AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Sous le pont Mirabeau coule la Seine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Jeu 4 Oct - 11:36

[Arrivée depuis le pere Lachaise]

La nuit était sur le point de s'achever, encore quelques heures certainement et Mélissange n'avait pas grande envie de retourner au Louvre. Pour y faire quoi ? Encore et toujours blablater pour essayer de doubler un ennemi bien trop malin qui semblait se jouer des habitudes de la jeune femme. Un peu de paranoïa certainement.

Quelques rares voitures passaient, noyant la jeune femme dans un torrent d'air faisant voler ses cheveux sales de cette terre consacrée qui la maculait, elle voulait juste rêver et rien d'autre.

Regarder la Seine couler tel un liquide divin scintillant de milles feux dans les ténèbres de ce ciel d'hiver sans étoiles. Elle n'était pas seule, là, sur la balustre, debout, bravant le froid glacial, dans un geste suspendu, ce tenait un homme. Grand, dans toute la beauté de sa jeunesse aveuglante, il scrutait le fleuve, hésitant.

"C'est si apaisant..." Lança t'elle d'une voix douce alors qu'elle le rejoignait telle une funambule inconsciente du danger, manquant perdre l'équilibre plusieurs fois.

L'homme se contenta de la regarder du coin de l'oeil, ne prenant pas la peine de répondre sous son rideau de larmes.

La rose observa le magnifique spectacle offert par les remous scintillants, sans prononcer un mot. Elle se tenait debout, prêt de lui, ange noir immortel semblant l'accompagner dans son incompréhensible décision.

Un klaxon résonna, un coup de frein au loin, puis le silence retomba. Nul ne semblait se préoccuper de ce qui se passait sur le pont, la vie suivait son cours, ne prenant pas la peine de s'attarder sur le sort de ce misérable solitaire.

"Je l'aimais" Il avait murmuré ces quelques mots comme autant d'excuses à ce geste interdit qu'il s'apprêtait à faire, elle se contenta de lui sourire puis glissa doucement sa main dans la sienne, sans pour autant le retenir.

Que dire dans ces moments ? Elle ne connaissait pas l'étendu de sa peine ni l'immensité de sa douleur. Mais un coeur brisé valait il une vie stupidement gâchée ?

Aucun mot ne sorti de ses lèvres carmins, juste un clignement des yeux comme un "je comprends" lancé depuis une âme tout aussi mutilée.

Elle sentit la main brûlante malgré le froid, resserrer la sienne.

"Merci." Lança t'il dans le plus magnifique des sourires qu'il eut été donné de voir à la rose. Elle sentit sa main glisser dans la sienne, lui échapper calmement alors que son corps coulait vers le vide.

Elle ne le retint pas, se contentant de regarder la scène qui sembla durer une éternité. Qu'avait il pensé durant ce temps ? Elle ne le saurait sans doute jamais.

Un bruit d'eau, ses cheveux flottèrent lentement dans le courant puis il disparu alors qu'elle fermait les yeux, ses lèvres murmurant une vieille prière latine. Leur chemin se recroiserait dans les tourments des enfers, peut être alors lui demanderait il "Pourquoi?" Pourquoi n'avait elle pas retenu son geste, larmoyé, essayer de lui dire que la vie était belle, qu'elle valait la peine d'être vécue que...N'importe quoi, mais au moins avoir essayé !

Elle sortit une grande étoffe de soie de son sac, s'en couvrit les épaules et sauta de la balustre, le regard vide.

Il faisait froid ce soir, Merritt devait avoir fait allumé la grande cheminée de la salle d'armes juste histoire de...Il aimait regarder les flammes danser dans l'âtre, écouter le bois gémir sous leurs assauts.

Qu'aurait elle bien pu lui dire alors qu'elle même était morte depuis ses 8 ans ?

Elle resserra l'étoffe sur elle, plus par détestable habitude humaine que par froid. Elle adorait le paysage des highlands en hiver, c'était si mystérieux ! On s'attendait à voir sortir dragons et fantômes derrière chaque tertre.

Sa détresse suintait de chaque port de sa peau... Elle n'aurait pas réussi à le sauver. Si, peut être aurait il eut un sursis de quelques jours. La grande faucheuse l'aurait rattrapé, elle l'avait sentit accrochée à lui. A quoi bon y penser de toute manière, c'était fini...Au moins était il en paix.

Ses pas s'accélèrèrent pour gagner le Louvre, elle n'avait pas le temps pour se changer et mettre un peu d'ordre dans son accoutrement. Curieusement elle s'en foutait.

Au moins, il n'avait pas été seul.

[Sortie vers le Louvre]


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 19:25

[Bureau de crise]

Mélissange avait bien réfléchit durant tout le trajet en taxi, il était hors de question qu'elle devienne un jouet ou soit encore jugée...Jamais !

Les paroles d'Armand l'avaient plombée et oui, peut être qu'après tout elle avait trop de sentiments envers Uriel, mais comment ne pas en avoir lorsque les hommes de son clan se comportaient comme des hommes des cavernes avec un instinct aussi basic et répugnant ?
Quand avait il eut ne serait ce qu'un geste tendre ou séducteur ? A aucun moment ! Tout ce qu'il avait su faire était de la lécher comme une... Elle rejetta le champagne d'écoeurement par dessus la ballustre.

Elle joua les équilibriste sur le pont durant un moment, allant jusqu'à se faire klaxonner et traiter de folle...Oui, certainement, après tout, pourquoi pas...Elle en rit puis repenssa au jeune homme et ce qu'elle lui avait murmuré ce soir là.

Sous le pont Mirabeau coule la Seine. Même si la joie vient toujours après la peine, elle n 'avait pas envie d'attendre.

Profitant d'un lampadaire cassé la plongeant dans le noir du pont, s'offrant avec délice au vent glacé, elle appela la chose qui lui servait de garde du corps.

"MON VERBE, TON ORDRE !" Elle avait hurlé contre le vent, comme le faisait les enfants, s'imaginant que sa voix serait alors portée jusqu'aux confints de l'océan.

"Tue moi..." Lança t'elle simplement à l'obscurité tout en noyant son regard dans la course de l'eau si sombre en contrebas, ouvrant les bras en croix prête à glisser dans l'abime.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 19:48

Mais le coup de grâce ne vint pas comme l'aurait imaginé la belle.

"Mademoiselle, veuillez descendre s'il vous plait."

Un policier lui tendait une main secourable avec un sourire géné, ne sachant pas trop comment réagir face à cette magnifique ecervelée jouant les funambules à une heure si tardive.

"Vous allez glisser, veuillez descendre et vous éloigner de la bordure...S'il vous plait..." Il faut dire que le pauvre avait eut son lot d'horreurs ces derniers jours, avec ces crimes ignobles perpétrés par un déséquilibré. Alors celle là, il ne la laisserait pas tomber dans la Seine.

Au moins, une vie...En sauver une pour cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 19:55

Mélissange tourna la tête vers la voix et la main tendue.

Son regard se perdit dans celui du jeune homme, il était si jeune et paraissait pourtant avoir tellement vécu dans un regard fatigué.

Jettant un dernier regard implorant vers l'obscurité, elle finit par saisir la main et sauter du pont...Du bon coté.

"Navrée, je ne faisait que m'amuser..." Son visage était navré alors qu'elle remettait un peu d'ordre à sa tenue et commençait à repartir.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 20:03

"Hop là, jeune demoiselle..." Il la retind doucement par le poignet.

"J'ai bien peur de devoir vous inviter à me suivre au commissariat. Procédure oblige..." Il lui indiqua le chemin vers la voiture de police, ne lui laissant pas le choix que de le suivre, hésitant même à lui passer les menottes.

Mais non...Une vie...

Une fois la voiture gagnée, il l'aida à baisser la tete pour pénétrer dans le véhicule puis fila direction le commissariat.

Traitée comme une adolescente fugueuse, elle se retrouva assise à un bureau recouvert de paperasserie, entourée de photos d'énergumènes à la mine patibulaire et d'avis de recherche.

"Alors qu'est ce qu'on a là ?"

"Tentative de suicide. J'attend l'assistante sociale..."

"T'as prit son identité ?"

"J'allais y venir commissaire Ducreux."

"C'est bien...bien..." le commissaire se tourna vers Mélissange.
"Qu'est ce qui peut bien pousser une si douce jeune femme à commettre l'irréparable ? Chagrin d'amour ?" Il lui sourit avec compassion, ravie d'avoir enfin affaire à une vivante et non un cadavre découpé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 20:09

Mélissange les écoutait. Ce nom, Ducreux... Elle l'avait déjà vu ou entendu quelque part. Mais où ?

Puis il s'adressa à elle, avec un ton paternaliste, ce qui la fit sourire. Même les humains se comportaient mieux que ces immortels !

"Un chagrin d'amour ?" Elle ouvrit de grands yeux ennervés.

"Mais qu'est ce que vous avez tous ce soir avec l'amour ! For godsake !" Elle souffla puis se renfonça de nouveau dans son siège.

"Mélissange de La Ruisselière, sujet de sa majesté la reine Elisabeth." Son ton était solennel et fier pour cette annonce.

"J'ai voulu tester la force du vent après deux coupes de champagne. Je regrette. Merci pour votre aide et bonne soirée."

Elle se releva de son siège, reprenant son sac pour partir.


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 20:13

Une main s'abattit sur l'épaule de la rose, la replaquant sans douceur au siège.

"Pas si vite jeune sujet. Il y a une procédure à suivre...On remplit des papiers demande une prise de sang et vous envoie vers l'assistante sociale avant que quelqu un ne passe vous récupérer et se porte garant pour vous." Le commissaire lui sourit, fier lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Ven 21 Juin - 20:17

Le regard de Mélissange s'assombrit..Dans la merde ! Elle était dans la merde jusqu'au cou !

Si seulement la fumée gardienne avait écouté ses ordres et mis fin à son éternité, elle n'en serait pas là !

Elle qui devait s'occuper des bris de mascarade, voilà qu'elle allait en créer un ! Le destin avait un humour de merde !

Sortant ses papiers, elle les tendits au commissaire.

"Ma famille est en Ecosse, je n'ai personne ici. Je visitait juste Paris, seule..." Le coup de fils à un ami, elle ne voyait pas trop à qui le passer...


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Sam 22 Juin - 10:59

Le commissaire prit les papiers tout en s'asseyant sur le coin du bureau.

"Mélissange Marie Artémia de la Ruisselière, née à..."

Il resta interdit puis se mit à rire. Normalement il ne s'occupait pas de ce genre d'affaire, mais là, il avait du temps à attendre les résultats d'autopsie et des caméras de surveillance.

"Mais...C'est bien de chez nous ça ! Vous êtes française..." Il lui envoya un clin d'oeil jovial avant de décrocher son téléphone.

Il ne parla qu'en petite bruits "hin hin" "oui" "han !" "de suite" tout en considérant un dossier qu'il feuilleta sur le bureau.

"On a son image ?" Il sauta du bureau, ravie.

"J'arrive !" Embarquant le passeport de la rose, il claqua la porte derrère lui, la laissant seule avec l'officier de police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Lun 24 Juin - 10:21

"Hey ! Mon pas..." Mais le commissaire était déjà sorti.

"Puis je avoir un verre d'eau ? S'il vous plait ?" Demanda la rose à l'officier en face d'elle d'une voix douce.

[Si va chercher le verre d'eau,en profitera pour appeler Alarick à la rescousse.]


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Lun 24 Juin - 19:37

L'officier sourit à la rose tout en se levant.

"Bien sûr, je reviens de suite." A peine arrivé à la porte il se retourne.

"Et n'essayez même pas de nous fausser compagnie. N'oubliez pas que vous êtes dans un commissariat."

Allongeant son sourire, il disparu, laissant la porte ouverte sur le brouhaha des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Lun 24 Juin - 19:42

A peine l'officier sorti, Mélissange dégaina son téléphone portable, appelant le gigolo..;qui bien sûr ne répondit pas.

Elle pianota alors un texto, celui de la dernière chance. Car qui pourrait bien venir la chercher à part lui ?

Soupirant, elle se leva pour faire le tour du bureau, attirée par la paperasserie qui s'y trouvait. Soulevant les feuilles et dossiers du bout des doigts, vérifiant la porte...Le tout mine de rien.

[Fouille le tas de papier.]


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Lun 24 Juin - 19:49

En soulevant une pile de papier, Mélissange fait glisser quelques pages au sol. En les ramassant, elle restera intriguée par une photo prise par un radar.

Excès de vitesse...Par très inspirant, mais ce visage par contre.

[MP]

A peine a t elle eut le temps de lire l'immatriculation et de ranger le papier que l'agent reviens avec son verre d'eau.

"Ne touchez à rien s'il vous plait, c'est déjà assez le capharnaüm comme ça..." Il lui sourit toujours en tendant le verre.

"L'assistante sociale arrive..." Il lui fait signe de se rasseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Lun 24 Juin - 19:58

L'assistante sociale !!! Cela voulait dire prise de sang, hébergement en maison avec vu sur l'astre solaire. Que du bonheur !

Elle se laissa tomber sur sa chaise, essayant de garder un sourire de circonstance, puis pianota sur son téléphone.

"Ca, je peux encore ou pensez vous que je vais me suicider à coup de portable ?" Elle laissa échapper un petit rire sarcastique puis continua de pianoter.

[MP D'Arcy et Ludmilla]


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse
Membre du Staff
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Mar 25 Juin - 12:56

Combien de temps avait attendu Mélissange dans ce bureau où l'officier semblait ne plus la voir, prit dans sa paperasserie ?

Longtemps...Avant qu'enfin quelqu'un toc à la porte et pénétre dans le capharnaüm nommé bureau.

"Cette jeune femme vient se porter garant de Mlle de la Ruisselière." Il laissa alors passer Constance qui reconnue Mélissange sans mal.

"Ne la lachez pas cette nuit, qu'elle ne recommence pas ses envie de passer par dessus un pont !" Il sourit à Mélissange puis montra aux deux femmes la porte de sortie après avoir vérifier que les papiers étaient en ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissange
Toréador
Toréador
avatar


MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   Mar 25 Juin - 15:11

Mélissange fut soulagée de voir arrivée Constance et lui sourit agréablement avant de se lever et hausser les épaules tout en levant les yeux au ciel devant les paroles du gardien de la paix.

Constance n'était pas sa nourrice !

Elle remercia, saluat, bref fit tous les ronds de jambes nécéssaires avant de filer avec Constance.

[MP Lud]

[Sortie vers l'entrée du Louvre]


"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous le pont Mirabeau coule la Seine...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sous le pont Mirabeau coule la Seine...
» Sous le pont qui, lui, ne s'écroulera jamais [PV Hans]
» De l'eau a coulé sous les ponts.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris By Night ~ Chronique de l'Ombre ~ :: Paris :: 14 ème, 15 ème et 7 ème arrondissements (appelés le Havre) :: Archives-