AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le petit Salon [16/02/2012]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 17 Oct - 18:00

[Arrivée du bureau de la Sénéchale]

Il avait traversé le premier étage et descendu les escaliers pour se rendre au petit salon. Ce dernier était désert…à l'exception de Sir Zlothan. Il s'approcha de lui sans aucune hésitation, s'arrêtant à distance respectable, s'inclinant pour le saluer.

« Bonsoir Sir Zlothan. C'est un plaisir que de vous revoir, et, pour tout dire, j'espèrais vous trouver ici. J'aimerais m'entretenir avec vous dans mon bureau, je crains d'avoir besoin de vos lumières…si vous voulez bien me suivre…je vous remercie. »

D'Arcy semblait à l'aise et détendu, sa voix était fluide, mondaine. D'un geste élégant, il invita son Cousin à l'accompagner.

[Sortie vers le bureau du Gardien]


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Jeu 18 Oct - 10:18, édité 2 fois (Raison : MAJ du lien de sortie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Geneviève d'Orceau

avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 0:32

Une pétale attend afin de faire entrer directement le primogène Gangrel et le dernier des Nosfératus directement dans la salle du trône...


Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance,
la poésie lui rappelle la richesse de l'existence.
Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie
JFK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 1:01

[ vient du 3ème sous-sol ]

Anathème était monté calmement en compagnie du Primogène Gangrel.
Il avaient échanger leur théorie sur la présence de l'odeur de Stanislas dans la pièce aux piliers.

Le Nosfératu espérait que les investigations de la trémère seraient peut-être fini ou sur le point de s'achever quand ils sortiraient de leur petit entretient avec le gratin.
Le gratin... la gratinée plutôt.
La pauvre petite reinette ne savait pas ce qu'il se passait ici, sur "SON" domaine et elle voulait probablement un coupable à punir qui ne soit pas de son clan...

Il s'assit sur un fauteuil après avoir prit un bouquin au hasard sur une étagère.
Il regarda Ahuizotl qui devait réfléchir encore à ce qu'ils venaient d'échanger, puis ouvri son livre et commença à lire.


Je sais tout...
Je vois tout...
Tu en doutes ?
Je ferais pareil à ta place.
C'est réconfortant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 15:35

Ahuizotl n'était pas content de ne pas avoir flairé une meilleure piste que celle là.

Il devait reflechir à la prochaine étape. Aux côtés d'Anathème, il évoca calmement sa nouvelle idée.

"Je ne sais pas ce que tu peux trouver comme information supplémentaire mais nous allons devoir aller dans les égouts de Paris à la recherche du refuge de ce géhova. Je ne vois pas d'autres pistes pour le moment et le temps file à une vitessse ..."

Amandine le tracassait au plus haut point. Elle était plus importante que Stanislas à ses yeux mais sa loyauté envers ce caïnite qui lui a tendu la main était très forte et il n'abandonnerait pas avant de l'avoir retrouvé lui où ses cendres ...


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 15:39

La pétale attendit que le primogène Gangrel finisse sa phrase afin de ne pas l'intérompre.

"Messieurs, vous êtes attendu par la reine dans la sale du trône. Je vous prie de bien vouloir entrer prestement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathème
Nosfératu
Nosfératu
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 16:29

Ok on y va. lâcha t-il à la pétale d'un ton las.

Il fit un petit signe de tête à Ahuizotl.

Ce n'est pas temps le temps qui passe que le temps qu'on perd qui nous fait défaut.
En tout cas t'as raison, faut qu'on descende mais ça va déjà prendre pas mal de temps avant d'arriver à l'entrée de son refuge.
Et il doit y avoir des défenses adaptés.


Il parlait en marchant en direction de la porte de la sale du trône et commença à passer la porte calmement.

[ vers la salle du trône ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya Sollers
Gangrel
Gangrel
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 16:53

[Arrive de : Faucheur et Kitty au Louvre deuxième essai.]

Elle fit un salut aux présents, un salut que toutes personne avec un minimum d'étiquette ne pourrait qu’accueillir avec un sourire amusé, vu que c'était le salut des employés de maison.
Puis elle se dirigea vers un fauteuil dans lequel elle s'assit, droite, afin d'attendre comme une enfant sage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahuizotl
Gangrel
Gangrel
avatar


Feuille de personnage
Statut: Ancien (+3)
Réputation: Assagit (+1), irrationnel ( -1 )
Points de sang:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 18:20

Ahuizotl sortait en discutant avec Anatheme, son attention était bien fixée pourtant quelquechose lui fit detourner la tête en direction de ... cette femme.

Tout en passant à côté d'elle, semblant ne plus appartenir à cette réalité dans laquelle il se trouvait la seconde d'avant, il la fixa comme une révélation ...

Sans trop savoir qui elle était ni même relever qu'elle venait de le saluer, il la depassa pour s'engager dans le couloir sans pour autant la quitter des yeux. Il marchait presqu'à reculons dans le couloir.

Il repris alors contact avec la réalité de ce monde et se continua son chemin encore frappé par ce qu'il venait de voir ...

[direction salle du trone]


[« Ligote tes sentiments d'une formule,Emprisonne ta douleur d'une ceinture,Le loup qui ne montre jamais son sang par l'autre loup sera laissé vivant. » Otto Manninen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Dim 21 Oct - 22:57

Julien entra de nouveau dans le petit Salon, un peu troublé... Qui était cet homme qu'il avait vu sur les quais au loin... Luddmila lui avait caché quelque chose semble t-il d'important, mais peut importe. En revanche la suite n'était pas cohérente à son goût. Enfin bon, elle à ses secrets comme lui, qu'elle les gardes, ça la regarde. De toute façon il avait passé un bon moment en sa compagnie, fort agréable. C'était quelqu'un de bien il en était persuadé.

Dans le même costumes classique et démodé ainsi qu'usé il salua les présents en disant un "bonsoir" de circonstance. Il retourna s’asseoir dans un coin un peu isolé.

Il se mit donc à réfléchir, un petit sourire aux lèvres. Il avait passé une très bonne soirée espérant recroiser avec Luddmila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mar 23 Oct - 2:00

Le Gangrel dessera son noeud de cravate, après tout il aurait le temps de le mettre en place avant de voir la reine. Il en profita pour se débrailler quelque peut en défaisant son premier bouton, c'était peut être inconvenant, mais il n'a jamais supporter d'avoir le cou serré. Après tout il avait l'impression d'être enfermé dans une cage dans ces moments là.


Ses pensées se perdirent dans l'avenir, ce demandant de quoi il pourrait bien être fait, chasse, traque ou simplement oisiveté souhaitée...


Une autre femme était là, tout aussi timide que lui et peut à son aise, au moins aucuns des deux n'a à craindre qu'un ancien n'en profite, enfin sauf si cette femme joue à un jeu vicieu.


Il se mit à marmonner un air d'une autre langue, sentant les voyages, les grands espace et la quiétude dans un lieu calme et reposant, des sonorités peut connues ni courantes d'un autre monde.


Son esprit s'évada par lui même à l'Est, sur de vaste plaine herbeuse, au coeur de villes oubliées où de forêt reculées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 10:34

[Entrée depuis bureau du Gardien]

D'Arcy avait laissé la rose sur le pas de la porte, lui murmurant quelques conseils pratiques dont elle faillit s'étouffer. Elle reserra son étreinte sur son bras en guise de remerciement.

"Merci monsieur, vous pouvez partir l'esprit tranquil, je ne risque pas de m'envoler par la fenêtre." Souriante, elle lui notifait poliment qu'elle avait compris qu'il ne faisait pas ça par bonté d'âme mais juste pour s'assurer qu'elle ne fuirait pas le Louvre. Etait ce si grave que cela ? Qu'avait elle fait qui méritait d'être traitée comme un tueur dans le couloir de la mort ?

Elle traversa le salon l'esprit ailleurs, ne voyant même pas qu'il y avait des personnes présentes. Certes, elle passerait à leur yeux pour une impolie de ne même pas avoir daigné leur adresser un signe de tête, mais son esprit était déjà ailleurs, comme aveuglée, elle ne sentait même pas leur présence.

La rose avait l'air de sortir d'un tas de cendre. Bien qu'habillée élégamment d'un pantalon noir et d'une veste cintrée bien trop étroite, son chemisier blanc offrant un décolleté généreux mais pas outrancier, les boutons prêts à craquer, elle avait les cheveux souillé de sang séché et la peau brunie. Sa jambe la lançait de plus en plus, la forçant à s'accrocher de temps à autre aux meubles qu'elle croisait. Elle dégageait un âpre parfum de flammes ainsi que de fer, le tout mélangé à des flagrances de vanille.

Sans demander leur accord, elle ouvrit en grand l'une des fenêtre du salon, prenant en plein visage le vent glacial de l'hiver qui s'engouffra dans ses cheveux bruns, en arrachant quelques cendres.

Penchée, elle s'accouda sur le linteau de bois et perdit son regard dans les lumières de Paris. Il serait si simple de sauter...Qu'avait elle à perdre ? Elle se reléverait et fuirait loin de cette capitale désolante. N'était elle pas au rez de chaussé ? KV66 lui tendait les bras, là bas personne ne pourrait la retrouver, seul Merrit et Monsieur en connaissaient exactement l'emplacement gardé si jalousement.

Elle soupira, puisant dans ses dernières forces pour cette habitude si humaine. Elle garderait la tête haute, quoique sa souveraine puisse lui reprocher. Elle n'avait fait que son devoir et avait travaillé comme elle l'avait toujours fait.

Certes, ses méthodes étaient peu orthodoxes certaines fois, mais diantre ! Elle avait toujours travaillé ainsi, si ses méthodes de travail ne plaisait pas à sa majesté, alors pourquoi l'avoir laissée à la tête de ses fouilles ?

Son coeur se brisa...Quelque soit la punition, la reine ne savait pas à quel point Mélissange était déjà puni. Jamais en 10 ans de carrière, non JAMAIS, on ne lui avait retiré le moindre projet. Cela lui fendait l'âme, elle se sentait souilée, humiliée, rabaissée.

Voilà que maintenant le clan tréméré se retrouvait avec ses précieuses recherches. Elle fulminait de ne pouvoir y participer et encore plus de savoir qu'elle n'avait pas sauté à pied joint sur l'ivitation de Doryan. Ses lèvres avaient brulées et brulaient encore de tant de questions dont elle n'aurait certainement jamais les réponses. Si elle gardait sa tête, ses esprits et la possibilité de le faire, elle se rappelerait au bon souvenir du régent, prête à boire ses paroles. Elle détestait les énigmes sans réponses.

Ses poings se serrèrent.

Elle chercha machinalement son portable, mais vainement, se lamentant de ne pouvoir entendre la voix si rassurante de son sir ou de se plonger dans le regard si apaisant de monsieur Rozenberg.

Une larme de sang roula sur sa joue, laissant un sillon carmin mélangé à la cendre. Elle l'essuya d'une main rageuse.

Comment en était on arrivé là ? Qui avait laissé ouverte la boite de Pandore et cherchait maintenant des coupables ?

La rose lança un regard haineux aux lumières scintillantes.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 10:47


Il lui sourit timidement.

« J'espère bien Mélissange…vous ne feriez que raccourcir drastiquement votre espérance de vie…ne faites pas cette bêtise. Après vous… »

Son téléphone sonna.

« Décidément…je dois vous laisser. à tout à l'heure. »

Il s'éloigna dans le couloir, s'emparant de son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 12:26

[Arrivée du bureau du gardien]

Un homme, la trentaine, rasé de près, cheveux courts, lunettes noires sur le nez, dans un costume trois pièces ivoire immaculé entra dans le petit salon. Porteur d'une épée, un holster sous chaque aisselle, son visage affichait toutefois un léger sourire de politesse, alors qu'il toisait les présents dans la pièce du haut de son mètre quatre-vingts. Il s'arrêta un moment sur le fond de la pièce, avant de passer, son sourire s'élargissantt à la vue de la rouquine assise,

« Mademoiselle… »

Puis au chanteur qui fredonnait.

« Monsieur… »

Il s'approcha de la femme, s'inclinant poliment.

« Monsieur d'Arcy, enchanté de faire votre connaissance, mademoiselle… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Maya Sollers
Gangrel
Gangrel
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 14:38

Elle avait rendu son sourire au jeune homme qui fredonnait, fait un salut de la main à la jeune femme qui était partie à la fenêtre
Son téléphone vibra et elle eut un sourire amusé lorsqu'elle comprit que c'était un sms, soit elle trouvait quelqu'un pour lui lire, soit elle le faisait lire par la voix robotique de son téléphone, mais ce n'était pas discret dans les deux cas.

Au même instant, un homme s'approcha et se présenta à elle.

Maya se leva alors dans un mouvement d'une grâce et d'une fluidité surnaturelle, salua de nouveau comme une employé de maison modèle, et tendis la main vers monsieur d'Arcy.

Un petit filet de voix, non pas par timidité mais car elle ne pouvait faire autrement qu'en forçant.

-"Maya Sollers...Enchanté...Monsieur d'Arcy."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 14:56


Il s'empara de la main de Maya avec douceur d'une main gantée, lui baisant la main dans les formes, sans la toucher des lèvres, la relachant puis se redressant pour lui faire face, toujours souriant.

« C'est un plaisir mademoiselle Sollers…soyez la bienvenue au Louvre ! Dois-je y voir un rapport avec monsieur Gallus Sollers ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Maya Sollers
Gangrel
Gangrel
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 18:10

Cet homme connaissait Ours, elle se détendis et lui offrit un charmant sourire.

-"Oui...Sollers...une famille...Templiers cainites.
Je...Initiée.
Ma sire...Adoptée par Gallus et Angelika Sollers."


Certains mots ayant du mal à franchir sa gorge, elle espéra que l'homme réussirait à tout comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 18:25


Il haussa un sourcil en l'écoutant parler…enfin parler, c'était un bien grand mot. Angelika ? Adoption ? C'était assez peu clair tout ça. Mais il répondit à son sourire.

« Ravi d'apprendre votre lien avec monsieur Gallus Sollers, c'est un honneur pour moi que de rencontrer un membre de sa famille…si vous voulez bien m'excuser, je vais aller saluer le jeune homme ici présent, qu'il ne se sente pas lésé…J'apprécierais que nous puissions discuter dans mon bureau d'ici quelques minutes, je me dois de vous faire savoir deux ou trois petites choses en ce qui concerne nos us et coutumes locales… »

Il s'inclina poliment, souriant, avant de se diriger vers le jeune homme débraillé avachi dans un fauteuil non loin…Il s'arrêta face à lui, les mains dans le dos.

« Monsieur…comme vous l'avez probablement entendu, je suis monsieur d'Arcy…et vous êtes ? »


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Ven 23 Nov - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 22:09

Julien arrêta de chantonner lorsque les deux individus arrivèrent. Entendant que ces gens ont l'amabilité de se présenter, il se leva par politesse. Commençant par souhaiter le bonsoir à la femme accompagnant ce Monsieur d'Arcy. De si jolie manière sa présentation fut faite et de si moins belle façon il s'intéressa à lui.

"Bonsoir monsieur, je suis Julien, tout court, enchanté de vous rencontrer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 22:15


« Et bien…bonsoir monsieur Julien…tout le plaisir est pour moi…qu'est-ce qui vous amène en la cité des lumières ? »

Il était resté raide, droit dans ses bottes. Son sourire restait avenant…sans doute moins qu'avec Maya, mais avenant tout de même. Sa voix laissait même planer un air un tant soit peu inquisiteur…


Dernière édition par Monsieur d'Arcy le Mer 24 Oct - 22:16, édité 1 fois (Raison : typo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Luddmila
Sétite (Toréador)
Sétite (Toréador)
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 23:07

arrivée de.... le néant et plus encore !

plus tôt elle avait quitté le bureau du gardien des élyséums pour aller a l'extérieur, téléphone oblige... mais elle revint, qui sait il y avait peut être de l'action dans le petit salon... elle laissa a nouveau son manteau à l'entrée et monta au petit salon.

toujours aussi gracieuse, elle entra, salua d'un geste délicat et d'un sourire tous un chacun avant d'aller reprendre la place qu'elle avait laissé plus tôt en soirée. elle déposa son sac et s'assit, croisant ses longues jambes, replacant ses cheveux

http://i32.servimg.com/u/f32/17/32/06/42/robe-l11.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 23:42

"Pardonnez moi, monsieur, pour les mots qui vont suivent, malheureusement l'on m'a appris à connaitre un peu mieux mon interlocuteur, je ne voudrais pas vous manquer de respect simplement en me trompant sur vous sans le savoir, ni voyez vraiment aucunes grossièreté, juste un moyen de vous donner le respect qui vous ai dû, avant que je ne puisse vous répondre, qui êtes vous dans cette ville ?"

Il avait un sourire mi fig / mi raisin, c'était en sois un peu grotesque de demandé ça et ça pouvait être très mal pris, malheureusement il préférait une petite phrase un peu... Enfin disons inadéquate à une grosse boulette bien trop irréparable. Il n'y a plus qu'à espérer qu'il ne soit pas un gros bonnet qui le prendrait mal. C'est alors qu'il s'aperçu de la présence de Luddmila, il lui fit un grand sourire

"Vous revoilà déjà ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 23:52


Le sourire de son interlocuteur s'était élargi. Moquerie ou les prémisces d'un carnassier qui ne ferait de lui qu'une bouchée, ou encore peut-être l'amusait-il ?

« Permettez-moi une petite devinette, monsieur Julien…quelles sont les personnes autorisées à déambuler dans un lieu aussi illustre que celui-çi en étant armées ? Si vous trouvez la réponse, et déduisez ce qui en découle, vous aurez une bonne idée, je pense, de qui je puis être. »

Ses lunettes noires n'avaient pas quitté le visage de Julien. Les mains dans le dos, d'Arcy était resté face à lui, du haut de son mètre quatre-vingt, immobile tel une statue, si ce n'est son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Luddmila
Sétite (Toréador)
Sétite (Toréador)
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Mer 24 Oct - 23:59

Tout en fouillant dans son sac afin de prendre son téléphone, Luddmila leva les yeux vers Julien...

oui ma rencontre a été plus courte que je ne l'avais espéré... la personne était bien occupée semble t il. Mais bon...

elle regarda les deux autres avec un magnifique sourire !

il semble que notre gardien des élysés soit en grande forme ce soir ! C'est la première fois que je vous entends poser des devinettes Monsieur D'Arcy !

elle finit de tapper son message et rangea le téléphone dans le sac !

remarquez que l'humour est un trait de caractère assez rare chez les nôtres ! Mais c'est un pur délice de voir que certains le manie encore avec grace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien
Fléau [Gangrel]
Fléau [Gangrel]
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Jeu 25 Oct - 0:03

Là forcément il se demanda si luddmila se payait la tête du gardien, il eu quand même peur pour elle, ce qui eu pour effet de réduire à néant le sourire qui n'était qu'amicale. Effectivement en regardant plus attentivement, le gardien était armé.

"Je suis désolé monsieur, ne voulais pas être impolis en vous détaillant du regard je n'ai pas vus votre armement du coup. Et bien je suppose que vous avez plus que le droit de savoir, je suis novice, je viens me présenter à la Reine et si possible avoir mon statut de nouveau né. Je fut étreint il y a quelques temps par l'autorisation du Prince précédent. Voilà tout."

Pensant la conversation terminée...

"J'espère que ce n'était pas trop ennuyeux Luddmila."

Là en revanche il ne se priva pas pour détailler Luddmila du regard et la reluquer sans trop de ménagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur d'Arcy
Ventrue
Ventrue
avatar


MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   Jeu 25 Oct - 0:18


« Merci pour l'effet de surprise mademoiselle Luddmila, vraiment ! Vous m'avez gâché tout mon plaisir ! J'aurais tant aimé entendre la réponse de monsieur Julien… »

Il avait l'air terriblement sérieux, le ton plein de reproches, la colère se faisait sous-jacente dans sa voix…puis il se fendit d'un grand sourire, ne pouvant réprimer son hilarité. Il se reprit bien vite toutefois, redevenant plus sérieux, restant toutefois sur un ton badin.

« Que voulez-vous mademoiselle Luddmila, il y'a toujours une première fois ! Et j'espère que cela ne sera pas la seule fois où je vous surprendrais ! »

Il écouta Julien s'excuser, avant de s'exprimer cette fois de manière beaucoup plus protocolaire.

« Je ne pensais pas qu'il fallait me détailler pour apercevoir mon épée, mais soit, ne vous inquiétez pas jeune novice, nous sommes tous passés par là. Les premières nuits au sein de la Cour sont toujours difficiles pour les nerfs. Même encore après toutes ces années, n'est-ce pas mademoiselle Luddmila ? »

Il lui jeta un regard derrière ses lunettes noires avant de reporter son attention tout entière sur Julien.

« Et de quels soutiens disposez-vous pour obtenir votre liberté, monsieur Julien ? »

Le jeune reluquait Luddmila comme un gamin la devanture d'une confiserie…il se râcla la gorge, tâchant de lui rappeller sa présence…peut-être se rendrait-il compte que son interlocuteur voyait parfaitement où il posait ses yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mascarade.asso.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit Salon [16/02/2012]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le petit Salon [16/02/2012]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le petit salon
» petit salon occupé
» Le petit Salon [16/02/2012]
» Réunion Ventrue au fond du petit salon 10/02
» le petit salon 06-02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème arrondissements reservés au prince de la ville (appelés la cour) :: Le Louvre :: Le petit Salon [Rez de Chaussée] :: Archives-