julien au moindre signe d'attaque .... Elle respectait les règles imposées par le prince et la camarilla qu'elle avait apprit à respecter et à en comprendre l'importance .... mais vieux valait briser la mascarade et survivre que le contraire !

Puis, soudain, la situation se détendit considérablement, le petit homme vu quelques semaines plus tot apparu et semblait connaitre son ennemi potentiel, en fait ils appartenaient aux mêmes clans .

Il était donc camariste , ils étaient donc tous trois du même bord, et à cette époque cela garantissait une relative sécurité. Sa main quitta donc son sac et un sourire apparu d'abord adressé au primogène puis à Julien. Avant de répondre, elle regarda autour d'elle quelques secondes, puis lorsque personne ne pouvait entendre elle se leva du banc et se présenta :

"Bonsoir, je me sens coqueberte  de n'avoir vu plus tot que nous étions semblables, c'est là une capacité de nostre sang dont je ne suis point pourvue , hélas . C'est un charmement que de vous revoir hors des courtines  du Louvre même si nous n'avons pas été présenté. Je suis Nitthael ancienne du clan Brujah, j'espère que vous me pardonnez de fouler le vostre territoire, point d'inquiétude, je n'ai nullement ripaillé en ce lieu , je viens parfois observer le territoire de ces autres qui nous causent grand tord! Les vèpres ont été sonnées il y a peu, je ne pensais pas croiser autant de semblables, c'est là une grande joie pour moi."

Elle réalisa quelle n'avait pas fait d'effort pour actualiser son langage , elle attribua cela à la tension subie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 16:36

Julien sourit, se sentant un peu idiot tout de même, fit un beau sourire de circonstance.

"Et bien enchanté, toutefois, Nitthael, sachez que le territoire ennemi est encore à quelques kilomètres de là. Si vous désirez le surveillez je vous invite à ne pas rester ici. Il est au Nord des terres des vôtres. Si vous ne voyez pas où, je peux vous y emmener si vous le désirez."

Julien reste assis sur sa rambarde, mais se tourne afin d'être face à ses deux compagnons du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 16:36

Ahuizotl montrait de grands signes d'incompréhension si bien qu'il fut obligé de tomber son sourire courtois pour se concentrer sur chaque mot que la jeune femme prononçait.
Il avait appris le français, non pas de manière scolaire mais en le pratiquant, et ce qu'il entendait aujourd'hui était très différent du langage qu'il commençait à peine à maitriser. Elle avait quelquechose de différent, elle venait d'ailleurs et avait son propre langage ...
Il savait au moins son prénom, son clan et sa volonté de rester amicale. c'était un bon début.

Il regarda Julien d'un air interrogateur.
"Nitthael ! Elle s'appelle Nitthael du clan Brujah."
Puis de nouveau vers la Brujah.

"Je suis ravi de faire votre connaissance chère Nitthael mais je vous prie de pardonner mon ignorance, le français n'est pas ma langue natale et je ne comprends pas grand chose de votre langage. Vous venez d'où ?"

Elle pouvait entendre que le Gangrel, en plus de ses traits physiques, avait un fort accent amérindien.
Il était fortement interressé par la visite en terre ennemie. Cela faisait un temps maintenant qu'il y jetait un oeil plus que curieux. Mais l'heure n'etait pas encore venue pour lui d'aborder des sujets aussi graves...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 16:50

Bien sûr qu'elle devait etre difficile à comprendre ! Elle s'en était bien rendu compte avec ANgela et ses amies ... elle se concentra donc et parla lentement, comme si elle traduisait ce qu'elle cherchait à dire ...


" Ne vous excusez pas, ce n'est pas la vostre.. ce n'est pas de votre faute , bien que française, j'ai du ré apprendre la langue après un trop long sommeil; je suis originaire du sud de la france mais il y a presque un millénaire de cela ...  J'aime cet endroit, ce point de vue , je ne cherche pas à causer du tord à votre clan, je ne chasse pas en ce lieu d'ailleurs, je cherche ... pour être franche je cherche des créatures appelés infernalistes ou Baalis, sans vraiment savoir par où commencer , s'ils sont avec le sabbat ou contre ..."

Elle se laissa retomber sur le banc faisant la moue

"Bref c'est loin d'être gagnée cette histoire , je commence à peine à cerner cette époque et les possibilités qu'offrent votre technologie "

Elle fût étonnée de s'être livré autant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 17:00

"Et bien pour ces petits soucis de recherche... En sois s'ils sont parmi nous depuis des millénaire... C'est tout simplement parce que déambuler dans la rue ne vous aidera pas. Vous devriez commencer par essayer d'obtenir des sorciers qu'ils vous ouvrent quelques livres bien pensés. C'est une base plus efficace."

Il ne comprenait pas bien comment une ancienne pouvait juste déambuler dans la rue à la recherche de tordus pareil. C'est un peu... Surprenant.

"Et surtout, ne les cherchez pas seule. C'est le meilleur moyen pour que ce soit eux qui vous trouve au moment le moins opportun. Vous vous mettez en danger ainsi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 17:04

Sa machoire se serra



"Non pas les Tremere ! J'ai mal formulé ma pensée, je n'arpente pas les rues pour trouver ces créatures, je marche car cela me fait du bien et m'aide à réfléchir, même si je dois espérer , au fond de moi, une rencontre fortuite . "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 17:08

Millénaire ?!? Il croyait comprendre ce que cela signifiait même s'il n'en était pas certain. Cette femme était au moins deux fois plus vieille que lui et son sommeil avait aussi été très long ... Pourquoi les plus vieux vampires se reveillaient alors que d'autres disparaissaient ? Y avait il un lien avec la géhenne ?
Etait ce un signe de plus ?
Son regard se fit dur et sérieux, surtout lorsqu'elle prononça les mots de Baali et infernaliste.

Lorsqu'elle se laissa tomber sur le banc, il lui glissa quelques mots pour radoucir son humeur.

"Si vous voulez chasser, je vous propose de le faire maintenant avec nous, cela pourrait vous faire du bien. Pour le reste, il existe effectivement des camps qui s'affrontent et la Camarilla est notre dernier rempart, nous devons repousser toute attaque contre elle. Mais dans les rangs ennemis, nous n'avons pas que des ennemis sachez le. Les temps sont emplis d'une grande obscurité et le cycle touche à sa fin.
Nos croyances ou nos certitudes sont balayées par une force qui se reveille rapidement et nos ennemis d'hier sont peut être nos meilleurs alliés aujourd'hui."

Il sourit de nouveau comme si d'un coup, le sujet etait clos.
"Ou peut être pas ..."

Il y eut alors dans ses yeux, la sauvagerie d'une bête qui avait faim ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 17:49

"Pas les vilains reclus dans leurs bibliothèque ? Qu'ont-ils bien pus vous faire ?"

Il se tourna alors vers l'ancien démodé de Gangrel

"Je n'irai pas chasser avec vous Primogène, je n'ai pas faim et je ne chasse pas pour le plaisir, je suis navré."

Il repensa à l'une des dernières phrases de l'ancien Gangrel.

"Mes ennemis d'hier, sont toujours mes ennemis. J'oublie rarement quoi que ce soit m'ayant déplus."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 18:31

Ahuizotl connaisait peu le nouveau fléau mais il avait un grand respect pour les actes dont il avait fait preuve.
Il paraissait pourtant très jeune. Son attitude, ses propos, tout semblait teinté d'une certaine provocation venant de jeunes loups aux dents longues qui voulaient faire leurs preuves.
Il souria légèrement. Il n'était pas offusqué bien au contraire. Il aimait voir ces jeunes graines d'Alpha faire la force de son clan.

"Je reconnais que pour moi, la chasse reste ce qui existe de plus excitant sur cette Terre mais lorsque l'on chasse, il faut être sûr de connaitre sa proie."

Ahuizotl savait que certains cainites pouvaient surement faire de bons alliés dans cette bataille. Allait il avouer à Julien qu'il avait déjà des alliances himpies, au risque d'être discrédité voir même chassé de cette ville ?
Non. Julien était le fléau et il ne chercherait surement pas à comprendre ... Il fallait faire semblant et mentir même à ses propres frères ...
Cette pensée lui était insupportable ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 20:08

"Ce qu'ils ont pu me faire n'a que peu d'importance pour ce qui nous concerne, nous avons tous ici un passé qui régente notre présent en influençant nos alliances .Julien, je n'ai, comme d'autres anciens, pas connu la camarilla depuis mon éveil à la nuit, c'est même une institution récente dans notre histoire, lorsque j'étais jeune certains clans n'étaient pas encore nos ennemis, d'autres comme les Tremere, n'existaient même pas encore; cela fait que ma vision des choses n'est pas .... binaire; dans mon monde rien n'est blanc , rien n'est noire, seule existe une infinité de niveaux de gris ... enfin sauf ce qui concerne les démonistes bien entendu ..."

Elle fit un clin d'oeil au petit homme

" Merci mais je ne chasse pas , enfin pas quand je peux faire autrement, mon éducation me dicte de me nourrir de personnes consentantes et cela me va très bien !"


" Monsieur le prévot de part votre fonction vous devez etre emené à rencontrer des vampires non camaristes, je ne suis sur paris que depuis peu de temps mais assez pour avoir entendu des rumeurs concernant la présence d'un Baali et d'infernalistes, que savez vous à ce sujet ?"

Elle regarda L'indien indiquant que cette question le concernait aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 20:59

Julien sourit devant les remarques de l'ancienne, elle doit vraiment être perdu si elle a fait 700 ans de torpeur ou plus.

"Nitthael, vous devez savoir que cette question de gris est bien plus ancienne que votre époque et intemporelle. C'est toujours le cas. Ma remarque sur les vilain était une boutade, ne croyez pas que de nos jour nous généralisons comme ça. Ce qui était vrais hier l'est toujours aujourd'hui. Le peuple ne se réveil que lorsque l'on manque de pain, les plus riches ont toujours plus facilement raison et les voisins sont toujours une proie ne nécessitant pas d'excuse diverses. Croyez bien que mon époque est bien plus similaire à la votre que vous ne semblez le penser."

Il sourit encore un peu plus à la dernière remarque de la femme, une petite confusion, pourtant c'était déjà quelque chose de différent à son époque. Elle le trouble pas mal.

"Vous vous trompez sur mon compte, je suis le fléau, pas le prévôt. C'est très différent bien que certaines de nos tâches se chevauchent. Toutefois concernant les rumeurs... Elles sont bien souvent ce qu'elles sont. Des rumeurs. Il y en a bien eu régulièrement dans notre ville, quoi que rarement plus d'un, mais dans l'ensemble ils sont tous morts assez rapidement, exécuté par notre seigneur ou mes prédécesseurs voir le prévôt. Ne vous formalisez pas trop là dessus ou vous n'êtes pas prète de pouvoir vous occuper du plus important.

En revanche, si j'apprend quoi que ce soit, la ville sera mise au courant, donc vous inévitablement vous le serez. Il est probable que ces rumeurs soient chassées si elles s'avèrent vrais et je suppute que vous serez conviée."


Il revint enfin à son primogène.


"Monsieur, sachez que j'aime tout autant la chasse. Toutefois je fus témoins par le passé des drames se déroulant lorsque nous perdons notre contenance. Nos instincts sont fort et le sang appel le sang. Aussi j'ai pris la décision de me restreindre et de ne jamais chasser sans une bonne raison. Le chemin que je suis fait de cela une nécessité. Je vous prie de me pardonner et de n'y voir rien d'autres qu'une retenue par conviction."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 22:52

"Vous avez tous deux des principes que je n'arrive pas à comprendre mais que je respecte.
Mais si nous chassions ensemble ce fameux infernaliste vous feriez peut être une exception à vos principes ...
J'ai pu déceler une forte présence dans les égouts mais pour l'atteindre, il va nous falloir franchir une porte magique dont je ne connais pas les secrets.
A oui, au fait ! Sachez que notre ennemi ne semble pas seul dans sa quête. Nous avons aussi des danseurs de la spirale noire quelque part dans nos murs. Ils me cherchent mais je ne suis pas leur objectif principal. Ne restez donc pas seul car un seul d'entre eux pourrait réduire en cendre n'importe lequel d'entre nous ... sauf qu'ils ne sont jamais seuls ..."

Ahuizotl aimait raconter des histoires. Il aimait aussi, tout en restant sur le chemin de la vérité, mettre l'accent sur le côté dramatique de la situation. Ainsi, il pouvait donner des nouvelles, si tristes soient elles, en gardant son calme et son sourire légendaires.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 22:52

Wolfgang a écrit:
"Vous avez tous deux des principes que je n'arrive pas à comprendre mais que je respecte.
Mais si nous chassions ensemble ce fameux infernaliste vous feriez peut être une exception à vos principes ...
J'ai pu déceler une forte présence dans les égouts mais pour l'atteindre, il va nous falloir franchir une porte magique dont je ne connais pas les secrets.
A oui, au fait ! Sachez que notre ennemi ne semble pas seul dans sa quête. Nous avons aussi des danseurs de la spirale noire quelque part dans nos murs. Ils me cherchent mais je ne suis pas leur objectif principal. Ne restez donc pas seul car un seul d'entre eux pourrait réduire en cendre n'importe lequel d'entre nous ... sauf qu'ils ne sont jamais seuls ..."


Ahuizotl aimait raconter des histoires. Il aimait aussi, tout en restant sur le chemin de la vérité, mettre l'accent sur le côté dramatique de la situation. Ainsi, il pouvait donner des nouvelles, si tristes soient elles, en gardant son calme et son sourire légendaires.


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitthael
Brujah
Brujah
avatar


MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   Jeu 5 Sep - 23:21

Son visage s'illumina , mais d'une lueur un peu inquiétante , malsaine presque .... Enfin une piste !!!!

"Sous paris ? Une porte magique ?? Je n'entends rien à la magie ....mais cela me semble être une piste sérieuse, peut etre ensemble arriveront nous à faire ce que vous n'avez pu accomplir seul ! Vous parlez de danseurs à vos trousses, de quoi s'agit il exactement ? Existe t il un lien avec ces infernalistes ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade hivernale sur les quais.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ballade hivernale sur les quais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» " BALLADE "
» Ballade de L'Elfe et du Hobbit
» Ballade au calme (PV Isaac)
» Agression hivernale [PV: Maël Theirmall]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 5 ème et 6 ème arrondissements (appelés la torche) :: Les quais de Seine :: Archives-